• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Même "liker" sur Facebook peut mener à un licenciement

Même "liker" sur Facebook peut mener à un licenciement

Belgique : une personne licenciée pour avoir "liké" Dieudonné sur facebook

Il y a quelque mois, le comptable d'une asbl a publié sur son mur Facebook différents liens qui font référence à des mouvements soutenant un geste, la "quenelle" de l'humoriste controversé Dieudonné.

Cela déplaît à son employeur, qui le convoque, explique le journal L'Echo. Le comptable s'engage alors, par écrit, à retirer toute publication de ce genre, à savoir des contenus pouvant heurter l'opinion publique d'après ses patrons.

Quelques mois plus tard, son supérieur hiérarchique constate qu'il n'a pas respecté son engagement, car il a aimé ("liké") des publications similaires aux précédentes. Cela a amené à son licenciement pur et simple pour motif grave.

Cet employé a alors saisi la justice : il maintient avoir respecté son engagement puisqu'il n'a rien diffusé sur son mur Facebook. Pour lui, le fait de "liker" ne s'assimile pas à une publication.

Mais la Cour du travail n'est pas du même avis. Selon elle, le travailleur qui aime des publications de sites à l'humour grinçant et à connotation raciste, s'approprie effectivement ces idées.

Elle rappelle que tout travailleur a droit à sa liberté d'expression mais ne peut en aucun cas ternir l'image de son entreprise à cause de cela, surtout s'il en a été averti.

La Cour a donc donné raison à l'employeur.

SOURCE

Tags : Liberté d’expression Facebook Dieudonné




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • 2 votes
    sls0 sls0 31 décembre 2017 10:29

    Déjà être sur facebook ne serait ce pas un motif de licenciement ?

    C’est une preuve de narcissisme si on est trop souvent dessus.
    On se déconnecte du monde réel.
    On s’offre en pature à big brother.
    Rien que ces trois "qualité" ne me pousseraient pas à embaucher.
    On étale sa vie et ses opinions et après on s’étonne de retour de baton !

    Si on met anglais US dans la langue facebook devient très indiscret.
    Je m’en suis servi personnellement. J’ai presque pu reconstitué le planning de vie d’un fils de dictateur qui n’était pas sur facebook mais qui a des amis stupides.
    Même choses pour des racistes locaux dont certains étaient à haut niveau au ministère de l’immigration. Des opinions qui ne cadraient pas du tout avec leurs fonctions.
    Pour ceux que ça intéresse, passez par les likes en anglais US pour le maillage de réseaux, on exporte vers le logiciel style R qui va bien ou un simple tableur qui sortira les noeuds et les liens. Ensuite on entre dans le détail une fois que c’est dégrossi.
    Bon je réside en Amérique latine où le paraitre est très important donc c’est peut être plus facile, les gens s’étallent peut être plus.
    Les imbéciles ont un avis sur tout et ça existe dans tout les pays, sous d’autres lattitudes ça doit marcher aussi.

    Cliquez donc sur le pousse "j’aime" ci-dessus, ça permettra de mieux vous profiler. Comment, vous n’avez pas le même nom, c’est vrai mais n’importe quel de logiciel de textométrie vous reconnaitra, on a tous un style d’écriture, une signature le style.

    Ce que je fais artisanalement, un bon algorithme à la big brother doit le faire en une demi seconde, moi c’est 16-30h.

    • 4 votes
      jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 16:07

      Il faudrait rajouter à l’article les tags liberté d’opinion, liberté tout court, totalitarisme, fascisme des bien pensants et des lâches en pensée, pourrissure extrêmisante de toutes les institutions prétendument démocratiques (justice, législateur, gouvernement, media, associations subventionnées, etc etc etc). 

      Et la Belgique est un simple clone de la France en cela. 

      Car dans cette affaire Facebook n’est que peu "responsable" des décisions et de la dérive totalitaire notons le bien, contrairement à tout cet ensemble d’institutions ! 

      • 4 votes
        jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 16:23

        Rajouts aux tags : liberté de rire, liberté de se moquer, liberté de se lever contre l’oppression de quelques uns institués, liberté de réfléchir, liberté de critiquer, liberté de dire des vérités qui dérangent les quelques uns institués, liberté de penser aussi. 


      • 3 votes
        Belenos Belenos 31 décembre 2017 16:39
        En termes juridiques et en droit européen (pour faire simple), la décision des juges est assez prévisible. Le problème est que si vous mentionnez votre fonction professionnelle dans une administration, une association ou une entreprise sur votre profil Facebook, alors vous représentez un peu cette administration, cette association, cette entreprise. Donc on pourra reprocher à toutes les positions personnelles que vous prendrez d’impliquer et éventuellement de nuire à l’image de la structure que vous représentez. 

        Pourquoi cela peut-il juridiquement se retourner contre vous ? Parce que la liberté d’expression n’est pas garantie constitutionnellement correctement en Belgique ou en France. C’est un droit mais un droit secondaire (pouvant être annulé par d’autres lois) ; ce n’est pas un droit primordial (annulant les autres lois). Je prétends que cela devrait être un droit primordial et même absolu, à condition de définir précisément ce qu’est la "liberté d’expression" (et de ne pas ranger n’importe quoi sous cette expression). 

        En attendant et plus généralement, la solution consiste à comprendre qu’une personne qui publie des informations sur elle-même implique plus qu’elle-même : elle implique toutes les entités avec lesquelles elle est publiquement en relation, éventuellement pour le pire. Par exemple, les ennemis des idées que vous défendez publiquement peuvent s’en prendre à vos amis (les vrais), à votre famille, à votre club d’équitation ou votre groupe de rock, et ils peuvent évidement pourrir votre activité professionnelle, vous conduire à la ruine, etc. Tout ça grâce aux informations que vous avez connement publiées sur vous. Bref, l’usage immodéré et non professionnel d’une plateforme comme Facedebouc est stupide et dangereux à tous les points de vue.    

        • 4 votes
          jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 17:02

          @Belenos

          Votre juridisme forcené et habituel est heureusement contrebalancé -un peu- par votre "Je prétends que cela devrait être un droit primordial et même absolu, à condition de définir précisément ce qu’est la "liberté d’expression" ". 

          Je prétends que vu l’état des lieux, provisoirement, la voix est plus au légitimisme et que le juridisme doit être relativisé voire attaqué. 

          Je prétends aussi que c’est bien plus au final la simple liberté d’opinion qui est attaquée par ce genre de décisions de la part des institutions autorisées (voir liste ci dessus), et que cela est de nature totalitaire et que la tendance devient très très lourde et pour tout un ensemble de simples opinions. 
          Que ces institutions se cachent derrière des lois votées par elles en conclaves devenus non représentatifs du peuple et des décisions de justice par une justice aliénée quand ce n’est pas tout simplement "aux ordres" de quelques uns ne change rien au droit institutionnel à se rebeller contre l’oppression ; et la quenelle, qui n’est pas un geste d’essence antisémite mais originellement un bras d’Honneur dans le fion des pouvoirs institués devenus hors peuple et corrompus de mille manières, est une expression de ce droit. 

          Je prétends enfin que rejeter la faute sur les qui s’expriment sur facebook, ou sur facebook même, est se voiler la face sur la dérive fondamentale et qui devrait nous préoccuper, cette dérive étant celle des institutions autorisées et de leurs minables et devenus dangereux membres cooptés, et non de facebook ou des malheureux pris au piège de leurs filets via facebook. 


        • 2 votes
          Belenos Belenos 31 décembre 2017 17:43

          @jimontheair
          "et la quenelle, qui n’est pas un geste d’essence antisémite mais originellement un bras d’Honneur dans le fion des pouvoirs institués devenus hors peuple et corrompus de mille manières, est une expression de ce droit." 

          Je suis pour une constitution qui garantirait l’expression de toutes les opinions, y compris celles qui ne sont pas les miennes, donc également les opinions racialistes et nazies. Les gens pourraient faire tous les saluts qu’ils veulent, cligner les yeux en écartant les trous de nez, sauter à pieds joints en tournant trois fois la tête à gauche et une fois à droite tout en tirant la langue, etc. 


        • 1 vote
          Belenos Belenos 31 décembre 2017 17:52

          @jimontheair
          "Je prétends enfin que rejeter la faute sur les qui s’expriment sur facebook, ou sur facebook même, est se voiler la face sur la dérive fondamentale et qui devrait nous préoccuper, cette dérive étant celle des institutions autorisées."

          Les deux choses sont préoccupantes et ne sont pas sans rapport. Quand les gens publient eux-mêmes, sans y être obligés, des informations compromettantes et dangereuses pour leurs proches, il est logique qu’on ne puisse attendre d’eux qu’ils sachent s’organiser politiquement afin de protéger leurs droits les plus légitimes concernant leur vie privée et leur liberté de conscience. 


        • 1 vote
          jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 17:54

          @Belenos
          Votre commentaire-réponse est assez "pauvre", et je n’aime pas des masses cette focalisation sur les opinions "racialistes et nazies", focalisation qui me semble être au diapason des mensonges et raccourcis grossies et manipulations tueurs de libertés que promeuvent des institutions hors peuple et leurs dangereux et minables membres cooptés. 


        • 1 vote
          Belenos Belenos 31 décembre 2017 17:55

          @jimontheair
          "et que le juridisme doit être relativisé voire attaqué." 

          Concrètement, que proposez-vous pour attaquer ce que vous appelez le juridisme ? 


        • 3 votes
          maQiavel maQiavel 31 décembre 2017 17:58

          @jimontheair

          -Votre juridisme forcené et habituel 

          Moi, je ne vois aucune forme de juridisme chez Belenos.

          Le juridisme par définition est un attachement étroit à la règle juridique, une tendance à considérer les questions sous le seul angle juridique. Un bon exemple pour illustrer le juridisme : un interlocuteur qui m‘expliquait doctement que les rapports de force n’existent pas et que les relations entre Etats étaient régies par le droit international. On voit bien là une conception du droit qui exclut les rapports de force, un peu comme si la loi était une entité autonome qui existait par elle-même, qui aurait de la puissance par elle-même et non pas une construction humaine qui est le produit de rapport de force. Je n’ai jamais lu quelque chose qui y ressemblerait chez Belenos.

          Autrement dit, ce n’est pas parce qu’on accorde une importance aux lois et à leur formulation qu’on est dans le juridisme. Et d’ailleurs je me demande bien comment ne pas leur accorder d’importance car elles sont au cœur des principes d’organisation qui structurent une société. Accorder de l’importance à la formulation des lois ne veut pas dire qu’on exclut forcément les rapports de force (pour ceux qui ont bien senti la chose, ils savent que le pouvoir de faire les lois ou de les influencer fait partie des rapports de force ) ou qu’on considère que la légalité prévaut sur la légitimité.

           

           


        • 1 vote
          jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 17:59

          @Belenos
          Les deux choses sont préoccupantes et ne sont pas sans rapport. Quand les gens publient eux-mêmes, sans y être obligés, des informations compromettantes et dangereuses pour leurs proches, il est logique qu’on ne puisse attendre d’eux qu’ils sachent s’organiser politiquement afin de protéger leurs droits les plus légitimes concernant leur vie privée et leur liberté de conscience. 

          LA question est de bien isoler qui opprime, et pourquoi ! 
          J’ai de la compassion pour les victimes lambda de Facebook.
          A la rigueur je peux en avoir pour des juges ou des législateurs abrutis de media main stream et de directives politiciennes totalitaires, à la condition qu’ils reconnaissent leurs erreurs et se suicident ensuite car ne se supportant plus. :) 
          Je n’en ai aucune par contre pour ceux qui sciemment via les institutions autorisées organisent l’oppression ! 


        • vote
          jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 18:01

          @maQiavel

          Et allez, le HS et le bottage en touche de l’essentiel via coupage de poil de couille en 4. 

          Sacré maQiavel va  smiley 

          Mais je t’aime assez bien va... Bonne année ! 


        • vote
          Belenos Belenos 31 décembre 2017 18:04

          @jimontheair
          "je n’aime pas des masses cette focalisation sur les opinions "racialistes et nazies"

          Dans ce cas, il ne faut pas venir discuter sur ce topic puisque c’est le sujet (la personne dont il est ici question a été licenciée sous le prétexte d’une sympathie avec une idéologie racialiste nazie). Et quand vous écrivez "geste d’essence antisémite", vous pensiez à quoi, sinon à ça ? 


        • vote
          jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 18:09

          @Belenos

          Vaste programme ! 

          Commencez donc par ne plus justifier des décisions purement politiques et de nature totalitaires par l’appel à des lois votées par des conclaves de minables hors peuple et corrompus de mille manières, et jugées par une justice aliénée quand ce n’est pas aux ordres ; n’attaquez pas les victimes de facebook ou même le très critiquable facebook mais attaquez dénudez les institutions "autorisées" cf liste non exhaustive plus haut ; ce sera déjà un grand pas pour vous il me semble. 


        • vote
          jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 18:10

          @Belenos

          Je n’aime pas la tournure que prend cet échange. Relisez ce que j’ai écrits, mot pour mot, nuance par nuance


        • 1 vote
          Belenos Belenos 31 décembre 2017 18:15

          @jimontheair
          "Je n’en ai aucune par contre pour ceux qui sciemment via les institutions autorisées organisent l’oppression !" 

          Les institutions sont "autorisées" par la population qui leur attribue cette autorité. L’oppression ne vient pas de l’extérieur de la population, elle en est l’émanation. Pour le dire d’une autre manière : quel guignol pourrait prétendre imposer quelque oppression que ce soit à un peuple de guerriers permanents capables de se battre jusqu’à la mort pour leur liberté, femmes et enfants compris ? La vérité est que les Français (par exemple) ne veulent pas être libres : ils veulent être tranquilles. Et pour être tranquilles, ils sont prêts à être de moins en moins libres. 


        • 1 vote
          Belenos Belenos 31 décembre 2017 18:18

          @jimontheair
          "Relisez ce que j’ai écrits, mot pour mot, nuance par nuance."


          Faites de même.


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 31 décembre 2017 18:18

          @jimontheair

          -Et allez, le HS et le bottage en touche de l’essentiel via coupage de poil de couille en 4. 

          ------> Mais c’est toi qui parle de « juridisme forcené et habituel », nan ? Et qui c’est qui écrit « le juridisme doit être relativisé voire attaqué » ? Mon arrière grand-mère ? 


        • vote
          jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 18:22

          @Belenos

          Ce débat sur Liberté VS Confort est important mais éloigne de ce qui devrait être un des axes de débat actuel je crois : ce que j’ai écrits ci dessus. 

          "Libre" (guillemets) à vous de rejeter la responsabilité sur les gens et mine de rien d’exiger de chacun la perfection (un "homme nouveau" sans doute, un de plus, comme vous sans doute !) ; "libre" à vous aussi de négliger ce que les institutions autorisées et voulues et imposées par quelques uns par défaut de démocratie ont de structurant sur ce que les gens s’autorisent à penser et vouloir ! 

          Mais alors, je vous trouve stérile. Et dans le fond assez lâche puisque vous refusez d’attaquer où il y a risque ! 


        • 1 vote
          Belenos Belenos 31 décembre 2017 18:23

          @jimontheair
          "ce sera déjà un grand pas pour vous il me semble." 

          Il vous semble bien des illusions formées dans le brouillard de votre confusion prétentieuse. Je vous le dis sans méchanceté : soyez un peu plus humble lorsque vous avez l’occasion de discuter avec des personnes qui peuvent vous apprendre quelque chose. 


        • vote
          jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 18:34

          @Belenos

          Il vous semble bien des illusions formées dans le brouillard de votre confusion prétentieuse. Je vous le dis sans méchanceté : soyez un peu plus humble lorsque vous avez l’occasion de discuter avec des personnes qui peuvent vous apprendre quelque chose.

          Ah et bien voilà Belenos tel qu’il est, enfin dévoilé : révérencieux, le doigt sur la couture, un peu prétentieux et superficiel vues son focus sur les "misérables gens" et sur facebook. Ceci dit avec humilité  smiley 


        • 3 votes
          Belenos Belenos 31 décembre 2017 18:40

          @jimontheair
          Vous êtes manifestement trop jeune pour parler sérieusement de politique. Fin du cours et bon réveillon !


        • vote
          jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 18:53

          @Belenos

          Vous n’imaginez pas à quel point je suis "jeune", et tient à le rester par certains aspects du moins. 

          Bon réveillon à vous, "vieillard" présomptueux méprisant les pauvres gens victimes de facebook et surtout oublieux par confort de qui les institués les piègent via facebook !!! 


        • vote
          goc30 1er janvier 11:44

          @Belenos
          En termes juridiques et en droit européen (pour faire simple), la décision des juges est assez prévisible.

          petite question :

          est-ce que le geste de Dieudonné a été condamné définitivement, après appel, etc.. ?

          (attention à ne pas confondre dépôt de plainte et jugement)

          si oui, alors vous avez raison, mais si non, alors le licenciement est abusif car reposant sur un fait qui n’est pas interdit par la justice, et donc ne peut pas être considéré comme une faute grave, mais bien comme un libre droit d’expression.


        • vote
          pegase pegase 1er janvier 13:10

          @Belenos

          Sauf si vous êtes vous même entrepreneur, dans ce cas seuls vos clients peuvent faire défaut, mais quand vous défendez une noble cause il n’y a,pas de grands risques ..


        • vote
          pegase pegase 1er janvier 13:28

          C’est sûr qu’avec dieudonné smiley

          il a cessé de me faire rire avec ses relents révisionnistes fan de Raynouard ... Le type malhonnête qui cache à tout le monde l’utilisation des gaz d’échappement de camion par les nazis pour les exécutions en masse, pour que cette histoire sordide colle mieux à ses théories à la con !!!


        • 3 votes
          Norman Bates Norman Bates 1er janvier 13:46

          @pegaz

          L’expertise d’un sans humour notoire, d’un type pour qui liberté d’expression rime avec abomination, était indispensable...

          Avec sa "sensibilité" il censurerai même un spectacle de Franck Dubosc, il ne resterait que l’entrée et la sortie de scène...peut-être.. !


        • 2 votes
          Belenos Belenos 1er janvier 16:35

          @goc30

          "petite question :

          est-ce que le geste de Dieudonné a été condamné définitivement, après appel, etc.. ?"


          Non. Le salut nazi lui-même n’est pas interdit en France. 

          https://infos-israel.news/le-salut-nazi-en-france-ne-fait-lobjet-daucune-incrimination-alors-imaginez-la-quenelle/

          Mais l’affaire concerne la Belgique semble-t-il.

          http://www.europe1.fr/international/un-elu-belge-condamne-pour-un-salut-fasciste-225968

          De toutes façons, ce n’est même pas la question : c’est Dieudonné lui-même qui est considéré comme un diable. Le fondement a beau être absurde, l’articulation de la loi est ensuite logique : manifester de la sympathie pour un sorcier nazi ternit l’image de votre entreprise, association, etc. A partir du moment où l’humoriste lui-même a été condamné pour de vilaines pensées, toute marque de sympathie qui lui sera adressée publiquement en mentionnant votre fonction professionnelle pourra vous valoir un licenciement pour implication sinistre de la structure qui vous emploie.  




        • 2 votes
          Belenos Belenos 1er janvier 16:37

          @pegase
          "avec ses relents révisionnistes"

          L’histoire est révisionniste ou n’est pas. Sinon le travail de l’historien consisterait en quoi ? 


        • 2 votes
          Belenos Belenos 1er janvier 16:56

          @goc30
          "si oui, alors vous avez raison, mais si non, alors le licenciement est abusif car reposant sur un fait qui n’est pas interdit par la justice, et donc ne peut pas être considéré comme une faute grave, mais bien comme un libre droit d’expression." 

          Il existe en France, en Belgique et en Europe, des lois assez vagues pour que l’on puisse sanctionner vos vilaines pensées. Il n’y a plus de libre droit d’expression, malheureusement. La liberté d’expression n’est pas considérée comme un droit fondamental, c’est seulement un droit accessoire qui passe après les autres, donc un élément décoratif. Les Français sont d’accord avec ça, puisqu’ils ont laissé passer des lois scélérates interdisant la liberté d’expression "dans certains cas". Il ne fallait pas. Voilà où nous en sommes. 


        • vote
          jimontheair jimontheair 1er janvier 17:36

          @Belenos

          "Les Français sont d’accord avec ça, puisqu’ils ont laissé passer des lois scélérates"

          -> Mékilécon  smiley 

          Bonne année


        • vote
          pegase pegase 2 janvier 12:47

          @Belenos

          "avec ses relents révisionnistes"

          L’histoire est révisionniste ou n’est pas. Sinon le travail de l’historien consisterait en quoi ?


          Reynouard n’est pas un historien, ce n’est qu’un mythographe, un type qui balance des énormités sur l’histoire pour vendre du livre. Dans le même genre vous avez Marcel Gay qui déclare que Jeanne d’Arc était un homme et qu’il n’est pas mort sur le bucher ; aujourd’hui faute à cet imbécile vous avez une pléthore d’intervenants dans les forums qui relayent ces conneries ...

          La vidéo-conférence de Reynouard sur Oradour est une perle, il insiste lourdement sur l’église qui aurait brûlée ou explosée faute à une soi disant cache d’armes dans le clocher, tentant semble t’il de réhabiliter la deuxième Division SS Das Reich (sous entendu, c’était des gentils mignons, l’église à pris feux toute seule), alors qu’il y avait de mémoire six lieux d’exécutions ...



        • 3 votes
          Belenos Belenos 2 janvier 12:50

          @pegase
          "Reynouard n’est pas un historien."

          Je ne vous ai pas parlé de Reynouard. 


        • 3 votes
          Belenos Belenos 2 janvier 12:52

          @pegase
          "pour vendre du livre"

          Non, ce n’est certainement pas une stratégie commerciale. 


        • 2 votes
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 31 décembre 2017 18:00

          Devenez patron et personne ne pourra jamais vous virer ...
           
          Un patron est souvent un personnage très lâche et çà vaut souvent pas grand chose en tant qu’humain ... Je rappelle que les patrons de multinationales sont à l’origine de presque toutes les guerres humaines.


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 31 décembre 2017 18:11

            @DJL 93VIDEO
            -Devenez patron et personne ne pourra jamais vous virer ...

            Certes mais si vous devenez sous traitant ou fournisseur , la situation ne s’améliore guère, surtout si votre cahier de commande se vide parce que vous ave liké une vidéo de Rémi Bricka , l’homme orchestre et que les patrons à la tête de vos clients ne l’aiment pas … 


          • vote
            jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 18:15

            @maQiavel

             smiley 


          • 1 vote
            DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 31 décembre 2017 21:40

            @maQiavel
            Que ce soit moi ou un autre, un patron qui vire son employé pour plaire aux clients est un lâche ... Le client n’a qu’à aller chercher un autre fournisseur ... Si mon employé est compétent et c’est tout ce qui m’intéresse, je m’en fou s’il défile à la gay pride, ou qu’il milite au FN, ou qu’il soit sioniste ou qu’il aime se faire fouetter par de grosses femmes en cuir ^_^ lol


          • 2 votes
            wendigo wendigo 31 décembre 2017 18:15

             Pour ceux qui ne l’on pas encore compris, je réécris ce que j’avais posté il y a quelques mois de cela et ceci vient confirmer mon propos.
            Voyant qu’ils n’arrivent à rien avec la bête immonde et que ce dernier continue de les narguer à coup de 8 000 "enragés" à ses abjectes prestations (comme dernièrement à Marseille) désormais ce seront les personnes du publique qui seront trainées en justice.
            Plus nombreuses, plus impressionnables, plus fragile juridiquement. Pour motif de complicité au crime d’humour, ou un autre truc tordu. Je pensais qu’ils l’auraient fait déjà depuis longtemps, mais étrangement non, comme quoi ils sont moins vicieux que moi, parce qu’à leur place j’aurais commencé par là ...
            Fans de dieudonné, préparez vos porte monnaie, vos brosse à dent et vos oranges, le grand manège (ou ménage, au choix) va commencer.
            Moi perso dieudo j’ai arrêté, je suis passé à des humoristes plus acceptables, comme les sketch de Chalghoumi (j’adore) ou les edito de fourest ; je me prend même un petit charlie de temps en temps histoire de me racheter une image et de me donner bonne conscience ; comme une forme de pénitence, une flagellation sociale ... une repentance.


            • vote
              jimontheair jimontheair 31 décembre 2017 18:30

              @wendigo

              Oui, plusieurs personnes ont soulevé ce point, la mise au ban des publics divergents après celle des têtes d’affiche divergentes diverses et variées. 

              Remarquez, dans l’histoire, il est assez facile de lister les totalitaires et les larves serviles par leurs prises de position et leurs actions, et vu leur peu de nombre même si ils ont quasi tout pouvoir actuel, ils devront à mon avis rendre des comptes à la majorité informée et l’addition sera salée, et assez douloureuse pour certains. 

              Oups ! 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès