• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Prof tabassé, filmé par ses élèves goguenards ! « C’est un tort partagé » (...)
#94 des Tendances

Prof tabassé, filmé par ses élèves goguenards ! « C’est un tort partagé » estime un camarade de classe

ALERTE citoyens !

 

Préambule : le fait-divers aurait eu lieu le lundi 30 septembre dernier ! Malgré des recherches approfondies, pas de YOUTUBE, ni de DAILYMOTION : la censure serait déjà-là pour les sujets considérés comme dérangeants par la doxa dominante ?!
 
Prof tabassé, filmé par ses élèves goguenards ! « C'est un tort partagé » estime un camarade de classe - Un professeur, élu CGT : « notre métier, ce n'est pas flic »
 
[Vidéo] Sarcelles : un professeur violemment agressé par un lycéen

 

https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/video-sarcelles-un-professeur-violemment-agresse-par-un-lyceen-111467

Le point de départ de l’agression : l’enseignant avait demandé à son élève de retirer sa casquette. 

Une scène d’une rare violence. Un professeur de sport du lycée de la Tourelle, à Sarcelles, a été agressé par un élève de première, lundi 30 septembre dernier, rapporte Le Parisien. L’enseignant, qui a été mis à l’arrêt pendant cinq semaines, lui avait demandé de retirer sa casquette. L’agresseur, lui, a été placé en garde à vue. 

La famille du lycéen dépose également plainte

L'Inspection académique confirme que l'enseignant a porté plainte. Mais elle indique que la famille de l'adolescent a aussi porté plainte car selon elle, ce serait l'enseignant qui aurait poussé en premier. Selon les premiers éléments recueillis, l'enseignant, âgé de 55 ans, assure n'avoir commis aucune violence à l'encontre du jeune. Il a indiqué lui avoir barré l'accès à la salle en se plaçant au niveau de la porte d'entrée lorsque celui-ci est arrivé à la deuxième heure du cours de maths.

L'élève, indique-t-il, l'a repoussé par un geste au niveau du visage avant de l'étrangler d'une main. Il a fallu l'intervention des autres élèves de la classe et d'une secrétaire qui se trouvait dans le couloir pour arrêter le lycéen. Ce dernier - qui n'a jamais eu à être convoqué auparavant par la proviseure - assure de son côté avoir été bousculé par l'enseignant.

Une version largement reprise par les élèves de sa section vente. « Le prof n'a pas à lever la main sur l'élève et l'élève non plus, je pense que c'est un tort partagé », poursuit Younès, 17 ans. « On n'a pas à agresser les enseignants comme cela », déplore un lycéen en première année de vente qui semble le plus choqué par ce qui s'est passé. « Franchement dans ce lycée, il n'y a que des élèves agités. Quand vous avez 30 élèves agités dans une classe, il faut avoir le mental », remarque Younès.

Pour les enseignants, cette agression était quasi inévitable : « elle est le fruit d'une dégradation de nos conditions de travail, dénonce Michel Campagnac, professeur de français et élu CGT au conseil d'administration. On a le sentiment que les classes sont des cocottes-minute ».
Un professeur, élu CGT : « notre métier, ce n'est pas flic »

L'enseignant regrette notamment la suppression de cours en demi-classe et la perte d'un poste et demi de surveillant. « Notre métier, ce n'est pas flic, s'insurge-t-il. Ayons des classes dans lesquelles on puisse enseigner ! Mais pour cela, il faut du personnel qui y contribue ».

Tags : Droit Enseignement Violence Ecole




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • 10 votes
    ezechiel ezechiel 4 octobre 19:22

    Ces profs ne reculent devant rien.
    Il s’en prennent même aux élèves maintenant.
    Quelle honte.
    J’espère que le jeune homme n’a pas été blessé, qu’il va porter plainte contre ce monstre, et le faire renvoyer de l’école.
    Vouloir empêcher d’aller en cours avec sa casquette.
    Non mais !


    • 12 votes
      medialter medialter 4 octobre 20:16

      "Prof tabassé, filmé par ses élèves goguenards ! « C’est un tort partagé » estime un camarade de classe"

      *

      D’un autre côté, c’est toi, petit prof gauchiasseux, qui a choisi ce "métier" qui consiste à être un exutoire de ce système en déliquescence et le punching ball immédiat de millions de sauvageons qui anticipent une impunité croissante. T’as choisi en toute conscience d’avoir une cible sur la tronche accessible aux jeunes merdeux, t’as choisi en toute conscience d’être le rouage de l’immense système républicain qui prépare le formatage de millions de zombies pour le servir, et au cas improbable où ton objectif serait d’instruire réellement les handicapés de l’Iphone, et non de palper ta rente de fonctionnaire, t’as choisi de donner de la confiture aux cochons, alors tu fermes ta gueule ou tu change de job smiley


      • 2 votes
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 4 octobre 20:34

        Un professeur de sport du lycée de la Tourelle, à Sarcelles, a été agressé par un élève de première, lundi 30 septembre dernier, rapporte Le Parisien.

        Comme nos médias déconnent : j’essaie de vérifier cette date -importante ici sans passer trop de temps car d’aprèsla vedette Praud, un spectacle à lui tout seul, l’élève aurait 19 ans, et donc pas pas un adolescent comme on le présente ici !

        Merci pour votre contribution ; ras-le-bol de ces imprécisions coutumières chez nos censés journalistes de mes …. ; ça me rappelle trop l’affaire Gaussama dont Bercoff à Sud Radio n’a pu relancer les recherches... !

        En tout cas ici nous avons une vidéo qu’à CNews on n’a pas voulu présenter ce matin ; pour la bonne cause évidemment !


        • 1 vote
          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 4 octobre 20:39

          @Mao-Tsé-Toung

          MES SOURCES :

          Par Victor Tassel

          Le 2 octobre 2019 à 17h59, modifié le 2 octobre 2019 à 18h03

          Professeurs et parents d’élèves disent n’avoir « jamais vu une telle violence ». Un élève a très violemment agressé son professeur de sport, lundi, au lycée polyvalent de La Tourelle, à Sarcelles. Déchaîné, il lui a asséné plusieurs coups de poing, pendant que l’enseignant tentait, tant bien que mal, de le maîtriser.


        • 7 votes
          Conférençovore 5 octobre 09:53

          19 ans en première, cela signifie 2 ou 3 ans de retard qui plus est dans un système scolaire d’un niveau déjà très bas où pour redoubler, il faut être particulièrement nul. On est sur du 80-85 de QI et un taux de testostérone élevé. Le prof a peut-être (peut-etre seulement... des élèves qui se couvrent entre eux pour charger le prof, ça n’aurait rien de surprenant) pété une durite mais 5 semaines d’ITT, c’est énorme. Et les parents qui portent plainte... Voilà qui reflète bien l’attitude des inassimilables : leur gosse fracasse un prof, mais c’est de la faute de l’Etat et sans doute à la colonisation, si on gratte un peu...

          Comme le confesse Younès, le cas de cet individu est plutôt la norme dans de tels "lycées", des garderies pour être plus juste. Le pire c’est le collège... mais pour avoir un proche qui travaille chez les maternelles, il y a déjà des problèmes impensables avec des gosses de 4-5 ans à peine : hyper-agressivité, désobéissance, irrespect des autres, maîtrise de la langue parfois nulle. Il suffit de voir les parents pour comprendre : familles ultra-nombreuses, pères absents ou déficients, mères baragouinant à peine notre langue... Avec de tels cas, on peut bien dédoubler les classes, les déquadrupler, voire mettre un prof par élève... ça ne fonctionnera pas (ou juste améliorera en surface). Voir les profs, très souvent des gauchistes insupportables, se prendre le retour de flamme de leur idéologie de crétins n’est même pas une satisfaction.

          Et après ça* s’étonne que les autochtones se barrent systématiquement de ces zones tiers-mondialisées. Cette situation est notre nakba. Si nos aïeux voyaient cela, ils seraient effarés. Si la population ne se réveille pas, dans 10 ans, la France ressemblera à l’Algérie avec quelques îlots paisibles au milieu de milliers de Sarcelles autour. Dans 30 ans, ce sera l’Afrique du Sud bis avec les enrichissements de la religion de paix en supplément.

          * Allochtones et autorités publiques


        • vote
          louis 5 octobre 11:37

          @Conférençovore
          Mai 68 , avec t’on interdit d’interdire , qu’as tu fait aux parents pour qu’ils n’apprennent plus a leurs enfants les règles de la vie et le respect des autres , a l’éducation nationale pour qu’elle soit devenue une chiffe molle qui ne sait même plus se faire respecter  ?


        • 2 votes
          Conférençovore 5 octobre 15:37

          @louis Il y a deux réalités : 1/ Les lieux où se produisent ces agressions. Les quartiers à forte immigration africaine (c’est important : on ne voit jamais cela chez d’autres immigrations, les asiatiques, portugaises ou de l’Europe de l’est) ne sont pas les seuls où l’autorité est défiée mais il suffit de parcourir les faits divers pour comprendre que ce sont ces zones où la violence, le manque de respect de l’autorité en général, etc sont les plus graves. Ce sont les seuls quartiers où on caillasse des pompiers... Cet irrespect concerne d’ailleurs également les parents d’élèves... Ce genre d’agressions sont impensables dans les campagnes par exemple.

          2/ La féminisation de la société occidentale avec le règne du compromis au détriment de l’autorité. Là c’est un tout (théorie de la déconstruction) qui fait qu’il n’y a plus de respect de l’autorité. Ce qui arrive est facilité par une autorité qui n’en est plus une et n’est donc plus respectable. L’éduc nat s’est, concrètement, féminisée mais elle n’est pas la seule (la justice est encore pire). De même, l’idée de compétition a été éradiquée au profit d’un nivellement par le bas. Le pédagogisme a également pris le pas sur les anciennes méthodes qui fonctionnaient, mais qui marchaient avec des petits européens... Si on omet cette donnée essentielle, on passe à côté de la problématique. Le fait de passer sous silence le 1) et expliquer le merdier dans ces zones par le seul prisme de 68 est précisément une expression de la féminisation. Elle revient à externaliser une fois de plus la problématique. Les gauchiasses expliquent en permanence que le problème serait réglé avec toujours plus de moyens. Ne tenant pas du tout (l’inverse en l’occurrence) ce discours et n’étant pas franchement soixante-huitard, je ne vois pas en quoi il est pertinent de m’adresser ce post...


        • 2 votes
          Conférençovore 5 octobre 15:41

          @Louis En outre, je suis radicalement opposé à cette immigration de masse et de peuplement parce que j’ai vécu dans un de ces pays d’origine et compris très tôt que laisser s’installer ces pop chez nous, du moins dans les proportions qui sont en vigueur depuis un demi-siècle, était une folie. Bref, tu te trompes d’interlocuteur sur toute la ligne (ou alors je n’ai rien pigé à ton post...).


        • vote
          louis 5 octobre 16:05

          @Conférençovore
          J’abonde dans votre sens puisque je rends mai 68 avec son interdit d’interdire avec tout le laxisme qui en a découlé ,responsable de la situation d’hier d’ aujourd’hui et même de demain .


        • 3 votes
          Conférençovore 5 octobre 17:50

          @louis C’est une donnée du problème. Mais je le répète : ce genre de scène est impensable à la campagne ou chez certaines communautés. Par conséquent le climat délétère créé par les déconstructionistes ne suffit pas à expliquer ce type de faits divers qui est assez courant. Là c’est allé loin, mais quantité de profs sont quotidiennement menacés, insultés, etc. dans certains quartiers. Le taux d’absentéisme, de prise d’anti-depresseurs, ou de démissions attestent d’une situation grave. l’Éduc Nat a de plus en plus de difficultés à recruter au point qu’elle fait de plus en plus appel à des personnels pas du tout qualifiés. Mais même avec les meilleurs profs au monde, cela ne marcherait pas. Pour instruire quelqu’un il faut que ce quelqu’un soit éduqué par ses parents. Sans ce travail préalable des parents, l’instruction est impossible.


        • 6 votes
          medialter medialter 5 octobre 19:07

          @Conférençovore
          "Pour instruire quelqu’un il faut que ce quelqu’un soit éduqué par ses parents. Sans ce travail préalable des parents, l’instruction est impossible"
          *
          Non, pour instruire qqun, il faut qu’il ait envie d’apprendre, il faut qu’il ait le goût de la connaissance. Même avec des parents de merde, qqun qui a envie d’apprendre apprendra toujours. Je partage ton analyse, mais elle ne va pas assez loin. Déjà il y a une quarantaine d’années, l’EN merdait grave, profs de merde qui privilégiaient le bachotage, le "par coeur", la course au programme imposé par le rectorat, le taux de "réussite". Je peux t’en parler des heures, j’ai fait des études sups, mais c’était un miracle, et par grâce à la qualité professorale, à l’époque c’était déjà des obstacles, on t’obligeait déjà à entrer dans un entonnoir de pensée ... On était déjà dans une sorte de rendement.
          *
          Aujourd’hui, les branlots des banlieues, franchement, à leurs places, tu ferais pareil. Quel avenir pour eux ? Aller bosser chez Auchan, alors que les aînés roulent en BM et se baisent toutes les françaises ? Faudrait être débile pour être assidu devant des profs gauchiasseux de plus en plus nuls et suffisamment cons pour certains pour en plus se la péter devant la déroute manifeste du système. C’est pas seulement l’échec de l’EN, c’est l’échec des perspectives d’avenir pour la quasi-totalité de la jeunesse, sauf pour une minorité de nantis qui sont déjà placés d’avance. C’est pas la déroute de l’EN, c’est la déroute de la république dans son ensemble


        • vote
          Conférençovore 5 octobre 19:31

          @medialter Le goût d’apprendre ça d’enseigne. Précisement, le but de toute instruction est, outre de transmettre du savoir, d’apprendre à apprendre. Tu négliges le fait incontestable que cet enseignement basique n’existe pas dans certaines cultures. Non, je.ne ferais pas pareil, justement. Je préfères passer 4 heures par jour à travailler une oeuvre musicale qui n’est pourtant pas de mon niveau et passer deux semaines à y arriver que de baiser des putes. C’est mon éducation qui fait cela. Mes vieux m’ont collé sur un piano très jeune, m’ont obligé à apprendre des langues étrangères et à m’intéresser à la culture et aux sciences. Ils ont créé un terreau favorable. Après mais seulement après, il y a les choix personnels, les capacités de chacun et là-dessus nous sommes inégaux. Tu es nihiliste mais aux antipodes du bisounourisme gauchiatique et de toutes ces conneries lamarkiennes et pourtant tu as un discours de gauchiste déterministe de type matérialiste qui ne repose sur rien et qui est démenti par le réel : les asiats sont aussi mal lotis à la base... mais réussissent. Pourquoi ? Parce que la République ceci cela là aussi ?


        • 1 vote
          medialter medialter 5 octobre 20:43

          @Conférençovore
          "Mes vieux m’ont collé sur un piano très jeune, m’ont obligé à apprendre des langues étrangères et à m’intéresser à la culture et aux sciences"
          *
          Mes vieux ne m’ont obligé à rien, mais ado je connaissais déjà la plupart des ouvertures aux échecs parce que je m’étais payé un bouquin avec mon argent de poche. Les vieux qui obligent sont des crétins, il faut éduquer les gamins en les aidant à trouver leurs prédispositions, pas en leur enfonçant de la culture dans le crâne à coups de maillets, surtout quand elle répugne. Tu fais l’apologie de l’éducation par la force, et d’un autre côté, c’est exactement ce que tu reproches aux beurres quand leurs vieux leurs collent du coran dans la tronche. Moi si mes vieux m’avaient forcé à apprendre des langues, j’aurais balancé les bouquins par la fenêtre
          *
          "Je préfères passer 4 heures par jour à travailler une oeuvre musicale qui n’est pourtant pas de mon niveau et passer deux semaines à y arriver"
          *
          C’est tout à ton honneur, mais ce genre de trucs, ça fait bouffer une personne sur un million. Je suis certainement bien plus extrême-droitiste que toi, ça ne m’empêche pas d’éviter ton irréalisme, tu parles que la masse a vocation artistique. Tu défends ta ripouclic, c’est ton droit, ben bois la jusqu’à la lie maintenant smiley


        • vote
          Conférençovore 5 octobre 21:16

          @medialter " Les vieux qui obligent sont des crétins, il faut éduquer les gamins en les aidant à trouver leurs prédispositions, pas en leur enfonçant de la culture dans le crâne à coups de maillets, surtout quand elle répugne."

          Justement, mes vieux étaient des prolos, sans aucune culture. Ils m’ont appris à apprendre ce sont eux-mêmes avaient été écartés de par leur condition sociale.

          "Tu fais l’apologie de l’éducation par la force, et d’un autre côté, c’est exactement ce que tu reproches aux beurres quand leurs vieux leurs collent du coran dans la tronche."

          La loi islamique constituée de dogmes sied parfaitement à certaines populations. Ce que je dis c’est que ces dogmes sont aux antipodes de nos valeurs. Rien de plus.

          " Moi si mes vieux m’avaient forcé à apprendre des langues, j’aurais balancé les bouquins par la fenêtre"

          Parce que tu es un nerveux, relax smiley


        • vote
          Conférençovore 5 octobre 21:18

          Dsl pour toutes les fautes t9...


        • vote
          Conférençovore 5 octobre 21:21

          @medialter Réponds stp sur le contre-exemple asiat.


        • vote
          medialter medialter 5 octobre 22:44

          @Conférençovore
          "Ils m’ont appris à apprendre ce sont eux-mêmes avaient été écartés de par leur condition sociale"
          *
          T’as une vision trop utilitariste et trop sociétale de l’apprentissage. La connaissance est totalement indépendante de toute la merde qui nous entoure. Si elle peut être utile, c’est bien, mais c’est pas l’idée première, qui est le plaisir qu’on y prend
          *
          "La loi islamique constituée de dogmes sied parfaitement à certaines populations. Ce que je dis c’est que ces dogmes sont aux antipodes de nos valeurs. Rien de plus"
          *
          Mais de quelles valeurs parle-tu ? Des valeurs républicaines ? Parce que c’est pas les miennes non plus. Tu te sens obligé, toi, d’épouser les valeurs, si encore on peut appeler ça comme ça, de la pissotière dans laquelle on vit ? Moi, qu’un bougnoule ne se sente pas concerné par les valeurs républicaines, ça ne me dérange pas, qu’il pratique son délire dans son coin, ça ne me dérange pas non plus, tant qu’il fait pas chier. Toi, tu fais juste une fixation sur une frange spécifique qui est l’islamo-racaille.
          *
          "Réponds stp sur le contre-exemple asiat"

          *
          Pourquoi tu cherches à comparer ce qui n’est pas comparable ? Les asiats sont 10x moins nombreux que les beurres, mets en autant en France, concentre les dans des taudis, tu verras le résultats. T’as cru que la criminalité n’existait pas en Asie ?


        • 1 vote
          Conférençovore 6 octobre 08:47

          @medialter En effet, l’apprentissage a une dimension sociétale dans le sens où il permet à des individus de devenir utiles à la société : les profs, agriculteurs, garagistes, médecins, etc. servent tout le monde. Il est aussi plaisir mais pas seulement.

          "Mais de quelles valeurs parle-tu ? Des valeurs républicaines ? Parce que c’est pas les miennes non plus"

          Je récuse l’expression "valeurs républicaines". Un système politique n’a pas de valeurs. Je parle des valeurs françaises, occidentales et elles existent.

          "Les asiats sont 10x moins nombreux que les beurres, mets en autant en France, concentre les dans des taudis, tu verras le résultats."

          Ça existe déjà des asiats qui vivent entassés à 10 dans des taudis. On peut les concentrer encore plus, ça ne changera rien au fait qu’ils créeront une société, comme ils le font depuis des millénaires. Ce sera le résultat, précisément. Il y aura une criminalité comme dans toutes sociétés mais encadrée, contenue. Tu uses et abuses de l’argument matérialiste, comme les gauchistes. Dans les années 90, Maurice avait déjà tout compris.https://m.youtube.com/watch?v=AlS2vyUQ3t8 Si tu avais vécu chez eux, tu tu aurais également compris que le coeur du pb n’est pas l’habitat


        • 3 votes
          medialter medialter 6 octobre 12:48

          @Conférençovore
          "En effet, l’apprentissage a une dimension sociétale dans le sens où il permet à des individus de devenir utiles à la société"
          *
          Tout ce que j’exècre. Du formatage pour entretenir la ripoublique. On se bat pour que rien ne change, et en l’occurrence pour que ça parte encore plus en couilles.
          *
          "Je parle des valeurs françaises, occidentales et elles existent"
          *
          Non, elles sont si disparates que je te mets au défi d’y trouver une unité. Entre les croyants et le athées, les spirituels et les agnostiques, les adeptes de la liberté sexuelle qui baisent tout ce qui bouge et les exclusifs inconditionnels ... Il n’existe pas aujourd’hui de valeurs spécifiques à l’occident
          *
          "Tu uses et abuses de l’argument matérialiste, comme les gauchistes"
          *
          Alors pour quelqu’un qui a une vision matérialiste et utilitariste de l’apprentissage et de l’approche de la connaissance, c’est fort de café d’entendre ça smiley T’es tellement républicain que pour servir ta cause, t’avoues toi-même que l’enseignement doit être à vocation politique, pour "devenir utile à la société" (lire "utile à la république")
          *
          "Maurice avait déjà tout compris"
          *
          Maurice n’a rien bité, toi non plus d’ailleurs, les banlieues, l’immigration, c’est une volonté politique, c’est là où ton discours vaut que dalle, parce que la république que tu défends tant, elle t’encule en douce et profond en déroulant des tapis rouges au bas-clergé oriental. Et c’est là aussi où je m’éloigne considérablement de toi, c’est que la véritable connaissance, elle s’éloigne considérablement de ce qu’on t’apprend à l’école, au point qu’elle perds intégralement sa composante utilitaire


        • 1 vote
          Conférençovore 6 octobre 14:56

          @medialter "Non, elles sont si disparates que je te mets au défi d’y trouver une unité. Entre les croyants et le athées, les spirituels et les agnostiques, les adeptes de la liberté sexuelle qui baisent tout ce qui bouge et les exclusifs inconditionnels ... Il n’existe pas aujourd’hui de valeurs spécifiques à l’occident"

          Il existe des valeurs d’égalité et de liberté et qui font, justement, qu’il y a des exclusifs et des queutards. Ce sont des idéaux et très souvent ils ne sont pas respectés mais ce sont des valeurs qui n’ont strictement aucun sens dans d’autres pays. Il faut donc relativiser. La liberté c’est celle de croire ou non, de baiser ou pas. Dans certaines sociétés ces libertés n’existent pas. Au Maroc le Ministre du culte à récemment expliqué qu’il fallait combattre la liberté de conscience, qu’elle était "dangereuse". C’est juste un exemple... Bien sûr que si qu’il y a des valeurs communes : la courtoisie, le respect de l’autre, etc. Par contre, il est clair que la situation se dégrade à très grande vitesse précisement parce que nous ont été imposée des pop qui ne partagent pas du tout les mêmes...

          "es banlieues, l’immigration, c’est une volonté politique, c’est là où ton discours vaut que dalle, parce que la république que tu défends tant, elle t’encule en douce et profond en déroulant des tapis rouges au bas-clergé oriental."

          Non, les banlieues sont ce qu’elles sont parce que les gens qui y vivent les rendent invivables. Ensuite, oui, le clientélisme est largement pratiqué par une grande partie de la classe politique, et ? Enfin, je ne défends pas la "République"... C’est toi seul qui en parle (de même que ces gens qui parlent de "valeurs de la Répu", ce qui n’a aucun sens, bis) et elle ne nuit pas tant que ça. Elle ou plutôt ses représentants nuisent surtout aux actuelles et futures générations qui vont devoir vivre et vivent parfois déjà dans un enfer.

          "Et c’est là aussi où je m’éloigne considérablement de toi, c’est que la véritable connaissance, elle s’éloigne considérablement de ce qu’on t’apprend à l’école, au point qu’elle perds intégralement sa composante utilitaire"

          L’école est nécessaire, particulièrement pour les populations où la culture à la maison est pauvre. L’INSEE parle d’ailleurs a juste titre de "capital culturel". Tu évoques autre chose (la gnose). Je comprends ce que tu écris mais c’est un autre sujet.


        • 4 votes
          medialter medialter 6 octobre 18:43

          @Conférençovore
          "Ce sont des idéaux et très souvent ils ne sont pas respectés mais ce sont des valeurs qui n’ont strictement aucun sens dans d’autres pays. Il faut donc relativiser. La liberté c’est celle de croire ou non, de baiser ou pas. Dans certaines sociétés ces libertés n’existent pas. Au Maroc le Ministre du culte à récemment expliqué qu’il fallait combattre la liberté de conscience, qu’elle était "dangereuse". C’est juste un exemple"
          *
          Bien joué ta tentative d’intégrer toutes les valeurs dans une seule qui serait la valeur suprême détenue par les seuls démocrates, mais tu biaises lamentablement les réalités en oubliant DELIBEREMENT et c’est ce genre de malhonnêteté qui flingue tous tes discours de faire valoir que ce que tu fustiges ailleurs, l’impossibilité de blasphémer contre le prophète, par exemple, existe aussi chez nous. Ton Maroc, il se trouve aussi en France, tous les états se prémunissent contre de l’information trop sensible, car, comme le disait Edern-Hallier, "l’état tolère qu’on le critique, pas qu’on l’explique". Désolé de te rappeler à l’ordre, mais la France est bien plus archaïque que le Maroc, parce que, quand on se prétend détenteur d’une libre expression absolu, mais qu’on interdit les historiens de travailler sur des sujets qui pourraient faire basculer le principe établi, le tout sous la chape d’une législation ultra-violente, c’est un immense foutage de gueule, dont tu te fais le relais. On s’est compris, hein ? smiley
          *
          "Non, les banlieues sont ce qu’elles sont parce que les gens qui y vivent les rendent invivables"
          *
          Les banlieues sont ce qu’elles sont parce que elles ont été instituées comme telles, tu ne feras croire à personne que l’état n’a pas les moyens d’être maître chez lui
          *
          "L’école est nécessaire, particulièrement pour les populations où la culture à la maison est pauvre"
          *
          Oui, si elle est désintéressée. Mais en France, elle a été instaurée pour poursuivre la continuité du système en place. Les co-écoliers qui allaient en même temps que moi à l’EN, quand j’étais au primaire puis au secondaire, sont aujourd’hui ceux qui dirigent les institutions, et force est de constater qu’ils n’ont pas oeuvré dans le sens du bien commun, c’est le moins qu’on puissa dire, on pourrait même pousser le bouchon à dire que l’EN a formé de parfaits kapos smiley


        • 2 votes
          Conférençovore 6 octobre 19:37

          @medialter Tu es hélas ignare. Ignare des sociétés dont tu parles. Tu n’as jamais vécu en terres islamisés, comme l’écrasante majorité des francoropéens, ce qui explique l’ineptie de ton relativisme. Reprenons : est-ce que l’on vient frapper à ta porte parce que tu as deux bibles sur le tableau de bord de ta bagnole ? Non. C’est ce qui se passe au Maroc. Point. Je te l’ai déjà dit sur un autre fil mais tu joues les sourdingues : je suis résolument favorable à la liberté d’expression sur tous les sujets, y compris sur les chambres à gaz, et donc un opposant naturel à tous ceux qui la briment, qu’ils soient juifs, muz, cathos ou que sais-je. Tu as cru identifier une incohérence qui n’existe pas dans mon positionnement. Par simple esprit de contradiction ? A moins qu’il ne s’agisse de trollage... Peu importe au fond. Ce n’est pas intéressant. Je te laisse conclure ce fil.


        • vote
          medialter medialter 6 octobre 20:22

          @Conférençovore
          Je ne fais que constater que ce que tu reproches aux états islamisés, c’est exactement ce qui se passe chez nous, mais que tu ne reconnais pas : une théocratie qui se défend d’être une théocratie, mais qui en applique tous les fondements. Le monothéisme fondateur n’est pas le même, mais le principe l’est. En terres islamisés, ils ne s’en cachent pas, ou à peine, mais en France, la théocratie qui dirige le pays depuis 2 siècles a mis au point des paravents si puissants, comme le droitdelhommisme, que son identification est devenue infiniment plus insidieuse. Ton problème est que tu n’admettras jamais que la France est une théocratie, parce qu’en judéophile que tu es, il te faudrait faire un grand écart considérable, et vite ingérable. Et donc tu affiches fièrement ton positionnement en faveur d’une liberté d’expression totale, tout en sachant qu’elle n’est pas possible, puisque si les historiens s’emparaient de l’affaire, le pot-aux-roses serait en place publique. D’où ma conviction, en ce qui te concerne, d’une fourberie bien consciente


        • 2 votes
          Laconicus Laconicus 6 octobre 21:15

          @Conférençovore
          "est-ce que l’on vient frapper à ta porte parce que tu as deux bibles sur le tableau de bord de ta bagnole ? Non."

          En France, ça pourrait le faire avec d’autres livres. Prenons le cas d’un prof qui laisserait un livre de Faurisson sur le tableau de bord de sa voiture garée sur le parking du collège. A n’en point douter, l’histoire de sa vie à partir de ce petit détail va prendre un sacré tournant. 


        • 2 votes
          Norman Bates Norman Bates 6 octobre 21:30

          @Laconicus

          A ce propos je suis en train de creuser un bunker parfaitement insonorisé sous le motel pour regarder tranquillement les spectacles de Dieudonné sans crainte d’être trahi par un gloussement impie parvenu à des oreilles malveillantes... 


        • vote
          Conférençovore 7 octobre 08:45

          @Laconicus Nous avons nos interdits mais rien de comparable à cela :https://www.nd2kabylie.org/informations/un-jeune-marocain-chretien-condamne-a-30-mois-de-prison-est-tabasse-en-prison/

          Les écrits révisionistes de Faurisson sont en vente libre. Faurisson lui-même n’a jamais fait de prison. Comparons ce qui est comparable, autrement on se vautre dans le grand n’importe quoi.


        • 1 vote
          Conférençovore 7 octobre 10:11

          @medialter Même réponse qu’à Laconicus. Je me base sur des faits, pas des fantasmes, un vécu, pas seulement de lectures qui plus est orientées systématiquement dans un sens.

          Ensuite, oui, je suis parfaitement au courant dans quel système nous évoluons. Celui-ci n’est du reste pas uniquement dominé par les juifs contrairement à ce que tu penses, même si la"communauté organisée" a pris un poids considérable dans certains secteurs (médias, politique, etc.) ces dernières décennies (et pas depuis 2 siècles... pourquoi pas depuis Clovis tant qu’ont est ? On nage en plein délire.) Le droitdel’hommisme orienté (il ne s’applique pas à tous...), le progressisme sociétal, le déconstructionisme sont en réalité transversaux. On les retrouve chez les réformés, les cathos, juifs et athées. Mais puisqu’il est question ici d’éducation, il faut aussi admettre que les juifs sont très soucieux de celle de leurs enfants (ne vois-tu pas la différence avec d’autres qui pondent à la chaîne en laissant la charge à la "société" de les éduquer, ce qu’elle ne peut structurellement pas faire ?). Une étude récente a montré que les petits "français" étaient les plus indisciplinés d’Europe à l’école. Tu penses sérieusement que la responsabilité de cette situation incombe uniquement aux défaillances de l’éducation nat ?

          Enfin, non, ni "judéophile", ni "juifiste" et autres conneries. Tu peux imiter les racailles binaires de ce site et le répéter un million de fois, ça ne deviendra pas une vérité. Mon sujet n’est pas Israël ou les juifs (contrairement à d’autres). En revanche, je constate qu’il y a un véritable délire à ce sujet ici, au point que neutralité de qq’un est inimaginable : s’il n’est pas antisioniste viscéral, il est nécessairement "judéo-servile" comme dirait de Lesquin. Contrairement à ce prof de français qui traduit depuis des années les discours anti-israeliens de Nasrallah, j’ai publié des dizaines d’articles et aucun ne traitait de cette question à part un récent... vidéo que tu as d’ailleurs assumé ne pas avoir écoutée. Le pb est là : toi comme bcp ne savent pas de quoi ils parlent, n’écoutent rien et se basent uniquement sur ce qui en est dit dans l’espace francophone dit alternatif. C’est un énorme biais de confirmation/sélection qui fait que tu ne peux pas avoir une vision claire de ces sujets bien que tu sois convaincu du contraire.

          Non, aucune hostilité ni admiration particulière envers les juifs mais je constate que vous (c’est un "vous" global sur ce site) en avez une vision extremement déformée parce que vous n’avez que les exemples détestables des fr (les BHL, Glux, Cohn, askolovich, le crif et cie.). Or rien que sur la question cruciale de la liberté d’expression, la différence avec les Américains ou Israéliens est évidente... mais pour le constater, il faut un peu sortir de ses certitudes, rencontrer les gens sur place au lieu de fantasmer, ce que, tu (et nombre d’anti-israéliens) n’as très certainement jamais fait.

          Posez-vous tous une question simple : comment se fait-il qu’à partir d’un article qui parle de la violence dans le milieu scolaire en banlieue vous ne veniez à parler des... juifs, sachant que ceux-ci se sont tous barrés comme les FDS) ?


        • vote
          Conférençovore 7 octobre 11:21

          @medialter " donc tu affiches fièrement ton positionnement en faveur d’une liberté d’expression totale, tout en sachant qu’elle n’est pas possible, puisque si les historiens s’emparaient de l’affaire, le pot-aux-roses serait en place publique. D’où ma conviction, en ce qui te concerne, d’une fourberie bien consciente"

          Les historiens planchent sur cette question (très bien documentée d’ailleurs) depuis des décennies. Est-ce que le "pot-aux-roses" serait découvert si les révisionistes (en France, à part Reynouard... ils ne sont pas très nombreux) pouvaient publier leurs thèses ? D’ailleurs sont-elles réellement interdites ? Comment se fait-il alors qu’on trouve les "Écrits révisionistes" de Faurisson sur... Amazon. Cela prend deux secondes et si tu cherches, tu tomberas même sur cet extrait de résumé particulièrement explicite signé Faurisson lui-même :

          "Au risque d’être mal compris par certains, je dédie cet ouvrage à ceux, parmi les vainqueurs ensanglantés de la seconde guerre mondiale, qui, tels Churchill, Eisenhower ou de Gaulle, se sont refusés, aussi bien pendant la bataille qu’après la bataille, à cautionner, ne fût-ce que d’un mot, l’atroce, la grotesque, l’insolente imposture du prétendu génocide des juifs et des prétendues chambres à gaz nazies."

          N’étant pas très intéressé par le sujet, je suis néanmoins totalement favorable à ce qu’ils, que tous, puissent s’exprimer librement dessus ou sur n’importe quelle autre thématique. Au passage, si tu crois que c’est le seul sujet interdit, tu as juste raté un paquet d’épisodes...


        • vote
          medialter medialter 7 octobre 12:35

          @Conférençovore
          "même si la"communauté organisée" a pris un poids considérable dans certains secteurs (médias, politique, etc.) ces dernières décennies (et pas depuis 2 siècles"
          *
          Ben si, depuis 2 siècles. Tu ferais bien de t’appliquer à toi-même ce que tu reproches aux autres, l’absence d’instruction. Toi qui te "bases sur des faits", commence par lire Drumont, totalement factuel. Ou encore les interdits de Céline, factuels également. Tu sais d’ailleurs ce qu’ils lui ont fait, à Céline, jusqu’où ils ont été le chercher ? Tu savais que son éditeur, Denoël, a été assassiné ? Alors les donneurs de leçons occidentaux, sur ce que les arabes font aux chrétiens ...
          *
          "Posez-vous tous une question simple : comment se fait-il qu’à partir d’un article qui parle de la violence dans le milieu scolaire en banlieue vous ne veniez à parler des..."
          *
          Ben c’est peut-être simplement parce que t’essaye de fourguer ta démocratie qui n’en est pas une, et tes valeurs occidentales de "liberté" qui sont les paravents et des mises en scène pour couvrir des pratiques infiniment plus insidieuses que ce qui se passe de manière plus grossière et plus criarde au pays des beurres
          *
          "sachant que ceux-ci se sont tous barrés comme les FDS"
          *
          J’ai raté qq chose ? Oui, je savais qu’un tas s’était barré dans leur pays, du genre les escrocs du sentier pour éviter la justice française, mais alors tous barrés ? Le Crif aussi ? Tu sais, cet organisme où tous les goys propulsés au pouvoir doivent obligatoirement parader pour la séance de remerciement et de léchage de pompes


        • 2 votes
          sls0 sls0 5 octobre 00:20

          C’est aussi vieux que l’école sauf qu’avant on traitait sur place et les journaux ne vivaient pas de pub et ne devaient faire des sujets de merdes pour attirer leurs lecteurs de merde. (A prendre dans le sens qu’ils lisent de la merde)


          • 5 votes
            rita6 rita6 5 octobre 07:27

            Les "Veaux" regardent passer les trains et se foutent royalement de ce genres d’incidents..La France est envahie par l’immigration et va disparaitre bientôt de la carte !


            • 1 vote
              Vraidrapo 5 octobre 09:05

              @rita6
              Il faudrait reprendre l’histoire dès le début, par exemple :
              quand Balladur conseiller de Pompidou à Matignon recrutait des Marocains pour casser les gréves de la CGT chez Renault,
              quand L’État français s’oppose à l’ONU pour conserver Mayotte
              Il s’agit ainsi de justifier le changement opéré par la France depuis les accords du 15 juin 1973 et l’élection du président Giscard d’Estaing en 1974, pour permettre le maintien séparé de Mayotte dans la République française, tandis que les autres îles des Comores accèdent à l’indépendance. Mais cette voie française n’est pas reconnue sur le plan international, avec l’admission des quatre îles des Comores à l’OUA dès le mois d’août, puis à l’ONU en novembre 1975.

              Gouverner ça n’a jamais été prévoir mais, gérer au jour le jour les affaires pour profiter des "largesses" de Marianne, par exemple :
              Castaner filmé frottant dans un cabaret à la veille d’un samedi Gilets-Jaunes


            • 2 votes
              Piloun Piloun 5 octobre 09:07

              Une des nombreuses raisons pour lesquelles j’ai sorti ma fille de l’école public pour la mettre dans une école privée catholique.


              • 1 vote
                Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 7 octobre 12:36
                Piloun 5 octobre 09:07

                Une des nombreuses raisons pour lesquelles j’ai sorti ma fille de l’école public pour la mettre dans une école privée catholique.

                °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                @Piloun
                J’ai connu un "chef" TROBSKO, prof d’histoire-géographie dans une grande école, grande gueule, ayant l’insulte facile -vous comprenez envers qui !- mettre sa fille chez les CATHOS en 1967, quand elle a eu ses SIX ans !

                Vous voyez vous avez été précédé par des gens TRES BIEN, depuis bien longtemps

                CQFD


              • vote
                simplesanstete 7 octobre 13:24

                @Mao-Tsé-Toung
                et je dirais même plus cher inspecteur Mao, les enfants de Bill Gates n’ont pas de smartphones. 
                CQFD 


              • 1 vote
                albert123 5 octobre 11:14

                Selon les gauchistes (cad ceux qui vivent dans le fantasme de leur idéologie sans tenir compte des faits et du réel) ce qui pose problème actuellement c’est le discours de Zemmour qu’il faudrait censurer (ce qui a déjà débuter au passage).

                la réalité c’est que face à la situation, abandonné par des pouvoirs publics totalement gauchisés, la majorité déserte les secteurs où l’on retrouve cette vermine totalement inadaptée à la vie en société occidentale.

                qu’ils continuent de se comporter ainsi, bientôt la vaste majorité n’aura plus aucune empathie ni sympathie à leur égard, et ce jour là on les tirera à vu dans la totale indifférence générale (sauf celle des chochottes suicidaires hystéro gauchistes, mais ceux là sont irrécupérables).

                la civilisation française ne tolérera pas encore très longtemps les conséquences barbares de la république, le retour de bâton arrive, il sera non seulement sévère mais surtout totalement justifié.


                • 3 votes
                  Toutatis 5 octobre 11:21

                  Il faut rétablir les chatiments corporels. Si ça s’était passé à Singapour par exemple, cet élève aurait pris une volée de coups de canne.


                  • vote
                    Laconicus Laconicus 6 octobre 21:38

                    @Toutatis
                    "cet élève aurait pris une volée de coups de canne."

                    Avec ou sans sa casquette ? 



                    • 1 vote
                      ETTORE 5 octobre 22:34

                      M’enfin voyons....

                      On enlève les chaussures en entrant dans une mosquée....

                      Mais on rentre en classe avec casquette et capuche.

                      Mais parce que l’on ne vient pas y apprendre la même chose .

                      Ou du moins, ils pensent que cela va annuler leurs "valeurs".

                      Encore faudrait ils qu’ils en aient !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès