• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mélenchon VS Asselineau sur le 17 novembre et le prix de l’essence

Mélenchon VS Asselineau sur le 17 novembre et le prix de l’essence

A défaut de débat, comparons sur le sujet du 17 novembre et de la montée des prix de l'essence, M. Asselineau et M. Mélenchon. à vous de juger...

Tags : Politique Pétrole et essence Jean-Luc Mélenchon François Asselineau Gilets jaunes




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • 9 votes
    ged252 15 novembre 13:30

    Des nouvelles de la perquisition ?

    .

    Tout le monde a dit que la perquisition était légale, alors que personne ne savait qui avait donné l’ordre de la perquisition, ni pour quelles raisons cette perquisition a été ordonnée.

    .

    Parce que pour ordonner une perquisition chez 7 personnes (?) en même temps, il faut chercher des choses importantes et graves ; Genre risque de terrorisme ;

    .

    L’Etat ne peut pas perquisition chez un particulier sans avoir de très bonne raisons, il y a des lois quand même, mrde ....

    .

    Donc ils cherchaient quoi chez Mélenchon ?


    • 6 votes
      Ar zen 15 novembre 14:00

      @ged252
      La perquisition, en matière d’enquête préliminaire (et non en flagrance ou sur Commission rogatoire), est inscrite dans le code de procédure pénale à partir de l’article 75.
      L’article 76 parle de la perquisition. C’est ça la loi. Des perquisitions, en enquête préliminaire, il s’en passe des milliers par jour en France, ce que le grand public ignore. Les policiers et les gendarmes opèrent des perquisitions en enquête préliminaire tous les jours !

      Sauf que magistrats et officiers de police judiciaire sont des métiers. Une grande partie du public ignore totalement comment fonctionne une perquisition dans le cadre juridique qui le caractérise. 

      https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000006151877&cidTexte=LEGITEXT000006071154


    • 10 votes
      La mouche du coche 15 novembre 14:17

      @Ar zen
      Oubliez la perquisition. Tout cela est du théâtre qui sert à ce que M. Melenchon fasse oublier aux mougeons qui le suivent qu’il n’est en fait rien d’autre qu’un notable sénateur complètement DANS le Système et que la rebellitude de la France Soumise n’est que du flan pour séduire ses véritables maîtres, les américains


    • 5 votes
      ged252 15 novembre 14:47

      @Ar zen
      Je me répète, loi ou pas loi, personne, enfin aucun policier, ne peut perquisitionné chez un particulier sans avoir de bonnes raisons.
      .
      Si une personne n’a rien fait d’illégal, elle ne peut pas être perquisitionné.
      .
      La question reste la même : pour quelles raisons ces perquisitions chez autant de personnes en même temps.
      .
      Parce que si les perquisitions ont eut lieu "en même temps", c’était pour éviter que ces personnes ne s’avertissent les uns les autres, que des perquisitions avaient lieu, et ne CACHENT ce que la police cherchait, car la police CHERCHAIT quelque chose.... mais quoi ??
      .
      Et que se passe-t-il dans la cas où la police ne trouve rien ??


    • 2 votes
      ged252 15 novembre 14:50

      @ged252
      Pour demander une enquête préliminaire, il faut avoir de bonnes raisons,


    • 2 votes
      ged252 15 novembre 14:52

      @ged252
      Voilà :

      L’officier de police judiciaire qui mène une enquête préliminaire concernant un crime ou un délit avise le procureur de la République dès qu’une personne à l’encontre de laquelle existent des indices faisant présumer qu’elle a commis ou tenté de commettre l’infraction est identifiée.


    • 5 votes
      Drugar Drugar 15 novembre 15:07

      @ged252
      Il y a de bonnes raisons : 
      il y a des soupçons d’emploi fictifs d’assistants parlementaires européen (du même ordre que ce qu’avait eu MLP) ainsi que des soupçons sur le financement de la campagne présidentielle de JLM en 2017.
      Donc la perquisition est justifié. Ce qui ne remet pas en cause des eventuelles manœuvres politique, car concernant le financement de la campagne présidentielle, Macron est loin d’être tout blanc ! 


    • 4 votes
      ged252 15 novembre 18:06

      @Drugar
      Je ne pense pas que les soupçons d’emplois fictifs nécessitent des perquisitions, ce sont des infractions financières, tout ça est facilement contrôlable.
      .
      Si Mélenchon était aussi indigné, c’est parce que, à lui, Mélenchon ça lui paraissait presque illégal ces perquisitions.
      .
      Il faut attendre et voir ce qui va se passer par la suite, mais jusqu’à aujourd’hui, on ne sait rien du tout, alors ..... wait and see smiley
       


    • 1 vote
      louis 15 novembre 19:31

      @ged252
      ils cherchaient la preuve qu’il est bel et bien un espion marocain infiltré et son comportement en était l’aveu .
      blague a part , je suis d’accord avec vous s’il y a eu perquisition c’est qu’il n’est pas très clair .


    • 5 votes
      Ar zen 15 novembre 20:55

      @ged252

       Seriez vous assez naïf pour croire qu’un service spécialisé, un office central, a réalisé des perquisitions au domicile d’un député, en présence d’un Procureur de la République et après autorisation d’un JLD, sans y avoir le droit de par la loi ? Vous imaginez bien que le cadre légal a été "scrupuleusement" respecté. Pour votre gouverne, dans de nombreuses affaires, affaire de stup par exemple, les perquisitions se font simultanément afin de préserver les preuves. Il n’y a rien de surprenant à tout ceci. Est-ce que vous vous y connaissez en matière de perquisition ?


    • 11 votes
      Croa Croa 16 novembre 11:20

      À ged252,
      Ce n’est pas une « perquisition » mais une barbouzerie. Si c’est légal c’est parce que Macron s’est donné les pleins pouvoirs et cela signifie tout simplement que le régime En Marche est ouvertement fasciste.
      Ce qu’ils cherchaient, ils ne le savent pas eux mêmes ou plutôt : TOUT ! Ainsi les services disposent de tous renseignements utiles sur les principaux adversaires du pouvoir en place.


    • 4 votes
      chantecler 16 novembre 13:31

      @Ar zen
      Parce que vous , un libertarien, vous faites confiance aujourd’hui dans la justice et les institutions ad hoc (M.I) de notre pays ?
      Voilà qui est intéressant .
      Sacré bouffon !


    • 3 votes
      Garibaldi2 16 novembre 13:39

      @ged252

      Mélenchon ne s’est pas opposé à la perquisition chez lui. Quand il est arrivé au siège de la France Insoumise, il a voulu assister à la perquisition comme l’y autorise la loi puisqu’il est le représentant légal de LFI.

      Cet accès lui a été illégalement refusé.

      Vous avez remarqué dans la vidéo que entre le moment où il monte l’ escalier et celui où il dit ’’Au nom de quoi vous m’empêchez de rentrer dans mon local, qui vous a donné cet ordre ? ... je vous dis que vous n’avez pas à m’empêcher d’entrer dans mon local’’, il y a une coupure. En fait, le gendarme (en civil) qui garde la porte vient de lui refuser l’accès, ce qui est illégal et il lui a dit quelque chose qui provoque la réaction de J-L M sur sa qualité de parlementaire.

      La perquisition chez LFI a été lancée en même temps que la perquisition chez Mélenchon, ce qui traduit une volonté manifeste d’empêcher le représentant légal de LFI de faire valoir les droits de LFI.

      Il n’y avait pas d’autre équipe de télé sur place.

      La question c’est : la coupure dans le reportage est-elle volontaire, ou le cameraman a-t-il interrompu la prise de vue ? Si vous aviez été ce cameraman auriez-vous interrompu la prise de vue dans ce moment de tension ?


    • 5 votes
      Ar zen 16 novembre 14:09

      @Garibaldi2

      Je vois que vous ne connaissez pas les règles précises du droit procédural.

      Lorsque Mélenchon est arrivé au siège de la France insoumise la perquisition était déjà en cours. Cela veut dire que dès le début de celle-ci, en l’absence du "propriétaire" ou "locataire" des lieux, les officiers de police judiciaire ont eu recours à l’assistance de 2 témoins comme le prévoit la loi. La perquisition en cours n’était donc pas "illégale" comme vous l’écrivez. 
      " si la perquisition se déroule sans l’accord de l’occupant et qu’il est absent, l’OPJ désigne 2 témoins majeurs (hors policiers ou gendarmes)."

      Un tableau synoptique qui révèle tout et qui permet de comprendre les subtilités procédurales.

      https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32326


    • 1 vote
      Garibaldi2 18 novembre 02:32

      @Ar zen

      Plutôt que d’écrire n’importe quoi sur moi, vous devriez lire mes différents posts sur cette affaire !

      De plus je vous ferais remarquer que je n’ai pas écrit que la perquisition était illégale, mais qu’empêcher le représentant légal de La France Insoumise d’assister à la perquisition quand il se présente à l’entrée des locaux est bien illégal.


      3 votes

      Garibaldi2 17 octobre 18:42

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Il est pour le moins étonnant qu’un ancien gardien de la paix comme vous, ignore l’article 57 du code de procédure pénale :

      ’’Sous réserve des articles 56-1 à 56-5 et du respect du secret professionnel et des droits de la défense mentionné à l’article 56, les opérations prescrites par ledit article sont faites en présence de la personne au domicile de laquelle la perquisition a lieu.


      En cas d’impossibilité, l’officier de police judiciaire aura l’obligation de l’inviter à désigner un représentant de son choix ; à défaut, l’officier de police judiciaire choisira deux témoins requis à cet effet par lui, en dehors des personnes relevant de son autorité administrative.


      Le procès-verbal de ces opérations, dressé ainsi qu’il est dit à l’article 66, est signé par les personnes visées au présent article ; au cas de refus, il en est fait mention au procès-verbal.’’

      J-L Mélenchon a toute légitimité à revendiquer sa présence lors de la perquisition puisqu’il est le représentant légal de la personne morale qui occupe les locaux perquisitionnés.



    • 1 vote
      Garibaldi2 18 novembre 02:33

      2 votes
      Garibaldi2 17 octobre 16:46

      @Le Celte

      Il faudrait peut-être retourner au droit :

      ’’En principe dans l’enquête préliminaire il faut l’accord de la personne [chez qui on perquisitionne], qui doit consentir par écrit à la perquisition et aux éventuelles saisies. Si les nécessités de l’enquête concernant un crime ou un délit puni d’une peine d’emprisonnement égale ou supérieure à cinq ans l’exigent elle peut être autorisée par le Juge des libertés et de la détention. Cette autorisation obtenue sur requête du parquet est écrite, motivée et signée par le juge des libertés et de la détention.’’

      source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Perquisition

      De façon générale : La perquisition doit se faire ’’en présence de la personne au domicile de laquelle elle est faite’’ (article 57 du Code de Procédure Pénale). En cas d’impossibilité, elle sera invitée « à désigner un représentant de son choix ». A défaut, deux témoins seront requis par l’officier de police judiciaire, lesquels ne devront pas relever de l’autorité de la personne mise en cause. Ce sont souvent des voisins. Ce ne peut pas être des policiers. Ces personnes doivent assister à toutes les opérations.

      source : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006575036&dateTexte=

      Donc, quand J-L Mélenchon force la porte de locaux occupés par un parti politique dont il est le président (donc le représentant légal de la personne morale) et qu’il proteste contre les circonstances de la perquisition n’est-il pas dans son bon droit ?

      La France insoumise est un parti politique : ’’Par décision de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques en date du 23 janvier 2017, l’Association de financement de la formation politique La France insoumise inscrite au registre national des associations sous la référence W913007622, dont le siège social est situé : 6 bis, rue des Anglais, 91300 Massy, est agréée en qualité d’association de financement du parti politique La France insoumise inscrit au registre national des associations sous la référence W913007621 pour exercer ses activités à l’intérieur du territoire national.’’

      source : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033968642&categorieLien=id



    • 15 votes
      revolQé1 revolQé1 15 novembre 13:49

      Je suis pour l’UPR ,mais ce que j’entends dans ce discours de F.A c’est :

      ’’ Inutile de faire le forcing pour gagner quelques sous sur les carburants ou autre,mais continuez à payer et vous faire enfler jusqu’aux prochaines élections.’’

      Si je me réfère au passé comme F.A le fait assez souvent à juste titre,je vois que ce n’est pas par les urnes que les grands mouvements populaires et par eux,nos acquis sociaux ont été arrachés.

      Demander la démission de mac a ronds est je trouve d’une utopie puérile,donc,plutôt que de dire toutes les 3mn ’’ quand NOUS serons au pouvoir’’ (ce que je souhaite ardemment),je préférerais entendre ’’ allez y ne lâchez rien’’.

      Le mouvement ’’gilets jaunes’’ est actuel ,alors que ne parler que d’élections à venir dans 3 ou 4 ans ne redonnera pas de pouvoir d’achat au peuple.

      Je trouve d’ordinaire F.A pertinent,mais là,ce n’est pas le cas,on le croirait en pleine campagne présidentielle ,ce qui n’est pourtant pas le cas,c’est un haut fonctionnaire,il ne pense qu’en mode " légal " ,mais en face la légalité n’existe pas,tout nous est imposé par la force,c’est donc la seule manière actuellement de réagir pour nous aussi,en ne donnant pas le choix au gouvernants et si cela échoue,ce ne sera au moins pas faute d’avoir essayé.

      La démocratie est le gouvernement du peuple,pour le peuple,par le peuple.


      • 4 votes
        Ar zen 15 novembre 14:02

        @revolQé1

        Avez vous un seul exemple d’une manifestation qui a réussi ? Il faut donc se poser, légitimement, la question sur le sens que l’on donne à une manifestation. 


      • 5 votes
        Drugar Drugar 15 novembre 14:53

        @revolQé1
        Je comprends votre point de vue, mais il faut être réaliste. Malheureusement les actions coup de poing, les manifestation ou les pétitions n’aboutissent à rien, ou alors à la marge, même celles qui sont très suivies.

        La pétition contre les 80 km/h a réunie plus de 2.5 millions de signatures, excusez du peu, mais n’a rien fait changé par exemple. Toutes les dernières manifestations, peu importe qui appelé à le faire (syndicats, partis politiques, ...) n’ont eus aucune incidence sur la politique mené par Macron : ce sont toujours les GOPEs et la politique de l’UE qui sont appliquées servilement par notre toutou en chef et ses lèche-bottes.

        Vous remarquerez que FA ne conteste pas du tout la légitimité du mouvement, bien au contraire, il en explique les causes. En revanche il reste sceptique sur l’efficacité pratique d’un tel mouvement. Il ne dit pas qu’il ne faut rien faire et il n’empêche d’ailleurs personne de participer au mouvement : il prévient par contre que la probabilité est extrêmement importante qu’il s’agisse d’un énième coup d’épée dans l’eau.

        De plus, tout va être fait par Macron et sa clique pour casser le mouvement et en limité la portée. Nos dirigeant sont passé maitre dans l’art de briser les mouvement populaires pour garder la population au pas.

        Le problème c’est que FA ne fait qu’être réaliste, malheureusement, et que cette réalité n’est pas plaisante à entendre et à voir.


      • 4 votes
        hase hase 15 novembre 21:27

        @revolQé1
        Vous n’avez pas le profil pour être à l’ UPR ; ce que vous dîtes est du domaine du bon sens !


      • vote
        TotoRhino TotoRhino 15 novembre 22:01

        @Ar zen
        Oui !

        (Désolé pour la pemière réponse mais le retour n’a pas fonctionné !)


      • 8 votes
        Eric_F 15 novembre 23:14

        @Ar zen
        "Avez vous un seul exemple d’une manifestation qui a réussi ?

        "
        Les bonnets rouges ont eu gain de cause sur l’écotaxe. Les manifs contre la loi travail ont fait reculer sur certains points. sous Chirac les manifs ont fait annuler le CPE. Il y a eu aussi la loi Devaquet, la loi Savary, etc.


      • 6 votes
        jesuisdesordonne jesuisdesordonne 16 novembre 01:47

        @revolQé1
        Je n’ai pas compris FA comme vous.
        Il dit plutôt ce qui sera éventuellement lâché sur les carburants ne règlera pas les problèmes de fond à long terme. Nous verrons.
        Pour mémoire : les mouvements des Indignés en 2011, les bonnets rouges en 2012, le Jour de colère en 2014, Nuit debout en 2016, la Fête à Macron en mai 2018 ...


      • 2 votes
        vesjem vesjem 16 novembre 09:48

        @Ar zen
        Oui , de nombreuses manif ont provoqué des inflexions ou suppressions de lois
        tu peux faire toi même une liste non exhaustive si tu t’en donnes la peine ; moi, j’ai la flegme  ;
        Mais le pouvoir (les pouvoirs successifs mais plus encore les derniers élus) fait tout pour décourager les manifestants en ne cédant à aucune revendication ;
        La mère "tas de chair" avait ainsi complètement neutralisé toutes dynamiques revendicatrices et syndicales, toute opposition, ( jusqu’à ce jour) du temps de sa gloire ; elle a , à son époque , déroulé le tapis rouge au libéralisme débridé dans son pays (aidée en cela par ses amis ricains), avec un impact et une influence sur tous les pays dit "occidentaux"
        On peut même dire qu’elle a contribué au virage de la rigueur salariale de fabius mitterrand de 1983


      • 9 votes
        Ar zen 16 novembre 10:13

        @Eric_F

        Pour l’écotaxe d’accord. Mais ce n’est pas la manif qui a fait annuler celle-ci, c’est la casse du matériel.

        Pour la loi travail, il n’y a rien eu ! Pour les manifs SNCF, rien non plus. Et pour cause. Tout ceci concerne l’application de directives européennes "obligatoires" ! J’espère que vous le savez. Sinon, j’ai de la documentation pour vous. 

        Les manifs parviennent à faire en sorte que les lois nous reviennent sous une autre forme, mais toujours aussi contraignante. Les gains dont vous parlez étaient tous antérieurs au traité de Lisbonne. Celui ci est tellement contraignant qu’aucune manif ne pourra empêcher l’application des directives et des règlements européens. 


      • 12 votes
        Ar zen 16 novembre 13:57

        @vesjem

        Juste une réponse très courte : la France appartient à un système "supranational". Il faut arrêter de croire que "nos" dirigeants", nos "élus" dirigent la France. Ce n’est plus le cas. Les traités européens ont intégré la Constitution française et s’appliquent, que cela plaise, ou non, aux Français et à leurs élus. Depuis le traité de Lisbonne la France est une "province" de l’Union européenne. 

        http://www.toupie.org/Dictionnaire/Supranational.htm


      • 1 vote
        revolQé1 revolQé1 18 novembre 10:31

        @Ar zen

        Avez vous un seul exemple d’une manifestation qui a réussi ?


        Oui,quelques uns...

        1936 après 2 mois de gréve générale (mai,juin) :

        Création des délégués du personnel ,
        congés payés de quinze jours ,
        semaine de 40 heures,
        convention collective.

        1968 (mai,juin) : accords de Grenelle :

        Augmentation de 35 % du SMIG et de 10 % des salaires ,
        création de la section syndicale d’entreprise,

        une quatrième semaine de congés payés.

         smiley


      • vote
        vesjem vesjem 18 novembre 22:36

        @Ar zen
        entièrement de ton avis ; çà l’était moins dans le passé , à cause de la concurrence de l’ EST


      • vote
        Garibaldi2 19 novembre 02:16

        @revolQé1

        Et le contrat 1ère embauche (CPE) qui est allé aux oubliettes alors que le texte avait été publié.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Contrat_premi%C3%A8re_embauche


      • 3 votes
        thierry3468 15 novembre 17:05

        L’image de Macron en steward sur une compagnie low cost est amusante.Il est évident que Macron n’a pas la carrure mais que dire de notre bon François qui se prend pour la réincarnation de De Gaulle....Mélenchon est hors jeu depuis sa sortie de route lors de la perquisition.J’attends toujours que l’UPR m’explique comment notre bon François met le bon peuple de France à l’abri à l’issue de sa demande de la sortie de l’UE.

        Il est suicidaire de croire que tout va se passer entre gentlemen comme une tea party chez mamie Brigitte.


        • 4 votes
          lejules 15 novembre 22:37

          @thierry3468
          Il est suicidaire de croire que tout va se passer entre gentlemen comme une tea party chez mamie Brigitte.

          "j’ai tenter ce que tout homme digne de ce nom peut faire ,s’abstenir c ’est de ne pas en être un." excuser ma mémoire mais c’est qq chose comme ça que disait Shakespeare.
          et alors on va en prendre plein la tronche : les français ont des couilles. ils l ’ont prouvé par leur histoire. vous doutez des vôtres ?


        • 6 votes
          Croa Croa 16 novembre 11:25

          À thierry3468,
          Steward ou hôtesse, c’est un métier ! Je ne pense pas que Macron ait le niveau requis.


        • 4 votes
          Traroth 16 novembre 11:43

          @thierry3468
          "Mélenchon est hors jeu depuis sa sortie de route lors de la perquisition" : Vous plaisantez, non ? Je me félicite que Mélenchon ait encore la capacité de s’indigner, contrairement aux tenants de la langue de bois que vous semblez apprécier tellement.


        • 2 votes
          hase hase 15 novembre 18:34

          Vous nous tendez des verges pour vous faire battre l’argentin ?

           smiley


          • 4 votes
            l'argentin l’argentin 16 novembre 00:38

            Je préfère me faire battre que de croire en ce grand théâtre médiatique


          • 1 vote
            Yakaa Yakaa 16 novembre 12:01

            @l’argentin
            Oh bien sûr, on ne lui fait pas à Mr l’Argentin... Lui qui est omniscient et informé en direct et en temps réel (par télépathie directe avec Nostradasselineau de tous les coups fourrés et complots...

            C’est bien, battez vous le cul sur une chaise en face de votre écran et surtout restez bien au chaud le 17, un rhume est si vite arrivé par les temps qui courent...

            Avec de tels résistants en carton pâte, la caste peut dormir sur ses deux oreilles...


          • 1 vote
            jeanpiètre jeanpiètre 18 novembre 17:24

            @l’argentin
            c’est sur qu’opposer deux types qui ont à moitié raison peut servir à battre un clan qui a tout à fait tort


          • 5 votes
            capobianco 15 novembre 18:41

            Quand l’upr se sert de l’audience de la FI pour remonter la pente. Vous avez besoin de vous raccrocher aux autres et utilisez des méthodes pitoyables avec vos vidéos, d’autant que vous devriez plutôt en faire avec le rn ou nda ou lr et lrem dont vous êtes bien proche avec votre campagne permanente anti JLM...


            • 13 votes
              Maetha 15 novembre 20:00

              @capobianco :

               Mélenchon remue du vent et n’est pas crédible

               Avec M. Le Pen, ils sont, tous les deux les principaux responsables des trois derniers résultats électoraux aux Présidentielles : 2007, 2011, 2018. Les a-t-on entendus s’exprimer sur la "loi Urvoas" instituant la réforme du Temps de parole, le 5 avril 2016, instituant la règle Orwellienne de "l’équité" ?

               Faites un tour ce soir sur le site upr.fr : la page du jour est consacrée justement à l’analyse de ces manifestations du 17 novembre 2018, la manière dont elle sont orchestrées et les principaux "non-dits" qui en font le cadre.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès