• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > En colère, Laurent Ruquier s’en prend à Nicolas Dupont-Aignan : « Taisez-vous (...)

En colère, Laurent Ruquier s’en prend à Nicolas Dupont-Aignan : « Taisez-vous »

Ambiance extrêmement tendue samedi soir sur le plateau d’« On n’est pas couché ». L’animateur Laurent Ruquier n’a pas réussi à garder son calme face à son invité politique Nicolas Dupont-Aignan.

Le député de l’Essonne Nicolas Dupont-Aignan était l’avant-dernier invité politique de la saison d'«  On n’est pas couché  ». Le patron de Debout la France a longuement exposé ses idées sur la question migratoire en France. « J’estime que notre pays est colonisé […] économiquement, religieusement et migratoirement par les migrants qui arrivent sur notre sol  », a-t-il lancé avant de «  demander aux Français de réagir  » et de déplorer que «  des centaines de mosquées salafistes  » soient installées en France.

«  J’estime que les Français doivent être fiers d’être Français, mais dans la tolérance, doivent dire stop  », a-t-il ajouté. Les propos de l’homme politique ont manifestement agacé les autres invités présents sur le plateau.

Le débat s'emballe après moins d'une demi-heure...

Tags : France Politique Télévision Nicolas Dupont-Aignan Yann Moix Migrants Christine Angot




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • 12 votes
    maQiavel maQiavel 24 juin 2018 16:05

    Ça me gène.

    D’un coté, Ruquier,  ses chroniqueurs  et ses invités incarnant la quintessence de la goooche bobo libérale multiculturaliste me débectent mais d’une force inimaginable. De l’autre NDA que j’appréciais beaucoup à une époque pour sa modération, pour son action d’élu local et parce qu’il essayait de dépasser le clivage gauche droite mais qui perd à présent en pondération et en recul à présent  du fait qu’il  prend un virage radical à droite pour faire une OPA à la fois sur les électeurs LR et FN écœurés,  de telle sorte qu’aujourd’hui j’ai  l’impression de voir un Menard ou une Morano bis , une sorte de caricature de droitard  décomplexé habitué aux raccourcis grotesques et reprenant les éléments de langages caractéristique de cette catégorie.  Cette vidéo devrait me faire prendre parti pour NDA complètement et sans aucune réticence  tellement cette caste bobo médiatico-culturelle m’horripile  mais je n’y arrive pas, NDA s’est trop déporté sur la droite à mon gout, je suis tout de même du coté de NDA dans ce débat mais avec énormément de réserves et du coup ça me gène …


    • 9 votes
      Norman Bates Norman Bates 24 juin 2018 18:43

      @pegaz la tremblote

      On évite de ramener sa hure quand on vote Dassault, Valls et quand on pleurniche avec la secte chaotique...


    • 23 votes
      Qirotatif Qirotatif 24 juin 2018 19:10

      @maQiavel

      Séquence tristement classique de la TV fr. Refaisons le point sur les forces en présence : 

      - D’un côté, nous avons : une femme qui est probablement française et qui dit elle même avoir été très bien accueillie ici mais qui pourtant s’exprime en disant "Nous les Africains", un comédien médiocre, agressif, imbu de lui-même et lui aussi issu de la diversité (dont la famille est probablement devenue française par le décret Crémieux), un ex-musicien qui vieillit mal. A ce trio d’invités, les autres ayant la décence de se taire, tout ce petit monde étant venu vendre sa camelote, s’ajoute le trio infernal de l’inquisition médiatique du service public. Outre l’inénarrable militant politique Ruquier qui impose sur le service public depuis des années (décennies ?) ses idées en interdisant à certains représentants de partis de venir dans "ses" émissions, on retrouve le duo composé de l’ex-révisioniste néo-migrantophile Moix associé à la non moins inconsistante et instable Angot qu’on ne présente plus.

      - De l’autre, NDA.

      Il faut regarder la séquence entière parce que les hostilités arrivent très vite. NDA est interpellé de toutes parts par les invités. De ce que j’ai vu de cette émission, parfois les invités interviennent mais de manière sporadique (ou alors c’est coupé au montage). Ici, ils se transforment en chroniqueurs bis et le réalisateur a voulu mettre en avant qu’absolument tout le monde était opposé à NDA. Ainsi il se retrouve très étrangement accusé d’avoir fait la politique de la France-Afrique alors qu’il n’a jamais été dans aucun gouv et quitté l’UMP depuis plus de 10 ans après avoir été le seul à droite à faire la campagne du "non" au référendum. Il est traité de "menteur" à de multiples reprises par la dame africaine gouailleuse qui se trompe de cible mais s’en moque : elle a décidé qu’il était responsable de tous les malheurs de l’Afrique dont semble-t-il elle se préoccupe davantage que du sort de ses compatriotes Français... alors inutile de discuter quand invectiver suffit. Moix est égal à lui-même : il encaisse la mâchoire serrée quand son maître BHL est ciblé, le pauvre faisant semblant de ne pas comprendre que les marchés aux esclaves libyens comme tout le chaos actuel (dont le migratoire en Europe) dont il semble s’émouvoir sont la conséquence directe de l’œuvre de son mentor que NDA a toujours dénoncée. L’admettre est au-dessus de ses forces et à des années-lumières d’un début d’honnêteté intellectuelle : NDA tient une position sans ambiguïté s’agissant de l’impérialisme et ces guerres inutiles, position qu’il maintient encore aujourd’hui et qui est cohérente, mais ils ont décidé que c’était un facho... le verdict a été prononcé depuis belle lurette.

      Ruquier, comme d’habitude, ne supporte pas la moindre contradiction. Nous ne sommes évidemment pas en présence d’un animateur mais d’un procureur.

      En définitive le débat est pauvre parce que ça n’en est pas un : c’est effectivement un procès en mal-pensance. L’avis de 35% des Français, les millions d’abstentionistes ? Les procureurs et jury ont décidé qu’ils étaient négligeables et même méprisables. Le sommet est atteint avec le mépris exprimé par cette pitoyable assemblée envers les peuples italiens, autrichiens et hongrois, peuples qui, soit subissent de plein fouet l’immigration de masse et ses effets, soit refusent que leurs pays soient transformés. Voilà donc le crime de ces insupportables voisins européens : celui de mal voter, celui de vouloir préserver leurs pays. Voilà donc l’objet du scandale et de l’indignation de Benguigui, Angot et consorts. 

      Le débat est nul parce que la médiocrité des chroniqueurs, animateur et ces invités formatés est désespérante. Après avoir démontré tout le mépris de classe qu’ils avaient envers Poutou, après avoir assailli Asselineau et traité avec la même suffisance tous les invités politiques qui ne pensaient pas comme eux, la fine équipe de Ruquier a voulu se farcir NDA, le souverainiste qui monte (un peu trop pour certains ?). L’impression qui se dégage de cette parodie d’entrevue au parti pris malveillant criant est celle d’une arrogance et d’une condescendance inouïes non pas seulement envers NDA, mais envers tous les Français qui ne pensent pas comme eux. Hélas NDA n’a pas pu développer d’autres thèmes ayant été ramené systématiquement à celui de l’immigration et sans doute s’est-il un peu laisser prendre au jeu pervers auquel il fût convié. 

      Même un sympathisant assumé de DLF trouve qu’hélas, NDA s’est un peu laisser enfermer dans la nasse de ce panier de crabes qui ne représentent que leur petite caste. Cela étant, c’est facile à dire en étant simple spectateur occasionnel d’une incurie merdiatique que l’on abhorre et esquive le plus souvent.  


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 24 juin 2018 19:51

      @Qirotatif

      Il s’agissait vraisemblablement de faire payer ses choix de second tour à NDA. Effectivement ce n’était pas à proprement parlé un débat mais un procès.

      @pegase

      Qui a parlé de voter qui que ce soit ?

      @Zobzob

      Au contraire, je pense que de tous, les droitards sont les plus mignons. Regarde-toi, on a envie de te faire des câlins et de te croquer tout plein … 


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 24 juin 2018 21:35

      @pegase
      Faudra prévenir votre esprit taquin qu’il est HS...


    • vote
      Qirotatif Qirotatif 24 juin 2018 21:38

      @pegase
      "Je suis passé en ville cette semaine, pfff c’est dingue, des femmes bâchées de la tête aux pieds partout, je ne comprend pas, je croyais que c’était interdit de se couvrir le visage sur la voie publique ?"

      Où ça ?


    • 1 vote
      Belenos Belenos 24 juin 2018 22:53

      @maQiavel
      "aujourd’hui j’ai  l’impression de voir un Menard ou une Morano bis , une sorte de caricature de droitard  décomplexé habitué aux raccourcis grotesques et reprenant les éléments de langages caractéristique de cette catégorie."

      Pourriez-vous donner un ou deux exemples ?




    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 25 juin 2018 20:07

      @Belenos

      On peut formuler de façon tout à fait légitime qu’il est irresponsable, dans un contexte de crise économique et identitaire, de recevoir des centaines de milliers de migrants par an puisque cela déstabilise le pays , c’est d’ailleurs mon opinion. Mais on peut le formuler sans véhiculer des fantasmes et des fausses informations.

      Pour ce qui est du fantasme, il y’a par exemple l’usage du terme « colon » pour caractériser les migrants. A mon grand désarroi , j’ai été obligé d’être d’accord avec la réponse de  Yann Moix qui est pourtant un personnage qui m’insupporte.

      Pour ce qui est des fausses informations, il y’a par exemple le fait d’affirmer qu’il n’y a pas de logements sociaux pour les Français qui sont obligés d’attendre que les listes d’attentes se vident alors que ces logements sont disponibles pour les étrangers. Il y’a depuis longtemps la publication de statistiques qui ont contredit cette légende urbaine qui circule sur les réseaux sociaux et dans certains milieux  : les étrangers représentent 11,8% des locataires du secteur social, les Français par naturalisation sont, eux, 8,6% et ceux de naissance sont 79,6%. Les Français sont donc largement majoritaires (88,2%). De plus, sauf exception,  il faut être en situation régulière pour obtenir un logement social : les sans-papiers ou demandeurs d’asile n’y ont pas droit. 

      NDA, en reprenant ces éléments de langage envoie des signaux  à certaines catégories de l’électorat, celles des droitards bas du front qui en ont gros, qui sont tellement été écœurés par les discours politiquement correct (à raison à mon avis ) qu’ils s’abreuvent comme des héroïnomanes à tous les symboles et discours politiquement incorrect ( en recréant une nouvelle forme de conformisme au passage , ce en quoi ils ont tort à mon avis ). Il y’a d’autres exemples comme ça, par exemple sur les thématiques sécuritaires  comme la proposition du bagne pour les jihadistes (alors qu’il a la capacité de formuler ses propositions de façon moins polémiques), rétablir l’état d’urgence ou sur les thématiques économiques comme son histoire de travail obligatoire.

      Bref, à force de courir après cet électorat, il va finir par ressembler à un clone de Menard ou de Morano et pour pas grand-chose car malgré ses bons résultats actuels dans les sondages, sa stratégie se soldera par un échec dès que Marion montrera le bout de son nez puisque de toute évidence , la famille Le Pen fait niche pour plusieurs générations encore ce segment de marché électoraliste …


    • 3 votes
      Belenos Belenos 25 juin 2018 21:14

      @maQiavel
      "Pour ce qui est du fantasme, il y’a par exemple l’usage du terme « colon » pour caractériser les migrants. A mon grand désarroi , j’ai été obligé d’être d’accord avec la réponse de  Yann Moix qui est pourtant un personnage qui m’insupporte."

      D’abord, il ne faut pas oublier que dans un échange oral qui repose sur l’improvisation, surtout avec une bande de chiens enragés comme ici, l’ordre des propos est important. Or, NDA ne lance pas cette comparaison entre colons et migrants d’emblée. Il commence par dire que la France est aujourd’hui colonisée et il met en tête de la liste des responsables de cette colonisation... les Etats-Unis. Ensuite, même s’il est vrai que les migrants ne sont pas des colons au sens propre (évidemment), cela ne me dérange pas qu’il utilise ce terme d’une manière rhétorique, comme une métaphore, puisque c’est un candidat politique qui doit s’adresser à la foule avec des formules simples d’une manière pragmatique et non un sociologue ou un historien qui fait une conférence. 

      "Bref, à force de courir après cet électorat, il va finir par ressembler à un clone de Menard ou de Morano."

      Peut-être. Mais les deux M que vous citez sont davantage plafonnés dans leur ascension politique par leur style "têtes à claques" (à cause de leur visage et leur voix par exemple) que par leur idéologie ou même que par leurs déclarations. NDA a un autre style, également différent de celui des Lepen. Dans le fond, NDA a compris un truc : c’est la culpabilisation qui empêche les langues de se délier. Il prend le parti de libérer la parole et compte sur le fait que la population française lui accordera pour cela son estime et ses faveurs. Vu la distribution actuelle des cartes, ce n’est pas si mal jouer. Vous savez très bien qu’il n’aurait aucune chance en misant sur l’intelligence et le sens de la nuance. On doit parler à la multitude avec des images... comme Jésus.  smiley


    • 2 votes
      Belenos Belenos 25 juin 2018 21:30

      Et à propos de la droitardise et de la gauchiasserie, je dirai ceci. 

      Les concepts de droite et gauche ne sont pas pertinents. S’il faut distinguer deux grandes tendances idéologiques, la distinction entre souverainiste et mondialiste est plus pertinente. Et s’il faut distinguer deux grands soubassements psychologiques aux tendances politiques, la distinction entre les politiques maternelles et les politiques virilistes sera plus adéquate. Depuis quelques décennies, nous sommes en Europe dans une orientation politique largement dominée par le maternalisme (culpabilisation, leçons de morale perpétuelles, sécurisation à outrance... ) et les populations commencent à en avoir assez. On voit donc se reformer des approches plus virilistes (responsabilité individuelle, protection du territoire, solutions physiques radicales...). On peut appeler ça de la droitisation ou du fascisme si on veut mais ma terminologie se référant à la dualité parentale est plus éclairante quant aux ressorts fondamentaux du phénomène. On ne peut gouverner que par l’infantilisation (un adulte n’acceptant aucune autorité) donc en étant papa et/ou maman. Cela fait un moment qu’on a eu des mamans. Certains préféreraient avoir un papa. Un papa Poutine par exemple. Les Etasuniens se sont eux aussi trouvé un papa, un peu fou, mais quand même une figure paternelle. 


    • 1 vote
      Belenos Belenos 25 juin 2018 21:38

      Si l’on suit mon analyse, on comprend une chose assez évidente : le FN n’avait aucune chance aux dernières élections présidentielle, ne serait-ce que parce qu’il était représenté par... une femme... et un homme qui aime les hommes... ces deux têtes d’affiche ayant d’ailleurs fini par se séparer. Le casting était contraire au scénario sur le plan symbolique. 


    • 5 votes
      Qirotatif Qirotatif 25 juin 2018 21:48

      @maQiavel
      Dans quel pays accorde-t-on près de 12% des logements sociaux (donc payés avec les impôts des contribuables français) à des étrangers ? Je n’ai pas vérifié tes chiffres, mais te demande de répondre à cette simple question ainsi qu’à la suivante. Dans quel pays délivre-t-on gratuitement des soins de santé intégralement gratuits (contrairement aux cotisants français et immigrés en situation régulière) y compris des traitements lourds (chirurgie ortho, traitement de cancers et autres maladies exotiques, greffes, etc.) ?

      Tu es de plus en plus méprisant envers les "droitards bas du front", expression que tu emploies à foison mais je n’ai toujours pas saisi quel est ton projet malgré des milliers de post. Exprime-le je te prie.


    • vote
      Qirotatif Qirotatif 25 juin 2018 21:50

      Navré pour cette grammaire approximative... je tape un peu vite, le sens y est.


    • 6 votes
      Belenos Belenos 25 juin 2018 21:52

      @maQiavel
      "Pour ce qui est des fausses informations, il y’a par exemple le fait d’affirmer qu’il n’y a pas de logements sociaux pour les Français qui sont obligés d’attendre que les listes d’attentes se vident alors que ces logements sont disponibles pour les étrangers. Il y’a depuis longtemps la publication de statistiques qui ont contredit cette légende urbaine..."

      Ce n’est pas de cette manière que les raisonnements se font dans la population. Albert Martin sait que sa fille ne trouve pas de logement social et constate qu’une famille de réfugiés s’installe dans son HLM. C’est suffisant pour lui. Pour beaucoup de Français, la logique est la suivante : mes grands-parents ont fait la guerre, mes parents ont travaillé toute leur vie en France, et mes enfants ne peuvent pas en profiter parce que des étrangers viennent prendre leur place, encouragés par le gouvernement et sous les applaudissements des célébrités médiatiques. Pour ces "bas du front", les Français doivent passer avant TOUS les étrangers, donc un 50/50 ou même un 90/10 serait scandaleux. Cette logique nationaliste est peut-être basique mais elle n’est pas absurde dans un monde partagé en nations. Et pourtant ces mêmes personnes peuvent être généreuses quand on leur demande. Mais là on leur prend, et c’est très différent. 


    • vote
      Qirotatif Qirotatif 25 juin 2018 22:09

      J’anticipe : Educ pop à la démocratie directe en attendant le grand effondrement qui ne viendra peut-être pas mais pour quel projet... that vvas my question... 


    • 2 votes
      Belenos Belenos 26 juin 2018 06:49

      @Belenos
      "Et s’il faut distinguer deux grands soubassements psychologiques aux tendances politiques, la distinction entre les politiques maternelles et les politiques virilistes sera plus adéquate. Depuis quelques décennies, nous sommes en Europe dans une orientation politique largement dominée par le maternalisme"

      https://www.youtube.com/watch?v=Sd68drtoQL4&nbsp ;

       smiley


    • 1 vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 06:50

      L’extrait est en rapport avec le propos à 12 mn. 



    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 26 juin 2018 11:24

      @Qirotatif

      Oh, j’emploie l’expression "droitard" au moins autant que tu utilises celle de "gauchiste ".

      Peut être qu’en effet je deviens de plus en plus méprisant envers les droitards. Mais si ce que tu dis est vrai , ce mépris est à équidistance de celui que j’éprouve pour les gauchistes que j’ai critiqué ici de nombreuses fois dans des commentaires ou dans des articles en m’inspirant principalement de la critique qu’en fait Michéa ( qui est pour moi la meilleure ) ou même de personnage comme Alain Soral à l’époque ou je jugeais qu’il produisait des analyses de qualité. La gauchiasserie (ou le gauchisme) est une dépravation de la gauche et la droitardise (ou le droitisme ) est une dépravation de la droite. Ayant déjà suffisamment dit sur la gauchiasserie, c’est la droitardise qui m’intéresse aujourd’hui, c’est la puissance émergente , c’est elle qui a le vent en poupe. En réalité le gauchisme a déjà perdu la lutte pour l’hégémonie culturelle du fait de ses aberrations. Si le droitisme ne gagne pas, c’est tout simplement à cause de ses propres tares, la droitardise est tellement dégénérée et batarde qu’elle est dans l’incapacité de prendre une victoire qu’il suffirait de ramasser en tendant les bras. Et de ma perspective, c’est heureux. Ce que je souhaiterais, ce serait que la gauchiasserie et la droitardise s’effondrent afin de permettre l’émergence d’une gauche et d’une droite d’un niveau supérieure. Mais je suis pessimiste, l’homo festivus digne représentant du gauchisme et l’homo reactus qui incarne le droitisme, vont continuer de pourrir le débats dans les décennies à venir en s’affrontant de façon binaire, manichéenne, viscérale et épidermique. Le cerveau archaïque et ses réflexes reptiliens seront mit à honneur dans cette lutte sans merci entre politiquement correct et politiquement incorrect (qui n’est qu’un politiquement correct renversé mais toujours aussi conformiste et grotesque). Déconstruire cet affrontement, voilà ce à quoi il faut se livrer de ma perspective.

       

       

      Dans quel pays accorde-t-on près de 12% des logements sociaux (donc payés avec les impôts des contribuables français) à des étrangers ? Je n’ai pas vérifié tes chiffres, mais te demande de répondre à cette simple question ainsi qu’à la suivante. Dans quel pays délivre-t-on gratuitement des soins de santé intégralement gratuits (contrairement aux cotisants français et immigrés en situation régulière) y compris des traitements lourds (chirurgie ortho, traitement de cancers et autres maladies exotiques, greffes, etc.) ?

      ------> Je ne sais pas, je n’ai pas vérifié. Mais ce n’était pas le problème que j’ai soulevé. Je n’ai pas dit que c’est une bonne chose. Par contre, je dis que les étrangers ne sont ni majoritaires, ni prioritaires dans les logements sociaux.

      Sinon, on peut être contre le fait que le moindre étranger bénéficie de logements sociaux ou d’aides médicales, je n’ai pas dit que ce positionnement était mauvais.


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 26 juin 2018 11:28

      @Belenos

      -Les concepts de droite et gauche ne sont pas pertinents. S’il faut distinguer deux grandes tendances idéologiques, la distinction entre souverainiste et mondialiste est plus pertinente.

      ------> Nous en avions déjà discuté et je vous avais répondu ici.

      Il fut un temps ou je croyais que ce clivage était dépassé mais j’avais tort, je pense à présent que ce clivage structurera plus que jamais les représentations sociétales dans ce XXI siècle dans les pays occidentaux.

      Ce clivage n’est pas une question de parti politique, c’est un phénomène bien plus profond qui structure nos représentations mentales et dont je ne suis pas épargné, d’ailleurs les partis politiques ne se superposent plus sur ce clivage (ce que je disais depuis longtemps et le phénomène Macron l’a effectivement fait exploser).

      J’ai une approche fonctionnelle du langage, je pense que les noms et les mots sont des conventions qui permettent de communiquer et de décrire les phénomènes (pour faire très simple). Je ne suis pas particulièrement attaché aux mots « gauche » et « droite », si je les utilise, c’est parce que c’est ainsi qu’ont été nommé les phénomènes que décrivent ces mots historiquement. On pourrait les changer, leur préférer le terme « progrès » et « réaction », « parternalisme » et « virilisme », « Mickey » et « Donald », peu m’importe si tant est que l’on décrive la même chose avec les mêmes mots ( en Angleterre , il a d’ailleurs porté le nom de « Whigs » et de « Tories » ). C’est le phénomène en lui meme qui m’intéresse.

      Pour ces "bas du front", les Français doivent passer avant TOUS les étrangers, donc un 50/50 ou même un 90/10 serait scandaleux. Cette logique nationaliste est peut-être basique mais elle n’est pas absurde dans un monde partagé en nations. Et pourtant ces mêmes personnes peuvent être généreuses quand on leur demande. Mais là on leur prend, et c’est très différent. 

      ------> Peut être. Mon propos n’est pas de dire qu’il faudrait que des étrangers passent avant des Français ou l’inverse. Je ne me situe même pas dans ce débat là ici. Par contre, l’idée selon laquelle les étrangers sont prioritaires dans l’accès aux logements sociaux est fausse. C’est malgré tout une idée très répandue.

      Si on souhaite que tous les Français passent avant tous les étrangers ou tout simplement que les étrangers ne puissent pas bénéficier de logements sociaux, c’est ça qu’il faut énoncer clairement.

       

      Mais les deux M que vous citez sont davantage plafonnés dans leur ascension politique par leur style "têtes à claques" (à cause de leur visage et leur voix par exemple) que par leur idéologie ou même que par leurs déclarations.

      ------> Je ne suis pas d’accord avec vous. Je pense que la façon de présenter les choses influe sur le style. Et le style d’agitateur est assez différent de celui du responsable publique qui aspire à des fonctions et qui ne va pas sur un plateau pour polémiquer mais pour débattre et faire des propositions afin de résoudre des problématiques concrètes. Les formules à l’emporte pièce et les raccourcis créent la polémique, ils donnent aux contradicteurs envie de vous mettre des claques et vous fait finalement passer pour une tête à claque. C’est comme ça que je le vois. Et je trouve décevant que NDA ( que je respectais ) se moranise ou se ménardise ainsi.

      NDA n’aurait aucune chance en misant sur l’intelligence et le sens de la nuance mais il n’aura aucune chance non plus en se caricaturant et en jouant les agitateurs demago de plateaux télé , déjà parce que ce segment de marché est occupé comme je l’ai expliqué plus haut mais en plus parce qu’il va s’aliéner les personnes qui ne supportent pas ses raccourcis. Mais il fait ce qu’il veut, en ce qui me concerne, je vois de moins en moins de différence entre NDA , Morano et Menard et ça va s’accentuer si cette tendance se poursuit.


    • vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 11:40

      @maQiavel
      "Il fut un temps ou je croyais que ce clivage était dépassé mais j’avais tort."

      Vous avez tort aujourd’hui de le nommer ainsi. Il existe un clivage mais sa dénomination est... maladroite (si je puis dire). 


    • 1 vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 11:53

      @maQiavel
      "J’ai une approche fonctionnelle du langage."

      Le langage est plus fonctionnel avec des mots justes, et c’est particulièrement important pour les concepts opposés et/ou complémentaires. Vous pouvez aussi bien dire que "froid" et "chaud" pourraient être remplacés par "Lune" et "Soleil". Vous pouvez le dire et le faire, mais il n’est pas vrai que ça fonctionnera aussi bien. Une partie importante du sens ne passera pas, des erreurs seront induites, des raisonnements fallacieux seront produits sur cette base erronée. C’est ce qui se passe avec droite/gauche


    • vote
      Baston Labaffe Gaston Lagaffe 26 juin 2018 11:55

      @maQiavel
      Mais il fait ce qu’il veut, en ce qui me concerne, je vois de moins en moins de différence entre NDA , Morano et Menard et ça va s’accentuer si cette tendance se poursuit.

      .

      Evidemment puisque ce que NDA veut ainsi que Menard et Wauquiez (qui y viendra forcément), Morano je ne sais pas car elle n’est pas capable de raisonnement autre que simiesque donc elle suit la tendance, c’est du mimétisme car elle est trop limitée intellectuellement pour établir une stratégie, c’est la fameuse union des droites initiée par Ménard à la chute du FN. Avec Legalou, Bild, TV libertés et tous ces groupuscules ainsi que peut être Marion Maréchal plus la peine. 

      .

      Logique donc qu’ils tiennent le même discours pour définir une ligne politique claire... Pour battre "la gauche" et/ou Macron...

      .

      Politique à la française qui s’agite beaucoup pour brasser de l’air mais rien ne changera fondamentalement tant que Merkel sera toujours au pouvoir et que les italiens soient encore seuls (mais plus pour longtemps) à se radicaliser au niveau gouvernemental, merkel est sur un siège éjectable et là Macron suivra l’Allemagne sur le plan politique pour rester sur le trône, mais on va clairement vers une "droitisation" politique européenne sur l’immigration, n’en déplaise au couillon technocrates de bruxelles, on ne légifère pas le vivant impunément, le vivant reprend ses droit.e.s, simple question de bon sens et d’anthropologie smiley Aucun animal ne laisse son territoire vital se faire envahir par des aliens, ça va de l’insecte au mammifères en passant par toute la gamme naturelle des espèces connues... Et on voudrait que l’homme au nom de ses propres droit.e.s devrait réagir autrement sous peine d’amendes et de rackets divers venant de parasites bureaucrates ?

      .

      Je ne sais pas mais ça me paraît simple comme bonjour... Mais je me trompe sûrement, je me trompe tout le temps...


    • 1 vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 11:56

      @maQiavel
      "NDA n’aurait aucune chance en misant sur l’intelligence et le sens de la nuance mais il n’aura aucune chance non plus en se caricaturant et en jouant les agitateurs demago de plateaux télé."

      Je ne le vois pas du tout sur cette pente. 


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 26 juin 2018 12:15

      @ Moranozatara la droitardise

      Tu ne me verras jamais faire la promotion de Trump

      ------> Et moi tu ne me verras jamais faire la promotion d’Hillary. Donc pourquoi m’emmerder avec elle ? A chaque fois que tu le feras, je te tendrais un miroir en t’assimilant à Trump pour rétablir l’équilibre, c’est aussi simple que ça.

      Parenthèse, tes posts transpirent l’intelligence  smiley  . Avant de venir me parler de ce qui est digne ou non de ma cervelle, occupe-toi de ce qui serait digne de la tienne.

      Ce qui n’empêche pas de voir des centres, des casernes, des bâtiments historiques réquisitionnés, loués, payés avec les deniers publiques pour les loger, là ou les SDF fr restent confortablement dans la rue

      ------> HS. Et en plus  c’est vraisemblablement une problématique que tu ne connais pas, tu fais là une Morano. C’est marrant de voir toutes ces belles âmes s’inquiéter tout d’un coup de la situation des SDF, dès qu’il s’agit de les opposer aux migrants, ils deviennent tout d’un coup très intéressant, hein moranozatara ? 

      autre chose, pour des raisons de commodité, si tu en viens à me parler, le minimum serait de l’indiquer (@) au lieu d’envoyer cela au milieu d’un post quelconque... 

      ------> Je fais ce que je veux que celà te plaise ou non , je n’ai pas d’ordre à recevoir de toi. Qui a dit que je voulais être commode ? On a déjà dépassé ce stade ... 


    • 1 vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 12:21

      @maQiavel

      Ne perdons pas de vue que NDA n’a pas proposé de laisser les réfugiés mourir de froid et de faim dans la rue en France, mais de limiter leur entrée en France. Un commentaire raisonnable à ce sujet : :https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/entrevue-cette-fois-ci-honnete-77509#forum13188743


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 26 juin 2018 12:26

      @Belenos

      -Vous avez tort aujourd’hui de le nommer ainsi. Il existe un clivage mais sa dénomination est... maladroite (si je puis dire). 

      ------> Elle est peut être maladroite, peut être pas mais c’est ainsi qu’on le nomme conventionnellement historiquement, je ne considère donc pas avoir tort de le nommer ainsi. Mais si vous parvenez à créer une nouvelle convention de langage pour ces mot qui soit accepté par la société, je n’aurais rien contre,

      -Vous pouvez aussi bien dire que "froid" et "chaud" pourraient être remplacés par "Lune" et "Soleil".

      ------> Si conventionnellement, « lune » a le contenu qu’on donne aujourd’hui au mot « froid » et « soleil » le contenu qu’on donne aujourd’hui au mot « chaud », j’utiliserai ces mots là pour me faire comprendre.   


    • 1 vote
      Ozi Ozi 26 juin 2018 12:32

      @Belenos :"NDA n’a pas proposé de laisser les réfugiés mourir de froid et de faim dans la rue en France, mais de limiter leur entrée en France"

      Logique, vu que son bénévolat obligatoire va déjà envoyer des centaines de milliers de Français à la rue, ces dernières seraient dès lors bien trop petites si on ne limitait pas l’entrer d’étangers.. Et puis on veut bien des millions de miséreux sdf mais Français...  smiley


    • 1 vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 12:34

      @Ozi
      Cette proposition de bénévolat obligatoire est une stupidité politicienne. 


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 26 juin 2018 12:36

      @Gaston Lagaffe

      Evidemment puisque ce que NDA veut ainsi que Menard et Wauquiez, c’est la fameuse union des droites initiée par Ménard à la chute du FN. Avec Legalou, Bild, TV libertés et tous ces groupuscules ainsi que peut être Marion Maréchal plus la peine.

      ------> Exactement. Ils sont tous entrain de chercher une union des droites qui n’adviendra pas de si tôt pour de nombreuses raisons. Ce n’est pas nouveau, ce fantasme de l’union des droites existe  depuis le XIXème siècle, lire à ce titre le très bon livre de François Huguenin sur l’histoire intellectuelle des droites.


    • 1 vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 12:38

      @maQiavel
      "Mais si vous parvenez à créer une nouvelle convention de langage pour ces mot qui soit accepté par la société, je n’aurais rien contre."

      Je m’y emploie à l’instant présent.  smiley


    • 1 vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 12:41

      @maQiavel
      "Si conventionnellement, « lune » a le contenu qu’on donne aujourd’hui au mot « froid » et « soleil » le contenu qu’on donne aujourd’hui au mot « chaud », j’utiliserai ces mots là pour me faire comprendre." 

      La langue est comme un navire : il y a l’équipage comprenant les pilotes et les mécaniciens... et les passagers qui regardent le paysage et qui iront forcément là où ira le bateau. 


    • 1 vote
      Ozi Ozi 26 juin 2018 12:43

      @Belenos :"Cette proposition de bénévolat obligatoire est une stupidité politicienne"

      Là t’es vache, la seule mesure qui unissait enfin les droitards de toutes obédiences...

       smiley


    • 1 vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 12:44

      @Zatara
      "mais comment peut on même envisager d’utiliser l’expression bénévolat obligatoire."

      Par ironie, je suppose, non ? J’imagine que cette expression n’est pas employée par ceux qui voudraient voir apparaître ce dispositif tordu.


    • vote
      Belenos Belenos 26 juin 2018 12:45

      @Ozi
      "la seule mesure qui unissait enfin les droitards de toutes obédiences..."

      Non, je crois que le FN est contre.  smiley


    • 1 vote
      Ozi Ozi 26 juin 2018 12:47

      @Belenos :"J’imagine que cette expression n’est pas employée par ceux qui voudraient voir apparaître ce dispositif tordu."

      -----> http://www.lagazettedescommunes.com/497294/nicolas-dupont-aignan-la-france-des-terroirs-est-en-train-de-crever/

       smiley


    • vote
      maQiavel maQiavel 26 juin 2018 12:47

      @Moranozatara

      Cette réponse de chiard de maternel m’indique que tu n’as ni l’envie, ni l’intelligence de produire autre chose, au choix.

      ------>  Penses ce que tu veux de mon intelligence mais tes coms ne permettent pas de produire autre chose, tu ne laisse pas d’autres choix que de descendre à ton niveau d’aficionado de Morano qui en a gros. Je ne parle même pas de tes sempiternels HS là.


    • 2 votes
      Ozi Ozi 26 juin 2018 12:48

      @Belenos :"Non, je crois que le FN est contre"

      Quel FN ? Celui du lundi ou du mardi ? Du matin ou du soir ?

       smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès