• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une statistique accablante pour les patrons français
#84 des Tendances

Une statistique accablante pour les patrons français

Si les français s’en prennent exclusivement à l’Etat c’est parce qu’ils ignorent les causes réelles de leur malheur.

Tags : Economie Entreprises




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Réago 27 juillet 14:42

    Dans les années 90, avant son entrée dans l’Euro, la France avait des excédents de balance commerciale :

    https://www.la-croix.com/Archives/1997-02-26/Les-chiffres-1996-de-la-balance-commerciale-_NP_-1997-02-26-423034

    Par la suite les choses se sont progressivement aggravées, en terme de balance commerciale et de désindustrialisation qui va de paire avec, jusqu’à la crise actuelle du Coronavirus qui nous enfonce encore plus la tête dans l’eau. Les causes : les 35 heures, l’Euro, l’UE et d’autres sans doute. Les entreprises françaises ont mises à profit au maximum les règles de libre circulation de l’UE pour délocaliser au maximum afin d’améliorer leur rentabilité et donc la France s’est progressivement vidée de sa base industrielle. Le Frexit serait une solution délicate pour un pays qui est devenu dramatiquement dépendant de l’extérieur pour tout ce qu’il consomme, mais il est peut-être nécessaire pour redresser la France dans une perspective de long terme, à condition, pour elle, de bénéficier de gens qui auraient les compétences requises pour la diriger, ce qui n’est gagné ! Le plus probable est que la France restera dans l’Euro et dans l’UE avec une population qui va devoir s’habituer à une paupérisation de plus en plus importante.


    • 2 votes
      Vraidrapo 27 juillet 15:10

      L’intérêt particulier de cette analyse, c’est qu’elle commence avant la monnaie unique.

      Les décideurs qui ont préparé l’UE n’ont que faire de l’intérêt d’une nation, fut-elle la France,

      Leurs préoccupations prioritaires :

      la monnaie unique,

      l’expansion de la Zone Schengen,

      la mondialisation,

      Une tolérance cependant envers le Coq gaulois : exercer ses prérogatives sur les néo-colonies africaines... tant que ça peut alimenter le marché mondial en ressources souterraines... les Instances européennes laissent courir !


      • vote
        Raymond75 27 juillet 15:11

        Article qui aurait pu être intéressant, mais qui se termine par une fausse évidence : "yaka quitter l’UE" ... Un pays surendetté, désindustrialisé, avec peu de matières premières, qui ne maitrise ni son économie ni sa gouvernance, n’a aucun avenir encore plus isolé.

        Il faut dans un premier temps se reconstruire, en s’inspirant de ce qui fonctionne bien à l’extérieur, et dans un second temps mettre toutes ses forces pour faire évoluer cette UE totalement inféodé à la finance internationale et aux lobbies.


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel 27 juillet 15:59

          @Raymond75

          On pourrait répondre à votre "yaka quitter l’UE" par un "yaka reconstruire". Parce que je ne sais pas comment vous allez reconstruire sachant que l’euro a un effet conséquent sur l’endettement, sur la désindustrialisation ou sur la gouvernance économique. On peut revenir dans le détail sur chacun de ses points si vous voulez mais l’euro a bien un effet sur tout ça ( et plein d’autres choses). 

          Faire évoluer l’UE, ça fait des décennies qu’on chante la meme chanson et on ne voit rien. Pour cause, cette structure regroupe des Etats aux intérêts divergents. L’intérêt de la France n’est par exemple pas celui de l’Allemagne. Il s’en suit des rapports de force et c’est le plus fort qui l’emporte.

          Cela dit, sortir de l’UE ne résoudra pas tous les problèmes, loin de là, mais c’est la première condition pour reconstruire sur des bases saines. 


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 27 juillet 16:02

          *Chacun de ces points

          Là ça pique un peu trop quand même … smiley


        • vote
          Vraidrapo 27 juillet 18:25

          @maQiavel
          Ben oui, mais pendant la dernière campagne présidentielle quelqu’un avait proposé, si on sort de la monnaie unique, il y aura 2 ans de vaches maigres avec une dévaluation de 20% par rapport aux allemands...
          Les Français viennent de confirmer qu’ils ne sont pas prêts à bouffer de la vache enragée pendant 2 ans... les pôvres, ils n’ont pas supporté 3 mois de confinement.
          Quand on a compris ça, on a tout compris, inutile de tirer des plans sur la Comète.
          On est dans la merde et on va y rester pour un bon bout de temps. Ça risque de saigner mais, ça ne changera rien !


        • vote
          maQiavel maQiavel 27 juillet 18:48

          @Vraidrapo

          Ah mais moi je n’ai pas dit qu’on va sortir de l’UE, je n’y crois pas, je pense qu’on ne pourra en sortir qu’après l’implosion de l’euro et c’est mieux comme ça en y réfléchissant bien, pas sur le plan économique évidemment parce que ça va faire incomparablement plus mal que d’en sortir volontairement mais parce qu’au moins il y’aura la possibilité que ceux qui nous auront amené là seront définitivement décrédibilisé et que l’on puisse enfin repartir sur de nouvelles bases. La merde, c’est une opportunité. 


        • vote
          Vraidrapo 28 juillet 08:13

          @maQiavel
          Implosion de l’Euro ???
          La leçon de l’Assouplissement Quantitatif et son prolongement pendant et après la Pandémie nous enseigne de façon magistrale que l’Euro est devenu indestructible !
          C’est la deuxième monnaie internationale,
          comme le $ on peut émettre de l’ € à tire l’arigot.
          Quand il y en a dans toutes les banques mondiales, elle devient une monnaie pourrie si elle n’est pas soutenue comme sa sœur...
          Ceux qui redoutent le yoyo et qui en ont les moyens, n’ont plus qu’à acheter des pièces d’or, what else ? !


        • vote
          pegase pegase 28 juillet 09:31

          @Raymond75
          Il faut dans un premier temps se reconstruire, en s’inspirant de ce qui fonctionne bien à l’extérieur,

          Impossible, les frontières sont complètement ouvertes non seulement avec les pays de l’Est, mais aussi avec des pays comme le Vietnam (plus aucune taxe douanière, salaire 80€ par mois), et aussi des pays comme le Bangladesh ou aujourd’hui l’Éthiopie (salaire de 20 € par mois), ce sont les traités européens qui permettent ça ... il y a un cadre juridique ......


        • vote
          maQiavel maQiavel 28 juillet 11:23

          @Vraidrapo

          La grande différence entre le dollar et l’euro, c’est que le second est une monnaie plurinationale. Pour corriger ça, il faudrait une sorte de fédéralisme européen ( le grand fantasme des eurocrates). Sauf que les Allemands et les pays du nord de l’eurozone n’ont pas envie de se fédérer avec les Grecs, les Espagnols, les Portugais, les Italiens et autres parce que ce serait beaucoup trop couteux. Cette absence de fédéralisme entraine des défauts structurels insurmontables. Donc oui, l’euro est la deuxième monnaie de réserve internationale mais très loin derrière le dollar et n’est même pas comparable à ce dernier, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les américains peuvent mettre les européens à l’amande avec leurs sanctions dites « extraterritoriales ».

          Même s’il faut reconnaitre la grande résilience de cette monnaie, l’euro est loin d’être éternel ou insubmersible, tant que l’Allemagne en tirera avantage, le cirque pourra continuer mais dès qu’elle n’en retirera plus rien, la monnaie sera en danger de mort. Je ne dis pas que ça se fera cette année ( ce qui n’est pas impossible non plus) mais ça m’étonnerait que cette monnaie dure encore 10 ans.


        • vote
          pegase pegase 28 juillet 11:29

          @maQiavel
          je pense qu’on ne pourra en sortir qu’après l’implosion de l’euro et c’est mieux comme ça en y réfléchissant bien

          Je n’y crois plus trop non plus, l’UE c’est la face civile de l’Otan (dixit Asselineau, à mon sens il n’a pas tord), et l’Otan c’est Washington, donc pour que l’UE euro s’écroule il faudrait aussi que ça aille très mal outre Atlantique, autant dire quand les poules auront des dents ...

          Pendant ce temps là, Chine et Russie avancent leurs pions ... Trump aussi ... Jusqu’où tout cela ira ?

          j’aimerais bien le savoir smiley


        • vote
          NeufTrois NeufTrois 28 juillet 12:04

          @maQiavel

          Tu la vois comment la guerre mondiale qui suivra cette explosion de l’union

          moi je vois plutot les states aux coté de la "France" (un composite supranational à partir des ancienne italie espagne et France) et d’ l’autre coté chinois russe et bien entendu l’éternel Reich (on en sera au combientième ?!)

          Reste l’interrogation anglaise ( en 40 l’oligarchie anglaise aurait bien pu négocier avec les nazi un partage équitable de l’"Empire")

          Curieux ("hate"  !!??? smiley ) de voir ça !


        • vote
          maQiavel maQiavel 28 juillet 12:17

          @NeufTrois

          Guerre mondiale ?

          Non, il y’a des tensions entre blocs mais ça n’a rien à voir avec l’euro, c’est un sujet différent, je ne vois pas en quoi l’implosion de cette monnaie provoquerait une guerre.


        • 1 vote
          Djam Djam 28 juillet 12:30

          @Raymond75

          Oui, on peut aussi présenter les choses comme vous le suggérez, mais... vous vous trompez sur un point majeur, lequel est l’argument systématiquement préféré des européistes : la sortie de l’UE n’est en aucun cas un repli et encore moins un isolement !

          Affirmer cela laisse supposer que vous n’avez pas connu la France du marché commun d’avant le délire Bruxellois. Quand tous les pays d’Europe étaient encore souverains ils commerçaient tous entre eux ! Aucun n’était isolé.

          L’isolement est l’unique argument des anti retour à la souveraineté. Ils affirmèrent la même antienne aux pros Brexit... les anglais sont des gens pragmatiques et peu preneur de toute cause compassionnelle, c’est le moins qu’on puisse dire à leur sujet. Vous pensez bien que s’ils ont réussi, malgré tous les bâtons dans les roues que les européistes leur ont mis, c’est que les intéressés (essentiellement la City et ses partenaires) ont parfaitement compris que l’UE était un tombeau pour toutes les nations d’Europe de l’Ouest et que l’UK n’y échapperait pas non plus !

          On reconstruit que lorsqu’on s’est libéré et délesté de nos chaînes. Un prisonnier qui a passé des années aux fers ne fait une thérapie pendant son séjour à l’ombre, mais une fois qu’il est sorti ! C’est juste du bon sens...


        • vote
          Vraidrapo 28 juillet 16:17

          @maQiavel
          je serais curieux de connaître une MAJ des montants respectifs du $ et de l’€ émis.


        • vote
          maQiavel maQiavel 28 juillet 18:06

          @Vraidrapo

          Est-ce que la quantité de monnaie émise est un indicateur pertinent pour mesurer la force d’une monnaie ? Il me semble qu’un pays peut émettre une grosse quantité de monnaie qui n’a pas beaucoup de valeurs ( les cas les plus récents sont le Venezuela ou le Zimbabwe) ou inversément. 

          Il y’a des indices plus intéressants à observer comme la part d’une monnaie dans les réserves de change ( 60,89 % pour le dollar et 20 % pour l’euro) ou le taux d’utilisation d’une monnaie sur le marché des changes ( et là le dollar est ultradominant avec 87 % des transactions quotidiennes effectuées en dollars américains).


        • vote
          pegase pegase 29 juillet 01:40

          @Vraidrapo
          -
          C’est plus facile d’analyser le PIB en milliards de dollars :

          États-Unis
          20 494,05 Union européenne 22 023,14

          1529 milliards de plus en 2018 ...

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_(PPA)


        • vote
          Vraidrapo 29 juillet 11:47

          @maQiavel
          Merci de la réponse.
          Même 20% en réserve de change, c’est loin d’être négligeable.
          Les économistes tueraient père et mère pour 0.5% de taux d’intérêt parfois...


        • vote
          maQiavel maQiavel 29 juillet 14:19

          @Vraidrapo

          Les taux d’intérêt c’est un peu autre chose, cela dit un euro qui constitue 20 % des monnaies de réserve ce n’est pas mal effectivement. L’euro était d’ailleurs à 26 % il y’a quelques années mais la crise des dettes souveraines l’a fait retomber. Et c’est à cause de ça entre autres que l’euro est trop limité pour constituer une alternative au dollar comme monnaie mondiale : les marchés des dettes publiques de la zone euro sont segmentés en une dizaine de marchés d’emprunts avec chacun ses caractéristiques propres, face à cela on a un marché unifié du dollar bien plus attractif. Pour changer la donne, il faudrait créer une dette de la zone euro (et donc mutualiser les dettes, on en revient à la tarte à la crème du fédéralisme européen) mais ça évidement, l’Allemagne entre autres n’en veut pas ( et avec raison).


        • vote
          mmbbb 29 juillet 20:38

          @maQiavel l élite a une responsbilté et ce phénomène s est amorce bien avant l Euro 

          A rebours des idées reçues, la désindustrialisation n’est pas une nouveauté en France
          puisque ce phénomène était déjà l’oeuvre dès la seconde moitié des années 1970, " 


          En 1990 cette élite ne voulait plus d industrie en France et voulait que la Chine devienne l atelier du monde Ce qu elle est devenue mais elle a suivit les pas de la Coree du Sud .C est idiot ! 
          L Allemagne plus constante a maintenu un cap , 


        • vote
          Vraidrapo 30 juillet 10:11

          @maQiavel
          L’€ ne pourra pas remplacer le $ tant que ça contrariera le Yankee :
          Saddam Hussein a eu la tête arrachée (légalement ) pour avoir envisagé cette hypothèse... Comme Kaddafi pour avoir envisager de combattre le franc CFA !
          Que deviendrait la France, sans ses gouvernorats africains ?
          Airbus c’est foutu,
          Ariane ...l’Automobile en rade,
          Le Tourisme remis en question.
          Un peu de TGV ? si peu... maintenant qu’on a accordé l’exclusivité à la Chine !

          Comment veut-on que les Présidents puissent tenir leurs promesses ! On est en train de couler, alors on fait de la fausse monnaie.


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 30 juillet 10:36

          @mmbbb

          Ah mais je suis bien d’accord, ce n’est même pas que l’oligarchie française a « une » responsabilité dans ce phénomène, l’oligarchie française EST responsable de ce phénomène, l’euro n’est pas une force extérieure qui s’est imposée à elle, c’est elle qui a fait le choix de l’euro et qui a historiquement contraint les allemands à l’adopter. C’est pour ça que je ne suis pas du tout en phase avec les germanophobes à la Todd, à la PYR ou à la Mélenchon qui font de l’Allemagne la source de tous les maux.

          Pour le reste, j’ai dit que l’euro avait un effet conséquent sur la désindustrialisation mais ça ne veut pas dire que la désindustrialisation ne s’explique QUE par l’euro. Donc je suis encore d’accord avec vous, c’est un phénomène qui a commencé bien avant l’euro et on constate également que des pays comme les Etats unis et la Grande Bretagne qui ne sont pas dans la zone euro ont aussi connu ce phénomène. Et là, il faut introduire la question du libre-échange mondialisé qui a poussé les pays à se spécialiser dans la division internationale du travail selon la théorie de l’avantage comparatif pour comprendre la désindustrialisation en occident.

          Je ne sais pas s’il y’a des idées reçues selon lesquelles l’euro est le facteur explicatif principal de la désindustrialisation de la France, je n’ai jamais entendu ça chez les anti-euro mais si elles existent ce serait évidemment faux et simpliste. Par contre, l’euro est un facteur aggravant de cette désindustrialisation. 


        • vote
          Vraidrapo 30 juillet 15:28

          @mmbbb
          Merci pour le lien.
          Je trouve l’étude extrêmement pertinente et "politiquement audacieuse" :

          le premier de ces déterminants est celui de la concurrence par les coûts en provenance des pays en développement, mais aussi, fait plus nouveau, des pays développés eux-mêmes, notamment membres de l’Union européenne (cette origine souligne l’aggravation du différentiel de compétitivité avec les pays voisins, tout particulièrement l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ou encore le Royaume-Uni), qui représente à elle seule environ 30 % du total des pertes d’emplois industriels en France depuis 2000. Le manque structurel de compétitivité de l’industrie française revêt différents aspects bien connus que l’on citera simplement pour mémoire, en particulier :

          Pour ne citer que le cas de Renault, la fiabilité de certains de ses modèles est très problématique, jadis, je consultais le classement des taux de fiabilité par marque.
          les japonais devançaient même les allemands.
          Le SAV à la hauteur du reste, inexistant !
          Je sais qu’il y a des inconditionnels de la "marque au losange" mais, je ne vais pas débattre. Tant mieux pour ceux qui ont de la chance !


        • vote
          Mollah Homard 27 juillet 20:32

          il y a un frein culturel des patrons francais qui les detourne de l exportation mais que dire des effets de seuils ,bien francais eux aussi,on ne les pousse pas a grossir.donnez un business plan et un gros chèque ma boite je la monte pas en France,paradis du fonctionnaire (une maladie incurable )


          • vote
            rita rita 28 juillet 06:52

            Les patrons Français ?

            Des voyous..c’est pourtant facile de s’en rendre compte ?


            • vote
              Vraidrapo 28 juillet 08:15

              @rita
              Rachida aurait dû enfermer ces voyous...
               smiley


            • 2 votes
              maQiavel maQiavel 28 juillet 12:18

              @Vraidrapo

              Rachida a passé plus de temps à les sucer qu’à les faire enfermer. 


            • vote
              rita rita 28 juillet 17:13

              @Vraidrapo...On ne dit plus Rachida, mais gorge profonde !


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 28 juillet 18:11

              @rita

              Profonde, j’en doute un peu, ça ne doit pas aller bien loin, c’est des petites bites quand même, il n’y a qu’à voir la façon dont les mecs tremblent à la simple évocation d’une sanction américaine ( voir l’affaire iranienne ). 


            • vote
              pegase pegase 29 juillet 10:19

              @rita
              -
              Il faudrait savoir de quels patrons vous parlez ?

              Allez voir un cabinet comptable et montez votre propre entreprise, vous verrez qui sont les voyous smiley


            • vote
              Vraidrapo 29 juillet 11:45

              @maQiavel
              Petites bites certes mais, parfois le bras long... hélas !


            • vote
              mmbbb 29 juillet 20:21

              @pegase un des reproches a ce reportage et d eluder rapidement le probleme structurel du chômage Il faut avoir les reins solides pour monter une boîte en France La est aussi le probléme de pays, une guerre intestine permanente Le cliche les patrons des voyous c est un peu rapide et simpliste Quant a la fonction publique elle est pléthorique c est connue Defaut de ce reportage qui ne donne pas de chiffres 56 % du PIB passe dans les dépenses publiques ! A propos du COVID 19 la France 11 % et l Allemagne 11, 7 % du PIB en depense de sante L Allemagne avait des lits des tests et n a eu que 9 000 morts .
              C est ce que ce reportage ne mentionne pas aussi c est une lacune 


            • 2 votes
              Djam Djam 28 juillet 12:41

              @ christophe servan

              j’aime bien votre vidéo, simple et éclairante.

              J’insisterai sur le point par lequel vous rappelez le peu de patriotisme des français envers leur propre pays.

              Oui, ils aiment volontiers affirmer qu’ils aimeraient bien acheter plus français mais effectivement les prix toujours plus élevés de ces produits là les empêchent de faire ce choix.

              Mais il y a aussi une particularité typiquement et exclusivement française : l’auto détestation. Un réflexe qui a été perversement programmé par certains de nos intellectuels comme Phillipe Sollers qui parlait de "France moisie", de BHL qui lutta des années pour détruire le "coq gaulois et son bignou" (sic), Conh-Bendit qui porta des années durant l’idée mondialiste et le métissage massif... et d’autres goûts particuliers douteux et bien sûr tous les Pdts médefiens qui n’eurent de cesse de vendre les grosses entreprises françaises à la cause mondialistes par leurs... patrons PDG catapultés par les réseaux privés et qui n’ont jamais rien eu du "capitaine d’industrie".

              Quand on s’auto flagelle en permanence on ne fait pas l’effort du choix "fabriqué en France". J’ai beaucoup voyagé dans ma vie professionnelle et nulle part dans le monde je n’ai constaté une telle auto détestation que celle des français envers leur propre pays ! Partout j’ai au contraire constater un net patriotisme et une fierté d’être congolais, américain, anglais ou russe !


              • vote
                jashugally 28 juillet 12:42

                Si je comprends bien la vidéo notre problématique serait liée à une balance commerciale négative. Pour s’en sortir il faudrait passer en excédant. Ok partant de ce constat si tous les pays font de même il va falloir exporter sur Mars ou Jupiter car il apparaît impossible que tous les pays aient en même temps une balance positive. Après si on ne s’intéresse qu’à notre petit cas franco français je comprends l’idée mais c’est probablement pas une telle approche qui sauvera la planète. A quand la coopération plutôt que la compétition ?


                • vote
                  mmbbb 29 juillet 20:11

                  @jashugally Les chinois sont en train de construire la nouvelle route de la soie afin d assoir a terme leur hegemonie Un sous continent en devenir l Inde qui nous dépassera , Une société des plus contrastée ou l extrememe pauvrete côtoiera l extreme richesse Un pays qui comptera pres de 1 , 6 milliards d habitants 
                  Nous , nous nous opposons a la ligne Lyon Turin pendant que les Chinois achetent ports et aeroports europeens .
                  Allez cooperer avec les chinois ! 


                • vote
                  jashugally 30 juillet 13:30

                  @mmbbb : Oui tu as raison, on ne peut coopérer qu’avec ceux qui le souhaitent. Les chinois sont pragmatiques et avancent leur pions sans ce soucier du reste. Mon approche fleur bleu va certes beaucoup les faire rire :). C’est juste un peu désolant cette compétition permanente, il faudrait qu’on s’aligne par le bas pour s’en sortir au détriment des autres (cf modèle allemand). Il y a moulte jeu de role montrant la supériorité de la coopération à la compétition mais non on continue à suivre notre cerveau reptilien...


                • vote
                  mmbbb 29 juillet 20:04

                  Rien de nouveau sous le soleil Giscard, clairvoyant notait déjà que la France avait un tissu de PME PMI trop faible. De surcroît les allemands chassent en meute comme les loups Lorsqu ils décrochent un marché , ils essayent d en gagner d autres pour d autres PME PMI dans d autres secteurs d activite . Si ce reportage est juste, il ne mentionne pas notre infaillible mentalité . Nous n avons pas la culture d entreprise. Par ailleurs nous excellons en economie mais en formant des professeurs ! Notre administration est aussi trop paperassière Notre education ne veut pas former aussi à ces métiers " manuels " et ne veut que de la culture G . Voir le bordel dans les universites ou celle ci sont hyper politisée . J appartiens a un generation ou j ai eu ces enseignements a l ecole !

                  Il est vrai que désormais nous appauvrissons mais aussi que nous sommes en train de devenir un pays du tiers monde Nous nous voulons de la décroissance ,les ecolos fraichement elu nous risquons d etre dans cette merdre pendant longtemps


                  • vote
                    yoananda2 30 juillet 12:01

                    Thèse intéressante même si ...

                    même si des stats accablantes, on peut en trouver quelques unes sur la fonction publique, ou sur les retraites.

                    même si les solutions proposées sont hors de portée des entreprises ...

                    Je penses qu’il faudrait plutôt parler de culture économique des français plutôt que de "stat accablante pour les patrons".

                    Concrètement qu’est-ce que les patrons peuvent y faire à tout ça ? Je n’ai pas l’impression que la solution, ni le problème, ne viennent d’eux, d’après les infos données dans la vidéo.

                    Du coup le titre est un peu bizarre.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès