• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Maitre Bombe !

Maitre Bombe est le nom que porte l'un des protagonistes du film Mad Max 3, sous le dôme du tonnerre (1985).

 

Univers post apocalyptique dans lequel un héros solitaire, Max, qui vient de perdre son véhicule de fortune, rejoint la ville de Barter Town dans l'espoir de le retrouver.

 

Il découvre que la ville est sous contrôle energétique de Maitre Bombe, duo insolite constitué d'un nain, intélligent et fourbe, monter sur les épaules d'un géant très fort mais mentalement déficient.

 

Voilà ce que m'évoque l'alliance indéffectible qui unit les USA à israel !

 

Une association dramatique (dénoncée par Mearshimer et Walt), qui aura permis, en 1991, de faire annuler la résolution 3379 de l'assemblée générale des nations unies qui décrétait, en 1975, que le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale.

 

Sous la pression des USA, l'ONU décida d'abolir cette résolution, ce qui renforça l'extrême droite israélienne avec les conséquences actuelles que l'on sait !

 

 

Tags : Israël International Sionisme




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • 9 votes
    karikakon karikakon 14 août 2014 09:45
    La décision 3379, a été annulée en fait, et tout le monde le sait par Israël elle-même, par l’intermédiaire des Amerloques leurs complices de toujours. Comme ont dit, on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Pis faut comprendre les sionistes, ça fait tache sur leur carte de visite, d’être reconnus par l’humanité comme pures racistes. Cela les empêcherait entre autre d’insulter d’antisémite ceux qui les dénoncent. Mais bon ça ne marche plus, le monde à finit par se réveiller de leurs mensonges. Israël est le seul état de l’histoire des peuples envahisseurs et massacreurs qui pleurniche sans cesse, que ses ennemis, propriétaires ancestraux et légaux de leur pays, se rebiffent et résistent. Oué, les sionistes voudraient aussi que les Palestiniens meurent en fermant leurs gueules ! Et si vous me dites, " oué, mais c’est l’évidence évidentielle que tu viens d’écrire, tout le monde le sait aujourd’hui " Alors, je serais heureux d’être un enfant de monsieur de la Palisse !
     

    • 7 votes
      Fidol Castré Fidol Castré 14 août 2014 11:03

      Le gonze déchire la résolution à la tribune même de l’ONU, tape des pieds, puis obtient ce qu’il veut grâce aux Etats-Unis, légèrement sous influence, force est de le reconnaître smiley.
      Le sionisme est une excroissance du judaïsme qui est elle-même la religion dont on peut tirer les principes les plus racialistes du monde, gravés dans le marbre biblique même.
      Pourquoi Mandela dont tous ces pourriticiens nous ont chanté les louanges, n’a pas eu droit à son enterrement à la présence de l’exécutif israëlien ?... Parce que le sionisme est un racisme par essence, appliquant un apartheid là où il s’implante, et qu’il est par conséquent inconciliable avec l’universalisme républicain français, d’où la schizophrénie identitaire par exemple d’un type comme Finkielkraut.

      Soutenir ou même s’allier avec ces canailles qui ont incité et organisé l’immigration de masse pour déstructurer le terreau identitaire français, reviendrait à signer l’arrêt de mort de la génération suivante.

      Aider à faire chuter ce fruit pourri en secouant l’arbre, voilà ce qu’il va se passer...


      • 1 vote
        Avlula 14 août 2014 12:53

        Puisque tu continues à affirmer que "Le sionisme est une excroissance du judaïsme", je te renvoies vers ma réponse...


      • 5 votes
        Fidol Castré Fidol Castré 14 août 2014 21:38

        Avlula

        SANS judaïsme au préalable, PAS de sionisme. Il est bien question à un moment donné "des juifs" en Israël ? Pourquoi "des juifs" existent-ils ? Ils existent car ils ont en commun des données culturelles qu’ils se sont transmis, bref une culture, bref une religion. Bref bref quoi.

        Que les impérialistes anglo-saxons aient eu besoin d’établir un moyen de contrôle au Moyen-Orient, certes pourquoi pas. Mais aujourd’hui au Moyen Orient, c’est qui qui mène la danse ? Les américains ? Et les israëliens, rien du tout, non ? smiley

        Quant au sionisme qui n’a pas commencé avec Herzl... C’est comme si je te disais ; "Il fait beau" et toi de me répondre : "Non tu as tort, il fait pas mauvais" smiley


      • 1 vote
        Avlula 14 août 2014 22:15

        Dans ce cas c’est comme si tu me disais SANS humains, pas de sionisme. Le "des juifs" est totalement artificiel, si les impérialistes anglo-saxons avaient pensé faire un État pour protéger les roux (le roussisme), c’était pareil, et tu m’aurais sorti "sans les roux pas de roussisme". Ou alors je t’ai mal compris et tu fais une distinction subtile entre le judaïsme et ses adeptes (qui ne vont pas changer de croyance comme de slip). Que penses-tu de l’article de Meyssan ?


      • 3 votes
        Fidol Castré Fidol Castré 15 août 2014 00:15

        Avlula
        Allons, ne nous égarons pas chez les roux ou les eskimaus smiley
        Donc tu es d’accord, le sionisme existe car il y a une religion qui s’appelle le judaïsme.
        Car l’article de Meyssan est intéressant, mais ne prend en compte que l’histoire récente (même si le XVIème siècle peut paraître vieux pour certains smiley Thierry aurait du lire aussi des auteurs moins établis... Pourquoi Cromwell est apparu et autour de lui, cette volonté de laisser s’installer les juifs en Angleterre etc... La franc-maçonnerie vient de Grande-Bretagne, de ces îles humides sur lesquelles sont peut-être arrivés une fois le temple démoli, quelque tribu moyen-orientale qui s’y serait établi et aurait tenté de partir à la conquête du monde... Cromwell dans tout ça, est une étape de plus mêlant les délires bibliques christiano-israëlites des uns et des autres, à l’arrivisme d’une société bourgeoise affranchie de la morale religieuse dans ses actes.


      • 2 votes
        Avlula 15 août 2014 07:06

        Ben je ne vois pas où tu veux en venir en pointant le judaïsme du doigt, pour moi le sionisme est un parasite du judaïsme et du christianisme, et il faut l’en décoller pour lui rendre sa vraie nature, à savoir un projet politique impérialiste et suprématiste. Je connais bien certaines théories théologiques qui peuvent conduire à croire qu’on peut politiquement bousculer les événements et accélérer la fin des temps et le retour du Christ, mais de là à les mettre en pratique, au prix de tant de souffrance, en se mettant au service de l’Ennemi, y’a normalement un fossé infranchissable, sauf de la part de ses serviteurs (qui ne peuvent donc plus être assimilés à leurs religions revendiquées).


      • 3 votes
        Fidol Castré Fidol Castré 15 août 2014 09:04

        Salut Avlula

        le sionisme est un parasite du judaïsme et du christianisme, et il faut l’en décoller pour lui rendre sa vraie nature, à savoir un projet politique impérialiste et suprématiste.

        OK, mais pourquoi suprématiste ? Parce que par exemple :

        Mais tu ne laisseras vivre personne qui soit des villes de ces peuples que l’Eternel ton Dieu te donne en héritage(deutéronome20 16).

         Michée 5:9 Que ta main se lève sur tes adversaires, Et que tous tes ennemis soient exterminés !

        De Ben Gourion à Sharon, les leaders sionistes n’hésitaient pas longtemps en dernier ressort, à faire appel à la Bible et à sa mythologie. Il n’y a pas qu’une volonté "politique" et sèche d’impérialisme de la part des états européens. On ne peut détacher histoire et culture... Donc le sionisme est une excroissance du judaïsme, la religion qui comporte en son livre, les paroles d’extermination les plus terribles qui soient.
        Quant à la fin des temps ou Israël dominera les Nations du monde, il y plusieurs lectures possibles, mais la franchement, j’ai pas le temps mais je peux te renvoyer sur un de mes précédents messages :-)


      • 2 votes
        Avlula 15 août 2014 14:11

        Les États-Unis sont bien des suprématistes chrétiens, il suffit d’avoir une interprétation littérale et concrète des textes pour t’inventer des missions, ça n’a rien à voir avec la vraie pratique pacifique de ces religions. Tu me sors des versets de la Bible, je te signale que c’est aussi le livre chrétien, et que tirer des passages de leur contexte est idiots, les gens ne devraient pas se faire manipuler par ça, ce sont des passages à lire comme historiques voire symboliques et non pas prophétiques.
        Y’a pas marqué "Israël dominera" mais "l’Éternel domine", soit Dieu, pas des hommes, et en tout temps, de manière générale, et non seulement à la fin des temps (où il se retire peu à peu d’ailleurs). On peut y voir la raison de notre survie à la Guerre Froide où on est passé à un cheveu de la destruction totale de la planète à plusieurs reprises. Dieu c’est universel, ce n’est pas le Dieu des juifs seulement. En fait j’ai l’impression que pour comprendre le délire et l’arnaque sioniste, t’es rentré dedans à fond et t’essayes de m’en convaincre. Mais je suis déjà convaincu qu’ils interprètent et détournent la religion à leur sauce, et que rien ne peut faire plus plaisir à Satan que de provoquer du mal à partir de la Parole de Dieu. La religion elle-même ainsi que ses adeptes ne sont pas en cause. D’abord on vit en paix avec ses congénères et on respecte les fondamentaux (les 10 commandements notamment, tu ne tueras pas, tu ne mentiras pas, tu ne voleras pas, ça c’est gravé dans le roc, déjà tu vois qu’ils transgressent sans remords), et ensuite on étudie les textes religieux et on cherche à en tirer des enseignements, évidemment compatibles avec les bases, qui elles s’adressent à tous et sont assez claires.


      • 1 vote
        Avlula 15 août 2014 14:17

        D’ailleurs c’est pareil avec ceux qui brandissent les Droits de l’Homme ou la Démocratie, en les piétinant sans cesse sous prétexte de les imposer. Ce sont les livres saints des laïques, récupérés par des impérialistes suprématistes (qui s’octroient une mission quasi divine de dominer le monde parce qu’ils seraient les prophètes des Droits de l’Homme alors qu’ils en sont les pourfendeurs).


      • 2 votes
        Fidol Castré Fidol Castré 15 août 2014 18:17

        Avlula, en fait dans le fond on est à peu près d’accord. Il y a seulement que j’entends dans le judaïsme une petite musique de fond bien plus belliqueuse que dans le christianisme par exemple, et que c’est de cette culture dont sont issus les sionistes.
        Tu me parles des Etats-Unis c’est bien.
        Mais qui bombarde un camp de concentration à ciel ouvert ?!! Ce sont les israëliens dont les dirigeants sionistes n’hésitent pas à en appeler à la Bible pour qui sait les écouter. Admet ça tranquillement c’est tout, car c’est la réalité.


      • 1 vote
        Avlula 15 août 2014 21:03

        N’empêche qu’on ne voit toujours pas où tu veux en venir en remarquant ça. C’est "normal" pour des gens cherchant à dominer le monde de manipuler la partie irrationnelle des gens, à savoir les croyances religieuses. Aux États-Unis ils détournent le message chrétien, ils ont créé Israël pour rallier l’argent des juifs en détournant le message de la Torah et en s’appuyant sur les formes extrêmes comme le Talmud, et ils tentent de manipuler les musulmans grâce à une vision extrémiste de l’islam et une lecture semblable du Coran. C’est hyper facile, ça marche avec n’importe quel texte de réflexion, on peut toujours le dévier et lui faire dire ce qu’on veut. C’est utilisé sans arrêt contre les adversaires politiques par exemple. Tu m’as compris, je refuse de voir un problème particulier et spécifique au judaïsme, et donc d’être judéophobe, j’espère que c’est plus clair dit comme ça.


      • vote
        Fidol Castré Fidol Castré 16 août 2014 00:10

        Tu m’as compris, je refuse de voir un problème particulier et spécifique au judaïsme

        Tant pis et pourtant tout cela est bien lié. Et pas besoin d’être haineux pour autant.


      • vote
        tobor tobor 16 août 2014 16:02

        Autant dire que l’invention du percuteur de crâne à air comprimé c’est à cause des petits lapins, que l’apartheid c’est la faute des noirs, etc..
        .
        Le sionisme a pour but premier de purger le monde de la diaspora juive et de concentrer tout ce monde "au loin", peu importe où à la base.


      • 12 votes
        medialter medialter 14 août 2014 11:08

        "Voilà ce que m’évoque l’alliance indéffectible qui unit les USA à israel"
        *
        Non. Vous faites la même erreur que MaQouille (sauf que chez lui elle est intentionnelle) : définir le sionisme à partir d’un état. Or il doit être défini à partir d’une religion : la domination du monde à partir du rabbinisme talmudique. En Israël, la religion nationale est la Torah, et non le Talmud, et ces 2 religions sont très différentes (la seconde étant très tardive, créée sur mesure et seulement dans le dernier millénaire).
        *
        Si votre image du nain est bonne, sa localisation ne l’est pas. Le nain n’est pas Israël, il est supranational, disséminé partout sur la planète, notamment en Zunie et surtout en Angleterre (Céline explique très bien cela dans ses interdits). Certains rêvent de voir l’état d’Israël rayé de la carte, non seulement ça ne toucherait pas à un cheveu du sionisme, mais ça le renforcerait considérablement, à l’image de ce qu’il est écrit au sujet de WW2 dans nos livres scolaires d’histoire.
         


        • 3 votes
          Le Zouav 14 août 2014 12:25

          Certains rêvent de voir l’état d’Israël rayé de la carte, non seulement ça ne toucherait pas à un cheveu du sionisme, mais ça le renforcerait considérablement, à l’image de ce qu’il est écrit au sujet de WW2 dans nos livres scolaires d’histoire.

          Tout à fait d’accord, Israël peut être sacrifié à tout moment : c’est un moyen, pas une fin en soi.


        • 5 votes
          karikakon karikakon 14 août 2014 11:15

          définir le sionisme à partir d’un état. Or il doit être défini à partir d’une religion :

          Faux, dans l’absolu, le sionisme doit être regarder comme une idéologie politique nationaliste, et être critiquer comme telle !


          • 8 votes
            medialter medialter 14 août 2014 11:44

            ça c’est la définition de Wikipedia, cad la définition sioniste, qui créé à la base la première désinformation. Faut-il rappeler que Jimmy Wales a bossé régulièrement avec Shimon Peres ?


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 14 août 2014 17:57

            En gros pour merdaterre, le sionisme est l’idéologie messianique du protocole des sages de Sion, çàd le grand complot multiséculaire mondial s’appuyant sur le talmud pour les juifs et sur une certaine interprétation de l’ancien testament pour les protestants.

            C’est la raison pour laquelle quand une personne parle de « sionisme », il faut être très prudent et lui demander de définir le terme car les définitions non orthodoxes pullulent.


          • 8 votes
            medialter medialter 14 août 2014 19:09

            "le sionisme est l’idéologie messianique du protocole des sages de Sion, çàd le grand complot multiséculaire mondial s’appuyant sur le talmud pour les juifs"
            *
            Hé ben tu vois que tu vas finir par t’y faire. T’as un peu de mal parce que t’as encore une vision rétrograde avec des rapports de force entre pays, vision juste bonne pour les musées. Aujourd’hui les pays n’existent plus, enfin en terme d’hégémonie, ils ont été remplacés par des groupements d’intérêts qui les transcendent avec les politiques à leur botte (raison pour laquelle tes politicailleries ne seront jamais des causes, mais des effets). Avec le sionisme comme marionnettiste en chef.
            *
            Maintenant voir les protocoles comme tenants du sionisme, c’est une des théories, bien qu’ils lui soient postérieurs, mais pas la mienne. Si la réalité d’aujourd’hui est bien conforme à ce que disaient les protocoles il y a un siècle, je préfère le Talmud comme explication, simplement parce qu’il est bien plus violent que les protocoles qui sont à côté une douce brise. La version non expurgée du Talmud est d’ailleurs devenue quasi-introuvable tellement elle plongerait dans la terreur son lecteur égaré.


          • 3 votes
            maQiavel maQiavel 14 août 2014 19:34

            -Hé ben tu vois que tu vas finir par t’y faire. T’as un peu de mal parce que 

            ------> Avoir du mal ? Je connais mon ABC du délire conspirationiste par cœur, et je ne vois aucune difficulté dans ces divagations. Le délirium complotiste est très simple et accessible pour n’ importe qui, raison pour laquelle il a tant de succès.

            Par exemple, le protocole des sages de sion, à chaque fois que je le lis, je ne peux m’empêcher d’éclater de rire et de me demander comment des gens peuvent croire à une absurdité pareille.  smiley

            J’ ai rit le jour ou j’ ai entendu le délirant Ploncard d’ Assac a dit " non , non , non , c’ est un faux " à croire que même pour lui , c ’ est trop dément. smiley

             -Aujourd’hui les pays n’existent plus, enfin en terme d’hégémonie, ils ont été remplacés par des groupements d’intérêts qui les transcendent 

            ------> Toujours la même approche simpliste et binaire qui voudrait opposer la vision selon laquelle la politique a pour base fondamentale l’Etat et l’autre vision qui voudrait que les Etats ne valent plus rien et que les réseaux transnationaux sont déterminants.

            La réalité est plus complexe et intermédiaire entre les deux propositions, car il n’est pas possible d’avoir un idéal de puissance sans Etat et que des réseaux peuvent avoir de l’influence dans plusieurs Etats en même temps.

            Mais évidemment, dès que l’on a une approche complexe de la politique, que nous disent les simplistes conspirationistes délirant ? Enfumage, posture tiède , bla et bla et bla

            -Avec le sionisme comme marionnettiste en chef.

            ------> smiley

             


          • 6 votes
            medialter medialter 14 août 2014 20:00

            MaQouille, au moins t’auras gagné ta place comme portier du musée de la propagande historique. Faut vraiment avoir de la merde à la place de la cervelle pour voir encore des états quelque part. Le patron de la France (dont 80% des lois sont faites par les industriels dans le pays des baraques à frites), c’est François Hollande smiley smiley MaQouille et sa politique, on dirait un nostalgique du temps où les états existaient encore, un nostalgique de la guerre de 1870 qui peint ses petits soldats de plomb smiley


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 14 août 2014 20:26

             

            - Le patron de la France (dont 80% des lois sont faites par les industriels dans le pays des baraques à frites), c’est François Hollande

            ------> Le fait que les lois soient l’émanation des détenteurs du capital est une chose décrite en long et en large depuis longtemps, Marx parle des gouvernements comme des chambres d’enregistrement de la bourgeoisie.

            Et je n’ai pas dit que le patron, c’est François Hollande …

            -Faut vraiment avoir de la merde à la place de la cervelle pour voir encore des états quelque part. 

            ------> Je réponds qu’il faut vraiment avoir de la diarrhée hémorragique façon Ebola, dans le crane pour ne voir des Etats nulle part (ce qui ne signifie pas non plus qu’ils sont partout) ils restent la base sur la quelle les réseaux même transnationaux projettent leur puissance.

            -un nostalgique de la guerre de 1870 qui peint ses petits soldats de plomb

            ------> Il n’y a rien de nouveau sous le soleil de la politique, mais vous pouvez faire comme si tout est nouveau aujourd’hui pour vous rassurez, tant que ça aide… smiley


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 14 août 2014 17:46

             

            -Voilà ce que m’évoque l’alliance indéffectible qui unit les USA à Israël !

            ------> Rien n’est indéfectible en politique, les cartes changent constamment. Il existe aux Usa des réseaux, dont un très puissant, qui remettent en question cette alliance qu’ils considèrent comme un boulet au pied de l’impérialisme yankee.


            • 2 votes
              Boom_QaBoom Boom_QaBoom 14 août 2014 17:50

              Salut maQ,

              Question indiscrète : de Quel réseau s’agit-il ?


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 14 août 2014 18:01

               

              Les paléo conservateurs ou conservateurs réalistes. Je suis entrain de lire « Strategic Vision » que Brzezinski a publié en 2012 , la remise en question de cette alliance y est éloquente …


            • 6 votes
              medialter medialter 14 août 2014 20:04

              Il existe aux Usa des réseaux, dont un très puissant, qui remettent en question cette alliance qu’ils considèrent comme un boulet au pied de l’impérialisme yankee
              *
              MaQouille qui se laisse encore hypnotiser par le clivage droite-gauche. MaQouille, François Hollande c’est un socialiste, il est contre la finance internationale, il l’a dit lui même pendant sa campagne électorale smiley


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 14 août 2014 20:29

              clivage droite-gauche

              ------> Qui parle de clivage droite /gauche ? Les néoconservateurs et les paléo-conservateurs sont aussi bien insérés chez les républicains que chez les démocrates.

              -François Hollande c’est un socialiste, il est contre la finance internationale, il l’a dit lui même pendant sa campagne électorale

              ------> Ah bon, le père noël existe ? Merci pour ta brillante révélation merdaterre. smiley


            • 3 votes
              Boom_QaBoom Boom_QaBoom 14 août 2014 20:41

              paléo-cons^^
              Tu parles d’un genre de think tank, c’est ça ?
              Alors qui (ou que) représente t-il ?
              Quels intérets ?
              Parce que si c’est juste un groupe méta-politique, permets moi de penser qu’il ne pèse pas lourd...


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 14 août 2014 21:01
              -paléo-cons^^Tu parles d’un genre de think tank, c’est ça ?

              ------> Non , je parle des alterégo des néocons ( leur principal concurrent ) , de gens qui sont impliqué dans les prises de décisions et l’ orientation stratégique des USA.

              -Alors qui (ou que) représente t-il ?Quels intérets ?
              ------> Essentiellement l’ impérialisme américain.Ils veulent que l’Occident dans son ensemble reste prédominant, et que les USA soient prédominants au sein de l’ensemble occidental. C’est la base du « soft power ». Cette stratégie infiniment plus subtile que la brutalité néoconservatrice repose sur une priorité accordée à l’influence, la guerre ouverte ne venant qu’en dernier recours. Cela passe par l’infiltration des élites occidentales, par la détection des membres de ces élites les plus influençables, afin de les favoriser, pour qu’ils deviennent prédominants au sein de leur oligarchie spécifique. Là où les neo -cons bombardent et occupent militairement, les conservateurs réalistes eux proposent de corrompre, diviser, manipuler, pour imposer des gouvernements à la botte des USA. 





            • 2 votes
              scalino scalino 15 août 2014 07:30

              Oula Maq n’allez pas trop vite en parlant de ça aux adeptes du grand complot déjà que pour eux y a que un seul groupe homogène au niveau mondial si vous leurs dites que meme aux sein des états unis il y a plusieurs groupe aux visions différentes vous allez nous les déboussolés les pauvres smiley

              Trop de complexité pour eux là ^^

            • 2 votes
              Le Zouav 15 août 2014 10:08

               Cela passe par l’infiltration des élites occidentales, par la détection des membres de ces élites les plus influençables, afin de les favoriser, pour qu’ils deviennent prédominants au sein de leur oligarchie spécifique. Là où les neo -cons bombardent et occupent militairement, les conservateurs réalistes eux proposent de corrompre, diviser, manipuler, pour imposer des gouvernements à la botte des USA.
               
              Ca fait très complot tout ça :-P
              Ce que vous dite maQ, c’est que ces deux groupes n’utilisent pas les mêmes méthodes, on a des cowboy mal dégrossi d’un coté et de l’autre des types un peu plus subtils. Mais in fine, ils ont la même vision, le projet est le même, ils sont tous convaincu de leur Destinée manifeste, néo ou paléo-con.
              Mine de rien, ça date comme conception des choses...


            • 8 votes
              medialter medialter 15 août 2014 12:40

              Je pense que tu perds ton temps. MaQouille n’admettra jamais le concept de la tête bicéphale. Si moi je perds encore mon temps à échanger avec lui, c’est pour qu’il se révèle au fil des posts.
              *
              Il est de plus en plus évident qu’il défend le sionisme en noyant les événements mondiaux dans des politicailleries sans fin. Il ne fait que dévoyer la définition du sionisme, en prenant celle de wiki (cad celle des sionistes), de manière à éviter d’avoir à aborder son fondement religieux. En se cantonnant à la norme académique, il évite la véritable genèse du sionisme, parce qu’elle est une véritable conspiration (Voir par exemple cette excellente analyse de Meyssan)
              *
              Il va donc reprendre la thèse officielle comme quoi les protocoles sont des faux, et surtout il va soigneusement éviter le sujet du Talmud smiley Tiens MaQouille quelques extraits pour toi smiley
              *
              "Talmud, Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772 : Tout juif qui verse le sang de goyim revient à la même chose qu’une offrande à Dieu"
              *
              "Talmud, Zohar II, 43a : L’extermination des goyim est un sacrifice agréable à Dieu."
              *
              "Talmud, Choschen Ham 26, 1 : Un juif ne doit pas être poursuivi devant un tribunal goy, par un juge goy, ou par des lois non-juives.
              "
              *
              Alors MaQouille, ça te plaît ? Le Talmud est un faux aussi, non ? smiley


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 15 août 2014 14:51

              @scalino

              déjà que pour eux y a que un seul groupe homogène au niveau mondial si vous leurs dites que meme aux sein des états unis il y a plusieurs groupe aux visions différentes vous allez nous les déboussolés les pauvres

              ------> smiley

               Cette histoire d’homogénéité des classes dirigeantes est un des grands fantasmes de ces milieux.

              Et il faut dire aussi que cela existe aussi à l’extrême gauche (mais en moins délirant) avec « la bourgeoisie » comme une grande catégorie essentialisé en ommettant le fait les grands détenteurs du capital ne retrouvent un instinct de solidarité que contre les ennemis communs à tous ses membres, autrement, les capitalistes sont très hétérogènes et en lutte perpétuelle.

               

              @Le zouav

              -Mais in fine, ils ont la même vision, le projet est le même, ils sont tous convaincu de leur Destinée manifeste, néo ou paléo-con.

              ------> Je réagissais à cette phrase de l’article : « l’alliance indéffectible qui unit les USA à israel ! »

              Eh bien sur ce point précis, il existe une divergence radicale que l’on soit paléocon ou néocon …

              @merdaterre

               -Si moi je perds encore mon temps à échanger avec lui, c’est pour qu’il se révèle au fil des posts. 

              ------> Moi, si je perds encore mon temps à échanger avec toi, en toute sincérité, c’est parce que ta psychologie conspirationiste délirante m’intéresse beaucoup. J’ai rarement rencontré des gens qui ont poussé la logique complotiste aussi loin que toi , j’ apprend pas mal de chose sur vos mécanismes mentaux , d’ autant plus que , à la différence des autres complotistes ,délirant , si tu partages leur démence ,tu es loin d’être aussi con que ce que l’ on trouve habituellement dans ces milieux.

              Pour moi, tu es un excellent  sujet d’étude. smiley

              -Il est de plus en plus évident qu’il défend le sionisme en noyant les événements mondiaux dans des politicailleries sans fin. 

              ------> Ca c’est un grand classique conspirationiste que j’ai décrit mainte et mainte fois en échangeant avec toi, on appelle cela « l’intention cachée ».

              Le sujet va sur-interpréter vos propos en fonction de son délire. Pour lui, tout a un autre sens : par exemple, ce que vous dites ne signifie pas ce que vous dites, il y a toujours une autre signification qui doit être trouvée. Le sujet est donc obsédé par l’idée qu’il faut trouver les réelles motivations, qui dans son délire sont forcément différentes des motivations déclarées. 

              Toute personne qui conteste son paradigme délirant est forcément soit un complice, soit un naïf.

              -Il ne fait que dévoyer la définition du sionisme

              ------> Non, je lui donne sa définition orthodoxe çàd l’idéologie politique qui prône l’existence d’ un Etat juif.

              Si pour vous, il s’ agit d’ un grand complot mondial multiséculaire , à vous de donner un nom à cela mais ne reprenez pas le terme « sionisme ».

              -de manière à éviter d’avoir à aborder son fondement religieux

              ------> Le sionisme, bien qu’ à sa source on trouve des juifs laics a bien un fondement pseudo- religieux et je trouve que Gilad Atzmon carractérise tout cela très bien.

              Les juifs laics sionistes sont les pires de tous.

              -Le Talmud est un faux aussi, non ? 

              ------> Je te répondrai exactement la même chose que j’ ai répondu à Piloun qui me sortait des versets du Coran pour me montrer que l’ Islam est une religion profondément perverse selon une approche matérialiste : l’important dans l’analyse religieuse n’est pas le fait religieux en lui-même mais les actions sociales qui en découlent. Autrement dit, l’important n’est pas ce que dit le dogme mais ce que l’individu qui adhère au dogme fait en son nom !

              Le dogme n’est pas fondamental, les pratiques sociales le sont, et c’est ce qui explique qu’un seul et même dogme peut mener à plusieurs pratiques religieuses très différentes les unes des autres.

               

              Partir des textes pour essentialiser une religion n’a aucun sens, parce que ces textes peuvent être interprétés très différemment, dans tous les monothéismes, les débats théologiques (souvent d’un ennui mortel mais ce n’est que mon opinion) sont intenses.

               Le talmud dit tout et son contraire et c’est justement ce qui justifie l’existence du  pipoul.

              Voilà, voilà, je me dévoile n’est ce pas ? smiley


            • 2 votes
              erQar erQar 15 août 2014 16:28

              Salut maQ,
              -
              je comprends ton approche, mais il faut avouer qu’il y a plusieurs centres de pouvoir...et il y en a une qui est bien plus avancé que les autres 
              -
              Et je n’arrive pas à admettre que ce centre de pouvoir (le plus puissant surtout à l’heure de la mondialisation) émerge spontanément, sans avoir une ligne idéologique qui l’anime. Le système capitaliste est un monstre dès le départ (comme tu l’as expliqué), mais il a besoin d’une infrastructure (un squelette et une idéologie) pour se développer
              -
              Par exemple, comment explique tu goldman sachs ? Y a t’il pour toi un dénominateur commun et si oui, quel ce dénominateur commun ? et aussi comment explique tu ceci (goldman sachs dans une banque islamique) ?
              -
              Sinon me concernant, à la différence de medialter, je pense que ce centre de pouvoir a des failles et il est soumis à des contraintes et par conséquent n’est pas invincible.


            • vote
              maQiavel maQiavel 15 août 2014 16:56

              Salut ErQar

              -mais il faut avouer qu’il y a plusieurs centres de pouvoir...et il y en a une qui est bien plus avancé que les autres 

              ------> Lequel exactement ? Moi je ne vois pas de centre de pouvoir plus avancé que les autres, en toute sincérité.

              -Et je n’arrive pas à admettre que ce centre de pouvoir (le plus puissant surtout à l’heure de la mondialisation) émerge spontanément, sans avoir une ligne idéologique qui l’anime. 

              ------> Tous les centres de pouvoir ont une idéologie, évidemment, ce serait un déni d’affirmer le contraire mais je ne sais pas de quel centre tu parles spécifiquement …

              -Par exemple, comment explique tu goldman sachs ?

              ------> Cela nécessite une longue réponse. Il faudrait expliquer toute la dynamique sociale qui amène à la constitution des oligopoles financiers.

              Mais pour te donner une réponse très précise à cette question, je te renvoie à quelques chapitre du livre « l’impérialisme, stade suprême du capitalisme » :

              *La concentration de la production et les monopoles.

              *Les banques et leur nouveau rôle

              *Le capital financier et l’oligarchie financière

              *Le partage du monde entre les groupements capitalistes

              Sinon, si tu essaie de me dire que goldman sachs est le centre décisionnel le plus puissant sur terre, je te dirai que c’est possible. Mais si tu me dis qu’il est le seul centre décisionnel qui détermine tout, je te répondrai que c’est faux.

              Pour aller plus avant car je comprends ce que sous entend ta question : oui je pense qu’il existe une idéologie messianique judéo protestante anglo-saxonne s’appuyant sur une certaine interprétation du  talmud et de l’ancien testament, ou les acteurs animés de cette idéologie se perçoivent comme des élus dont la destiné considérée comme divine est de dominer le monde.

              Cela existe, je ne le nie pas mais ce suprématisme par définition n’est pas le sionisme d’ une part et d’ autre part, je me fiche de l’idéologie qui justifie la quête d’hégémonie des centres décisionnels.

              La question pour moi n’est pas qu’ils aient telle ou telle idéologie, mais qu’ils aient les moyens de faire certaines choses au nom de leur idéologie. Il y’ a peut être en Inde ou ailleurs des gens qui ont des idéologies du genre ou pire mais ils ne nous inquiètent pas parce qu’ils n’ont pas les moyens de leur idéologie.

              Donc la question fondamentale est celle de ces moyens et des institutions qui permettent à des groupes d’accumuler autant de capital (qui est un pouvoir social), il faut donc agir au niveau des institutions pour influer sur la structure et on en revient au classique combat politique que merdaterre déteste et appelle politicaillerie …

               


            • 5 votes
              medialter medialter 15 août 2014 17:23

              "J’ai rarement rencontré des gens qui ont poussé la logique complotiste aussi loin que toi , j’ apprend pas mal de chose sur vos mécanismes mentaux , d’ autant plus que , à la différence des autres complotistes ,délirant , si tu partages leur démence ,tu es loin d’être aussi con que ce que l’ on trouve habituellement dans ces milieux.

              Pour moi, tu es un excellent  sujet d’étude"
              *
              C’est sûr que tu trouveras peu de monde qui ait fouiné aussi profondément que moi dans le complotisme. Ancien scientifique, j’ai pensé un jour, à l’image du zététisme, débunker toutes ces foutaises, et c’est le contraire qui est arrivé : je me suis fait aspirer. Je pense que ça t’arrivera un jour (à moins que tu ne sois ce que je pense pour l’instant, un infiltré), tu ne pourras pas faire le grand écart indéfiniment. En tant que sujet d’étude, tu es vraiment bien tombé. Au moins nous avons ceci en commun, un sujet d’étude.
              *
              "Le sujet est donc obsédé par l’idée qu’il faut trouver les réelles motivations, qui dans son délire sont forcément différentes des motivations déclarées.Toute personne qui conteste son paradigme délirant est forcément soit un complice, soit un naïf."
              *
              Ben disons que quelqu’un qui se déclare ni sioniste, ni anti-sioniste, parce que "le sujet ne l’intéresse pas", ça sent tellement la friture de la petite cuisine tiède que ça génère une immense suspicion. A force de connaître un interlocuteur, on finit par repérer les sujets qu’il excelle à éviter, et c’est d’autant plus flagrant chez quelqu’un qui n’est pas avare de paroles et qui n’hésite jamais à s’étendre indéfiniment. Souvent, dans les échanges, les non-dits sont bien plus explicites que les dits.
              *
              Si pour vous, il s’ agit d’ un grand complot mondial multiséculaire , à vous de donner un nom à cela mais ne reprenez pas le terme « sionisme ».
              *
              Non, c’est à vous de ne pas vous faire piéger par la Nov’langue, surtout pour ce nom là, une définition que les architectes ont pris grand soin d’écarter du débat religieux, parce que c’est là où elle mène. Comme l’a très bien démontré Meyssan dans le lien d’au-dessus, le sionisme existait bien avant Théodore Herzl.
              *

              "Le dogme n’est pas fondamental, les pratiques sociales le sont, et c’est ce qui explique qu’un seul et même dogme peut mener à plusieurs pratiques religieuses très différentes les unes des autres"
              *
              ça c’est ton blabla politicien. Si je prends un des extraits du Talmud (sujet que tu sembles aussi particulièrement soucieux d’éviter), il n’y a aucune mésinterprétation possible, c’est clair comme de l’eau de roche : "Talmud, Zohar II, 43a : L’extermination des goyim est un sacrifice agréable à Dieu."


            • 1 vote
              erQar erQar 15 août 2014 17:39

              maQ,
              -
              Sinon, si tu essaie de me dire que goldman sachs est le centre décisionnel le plus puissant sur terre, je te dirai que c’est possible
              -
              Je voulais préciser qu’une banque qui est aux antipodes de la morale islamique avance caché pour infiltré les sociétés musulmanes.
              Et je pense que goldman sachs n’est qu’un élément
              et que le vrai pouvoir est à la FED (qui est une institution privée)...et je reste convaincu que la chute de la FED cassera la dynamique du système financier mondial et anéantira l’économie impérialiste américain
              -

              Cela existe, je ne le nie pas mais ce suprématisme par définition n’est pas le sionisme d’ une part et d’ autre part, je me fiche de l’idéologie qui justifie la quête d’hégémonie des centres décisionnels.
              -
              Ok, ...c’est comme le protocoles des salauds de sion, on s’en fiche si c’est un vrai ou pas....cependant, je reste mitigé sur ton approche de l’idéologie :

              Je dis que si tu connais ton ennemi et si tu te connais, tu n’auras pas à craindre le résultat de cent batailles. Si tu te connais toi-même sans connaître ton ennemi tes chances de victoires et de défaites seront égales. Si tu ne connais ni ton ennemi ni toi-même tu perdras toutes les batailles.
              Sun tzu, art de la guerre
              -
              Peut être sans le savoir tu connais la stratégie de l’ennemi qui est de verrouillé les institutions
               smiley
              -
              Moi je pense que ce pouvoir se nourrit essentiellement de l’ignorance (refus de désigner son ennemi par exemple), de la cupidité ou d’une manière général des 7 péchés capitaux


            • vote
              maQiavel maQiavel 15 août 2014 19:09

              @merdaterre

              -Ancien scientifique, j’ai pensé un jour, à l’image du zététisme, débunker toutes ces foutaises, et c’est le contraire qui est arrivé : je me suis fait aspirer. 

              Eh ben dis donc, on a un parcours asymétrique. De formation scientifique, j’ai au contraire faillit me faire aspirer jusqu’ à ce que je prenne du recul et fasse une analyse critique de tout ça. Et les choses me sont apparues évidentes : cette peseudo -religion complotiste délirante est une grosse foutaise.

              Mais si je ne m’étais jamais formé politiquement, je serais sans doute tombé dedans …

              -à moins que tu ne sois ce que je pense pour l’instant, un infiltré

              ------> smiley

              -Comme l’a très bien démontré Meyssan dans le lien d’au-dessus, le sionisme existait bien avant Théodore Herzl.

              ------> Non ce que Meyssan explique, ce sont les racines du sionisme. Mais la racines du sionisme n’est pas le sionisme tout comme les racines de l’arbre n’ est pas l’ arbre , ça c’ est une confusion que fait Meyssan.

              -Si je prends un des extraits du Talmud (sujet que tu sembles aussi particulièrement soucieux d’éviter), il n’y a aucune mésinterprétation possible,

              ------> Dans les religions, il y’ a toujours plusieurs interprétations possibles.

              -Talmud, Zohar II, 43a : L’extermination des goyim est un sacrifice agréable à Dieu."

               

              ------> Oui et il est aussi écrit par exemple « Celui qui sauve une vie sauve l’humanité tout entière  » (Michna, Sanhédrin 4:5).

              C’est pour ça que je dis qu’aller au texte n’a aucun sens, il y’a tout et son contraire. C’est l’interprétation du texte et sa manifestation en pratique sociale qui compte.

              Le fait est qu’il existe des talmudistes bon et bienveillant et qu’il existe es talmudistes mauvais qui se comportent en ordure, on trouve la même chose pour l’Islam ou le Christianisme.

              Donc ce n’est pas que j’évite la discussion sur le talmud, pas plus que sur le Coran ou la bible, c’est juste que ce sont des débats théologiques qui ne m’intéressent pas. C’est exactement ce que j’expliquais à piloun sur l’Islam, voilà le lien de l’échange : http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/les-islamistes-sous-le-pouvoir-des-46278#forum12940655

              Tout ce qu’il a trouvé à répondre, c’est que je suis un dhimmi.

              Tu feras à peu près la même chose en me traitant de goy qui a accepté sa condition de veau ou un truc dans le genre, c’est un grand classique de ceux qui ont des certitudes sur des religions qu’ils ne connaissent même pas en réalité …


            • vote
              maQiavel maQiavel 15 août 2014 19:34

              @Erqar

              -Je voulais préciser qu’une banque qui est aux antipodes de la morale islamique avance caché pour infiltré les sociétés musulmanes.

              ------> Mais ce n’est même pas une question d’avancer caché. Si la morale islamique était si morale que cela, il n’existerait pas de « finance islamique ».

              Rappelle toi c’est ce dont on discutait avec micnet qui voulait donner une morale au capitalisme : http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/pierre-manent-nation-et-43306

              Il est évident que la finance qu’elle soit islamique protestante, catholique, hindoue ou je ne sais quoi finira de toute façon par s’émanciper du facteur éthique.

              Là-dessus, je suis déterministe, le mouvement est impossible à arrêter quoi que l’on fasse car il est animé d’une logique intrinsèque…

              -Et je pense que goldman sachs n’est qu’un élément et que le vrai pouvoir est à la FED

              ------> La Fed ne contrôle pas le monde et est loin d’être un centre décisionnel qui détermine tous les autres.

              -Je dis que si tu connais ton ennemi et si tu te connais, tu n’auras pas à craindre le résultat de cent batailles.

              ------> Oui mais je n’ai pas besoin de connaitre la vie de l’ennemi. Ce qui m’intéresse c’est de décrypter sa force, point barre.

              Et la force en politique vient des mécanismes institutionnels, peu importe l’idéologie qui sous tend la prise de contrôle des institutions …

              Combattre l’idéologie de ceux qui exercent le pouvoir au lieu de combattre les mécanismes institutionnels par lesquels ils exercent le pouvoir, c’est lâcher la proie pour son ombre.

              -Peut être sans le savoir tu connais la stratégie de l’ennemi qui est de verrouillé les institutions

              ------> Cela fait partie du jeu, les classes dirigeantes essaient en général de verrouiller les institutions pour garder le pouvoir, c’est la réalité politique depuis la fondation des premiers Etats …

              Donc, il est normal qu’ils essaient de garder le pouvoir et il est normal que d’ autres essaient de le leur prendre.

              Orwell explique bien le jeu dans « 1984 » : « Au long des temps historiques, et probablement depuis la fin de l’âge néolithique, le monde a été divisé en trois classes. La classe supérieure, la classe moyenne, la classe inférieure ( …).

              Ainsi, à travers l’Histoire, une lutte qui est la même dans ses lignes principales se répète sans arrêt. Pendant de longues périodes, la classe supérieure semble être solidement au pouvoir. Mais tôt ou tard, il arrive toujours un moment où elle perd, ou sa foi en elle-même, ou son aptitude à gouverner efficacement, ou les deux. Elle est alors renversée par la classe moyenne qui enrôle à ses côtés la classe inférieure en lui faisant croire qu’elle lutte pour la liberté et la justice.

              Sitôt qu’elle a atteint son objectif, la classe moyenne rejette la classe inférieure dans son ancienne servitude et devient elle-même supérieure. Un nouveau groupe moyen se détache alors de l’un des autres groupes, ou des deux, et la lutte recommence. »



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès