• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Scandale chez Merck, une ancienne cadre, Brandy Vaughan, avoue (...)

Scandale chez Merck, une ancienne cadre, Brandy Vaughan, avoue tout

Lors du rassemblement en faveur de la liberté vaccinale le 9 Septembre 2017 à Paris, nous avons rencontré Brandy Vaughan, anciennement cadre de haut niveau chez Merck, l'un des plus puissant groupe pharmaceutique de la planète et elle l'a quitté après avoir compris que le Vioxx, médicament que vous aviez participé à commercialiser, avait finalement causé la Mort de plusieurs centaine de milliers de patients à travers le monde.

Vous avancez que Merck connaissait parfaitement la dangerosité du Vioxx et que la compagnie a sciemment masqué ces données de létalité, vous confirmez à ce jour ?

Vous avancez que les vaccins sont moins testés que les médicaments avant leurs mises sur le marché ?

Le Président Trump avait promis une enquête fédérale autour du lien supposé entre autisme régressif et vaccination précoce par le ROR, où en êtes-vous aujourd'hui ?

Les USA se débattent avec une controverse scientifique qui fait rage, la pertinence d'une vaccination anti varicelle, la France est provisoirement épargnée qu'en pensez vous ?

Activer les sous-titres en cliquant sur l'option YouTube

© Deborah Donnier http://www.deborahdonnier.com/

Tags : Vaccins Santé Enfance Scandale Santé menacée Lobby Industrie pharmaceutique


Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • 16 votes
    Doctorix Doctorix 11 octobre 13:44
    Une femme vraiment courageuse.
    Moi je n’ai à subir (sur agoravox) que les petits gratte-culs genre foufouille, pemile, Pipiou, titi, arcane ou finalfox et shawford, qui travaillent en meute comme des chacals en rut, mais elle elle a eu droit aux cambriolages, aux hacking et blocage de ses comptes en banque et autres menaces. Espérons que sa notoriété la protégera d’un assassinat.
    On en manque, de ces gens-là.
    Bon, elle est plutôt optimiste, parce que la connaissance de ces exactions progresse, mais elle pense qu’on va encore en baver pendant 5 à 10 ans.
    Elle dit que les compagnies ont beaucoup d’argent, mais que nous avons la voix de la vérité, et que la vérité n’a pas de prix.

    • 3 votes
      gerfran 11 octobre 16:23

      La formation des futurs médecins sur les vaccins = ?


      Interview du professeur Pierre Bégué, président de l’Académie de médecine :

      « L’enseignement des vaccins est devenu nul, ou optionnel, ou très faible. Quand cela existe, c’est 2 heures, dans un cursus de 10 ans d’études médicales ... »

       

      Source : L’Académie de médecine veut rendre des vaccins "exigibles

      https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/13976-L-Academie-de-medecine-veut-rendre-des-vaccins-exigibles

      le 2 février 2016


      • vote
        njama njama 11 octobre 17:12

        @gerfran

        L’article date un peu, le 2 février 2016, c’est à dire juste après l’annonce faite par Marisol Touraine d’un débat national sur la vaccination

        mais qui sont au juste ces médecins académiciens ? pour décider de ce que devraient faire leurs confrères et pairs ... seraient-ils plus compétents ?

        Ce Monsieur le Pr Pierre Bégué, président de l’Académie nationale de médecine n’a pas tort en disant qu’élargir la liste des vaccins obligatoires suppose un changement du code de la santé publique. Mais il se trompe en disant que « L’exigibilité relèverait du décret ». Si c’était aussi simple Mme Buzyn ferait un décret.

        Les prérogatives du ministre de la santé sont clairement définies dans le Code de la santé publique Article L3111-1  lequel ne donne pas à la ministre l’autorité à décréter par ordonnance ou par un arrêté ministériel une telle extension.

        Code de la santé publique Chapitre Ier : Vaccinations. Version en vigueur au 2 juillet 2017 Article L3111-1 En savoir plus sur cet article...
        Modifié par LOI n°2017-220 du 23 février 2017 - art. 4 (V)

        La politique de vaccination est élaborée par le ministre chargé de la santé qui fixe les conditions d’immunisation, énonce les recommandations nécessaires et rend public le calendrier des vaccinations après avis de la Haute Autorité de santé.

        Un décret peut, compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique et des connaissances médicales et scientifiques, suspendre, pour tout ou partie de la population, les obligations prévues aux articles L. 3111-2 à L. 3111-4 et L. 3112-1.

        https://www.legifrance.gouv.fr ...

        Si la ministre a prérogative pour suspendre une obligation vaccinale, la loi ne lui en donne pas pour en définir d’autres "obligatoires", elle ne peut émettre que des "recommandations" ...

        c’est pourquoi cette extension de l’obligation vaccinale DOIT recevoir l’aval des parlementaires, Assemblée nationale et Sénat (pouvoir législatif) pour être inscrite comme nouvelle loi dans le Code de la santé publique.


      • 5 votes
        thierry3468 11 octobre 18:33

        Merck alors !
        c’est encore cette multinationale qui a testé sa nouvelle formule de Levothyrox sur les malades de notre pays.Notre ministre nous expliquera encore une fois que tout est sous controle..... mais sous controle des multinationales pour faire plus de fric en jouant avec notre santé.


        • vote
          Garibaldi2 12 octobre 02:43

          @thierry3468

          Ça commence à bien faire cette désinformation sur le Levothyrox. Le changement de formule a été demandé par l’ANSM (agence nationale de sécurité de médicament et des produits de santé).

          Source : https://lc.cx/pbRg

          L’ANSM a fait des recommandations aux médecins qui devaient pratiquer un meilleur suivi des patients en les informant et faire des tests sanguins : ’’La nouvelle formule a été démontrée bioéquivalente à l’ancienne sur la base de deux études de pharmacocinétique. Cette bioéquivalence des deux formules a été démontrée par des études de biodisponibilités (ces études visent à montrer que la quantité de principe actif disponible dans le sang du patient et la vitesse à laquelle ce principe actif atteint la circulation sanguine est identique entre les 2 formules). Il a ainsi été mis en évidence que les nouveaux excipients ne modifient ni la quantité de substance active qui passe dans le sang, ni la vitesse à laquelle elle atteint l’organe cible. Cette bioéquivalence est la garantie d’une efficacité et d’une sécurité identiques à celles de l’ancienne formule.

          Cependant, par mesure de précaution, si vous pensez avoir des symptômes traduisant un déséquilibre thyroïdien (cf question 6 « Quels sont les symptômes qui doivent m’alerter sur un déséquilibre thyroïdien ? ») nous vous recommandons de contacter votre médecin pour contrôler votre TSH.’

          Source : https://lc.cx/Ggvd

          Il y a 3 millions de personnes traitées au Levothyrox. Même s’il y a de nombreux cas d’effets secondaires signalés, ils n’ont pas pour origine les adjuvants, mais ils sont le résultat d’un dosage non approprié car le nouveau Levothyrox délivre dans le temps une charge plus stable de lévothyroxine sodique, ce qui n’était pas le cas avant : ’’Afin de garantir une stabilité plus importante de la teneur en substance active (lévothyroxine) tout le long de la durée de conservation du médicament’’.

          Il faut donc faire des dosages de la TSH pour vérifier qu’il n’y a pas surdose : ’’Aussi, par mesure de précaution, il convient, chez certains patients : traités pour un cancer de la thyroïde, ayant une maladie cardiovasculaire (insuffisance cardiaque ou coronarienne et/ou des troubles du rythme), enfants, personnes âgées ou personnes ayant un équilibre thérapeutique difficile à atteindre, de réaliser un dosage de TSH dans les 6 à 8 semaines après le début de la prise de la nouvelle formule. Les femmes enceintes sous Levothyrox sont invitées, quant à elles, à contrôler leur TSH dans les 4 semaines après le début de la prise de la nouvelle formule.’’

          Un rapport de l’ANSM sur les effets indésirables de la nouvelle formule vient d’être publié. Il est consultable là :

          https://lc.cx/pyne




        • 3 votes
          gaijin gaijin 12 octobre 08:35

          @Garibaldi2
          oui bravo mais .....

          il y à un mois les pb étaient du a l’effet nocebo et a l’imagination des patient

          6 mois avant personne n’a été informé qu’il y allait y avoir des problèmes

          qu’elle sera la " vérité " dans un mois ? dans 6 mois ? dans dix ans ?


        • 1 vote
          njama njama 12 octobre 08:49

          @gaijin
          C’est bien la France, il y a qqch qui marche, et on en change ... sans expliquer aux intéressés pourquoi !


        • 2 votes
          njama njama 12 octobre 08:57

          @Garibaldi2

          Levothyrox : les effets secondaires d’une économie suradministrée
          Un monopole surprenant

          Les patients comme leurs médecins étaient d’autant plus démunis que l’ancienne formule a été intégralement retirée du marché et que, ô surprise, il n’existe aucun générique ni aucun concurrent que l’on pourrait essayer à la place du Levothyrox.

          Merck Biopharma dispose d’un monopole de fait sur ce secteur du marché, organisé par les autorités qui ont décidé de ne pas rémunérer les pharmaciens pour la délivrance des génériques de Levothyrox, contrairement à la règle en vigueur pour les autres génériques. Une telle absence de rémunération vaut condamnation pour le générique. Pour quelle raison ? Mystère ! Mystère qu’il serait intéressant d’éclaircir.

          https://www.contrepoints.org/2017/09/18/298982-laffaire-levothyrox-effets-secondaires-dune-economie-suradministree


        • 2 votes
          gaijin gaijin 12 octobre 09:42

          @njama
          surprenant ?

          mais non voyons ! les dogmes du libéralisme s’appliquent aux salariés pas aux entreprises qui financent l’état-mafia voilà tout .....


        • vote
          pegase pegase 13 octobre 15:25

          @njama

          Encore une zone d’ombre .... et à l’étranger ? en Allemagne, en Suisse ? 


        • 1 vote
          pegase pegase 13 octobre 15:32

          @Garibaldi2

          Ça commence à bien faire cette désinformation sur le Levothyrox. Le changement de formule a été demandé par l’ANSM (agence nationale de sécurité de médicament et des produits de santé).


          Qui a commencé la désinformation en omettant sciemment de ne pas prévenir la population au passage des nuages contaminés par Tchernobyl ? qui n’a pas distribué l’iode nécessaire pour protéger la thyroïde en cas d’accident nucléaire ? 

          Avant Tchernobyl ces problèmes n’existaient pas ou concernaient seulement une minorité parmi la population, ne me dites pas le contraire, ça sort de la bouche même de mon endocrinologue !


        • 1 vote
          Duke77 Duke77 14 octobre 14:36

          @pegase
          Laisse tomber, vu ses coms et toutes les infos que l’on a maintenant sur les magouilles des labos, une seule explication : il est complètement con.


        • 7 votes
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 11 octobre 21:24

          Les laboratoires Merck cambriolent leurs cadres insoumis ... Bravo ! ... Les laboratoires Merck emploient des pirates de niveau militaire pour hacker les comptes bancaires (et autres) de leurs cadres dirigeants, encore Bravo Merck ... J’imagine la direction de Merck, une bande de mafieux en costard cravate qui n’ont jamais gouté à la poussière et au sang qu’ils font couler !
           
          Bravo les laboratoires Merde ... Merck j’ai gourré ^_^


          • 2 votes
            Nigari Nigari 12 octobre 11:36

            @DJL 93VIDEO
            Pratiques mafieuses.... pour rappel une excellente conférence de Ghislaine Lanctôt LA MAFIA MÉDICALE (titre d’un de ses livres)


          • 1 vote
            thierry3468 12 octobre 04:29

            @Garibaldi2
            La blague .......Le lien renvoie à un communiqué de l’ASNM qui n’a pas jugé bon d’informer les patients et a envoyé un petit mail aux médecins traitants.Merck a minimisé les troubles évoqués par les patients dès le début et a maintenu qu’il ne fallait pas revenir à l’ancienne formule....Merck et bon nombre de membres de l’ASNM appartiennent à BIG PHARMA qui cherche à faire le plus de fric possible avec la mauvaise santé de la population.


            • vote
              Garibaldi2 13 octobre 02:50

              @thierry3468

              Et vous pensez que l’ANSM doit contacter chaque patient ?!!! Ou demander aux JT de lire un communiqué de 3 pages ?!!!


            • 2 votes
              Duke77 Duke77 14 octobre 14:34

              @Garibaldi2
              Oui évidemment quelle question ! Mon grand-père était sur le point de mourir à cause de cette "nouvelle formule" ! C’est un hasard total si, en reprennent l’ancien médicament il s’est rendu compte que sa santé revenait. Il ne pouvait plus faire d’effort, déprimait parlait de la mort etc. Ca lui attaquait même l’esprit...

              Comme il le dit lui-même : il revit désormais avec l’ancien médicament qu’il s’est procuré à l’étranger.

              Moralité : oui, il faut que lorsqu’un médicament est identifié comme dangereux que cela fasse la une de la presse immédiatement ! Vous croyez quoi, que les gens vont consulter leur médecin toutes les semaines ? Je vous rappelle qu’il y a pénurie de médecins dans pas mal de régions et qu’il faut parfois plusieurs semaines pour obtenir un rdv. Et certains médecins sont plutôt longs à la détente ou ne lisent pas tous les courriers des labos. Vous faites confiance à 100% à votre médecin ? Pareil pour votre garagiste ? Grand bien vous fasse mais pourtant, il est évident qu’il faut toujours avoir 2 sons de cloches dans ce type de disciplines techniques. C’est d’ailleurs pour cela qu’en science, les revues à comité de lecture demandent à plusieurs spécialistes d’examiner un sujet.

              Réfléchissez 2 minutes à cet exemple :

              Mon grand-père a signalé son malaise à son médecin assez rapidement mais celui-ci n’a pas fait le lien avec le nouveau traitement pour la thyroïde, visiblement pas encore informé àl’époque. Du coup, il lui a prescrit d’autres médicaments pour essayer de compenser etc. Si le scandale n’avait pas éclaté, il n’aurait peut-être été prévenu qu’à sa prochaine visite de routine… ou mort avant. Evidemment, il faut une alerte immédiate lors de ce type de problèmes. On nous fait bien des alertes enlèvement quand un enfant est kidnappé. Vous croyez vraiment qe les médecins vont appeler en urgence tous les patients à qui ils ont prescrit un mauvais médicaments ou une posologie non adaptée dans ce cas de figure ? Mais c’est débile ! Tant qu’un scandale n’éclate pas : le mot d’ordre des labos pharmaceutiques, c’est : pas de vague. Il ne faut pas faire chuter la côte en bourse de la société. Voilà la priorité. Vous m’avez l’air d’avoir 5 ans d’âge mental.

              Pour finir, vous faite mine de ne pas tenir compte de ce que dit cette dame et qui est vérifiée année après année : les formules de beaucoup de médicaments et vaccins sont renouvelés pour plus de profit. On en a encore l’exemple en France avec cette débilité des 11 vaccins dont l’hépatite B chez des nourrissons (dont la durée d’efficacité du vaccin est estimée au mieux à 10 ou 15 ans, soit plus efficace quand l’enfant aura des rapports sexuels et risquera la contagion). L’ancien vaccin coûte 7 euros. Le nouveau plus de 40€. Il faut vous faire un dessin ?

              Quel abruti il faut être pour défendre la machine à fric en train de rendre malades nos enfants et nos parents… un mec qui n’aurait pas internet et ne s’informerait qu’à la télé, d’accord. Mais si on intervient sur Avox, toutes les preuves sont là, sur le net : témoignages, adjuvants à base d’aluminium toxique car difficile à éliminer par le système immunitaire / lymphatique, molécules interdites dans certains pays et pas d’autres etc. Navrant de voir aussi peu de jugeote chez un intervenant ici.


            • 1 vote
              bob14 bob14 12 octobre 06:26

              Le "scandale" spécialité des LABOS...soutenus par nos politiciens... !


              • 2 votes
                njama njama 12 octobre 08:19

                Si le PROJET de LOI d’extension de l’obligation vaccinale de Mme Buzyn est voté par les parlementaires (Ass. Nat. et Sénat), la loi sera transcrite dans le Code de la santé publique, et concernerait les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Les nouvelles obligations vaccinales ne concernant que les enfants de moins de 2 ans. Si les dispositions pénales seront abandonnés (3750 € d’amendes ...) ainsi que l’annonçait Mme Buzyn, cette loi serait néanmoins accompagnée de dispositions "coercitives" puisque l’entrée en crèches serait dorénavant subordonnée à celle de produire un carnet de santé avec les vaccinations à jour sur la base de ce nouveau calendrier de 11 valences obligatoires. Et à partir de 2020 et 2021 (suivant l’âge d’admission) l’obligation s’étendra aux écoles, pour l’entrée en classes maternelles (lesquelles sont facultatives, l’éducation n’étant obligatoire qu’à partir de 6 ans), puis à partir du 1er janvier 2024 l’inscription dans les écoles serait subordonnée également à celle de produire un carnet de santé de l’enfant avec les vaccinations à jour.

                D’ici là pour tous ceux nés avant le 1er janvier 2018 les anciennes obligations légales pour les valences diphtérie, tétanos, polio DTP continuent de courir et ces 3 valences ne sont plus disponibles sur le marché depuis 2008 indépendamment d’autres seulement "recommandées", et le vaccin trivalent DTP n’a toujours pas été remis à disposition des français malgré l’injonction du Conseil d’État faite à la ministre de la santé dans sa décision du 8 février 2017.


                • 2 votes
                  njama njama 12 octobre 08:28

                  suite...

                  L’injonction du Conseil d’État court toujours, en date du 9 août 2017 le délai d’exécution expirait, et en conséquence le litige juridique contre l’État se poursuit, tout le monde ne l’a pas oublié. Vous pouvez soutenir ce mandat, vous joindre à cette bataille juridique, votre participation serait la bienvenue :

                  Mandat « La décision du 8 février 2017 du conseil d’État qui a enjoint la ministre de la SANTÉ à mettre sur le marché le D.T. polio seul doit être exécutée. »

                  Me Jacqueline Bergel-Hatchuel, AVOCATE

                  http://www.avocat-bergel.com/mandat2.php

                  Vaccin DTP non disponible à la vente : un nouveau recours contre l’Etat
                  LE MONDE | 23.09.2017
                  un nouveau recours contre l’État pour non-respect de la décision qui l’oblige à rendre le vaccin contre la diphtérie, tétanos et poliomyélite accessible en pharmacies.

                  et à demander la condamnation de l’État pour non-exécution de la décision, et le versement d’une astreinte à raison de 15 euros par jour de retard et par personne. Ils étaient quelque 3 000 demandeurs à mener l’action initiale. Trois cents personnes demandent aujourd’hui l’exécution du jugement. D’autres pourraient les rejoindre.

                  http://www.lemonde.fr/sante/article/2017/09/23/vaccin-dtp-non-disponible-a-la-vente-un-nouveau-recours-contre-l-etat_5190094_1651302.html


                • 1 vote
                  njama njama 12 octobre 08:37

                  2 possibilités pour l’État de se mettre en conformité avec l’injonction faite par le Conseil d’État :

                  >> contraindre l’industriel à remettre sur le marché le vaccin DTP (sans aluminium si possible)

                  >> suspendre les obligations vaccinales pour ces 3 valences, ce qui est tout à fait dans les prérogatives accordées par l’ Article L3111-1 du Code de la santé publique à la ministre de la santé

                  La politique de vaccination est élaborée par le ministre chargé de la santé qui fixe les conditions d’immunisation, énonce les recommandations nécessaires et rend public le calendrier des vaccinations après avis de la Haute Autorité de santé.

                  Un décret peut, compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique et des connaissances médicales et scientifiques, suspendre, pour tout ou partie de la population, les obligations prévues aux articles L. 3111-2 à L. 3111-4 et L. 3112-1.

                  https://www.legifrance.gouv.fr ...


                  • 2 votes
                    njama njama 12 octobre 08:47

                    Vous pouvez aussi venir soutenir ceux qui s’opposent au projet de Mme Buzyn. Brandy Vaughan était à la manifestation du 9 septembre devant le ministère de la santé, parmi d’autres intervenant venus de Belgique, d’Italie, d’Allemagne, d’Angleterre, elle est intervenue sur le podium en français qu’elle connaît un peu. Peut-être sera-t-elle encore là dimanche prochain (?) ...

                    GRANDE MANIFESTATION NATIONALE le 15 OCTOBRE dans toutes les grandes villes de France PARIS, LYON, MARSEILLE, BORDEAUX, LILLE, NANTES, STRASBOURG, TOULOUSE, CLERMONT-FERRAND, NICE 

                    COMMUNIQUÉ DE PRESSE EPVL Ensemble Pour une Vaccination Libre

                    Madame, Monsieur

                    Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, veut faire passer en force à l’Assemblée Nationale et au Sénat à l’automne, le projet de loi liberticide permettant de rendre obligatoires 11 vaccins pour les enfants de moins de 2 ans, dont l’hépatite B ou le ROR, et de poursuivre pénalement les parents récalcitrants.

                    Ce projet de loi bafoue les droits fondamentaux de chaque personne, notamment celui de la liberté thérapeutique, de la liberté de disposer de son corps, sans qu’il y ait la moindre justification épidémiologique. L’état ne doit pas se substituer à l’autorité parentale en matière de santé. Face à la défiance, la pédagogie doit primer sur la coercition.

                    [...]

                    http://www.epvl.eu/category/actualites/


                    • 4 votes
                      vilayat vilayat 12 octobre 09:48

                      Merck a été condamné à verser plusieurs millards de dollars dans l’affaire Viox

                      ce médicaments ayant causé plusieurs centaines de milliers d’AVC et infarctus
                      au USA
                      Curieusement aucun en France !!!

                      • 2 votes
                        njama njama 12 octobre 11:19

                        Je découvre que d’avoir présenté le projet d’extension des obligations vaccinales inclus dans le Projet de financement de la sécurité sociale PLFSS 2018 est assez pervers en raison du mode de fonctionnement de l’assemblée nationale. Les députés vont se retrouver devant une logique de tout ou rien ! ou ils votent le PLFSS dans son ensemble, ou ils le rejettent dans son ensemble !

                        Le projet de loi relatif aux futures obligations vaccinales, telles qu’annoncées. La lecture est aisée ... la compréhension l’est moins !

                        On peut au moins dire que les sanctions pénales type prison et amendes sont supprimées. En échange les 11 vaccinations seraient obligatoires pour toute entrée en collectivité pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2008 et exigibles à partir du 30 juin 2018 sauf bien entendu celles pour lesquelles il faut être plus âgé pour les recevoir (ROR par exemple).

                        Notons aussi qu’il s’agit d’un article au sein d’une loi générale sur la Sécurité Sociale qui en comporte 57. Aussi, si les parlementaires peuvent inclure des amendements ils ne pourront voter qu’un seul texte, l’ensemble. S’ils pensent qu’il faut voter les autres dispositions, ils voteront aussi celle-là... A la commission des affaires sociales il y avait environ 15 députés pour tenter de s’initier aux problématiques de la vaccination ... beaucoup découvrent et devront voter ... sans vraiment savoir ce qu’ils font.

                        http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2017/10/01/35726994.html


                        • 1 vote
                          njama njama 12 octobre 11:28

                          Le Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 a été mis en ligne hier soir, mercredi 11 octobre 2017 à 21h45 Sécurité sociale : loi de financement 2018 - N° 269
                          http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/projets/pl0269/(index)/projets-loi

                          Les TEXTES INSCRITS À L’ORDRE DU JOUR à partir de mardi 24 octobre 2017


                          • vote
                            njama njama 14 octobre 11:48

                            Comme on m’a posé la question dans un autre article le projet de loi de Mme Buzyn ne concerne que  les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.

                             Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 mis en ligne mercredi 11 octobre 2017 à 21h45 Sécurité sociale : loi de financement 2018 - N° 269
                            Voir dans TITRE IV >> DISPOSITIONS RELATIVES À LA BRANCHE MALADIE
                            Chapitre Ier Dispositions relatives à la prévention >>
                            Article 34

                            2° Les articles L. 3116-2 et L. 3116-4 sont abrogés.

                            III. – Les dispositions du II de l’article L. 3111-2 du code de la santé publique, dans sa rédaction issue de la présente loi, sont applicables, en ce qui concerne les vaccinations mentionnées du 4° à 11° (**) du I du même article, à compter du 1er juin 2018 et aux personnes titulaires de l’autorité parentale sur des enfants nés après 1er janvier 2018  ».

                            http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/projets/pl0269/(index)/projets-loi

                            Les TEXTES INSCRITS À L’ORDRE DU JOUR à partir de mardi 24 octobre 2017

                            (**) « 4° Contre la coqueluche ;
                            « 5° Contre les infections invasives à Haemophilus influenzae de type B ;
                            « 6° Contre le virus de l’hépatite B ;
                            « 7° Contre les infections invasives à pneumocoque ;
                            « 8° Contre le méningocoque de sérogroupe C ;
                            « 9° Contre la rougeole ;
                            « 10° Contre les oreillons ;
                            « 11° Contre la rubéole.

                            Code de la santé publique actuel Chapitre Ier : Vaccinations.

                            https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000034079716&idSectionTA=LEGISCTA000006171171&cidTexte=LEGITEXT000006072665&dateTexte=20170702


                            et pour tous ceux nés avant le 1er janvier 2018, seule l’obligation vaccinale DTP est exigible



                              • vote
                                Hieronymus Hieronymus 15 octobre 10:07

                                elle est canon la meuf de chez Merck, si elle avait les cheveux un peu plus court elle serait hyper sexy
                                mais là elle est habillée en style décontracté, ça casse la magie
                                 smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès