• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Notre-Dame est-elle seulement chrétienne ? Le symbolisme des cathédrales issu (...)

Notre-Dame est-elle seulement chrétienne ? Le symbolisme des cathédrales issu du paganisme

Nous autres européens, sommes des peuples judéo-chrétiens. Nos racines celtes, en effet, ne nous ont-elles pas été dérobées ? La civilisation celte a tout d'abord été écrasée par l'Empire de Jules César, véritable boucher ayant causé la mort de plus d'un million de personnes lors de son passage en Gaule. Tel fut le prix de l'assimilation. Depuis lors, de Nicée en 325 à celui de Vatican II (1962-1965), l'Église a certes réutilisé un certain fond des us et coutumes celtes à son profit, mais elle a surtout fait main basse sur l'histoire des peuples, devenus païens. À commencer par le roman des invasions dites "barbares" du IIIè siècle, puis avec les invasions Vikings au cours du VIIIè siècle, qui coïncident par ailleurs avec le rejet, en 845, de l'autorité royale par le prince breton Nominoë. Ces Vikings terrorisant la France catholique d'alors n'étaient-ils pas les ultimes défenseurs d'une certaine forme de la Tradition passée ? À cette même époque, une véritable traite des blancs débuta en Occident devant s'étaler du VIIIè jusqu'au XVIIIè siècle, finissant de consumer à petits feux les reliquats de la spiritualité passée. Seules les pierres ne mentent pas et notamment celles des Notre-Dame, qui continuent à attirer les foules venues du monde entier, s'interrogeant inlassablement sur leur façade si singulière. Ne seraient-elles pas les ultimes vaisseaux encore présents d'une science et d'une tradition sacrée venue du fond des âges ?

Le Paganisme en général (et l’Odinisme en particulier pour les peuples d’Europe du Nord) est réapparu ces dernières années comme une réponse à la crise morale et spirituelle du matérialisme galopant issu des religions abrahamiques. Les personnes qui s'intéressent à ces racines essentielles, mais pourtant des plus occultées en France et en Europe, sont néanmoins systématiquement raillées. Si le personnage d'Oleg de Normandie peut faire sourire, en Espagne, ils sont déjà plus de 15 000 convertis à l'odinisme. Ces partisans des idées païennes peinent pourtant à convaincre. Ces héritiers "odinistes" contemporains seraient-ils trop tranchés et bornés dans leurs vision idéalisée d'une tradition perdue reconstituée de toute pièce ? On peut leur reprocher le fait de tout mélanger en mettant notamment sur un même plan culture celte et odinisme.

 

Il n'empêche que les moments d'anthologie ne manquent pas, notamment à partir de 20:40 minutes, où Oleg compare une cathédrale à une belle voiture. 

 

 

Nous retrouvons comme motifs odiniens récurrents sur la cathédrale :

 

- Trois anneaux entrelacés, qui forment comme un "trèfle à trois feuilles". En effet, il s'agit bien de "trèfle" pour l'explication orthodoxe : " Traditionnellement le trèfle à quatre feuilles porte bonheur. Cependant le trèfle commun, à trois feuilles, symbolise la Trinité (le Père, le Fils, l'Esprit saint) dans le catholicisme. " Oui mais pourquoi un trèfle ? Cette explication magique est bien pratique. D'autant plus que ce trèfle est omniprésent dans les édifices gothiques. Ils peuvent renvoyer de façon implicite à la Triquetra, composée de trois vesica piscis, officiellement réutilisée par l'Église pour symboliser la Trinité. Mais cela pourrait aussi être une référence aux anneaux borroméens.

 

 Les anneaux borroméens constituent, pour les chimistes et les mathématiciens, un ensemble déroutant, mais digne d'intérêt : ils se composent de trois cercles entrelacés, dont le nom provient de la famille Borromée qui l'utilisait comme symbole dans ses armoiries, au XVe siècle. On la trouve par ailleurs, par exemple, sur l'église de San Pancrazio, à Florence, édifiée en 1467. Les Vikings utilisaient une version triangulaire, plus ancienne, dont l'un des exemples les plus célèbres figure sur le lit d'une femme éminente, morte en 834.

 

Les anneaux borroméens, du fait de leur structure sont un mystère car il est impossible d'en créer avec des cercles plats dans l'espace ordinaire. En 2004, des chimistes de l'université de Californie ont réalisé un anneau borroméen moléculaire dont les cercles se croisent à l'échelle nanométrique et composé de six ions métalliques. Les chercheurs s'intéressent aujourd'hui à l'utilisation des anneaux borroméens moléculaires dans des domaines aussi divers que la spintronique (technologie qui exploite le spin et la charge des électrons) et l'imagerie médicale. (1)

 

- La rune Odal, qui se retrouve notamment à Chartres, ainsi que sur certaines constructions gothiques.

 

- La rune Hagal. Le X traversé soit par une ligne verticale ou horizontale, constitue l'étoile à six branches, qui est un symbole que l'on retrouve dans de nombreuses religions. Nous trouvons l'étoile à six branches chez les Hébreux, où l'on appelle l'étoile de David, ainsi que dans le panthéon tibétain et panthéon hindou.

 

Pour ceux qui se réclament du paganisme contemporain, l’Odinisme est la religion organique des peuples de l’Europe du Nord. Elle était, jadis, reconnue pour ses qualités et reflétait la conscience d’une unité entre l’homme, la nature et le cosmos. (2) Quand le christianisme fut introduit en Europe, l’Odinisme ne disparut pas ; il survécut au cœur même de la nouvelle croyance. Ses traditions furent conservées (christianisées), ses fêtes empruntées (détournées), ses dieux et héros devinrent les saints du calendrier. Le druidisme et l’odinisme ont fusionné dans pratiquement toute l’Europe au moyen-âge ; dans les zones occupées par les romains, des druides exerçaient encore dans la clandestinité des forêts, ces derniers allaient ensuite adopter le dieu Odin des kelto-germains libérateurs (les « barbares »), sans pour autant renier leur filiation druidique. (3) Cela peut encore aller plus loin... L’odinisme est ainsi, pour certain, un modèle matriarcal. Les nones vierges étaient des prêtresses, pratiquant la médecine, la magie, l’astronomie, dirigeant les rituels et initiations. Elles se révélèrent être des guerrières redoutables lors de la guerre de Cent ans. Elles avaient une place centrale tant politique qu’économique. (4)

 

Au délà de la présence indubitable d'un symbolisme celte ou odinien présent dans beaucoup d'édifices religieux occidentaux, la question est de savoir ce que sous-tend ce syncrétisme. Comment pourrait-il être signifiant pour l'homme du XXIè siècle ?

 

Dieu aux multiples facettes, Odin (en vieux nordique Odhinn, Woden en anglo-saxon ou Wotan en germanique ancien) est une figure énigmatique. Roi des dieux, dieu de la guerre, dieu chamane, dieu des runes, Odin est également considéré comme le dieu de la sagesse, de la poésie et de la magie. La racine Woth veut dire « fureur sacrée » et exprime l'idée d'extase, de dépassement de soi. Pour Arnaud d'Apremont, l'odinisme est le symbole de la persistance d'une tradition, la tradition nordique qui aujourd'hui renait de ses cendres à l'instar du shintoïsme qui a lui aussi perduré à travers les multiples bouleversements de l'histoire.

 

Sources :

 

(1) https://www.futura-sciences.com/sciences/dossiers/mathematiques-histoire-mathematiques-10-dates-cles-1057/page/2/

(2) http://www.odinic-rite.org/francophonie/2010/etre-odiniste-cest-vivre/

(3) https://www.pagans.eu/les-symboles-odiniques-revelation-du-langage-des-anciens-batisseurs-1-anneaux-et-triquetra/

(4) https://www.morpheus.fr/revelations-sur-les-mysteres-de-la-cathedrale-de-chartres/

 

Quelques idées de lectures :

 

- Prudence Jones et Nigel Pennick, Une histoire de l'Europe païenne, Dervy, 2019.

- Anne-Laure et Arnaud D'apremont, B.A.-BA des runes, Pradès, 1998.

- Alexandre Skirda, La traite des Slaves du VIIIe au XVIIIe siècle, Vétché, 2016.

- Luciano Canfora, Jules César : Le dictateur démocrate, Flammarion, 2012.

- Maurice Guignard, Les architectes odinistes des cathédrales, les chanoinesses et les évêques odinistes dans les diocèses saxon-normands, fascicules de 7 volumes.

- Gérard De Sède, Le mystère gothique : des runes aux cathédrales, Robert Laffont, 1976.

 

Tags : Livres - Littérature Société Histoire Religions Sociologie Notre-Dame




Réagissez à l'article

132 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Albar 7 septembre 16:02

    Elle est luciférienne, j’ai posté un article dans ce sens, en prouvent mes propos, mais le lobby d’AV l’a empêché de paraître.


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 8 septembre 23:11

      @Albar
      Disons au moins que cette cathédrale n’est plus vraiment un édifice à usage religieux. C’est un parc d’attraction. On en vient même à se demander si l’incendie n’a pas finalement "permis" aux précieuses reliques (sauvées de cet incendie) de s’en "échapper" providentiellement...


    • 1 vote
      Guepe maçonne Guepe maçonne 10 septembre 00:23

      @Albar

      N’importe quoi. Elle est satanique , rien à voir avec Lucifer , pourquoi entretenir cette confusion, calbar ?

      Vous êtes pas un de ces maçons infiltrés dans les réseaux de dissidents pour y semer la zizanie et la discorde , avec votre fausse opposition ?

      Vous êtes le lobby d’AV, et je vous ai démasqué smiley


    • vote
      Étirév 7 septembre 17:09

      ... ce ne fut que l’an 325 que la secte catholique, qui avait complètement dénaturé le Christianisme depuis Paul, s’installa en maîtresse à Rome.
      Le premier Christianisme en Gaule
      Pendant que ceux qu’on appelait les « barbares » envahissaient le Midi, les Chrétiens envahissaient le Nord.
      Déjà ils avaient fondé l’île d’Iona, qui fut le berceau du premier Christianisme en Ecosse et le foyer des lumières religieuses du royaume. Le nom donné à cette île indique bien qu’il s’agit de la religion johannite.
      Les propagateurs de la doctrine vinrent dans les Gaules, alors soumises à la domination romaine, et que commençaient à troubler les infiltrations ou incursions germaniques. Les Chrétiens féministes constituaient des sociétés ayant leurs lois propres, leur morale et leurs mœurs distinctes, leur culte et leur justice.
      Ils étaient à la fois les éducateurs moralistes, économes et administrateurs de la Société, veillant non seulement à la conservation du culte caché dans les anciens Mystères, mais encore et surtout à l’observation des obligations de réciprocité entre les associés, qui s’appellent des « frères », et à l’application de la doctrine, dénonçant les infractions et les punissant par des pénitences infligées et au besoin par l’expulsion de la Société sous forme d’interdiction.
      Pour donner aux riches l’exemple du désintéressement, ces délégués d’une classe qui ne possédait rien imposaient à ceux qui possédaient la charité et le renoncement à leurs biens.
      Telle fut la primitive Église Johannite, dans les conceptions et les pratiques de laquelle on retrouve toutes les traditions féministes des anciens Israélites et des anciens Celtes.
      Mais ce qui est bien « christien », c’est-à-dire johannite, c’est la conception de l’organisation de la société nouvelle sur une base égalitaire, c’est-à-dire en supprimant les supériorités factices et conventionnelles des hommes, qui prennent toutes les premières places sans avoir aucun mérite, aucune valeur qui y donne droit.
      L’Église primitive voulut affranchir le monde de tous les privilèges masculins injustifiés.
      Voilà l’idéal chrétien que des rénovateurs modernes, tel Saint-Simon, proposèrent comme un exemple à imiter.
      Un peu plus tard, pendant que l’Église Johannite devenait un Ordre de Chevalerie, le peuple resté fidèle aux anciens principes de Justice du régime antérieur matriarcal organisait le mouvement communal, qui ne fut que l’application dans le domaine civil des principes de la doctrine chrétienne.
      C’est la philosophie des temps primitifs qui fut mise en institutions par le peuple à côté de l’Église Johannite, et c’est ce qui a pu persister de ces anciens principes qui fit la civilisation, l’art, la science, et le bonheur des peuples à toutes les époques.
      Ce n’est donc pas le Catholicisme qui créa l’association, le concours mutuel, en un mot la solidarité restée l’idéal social ; c’est si peu la morale de l’Évangile masculin qui produisit tout cela que, lorsqu’il parut, le peuple déjà (et toujours) se moquait du prêtre et s’insurgeait contre les évêques. Le Catholicisme, que l’on a appelé bien à tort le socialisme chrétien, loin d’organiser, désorganisa le monde, aidé par la royauté que prétendaient exercer les pirates de toutes les nations.
      Après le grand désordre moral de la Rome impériale, il fallait pour faire sortir la Gaule de l’avilissement et y reconstituer une civilisation, que tout fût renouvelé, la vie privée et la vie publique.
      Il fallait des « Principes » nouveaux, des hommes capables d’héroïsme, pour que l’humanité retrouvât la Justice, basée sur le Droit Naturel, condamné par les révoltés. C’est ce qu’apportait à la Gaule la doctrine des Johannites.
      Plus tard, de retour des Croisades, nous verrons de vastes confréries masculines mettrent en commun leurs efforts et leurs richesses et s’organiser pour élever des cathédrales qui allaient étonner le monde.


      • vote
        V_Parlier V_Parlier 8 septembre 23:12

        @Étirév
        Z’êtes un bon scénariste, vous devriez écrire un truc gente "le seigneur des anneaux le retour"...


      • vote
        Clocel Clocel 7 septembre 17:40

        Parmi les bâtisseurs, beaucoup de gnostiques, ils se sont un peu lâcher sur la symbolique, ils ont laissé leur message aux futurs éveillés.

        Le christianisme, ce n’est pas que 4 canons bibliques...

        L’évangile de Thomas et de Marie gagnent à être connus.


        • vote
          Clocel Clocel 7 septembre 17:42

          @Clocel

          "un peu lâchés" désolé...


        • vote
          alanhorus alanhorus 7 septembre 17:45

          https://www.youtube.com/watch?v=TpvB7IYQ-YA

          Apocalypse Mairie : Paris sera t-elle détruite ?

          https://www.youtube.com/watch?v=5T4I-dcjNhc

          https://www.youtube.com/watch?v=bPGNKUjICg0

          https://www.youtube.com/watch?v=lb62TzuN6o8

          Marie est une création parfaite de Dieu peut-être l’Eve primaire de l’humanité.

          https://www.youtube.com/watch?v=SRPw1gMBYA0





          • vote
            rinbeau rinbeau 7 septembre 20:22

            effectivement, concernant mes racines lointaines, celles de mes aïeuls, je ne peux dire que HAOU ! HAOU ! HAOU ! 


            • 2 votes
              ged252 7 septembre 21:34

              Nous autres européens, sommes des peuples judéo-chrétiens.

              .

              Et c’est reparti avec les conneries des païens, se prétendant de "racines celtes"

              .

              Ecoutez plutôt l’EXCELLENT henry de lesquen :

              Henry de Lesquen - Réinformation sur la question juive

              .

              Nous, les gaulois, nous ne sommes pas judéo-chrétiens, nous sommes chrétiens tout court


              • 1 vote
                ged252 7 septembre 21:41

                Il n’y que des troll juifs ou des débiles paîens qui fantasment pour se revendiquer judéo-chrétiens, ou pour prétendre que le chistianisme est judéo chrétien.
                .
                Des ignorants qui fantasment et inventent n’importe quoi


              • 4 votes
                Samson Samson 8 septembre 00:44

                @ged252
                "Nous, les gaulois, nous ne sommes pas judéo-chrétiens, nous sommes chrétiens tout court"
                ... ce qui n’ôte rien au fait que le Christ était juif ! smiley smiley smiley


              • 2 votes
                ged252 8 septembre 08:09

                @Samson
                .
                Les choses ne sont pas si simples.
                .
                Sitôt que certains juifs se sont convertis à la "nouvelle alliance" de Jésus, qui est comme une nouvelle religion, ils sont devenus chrétiens de religion et de culture : fin de la circoncision : c’est la circoncision du coeur pour les chrétiens ; Fin des interdits alimentaires : "ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui salit l’homme, mais ce qui en sort : ses mauvaises paroles" ; Fin des autres interdits ; Fin de la loi du talion remplacée par le  : "Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’il te fasses", c’est la loi du pardon avec jésus, et ainsi de suite ; "Dieu est amour", "aime ton prochain comme toi-même."
                .
                ce qui n’ôte rien au fait que le Christ était juif ! 


                .
                Peut-être Jésus était-il juif, mais en fait on ne sait pas qui étaient les gens appelés les juifs, du temps de Jésus
                .
                Jésus parle des scribes et des pharisiens comme :" Ces gens qui se disent juifs et qui ne le sont pas"
                .
                Qui étaient les scribes et les pharisiens s’ils n’étaient pas juifs ?
                Quand Jésus dit : "Le salut vient des juifs" il parle à l’époque de lui-même et de ceux qui le suivent, c’est à dire des gens qui plus tard seront appelés chrétiens.
                .
                Car Jésus se considérait lui-même et ceux qui le suivaient comme les "vrais juifs".
                .
                Mais en tous cas rien n’est simple, on ne sait pas exactement qui étaient les scribes et les pharisiens du temps de Jésus ; Ce sont, comme le dit De Lesquen, les juifs d’aujourd’hui qui sont les descendants et les héritiers des scribes et les pharisiens.
                .
                Il y a des théories américaines selon lesquelles une tribu étrangère se serait introduite au milieu d’Israel, pour en prendre le contrôle ; Malheureusement les anti chrétiens ont fait tout leur possible pour interdire de parler du christianisme, et ça continue aujourd’hui par exemple sur un site comme "démocratie participative". Alors on n’en sait pas beaucoup plus.
                .
                Dès le départ les juifs : les scribes et les pharisiens ont chercher à tuer Jésus, et par la suite à tuer les autres apôtres, ils étaient dès le départ les ennemis mortels des chrétiens ; Et ils le sont restés. Ils sont les principaux ennemis du catholicisme. Parler de judéo -christianisme c’est faire un oxymore. Une alliance de deux contraires.
                .


              • vote
                pegase pegase 8 septembre 11:21

                @Samson
                -
                Non, c’est plus compliqué,

                Historiquement parlant (on parle d’archéologie), il semble que le Christ ait passé quelques temps (plusieurs années) dans une sorte de communauté vivant à l’écart des autres, cette communauté pratiquaient déjà la doctrine chrétienne ... donc rien à voir avec le Judaïsme ...


              • 2 votes
                Buk100 8 septembre 14:52

                @pegase

                Certaines théories avancent en effet que Jésus a vécu dans une communauté essénienne. Les Esséniens étaient considérés comme 100 % juifs par eux-mêmes et par les autres sectes juives. Z’étaient réputés comme étant les Juifs qui respectaient le plus la Loi, jusqu’à l’extrême.Y a donc des chances qu’on trouve plutôt des traces d’essénisme dans le christianisme que l’inverse : obsession de la fin toute prochaine du monde, vie en communauté, baptême par immersion totale, symbolisme du repas pris en commun, etc,..


              • 1 vote
                Buk100 8 septembre 15:15

                @ged252

                "Sitôt que certains juifs se sont convertis à la "nouvelle alliance" de Jésus, qui est comme une nouvelle religion, ils sont devenus chrétiens de religion et de culture : fin de la circoncision  "

                Outre le fait qu’on franchement peut douter du fait qu’un converti abandonne sa tradition culturelle ancestrale du jour au lendemain, en un claquement de doigts, il est démontré que les "judéo-chrétiens" ont refusé farouchement l’ abandon de la circoncision et des autres pratiques juives. Preuve en est que les Coptes, convertis au Christ par ces "judéo-chrétiens" (Saint Marc, en l’occurrence), pratiquent la circoncision. 

                On peut se demander sur quoi les premiers chrétiens auraient bien pu s’appuyer pour rejeter la circoncision. Paul ne justifie d’ailleurs pas sa recommandation (et pas obligation) d’abandonner la circoncision par une référence à la parole de Jésus. Et le but n’est probablement pas de rejeter un rite juif mais bien d’élargir son audience et la propagation du Christianisme. Imposer à des adultes de se faire couper le bout du zgeg, c’était pas le meilleur plan-marketing..


              • vote
                ged252 8 septembre 16:25

                @Buk100

                1 Corinthiens 7

                18 Quelqu’un a-t-il été appelé étant circoncis, qu’il demeure circoncis ; quelqu’un a-t-il été appelé étant incirconcis, qu’il ne se fasse pas circoncire. 19La circoncision n’est rien, et l’incirconcision n’est rien, mais l’observation des commandements de Dieu est tout. 20Que chacun demeure dans l’état où il était lorsqu’il a été appelé.…


                .
                Il n’y a plus ni circoncis ni incirconcis, donc il n’y a plus aucun intérêt à se faire circoncire.
                La circoncision a à voir avec la propreté, donc la sainteté, mais pour les chrétiens c’est la circoncision du coeur qui compte
                .

                Romains 2:29

                Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement ; et la circoncision, c’est celle du coeur, selon l’esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.


              • 1 vote
                ged252 7 septembre 21:56

                Ces héritiers "odinistes" contemporains seraient-ils trop tranchés et bornés dans leurs vision idéalisée d’une tradition perdue reconstituée de toute pièce ?

                .

                Chez les Gaulois la religion était entièrement orale, il n’y avait pas d’écrit.

                .

                "Au commencement était le verbe et le verbe était Dieu et le verbe était en Dieu" Saint Jean 1-1

                .

                Le verbe c’est la parole, la discussion, le fait de parler. C’était la même chose chez les gaulois probablement. Donc pour retrouver la religion des Celtes, bon courage.

                .

                Les Grecs avaient une religion à mystère et il était interdit par la loi de parler des mystères.

                Quand Ciceron a voulu assister à la cérémonie des mystères Grecs, il est arrivé en retard de deux jours et les Grecs ont refusé de recommencer la cérémonie des mystères.

                .

                On ne saura donc jamais en quoi consistait la religion des Grecs.


                • vote
                  ged252 8 septembre 08:19

                  Tout cela c’est la vieille du "verus israel" : le "vrai Israel", car Jésus se considérait comme le "vrai israel", ainsi que l’église jusqu’à Vatican II.
                  .
                  Le "vrai Israel" contre le "vetus Israel" : le "veil Israel" les juifs d’aujourd’hui
                  .
                  Vatican II semble avoir été imposé à l’église par les vainqueurs de WWII, il y a une vidéo de Soral qui en parle.


                • vote
                  ged252 8 septembre 08:20

                  Tout cela c’est la vieille querelle du"verus Israel" ect


                • vote
                  ged252 8 septembre 08:24

                  erreur ; se rapporte au post au dessus


                • 1 vote
                  alanhorus alanhorus 7 septembre 22:11

                  https://m.facebook.com/notes/livre-de-prière/dieu-ne-veut-pas-de-flèche-sur-notre-dame-/1278641488954135/

                  « Faisant suite au Message de Notre Père que tu as reçu récemment, Mon Frère bien-aimé, Moi, le Sauveur de toutes les âmes, et le Fils de Dieu, Je viens te parler pour te confirmer que l’incendie de Notre-Dame de Paris n’est, ni fortuite, ni accidentel, mais c’est bien une main criminelle qui a allumé le feu ! Le chef de l’État français, rejeté de mon Divin-Cœur et Celui du Père éternel, comme Nous te l’avons déjà fait écrire, veut faire ériger à la place une autre flèche démoniaque, puisque symbolisant l’emblème luciférien des illuminati et de la franc-maçonnerie ! Aussi, Je le dis au-travers de toi, Mon Frère bien-aimé, JE NE VEUX PAS DE FLÈCHE SUR LE TOIT DE NOTRE-DAME DE PARIS ! C’est faire insulte à Ma Mère, et apporter un haut sacrilège spirituel que d’agir à contre-sens de Notre Volonté ! Si, malgré Mon Ordre, la flèche devait être construite, sachez que Paris sera détruite, dès la fin de sa construction ! Amen que cela soit ! Si vous M’obéissez, Paris sera sauvée, à condition : d’honorer Mon Divin Cœur, de renouveler la consécration de Mon Sacré-Cœur à la France, de Le placer au centre du drapeau national, de permettre à l’Envoyé du Père, Frère ELYÔN, d’ériger Mon Temple-Abbaye du Divin Cœur, d’honorer Ma Mère Très Sacrée et de revenir à Moi, votre Sauveur ! Faites ériger, à la place de cette horreur, une grande statue d’or en l’honneur de Ma Sainte Mère, mais plus ostensible entre les deux tours, et Je tiendrai Parole ! Si vous M’aimez, vous ferez ce que Je vous demande, et la capitale des sodomites et de l’immoralité sera sauvée ! Amen que cela soit ! Transmets ce Message partout Mon Frère bien-aimé. Mon Divin-Cœur est avec toi et en toi, pour te soutenir dans tes douloureuses épreuves. YESHOUAH »


                  https://www.change.org/p/emmanuel-macron-dieu-ne-veut-pas-de-fl%C3%A8che-sur-notre-dame-098097a0-f72c-4021-9b66-cc9c78ecb8a8


                  • 3 votes
                    Samson Samson 8 septembre 00:37

                    Ben, Notre-Dame, c’est ou c’était Notre-Dame.

                    Construite par les compagnons bâtisseurs au moyen-âge, elle est une des merveilles que nous avait légué le génie de l’Occident Chrétien.

                    Que sa symbolique initiatique soit maçonnique, alchimique, biblique, chrétienne, ... et qu’on y retrouve divers éléments repris aux fonds celtes, nordiques, juifs, ... et autres n’a rien de très étonnant, premièrement du fait des syncrétismes qui se sont de tout temps opérés lors des transitions civilisationnelles et religieuses, et surtout du fait que selon René Guénon à tout le moins toutes traditions émanent et trouvent leur fond commun dans une même tradition primordiale, dont elles ne sont en conséquence que les divers reflets adaptés aux génies propres des temps, lieux et peuples les plus divers.

                    Si Notre-Dame est un temple consacré à la Vierge Marie, c’est parce que cette dernière est l’avatar chrétien de la grande Déesse et de Terre-Mère, révérée sous divers noms et attributs par toutes les traditions.

                    La question de savoir si elle est seulement chrétienne ou si sa symbolique relève du paganisme me paraît en conséquence d’autant plus oiseuse qu’on l’a laissée brûler.

                    Par contre, la question du sens de son incendie et de ce qu’En Marche vers Nulle Part, il nous signifie sur ces sombres temps et sur les évènements que préfigurent symboliquement pour la France cette catastrophe consumant son cœur ne laisse pas de me tarauder.

                    Puisse-t-elle renaître plus belle encore de ses cendres pour protéger la France et ses habitant(-e)s !!!


                    • 2 votes
                      pegase pegase 8 septembre 11:33

                      @Samson
                      Que sa symbolique initiatique soit maçonnique,

                      La maçonnerie n’existait pas à l’époque de sa construction ... ils ont repris à leur compte les compagnons, mais c’est faux, la maçonnerie est apparue au siècle des lumières, en provenance d’Angleterre, il n’y a par exemple aucune trace de la maçonnerie pendant la guerre de cent ans ...


                    • 1 vote
                      Ésus Ésus 8 septembre 16:57

                      @Samson

                      Tout à fait d’accord.

                      *

                      Le but implicite de cet article n’avait pas tant, en fin de compte, vocation à légiférer si Notre-Dame était seulement chrétienne ou si sa symbolique relevait du paganisme ; à l’évidence elle est tout à la fois chrétienne et « païenne », mais plutôt à soumettre un autre angle de vue pour nous inviter à nous interroger davantage sur cet incendie, « miraculeux » pour certains, et ses enjeux.


                    • vote
                      Samson Samson 8 septembre 17:01

                      @pegase
                      Ben si !
                      La franc-maçonnerie était au moyen-âge la corporation initiant les compagnons bâtisseurs aux secrets du métier.
                      Elle s’est par la suite scindée en maçonnerie opérative qui pour autant que je sache a disparu et maçonnerie spéculative, soit philosophique, qui a donné naissance aux loges actuelles. La maçonnerie spéculative a repris les symboles légués par la maçonnerie opérative : ce qu’elle en a fait, c’est autre chose !
                      Un récent article de Nabum sur Agoravox mentionne la présence de l’équerre et du compas gravés dans les combles de la cathédrale d’Orléans.


                    • vote
                      Samson Samson 8 septembre 17:12

                      @Ésus
                      Tant qu’on se comprend ! smiley
                      Merci beaucoup pour vos précisions sur les anneaux borroméens.
                      En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


                    • 1 vote
                      pegase pegase 8 septembre 21:02

                      @Samson
                      -
                      Désolé c’est non, il n’y avait pas de maçonnerie au moyen âge, n’insistez pas ou je vous invite à venir en discuter avec un historien spécialiste du moyen âge ...


                    • 1 vote
                      pegase pegase 8 septembre 21:34

                      @Samson
                      -
                      Je suis un passionné du moyen âge que j’étudie régulièrement depuis une douzaine d’années, notamment la période concernant l’affaire Jeanne d’arc ...

                      des historiennes Régine Pernoud à Colette Beaune, en passant par Olivier Bouzy, Xavier Hélary et Philippe contamine vous ne trouverez rien sur la maçonnerie ......Elle n’existait pas ...

                      L’origine de la maçonnerie remonte à la bataille de Bouvines et sa fameuse magna carta, la grande charte de 1215, dont les privilèges ont été reportés tant bien que mal de générations en générations par des think tanks (des groupes de pensées)

                      créés justement pour ça, reporter leurs privilèges ; voilà l’origine de la maçonnerie (elle ne date pas de 1215, mais de bien plus tard) ...Elle n’est apparue en France qu’au siècle des lumières, donc absolument rien à voir avec les bâtisseurs de cathédrales ....

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Magna_Carta


                    • 1 vote
                      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 septembre 21:40

                      @Samson

                      Les cathédrales ont été construites par des compagnons bâtisseurs organisés en organisations professionnelles. Il existe toujours de telles organisations et plusieurs procédés et certaines valeurs se sont ainsi transmises de maître à apprentis jusqu’à aujourd’hui. 

                      La Franc-Maçonnerie quant à elle est un mouvement philosophique moderne d’inspiration traditionnelle apparaissant clairement au XVIIIe siècle. Son lien avec les véritables constructeurs de l’époque médiévale qui taillaient des pierres, charpentaient et levaient des édifices relève du domaine symbolique, tout comme sa relation à des traditions plus anciennes.

                      Vous pouvez vous informer de cela vous-même, aussi bien auprès des associations et fédérations compagnonniques modernes que des loges maçonniques actuelles, qui sont les unes et les autres bien représentées sur Internet. Il est inutile de perdre son temps à discutailler quand l’information est à portée de clic et qu’elle peut vous être apportée directement par ceux qui sont directement concernés par le sujet.


                    • 1 vote
                      Samson Samson 8 septembre 21:42

                      @pegase
                      "Organisée en obédiences depuis 1717 à Londres, la franc-maçonnerie dite « spéculative » — c’est-à-dire philosophique — fait référence aux Anciens devoirs de la « maçonnerie » dite « opérative » anglaise formée par les corporations de bâtisseurs. Elle puise ses sources dans un ensemble de textes fondateurs rédigés entre les XIVe et XVIIIe siècles"
                      Wikipedia : Franc-maçonnerie


                    • 1 vote
                      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 septembre 21:48

                      @Samson

                      "Un récent article de Nabum sur Agoravox mentionne la présence de l’équerre et du compas gravés dans les combles de la cathédrale d’Orléans."

                      En quoi cela est-il étonnant ? Ce sont les outils qu’utilisaient concrètement les bâtisseurs et par conséquent les symboles les plus évidents de la qualité de leur travail. Essayez de construire ne serait-ce qu’une niche de chien sans compas ni équerre, vous allez voir ! Le chien ne vous félicitera pas. 

                    • vote
                      yoananda2 8 septembre 22:25

                      @Qaspard Delanuit

                      En quoi cela est-il étonnant ?

                      Ce n’est pas étonnant, c’est un complot ! Tu as déjà vu des batisseurs à l’oeuvre ? d’abord ils font un plan, ensuite ils SUIVENT le plan, le tout dans l’objectif d’ériger un bâtiment secrètement à la vu de tous (c’est le meilleur moyen de se cacher, de le mettre au milieu de tous, tout le monde sait ça). Si c’est pas du complot ça !!!! Et le pire c’est qu’en plus ils signent leur oeuvres pour nous narguer ! C’est bien la preuve que ce sont des comploteurs.


                    • vote
                      pegase pegase 9 septembre 01:33

                      @yoananda2
                      -
                      Pffuiit .. ils n’existaient pas, aucune trace ....

                      Le compas, l’équerre, évidemment les bâtisseurs travaillaient avec ... ...

                      Il y a un truc qui manque, c’est la fausse équerre, très utilisée en charpente smiley

                      et puis la CAO a bouleversé tout ces préceptes poussiéreux ...

                      https://zupimages.net/up/20/37/euzm.jpg




                    • 1 vote
                      ezechiel ezechiel 8 septembre 01:22

                      "Notre-Dame est-elle seulement chrétienne ?"

                      Évidemment.
                      On célèbre à Notre Dame de Paris la messe du culte catholique depuis près de 1000 ans. La cathédrale symbolise la continuité de la promesse de Dieu, le nouvel Israël, dont la France est héritière, par l’intermédiaire de ses rois catholiques, oints de Dieu.

                      Sur sa façade principale, figurent les 28 rois de Juda, et au dessus, dominent la Sainte Vierge Marie et son Fils Jésus Christ.

                      Le portail central du Jugement dernier, représente le Christ jugeant les Justes et les Méchants à la fin des Temps.

                      Le portail Sainte Anne (à droite de la façade centrale), relate l’annonce de la venue du Christ, entouré du roi de France et de l’évêque de Paris, il est le successeur du roi Salomon et de la reine de Saba, leur statue trônant de part de d’autres du portail.

                      Le portail de la Sainte Vierge Marie (à gauche de la façade centrale), rappelle son couronnement en tant que Mère Immaculée. Elle donne son nom à l’édifice.


                      • 1 vote
                        ezechiel ezechiel 8 septembre 01:30

                        "Le Paganisme en général (et l’Odinisme en particulier pour les peuples d’Europe du Nord) est réapparu ces dernières années comme une réponse à la crise morale et spirituelle du matérialisme galopant issu des religions abrahamiques."

                        Vous avez une drôle de lecture de la Bible.

                        C’est la république et sa religion maçonnique des droits de l’homme qui nie l’existence de Dieu et se prétend supérieure en prônant la toute puissance de l’homme sur Dieu, c’est-à-dire tout ce que Jésus Christ rejette du péché originel : cupidité, égoïsme, individualisme, avarice, désir de puissance et de pouvoir.

                         "Aucun serviteur ne peut servir deux maîtres. Ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon."
                        Luc 16:13


                        • 2 votes
                          yoananda2 8 septembre 11:24

                          Pour ma part, en tant qu’européen depuis des milliers d’années, en tant que blanc païen, je n’ai RIEN à voir avec le "judéo-christianisme".

                          Le christianisme est un judaïsme, tout comme l’islam, il est donc inutile de parler de "judéo-christianisme". Jésus était juif, ses apôtres étaient juifs, il préchait pour les juifs, le proto-christianisme s’est diffusé dans les synagogues principalement les premiers temps, la théologie chrétienne est juive. C’est une secte juive qui s’est juste "ouverte" aux goys, surtout en séduisant les faibles, les parasites et les hypocrites qui voyaient dans la rédemption et la justice de l’audela une consolation pour leurs lâchetés : non, ils n’étaient pas des ratés, mais des opprimés à qui Dieu rendrait justice magiquement dans l’autre vie au lieu de se sortir les doigts dans celle ci.

                          La christianisme et son égalitarisme, prémisse du gauchisme actuel, est une religion adaptée à la dégénérescence de l’époque.

                          Tout ça découle de la théologie du péché.

                          Mais si on l’évacue, cette théologie, ce péché originel, alors, l’idée même d’un sauveur n’a plus de sens.

                          Les chrétiens sont ceux qui se sentent pécheur, c’est à dire, qu’ils sentent qu’au fond d’eux il y a une petite dose de caca qui les dérange, ils sentent qu’ils ont cette faiblesse, sous forme de lâcheté, de méchanceté, de honte, de peur ou je ne sais quoi, et ils se disent que le petit Jésus va les aider à mettre un peu de lumière la dedans, ou mieux encore, que le fait de croire en lui et d’être sauvé va leur éviter d’avoir se confronter à leur petit tas de crotte intérieur.

                          Ce poison intérieur est ce qui définit le mieux christianisme. Ils ont appelé ça des "démons" pour prétendre que leur intérieur fétide était en fait extérieur, et que eux, blanches colombes luttaient contre ces influences extérieures avec le petit Jésus. Langues de serpents.

                          Personnellement, je n’ai pas ces matières fécales intérieures, je n’ai rien à voir avec les crétiens, ces hypocrites.

                          Je suis païen.

                          Bien sûr, les chrétiens veulent nous faire croire que c’est grâce à leur religion qu’on a érigé notre civilisation, qu’on leur doit tout, à leurs églises et à leurs morale de pervers qui se retient de nuire, et que les européens sont tous des chrétiens.

                          Il n’en est rien. Beaucoup d’européens n’ont jamais vraiment réfléchis à ces questions, ni même compris qu’on leur bourrait le mou dès la naissance. Beaucoup n’ont pas ce poison intérieur. Encore heureux. C’est bien pour ça que les églises sont désertes aujourd’hui. Le christianisme après avoir été imposé de force à fini par être vaincu, mais, le salopio à donné naissance à un truc pire encore : la république (pour la France).


                          • vote
                            crow crow 8 septembre 11:43

                            @yoananda2
                            Si j’avais votre talent pour résumer la situation, j’aurais écrit la même chose !


                          • 2 votes
                            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 septembre 12:05

                            @yoananda2

                            "Les chrétiens sont ceux qui se sentent pécheur"

                            Repentez-vous, frère Yoananda, il est encore temps d’expier dans une sincère contrition et de vous abandonner à la foi pour obtenir votre salut. Certes, quelques exercices pratiques seront sans doute nécessaires pour purifier votre âme :
                            https://www.youtube.com/watch?v=d7pioagkX5k

                          • 1 vote
                            yoananda2 8 septembre 12:39

                            @Qaspard Delanuit
                            J’hésite.
                            C’est tentant, mais à tant qu’à faire je me dis que je n’aurais qu’à me fouetter un peu juste avant l’heure de ma mort, plutôt que de gâcher ma vie. Après tout, on peut être sauvé au tout dernier moment dans le christianisme, c’est ça qu’est cool, même au moment ou tu brûle sur le bûcher, tu peux encore te repentir et sauver ton âme.
                            Du coup, quand ma femelle me demande une petit fessée avant que je ne le prenne, c’est parce qu’elle aurait une tendance crypto-chrétienne la chienne ?
                            J’hésite.
                            Du coup, j’ai besoin de plus d’infos pour me décider.
                            C’est comment la paradis chrétien ? parce que j’ai l’impression qu’on s’y fait chier à mourir, surtout que bon, l’éternité c’est long, surtout vers la fin. Qu’est-ce qu’on y fait au paradis ? le sexe étant proscrit, la violence aussi, la science n’en parlons pas, reste quoi au juste ? ça m’a l’air d’être chiant à mourir, passer son temps à contempler Jésus sanguinolent sur sa croix et puis je vais aussi devoir me coltiner les chrétiens inter-raciaux qui seront montés au paradis ? mamadou et marie mariés pour l’éternité comme ils ont été mariés ici bas ? et pis en plus, y aura aussi tous les crétiens abrutis vindicatifs qui traînent sur ce forum, qu’on va s’aimer sous une étoile ou sur un oreiller, tout ensemble dans l’amour du christ, par libre choix ?
                            hahaha
                            Hum non, je crois que je vais plutôt sacrifier quelques crétiens pour obtenir le droit d’aller au vallala !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès