Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Religions > La science et l’existence de Dieu

La science et l’existence de Dieu

Première partie du film "The Signs" d’une durée de 2h environ, qui confronte la science moderne à l’idée de la croyance en un créateur.

 

Est ce que la science désapprouve totalement la croyance en un Créateur ? Ce film apporte tous les éléments de réponse.

 

Alimane Studios presents : The Signs Part 1 (French Subtitles)

 

site officiel du film : www.thesigns.fr

 

Vous pouvez également retrouvé le film en plusieurs parties sur Youtube et dailymotion.

Tags : Religions Science et techno


Sur le même thème

Le retour de Dieu dans la science
La science et la religion peuvent-elles dialoguer ?
Débat sur Dieudonné, Jean Robin - la tentation antisémite - et Philippe Sauve - fan de Dieudo et pas facho
Analyse politique de Game of thrones
Batman, héros platonicien ?


Réactions à cet article

  • 7 votes
    Par soulmanfred (---.---.---.45) 1er septembre 2011 14:47

    Reportage sur le musé du créationnisme aux USA 

    Ce docu "the signs" est une bouse pour intégristes , ces mêmes crétins qui critiquent les thèses scientifiques ont tous des ordinateurs , des mobiles , des bagnoles , des télés qui fonctionnent grâce aux satellites , mais ils se permettent quand même de cracher sur la science dès qu’elle remet en cause leur dogme poussiéreux !



    Bush veut faire enseigner le créationisme à l’école dans les cours de science(2005)

    • 14 votes
      Par simpleman (---.---.---.187) 1er septembre 2011 20:21
      simpleman

      @Soulmanfred

      Est ce que tu as pris le temps de regarder la vidéo ???
      Ou bien le titre seulement a suffit a te faire pousser des boutons ?

      Plus sérieusement, ton commentaire prouve que tu n’as même pas pris la peine de regarder le documentaire.

      Ce documentaire prouve simplement que la science et la croyance en Dieu ne sont pas incompatibles, et ce sont des scientifiques de tout bord qui le disent. Pas des fanatiques religieux. Si tu n’es pas d’accord avec ce qui est dit dans ce docu, merci de le faire avec des arguments valables, et non pas en balançant deux trois liens qui n’ont rien a voir avec le sujet.

      Merci de regarder avant de commenter.

    • vote
      Par galot01 (---.---.---.18) 2 septembre 2011 22:52

      Ce docu "loose change" est une bouse pour conspirationnistes , ces mêmes crétins qui critiquent les thèses scientifiques ont tous des ordinateurs , des mobiles , des bagnoles , des télés qui fonctionnent grâce aux satellites , mais ils se permettent quand même de cracher sur la science dès qu’elle remet en cause leur dogme poussiéreux ! 

      ...

      sérieusement ?

  • 5 votes
    Par soulmanfred (---.---.---.45) 1er septembre 2011 14:51

    Musée***


    Un autre pour la route :

  • 1 vote
    Par chria (---.---.---.239) 1er septembre 2011 15:21

    Bien dit Soulmanfred

    @simpleman : attention, il est très facile de se perdre sur le chemin de la Vérité.
    Si tu te poses des questions et cherches une réponse, le mieux à faire c’est de te persuader que tu n’en trouveras aucune.

    • 9 votes
      Par simpleman (---.---.---.187) 1er septembre 2011 20:25
      simpleman

      Merci pour le conseil. smiley
      et Merci de regarder la vidéo avant de commenter.

    • 6 votes
      Par Mr.Z (---.---.---.24) 1er septembre 2011 21:45

      Merci pour le lien, je savais pas qu’il y était en film et pour les autres arrêtez de commenter alors que vous regarder même pas le docu.
      Vos comportements sont exactement ce qu’ils veulent et vous rentrez dans leurs petits jeu.
      Si vous voulez comprendre pourquoi vous avez ce comportement envers la religion alors regarder ce documentaire et ensuite vous pourrez commenter.

    • 5 votes
      Par soulmanfred (---.---.---.45) 1er septembre 2011 22:04

      Ah merci du conseil , du coup j’ai regardé et je vais me convertir à l’islam .... smiley


      En fait c’est qui ils  ? Les z’illuminatis ?

      Toutes les religions sont à jeter , c’est pas un film propagandiste qui va me faire changer d’avis !

       smiley
    • 7 votes
      Par simpleman (---.---.---.187) 1er septembre 2011 22:56
      simpleman

      @soulmanfred
      super.... tu iras loin, continue comme ça !
      bouh les religions c’est caca...
      un conseil : grandis !

    • 3 votes
      Par zeitgest (---.---.---.6) 1er septembre 2011 23:54
      zeitgest

      @simpleman

      super.... tu iras loin, continue comme ça !
      bouh les religions c’est caca...
      un conseil : grandis !

      Islam, chrétienté, judaïsme, catholicisme, protestantisme, créationnisme…
      Le monde en crève de tous ces escrocs qui veulent imposer LEUR vérité !
      Tous ces siècles de guerre au nom d’un Dieu qui n’en a cure de nous.
      C’est à vous de grandir et de sortir de votre œuf si confortable !

    • 5 votes
      Par stabilo (---.---.---.6) 2 septembre 2011 02:04

      J’ai l’impression qu’aujourd’hui les vrais curés ce sont plutôt les athées...
      L’ennemi aujourd’hui c’est le communautarisme et non la religion, la stratégie étant d’instrumentaliser les différences raciales pour détourner les peuples des questions sociales.
      Et le plus souvent quand on s’intéresse à la géopolitique on constate que derrière les guerres de religion la question économique et la question des rapports nord/sud n’est jamais loin !

      http://www.dailymotion.com/playlist...

      Je précise que je ne suis pas croyant.

    • 1 vote
      Par zeitgest (---.---.---.6) 2 septembre 2011 07:11
      zeitgest

      Si être athée est également un dogme, alors je ne suis pas athée car tous les dogmes me font vomir.
      Ils sont les instruments des petits malins qui veulent dominer leurs congénères en leur faisant croire à des paradis qui n’existent pas !
      Vous avez raison, les religions ne sont pas la cause (ou rarement) des conflits mais (souvent) un faux prétexte pour péter la gueule à son voisin.

    • vote
      Par simpleman (---.---.---.187) 4 septembre 2011 14:18
      simpleman

      L’athéisme est un dogme religieux comme tout les autres... vous avez vos textes (droits de l’homme (blanc,), vos commandements (laïcité, liberté d’expression, etc) vos temples (établissements publics), vos fêtes (st valentin, fête des pères, des mères, noël), vos valeurs "humanistes" , vos prophètes, etc...
      A l’heure actuel, ceux qui dirigent ce monde, ceux qui nous dominent n’ont absolument rien de religieux, si ce n’est le coté très obscur de celle ci. Ce sont les grands de ce monde qui veulent nous faire croire que les conflits actuels et passés sont question de religions. Ils occultent volontairement les intérêts économiques et idéologiques derrière ces guerres ! Encore pire, aujourd’hui ils ont inventé le principe de guerre humanitaire, on fait la guerre pour venir en aide aux peuples oppressés... et la, pas question de religions ! enfin si... les victimes de ces guerres sont toutes musulmanes.

      A méditer...

    • vote
      Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 17 septembre 2011 23:36
      Qaspard Delanuit

      Bah non, elles sont florissantes, regarde : UMP, PS, et même les toutes petites comme le PC sont encore très riches.

  • 4 votes
    Par Slim GAIGI (---.---.---.61) 1er septembre 2011 23:49
    Slim GAIGI

    Bon j’ai arrêté au bout d’une heure.

    Je suis toujours ouvert aux tentatives d’argumentation cherchant à prouver grâce au logos l’existence de dieu. Mais je suis toujours face à une argumentation qui prétend démontrer (et démonter) et qui a plusieurs failles d’argumentation qu’elle ne résoud pas, un peu comme un raisonnement qui prétend pouvoir démontrer mathématiquement sans se rendre compte que les conséquences de son raisonnement pourraient démontrer l’inverse.

    Allez, les exemples...

    Déjà sur la question : "pourquoi quelque chose plutôt que rien ?".
    La vidéo présente des orateurs (que je ne connais pas mais peu importe l’autorité) qui se moquent littéralement de l’idée que l’univers puisse être créé à partir de rien et par rien en se basant sur un principe que l’on constate effectivement dans notre univers : le principe de causalité.
    Tout événement que l’on observe est nécessairement la cause d’événement l’ayant précédé et il ne saurait en être autrement, surtout pas l’inverse : un événement qui arrivera dans le futur ne saurait causer un événement du passé dont il est la conséquence. C’est le sens de l’écoulement du temps qui semble imposer ce constat.
    Or, l’esprit des orateurs, qui se veut si habile, prend donc pour vérité absolue ce principe de causalité pour démontrer que la création de l’univers a une cause. Et que même en faisant un raisonnement par récurrence on obtiendrait nécessairement un événement primitif originel, qui par déduction serait dieu.
    Oui mais c’est écarter sans le dire une hypothèse non disqualifiée correctement :
    qu’est ce qui prouve que les principes valables dans notre univers le soient hors de notre univers ?
    En d’autres termes, ce n’est pas parce que notre univers est régi par des lois que ces lois prévalent hors de cet univers.
    Donc proposer que hors de l’univers il existe des lois qui n’ont pas de début ni de fin et qui ont pu générer un univers comme le notre, n’est jamais disqualifié sérieusement.
    Plus avant encore dans le raisonnement, ce n’est pas parce qu’il nous est difficile de penser l’infini, l’éternité, le depuis et pour toujours, que ça n’existe pas.
    Tant que cette hypothèse n’est pas correctement écartée, dieu peut n’avoir aucun intérêt causal.

    Je passe sur le raisonnement foireux de l’explication de l’explication ; il joue sur les mots pour amalgamer une explication avec une conséquence d’une explication. On considère de manière vulgaire (sens de vulgus, soit communément) que de deux explications, la plus simple est la meilleure.
    Il faudrait par conséquent avoir une évaluation objective, un thermomètre de la simplicité, qui nous permettrait de dire facilement que cette explication est la plus simple donc la meilleure. On manque de ce thermomètre et à défaut on utilise ce qu’on appelle le "bon sens". Mais le bon sens est-il garant systématiquement de vérité ?
    Les lois de la mécanique quantique défient parfois le "bon sens" et n’en sont pas moins constatables (ex : la dualité onde-corpuscule, l’intrication quantique, etc...). En nous fiant à notre intuition (merci le cortex pré-frontal) nous déduirions des choses fausses, ce qui arrive finalement assez souvent. Il faut se résoudre à devoir manipuler des concepts contre-intuitifs pourtant partie intégrante de la réalité.

    Allez, une dernière pour la route...

    En admettant tout le reste (la causalité primitive, l’intelligent design, l’existence d’un esprit créateur hors du temps et de la matière) finalement, rien ne limiterait la possibilité qu’existe non pas un seul dieu mais des dizaines, des centaines, des milliers... une infinité !
    A ce petit jeu, les orateurs sont, à mon avis, pris à leur propre jeu : ils veulent argumenter en utilisant les outils de l’analyse logique. Très bien. Mais allez jusqu’au bout les gars : vos hypothèses ne sont pas prouvées et même pas par l’idée que la vérité découle de lignes directrices qui sembleraient pointer vers une seule direction (l’univers montre à qui l’étudie qu’il est surprenant). Et alors, vos lignes se croisent-elles toutes en un seul point ? Rien ne permet de le dire.
    Les théistes comme les athées (dont je ne fais pas partie d’ailleurs) ont un défaut de base dans leur raisonnement : ils cherchent à démontrer que l’autre a tort par une logique intuitive, logique qui en dernière analyse n’est pas déterminante.

    C’est donc finalement de la propagande assez subtile pour qui ne pousse pas le raisonnement mais pas correcte et donc pas valable justement là où elle prétend être puissante.
    Il faut se résoudre à simplement chercher avec opiniâtreté à comprendre comment fonctionne notre univers avec l’espoir de pouvoir un jour en déduire plus sur ce qui n’est pas notre univers.

    Cogito ergo probo.

    • 5 votes
      Par simpleman (---.---.---.187) 2 septembre 2011 01:31
      simpleman

      Oui mais c’est écarter sans le dire une hypothèse non disqualifiée correctement :
      qu’est ce qui prouve que les principes valables dans notre univers le soient hors de notre univers ?

      Les lois permettent d’expliquer un phénomène mais ne sont pas la cause du phénomène. Je pense que le raisonnement est pourtant assez claire de ce coté là, et qu’il est assez bien expliqué par les orateurs. Maintenant prétendre qu’il existe des lois en dehors de l’Univers... impossible à déterminer scientifiquement si c’est possible ou pas. On sort du domaine scientifique pour entrer dans celui de la philosophie...

      En d’autres termes, ce n’est pas parce que notre univers est régi par des lois que ces lois prévalent hors de cet univers.

      C’est ce qu’ils disent... Les lois de la thermodynamique par exemple. Personne n’a prétendu l’inverse.

      Donc proposer que hors de l’univers il existe des lois qui n’ont pas de début ni de fin et qui ont pu générer un univers comme le notre, n’est jamais disqualifié sérieusement.

      Tout comme les multivers... rien n’est jamais disqualifié serieusement. On peut continuer indéfiniment à élaborer des thèses absurdes sur la création de l’univers comme vous venez de le faire, mais je veux simplement rappeler, que le but de cette vidéo est de prouver que la thèse "théiste" n’est absolument pas en contradiction avec la science, et qu’au contraire, c’est la thèse la PLUS LOGIQUE.

      Plus avant encore dans le raisonnement, ce n’est pas parce qu’il nous est difficile de penser l’infini, l’éternité, le depuis et pour toujours, que ça n’existe pas.
      Tant que cette hypothèse n’est pas correctement écartée, dieu peut n’avoir aucun intérêt causal.

      On peut prétendre ce que l’on veut au final. Tout le monde est libre de croire en ce qu’il veut, mais on ne peut pas d’un coup de baguette magique mettre de coté toutes les découvertes scientifiques, et prétendre que "peut être" en dehors de l’univers il existe un monde ou des lois ont permis la création de l’Univers. Aucun moyen de le prouver scientifiquement.

      Je passe sur le raisonnement foireux de l’explication de l’explication ; il joue sur les mots pour amalgamer une explication avec une conséquence d’une explication. On considère de manière vulgaire (sens de vulgus, soit communément) que de deux explications, la plus simple est la meilleure.
      Il faudrait par conséquent avoir une évaluation objective, un thermomètre de la simplicité, qui nous permettrait de dire facilement que cette explication est la plus simple donc la meilleure. On manque de ce thermomètre et à défaut on utilise ce qu’on appelle le "bon sens". Mais le bon sens est-il garant systématiquement de vérité ?
      Les lois de la mécanique quantique défient parfois le "bon sens" et n’en sont pas moins constatables (ex : la dualité onde-corpuscule, l’intrication quantique, etc...). En nous fiant à notre intuition (merci le cortex pré-frontal) nous déduirions des choses fausses, ce qui arrive finalement assez souvent. Il faut se résoudre à devoir manipuler des concepts contre-intuitifs pourtant partie intégrante de la réalité.

      Je remplacerai le mot "bon sens" par "logique". Nous sommes dotés d’un esprit logique, pourquoi s’en priver ?

      Allez, une dernière pour la route...

      S’il vous plait

      En admettant tout le reste (la causalité primitive, l’intelligent design, l’existence d’un esprit créateur hors du temps et de la matière) finalement, rien ne limiterait la possibilité qu’existe non pas un seul dieu mais des dizaines, des centaines, des milliers... une infinité !

      Réponse à la 25:00 minutes de la vidéo.

      A ce petit jeu, les orateurs sont, à mon avis, pris à leur propre jeu : ils veulent argumenter en utilisant les outils de l’analyse logique. Très bien. Mais allez jusqu’au bout les gars : vos hypothèses ne sont pas prouvées et même pas par l’idée que la vérité découle de lignes directrices qui sembleraient pointer vers une seule direction (l’univers montre à qui l’étudie qu’il est surprenant). Et alors, vos lignes se croisent-elles toutes en un seul point ? Rien ne permet de le dire.

      Les théistes comme les athées (dont je ne fais pas partie d’ailleurs) ont un défaut de base dans leur raisonnement : ils cherchent à démontrer que l’autre a tort par une logique intuitive, logique qui en dernière analyse n’est pas déterminante. C’est donc finalement de la propagande assez subtile pour qui ne pousse pas le raisonnement mais pas correcte et donc pas valable justement là où elle prétend être puissante.

      J’ai abandonné le commentaire de votre commentaire... Je n’ai pas été convaincu par votre intervention. Mais c’était très intéressant a lire. Prenez le temps de regarder la suite du film.

    • 2 votes
      Par ffi (---.---.---.3) 2 septembre 2011 02:31

      "Donc proposer que hors de l’univers il existe des lois qui n’ont pas de début ni de fin et qui ont pu générer un univers comme le notre, n’est jamais disqualifié sérieusement."
      .
      Au commencement était le logos et le logos était avec Dieu, et le logos était Dieu (évangile de Jean). (Ἐν ἀρχῇ ἦν ὁ λόγος, καὶ ὁ λόγος ἦν πρὸς τὸν θεόν, καὶ θεὸς ἦν ὁ λόγος)
      .
      "En admettant tout le reste (la causalité primitive, l’intelligent design, l’existence d’un esprit créateur hors du temps et de la matière) finalement, rien ne limiterait la possibilité qu’existe non pas un seul dieu mais des dizaines, des centaines, des milliers... une infinité !"
      .
      "un seul Dieu suffit", (Leibniz, Monadologie). C’est plus simple. Par ailleurs, quand vous évoquez "une infinité", est-ce une pluralité de singularités ou une singularité plurielle ?
      .
      Bref.
      .
      Sachant que, manifestement, l’univers existe
      Sachant que tout chose chose a une cause,
      2 options s’offrent à nous :
      - Paradigme n°1 : l’univers est né de lui-même, d’où c’est l’univers lui-même qui est Dieu.
      - Paradigme n°2 : l’univers est né d’une cause première, externe à lui-même qui est Dieu.
      .
      Les 2 paradigmes sont soutenables.
      .
      Certains voient dans l’incarnation de Dieu en Christ la preuve expérimentale de l’existence du Dieu externe, cause première. Ils optent donc logiquement pour le paradigme n°2.
      .
      Je ne vois donc pas pourquoi l’Etat orienterait tous les fonds de la recherche scientifique vers les chercheurs du paradigme n°1, qui relève du paganisme.
      .
      Ce n’est pas parce que certains se cachent leur paradigme d’interprétation, donc leur religion, qu’ils n’en ont pas...
      .
      Toute science se base sur des axiomes. Le premier de tout les axiomes est toujours une conception de Dieu. Le Dieu chrétien, logique, rationnel et bon est l’axiome situé au fondement des découvertes scientifiques en Europe (pour la science classique). Le retour au paradigme païen s’est traduit en des théories paradoxales et contradictoires aux XIXème / XXème siècles (relativité, quantique, big bang, trous noirs, matière noire, cordes, etc...).

    • 3 votes
      Par Slim GAIGI (---.---.---.61) 2 septembre 2011 02:48
      Slim GAIGI

      Alors commentaire du commentaire...

      Les lois permettent d’expliquer un phénomène mais ne sont pas la cause du phénomène. Je pense que le raisonnement est pourtant assez claire de ce coté là, et qu’il est assez bien expliqué par les orateurs. Maintenant prétendre qu’il existe des lois en dehors de l’Univers... impossible à déterminer scientifiquement si c’est possible ou pas. On sort du domaine scientifique pour entrer dans celui de la philosophie...

      C’est l’hopital qui se moque de la charité !
      Le raisonnement tenu est certes clair mais il est erroné et votre commentaire dénote que justement vous passez à côté de cette faiblesse : vous tentez de disqualifier une hypothèse en la rangeant arbitrairement dans le domaine philosophique (comme si d’ailleurs, une argumentation philosophique ne pouvait être scientifique ; revoyez les réflexions d’Heisenberg au sujet du principe d’incertitude ; un raisonnement philosophique permet la mise en équation et est à la base de la mécanique quantique).
      Vous ne pouvez pas écarter cette hypothèse d’un revers de main : RIEN ne prouve que les lois dans notre univers soient valables hors de notre univers et PAR CONSÉQUENT l’argumentation des orateurs à propos de la logique hors univers N’EST QUE PURE SPÉCULATION !

      On peut prétendre ce que l’on veut au final. Tout le monde est libre de croire en ce qu’il veut, mais on ne peut pas d’un coup de baguette magique mettre de coté toutes les découvertes scientifiques, et prétendre que "peut être" en dehors de l’univers il existe un monde ou des lois ont permis la création de l’Univers. Aucun moyen de le prouver scientifiquement.

      Bon alors je ne vais pas commencer à rentre là dedans mais j’ai un bagage et une culture scientifique assez soutenue pour savoir quelles sont les découvertes scientifiques majeures et d’être à même d’en discuter en connaissance de cause.
      Je note ici que vous me prêtez une assertion que je ne fais pas : je ne prétends pas dire ce qui régit l’en dehors de notre univers. Je prétends que les orateurs se fourvoient en prétendant déduire "logiquement" ce qu’il y a hors de l’univers.
      Et quand vous dites : aucun moyen de le prouver scientifiquement ; c’est justement un argument que j’utilise pour les arguments des intervenants : ils ne prouvent rien du tout scientifiquement !

      Je remplacerai le mot "bon sens" par "logique". Nous sommes dotés d’un esprit logique, pourquoi s’en priver ?

      Vous passez à nouveau à côté de mon raisonnement pourtant clair et étayé : notre "bon sens", appelons le "logique" pour l’occasion, a des limites, limites que les intervenants oublient et vous aussi. Donc à la question "pourquoi s’en priver ?" je réponds : dans certains cas il ne faut pas se fier à ce "bon sens" qui est erroné et surtout qui ne démontre rien fondamentalement.

      J’ai abandonné le commentaire de votre commentaire... Je n’ai pas été convaincu par votre intervention. Mais c’était très intéressant a lire. Prenez le temps de regarder la suite du film.

      Symétriquement, je peux dire la même chose du film et de vos commentaires : je ne peux que constater la faiblesse du raisonnement et la volonté d’ignorer cette faiblesse fondamentale.
      Je ne prendrai pas le temps de voir le reste : toutes les minutes de ce film je me disais "tiens, encore une approximation !" ou encore "une nouvelle erreur de raisonnement !". Une heure de ce documentaire me suffit pour lui donner un caractère trop peu rigoureux et non contradictoire, orienté vers une seule tentative : donner l’impression que la science prouve que dieu existe, en faisant l’impasse sur la rigueur scientifique.

      Vous aurez libre court pour faire si vous le voulez un commentaire de ce commentaire du commentaire, moi je pense avoir été clair pour qui sait raisonner. J’en m’en tiendrai là.

    • 3 votes
      Par Slim GAIGI (---.---.---.61) 2 septembre 2011 03:23
      Slim GAIGI

      @ffi

      Que dire... ?

      Vous argumentez à coup de citations auto-suffisantes et à caractère d’autorité.

      Pourquoi citer les évangiles comme argument ?
      Une affirmation n’est pas plus vraie parce qu’elle est dite avec emphase, eût-elle des milliers d’années.
      Si j’étais méchant je pourrais citer cette phrase magnifique prononcée par un empereur sur son âne : puisque je suis empereur c’est que dieu l’a voulu et par conséquent je suis le maître du monde.
      (et le coup de la citation écrite en grec ancien si je ne me trompe, me fait bien rire : "regardez comme cette phrase doit être prise avec respect : elle vient du fond des âges..." avec les bruits d’éclair derrière ça ferait presque peur !).

      Ca continue avec Leibniz...
      Wahou !!! ça doit impressioner le chalant ça !

      Bon allez, plat de résistance, la liste des paradigmes.
      Quitte à être incônoclaste, soyons le jusqu’au bout : vous faites la même erreur que Pascal et son pari.
      Vous limitez arbitrairement les hypothèses à deux choix.
      Pire, vous avez la malhonnêteté ou la faiblesse intellectuelle de prétendre que de toute façon dieu existe, que c’est histoire de sémantique.
      Non.
      Tout simplement non.
      Vous ne pouvez pas, ni Pascal, réduire le nombre de paradigmes à deux.
      Si vous connaissiez un peu mieux justement la chose scientifique, au lieu de ne faire que vous parer de ses attributs les plus clinquants et tocs, vous sauriez qu’il existe plus que deux états dans la logique quantique ; zéro, un et zéro ET un.
      Copie à revoir sur les paradigmes.

      Rien à déclarer, sur le débat des fonds de l’état ; hors sujet.

      Et le dessert : le coup des axiomes !
      On me la ressort régulièrement celle-là, souvent avec aplomb, limite le sourire en coin en pensant "je vais lui coller ça entre les deux yeux, il va voir ce que j’en fais de sa belle logique scientifique...".
      Oui. Encore une fois ça impressione.
      Mais c’est une fraude intellectuelle, un amalgame facile et faux.

      Prétendre que le fait d’utiliser des axiomes est équivalent à pratiquer une religion, ou au moins à croire, est faux.
      Le mathématicien ne croit pas aux axiomes ; ce sont des outils conceptuels utiles pour décrire un système, un paradigme justement. Dans la même minute, le mathématicien peut utiliser des axiomes fondamentalement contradictoires, sans aucun problème puisque ça revient à utiliser un marteau puis une ponceuse la minute d’après.
      Seuls les esprits ignorants ou manquant de rigueur peuvent amalgamer le principe de l’axiome et celui de la croyance.
      Un homme croyant est sujet à plusieurs états intellectuels et émotionnels auxquels n’est pas sujet le scientifique : le croyant peut avoir une foi inébranlable, comme il peut douter.
      Le mathématicien n’a pas d’affect avec les axiomes qu’il utilise ; ils sont juste les briques de base du raisonnement qu’il tient dans le cadre du système décrit (géométrie euclidienne un jour, fractale un autre et espace de Minkowski le surlendemain).

      Je n’aime pas jouer le prof, un peu cassant, mais à jouer les grands savants, à coups de citations assomeoir et d’assertions péremptoires pompeuses je me sens l’envie de prendre la règle et taper sur les doigts.
      Je sais. C’est mal.
      Mea culpa, mas maxima culpa.

    • vote
      Par ffi (---.---.---.3) 2 septembre 2011 13:14

      La phrase de l’évangile, c’était une simple reprise de votre propre argument :
      " Donc proposer que hors de l’univers il existe des lois qui n’ont pas de début ni de fin et qui ont pu générer un univers comme le notre, n’est jamais disqualifié sérieusement."
      et
      "Au commencement était le logos et le logos était avec Dieu, et le logos était Dieu"
      sont étonnement similaires, si l’on identifie "loi externe incréée" et "logos qui est Dieu". J’avais mis la phrase originelle en grec est parce que, généralement, en français, Logos est traduit par Verbe.
      .
      Vous critiquez Leibniz ?
      Mais que serait la science aujourd’hui sans son invention du calcul différentiel ?
      .
      Bien-sûr qu’un scientifique peut choisir en toute conscience le paradigme qu’il explore. Je ne le mets pas en doute. Mais voyez-vous, dans ce cas, il y a bien peu de scientifiques, puisque bien peu perçoivent que le paradigme de la science moderne est que "l’Univers est Dieu", l’univers étant sensé s’être créé de lui-même, ce qui relève du paganisme. Mais il y a aussi les paradigmes gnostiques et manichéens, je vous l’accorde.
      .
      Je n’ai jamais prétendu qu’utiliser un axiome était similaire à "pratiquer une religion", j’ai dit que l’axiome premier (celui qui concerne l’origine de l’univers) est toujours une conception de Dieu. Relisez-mieux.
      .
      Par conséquent l’axiome "L’univers est Dieu" ou l’axiome "l’univers fut créé par Dieu" sont deux point de départ tout aussi valides pour construire un corpus scientifique. Dans le premier cas, l’on cherchera a comprendre "comment est Dieu", dans l’autre "comment a fait Dieu".
      .
      Il me semble que la science moderne n’expose pas clairement son axiome premier, ce qui, vous l’admettrez, ne permet pas de choisir en conscience le point de départ, comme le mathématicien pourrait choisir en conscience de modéliser selon la géométrie d’Euclide ou selon une géométrie Riemannienne. Par conséquent, comme vous l’indiquez, un scientifique peut, sans à priori, vouloir modéliser et "selon le paradigme païen" et "selon le paradigme chrétien", sans que cela ne le gêne en rien. Puisque c’est très rarement le cas, vous en conviendrez, puisque le paradigme païen, ou parfois le gnostique, sont tenus pour la plupart des scientifiques comme les seuls dignes de foi, nous n’avons donc que très rarement à faire à de véritables scientifiques.
      .
      Quant à votre sortie sur l’émotionnel... Tout lecteur lisant l’échange aura vu qui a des soucis de contrôle émotionnel...

    • 1 vote
      Par galot01 (---.---.---.18) 2 septembre 2011 22:25

      @slim GAIGI,

      Je rebondis sur votre phrase

      "qu’est ce qui prouve que les principes valables dans notre univers le soient hors de notre univers ?"

      La vidéo vous répond (et je n’ai pu en voir que 30min) : dans le système dans lequel nous vivons, il y a forcément eu création (car cause - grosso modo). 

      Ce que vous avancez, c’est : Et si il existait un autre système régi par d’autres lois. Et alors ?

      C’est comme de dire, et si Dieu n’existait pas, alors Dieu n’existerait pas - évidemment. Vous déplacez un problème sans même vous rendre compte que vous tournez en rond.

      Vous passez rapidement sur la phase de "l’explication de l’explication etc" parce que vous ne l’avez pas comprise. Voici ce que cela veut dire :

      IL Y A EU UN COMMENCEMENT !

      C’est la clé et c’est crucial pour une bonne partie de la compréhension.

      Qu’y avait-il avant l’univers ? kkchose ?
      Qu’y avait-il avant le kkchose qui a créé l’univers ? Ben kkchose d’autres ?
      Qu’y avait-il avant le kkchose d’autres qui avait créé le kkchose qui a créé l’univers ? Ben kkchose d’autres encore... 

      et ainsi de suite ...
      Ceci pour répondre à la problématique posée par les athées ? 

      Mais qui a créé Dieu ?
      Et le croyant de répondre : Bah Il y a forcément un commencement. Qu’y avait-il avant l’univers ?

      Vous saissisez l’importance ?

      J’aurais voulu rebondir sur d’autres choses, mais vos posts sont très longs.

    • 1 vote
      Par Slim GAIGI (---.---.---.61) 3 septembre 2011 03:50
      Slim GAIGI

      @galot

      On peut jouer longtemps au jeu de "vous n’avez pas compris", sauf que...
      j’ai parfaitement compris la tentative de raisonnement et que malheureusement vous échappe la justesse du mien.
      Vous prétendez qu’ils démontrent grâce à un raisonnement par récurrence qu’il y a eu forcément quelque chose quand je vous dis que ce raisonnement est faux.
      Ceci n’implique pas cela, tout simplement.
      Relisez, relisez bien et cherchez à comprendre ce qui n’est pas si compliqué.
      Il est péremptoire, pure spéculation et donc erreur formelle que d’affirmer "il y a un commencement".
      L’univers hors de l’univers (si seulement cette phrase a du sens) se moque de nos contingences internes : il bénéficie peut-être aussi d’une flèche du temps mais peut-être pas et ça vous ne pouvez simplement pas le comprendre, ça ne veut pas rentrer.
      Quoique vous disiez il reste cette incertitude fondamentale qui empêche toute conclusion sur un commencement.

      Si ce qui est autre que notre univers est infini et éternel, ou n’a pas de temps qui s’écoule vous êtes finauds avec votre pseudo démonstration...
      Moi je ne prends pas parti dans ce raisonnement binaire, alors que vos amis le font et font donc une erreur.

      Je vous assure que c’est soûlant de devoir ré expliquer sans cesse pour ceux qui croient savoir et ne savent pas.
      Remarquez, ce n’est pas vous que je cherche à convaincre, je ne pense pas pouvoir y arriver, mais je pense apporter les arguments contradictoires qui serviront à d’autres qui ont compris et qui les utiliseront à bon escient dans leurs discussions.

      @ffi

      Toujours de la sémantique au lieu de logos.

      Oui j’ai des émotions négatives lorsque je me heurte à de la faiblesse de raisonnement qui prétend surclasser les scientifiques.
      Je sais que c’est contre productif et que ça ne vous convaincra pas.
      Comme expliqué ci-dessus je reconnais n’avoir pas comme objectif de vous convaincre, surtout en étant un peu dur comme je le suis, mais celui de convaincre d’autres esprits plus fertiles à un propos juste, logique, argumenté.

      Souffrez donc que mon ire s’exprime à vos dépends...

    • 1 vote
      Par ffi (---.---.---.3) 3 septembre 2011 12:56

      Mais cette incertitude fondamentale de l’origine, qu’est-ce sinon, le mystère de Dieu ?
      .
      En fait, pour votre cause, vous en êtes réduit à devoir détruire l’idée que l’Univers soit compréhensible par la raison...
      .
      Mais dans ce cas, vous détruisez - par effet collatéral - la philosophie et les sciences, en général, et votre raisonnement, en particulier.
      .
      Alors ne venez pas vous parer de l’habit du scientifique et clamer son exclusivité...
      Identifier le mystère des origine à Dieu puis comprendre l’Univers par la raison est scientifique ; la révolution scientifique Européenne se passa ainsi.

    • 1 vote
      Par galot00 (---.---.---.69) 3 septembre 2011 21:08

      Il y avait deux réponses dans mon post précédent. Certains sauts de lignes ont été égarés,
      simple parenthèse.

      Mais je reprends. Vous dîtes : 

      "Tout événement que l’on observe est nécessairement la cause d’événement l’ayant précédé et il ne saurait en être autrement, surtout pas l’inverse : un événement qui arrivera dans le futur ne saurait causer un événement du passé dont il est la conséquence. C’est le sens de l’écoulement du temps qui semble imposer ce constat.
      Or, l’esprit des orateurs, qui se veut si habile, prend donc pour vérité absolue ce principe de causalité pour démontrer que la création de l’univers a une cause. Et que même en faisant un raisonnement par récurrence on obtiendrait nécessairement un événement primitif originel, qui par déduction serait dieu."

      Je vais me répéter. L’important fût pour ces chercheurs de prouver qu’il y avait un commencement, et que si début il y avait, alors peut-être un dieu il y aurait.
      Votre extrait exprime t’il l’idée de quelqu’un qui a compris qu’on parle de commencement ?

      Enfin bref. supposons...

      Vous, vous nous proposez un scénario à la "Retour vers le futur" le futur pourrait être responsable du passé dans un extra non-univers bêta... 

      Mais cela revient juste à dire. Si d’autres règles existent alors Dieu n’existe peut-être pas. Qui ne sera pas d’accord avec vous ?

      Mais voila. Sommes-nous régis par d’autres lois que celles de l’univers  ? Non ou on ne sait pas ! 
      Avez-vous remarquez dans votre existence un évènement ayant eu cours dans le futur qui ont provoqué des changements dans le passé ? Non, vous ne le sauriez de toutes manières pas...

      Si vous ne vous attachez pas aux règles déjà établies, vous pourrez prouver n’importe quoi mais au final voici ce qu’il en sortira : "Si j’ai raison alors il n’y a jamais eu de début, si j’ai raison il y a peut-être 3 dieux, si j’ai raison une multitude de raisonnements sont ouverts". Et moi, je vous répondrai, dans le référentiel que vous avez défini, avec les règles que vous avez à l’esprit, ... oui en effet, vous avez absolument raison...

      Mais voilà. Des règles existent... et elles sont bien en place... Et c’est aussi grâce à elle que nous communiquons aujourd’hui...

      Vous aurez beau essayer d’ajouter des lois extra-universelles, des hypothèses extra-temporelles, mais il faudra bien que vous ayez le courage de les décrire précisément afin que d’autres esprits puissent en débattre, oui car sinon... 

      ...soyons sérieux, votre théorie se résume juste à : "on peut tout affirmer, car on ne sait pas tout..."

      "Remarquez, ce n’est pas vous que je cherche à convaincre, je ne pense pas pouvoir y arriver, mais je pense apporter les arguments contradictoires qui serviront à d’autres qui ont compris et qui les utiliseront à bon escient dans leurs discussions."

      On est tellement lu.


    • 1 vote
      Par galot00 (---.---.---.69) 4 septembre 2011 02:14

      @ffi,

      Je n’avais pas lu avec assez d’attention votre reponse a caigi mais je vous rejoins totalement quant a votre conclusion.
      J’ ajouterai qu’arriver a ce point a faire la negation des sciences tout en se "parant de l’habit du scientifique" uniquement pour prouver son point...
      c’est prendre les interlocuteurs pour des gogos

      (desole pour les accents)

    • 1 vote
      Par Slim GAIGI (---.---.---.61) 4 septembre 2011 13:12
      Slim GAIGI

      Allez dernier post pour moi ici :

      @galot et @ffi

      Je ne peux que constater que vous dites n’importe quoi sur mon argumentation.
      J’aimerais tellement pouvoir avoir un débat tenu dans la logique, dans la rigueur qu’impose un tel sujet, mais vous ne prenez pas cette rigueur et vous faites ce que bon vous semble avec mes arguments pour tenter maladroitement de me faire dire ce que je ne dis pas (en plus je l’avais déjà dit que je ne le disais pas !!!) et pire, me faire dire le contraire de ce que je dis !!!

      Vous n’arriverez tout simplement pas, si vous êtes honnêtes, à convaincre des esprits rationnels comme le mien de l’existence de dieu avec des raisonnements foireux, pas rigoureux ; revoyez la logique de base et non la rhétorique. En rhétorique tout est bon pour faire croire que l’on a raison (la sémantique par exemple, dont galot use et abuse). En logique il y a des impasses et les esprits formés savent les reconnaître.
      C’est donc les esprits rigoureux qui noteront vos faiblesses de raisonnement, vos raccourcis maladroits voire malhonnêtes.
      Aux autres vous pouvez continuer votre propagande et me faire dire tout et son contraire comme il vous plaira.
      Mais n’allez pas vous plaindre d’être renvoyés dans vos 22 sur le terrain du raisonnement quand visiblement vous n’avez pas suffisamment bossé la base.

      Pour conclure, cette video est une tentative supplémentaire (comme tout au long de l’histoire humaine quand des religieux voulaient prouver dieu) non pas de convaincre solidement, mathématiquement que dieu existe, mais de donner la sensation pour qui est déjà croyant, que même la science arrive à le démontrer, ce qui est pour le moment juste faux.
      Si vous arrivez à me convaincre par A+B, et quoique vous en pensiez je n’y suis pas du tout fermé, que dieu existe il faut le faire dans les règles de l’art et là vous aurez gagné (pas moi, mon avis au final on s’en fout, mais la capacité à convaincre par l’argumentation logique).

      En attendant bonne propagande !

    • vote
      Par Slim GAIGI (---.---.---.61) 4 septembre 2011 13:22
      Slim GAIGI

      Erratum :
      dans le dernier post je reprochais à galot d’abuser de sémantique alors que c’était ffi.
      Mes excuses à galot.

      Errare humanum est, sed perseverare diabolicum.
      Non persevero.

    • 2 votes
      Par simpleman (---.---.---.187) 4 septembre 2011 14:46
      simpleman

      @Slim GAIGI

      Je trouve au contraire, qu’ils (ffi et galot) ont très bien résumé votre point de vue, et vos arguments sur le documentaire. Vous émettez des raisonnements absurdes sur la création de l’univers, qui ne tiennent absolument pas la route, et vous prétendez que ce sont les protagonistes du documentaire (qui pour la plupart sont des scientifiques et chercheurs réputés et connus pour leurs travaux ) qui eux manque de rigueur scientifique ?? excusez moi mais "c’est l’hôpital qui se fout de la charité" !!!

      Vous n’êtes absolument pas rationnel dans vos propos, voir même malhonnête intellectuellement ! Vous ecrivez des choses, et lorsque l’on vous renvoi à vos propres propos, vous prétendez que c’est nous qui ne sommes pas assez rationnels, voir même malhonnête.
      Relisez vos propos, et remettez vous en question... sincèrement.

      Je pense plutôt que vous refusez de voir la vérité en face, car elle vous est insupportable. Que l’idée qu’on puisse démontrer aussi clairement que l’existence de Dieu est une thèse tout a fait logique et plausible, en total accord avec les découvertes scientifiques modernes.

    • 1 vote
      Par Slim GAIGI (---.---.---.61) 7 septembre 2011 09:54
      Slim GAIGI

      (...)donner la sensation pour qui est déjà croyant, que même la science arrive à le démontrer(...)

      CQFD

  • 3 votes
    Par Aldo Berman (---.---.---.59) 2 septembre 2011 00:07
    Aldo Berman

    Très intéressant, merci. 

    Mais alors, dans l’optique d’un créateur, d’un "programmeur" pourrait-on dire, pourquoi semblons nous coupés de son intelligence ? J’ai l’impression que ça passe pas bien chez nous... Enfin, à ce que je vois... Y a-t-il de la friture sur la ligne ? Un bug dans la matrice ?
  • 3 votes
    Par Aldo Berman (---.---.---.59) 2 septembre 2011 01:46
    Aldo Berman
    Quelques questionnements tardifs... ;)

    Les observations faites avec nos outils décrivent-ils la réalité ou décrivent-ils la réalité selon nos propres yeux (et critères) ? N’a-t-il pas été reconnu que l’observateur influait sur l’observation ?

    Peut-on déduire d’un univers relatif des principes universels ? Comment établir que les lois qui régissent ce monde sont les mêmes partout dans l’univers ? Ne fait-on pas systématiquement la même erreur de tout ramener à notre seul point de vue ?

    Enfin, est-ce que, selon certaines philosophies et comme on peut le voir avec le mécanisme de la vision (l’image se créé dans le cerveau), ce que nous percevons n’est-il pas une projection de la conscience ? La grande illusion, en quelque sorte ;)

  • 1 vote
    Par alia (---.---.---.1) 2 septembre 2011 02:13
    alia

    Mais il est plus qu’ évident que ce documentaire n’est en rien une propagande religieuse, pour preuve !!


  • 3 votes
    Par Paradisial (---.---.---.134) 2 septembre 2011 05:06
    Paradisial

    « l’Islam est LA RELIGION »

    Si on part du postulat que Dieu existe, et qu’il s’adressa à l’humanité via une série de prophètes, ces prophètes là n’ont pu et ne peuvent colporter qu’un seul message, invariable dans ses essences, car Dieu étant UN, Son message et Sa religion se doivent d’être également UNS ET CONSTANTS, CLAIRS, INCHANGÉS, ET INVARIABLES (toujours dans leurs essences).

    C’est le contraire qui aurait été aberrant et qui ne saurait être qu’aberrant : Un seul Dieu, plusieurs religions opposées et contradictoires.

    Pourtant, aujourd’hui, on constate la présence et la coexistence de plusieurs courants spirituels. La raison en est toute simple : après le départ des prophètes révélés à chaque nation, Le Message qu’ils véhiculèrent fut altéré par innovation de la part des gens qui leur ont succédés. Dieu aurait pu protéger ce message là d’être altéré, mais, accord du libre arbitre oblige, Il leur laissa la responsabilité d’y rester fidèles ou pas, alors, systématiquement les gens pervertirent et altérèrent Le Message. De plus, les conditions géographiques et historiques, et le cloisonnement des sociétés ne permettaient pas encore la livraison - d’un seul coup - d’un message transplanétaire, inaltérable à tout jamais. Alors, s’imposait la venue d’une série de prophètes qui venaient restaurer Le Message et tenter de réformer et de rééduquer les humains.

    La religion livrée par Dieu, et ses essences et objectifs, n’ont jamais changé. Ce qui changeait c’étaient les formes innovées inventées par les humains après le départ des prophètes.

    L’Islam, comme son nom l’indique, vise à mettre l’Humain en Alliance, en Bonne Résonance et en Paix avec Dieu, éléments qui ne peuvent être atteints s’ils ne sont pas assurés également entre hommes.

    Ainsi est LA RELIGION de Dieu : elle se soucie du spirituel et du terrestre à la fois ; relier l’Humain avec Dieu, et tenter de créer une société viable entre les humains (où l’intérêt pluriel prime [sans nuire] aux intérêts individuels).

    Etre fâché avec Dieu et bon qu’avec les hommes, ou fâché avec les hommes et bon qu’avec Dieu ne sauraient être un bon équilibre.

    Partant de ces définitions là (celles de l’Islam), tous les prophètes portèrent le même message et véhiculèrent la même religion :

    • rappeler l’humain à se remémorer qu’il n’est pas venu du néant, mais qu’il a un Créateur Suprême, Originateur de Tout l’Existant ;
    • appeler à retrouver cet Originateur de par la raison, en appelant à méditer toutes les preuves tangibles que porte La Création en guise d’empreintes ;
    • définir les véritables caractéristiques de Dieu, en axant grandement sur Son unicité (face aux théories païennes polythéistes) ;
    • répondre aux grandes et principales questions existentielles de l’homme ;
    • montrer le chemin le meilleur pour atteindre Dieu ;
    • asseoir les règles élémentaires visant à construire une société viable ;
    • ....

    La religion n’a jamais varié d’un iota. L’Islam a été toujours présent sur la surface de la terre, et ce depuis que l’homme l’eut foulée du pied.

    La religion n’a jamais été cessée d’être restaurée par les prophètes. Tous étaient musulmans, et tous véhiculaient l’Islam.

    Quand la donne technologique (extension des moyens de communication) permit de créer des sociétés moins cloisonnées et le cheminement plus ou moins rapide de l’information entre elles, le moment opportun vint pour sceller la religion dans son moule unique et universel une fois pour toute. Muhammad (que le Salut de Dieu soit sur lui) ne vint qu’accomplir cette restauration ultime de la religion, càd de l’Islam.

    Jésus, Moïse, et touuuuus les prophètes adressés par Dieu à l’humanité, en tout temps et en tout espace, ceux cités comme tels par les humains et ceux oubliés, ne vinrent porteurs que de la même religion une, unique et universelle d’un Dieu Un, Unique et Universel.

    Ces prophètes là, après leur départ de ce Monde, les humains après eux donnèrent à LA RELIGION (après l’avoir altérée) les noms de ces prophètes, alors que ces mêmes prophètes furent totalement innocents de ces gestes là. Le prophète Muhammad ne vint pas avec une religion nouvelle portant son prénom, mais vint tout simplement restaurer l’Islam.

    Jésus n’a jamais prêché le Christianisme, pas plus que Moïse ne prêcha le Judaïsme, pas plus que les autres prophètes aux prénoms de qui on accola des "isme" pour pervertir La Religion qu’ils apportèrent. Tous prêchèrent l’Islam, et tous furent des musulmans, et rien d’autre que des musulmans.

    Les humains au sein des sociétés d’antan constituaient une seule fratrie, au fur et à mesure que le leg spirituel leur parvenait réformé (corrigeant ses formes altérées) certains préféraient s’arcbouter et s’en tenir à un héritage plutôt qu’à un autre, ainsi, en a-t-on finit par se retrouver avec des strates venant s’additionner les unes sur les autres.

    A chaque fois qu’un prophète s’en allait, et que son message s’en retrouvait altéré, un autre prophète venait restaurer la vérité, non sans rencontrer des résistances, des réticences et de bien brutales oppositions. Dur dur pour certains de se séparer de l’héritage parental fut-il biaisé !

    En matière de spiritualité le Coran en premier appelle l’Humain à se méfier de l’héritage parental combien serait-il hasardeux de le suivre aveuglément s’il s’avérerait erroné et appelle à tout remettre en cause pour tenter de chercher la vérité de façon toute pragmatique et raisonnable.

    L’Islam est LA RELIGION

    Toute La Création témoigne de Dieu ; il suffit simplement d’ouvrir son propre cœur et ses yeux pour le constater.

    Paradisial

    • vote
      Par ffi (---.---.---.3) 2 septembre 2011 13:25

      Ne jugez pas, afin que vous ne soyez pas jugés : 2 car, du jugement dont vous jugerez, vous serez jugés ; et de la mesure dont vous mesurerez, il vous sera mesuré. 3 Et pourquoi regardes-tu le fétu qui est dans l’oeil de ton frère, et tu ne t’aperçois pas de la poutre qui est dans ton oeil ? 4 Ou comment dis-tu à ton frère : Permets, j’ôterai le fétu de ton oeil ; et voici, la poutre est dans ton oeil ? 5 Hypocrite, ôte premièrement de ton oeil la poutre, et alors tu verras clair pour ôter le fétu de l’oeil de ton frère.

    • vote
      Par ffi (---.---.---.3) 2 septembre 2011 13:30

      15Or soyez en garde contre les faux prophètes qui viennent à vous en habits de brebis, mais qui au dedans sont des loups ravisseurs. 16Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on du raisin sur des épines, ou des figues sur des chardons ? 17Ainsi tout bon arbre produit de bons fruits, mais l’arbre mauvais produit de mauvais fruits. 18Un bon arbre ne peut pas produire de mauvais fruits, ni un arbre mauvais produire de bons fruits. 19Tout arbre qui ne produit pas de bon fruit est coupé et jeté au feu. 20Ainsi vous les reconnaîtrez à leurs fruits.

      .

      21Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 22Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en ton nom, et n’avons-nous pas chassé des démons en ton nom, et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles en ton nom ? 23Et alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus ; retirez-vous de moi, vous qui pratiquez l’iniquité.

      .

      Quels sont les fruits des adeptes l’Islam ?

  • 2 votes
    Par prince2phore (---.---.---.76) 2 septembre 2011 12:49

    Excellente propagande.
    A tous ceux qui essayent encore de raisonner avec les moutons, abandonnez !
    Si un discours rationnel leur était audible, ils ne seraient plus des moutons...

    vous perdez votre temps, tout se joue dans l’enfance, l’éducation, si on apprend pas ce qu’est la méthode scientifique et les base du raisonnement, le dialogue est impossible.

    en tout cas merci, j’ai bien rigole, avec la musique de fond et tout, mais surtout les commentaires...

    bonjour chez vous.

    • 2 votes
      Par ffi (---.---.---.3) 2 septembre 2011 16:51

      Personnellement, j’ai eu une éducation athée...
      .
      Mais, de rationalité, parlons-en donc, il me le sied.
      .
      Le problème de l’origine de l’Univers, laisse paraître ces deux options :
      - Soit l’Univers naît de lui-même, auquel cas l’univers est Dieu.
      - Soit l’Univers est créé par Dieu, qui est sa cause externe.
      .
      Vous pouvez prendre chacune de ces deux options comme axiome, puis à partir de là, construire un corpus scientifique par la raison.
      .
      L’axiome de base, lui, ne peut être démontré rationnellement. Il n’y a, en effet, pas d’expérience scientifique qui permette de reproduire le commencement de l’Univers.
      .
      Bref, la raison est un moyen, et non une fin, et la méthode scientifique consiste à cheminer entre un point A et un point B par celui-ci.
      .
      Que le point A soit le paradigme païen (l’Univers est Dieu) ou le paradigme chrétien (l’Univers est créé par Dieu), ne change rien : dans les deux cas, nous cheminerons vers le point B d’une manière rationnelle.

    • 2 votes
      Par simpleman (---.---.---.187) 2 septembre 2011 17:01
      simpleman

      Propagande, propagande, propagande... vous n’avez que ce mot à la bouche !!
      Et ce qu’on nous a enseigné à l’école, et encore aujourd’hui à nos enfants, ce n’est pas de la propagande peut être ?? Nous faire croire que nous descendons du singe ? Que l’existence d’un Dieu n’est que pure fantaisie ?
      Au moins cette vidéo à le mérite de remettre toutes les théories mensongères à leur place ; que vous ne soyez pas d’accord avec la vidéo, c’est votre problème.
      Mais si vous n’êtes pas d’accord, etayez votre propos avec des arguments !

      Content de vous avoir fait rire en tout cas.

  • 1 vote
    Par edzez (---.---.---.197) 7 septembre 2011 15:53
    eQzez

    @simpleman

    j’ai pris la video, je l’ai telecharger la version de 2h ,

    Merci beaucoup

  • vote
    Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 18 septembre 2011 00:25
    Qaspard Delanuit

    Cette vidéo est très ennuyeuse, un vrai calvaire ce prosélytisme sur fond de musique angélique persistante, le tout donnant l’impression de vouloir en imposer avec pas grand chose de consistant intellectuellement, mais en s’adressant à un public désireux d’être fasciné par quelque chose, et même par... n’importe quoi pouvant lui donner le sentiment d’être écrasé sous un mystère délicieusement suprême. 

    A propos de la remarque de Ffi : Le problème de l’origine de l’Univers, laisse paraître ces deux options :
    - Soit l’Univers naît de lui-même, auquel cas l’univers est Dieu.
    - Soit l’Univers est créé par Dieu, qui est sa cause externe.

    Cette alternative est une pirouette sémantique, pour ne pas dire un simple jeu de mots. 

    Dire que l’univers est Dieu, c’est simplement lui donner un nom supplémentaire. On peut aussi dire que la nature est Dieu. Et aussi que la sexualité est Dieu (c’est par là que nous donnons la vie après tout). Bref, tout est dieu qui est partout et inversement, amen. Nous voilà bien avancés.

    Si l’on dit que l’univers est une oeuvre créée par un créateur extérieur, ce que vous appelez "une cause externe", cela signifie que l’univers infini et tous ses habitants sont à l’extérieur de Dieu. "A quelle distance ?" a-t-on envie de demander en souriant. 

    La grosse faille de tous ces raisonnements spécieux est que vous utilisez un mot (Dieu) qui désigne un concept comme si vous étiez déjà assuré qu’il est si bien défini qu’il ne reste plus qu’à trouver sa correspondance dans le réel. Mais il faudrait d’abord savoir ce que vous mettez sous le mot "Dieu". Un créateur ? Une conscience ? Une omnipotence ? Une intelligence infinie ? Est-ce que "Dieu" pourrait être un enfant qui joue ? Est-ce que ça peut être malade ? Est-ce que ça a une moralité ? Est-ce que c’est empathique ? Est-ce que ça communique ? Est-ce que ça peut avoir le moindre rapport avec un état de conscience humain ? Est-ce que ça vieillit ? Est-ce que c’est seul ? Est-ce que ça souffre, est-ce que ça jouit ? Est-ce que ça veut quelque chose ? 

    Une question toute simple : Dieu, c’est un homme ou une femme ? Ou autre chose ? 

    Et si c’est quelque chose qu’on ne peut pas définir à la base, à quoi sert-il d’en discuter ?

    Après avoir répondu à ces questions pour savoir de quoi on parle, on pourra se poser la question de savoir si ça a une chance d’exister en dehors de nos pensées. Pas avant.

    Car comment pouvez vous croire être capable de penser avec votre minable conscience humaine personnelle quelque chose comme la naissance de l’espace-temps et en sortir une preuve de l’existence d’un créateur du cosmos ? Vous ne savez pas ce qu’est le temps ni ce qu’est l’espace parce que votre conscience est enfermée dans le temps et dans l’espace : le poisson ne voit pas l’eau dans laquelle il nage. Par conséquent, il est beaucoup plus intéressant de travailler sur les limitations de sa conscience que de tenter de calculer l’incommensurable avec une conscience limitée. Car celle-ci est inéluctablement condamnée à se représenter un dieu "à sa mesure", comme cela apparaît si manifestement à travers la variété pittoresque des centaines de religions inventées par les humains. 
     
    • vote
      Par simpleman (---.---.---.187) 18 septembre 2011 18:48
      simpleman

      C’est votre commentaire qui est ennuyeux...
      Dieu est Dieu, il n’a pas d’équivalent dans notre Univers, ni de genre, il est le Puissant, le Sage, la Paix, l’Omnipotent, le tout Misericordieux, le Créateur de l’Univers.
      La réponse à la plupart de vos questions apparaissent dans la vidéo.
      Lorsque l’on part du constat que l’Univers a été crée, qu’il a un commencement, on est en droit de se demander comment il a été créer, et pour quel but. Les religions, malgré votre dégout pour elles, tentent de répondre à ces questions.
      Mais votre égo démesuré, et votre orgueil, vous empêchent de prendre la peine de les étudier et de voir le message qu’elles transmettent. Aveuglés par vos a priori, et vos pulsions, vous préférez niez l’évidence en tentant de discréditer des thèses scientifiques qui apportent une preuve évidente de l’existence d’un créateur.

      Essayez d’apporter des arguments valables pour contrer les arguments apportés par les orateurs, au lieu d’affirmer qu’ils sont creux. Apportez donc vous des arguments sur la non existence de Dieu, vous ne serez pas en mesure d’en produire un seul.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus