• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > "Cruauté cachée : la violence envers les animaux de l’industrie porcine mise à (...)

"Cruauté cachée : la violence envers les animaux de l’industrie porcine mise à nu"

Voici encore une vidéo montrant la cruauté sans limite de l’homme, exercée ici contre des animaux.

 

Ce que vous allez voir rejoint en tous points certains passages de la prophétie de Jean de Jérusalem, comme notamment :

 

 "Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille 
 Les animaux que Noé avait embarqués sur son Arche 
 Ne seront plus entre les mains de l’Homme 
 Que bêtes transformées selon sa volonté 
 Et qui se souciera de leur souffrance vivante ?
" 

 

Une précision importante : dans cette séquence, les porcs sont les animaux avec des pinces et des gants, qui parlent anglais.

 

Une vidéo qui fend le cœur.

 

La perversité et l’inconscience ont rempli ce monde de douleurs inénarrables, et ce n’est que le début.

 

Note Bene : si vous souhaitez en savoir plus sur les fabuleuses prophéties de Jean de Jérusalem, cliquez [ici].

 

© BlueMan
(Tous les articles signés sur AgoraVox.TV du pseudo BlueMan demeurent la propriété intellectuelle du Site de BlueMan - Reproduction interdite. Les lecteurs vidéos peuvent, en revanche, être utilisés librement.)

 

 

Tags : Droit Animaux agriculture



Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 3 votes
    julien58 julien58 10 août 2013 12:28

    Malheureusement, peu de gens regarderont la vidéo, car en tant que mangeurs de viande (moi y compris), on se pose quand même des questions.


    • 3 votes
      Onyx 10 août 2013 12:58

      Disons que pour les non VG cette vidéo est trop agressive pour faire le lien avec l’assiette.
      En gros il y a deux types de mangeurs de cadavres ( ou d’animaux morts si vous préférez )

      Les Sarcophages et les Zoophages, les premiers mangent de la " viande" et occultent complètement l’animal dont elle provient et de ses conditions d’élevages et d’abattages, les seconds voient en un cochon vivant de la saucisse sur pattes.

      Les premiers sont aggressés par ce genre de vidéo et en général occulte plus et les seconds s’en foutent royalement  ;)


      • 5 votes
        Awake Awake 10 août 2013 13:17

        En tant que mangeur de viande qui n’occulte pas et qui ne s’en fout pas, ça m’agace un peu cette image du gentil végétarien contre le méchant mangeur de viande (le mangeur de cadavre, limite charognard nécrophile).
        Je connais plusieurs végétariens, et je respecte leurs choix, mais il existe aussi des gens qui mangent de la viande et qui se préoccupent des conditions d’élevages et de mise à mort. J’imagine aussi que tous les végétariens se préoccupent des conditions d’élevage et d’abattage des animaux qui ont servit à confectionner leurs vêtements par exemple. Ils s’habillent tous avec du coton ?
         


      • 2 votes
        Onyx 10 août 2013 13:43


        Je ne juge pas, j’ai été mangeur de cadavres également pendant 30 ans, à un moment donné il se pose juste la question de la cohérence entre ce que l’on pense et ce que l’on fait. Parler de cadavre et d’animal morts, je ne vois pas ce qui choque, car le terme viande tout comme Porc ou Boeuf est un écran de fumé pour rendre la réalité acceptable. La "viande" n’est rien de plus qu’un bout de cadavre d’animal tué de manière industriel rendu possible par le spécisme.

        Pour ma part je ne cherche pas à convaincre, un jour où l’autre la plupart des gens le seront, végétariens voir végétaliens pour raison économiques ou écologiques.

        Pour ce qui est des habits en Coton, c’est un point carotte, comme on appelle ce genre d’arguments : " vous n’êtes pas parfait alors ne venez pas me dire que je suis pire que vous" Mais oui pour moi végétaliens je ne porte pas de cuir par exemple et tente dans la mesure des informations disponibles de pas utiliser de produits issue de l’exploitation animal non humaine ;)


      • 2 votes
        Awake Awake 10 août 2013 14:10

        Parler de cadavre et d’animal morts, je ne vois pas ce qui choque, car le terme viande tout comme Porc ou Boeuf est un écran de fumé pour rendre la réalité acceptable.
        C’est assez hypocrite de prétendre qu’utiliser le terme mangeur de cadavre n’est pas fait par dénigrement. Les végétaux sont vivants aussi, avant de passer à la casserole, tu es donc toujours un mangeur de cadavre quelque part toi aussi. Seulement un poireau ne va pas hurler de douleur, et c’est la que je rejoins les végétariens, les conditions d’élevage et d’abattage industrielles sont inacceptables.
         
        Pour ce qui est des habits en Coton, c’est un point carotte, comme on appelle ce genre d’arguments : " vous n’êtes pas parfait alors ne venez pas me dire que je suis pire que vous"

        Rien à voir, la critique voulait juste dire que je trouve idiot de reprocher à ceux qui mangent encore de la viande les mêmes méthodes qu’on utilise pour la production du cuir pour rester dans cet exemple, et qui habille aussi la plupart des végétariens.
         
        Sur la question de la cohérence entre la pensé et les actes, si je dois accorder ma vie en fonction de ce que je trouve inadmissible, je n’ai plus qu’a trouver une grotte pour y finir mes jours. Donc avant d’en arriver la, je fais des compromis. Je mange moins de viande et je regarde d’où elle vient par exemple, mais la question d’aretter la viande m’a souvent traversé l’esprit, encore une fois, je respecte totalement la démarche, pas la moralisation qui l’accompagne souvent. 


      • 2 votes
        Onyx 10 août 2013 15:39

         Le dénigrement ne m’intéresse pas, j’aime juste le sens des mots, et c’est je trouve, là, hypocrite d’appeler un steack ce qui est un bout de muscle. D’ailleurs c’est assez parlant de voir à quel point les mangeurs d’animaux morts ( j’ai enlever cadavre je m’adapte ;) ) sont majoritairement peu désireux des abats et autres formes non transformés des animaux

        http://terrain.revues.org/2932

        De plus , ils refusent pour beaucoup soit de tuer l’animal qui sert pour leur plaisir, soit de le voir fait par un tiers...je me demande donc où se situe l’hypocrisie ( et je ne parle pas de votre cas mais je tente d’avoir une vision plus large :) )

        http://www.youtube.com/watch?v=NG4WhppBNCM&feature=share

        Pour ce qui est du poireau , ( d’habitude nous entendons cette argument avec une carotte d’où le terme de point carotte) ceci est un point poireau :)

        En effet 

        Il est vrai que l’humain doit détruire certaines formes de vie afin de survivre. Cependant, nous infligeons moins de souffrance en mangeant un poireau qu’une vache. Le niveau de conscience de l’un et de l’autre est différent…

        L’animal, comparé à la plante, possède un système nerveux très complexe qui lui fait ressentir de grandes douleurs émotives et physiques.
         Contrairement à la plante, l’animal démontre des émotions, comme la joie, la peur, l’amour. Il tentera de s’échapper afin de conserver sa vie, et quand il est blessé ou malade, il peut pleurer ou hurler. Le poireau , quant à lui, n’a pas ces facultés émotionnelles, et si jamais nous entendions ses cris, lors d’une récolte au jardin, cela voudra dire que nous serons prêts à nous nourrir exclusivement d’énergie et de lumière ! et nous pourrions photosynthétiser...

        Cependant même si les plantes étaient aptes à ressentir des émotions, l’alimentation végétarienne réduit leur souffrance globale, puisque le végétalien ne consomme pas en plus, les végétaux ingérés par les animaux. Effectivement, le carnivore en consomme doublement (ses légumes d’accompagnement ou autres, plus ceux digérés par le bétail) : il faut donner au bétail 32,5 kg de céréales et de soja pour produire 2,2 kg de viande…
         
        Que certains végétariens utilisent des produits issues de l’exploitation animale fait d’eux ...des végétariens.... si l’on refuse tout produits de l’exploitation animal l’on est végétaLien, ce que je suis devenu en voulant être le plus cohérent avec mes idées, je ne me voyais pas en effet ne pas manger d’animaux morts mais porter des chaussures en cuir... je trouvais cela incohérent...
         
        je ne pense pas être moralisateur je tente de lutter pour libérer des êtres vivants opprimés, torturés et tués. Ceux qui essaient de faire prendre conscience aux gens que le steak qu’ils consomment provient du cadavre d’un animal qui souffre et qui saigne tout comme un enfant sont moralisateurs ? Est-ce être intolérant que d’essayer d’empêcher quelqu’un de cautionner ou de commettre un crime ? Tout comme, est-ce intolérant que d’avoir lutté pour obtenir l’abolition de l’esclavage ? Est-ce également être intolérant que de militer pour des droits, que de lutter contre la pédophilie, la maltraitance des enfants ? Je ne critique en rien vos compromis car j’en ai fait également avec moi même ;) je tente juste d’aider certaines personnes à ouvrir les yeux car je ne les ouvrirais jamais pour eux :)


      • 3 votes
        Al West Al West 10 août 2013 17:52

        On peut choisir les mots qu’on veut, une grande partie des animaux autres que l’homme se nourrit également d’autres animaux morts. La viande issue de l’agriculture biologique ou de petits producteurs locaux très respectueux des conditions d’élevage n’a fait souffrir aucun animal.
         
        Faudrait-il également interdire au lion de chasser la gazelle ? Ou c’est vraiment le côté élevage en (semi-)captivité qui vous dérange ? Je connais des personnes qui élèvent des poules et des lapins en plein air, et bien ils vivent une belle vie et je pense que la majeure partie des animaux sauvages les envieraient.


      • vote
        Onyx 10 août 2013 19:18

        Je ne parle pas du régime alimentaire d’autres animaux que ceux de mon espèce :) et nos plus proches cousins sont frugivores ...

        Vous parlez de l’élevage ou de l’abattage quand à la souffrance animal ? Car les abattoirs sont les mêmes bio ou pas... Pour l’élevage ou même pour les produits laitiers la majorité des animaux souffrent, à part si vous excluez du règne animal les veaux, les vaches, les chèvres, etc etc

        Les animaux sont des êtres vivants capables de ressentir la souffrance. Il est injustifiable de nous servir d’eux pour satisfaire nos envies, surtout que nous n’en avons absolument pas besoin pour notre survie. Puisque l’humain est tout à fait capable de vivre sans manger de chair animale, cette pratique devient une source de cruauté et de souffrances évitables. Nous devons aimer les animaux pour ce qu’ils sont, des compagnons d’évolution, et non en tant que nourriture. Car si ce n’est pas le cas pourquoi ne pas manger nos chiens, nos chats, voir même nos anciens,....

        Faudrait-il également interdire au lion de chasser la gazelle ?

        De part cette phrase je suppose, mais dites moi si je me trompe, que nous sommes des lions ? car si c’est le cas je vous assure que nous ne sommes pas des carnivores ;) Si vous voulez dire que je ne dois pas interférer avec le régime alimentaire des autres espèces, je suis entièrement d’accord...en attendant je n’ai jamais vu de lion chasser au supermarché...

        Ce qui me dérange par dessus tout c’est la tuerie mondiale d’animaux qui n’existe que pour le "plaisir "gustatif" de notre espèce, un cochon adulte as l’intelligence d’un enfant humain de 3 ans et pourtant nous les exploitons sans vergogne car ils ne peuvent se défendre.... Dans un système de domination, le dominant se rend rarement compte de ce qu’il inflige au dominé, de plus quand celui ci réclame plus de liberté on va lui sortir" mais regarde t’es au grand air, de quoi tu te plains , dehors il fait froid , il y a des predateurs et tu n’as pas toute cette nourriture gratuite à heure fixe ..." n’empèche qu’au final ils meurent bien avant la fin de leur espérance de vie.Dans les élévages l’on tue essentiellement de jeunes animaux, une vache laitière par exemple atteint rarement l’age de 4 /5 ans avant d’être abattue sous l’appelation de "boeuf" alors qu’elle peut vivre jusqu’à 20 ans, une poule en général vit Un an alors qu’elle peut vivre 8 ans , etc etc

        Vous ne voyez aucune analogie ? "Tu as un travail , un toit sur la tête et à manger, de quoi tu te plains , dehors il y a le chomage et la précarité....." Regardez comment l’on traite les animaux et vous verrez beaucoup d’explications de la façon dont on traite les humains....

        La consommation de la viande est certainement parmi nos pratiques les plus anciennes, mais aussi le sont l’esclavage, le meurtre et la guerre. L’ancienneté d’une pratique n’est ni une garantie de sa respectabilité ni une justification.
        Si vous faites une autre analogie, vous vous rendrez vite compte qu’en changeant animaux par nègre le discours parait de suite plus choquant
         ( je précise que c’est une mise en situation pour éviter les lectures au premier degré)
        " Les nègres ils sont élévés pour cela , nous en prenons soin pour qu’ils travaillent dur dans nos plantations , de toute manière s’ils n’ont pas de dur labeur au soleil , ils deviennent tristes et maigrichon, c’est dans leur nature d’aimer le labeur. De plus, ils sont mieux ici et plus productifs qu’à courir tout nu en liberté dans la campagne...et chez moi le coup de fouet c’est vraiment s’ils l’ont mérités , je suis pas un planteur de coton comme les autres..."


      • 1 vote
        Awake Awake 10 août 2013 12:58

        Voici encore une vidéo montrant la cruauté sans limite de l’homme, exercée ici contre des animaux.
        Je crois que c’est ça, la barrière entre l’homme et l’animal qui était discuté sur un autre fil....
        La cruauté gratuite...


        • vote
          Onyx 10 août 2013 13:32

          La cruauté n’est pas gratuite car elle as un but de productivité , c’est à dire soit baisser les cout de "production" soit augmenter le "rendement", de plus l’animal non humain( dois je rappeller que nous fesons parti du règne animal) ne possède pas de droits, à peu prêt autant que celui d’une commode, c’est à dire celui d’être une propriétée :)


        • vote
          Onyx 12 août 2013 13:47

          Et une "espérance" de vie de combien d’années ? cela reste une vie qui est supprimé pour satisfaire une "envie" gustative, à part bien sûr si sur l’instant c’est juste le seul apport nutritif à disposition ;)


        • 1 vote
          Lisa Sion Lisa Sion 12 août 2013 10:01

          Bonjour, vidéo démystificatrice . La Shoa à coté, finalement, c’est une sorte de club merde,
          une croisière s’accuse, ou un déciméland, un cacasino pagaran !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès