• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Gilets jaunes : Violences policières, les preuves tombent !
#46 des Tendances

Gilets jaunes : Violences policières, les preuves tombent !

Gilets jaunes : Violences policières, les preuves tombent !

Il a été dénoncé le déploiement très largement démesuré des forces de l’ordre, tant sur le plan matériel qu’humain. Mais le plus marquant des affrontements qui ont eu lieu durant les manifestations des gilets jaunes, a certainement été les violences volontaires qu’ont assenées ces « troupes de guerre » aux manifestants et journalistes.

Les preuves tombent et Amnisties International vient se mêler à la fête, histoire de donner un peu de dignité et de justice dans ce diktat brutal apporté par le gouvernement français : Clic !

"Gilets jaunes" : une vingtaine de photoreporters et journalistes indépendants vont porter plainte pour des "violences" de la police : Clic !

Aujourd’hui, c’est 36 enquêtes de l'IGPN qui seraient en cours pour des violences policières : Clic !

 

Blessés par tirs de flash-ball, dont deux journalistes du Parisien…

 

Deux photographes qui travaillaient pour le journal Libération, témoignent des violences du Burger King…

 

« Fils de Pute, dans ta gueule » quand la police insulte les Gilets jaunes à chaque tir de flashball…

 

Une femme policiere met une grenade entre les jambes d'un gilet jaune...

 

Gilets jaune interdit et honteux ils sort son arme pour dissuader...

 

Un policier « travesti » en casseur jette un pavé…

 

un CRS lanceur d'alerte ? En arrêt maladie, un CRS explique pourquoi il a décidé de ne plus réprimer les manifestants...

 

Et une rétrospective pour finir.

 

Les informations sur ce sujet vont encore s’accumuler, que ce soit sous forme de vidéos ou de témoignages, et il sera intéressant de surveiller la suite qui sera donner à toutes ses preuves à charge.

 

Tags : Citoyenneté Manifestation Violence Gilets jaunes




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • 15 votes
    Garibaldi2 18 décembre 2018 13:30

    Le titre est très maladroit ! Les preuves ne tombent pas, elles confirment les violences policières.

    Rien de nouveau sous le soleil concernant ces violences, si ce n’est qu’il devient difficile de cacher certains faits puisque maintenant il y a TOUJOURS une caméra pour les dénoncer. 

    Interdire à un manifestant de porter un casque, c’est un peu comme si on disait à un motard de ne pas porter de casque pour payer pleinement son éventuelle imprudence, ou celle d’un tiers !


    • 17 votes
      TotoRhino TotoRhino 18 décembre 2018 14:07

      Une vidéo, un témoignage sont des preuves et celles-ci se multiplient. Je pense notamment au premières vidéos du matraquage qui a eu lieu dans le Burger King, les témoignages affluent désormais qui sont autant de preuves à charge.

      Idem pour les forces de l’ordre que l’on a accusées de "jouer" aux casseurs. Jusqu’alors, les seules vidéos montraient des flics "déguisés" en civil mais pour autant, pas de preuve sur une éventuelle participation au cassage. C’est chose faite désormais avec la vidéo ci-dessus.

      Etc...

      Alors dire "Les preuves confirment..."

      ou

      "les preuves tombent..."

      Franchement, on peut chipoter sur les mots, mais ça ne mène nul part...


      • 1 vote
        Garibaldi2 19 décembre 2018 06:03

        @TotoRhino

        Désolé mais n’importe quel bon rédac chef aurait choisi :

        Gilets Jaunes : Les preuves confirment les violences policières !

        ou en presse écrite pour une couverture :

         .                                  . Gilets Jaunes
         .       . LES PREUVES CONFIRMENT LES VIOLENCES POLICIÈRES !

        Bien titrer est important. Quand Emile Zola présente au rédacteur en chef de L’Aurore son texte sur l’affaire Dreyfus, il l’a titré :

         .                         . Lettre au président de la république

        C’est Georges Clémenceau qui va trouver le titre :


         
        .                                                    . J’Accuse... !
        .                                   . Lettre au président de la république
        .                                               . Par ÉMILE ZOLA

        La typo choisie est importante, le fac-similé de la une de L’Aurore est ici : https://www.histoire-image.org/fr/etudes/j-accuse-zola

        Ce titre et sa titraille feront le tour du monde. Il n’y a pas un journaliste dans le monde qui ne rêve de trouver un tel titre. Remarquez les points de suspension qui invitent à lire la suite et la double majuscule. C’est une bombe atomique en 12 caractères !

        Je vous souhaite d’avoir autant de lecteurs que ce J’Accuse. Ce n’est pas une moquerie de ma part.

        ps : j’ai essayé de formater avec des espaces, je ne sais pas si ça va fonctionner !


      • vote
        TotoRhino TotoRhino 19 décembre 2018 09:08

        @Garibaldi2
        Oui, je suis d’accord, on peut toujours faire mieux, mais tu sais, je ne suis pas rédacteur en chef et puis l’outil a ses limites aussi.
        De toute façon je n’ai aucune prétention et de plus pas le temps de peaufiner comme je le voudrais (j’ai fait un peu de typo aussi).


      • vote
        Garibaldi2 19 décembre 2018 18:23

        @TotoRhino

        Dans votre article il manque cette vidéo majeure : https://twitter.com/nicolasgregoire/status/1069287329515429889/video/1

        RIEN ne peut justifier une telle violence. Si la loi interdit à un père de mettre une baffe à son fils qui a fait une connerie, elle interdit aussi à un policier de passer quelqu’un à tabac avec une matraque !

        La vidéo a le mérite d’être claire : même si le ’’tabassé’’ a commis un acte répréhensible avant (on n’en sait rien), rien ne permet à la police d’appliquer ’’une peine de matraquage’’ à cette personne.

        -----------------------------------------------------------------

        Je profite de l’occasion pour revenir sur votre article : ’’Perquisitions à la France Insoumise’’.

        Le gars qui parle dans la vidéo passe TOTALEMENT à côté du vrai problème qui est les 2 coupures dans le reportage de Quotidien, seul média présent sur place au siège de La France Insoumise.

        https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/perquisitions-surrealistes-chez-jean-luc-melenchon-ege-de-france-insoumise.html

        On passe de la montée de l’escalier à l’emportement de J-L Mélenchon qui demande ’’au nom de quoi vous m’empêchez ...’’. Mais il y a une coupure à 2’21", puis une autre à 2’40 !

        Pourquoi de telles coupures ? Le caméraman a cessé d’enregistrer ? Avec un scoop devant lui ?!!! Pour faire plus court ? Pipeau, ce sont quelques secondes qui sont coupées, donc ce n’est pas pour faire plus court.

        Une autre vidéo permet de comprendre un peu ce qu’il s’est passé.

        https://www.youtube.com/watch?v=7JJAoKJzsA4

        ’’...Vous êtes des policiers républicains, vous n’êtes pas Benalla...’’ a été coupé au montage !

        Pour info ce n’est pas un policier qui est en faction devant la porte mais un gendarme en civil.

        https://lessor.org/a-la-une/capitaine-barbu-oclciff/

        Le code de procédure pénale permettait à J-L Mélenchon de revendiquer de pouvoir assister à la perquisition au siège du parti dont il est le président. J’ai abondement documenté ce point dans mes posts sur Avox.

        Si vous savez le faire (moi je ne sais pas) , ce serait bien de mettre en parallèle et en simultané les 2 vidéos côte à côte, comme ici : https://www.youtube.com/watch?v=vq23naFgIZw

        C’est la chaîne de CopyComic. C’est ravageur ! Vous devez connaître, ça a fait du foin sur le net !

        Bonne continuation.


      • 3 votes
        TotoRhino TotoRhino 19 décembre 2018 20:01

        @Garibaldi2
        Le jeune homme que l’on voit se faire tabasser sur la vidéo, un certain Mehdi K., a déjà l’objet d’un article sur Ago ici : Gilets Jaunes : tabassé par des policiers ? il témoignerait !
        J’ai moi même donné le lien d’une vidéo de compilation qui contient celle que vous évoquez ici même : Samedi 8 : Abus de pouvoir sur les Gilets Jaunes ?
        J’ai donc cherché à éviter de faire de la redondance.
        Et puis, il y a tellement de vidéos ou d’articles de disponibles, que je ne peux pas tout mettre. Cet article comporte déjà 8 vidéos et des liens, ça commence à faire et le but n’est pas de décourager le lecteur de s’informer.

        Sur JLM, je vous remercie pour la vidéo "sans coupures", relative à la perquisition des locaux de la France insoumise, je ne la connaissais pas. Effectivement, ça donne une vision différente de la vidéo tronquée diffusée sur tous les médias traditionnels. 
        Mettre cote-à-cote deux vidéos filmant une même scène mais sous un angle différent est effectivement une très bonne idée, mais dans le cas présent cela sous-entend un travail de synchronisation du son assez fastidieuse surtout avec des vidéos d’une durée différente. C’est tout à fait réalisable, mais il faut du temps... que je n’ai pas. Pour tout vous dire, je débute certains de mes articles via mon téléphone dans les transports en commun...
        Mais bon, c’est un autre sujet...


      • 20 votes
        zygzornifle zygzornifle 18 décembre 2018 14:13

        Vous vous attendiez a quoi ?

        Les flics ne sont pas des adeptes de l’abée Pierre , quand on leur dit de vous fracasser la gueule il le font sans état d’âmes et beaucoup en prennent du plaisir , certains sont des racailles de banlieue au QI d’huitres tenus en laisse par le gouvernement , Castaner est le maitre chien et il vous lance sa meute de molosses bien dressés dessus et tant pis pour vous car eux ne risquent quasiment rien .

        Quand on leur demandera de tirer a balle réelle il le feront on dira que ce sont des bavures ou des ordres mal interprétés ....


        • 1 vote
          TotoRhino TotoRhino 18 décembre 2018 14:19

          @zygzornifle
          Et ?


        • 3 votes
          zygzornifle zygzornifle 18 décembre 2018 14:25

          il sera intéressant de surveiller la suite qui sera donner à toutes ses preuves à charge.

          Y aura t’il flic perché ?


          • 5 votes
            nobody_knows 18 décembre 2018 16:31

            Témoignage à visage couvert, comme d’hab...

            Non non, y a pas d’omerta dans la police, que nenni !


            • 3 votes
              TotoRhino TotoRhino 18 décembre 2018 16:43

              @nobody_knows
              Oui tout à fait !
              Le seul qui parle assez franchement à visage découvert, c’est Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat policier VIGI.


            • 10 votes
              vesjem vesjem 18 décembre 2018 19:22

              ne surtout pas oublier que castaner et macron donnent les ordres pour faire mal, voire plus


              • 2 votes
                Et Hop ! 19 décembre 2018 19:35

                @vesjem

                On a pu s’en rendre compte en découvrant l’individu Benalla que Macron favorisait et qui recevait directement ses instructions de lui pour diriger les groupes de casseurs lors des manifestations contre la "Loi travail".


              • 3 votes
                Simple citoyenne Simple citoyenne 18 décembre 2018 19:32

                Je me trompe peut-être, mais j’ai tout de même l’impression qu’on essaye subtilement de retourner la colère de nos concitoyens contre la police et non plus contre le fauteur de troubles principal qui est Macron ! C’est Macron et son mépris qui sont les responsables.


                • 11 votes
                  TotoRhino TotoRhino 18 décembre 2018 19:46

                  @Simple citoyenne
                  Je crois que les articles défavorables envers Macron pleuvent d’un peu partout et d’ailleurs qu’en dire maintenant, tout n’a pas été dit ? Ce type est devenu le parasite de l’Elysée. Personne n’en veut et il s’accroche comme un gamin à son jouet.
                  Alors on pourrait le foutre dehors à coups de pieds au fesses, venir le chercher comme il l’a si lâchement craché à la figure des citoyens français, mais entre les 2 il y a les forces de l’ordre... Y a comme un os quand même !


                • 1 vote
                  Belenos Belenos 19 décembre 2018 07:47

                  @TotoRhino

                  "Personne n’en veut et il s’accroche comme un gamin à son jouet."

                  Ce n’est pas si simple : il est élu et il restera le temps de son mandat. 


                • 5 votes
                  TotoRhino TotoRhino 19 décembre 2018 09:25

                  @Belenos
                  Je suis d’accord que, légalement, le président en place l’est pour 5 ans.

                  Cependant, lorsque l’on sait que plus de 80% des gens étaient pour le mouvement et que la seule réponse du gouvernement a été une répression toujours plus dure (au début du moins), au point de mettre le pays sans dessus dessous, on peut se demander quel est l’intérêt recherché par le pouvoir : protéger et servir le peuple ou un seul "homme" ?
                  La situation actuelle nous ferait penser que c’est la deuxième solution qui sévit en France, mais dans ce cas nous sommes dans une monarchie (pour ne pas dire pire).
                  Bref, je pense qu’on a atteint les limites de ce que peut accepter une démocratie, écrite à sa base, pour le peuple dit souverain.


                • 1 vote
                  Simple citoyenne Simple citoyenne 19 décembre 2018 11:47

                  @TotoRhino ; Je reprécise juste, que lorsque j’écris ci-dessus 

                  " j’ai tout de même l’impression qu’on essaye subtilement de retourner la colère de nos concitoyens contre la police et non plus contre le fauteur de troubles principal qui est Macron !"
                  je parlais en général, mais pas des articles, ou de l’article lui-même, d’ailleurs, j’ai préféré ne pas regarder les reportages ci-dessus. Mais c’est vrai après-tout, déplacer la colère sur les violences policières et non sur Macron, je me dis, que cela arrangerait bien le gouvernement !


                • 1 vote
                  Belenos Belenos 19 décembre 2018 23:18

                  @TotoRhino
                  Si Macron démissionnait, on aurait quoi à sa place ? Probablement pas mieux (le retour de Sarko ou de Hollande ? Le retour de son ancienne épouse la Cruche Royale ?) On ne peut rien attendre du système électoral. 
                  Ce qui est important, c’est le RIC (pour commencer, comme premier levier démocratique) et alors peu importe le président. Poussons celui-ci à laisser passer le RIC en échange d’une poursuite de son mandat jusqu’à son terme.  smiley


                • 2 votes
                  Mollah Homard 18 décembre 2018 19:41

                  bof, avant ils tiraient dans la foule et le pouvoir reprenait le controle ,de nos jours je les trouve tres dociles . en ce moment la hierarchie leur lache un peu la bride pour mettre quelques taquets, avec toutes les brimades et frustrations qu’ils subissent au quotidien sans pouvoir repliquer ils se privent pas


                  • vote
                    Garibaldi2 19 décembre 2018 06:32

                    Vous avez remarqué que les reporters de terrain sont les cibles d’une forte répression. Alors, il faut cesser de penser binaire en disant qu’ils sont tous des ’’journalopes’’. Le jour où il n’y aura plus de ’’journalopes’’, les camps seront pleins.


                    • 1 vote
                      Et Hop ! 19 décembre 2018 19:30

                      @Garibaldi2 : 

                      Non les journalistes ne sont pas la cible de la police, ils reçoivent des coups et des projectiles destinés aux manifestants.

                      Le journaliste de Libé dit que le chef des attaquants policier l’a reconnu et lui a dit de filer.

                      Il est incapable dans son récit de dire de quels policiers il s’agit : CRS, Gardes Mobiles, BAC, police en civil ?


                    • vote
                      Garibaldi2 20 décembre 2018 15:54

                      @Et Hop !

                      Dangereuse mauvaise foi ! Quand un membre des forces de l’ordre tape sur un journaliste qui porte un brassard ’’Presse’’ : https://www.bfmtv.com/societe/nddl-des-gendarmes-soupconnes-de-porter-un-brassard-presse-dementi-de-la-gendarmerie-1417901.html
                      il sait sur qui il tape ou qui il vise avec sont flash-ball. Il y a d’ailleurs un exemple dans la vidéo avec un journaliste portant un casque sur lequel est écrit ’’Presse’’.

                      Les journalistes avec carte de presse portent aussi un casque et comme les journalistes sont maintenant les seuls à avoir ce droit en dehors des forces de l’ordre, il est facile de les distinguer.

                      Certains policiers ont d’ailleurs confisqué les casques des reporters pour qu’ils aient peur de prendre des coups et ne restent pas au coeur de l’action.

                      24 plaintes ont été déposées contre les forces de l’ordre par les journalistes, en particulier pour des violences volontaires.

                      https://www.bfmtv.com/police-justice/gilets-jaunes-24-plaintes-deposees-par-des-journalistes-contre-les-forces-de-l-ordre-1588189.htmlet un casque


                    • vote
                      crow Le Celte 19 décembre 2018 10:02

                       Des moutons noirs de plus en plus convaincus face à des bergers allemands aux dents de plus en plus longues.


                      • 1 vote
                        TotoRhino TotoRhino 19 décembre 2018 10:23

                        En dehors de nos frontière, la répression est également spectaculaire : La Belgique a battu un record avec l’arrestation de 52 % des gilets jaunes qui manifestaient à Bruxelles


                        • 1 vote
                          zygzornifle zygzornifle 19 décembre 2018 12:56

                          Les flics vont êtres commissionnés au coup donné , ils vont recevoir des nouveaux tonfas et matraques avec un compteur intégré qui comptabilisera en fin de journée les coups distribués plus un détecteur de sang , la prime sera augmentée en cas de sang versé , il y aura aussi un enregistreur incorporé pour écouter les os craquer le tout sera mis en musique et distribué sous forme de CD dans les commissariats et a l’Élysée ....


                          • 1 vote
                            TotoRhino TotoRhino 19 décembre 2018 20:10

                            Vu que cet article est souvent "visité", je mets ce liens ici : Gilets jaunes : l’acte VI se prépare sur les réseaux sociaux


                            • 1 vote
                              Garibaldi2 21 décembre 2018 07:20

                              Les Gilets jaunes ont enfin compris que la manif à Paris était un piège, de même que des charges provocatrices comme celle à l’Arc de Triomphe où à l’évidence ont envoie les forces de l’ordre au casse-pipe pour les ’’chauffer’’ contre les gilets jaunes et inversement.
                              http://video.lefigaro.fr/figaro/video/arc-de-triomphe-une-charge-de-crs-vue-d-une-camera-embarquee/5974702716001/

                              Une poignée de gars qui arrivent essoufflés en ordre dispersé, sans engin de soutien, sans tir de lacrimo préalable, vous pensez que c’est une bonne stratégie ? C’est celle que vous auriez employée  ? Vous pensez vraiment qu’ils ont pour objectif de dégager la place ?!!!

                              Le pouvoir cherche l’affrontement physique. Il faut le lui refuser.


                              • 3 votes
                                TotoRhino TotoRhino 21 décembre 2018 12:06

                                @Garibaldi2

                                J’ai été d’accord partiellement sur le fond fût un temps, mais assurément pas du tout sur la forme, les : « enfin compris  », « vous pensez que c’est une bonne stratégie ? », etc. donne un ton condescendant du Monsieur « je sais tout ».

                                Mais sur le fond donc, je pensais comme vous concernant l’inutilité d’aller à Paris manifester face à une véritable armée au risque de « se faire défoncer la tronche »… jusqu’à l’avant-dernière manif qui a tout changé.

                                Car maintenant on connait les effets extraordinaires de ces manifs à Paris : le pouvoir a tremblé ! Et pas qu’un peu : Macron était prêt à être exfiltré en hélicoptère : http://www.wikistrike.com/2018/12/policiers-drones-helicoptere-quand-macron-se-terrait-a-l-elysee-transforme-en-bunker-face-aux-gilets-jaunes.html

                                Le MEDEF, paniqué, était prêt à « tout lâcher » : https://resistanceauthentique.wordpress.com/2018/12/20/gilets-jaunes-le-medef-panique-etait-pret-a-tout-lacher/

                                Le basculement n’était pas loin !

                                Grâce à cette peur du pouvoir, des avancées extraordinaires ont été obtenues sur le plan salarial notamment (aussi mineures soient-elles). Car cela fait une éternité qu’un gouvernement n’a pas cédé suite à la pression populaire. Les gouvernements qui se sont succédés ces dernières années, ont tous accablé le peuple et répondu de plus en plus rudement à toute manifestation ; quel que soit le nombre de manifestants, rien, que dalle !

                                Ce mal était donc nécessaire, car il n’y a que quand l’exaspération amène à la violence que les choses progressent, c’est malheureux mais c’est comme ça. Les gouvernements le savent bien et ils ont suffisamment joué avec ça, jusqu’à Macron qui, lui, est allé jusqu’au bout du bout, ne sentant pas que la limite allait être franchie.

                                Enfin, concernant la vidéo censée appuyer votre commentaire, elle ne montre que ce que le Figaro veut bien montrer, c’est-à-dire une certaine propagande dans laquelle vous êtes tombé. Car la suite de cette charge s’est transformée en fiasco totale des forces de l’ordre et aurait pu finir en lynchage d’un CRS si un GJ n’était pas venu le secourir : https://youtu.be/XdA4DP2gtPo.

                                Désormais, les GJ n’ont plus besoin d’aller manifester à Paris, car le rapport de force a été entendu, eux-mêmes savent jusqu’où il faut aller pour faire tomber le gouvernement si ce dernier reste inflexible sur le RIC.


                              • vote
                                Garibaldi2 22 décembre 2018 14:18

                                @TotoRhino

                                ’’un ton condescendant du Monsieur « je sais tout ».’’ Et oui, j’en sais plus que vous sur les mouvements revendicatifs populaires depuis 50 ans, pour les avoir vécu puisque j’y ai participé. Mais mon ton n’est pas condescendant. C’est le ton de l’expérience, car arrivé à mon âge, c’est l’expérience qui parle.

                                ’’Car la suite de cette charge s’est transformée en fiasco totale des forces de l’ordre et aurait pu finir en lynchage...’’, c’est ce que cherche le pouvoir : la casse, la mort d’un flic.

                                ’’c’est-à-dire une certaine propagande dans laquelle vous êtes tombé’’.
                                Merci de m’expliquer le sens profond de cette phrase !

                                Ce ne sont pas les gilets jaunes qui ont fait peur au pouvoir mais l’incroyable soutien de la population enregistré par les sondages. Retournement total de l’opinion avec un point commun au pouvoir actuel : le mépris, avec des phrases ravageuses comme ’’je traverse la rue ...’’

                                En province le ras le bol était déjà perceptible avec la limitation au 80 km/h balancé à la gueule des gens. Le fait du prince : je ne reculerai pas.

                                Ni le Medef, ni Macron n’ont été paniqués ni n’ont pensé à tout lâcher. Les gilets jaunes ce n’est pas 8 millions de grévistes et de Gaulle allant voir Massu en hélico à Baden-Baden en Allemagne.

                                Sur le fond, Macron n’a rien lâché. Les 100€ pour les smicards seront payés par l’impôt, le renoncement pour 2019 à l’augmentation de la hausse de la CSG pour certains retraités sera de la non recette, Le blocage de la hausse de la TIPP ce sera pareil, idem pour les tarifs du gaz et de l’électricité, mais là ce sera pour les fournisseurs, et uniquement pour les tarifs réglementés.

                                Posez-vous la question : pourquoi on n’a pas vue de manif avec des centaines de milliers de personnes :

                                ’’Puisque les révolutions,
                                Se font maintenant à la maison
                                Et que lorsque le monde implose
                                Ce n’est qu’une nouvelle émission’’

                                Jean-Louis Aubert 1992

                                Je suis certain que le sens de ce texte ne vous avait pas échappé.

                                Pour le RIC il faut un débat parlementaire pour définir les modalités de son déclenchement et son champ d’application, et changer la constitution. Pour être logique, ce changement de la constitution ne peut pas être un vote du congrès mais un référendum : Oui ou Non êtes vous pour la création d’un RIC selon les modalités et pour le champs d’application .... Vous voyez que ce n’est pas pour demain.


                              • vote
                                TotoRhino TotoRhino 27 décembre 2018 00:46

                                Pour ceux qui sont sur Facebook, voici le lien vers un communiqué de presse des GJ qui condamne les violences policières de toutes natures et qui rappelle au gouvernement que toute autorité publique qui enfreint la loi est condamnable comme tout un chacun.

                                C’est aussi une invitation aux victimes de se faire connaitre en vue d’un dépôt de plainte massif et collectif :

                                Page 1

                                Page 2



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TotoRhino

TotoRhino
Voir ses articles







Palmarès