• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Gaël Giraud (CNRS) : Moscovici et Karine Berger ont accouché d’une loi (...)

Gaël Giraud (CNRS) : Moscovici et Karine Berger ont accouché d’une loi bancaire « scélérate »

Les Français en ont-ils conscience ? En cas de crise financière systémique, l'État français serait incapable d'honorer la loi de garantie publique de 100 000 euros par compte. C'est ce qu'affirme Gaël Giraud, chercheur au CNRS lui même passé par les salles de marché. En visionnant cet extrait d'une interview de Thinkerview, de mars 2019, les épargnants sauront à qui demander des comptes lorsqu'ils se retrouveront Gros Jean comme devant.

La vidéo ci-dessus correspond au segment 19:19-20:50 de l'original.

Transcription
* 14:25-16:03
** Invité :
 En France nous avons quatre grande banques systémiques universelles au sens où elle cumulent activité traditionnelle de crédit[ et dépôts] et activité de marché. BNP,
 SG, BPCE, et CA. Nous sommes les seules au monde a avoir 4 banques universelles systémiques. Elles font courir à l'économie un risque majeur parce que le départment marché financier est tributaire de risques colossaux [] et se repaye sur le départment crédit/dépôts. Ça été caricatural au CA. En interne guerre de gouvernance profonde, le réseau très puissant du CA a protesté c. le département de marché en disant y a pas de raison que ce soit nous qui essyuons vos pertes. Il n'empêche que le CA a fait en 2012/2013 6Mrd de pertes nettes [...] Pourquoi c'est très dangereux ? Parce que ce genre de crise et de pertes colossales est inévitable. Et à cause de toute une séries de causes [] ça met en danger les comptes de dépôts des [] Français.

* 16:03-16:56
** Intervieweur :
 À hauteur de 72 000 euros ?
** Invité :
 100 000 euros par compte, d'après la loi. Or, si une grande banque de type BNP-Paribas faisait faillite, [] au bilan qui fait la taille du PIB français, un peu moins de 2000 Mrd € l'état française incapable d'honorer la loi de garantie publique de 100 000 euros par compte. Et donc, les grandes banques de type BNP-Paribas ont un pouvoir de chantage colossal sur l'État en disant : si vous prenez telle décision nous sommes très mal. Or nos bilans sont très fragiles, contrairement à ce qu'ils racontent dans le public. Donc nous allons mourir, mais si nous mourrons, vous mourrez avec nous parce que vous n'êtes pas capable d'honorer vos propres engagements.

* 16:56-19:19
** Intervieweur :
 J'ouvre une parenthèse, le fond de garanti des dépôts bancaires est provisionné à hauteur de ?
** Invité : 
 Y a un fond européen lié à l'union bancaire européenne, qui est abondé par les banques elles mêmes destiné à les sauver en cas de grosses faillites dans lequel on devrait culminer à en 2023 à 53 Mrd. C'est dérisoire par rapport à la taille de bilan d'une banque comme BNP qui est ≈ 2000 Mrd. [...] Au moment de l'effrondrement du système bancaire chypriote, y a eu un commissaire européen qui a eu la très mauvaise idée de dire [] plutôt que perdre de l'argent public à essayer d'honorer [la garantie de] comptes de dépôt [] on pourrait ne pas appliquer la loi. 24h après il s'est repris [] parce qu'il a été averti par les banques elles mêmes que si la Commission européenne dit ça aujourd'hui, les citoyens européens vont comprendre que leurs comptes de dépôt ne sont pas garantis et vont retirer leur argent, [c'est à dire] un 'bank run' entraînant la faillite immédiate de tout une série de banques. [...]

* 19:19-20:50
** Invité :
 À travers ça y a une capture du régulateur qui fait que les banques dictent à la puissance publique, en Europe, aux É.U., et au Japon, leurs désidératas, via cette menace. Pour en sortir je ne vois pas d'autre solution que de mettre en oeuvre une version ou une autre du Glass-Steagall Act qui avait été décidé par Roosevelt en 1933 c'est à dire de couper les [banques entre d'un côté] le département de dépôts et crédits, [et de l'autre celui de la] spéculation financière. Il se trouve que la loi Moscovi 2013 prétend le faire. Elle a été très très défendue par une députée socialiste d'alors Karine Berger. Et c'est une loi, on pourrait dire d'une certaine manière, scélérate puisqu'elle prétend couper, elle ne coupe pas. Elle ne sépare pas les banques. Frédéric Oudéa, PDG de SG l'a reconnu devant l'AN : en fait cette loi, va nous obliger à filialiser, ce qui est pas couper, 1,5% de nos activités de marché. Il a révélé à ce moment là ce que savait le secteur bancaire savait, à savoir que cette loi prétendait couper sans couper. C'est une loi Canada-dry. [...] Tout ça c'était une manière d'anticiper les velléités de la classe politique qui, dans le sillage du discours au Bourget du candidat François Hollande, « mon ennemi c'est la finance », aurait pu avoir l'intention de couper vraiment.

* 20:50-21:45

** Invité :
 Il y a quand même un homme politique qui a voulu sinon couper, au moins mettre une cloison étanche, c'est Michel Barnier, commissaire européen à l'époque, qui a proposé une directive européenne permettant d'instaurer une cloison étanche entre entre les activités de spéculation et les activités traditionnelles de dépôt et de crédit mais il a malheureusement été retoqué par le parlement européen. Très vraisemblablement sous-influence qui n'a pas du tout compris l'enjeu de la directive Barnier qui à mon avis était excellente. Énorme sujet sur lequel on devra revenir dans le cas où on aurait l'intention de prévenir de façon sérieuse les conséquences catastrophiques d'un nouveau krach financier, de mon point de vue la première chose à faire c'est de séparer les banques. Sort la puissance publique du piège dans lequel elle est enfermée aujourd'hui.

Voir aussi

Extrait :
 Ce sera sans doute la perle de la crise. Karine Berger, députée socialiste, rapporteure du projet de loi dit de « séparation » et de « régulation » des activités bancaires, reprenant la parole en commission des finances après les exposés de MM. Chifflet, Oudéa et Bonnafé, respectivement président de la Fédération bancaire française, président de la Société Générale et directeur-général de BNP-Paribas : « Vos trois exposés laissent paraître que vous n’êtes pas réellement gênés par ce projet de loi ; j’en suis à la fois étonnée et ravie » (1)…

 Qu’elle en fût uniquement étonnée n’aurait trahi qu’une charmante simplicité d’esprit. Qu’elle en soit au surplus ravie ne laisse plus le moindre doute quant au côté où elle se tient

 

Pierre Moscovici Karine Berger

Tags : Banques Crise financière Finance Pierre Moscovici




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • vote
    REMY Ronald REMY Ronald 19 novembre 19:29

    Super.

    Merci pour cet extrait d’interview du 20 mars 2019 de Gaël Giraud que je vous recommande de revoir dans sa totalité : (NB/ par Thinkerview : Tsunami financier, désastre humanitaire ?).

    Gaël Giraud

    fait parti des professionnels expérimentés ayant confirmé nos signaux d’alarme à caractère « militant » pendant l’élection de 2017, puis en juin 2018 « Les banques voyous préparent la prochaine crise financière mondiale », et en septembre 2019, « Banques  : une situation explosive, y compris pour vos simples dépôts bancaires ». Un problème « brûlant », demeurant d’actualité, ayant empiré et, hélas, toujours par repris par les partis politiques ni par la presse dite « mainstream ».

    .

    Comme nous, Gaël Giraud propose de revenir le plus rapidement possible à une stricte séparation des activités de dépôts et des activités spéculatives.

    .

    Depuis la crise dite des « subprimes » de 2008 qui a mis à la rue (sans que Obama et les démocrates ne lèvent le petit doigt) 7 millions de familles américaines (dont une partie a ensuite voté Trump), nous proposons aussi une responsabilité pénale potentielle automatique des responsables des structures financières en faillites. Pour vous en convaincre, je vous recommande l’incomplet mais excellent documentaire « Inside job » de Charles Ferguson.

    .

    En sus, nous harcelons l’ensemble des partis parlementaires (y compris LaREM au pouvoir) pour que les produits spéculatifs appelés « dérivés » (qui menacent l’ensemble du système financier et bancaire) soient taxés, en attendant d’être régulés (voire partiellement interdits).

    Une mini taxe des produits « dérivés » similaire à la mini taxe sur les flux financiers spéculatifs (appelée « taxe sociétale » entre 1984 et 1993), remplacée ensuite par l’illogique taxe sur les flux financiers tout court (appelée mondialement « taxe Tobin  », contre l’avis du prix Nobel James Tobin lui-même / … 2002).

    Cette mini taxe des produits « dérivés » générerait une recette gigantesque qui éviterait de grignoter les faibles revenus (APL, CSG, etc.) de la retraitée veuve et en difficulté pour payer son loyer. Idem pour les étudiants et travailleurs pauvres, les artisans, les agriculteurs, etc. Dommage que l’infiltration, le noyautage, la manipulation puis la récupération des « Gilets jaunes » ait étouffé la médiatisation de cette indispensable mesure* .

    .

    (*ainsi que d’autres revendications toutes aussi indispensables comme l’indispensable représentation des usagers dans les services publics privatisés ou non pour moins d’erreurs, moins de gaspillages, moins d’injustices, moins de corruption, etc.).

    .

    Sur ce sujet financier et bancaire à la fois complexe, vital et urgent, les internautes sauront-ils dépasser le stade des « web-cafés du commerce » ?  Arriveront-ils un jour à « coaguler » l’ensemble des études, des signaux d’alarme, des initiatives, débats et éventuels colloques, afin de peser synergiquement sur les évènements et de secouer collectivement, enfin, « l’imperturbable, inaccessible et autiste cocotier  » ?

    (cocotier : l’élite dirigeant l’alliance objective des banques dérégulées et des partis parlementaires complices).

    Les volontaires sont les bienvenus.

    A+

    Cordialement.


    • 1 vote
      Et Hop ! 19 novembre 21:30

      "... Y a un fond européen lié à l’union bancaire européenne, qui est abondé par les banques elles mêmes destiné à les sauver en cas de grosses faillites... "


      Le fond qui est normalement destiné à sauver une banque en cas de faillite c’est ses actifs, ses fonds propres. Il faut juste que les États imposent à nouveau aux banques et aux assurances de respecter le ratio entre leurs fonds propres et leurs engagements.


      Depuis les années 1990, on laisse les banques prennent des engagements complètement démesurés par rapport à leurs fonds propres. :

      Kerviel prenait à lui tout seul des engagements (dettes) à hauteur de 1,5 fois le capital de la holding Société générale, il avait fait une option d’achat sur 25 % des actions de la Deutsh Bank.

      JP Morgan avait fait en une journée des pertes d’un montant de 38 fois ses fonds propres ;


      Donc il faut revenir à l’ancienne règle sur les faillites

      1°) selon le Code de commerce, une entreprise qui a de pertes qui dépassent la moitié de ses capitaux propres doit déposer son bilan ; si elle ne le fait pas, le dirigeant est coupable de faillite frauduleuse, punissable par de la prison.

      2°) les dépôts des clients d’une banque ne lui appartiennent pas, ils ne font pas partie de son capital, ils peuvent pas couvrir ou garantir les engagements de la banque, ils doivent rester comme dette dans le ratio dettes / fonds propres. 


      • 1 vote
        REMY Ronald REMY Ronald 19 novembre 22:49

        @Et Hop !
        "les dépôts des clients d’une banque ne lui appartiennent pas"

        .
        Hélas, trois fois hélas, malgré nos signaux d’alarme, la loi a confirmé et reconfirmé exactement le contraire pour tous les dépôts dépassant 100.000 € (72.000 € pour les assurances).
        .
        La récente loi a même empiré l’escroquerie :
        Les dépôts entre 1€ et 100.000 € sont aussi officiellement et légalement perdus. C’est ce que le grand public n’a pas compris en recevant par 3 fois la lettre de leur banque à ce sujet. Ce dépôt perdu a uniquement un droit théorique à un éventuel remboursement.
        .
        Pourquoi "théorique" et pourquoi "éventuel" ?
        1°) Parce que c’est un fonds extérieur à la banque en faillite qui va recevoir et étudier votre demande de REMBOURSEMENT de votre dépôt de 3.000 ou de 14.000 € perdu.
        2°) Parce que votre délai de réclamation a été hyper comprimé, passant de 3 mois à... une semaine ! (source Juin 2018 : https://droit-finances.commentcamarche.com/contents/975-la-garantie-des-depots-bancaires-en-cas-de-faillite). En clair, vous n’avez pas intérêt à être à l’étranger, à l’hôpital, dépressif à domicile, très âgé, ou uniquement abonné au journal L’EQUIPE ou à MusicaPop). Et attention d’envoyer à temps le bon formulaire et tous les justificatifs...
        3°) Parce que même si vous êtes hyper réactifs, en ayant tout préparé à l’avance, le système de fonds de garantie est une escroquerie à grande échelle, puisque sa réserve actuelle ne peut mathématiquement rembourser que les 20.000 premières demandes pour toute la France !
        .
        Le gouvernement ergote, tournicote, s’embrouille et s’embourbe depuis 18 mois sur la réforme des retraites en perdant du temps à tourner autour du pot : 
        l’inévitable allongement de 1 à 2 ans de la durée de vie au travail (puisque nous vivons 10 à 20 ans de plus) que nous proposons accompagnée d’une progressivité et d’un lissage sur 10 ans, en laissant les 42 systèmes gérer avec pédagogie et bon sens cet allongement de manière autonome.
        .
        La simple notion de "variabilité de la valeur du point de retraite" a généré une angoisse généralisée et justifiée dans tous le pays).
        Et...
        ... toujours pas un mot du gouvernement et des partenaires sociaux sur les fonds de retraites complémentaires qui, mathématiquement, logiquement, par cette loi inique, sera impunément broyée.

        "En Marge" avait réclamé la démission du Premier Ministre 6 mois avant les "Gilets Jaunes". Nous réclamons aussi celle du Ministre chargé de la réforme des retraites qui a fait perdre tout ce vaste temps "d’enfumage" aux français.

        .
        Je ne comprends pas pourquoi les grands médias n’organisent pas des débats sur cette scandaleuse escroquerie légalement programmée (NB/ Un vol légal s’appelle un DOL) au seul profit du renflouement des banques voyous et/ou mal gérées ?
        Pourquoi les blacks blocs sont toujours hyper dynamiques un an plus tard ?
        Pourquoi les politiciens et les "Gilets Jaunes" invités à la télé n’ont jamais parlé de ce scandale ?
        Pourquoi la population laisse les politiciens et les banquiers les plumer en toute légalité sans réagir ?
        Tout ce contexte médiatiquement et politiquement chloroformé est très bizarre. Heureusement, il reste la communication sur le web et sur Agoravox...


      • vote
        kéké02360 20 novembre 10:08

        Rêvons un peu , ( pour éviter les yeux crevés, les mains arrachées ... )

        J’me dis depuis l’automne dernier que les Gilets Jaunes , et tous ceux qui les soutiennent plus ou moins dans un élan citoyen commun pourraient changer de banque et converger vers une banque , tiens au hasard une jaune, par exemple la Poste .
        A ton avis penses tu que çà plairait au p’tit banquier Macron et aux banques toxiques comme le C.A. , le C. L. , la S.G. ......

        Penses tu que çà ébranlerait le système de faire converger nos dépôts dans une seule banque !???


        • vote
          REMY Ronald REMY Ronald 20 novembre 10:54

          @kéké02360
          Bonjour.
          Je vous avais longuement répondu à votre question sur l’article "Banque, une situation explosive, y compris pour vos simples dépôts bancaires".
          Mais ma réponse de cette nuit a... disparu.
          (ainsi que tous mes nombreux commentaires à divers articles entre le 4 Novembre et aujourd’hui...)
          .
          J’en déduis qu’il y en a qui sont très forts en bidouillage informatique à distance.
          .
          J’en déduis aussi qu’il vaut mieux ne pas critiquer la gestion de la Banque Postale.
          .
          Qu’il vaut mieux ne pas parler non plus d’actions militantes humoristiques non violentes notamment à base de ballons de peinture en lieu et place des actions violentes black blocs (qui elles se poursuivent comme par hasard et discréditent le mouvement "Gilets Jaunes" depuis un an).
          Je vous avais également envoyé ce lien vers une conversation de Pierre Jovanovic faisant à un moment allusion à une gestion "très criticable" au sein de la Banque Postale.
          Cordialement.
          https://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/taux-negatifs-assurance-vie-83854


        • vote
          tout_permis tout_permis 20 novembre 18:14

          @REMY Ronald @kéké02360 Les Giles Jaunes pourraient-ils provoquer une faillite bancaire en retirant leurs dépôts ? L’idée nous venant de Maxime Nicolle, ça répond en partie à la question. Leur force de levier, c’est de faire connaître massivement la fragilité de l’épargne des Français. Pour le coup, elle est attestée par une « source autorisée » et même un initié. Je suis assez confiant sur le fait que les Gilets Jaunes passeront à côté de cette aubaine.


        • vote
          REMY Ronald REMY Ronald 20 novembre 21:37

          @tout_permis
          Bonjour.
          Les "Gilets jaunes" n’ont aucun intérêt à ce que le système bancaire implose. D’où nos signaux d’alarme depuis 2007 (avant la crise des subprimes).
          Pourquoi ?
          Parce que les requins de la finance ont les moyens de retirer leurs billes au bon moment pour ensuite tout racheter à vil prix. Ce qu’ils ont fait en toute impunité en 2008. Ce sont toujours les gros de la spéculation financière qui tire leurs épingle du jeu et c’est toujours la grande masse des citoyens qui trinquent.
          Les "Gilets Jaunes tendance En Marge" préconisent une "action directe" sur les responsables/coupables du gros merdier financer qui se prépare sous nos yeux sans qu’aucun des partis parlementaire ne lève le petit doigt (parce qu’ils ont tous besoin des banques pour leurs campagnes avant de prendre le pouvoir et ensuite pour le conserver). Une action humoristique bien ciblée et médiatisée en opposition frontale avec les actions violentes Black blocs & co qui font le jeu du pouvoir financier et politique.
          .
          1°) Faire voter rapidement une loi de claire séparation des activités de dépôt et de spéculation.
          .
          2°) Faire voter rapidement une mini taxe spécifique à la spéculation financière et aux produits "dérivés" (représentant un volume financier actuel X fois supérieur au PIB de la France).
          NB / Cette énorme recette financera la recherche, la formation qualifiante, l’investissement et l’emploi et permettra aussi de respecter l’engagement d’Emmanuel Macron à baisser les prélèvement obligatoires (et non l’inverse effectué par le premier Ministre qui à ainsi généré la révolte "Gilets Jaunes" et qui devra un jour démissionner pour cette trahison de l’engagement de 2017).
          .
          3°) Faire voter une loi d’encadrement éthique des banques et des organismes financiers, avec responsabilisation pénale potentielle automatique (amende et prison) pour les responsables des faillites bancaires et financières.
          .
          4°) Pour cela, interpeller les politiciens un par un pour arracher des prises de positions claires en faveur de ces réformes urgentes. Les interpeller maintenant, sans attendre l’effondrement, c’est-à-dire pendant l’élection municipale.
          .
          5°) Mener une campagne radicale contre les candidats refusant ces réformes ou refusant de répondre au prétexte que ce n’est pas le sujet d’une élection municipale. il est hors de question de voter pour un futur maire hostile à nos réformes.
          .
          Il est hors de question, par exemple, de voter pour Benjamin Griveau sur Paris. Chaque actuel allié de Benjamin Griveau doit être contacté personnellement afin qu’il prenne conscience du danger pour la Nation (et pour tout le continent), afin qu’il décide de soutenir nos réformes et par conséquent, afin qu’il participe au changement de leur tête de liste.
          (De plus en plus de "marcheurs" sont d’accord pour virer Benjamin Griveau au profit d’une tête de liste moins autiste, mois arrogante et moins clivante. D’où la candidature du "député marcheur" Cédric Villani. d’où le nombre de personnes volontaires au sein de LaREM pour remplacer Benjamin Griveau).
          .
          Voici donc le plan d’action politique proposé par les "Bouledogues de la République" de tous partis, donc internes ou externes à "En Marge".
          Pas de copyright.
          Chaque groupe, chaque association, chaque comité, peut agir sur cette base dans sa circonscription électorale, en totale indépendance.
          .
          L’important est que tous les complices de la voyoucratie et de la délinquance financière soit enfin interpellés, désignés, dénoncés, électoralement bousculés et obtienne un score minable à cette élection municipale.
          Droite, gauche ou écolo bio, pas de quartier. Pas de pitié.
          Y compris pour les "insoumis à géométrie variable" s’ils tentent encore à nouveau d’esquiver nos questions et refusent une nouvelle fois de soutenir clairement nos réformes.
          (NB / Il semble que la majorité d’entre eux ont commencé à comprendre notre rage lorsqu’on les a fait dégringoler à 6,4% aux dernières élections européennes de 2019).
          Bon courage à tous.
          Cordialement.


        • vote
          tout_permis tout_permis 20 novembre 22:09

          @REMY Ronald Les Gilets Jaunes en feront à leur tête, quoique vous ou moi puissiez dire. C’est la raison pour laquelle je ne me suis pas donné trop de mal à développer ma pensée les concernant. Sur le fond de votre argumentation : il découle de la définition même du chaos que l’on est incapable de dire à quel groupe social profitera d’une crise financière. Ce n’est pas parce que l’oligarchie à réussi à resserrer les verrous du système la dernière fois, qu’elle y parviendra la prochaine.

          Si je devais donner privilégier une direction, ce seraient celles-ci :

          Les Français, particulièrement en leur qualité de contribuables, ont été échaudés par la crise de l’euro. Je doute qu’on puisse aussi facilement « la leur remettre profond ». Les Gilets Jaunes ne sont pas seulement animés de colère ils sont aussi unis par une vélleité commune, celle de la démoratie directe. Avoir une idée directrice pour le jour où l’élite est en situation de vulnérabilité, ce n’est pas rien.

          Ensuite la question énérgétique et cimatique est bien plus prégnante aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a dix an et la tendance va s’accentuer. Une crise financière majeure ne pourra qu’aboutir à une remise à plat du système.


        • vote
          pegase pegase 20 novembre 22:50

          @tout_permis
          -
          Si les banques n’en avaient pas l’obligation* elles ne vous ouvriraient pas de compte, même si vous avez 100 000 € en cash à déposer, ça ne les intéressent pas, elles ne font des affaires qu’avec les grandes fortunes, les grandes entreprises, les communes, les régions etc ... le reste, les particuliers ce sont des boulets à trainer parce qu’elles en ont l’obligation par l’état .....

          Vous pouvez tout retirer, Maxime Nicolle peut tout retirer, les banques privées n’attendent que ça ...

          *C’est marqué en toute lettres dans le code des banques ...


        • vote
          tout_permis tout_permis 20 novembre 23:13

          @pegase vous ne pouviez pas mieux vous y prendre pour attirer l’attention des lecteurs sur le fait qu’un bank run serait catrastrophique pour le système, qu’en vous évertuant à donner aux petites gens le sentiment de leur impuissance, garantie de l’ordre social (Barrès). Maxime Nicolle a voit juste sur le fait que la vulnérabilité des banques est aussi celle du système (je renvoie à mon message précédant). Il se met le doigt dans l’oeil de penser 1/ que 300 000 Gilets Jaunes retirant leur dépôts suffirait à provoquer une crise financière 2/ qu’il puisse rassembler autant de volontaires. 

          À ceux qui auraient besoin qu’on leur mette les points sur les i :

          Si les bank run—retraits massif des déposants— se produisent, c’est que les déposants perdent confiance dans le système bancaire à préserver leurs depôts. Si quelqu’un voulait provoquer un bank run il s’y prendrait autrement qu’en en appelant à la citoyenneté d’un petit nombre—en l’occurence les Gilets Jaunes, mais plutôt en suscitant la peur du plus grand nombre. En l’espèce, cette peur est justifiée si l’on se fie à Gaël Giraud. Personnellement je n’ai plus qu’une fraction de mes avoirs bancaires en France...


        • vote
          Eveil Français TV Eveil Français TV 21 novembre 01:50

          Et c’est un jésuite qui ose dire ca !!!...

          Un jésuite est une tromperie incarnée pour faire passer le faux en vrai et vis et versa .

          Les jesuites, apres avoir pillé l’amerique du sud, la Chine et l’Afrique, sont devenu extremement riches. Mais pour toujours pouvoir passer pour un groupe religieux faussement inoffencif, ils ont confié leur tresor aux Rothschild....tout ca leur permet de tirer les ficelles dans l’ombre.

          Moscovici et cie sont des agents jésuites qui font ce que les jesuites leur disent de faire, c’est aussi simple que ca. 

          Evidement que Gael Giraud ne peut pas reveler ca, toute l’imposture exploserait au visage de milliards d’individus qui ne comprenaient pas le role terrifiant et devastateur joué par les jésuites depuis plus de 480 ans...

          C’est tellement commode de designer des coupables pour continuer de se faire passer pour des agneaux...


          • vote
            REMY Ronald REMY Ronald 21 novembre 10:33

            @Eveil Français TV
            Les jésuites, les jésuites, les jésuites, vous n’avez que ce mot à la bouche.
            Tout est de la faute des jésuites. Même pour l’Ukraine ! 
            Vous m’avez à plusieurs reprise traité moi-même il y a quelques jours de "jésuite visqueux", de "jésuite vicieux", de "troll-pion jésuite"

            et autres noms d’oiseaux, parce que j’ai osé tenter une démarche de dialogue et de réforme institutionnelle pacifique (soutenue par Vladimir Poutine lui-même) pour le Donbass.
            .
            A votre décharge, pour d’autres que vous, "tout est de la faute à l’Euro". Ou bien "tout est de la faute du capitalisme". En Europe centrale et de l’Est, la mode est d’affirmer que "tout est de la faute des judéo-bolcheviques". En Europe de l’Ouest, réapparait régulièrement le "tout est de la faute des judéo-maçonniques" avec la variante "tout est de la faute des judéo-mondialistes". Etc. Etc.
            .
            Halte à la désinformation, à la médisance et aux diffamations. Sachez que la congrégation des jésuites (fondée en 1534 par Ignace de Loyola),

            étaient spécialisée dans l’éducation (d’où leur énorme influence pendant des siècles) et non dans le commerce ou la banque. Sachez aussi qu’ils se sont battus contre l’esclavage et pour le développement des sciences. En France ils contrôlent cinq établissements d’enseignement supérieur et dix-sept établissements secondaires (où ils ont formés quelques ministres et de nombreux chefs de grandes entreprises actuelles). L’actuel pape est un jésuite.

            .
            Ici, pour assainir le système financier et bancaire, comme là bas pour une future paix au Donbass, votre contribution contiendra surement un jour des bases intellectuelles constructives pour mobiliser et bâtir ensemble. Cette démarche constructive collective et trans-partis est impérative sous peine de faire le jeu mortifère des extrémistes.
            A+
            Cordialement.


          • vote
            Eveil Français TV Eveil Français TV 21 novembre 16:39

            @REMY Ronald

            j"aurais du parier que vous alliez la ramener apres mon commentaire. ce qui prouve que vous etes bien un troll-pion jésuite. Car bien peu de monde connait encore les jésuites et leurs mefaits historique qui leur a valu d’etre expulser plus de 80 fois d’un nombre tres important de pays depuis 1534, date de la creation de l’ordre par le psychopathe Ignace de loyola, obsédé par le pouvoir....Il faut donc etre un fervent soutient de cet ordre satanique pour prendre sa defense....

            Votre discours est calqué sur la dialectique spécieuse jésuite, dire ou ecrire le contraire de ce qu’on pense pour tromper la galerie. En réalité vous n’en avez rien a foutre de la paix, pour vous c’est juste un argument pour passer pour un type moralement credible mais ca cache surtout une envie d’imposer un régime politique comme celui qui s’installe en Bolivie....Vous etes clairement et manifestement un grand fervent de ce principe ou la victime accepte de baisser son froc devant son bourreau...c’est sur que quand les victimes acceptent les horreurs de leurs bourreaux, la paix est garantie...mais a quel prix. ?!....une minorité dirige une majorité de gens soumis a un regime violent si elle ose demander la fin d’un tel systeme la violence se dechaine avec force pretexte, le terrorisme en est un comme dans le Donbass alors qu’il n’y a que des civils qui defendent leur droits fondamentaux !!!

            Chacun de ceux qui nous lit, pourra constater qu’a aucun moment vous ne parlez des ,néo nazis ukrainiens dont se sert le president ukrainien actuel pour mettre en place sa politique fasciste. Vous ne parlez jamais de ces néo nazis pourtant omnipresent sur le front et qui bombardent quotidiennement les civils du Donbass....vous n’en parlez pas parce que vous defendez pâr omission leurs crimes et vous osez ensuite parler de solution de paix en detournant du regard les elements principaux des crimes commis contre des civils du Donbass.

            Vous etes un clown et bientot vos discours mielleux et fourbes n’interesseront que ceux qui veulent l’instuaration du fascisme comme seul systeme politique. Un systeme que les jésuites adorent.
            vous etes un clown qui inventent des propos que je n’ai jamais tenu pour elaborer une reponse totalement inepte.

            J’invite chacun et chacune a aller lire les commentaire du 165 eme sitrep de Christelle Neant pour constater a quel point ce guignol troll-pion jésuite est d’une mauvaise foi crasse !!!

            Va chercher ton cheque chez le provincial du coin, ta mission est terminé, toi et ceux que tu défend sont démasqués


          • vote
            REMY Ronald REMY Ronald 21 novembre 17:37

            @Eveil Français TV
             ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?
            Incroyable logorrhée psychopathique déchainée.
            Avec un contenu parano-complotiste hors sujet.
            Aucun progrès.
            .
            (Ni catho, ni Bolivien, je suis en plus l’un des rares français à avoir condamné immédiatement le retrait du russe comme l’une des langues officielles d’Ukraine et à me décarcasser pour qu’ils arrêtent de s’étriper au Donbass).
            .
            Allez, hop,
            par curiosité médicale,
            voici le lien invoqué par "Eveil Français TV".
            Pour les web-costauds avertis et les insomniaques.
            (Attention aux flaques de contre-vérités historiques et aux effluves d’extrémisme ethnique. Vraiment très "spécial")
            https://www.agoravox.tv/actualites/international/article/christelle-neant-donbass-sitrep-83830
            .
            Voici également le lien qui a mis cette micro-secte EFTV en furie hystérique :
            https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/halte-aux-messages-de-haine-russo-218919


          • vote
            Eveil Français TV Eveil Français TV 21 novembre 17:54

            @REMY Ronald

            Les innocents jésuites selon Remy Ronald... :

            https://thomaldrin.wordpress.com/2016/08/23/la-piste-jesuite-au-complet-suivez-les-ficelles-de-ceux-qui-pilotent-tout-le-systeme-en-coulisse/

            plusieurs livre au format PDF qui donnent une petite idée du niveau de la saloperie !!


          • vote
            Julot_Fr 21 novembre 13:30

            Moscovici est bien une pourriture au service de nos maitres. Ceci dit, c est du G20 de 2015 que vient l injonction par les maitres de la finances lindoniens d implementer la loi sur le bail in


            • vote
              tout_permis tout_permis 21 novembre 18:11

              @Julot_Fr Votre « ceci dit » ne nous éclaire pas beaucoup. Le politique est responsable, d’où que viennent les injonctions. Et il est ici question de responsabilité criminelle à échelle industrielle.

              Le bail in n’intervient qu’en cas de faillite. Moscovoci et la mauvaise fée Karine Berger ont créé les conditions d’une crise systémique, en faisant passer une loi de séparation bancaire en trompe l’oeil. Le bail-in, c’est à dire le fait que la banque se renfloue sur les dépôts, n’intervient en principe qu’au delà de 100 000 euros, sinon on ne parlerait pas de garantie à cette hauteur. Le comble de la superchie, c’est que l’État français n’est pas capable d’assurer cette garantie.

              Manifestement, les Français n’ont pas pris la mesure des conséquences de la trahison de « mon ennemi c’est la finance. » Je crains pour eux ( qu’ils ne parviennent à cet état de lucidité qu’à leurs dépends. 


            • 1 vote
              REMY Ronald REMY Ronald 21 novembre 20:19

              @tout_permis
              Vous avez raison d’insister la dessus.
              Car les français, très mal informés, n’ont pas compris que la totalité de leurs dépôts inférieurs à 100.000 € seront raflés par les banques en difficulté.
              .
              En toute légalité et impunité.
              (C’est la consolidation de leur impunité financière qui les a beaucoup intéressés).
              .
              Il appartiendra aux déposants les plus doués et les plus rapides d’entamer une demande de REMBOURSEMENT . Une démarche qui devra être effectuée dans un très court délai bizarrement ramené à 7 jours (au lieu de 3 mois initialement).
              .
              Curieusement, aucun parti, aucun élu, aucun candidat ne se bat contre ce scandaleux DOL bancaire (DOL= vol légal) et ne se bat pour au moins rallonger ce délai de demande de remboursement. Une complète immoralité ? Une totale soumission au système financier prédateur ? Ou bien la simple peur de perdre un accès au crédit bancaire ?
              .
              Une fois la demande de REMBOURSEMENT faite, seuls les 20.000 premiers déposants environ (pour l’instant)

              pourront être remboursés (puisque le Fonds de garantie est scandaleusement peu abondé par les banques et ne pourra servir que les 20.000 première demandes de 100.000 €). Ce fonds de garantie doit être impérativement augmenté.
              .
              Comme cette histoire de Fonds de garantie a été clairement organisé comme une gigantesque arnaque, nous demandons l’instauration de nouvelles règles éthiques et la responsabilisation pénale (avec amendes et prison) pour les responsables des banques et des organismes financiers faisant faillite.
              .
              Nous devrions tous interpeller les candidats aux municipales à ce sujet. Leurs réponses (ou refus de réponse) devraient être éditées sur un site web service public géré de manière transparente.
              .
              Qui accepterait de participer à cette cogestion du site ? Un simple blog ou page FaceBook voire une page évolutive Wikipédia ou Agoravox pourrait peut-être suffire au démarrage.
              L’important est que les complices des banquiers et financiers voyous ne puissent pas devenir Maire.
              A+
              Cordialement.


            • vote
              tout_permis tout_permis 21 novembre 20:50

              @REMY Ronald Je ne connais pas la législation dans le détail. Il serait bon que vous citiez l’article pertinent du, je suppose, code monétaire et financier.


            • vote
              tout_permis tout_permis 21 novembre 21:47

              « [Parlement européen] très vraisemblablement sous-influence qui n’a pas du tout compris l’enjeu de la directive Barnier qui à mon avis était excellente. »

              Pas compris l’enjeu, c’est sans doute un expédient pour dire à la solde des lobbys. Un observatoire de ces derniers, justement, à fait une étude sur le sujet : « Comment le lobby bancaire a gagné la bataille à Bruxelles ? »

              https://corporateeurope.org/en/financial-lobby/2018/09/how-financial-lobby-won-battle-brussels


            • 1 vote
              REMY Ronald REMY Ronald 21 novembre 22:18

              @tout_permis
              Je suis un simple électeur et usager de base.
              Pas un juriste avec une bibliothèque de droit et des collaborateurs spécialisés chargés de défendre les banques.
              Pas un ministre plus ou moins indépendant ou incompétent évitant de répondre aux questions "sensibles" que posent (ou ne posent pas) les médias.
              .
              En tant qu’usagers, on constate :

              => Soit les banquiers raflent tous vos dépôts (700, 1700, 17.000 €, etc.) légalement, en toute impunité, à chaque fois qu’ils gèrent mal leurs spéculations. C’est la situation actuelle, au dépens de tous les citoyens riches ou pauvres (contrairement à la présentation qui en avait été faite par les socialistes au pouvoir et qui veulent rester ou revenir au pouvoir).
              .
              => Soit les banquiers non pas le droit de saisir l’argent des déposants et finissent en prison s’ils le font. C’est ce que la séparation des activités spéculatives et des activités de dépôts/crédits permettra d’obtenir avec l’encadrement éthique et la responsabilisation pénale de l’activité de banquier.

              .
              En tant qu’électeurs de base, on va se battre pour que cette réforme du système bancaire et financier voit le jour. Et bien entendu, empêcher de nuire les politiciens qui ne la soutiendront pas. Y compris lorsqu’ils veulent devenir Maire.
              A+
              cordialement.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tout_permis

tout_permis
Voir ses articles







Palmarès