• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > CETA : ultime assaut antidémocratique avant la mort de l’Union Européenne (...)

CETA : ultime assaut antidémocratique avant la mort de l’Union Européenne ?

Le CETA et l'Union européenne : deux sujets très importants et "un débat extrêmement intéressant", pour reprendre les mots de conclusion prononcés par Jacques Sapir

 

 

Source de la vidéo : Radio Sputnik - 24/02/2017 - durée 27:13

 

Les Chroniques de Jacques Sapir

 

Le CETA, traité de libre-échange avec le Canada, a finalement été voté par le Parlement européen. Parmi les eurodéputés français, quatre groupes ont voté contre : le Front de Gauche, les écologistes, le Parti socialiste et le Front national. En France, un seul candidat à l’élection présidentielle a ouvertement pris position en faveur du CETA : Emmanuel Macron. Que signifie l’adoption de ce traité, et existe-t-il des possibilités de bloquer le processus à l’échelle de la France ?

 

Invités : David Cayla, chercheur en économie politique, maître de conférences à l’université d’Angers
Frédéric Farah, économiste, professeur en classes préparatoires, chargé de cours à l’université Paris III

 

 

 Eléments clés de la vidéo : 

 

 

3:25 : Quels sont les dangers potentiels qu'il y a dans le CETA ? Et est-ce que le CETA n'anticiperait pas sur ce fameux TAFTA avec les USA ?

 

Pas juste un traité de libre-échange ; un traité de nouvelle génération, car il n'y a déjà quasiment plus de droits de douane...

 

Pour sécuriser les investissements des grandes entreprises, les firmes multinationales, et supprimer tout ce qu'on appelle les protections non tarifaires, qui en fait sont les normes et les lois et les règles qu'on instaure, toutes les protections sociales ; qui sont le produit de ce que la société veut. Par exemple la question des A.O.C. ...

 

Une nouvelle brèche dans la démocratie et la souveraineté des peuples, c'est ça le problème...

 

Le risque, avec le poids qu'on va donner à ces multinationales sur ce champ normatif qui concerne le sanitaire, phyto-sanitaire, technique, c'est la capacité d'inscrire des normes en droit international public...

 

6:00 Refaire passer en douce des procédures de l'AMI ?

 

On aura des tribunaux qui échappent à la législation nationale...

 

Le but : sécuriser l'investissement, c'est exactement ce que voulait faire l'AMI. Cette fois on le fait par petits bouts avec certains pays ; à force on va arriver au même résultat...

 

Une application provisoire du traité avant la ratification par les Etats...

 

La Commission de Bruxelles fait passer des choses que les citoyens ne veulent pas...

 

9:10 Un traité qui s'applique avant d'être ratifié ?

 

Il va s'appliquer dans une version amoindrie, mais problème : pas de délai pour la ratification ; le provisoire peut durer très longtemps...

 

11:25 Si la France votait non à la ratification, qu'est-ce qui se passerait ?

 

Depuis le nouveau traité de Lisbonne, tout ce qui est compétence commerciale extérieure ça relève de l'UE maintenant...

 

La France va peut-être pouvoir se retirer de cette chose-là, mais comme le droit européen c'est quelque chose de tellement discutable sur la légitimité (voir TAFTA, CETA, crise grecque)... peut-être que la France peut agir pour se retirer de cette affaire...

 

Ce sont des faux traités de libre échange ; ils portent principalement sur les normes, qui sont de plus en plus ciblées car considérées comme protectionnistes...

 

La politique commerciale est déjà déléguée à l'UE, donc ces traités "hybrides" s'appliqueront quand même si la France ne ratifie pas ; mais par contre, les tribunaux arbitraux ne pourront de toute façon pas s'appliquer...

 

Ambiguité dans cette construction européenne : une institution supranationale, c'est-à-dire l'amorce d'un nouveau pays, mais c'est toujours d'un point de vue de droit international une organisation internationale...

 

16:45 détail du vote ; comment expliquer que parmi les principaux candidats à la présidentielle seul Emmanuel Macron se dise favorable au CETA ?

 

Il veut une France encore plus eurocompatible...

 

C'est un peu suicidaire... mais les autres sont surtout hypocrites...

 

Au final cela revient à détruire la capacité de l'Etat à intervenir dans l'économie...

 

L'Europe c'est du supranationalisme indépendant ; c'est-à-dire un supranationalisme qui n'a de comptes à rendre à personne...

 

21:00 Le principe de la construction européenne c'est de retirer du pouvoir aux Etats, pour le confier à des instances technocratiques, qui sont antidémocratiques, c'est tout le problème...

 

"C'est une expérience de complète dépossession démocratique" : budget, monnaie, ce qu'on va mettre dans votre assiette...

 

25:00 On va vers une révolte massive des citoyens ? une paralysie progressive des institutions européennes ?

 

 

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

CETA : Comprehensive Economic and Trade Agreement - Accord économique et commercial global (AECG)

 

TAFTA : Transatlantic Free Trade Aera - Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement - Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP)

 

AMI : Accord multilatéral sur l'investissement

 

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

Blog de Jacques Sapir : http://russeurope.hypotheses.org/

https://twitter.com/russeurope

 

David Cayla https://twitter.com/dav_cayla

 

Frédéric Farah https://twitter.com/FredericFarah

 

Blog de Coralie Delaume : https://l-arene-nue.blogspot.fr/

https://twitter.com/CoralieDelaume

 

Thomas Porcher https://twitter.com/PorcherThomas

 

 

 Livres : 

 

- "La fin de l'Union européenne", par David Cayla, Coralie Delaume 

 

 - "Introduction inquiète à la Macron-économie", par Frédéric Farah, Thomas Porcher 

 

 - "Souveraineté, démocratie, laïcité", par Jacques Sapir

 

 

 Voir aussi : 

 

 - Les interventions de Frédéric Farah et Thomas Porcher au sujet du TAFTA (TTIP) dans l'article "Wikileaks veut se payer le TAFTA, pilier du scandaleux projet américain de domination totale : TTIP, TPP, TISA"

 

 - "TAFTA & Accords de libre-échange : quand les multinationales dictent les lois pour détrousser les États", par Stupeur

 

- CETA -> La Quadrature du Net : https://www.laquadrature.net/fr/CETA

 

 - Jacques Sapir : "la souveraineté du peuple n’est plus reconnue", vidéo par Planetes360

 

 - L’effroyable situation de la Grèce, interview de Coralie Delaume, qui fait froid dans le dos ! France Culture !, par Simple citoyenne

 

 - "David Cayla, La polarisation industrielle exacerbe les déséquilibres européens", vidéo par Xerfi Canal TV

 

 - "Thomas Porcher et Frédéric Farah, Macron-économie : des idées pas si neuves", vidéo par Xerfi Canal TV

 

- "Coralie Delaume & David Cayla, L’Union européenne est déjà morte !", vidéo par Xerfi Canal TV

 

 

 

 Déconstruisons dans le calme, pacifiquement, 

 et construisons enfin une vraie démocratie...

 

 

Tags : France Europe Environnement Construction Européenne Economie Politique Etats-Unis Canada Société Santé Entreprises Démocratie Citoyenneté International agriculture Alimentation Oligarchie Polémique Manipulation TAFTA Jacques Sapir Union européenne Multinationales CETA



Réagissez à l'article

26 réactions à cet article


  • 9 votes
    V_Parlier V_Parlier 25 février 19:35

    Ah, tous ces sujets qui fâchent et que les médias mainstream n’abordent pas !
    Pas étonnant que ces derniers se soient autopersuadés que Sputnik propage le complotisme : Ces sujets réellement importants leurs sont devenus totalement étrangers, au point que sortir du superficiel et du non-événement devient suspect.


    • 8 votes
      Nina K Nina K 26 février 10:23

      @V_Parlier smiley
      Tout à fait ! Ne surtout pas embêter les gens avec des sujets aussi cruciaux ! Il est bien plus important de leur parler en long et en large des millionnaires en short du PSG qui vont jouer à la baballe avec les millionnaires en short de l’OM ou de Barcelone... smiley


    • 6 votes
      Nina K Nina K 26 février 10:30

      De l’action (par procuration), de l’émotion (préfabriquée), mais surtout pas de réflexion !


    • 4 votes
      Maetha 26 février 11:57

      @Nina K

       Votre article est du plus haut intérêt et très bien situé dans le temps, 56 jours avant le 23 avril, puisque ce premier tour des "Présidentielles" va être déterminant pour notre avenir.

       Gouverner un pays est sans doute une mission quasi vouée à l’échec, en particulier en France, pays du franc parler et de grande diversité régionale. La France a été dite ingouvernable et ce n’est pas neuf. Ce qui explique que les Français ont une tendance forte à remettre leur pouvoir à ceux qui proposent de le prendre en charge et de faire cela de leur mieux, par leur vote, dans le cadre de notre démocratie et de notre constitution.

       Contrairement à ce que vous dites leur vote est toujours très réfléchi. Nous avons une tendance forte à voter dans le sens du bien-être général de notre communauté Nationale, tel que chacun le conçoit.

       Les législatives 2007 et 2002 le prouvent : les Français par deux fois ont donné au Président élu le moyen de gouverner. Malheureusement on a vu à chaque fois le résultat désastreux qui s’en est suivi, puisque notre Pays commandé de l’extérieur a été amené, contre notre avis, à faire les pires choses. Celles-ci ont été cachées aux Français par une propagande médiatique indigne et mensongère. Cette loi des 5 ans + la concomitance des élections Présidentielle - Législatives, qui suivent la première, a fait perdre aux Français la possibilité de dire ce qu’ils pensaient des manières de faire Présidentielles. Ce que le décalage Présidentielles (7 ans) et législatives (5ans) permettait avant que la Vème bis ne soit adoptée par référendum : les Français se sont bien fait avoir, ils n’ont absolument pas vu le risque que ce changement qui paraissait à tous positif faisait peser sur eux dans le cadre de l’Europe du traité de Lisbonne qui leur sera imposé par la suite.

       Le vote au referendum de 2005 est la preuve de la maturité politique des Français : qui aurait pensé à ce moment là qu’ils auraient fait preuve d’autant de claire-voyance ?


    • vote
      Maetha 26 février 12:05

       Lire : Les législatives 2007 et 2012 le prouvent....


    • 1 vote
      Nina K Nina K 26 février 14:15

      @Maetha smiley
      J’aurais dit que le vote des Français n’était pas réfléchi ? Où ?


    • 2 votes
      Nina K Nina K 26 février 14:24

      @Maetha
      Dans le commentaire qui se termine par "surtout pas de réflexion !" ?

      Je parlais des médias mainstrean (voir le commentaire de V_Parlier) qui promeuvent la distraction plutôt que la réflexion.

      Soit dit en passant, on a les médias et les politiques que l’on mérite... smiley

       


    • 1 vote
      Maetha 26 février 14:47

      @Nina K

       Effectivement. Vous visez "nos" médias et vous avez bien raison.

       Qui peut encore les prendre au sérieux, ces cuistres ?


    • 3 votes
      Maetha 26 février 15:13

      @Nina K

       "Soit dit en passant, on a les médias et les politiques que l’on mérite..."

       Là non, vous poussez le bouchon un peu loin...

       Ces vils accapareurs ont tout verrouillé, ce n’est que mensonges et propagande.

       Les Français n’en peuvent plus de les entendre et de les voir. Depuis cinq ans (c’est long), ils se taisent mais n’en pensent pas moins, ils attendent patiemment le 23 avril pour dire, enfin, ce qu’ils en pensent.


    • 3 votes
      Nina K Nina K 26 février 15:24

      @Maetha
      Le 23 avril...

      Et le 7 mai ils n’auront plus qu’à choisir entre la peste et le choléra ? smiley

       


    • 3 votes
      Nina K Nina K 26 février 15:27

      @Maetha
       ils "ont tout verrouillé"

      Oui smiley


    • 3 votes
      Nina K Nina K 26 février 15:29

      A nous de faire sauter les verrous ! smiley


    • 1 vote
      Maetha 26 février 16:12

      @Nina K

       Il ne faut pas désespérer, le 23 avril peut réserver la surprise que tout les Français attendent, que les accapareurs sus-dit leur cachent fébrilement, systématiquement et automatiquement.

       C’est donc forcé que cela leur reviennent dans le nez, quand tout le monde aura pris conscience de ce qu’ils ont fait.

       Le deuxième tour des législatives a lieu le dimanche 18 juin.


    • 1 vote
      Nina K Nina K 26 février 17:14

      @Maetha
      Je ne me mouille pas trop : s’il y a une surprise, elle sera bonne pour certains et mauvaise pour d’autres smiley


    • 1 vote
      Maetha 26 février 20:16

      @Nina K

       Allez matin et soir sur le site :

       Candidat-2017.fr

       Rien n’est plus facile.

       En un clic vous avez accès à ce sondage "en ligne" très instructif. Vous pouvez voter ensuite, il suffit de deux autres clics.

       Imaginez que celui qui est en tête de ce sondage, le 23 au soir, soit comme tous les jours en position de leader. Cela ne plaira sans doute pas à certains, comme vous le dites, mais cela sera ressenti comme une nouvelle libération par la grande majorité des français.

       Vous comprenez pourquoi nos médias ont totalement caché son existence et que de prononcer son nom, soit pour eux l’interdit N°1.


    • vote
      Nina K Nina K 27 février 10:35

      @Maetha
      Asselineau est très haut dans ce sondage, probablement parce que ceux qui voteront pour les candidats du système n’ont pas besoin de se mobiliser pour voter sur ce site (candidat-2017.fr) ; ils ont les grands médias (du système) et les instituts de sondage (du système) pour "placer" leurs candidats...


    • 5 votes
      pegase pegase 26 février 11:46

      Le problème du CETA, c’est qu’il n’y a pas de frontières entre Canada et états unis ... En clair et en décodé, les états unis peuvent désormais exporter tout ce qu’ils veulent en France et en Europe en passant tout simplement par le Canada, en dépit de nos nombreuses normes qui nous sont imposées, trainées par nos entreprises comme des boulets au pieds ...à voir si dans le sens inverse c’est possible, je doute fortement, ils ont de nombreuses barrières économiques, surtout maintenant avec Trump ...


      • 3 votes
        Nina K Nina K 26 février 14:58

        @pegase
        Le but de tout ça c’est quand même d’imposer les normes élaborées par les firmes multinationales les plus puissantes. Autrement dit, elles établissent elles-mêmes les normes qui s’imposeront à tous. Avec ça, l’oligarchie supranationale écrit et impose le Droit qui entérine le fait qu’elle n’a de comptes à rendre à personne. Ce Droit supranational devient une nouvelle "Table de la loi". Le pire c’est que les Grands prêtres de l’oligarchie se croient vraiment investis d’un pouvoir divin...


      • 2 votes
        pegase pegase 27 février 02:59

        @Nina K


        Vous avez vu l’analyse de P.Hillard sur l’origine des gens que vous appelez "l’oligarchie supranational" que Hillard appel plutôt "oligarchie anglo-saxonne" ?

        je vous le colle ici  : 

        L’oligarchie anglo-saxonne et ses princes

        Pierre Hillard nous livre ici les origines anglo-saxonnes et allemandes de l’Union européenne et des euros-régions ...

        Le publique francophone est malheureusement ignorant des vrais acteurs de la politique mondiale, ces derniers exerçant leurs talents plus dans les coulisses que sur le scène politicienne. Pour mieux comprendre la situation désastreuse, dans laquelle les défenseurs de la cause nationale se trouve en ce début du XXI ème siècle, il est nécessaire de rappeler dans ses grands traits le rôle éminemment important de la puissance financière et aristocratique.

         - Selon Hillard, une nouvelle caste pris de l’influence au lendemain de la bataille de Bouvines (l’oligarchie financière), celle ci a toujours constitué un état dans l’état, on peut situer sa prise de pouvoir suite à l’instauration de la <<grande Charte>> du 15 Juin 1215. Après la défaite du Roi Jean Sans Terre d’Angleterre, le 27 Juillet 1214 à Bouvines face au Roi de France Philippe Auguste, les barons anglais ont arraché des privilèges politiques et financiers, désormais la couronne britannique est obligée de composer et de collaborer avec une caste qui allie force , puissance financière et ambitions commerciales. Dès cette époque, une élite avide et revendicatrice est née. Elle est à l’origine de ces groupes de pressions, qui par des voies aussi diverses que la finance, le renseignement ou les médias, exerce des pressions sur le pouvoir politique. Ce dernier dépendant largement d’appuis et de monnaie sonnante et trébuchante pour son maintien au pouvoir, est dans l’obligation absolue de tenir compte des avis et des conseils émanant de cette caste.

        Les think tanks, fondations et groupe élitistes sont la suite logique d’un état d’esprit élitiste et mercantile.

        Ces cénacles sont devenus les centres incontournables d’une minorité active conditionnant l’avenir du monde anglo-saxon, puis de proche en proche, de l’univers entier ... Contrairement à la conception politique française qui soumet toute activité à celle de l’état, ces autorités politico commerciales ne dépendent plus d’une autorité nationale.

        Très tôt, elles ont exercé leur talent ... Dès le moyen âge, des compagnies comme les London Staplers, les London Mercers company, ou encore la British East India Company ont été les fers de lance de l’impérialisme britannique. Ainsi les acteurs de l’aristocratie commerciale se sont transmis le flambeau de la conquête et de la maitrise des richesses de génération en génération.

        La défaite française en Amérique du nord conduisant au traité du 10 Février 1763 peut être considérée comme l’acte de naissance de la montée en puissance de l’oligarchie britannique. En effet, la perte de la nouvelle France donne à la couronne britannique tout un continent aux richesses inouïes et presque vide d’habitants. L’incapacité de la monarchie française à peupler ces vastes territoires et à les intégrer à la civilisation gréco-romaine fait basculer tout cet espace sous la coupe anglo-saxonne. Mâtinées de protestantisme, de maçonisme et d’un tour d’esprit messianique, les élites conquérantes américaines en liaison avec leurs homologues britanniques sont prêtes à imposer leur modèle au monde entier. Après les guerres de la Révolution et la défaite de Napoléon 1er en 1815, la puissance anglo-saxonne n’a plus de rivale sur les mers. Puissance démographique, peuplement de vastes territoires en Amérique du Nord, en Afrique australe, en Australie et en Nouvelle Zélande, contrôle de points stratégiques partout dans le monde (Gibraltar, Hong Kong..) , mainmise sur des territoires sur presque tout les continents, technologies de pointes et secteur bancaire performant permettent à ces aristocraties commerciales de Londres et de New York de rêver à un contrôle du monde sous les auspices de la City et de Wall Street. Un homme a été la figure de proue de cet idéal, Cécil Rhodes (1853-1902).

         
        Source : "Géopolitique cachée de la construction européenne" .. "La décomposition des nations européennes" par Pierre Hillard.


      • vote
        Nina K Nina K 27 février 09:57

        @pegase
        Merci !


      • 2 votes
        pegase pegase 27 février 13:12

        @Nina K

        Ma synthèse personnel en complément de celle d’Hillard, où il faut savoir lire entre les lignes, pour en saisir tout le sens ...

        On a été annexé à la chute de Bonaparte, qui semble t’il a aussi collaboré avec eux .. Cette histoire commence à la bataille de Bouvines (1214) où la France est attaquée par une puissante coalition européenne (Allemagne, Angleterre)... Cette coalition a perdu la bataille dans une défaite cinglante bien connue des historiens (les historiens estiment que la nation France a vue le jour à ce moment là) ...

        L’Angleterre s’est retrouvée très affaiblie après cette guerre, une caste composée de la haute bourgeoisie, de Barons et de riches marchands exigea du pouvoir exécutif des assouplissements pour leurs commerces et de nombreux privilèges, en contrepartie de relever la nation en injectant de l’argent .....

        L’oligarchie anglo-saxonne c’est précisément ça, ils continuèrent de prospérer avec leurs avantages exorbitants pendant des siècles grâce à des clubs de pensées , les fameux think tanks (maçonnerie entre autre), qui permettaient de renouveler leurs avantages de générations en générations ... Aujourd’hui ils détiennent la haute finance, celle qui émet le dollars US (évidemment ils sont très puissants)..... La guerre en Syrie c’est eux, le coup d’état en Ukraine c’est eux, tout les médias qui fustigent Trump à l’élection présidentielle des états unis c’est eux, la Russie toujours fustigée dans nos médias c’est encore eux , c’est eux qui tirent les manettes de l’UE.... Ils tentent de prendre le contrôle de la Russie, si Clinton avait été élu, on risquait clairement une 3 ème guerre mondiale ... 

        Il faut bien avoir à l’esprit qu’on est quelque part dans une prolongation de la guerre de cent ans, sauf que nous n’avons pas gagné cette guerre à Castillon, en réalité nous l’avons perdue à la chute de Bonaparte*, depuis lors nous sommes sous "contrôle" politique, monétaire, et économique, avec toutefois un répit sous de Gaulle** (d’où les trente glorieuses qui s’en sont suivies) ...


        *Déclaration d’Olivier Bouzy dans son livre sur Jeanne d’Arc, Bouzy est un historien spécialiste de la guerre de cent ans, co-directeur du centre Johannique d’Orléans, il a bien entendu évité de s’étendre sur le sujet ...

        **Notez leur empressement de l’écarter de la scène politique en fomentant Mai 68 ...


      • 1 vote
        Nina K Nina K 28 février 14:53

        @pegase
        Oui, leur emprise ne date pas d’hier...


      • vote
        howakhan howakhan 26 février 12:53

        Bon, il y aurait des vainqueurs dans une compétition... ?

        ah, quelle surprise ?

        ceci dit
        salutations...et merci smiley


        • vote
          Nina K Nina K 28 février 16:25

          @howakhan
          De rien smiley


        • vote
          guepe guepe 28 février 16:46

          Le texte pourrait ne pas passer en Autriche, rien n’est perdu.

          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON







Palmarès