• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > RÉFÉRENDUM ADP : Les médias au service du pouvoir
#40 des Tendances

RÉFÉRENDUM ADP : Les médias au service du pouvoir

Le référendum d’initiative partagée sur la privatisation d’Aéroports de Paris aura-t-il lieu un jour ? Peut-être que oui, peut-être que non.

Chiffres à l'appui, Le Média dénonce le sabotage du référendum d'initiative partagée par la presse des milliardaires et le "service public de l'information".

Soutenez Le Média :

 ? http://soutenez.lemediatv.fr/

 ? https://www.okpal.com/le-media/

Tags : Médias




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • 4 votes
    v.moyal v.moyal 2 août 13:58

    "Les médias au service du pouvoir"...normal sans l’argent du pouvoir ils ferment !

    P’tain..entretenir des grattes papiers ?


    • vote
      Phiil 3 août 07:41

      @v.moyal
      Mais de quoi vous parlez ? Si vous pouviez vous renseigner avant de dire des bêtises. Ce média est indépendant, financé uniquement par ses abonnés et de plus ce n’est pas de la presse écrite.


    • vote
      mat-hac mat-hac 3 août 11:41

      Hamon avait une idée au moins. Seulement, il ne savait pas l’exprimer.


    • 3 votes
      Sozenz 2 août 20:52

      faudrat auss mettre en corrélation le taux d accès à internet

      les facilités offertes au personnes de pouvoir accés à un outil informatique proche de leur habitation ; sans a avoir a attendre et avec des personnes qui peuvent ader à l utlsaton de l outl nformatique 

       en tout cas ce systeme de referendum n est pas démocratique car il exclut un bon nombre de personne .

      plusieurs possibilités sont possibles

      l y a bien des emplois civiques ? ce sont des emplois payés par les contribuables ; donc si 75 % des personnes souhaitent voter contre la vente d DAP ; . tout comme pour le recensement . préposer une personne à relever les pour et les contres avec le matériel informatique si nécessaire .

      ils connaissent très bien les freins de l informatique.


      • 2 votes
        Octave Lebel 2 août 23:58

        Pourquoi pas un autocollant du genre

        Soutien du Service Public RIP

        Non à la privatisation de l’aéroport Charles De Gaulle.

        Démocratie en marche : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

        sur nos pare-brise, nos boîtes aux lettres qui serviraient pour une fois à autre chose qu’une poubelle à publicité ?

        Si on s’attend à la bonne volonté des médias...

         

         


        • vote
          louis 3 août 15:14

          @Octave Lebel
          Une chose est sur , c’est que ce site ne veut pas enregistrer une CI de 1983 qui m’avait coûté 100 F , je n’ai pas pu encore la rentabiliser smiley


        • 1 vote
          zygzornifle zygzornifle 3 août 08:40

          Ce n’est pas d’aujourd’hui .....


          • 2 votes
            kirios 3 août 11:37

            les voyous sont au pouvoir !

            leur objectif ; démontrer que personne ne veut de la Démocratie .

            il est vrai qu’il y a des personnes qui ont des difficulté ou qui n’ont pas internet et que rien est fait pour permettre au citoyen d’aller s’exprimer dans les mairies) ,mais il est vrai aussi que les jeunes s’en foutent et s’intéressent davantage au dernier chanteur à la mode ou au prochain match de foot !

            le citoyen français creuse lui même sa tombe.


            • 2 votes
              ribouldingue 3 août 12:59

              C’est marrant comment les français ont la mémoire courte il faut avouer que les politichiens font tout pour rendre leur politique illisible et incompréhensible afin de faire avaler les couleuvres au peuple.

              Mais revenons plutôt à la réalité et pourquoi ADP sera privatisé. Pour commencer, il faut reprendre la lecture du traité de Lisbonne qui a fait coulé beaucoup d’encre après le vote du NON à 55 % du peuple français qui avait alors compris à l’époque que le plombier polonais allait lui bouffer le quignon de pain dans la bouche grâce à la fameuse directive Bolkestein qui ouvrait la mise en concurrence de tous les services publics des états membres aux secteurs privés dit « la concurrence libre et non faussée » où tous les monopoles des états membres seraient externalisés et qui faut avouer au passage le sont depuis lors( uber, edf, gdf,france télécom, partenariat public privé les PPP etc ect… et ce n’est que le début du passage du rouleau compresseur.). Puis, un certain Nicolas Paul Stéphane Sarkozy de Nagy-Bocsa, roi de France de l’époque, avait ratifié par un vote parlementaire avec l’accord de tous les partis politiques droite, gauche et centre qui s’étaient empressés de voter le 4/02/2009 à l’unanimité la constitution européenne, copie conforme du traité de Lisbonne rejeté en 2005 s’essuyant les pieds au passage sur le vote du peuple français du 29/05/2005. Quant à l’ ICE, (initiative citoyenne européenne) est un instrument important de la démocratie participative dans l’Union européenne. Grâce à cette mesure, un million de citoyens européens résidant dans au moins un quart des États membres de l’Union peuvent inviter la Commission à présenter une proposition d’acte législatif qu’ils jugent nécessaire pour mettre en œuvre les traités de l’Union. Depuis l’entrée en vigueur du règlement (UE) no 211/2011, qui a fixé le détail des procédures et des conditions applicables à l’initiative citoyenne européenne, quatre initiatives ont été présentées à la Commission avec succès. Sauf que, l’ICE concerne les traités européens et non pas les petits soucis nationaux tels que la privatisation des services publics. On s’imagine mal, d’ailleurs, des grecs voter une pétition contre la privatisation des services publics français et vice versa et cela est valable pour les 26 états membres UK étant sortis de l’UE.


              • vote
                Garibaldi2 4 août 03:12

                @ribouldingue

                ’’avec l’accord de tous les partis politiques droite, gauche et centre qui s’étaient empressés de voter le 4/02/2009 à l’unanimité la constitution européenne’’

                Soit vous ne connaissez pas le sujet, soit vous mentez. Et je penche pour la seconde option. Le vote s’est déroulé le 04/02/2008.

                Le congrès n’a pas approuvé la modification de la constitution (permettant de ratifier le TCE) à l’unanimité :

                ’’par 560 voix contre 181, les députés et sénateurs ont adopté la révision de la Constitution française, préalable indispensable à la ratification du traité de Lisbonne. Il fallait une majorité des trois cinquièmes (445) des suffrages exprimés (741 sur 893 votants) pour que la révision passe. Les socialistes n’ont majoritairement pas respecté la consigne d’abstention, ce qui pose la question de la légitimité de la direction.

                Du côté des groupes politiques de l’Assemblée, l’UMP a massivement voté pour (306), trois ont voté contre dont le souverainiste Jacques Myard, trois se sont abstenus et six n’ont pas pris part au vote. Au groupe socialiste, radical et citoyen (SRC), il y a eu 17 votes pour, dont celui de Jack Lang, 91 contre dont ceux de Laurent Fabius, d’Henri Emmanuelli et d’Arnaud Montebourg, et 93 abstentions dont celles de Jean-Marc Ayrault, président du groupe, et de François Hollande, premier secrétaire du PS. Il y a eu également trois non-votants dont Jean Glavany. Au sein du groupe de la gauche démocrate et républicaine (GDR), il y a eu 21 votes contre et trois abstentions. Il s’agit de trois des quatre députés Verts (Yves Cochet, Noëm Mamère et François de Rugy). Au groupe du Nouveau centre (NC), il y a eu 20 votes pour et deux contre (Philippe Folliot et Jean-Christophe Lagarde). Parmi les non-inscrits, il y a eu quatre pour dont François Bayrou, président du MoDem, quatre contre dont Jean Lassalle (Modem) et le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (ex-UMP) et une abstention.

                Du côté du Sénat, 149 UMP ont voté pour, quatre contre dont Charles Pasqua, trois se sont abstenus et trois n’ont pas pris part au vote. Au groupe socialiste, il y a eu 15 votes pour dont ceux de Robert Badinter, 30 contre dont Michel Charasse et Jean-Luc Melenchon, 49 abstentions dont celle de Jean-Pierre Bel, président du groupe, et de Pierre Mauroy. Il y a eu deux non-votants. Les 30 membres du groupe Union centriste-UDF ont voté pour. Les 23 membresdu groupe communiste, républicain et citoyen ont tous voté contre. Au groupe du Rassemblement démocratique et social (RDSE), qui réunit principalement des radicaux de gauche, il y a eu 15 votes pour et un contre.’’.


                http://bruxelles.blogs.liberation.fr/2008/02/04/trait-de-lisbon/

                Le détail des votes à l’assemblée nationale portant sur ’’l’article unique du projet de loi autorisant la ratification du traité de Lisbonne
                modifiant le traité sur l’Union européenne, le traité instituant la Communauté européenne et certains actes connexes’’


                est ici :http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0083.asp


              • vote
                Garibaldi2 4 août 03:13

                @Garibaldi2

                Bien entendu, j’ai voté contre le TCE (et aussi contre Maastricht)


              • vote
                charly10 3 août 15:59

                Une analyse très technocratique qui oublie un paramètre trop simple pour un analyste.

                Beaucoup ont abandonné car l’accès au vote est assez complexe, mais c’est une garantie contre les magouilles.

                La plupart ont eu quelques difficultés, car ils s’attendaient à un ACCÈS à la pétition type « change.org ». Or cette plateforme CHANGE.ORG est trop accessible, une même personne peut voter plusieurs fois pour le même sujet ; il n’y a pas de contrôle rigoureux.

                Pour ma part, j’ai voté contre la privatisation et j’ai invité tous mes contacts à le faire, en suivant les quelques conseils d’accès diffusés par le magazine Marianne.

                https://www.marianne.net/societe/referendum-aeroport-de-paris-comment-voter?fe

                Ceux qui ont fait l’effort de la rigueur ont réussi les autres ont abandonné.


                • vote
                  Garibaldi2 4 août 03:38

                  @charly10

                  Il ne s’agit pas d’un vote mais du soutien a une pétition, et ça change bien des choses.

                  Ainsi, votre soutien n’est pas secret et n’importe qui peut savoir si vous avez apporté votre soutien à la pétition puisque la liste des signataires est consultable. C’est beau la démocratie new look !

                  https://www.referendum.interieur.gouv.fr/consultation_publique/8

                  https://www.youtube.com/watch?v=elbgH5-YSX0&feature=share


                • vote
                  charly10 4 août 15:58

                  @Garibaldi2

                  Exact ce n’est pas un vote, mais un soutien. Maintenant que mon soutien ne soit pas secret, cela ne me dérange pas ; si j’apporte mon soutien a une pétition c’est que j’adhère à la cause ; Je ne vois pas pourquoi cacher mon identité. 


                • vote
                  Garibaldi2 5 août 04:48

                  @charly10

                  Si vous êtes pour la levée du secret parce que vous adhérez à la cause, pourquoi n’avez-vous pas le même raisonnement pour la levée du secret du vote aux élections ?

                  Ne pensez-vous pas que certaines personnes ne veulent pas que leur soutien soit public ? Je pense, entre autres, aux personnels d’ADP.


                • vote
                  charly10 5 août 11:41

                  @Garibaldi2

                  Un vote n’est pas une pétition comme vous me l’a fait remarquer. Pour moi un vote dans sa définition républicaine, doit rester secret. Je ne mets pas la pétition au même niveau de confidentialité.

                  Certes les 6410 personnels peuvent peut être, supposer que leur choix puisse être connus de leurs dirigeants et soit un argument de limitation de leur carrière ; je veux bien, mais pour majorité (6400) d’entre eux ils sont sous contrats CDI (1). Et puis même sur une pétition classique type change.org, la liste est accessible à tous.

                  Après chacun est libre de penser ce qu’il veut .Je ne vois vraiment pas où est le problème.

                  (1)

                  https://www.parisaeroport.fr/docs/default-source/groupe-fichiers/finance/actionnaires-individuels/assemblee-generale/2019/6-4-bilan-social.pdf?


                • vote
                  Garibaldi2 6 août 05:49

                  @charly10

                  Ca ne change pas le fond de mon raisonnement, hors même les salariés d’ADP. On appelle pétition ce qui est en fait une consultation comparable à un vote. Tous ceux qui ne votent pas pour sont réputés être abstentionnistes ou contre. Je suis pour le secret du vote, sauf pour les élus car ils votent au nom de leurs électeurs, qui doivent pouvoir connaître les engagements de leurs élus. Au parlement (sénat et assemblée nationale), les votes à main levée ne sont pas détaillés dans les comptes-rendus de séance.

                  Nous ne sommes pas dans le cas d’une pétition classique contre ou pour telle ou telle proposition. Ici nous sommes plutôt dans le cadre d’un scrutin. Rien n’obligeait à ce que les noms des pétitionnaires soient connus, pourtant c’est ce qui a été décidé par décret. Le diable se cache dans les détails.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Elouan

Elouan
Voir ses articles







Palmarès