• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > VIDÉO CHOC : "Wallah, on baise les condés ! Ils ont peur !" Des policiers (...)

VIDÉO CHOC : "Wallah, on baise les condés ! Ils ont peur !" Des policiers insultés et provoqués par de jeunes délinquants du 94

Depuis 24 heures, cette vidéo amateur fait le buzz sur la Toile. La scène se déroule, fin août, dans le quartier des Boullereaux à Champigny-sur Marne (94). Des jeunes se filment en insultant des policiers qui restent stoïques. L’équipage de « police-secours » du commissariat de Champigny-sur-Marne se livrait à un contrôle de routine aux abords de la gare, vers 5h30, en appui du GPRS, le service de sécurité de la RATP. Ces comportements n’avaient pas été suivis d’interpellations. Une enquête doit être ouverte.

Ce 17 octobre, l'association policière Mobilisation des policiers en colère (MPC) a décidé de publier la vidéo sur ses pages Facebook et Twitter, avec ce message :

"Nous voyons pulluler sur des pages anti-flics, antifa, anti-système, anti-sandales taille 42 et autres anti-tout, que les policiers ne se maitrisent pas. Qu’ils sont des cow boys, des gens sans sentiment et sans maitrise de soi.

Regardez cette vidéo, et mettez vous une seconde à leur place.
Ce n’est pas un cas isolé sachez-le hein… C’est ça tous les jours.

Ces jeunes ne sont ni harcelés, ni humiliés, ni contrôlés au faciès.
Ces jeunes ne sont pas des victimes.

Seulement cette fois leur publication peut être rendue publique, seulement cette fois nous espérons qu’ils assumeront, et que le peuple nous comprendra.

Nous sommes filmés à la moindre interpellation, même quand elle se passe bien, nous sommes accusés d’agression.
Une interpellation n’est pas une agression Messieurs dames, nous sommes garants des libertés et des droits, nous sommes garants de la justice.

Nous ne sommes pas là pour enfiler des perles ou emballer des madeleines.
Nous sommes droits, fermes, lucides et maîtres de nous.

Nous sommes fiers de nos collègues filmés.

Nous ne devenons pas hystériques comme un toxicomane en manque lors d’une perquisition, suivez mon regard à gauche, tout à gauche.
Nous ne sommes pas des rappeurs célèbres.

Nous sommes le dernier rempart, celui qui sépare le mal du bien, la malhonnêteté de la justice, l’ordurerie du respect.

Nous oeuvrons pour la sécurité de tous, mais sans moyen, sans soutien, jetés en pâture à la vermine délinquante.

Nous vous demandons de partager cette vidéo tellement probante, tellement vraie, tellement habituelle, un partage comme un geste citoyen, parce que nous avons besoin de vous comme vous avez besoin de nous !
Partagez !!!"

Commentaire de Sophie Muller, qui se présente comme policière sur Twitter :

"Ce policier filmé est un grand professionnel. Sachez-le. Je ne suis pas sûre que j'aurais gardé mon sang-froid face à ces jeunes. Cette vidéo ne nous montre pas de violences policières mais l'impuissance des forces de l'ordre face au nombre. Voilà une réalité de notre quotidien.

Dans un monde idéal, il aurait fallu interpeller tout le monde en employant inévitablement la force. La scène aurait été filmée et coupée au montage pour faire des policiers les auteurs. Indignation, marche blanche les jours suivants pour dénoncer les violences policières."

Selon une information du Parisien, ce mercredi en toute fin d’après-midi, l’auteur de la vidéo a finalement été interpellé sans difficultés à Champigny. « Seul, il était beaucoup moins virulent qu’il y a quelques semaines  », ironise une source policière. Ce jeune homme était déjà connu pour divers faits de délinquance.

La cité des Boullereaux, à Champigny-sur-Marne, est surnommée "Shitland", en référence à l'impunité dont jouissent les dealers de drogue.

Une chaîne YouTube permet d'ailleurs de découvrir certaines des réalisations "artistiques" des jeunes du quartier, où la culture de la haine semble bien ancrée :

- Boullereaux 94 "c'est la base"

- Boullereaux city 94 feat sisi-K

Tags : Violence urbaine Drogues Banlieue Police Facebook Twitter




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • 15 votes
    Qirotatif Qirotatif 18 octobre 09:58

    Parfait... 

    A diffuser largement pour que nos endormis de concitoyens comprennent bien ce qui se passe. Et cela... cela n’est rien. Des insultes, des caillassages, des flics renversés par des motos de "jeunes" qui roulent n’importe comment et ne s’arrêtent jamais, c’est aussi tous les jours. Cela peut aussi être des mères avec leur poussette, des personnes âgées, peu importe pour eux, la vie d’autrui ne compte pas, autrui n’existe pas ta vu ma gueule. Ils s’expriment en onomatopées, en borborygmes, dans un langage décharné de la poésie des argots d’antan. Il n’y a rien chez eux. Le vide absolu. Sans doute le genre de jeunes que Macron enlacerait tout en se faisant traiter de ce qu’il est, à savoir ce que désigne son ami Alain Minc en parlant des banquiers. Vive la République et vive... la République.

    • vote
      mmbbb 18 octobre 20:18

      @Qirotatif c ’est tout de même un secret de polichinelle , mais le francais s en tape C ’est avant tout l idelologie qui enferme les esprits et il ne peut pas avoir de debat rationnel. Les bobos comme Besson Philippe, le chantre de E MACRON, etant pour la mixite sociale n a jamais vecu en cite , Il se serait fait casser ( pas le cul parque comme dans la derniere video , le petit rappeur emploie le terme Pede , la je me marre parce que personne ne portera plainte pour infamie ) , c ’est la France actuelle fractionnee qui s ignore. In fine il faut riche et habiter les beaux quartiers et s ’en battre les couilles . Il est vrai mes propos sont vulgaires mais la realite Au moins je ne me cache pas derriere un verbiage fumeux et convenu trop usité dans les medias


    • 2 votes
      Duke77 Duke77 18 octobre 21:17

      @Qirotatif
      "Cette vidéo ne nous montre pas de violences policières mais l’impuissance des forces de l’ordre face au nombre. Voilà une réalité de notre quotidien." Ils ont qu’à être moins le cul derrière un radar et plus derrière les gens malhonnêtes et les délinquants.

      Oui, ces jeunes sont des jeunes cons désabusés en plus de ne pas avoir la couleur locale. Oui ce sont des individus capables d’agresser et de faire le mal autour d’eux. Mais qui les a créé si ce n’est les pourris qui nous gouvernent et qui ont la collaboration des policiers pour réprimer les manifs, perquisitionner chez un député d’opposition et veillez à bien garder le peuple à sa place. Ne pas aller chercher les armes de Benalla et laisser le temps à la mafia de se couvrir, voilà un scandale ! Ils étaient où les flics pour dénoncer cette brbouzerie ? Putain mais c’est leur chez le Président actuel ! Qui peut supporter un chef pareil ?! Moi, j’aurais démissionné depuis longtemps ou j’aurais monté une opération de résistance au sein de la police : la 5e colonne ! Que les policiers arrêtent de mettre des PV pour de faux prétextes, qu’ils se mettent en grève pour de bon et aux côtés des gens qui dénoncent le système. Qu’ils prennent des risques ! Sinon, s’ils veulent un métier tranquille, qu’il fassent pousser des légumes bio.


    • 1 vote
      Joe Chip Joe Chip 19 octobre 00:32

      @Qirotatif

      N’oublie pas la grotesque mise en scène avec François Hollande s’excusant au nom de la nation au chevet du pauvre Théo qui vient d’être mis en examen pour escroquerie et détournement d’argent public :

      http://www.leparisien.fr/faits-divers/theo-mis-en-examen-pour-escroquerie-en-bande-organisee-25-09-2018-7902117.php


    • 1 vote
      Garibaldi2 19 octobre 04:30

      @Duke77

      Il semble bien que les injures sont proférées tout près du micro du téléphone mais pas assez fort pour que les policiers puissent les entendre distinctement : « Sur le coup, nos collègues ont perçu des insultes, mais pas aussi distinctement que celui qui regarde ces images ».

      http://www.leparisien.fr/faits-divers/une-video-d-insultes-revulse-les-policiers-17-10-2018-7921935.php

      Ca me fait penser à la famille Groseille (La vie est un long fleuve tranquille) qui insulte le présentateur en crachant sur l’écran de télé.

      L’auteur de la vidéo est un kéké qui se la pète. Rien de bien méchant. Traiter les flics de tous les noms, quand ils ne peuvent pas entendre, comme quand on passe au niveau d’un radar mobile dans sa voiture, c’est un comportement habituel chez les Français : ’’Tiens regarde les enf...., toujours à nous faire chier plutôt que de courir après les voleurs, ...’’. Par contre, face à face, c’est une autre paire de manches car l’injure à un représentant de l’ordre dans l’exercice de ses fonctions ça peut coûter cher.

      Il est 5h30 du matin au moins d’août. A mon opinion il y a de la bibine et du chichon dans l’air. Les flics sont pro. Les mecs bourrés (pas que les mecs), les braillards, les débiles, c’est leur quotidien et ça ne date pas d’hier. Faites la sortie des boîtes de nuit sur la Côte d’Azur au mois d’août avec une patrouille et vous m’en direz des nouvelles. !


    • 1 vote
      Qirotatif Qirotatif 19 octobre 08:44

      @Duke77
      Je me fous de leur couleur et si tu connais un peu ces banlieues tu dois admettre que ce qui n’est pas très "couleur locale", c’est plutôt le blanc... mais ça n’a ici aucune importance : C’est leur éducation qui est en cause et donc leurs parents, des gens incapables d’élever leur marmaille et c’est ainsi avec certaines communautés. Personne n’a jamais vu des jeunes d’origine asiatique se comporter ainsi. Personne ne voit à la campagne des jeunes se comporter ainsi. Dernièrement un gamin de 13 ans est mort dans le 93 roué de coups de barre de fer. La préfecture propose la mise en place d’une "médiation sur les violences scolaires"... mais au stade où nous en sommes, c’est parfaitement normal.

      Pour le reste, les flics ont manifesté l’année dernière. Un flic ça obéit aux ordres. Un flic c’est aussi un père ou une mère de famille qui a des enfants à charge. Planter des légumes bio c’est bien gentil, mais pour bcp, ça ne remplit pas les assiettes. Je ne les défend pas spécialement mais tu poses les mauvaises questions il me semble. Voici celles que je te proposes :

      Qui a élu ces traitres qui nous gouvernent ? Toi-même, pour qui as-tu voté ces 5, 10, 20, 30, 40 (ou plus) dernières années, en fonction de ton âge ? Plus largement qui a voté pour ces députés qui ne font pas leur boulot de législateur, qui a voté pour ces Maires qui fricotent avec la racaille, qui a voté pour ces Présidents qui sont dans la main de lobbys de toutes sortes ? Et ceux qui ne votent pas en pensant que leur abstention sert à quelque chose, n’ont-ils pas également leur part de responsabilité ? Et ceux qui proposaient autre chose et qui n’ont pas réussi à convaincre les autres ? Qui relâche systématiquement la racaille si ce n’est les juges ? Qui vote les lois laxistes dans ce pays et qui donne le pouvoir à ces gens si ce n’est la population elle-même ? 

      Tu crois sérieusement que c’est la police qui, ici, est en cause ? 

      On ne peut se plaindre d’une situation que l’on a contribué activement ou par passivité à mettre en place. La question est désormais "stop ou encore ?". Pour l’instant les gens veulent continuer. C’est un constat froid de la situation actuelle : nous sommes tous responsables de ce merdier. Il est trop facile de chercher sans cesse des responsables ailleurs. Je le suis, tu l’es et nous le sommes tous. Commençons par l’admettre et réfléchir à nos choix ou nos pseudos non-choix (ne pas choisir étant un choix). 


    • vote
      Qirotatif Qirotatif 19 octobre 08:52

      @mmbbb
      Il y a toujours deux aspects à considérer. Le premier est notre propre vie et là, c’est à chacun de décider de ce qu’il veut pour lui-même et ses proches. Vivre au milieu de sauvages et dans un environnement pollué à tous les niveaux n’est pas une fatalité. L’argent aide à s’épargner ce genre de voisinage mais même sans argent on peut y échapper. 

      Le second est d’ordre politique. L’attitude consistant à "S’en battre les couilles" et ce qui y mène s’entend parfaitement, maintenant je ne crois pas que ce soit réellement le cas. Tu ne commenterais même pas autrement. 


    • 1 vote
      Duke77 Duke77 19 octobre 21:00

      @Qirotatif
      Salut,

      J’ai voté systématiquement pour l’opposition quand j’ai voté. J’ai d’abord "boycotté" les urnes avant de comprendre que, comme l’absention n’était pas considéré à sa juste valeur dans notre belle démocratie, c’était un piège à con. En effet, un majorité d’abstentionnistes devrait annuler un vote en toute logique, et motiver une nouvelle élection avec d’autres propositions/représentants. Donc au final et pour être clair : j’ai voté Fn dans la logique : tout sauf le candidat du système qui a bénéficié de 60 une de presse quand ses opposants n’en ont eu que 4 ou 5. Ça aurait été Mélenchon ou une chèvre, pareil : j’aurais voté pour celui qui n’était pas favoris.

      Concernant les juges qui relâchent rapidement les voyous, je l’ai abordé plus bas : pourquoi les flics ne font pas grève jusqu’à ce que le gouvernement plie pour une réforme en profondeur du système (faire appel à des jurés choisi parmis la population par exemple, ça éviterait les influences directes) ?

      Oui je pense que la police est en cause. Il y en a marre de les plaindre quand des racailles les caillasse et de les voir nous traiter comme une merde le lendemain matin en allant au boulot. Soyons clairs, j’ai 2 ou 3 amis flics, et si ce sont des potes, c’est parce qu’ils sont d’accord avec moi. Le problème c’est qu’ils me décrivent la mentalité dans les commissariat : pourrie en général. Si tu te révolte : aucun soutient. Oui, ils ont une famille. Mais comme le malheureux type un peu pressé à qui ils enlèvent le permis ! Qu’ils commencent par ne plus faire "leur chiffre" et être collabos des manipulations de l’Etat au sujet de la répression routière. C’est cette occupation principale "faire du bleu" comme ils disent (remplir des PV), qui les rend moins disponibles pour assurer la sécurité de leurs concitoyens.

      Je ne suis pas responsable de la situation en France car j’ai passé plus de 15 ans, à dénoncer les magouilles de notre gouvernement et de nos "alliés" : le 11 septembre, les saloperies du lobby pharmaceutique quand la vie te confronte au sujet, les guerre Neo-coloniales et leur propagande (Lybie, Syrie, Russie etc.) et j’en passe. Non seulement je clame au et fort et témoigne à qui veut l’entendre (mes proches, mes clients, des gens que je rencontre au hasard d’une démarche quelconque) que des informations sont disponibles, là sur le net, et prouvent que l’on est du côté des méchants ou qu’on se fait manipuler, mais en plus, je fais tout pour être anti-système dans ma vie quotidienne : je ne suis pas passé chez "Engie" et je leur répond que je préférais quand ce genre de services était nationalisé et que leurs offres sont des arnaques (3 ans moins cher mais après...), je n’achète pas les merdes de gâteaux apéro, le Nutella et autant que possible je choisi des circuits courts pour m’alimenter etc etc.

      En gros, je peux dire sans rougir, que si tout le monde faisait comme moi, la France irait bien mieux et cela depuis longtemps. La principale raison est finalement très simple : je m’informe par moi-même, pas par les media appartenant aux milliardaires occidentaux.


    • 8 votes
      Ozi Ozi 18 octobre 12:06
      "La cité des Boullereaux, à Champigny-sur-Marne, est surnommée "Shitland", en référence à l’impunité dont jouissent les dealers de drogue"

      Et oui, voila où nous mène la prohibition qui donne les pleins pouvoirs à la mafia, au même niveau d’impunité et de délinquance que sous la prohibition Américaine de l’alcool avec les Al Capone et compagnie..

      Le Canada montre l’exemple en légalisant le cannabis (90% du trafic) et se donne 4 ans pour éradiquer totalement tout les trafics mafieux.

      Les français sérieux savent ce qui leur reste à faire !


      • 8 votes
        Zatara Zatara 18 octobre 12:42

        @Ozi

        Le Canada montre l’exemple en légalisant le cannabis (90% du trafic) et se donne 4 ans pour éradiquer totalement tout les trafics mafieux.

        ça ferait tellement de rentré d’argent pour l’Etat (et pas que pour certains qui profitent des retombées de leur monopole) que Macron prévoirait, en même temps que la légalisation (tout comme pour les barrages, la française des jeux, etc, etc...) la vente des droits exclusif d’exploitation à une boite privé  smiley

      • 6 votes
        bob87 18 octobre 13:13

        @Ozi
        Impossible en france : la vente de cannabis rendrait caduque 200 ou 300 médicaments vendu en pharmacie à un prix plus intéressant et avec moins d’effet secondaire. C’est l’unique raison de sa non dépénalisation en france...


      • 5 votes
        Mahler 18 octobre 13:55

        @Ozi

        Sous Mussolini on a su se débarrasser de la mafia sans avoir à légaliser quoique ce soit. Si on veut combattre la drogue on peut. Bien sur il faut se donner les moyens et passer la bonne morale démocratique et j’en passe. Légaliser la dépravation au lieu de la combattre ce n’est pas ce que j’appelle régler le problème. On lutte juste contre une forme d’économie parallèle, pas contre la drogue en elle même. Les jeunes sous cannabis resteront de vrais loques(j’en vois des jeunes sous cannabis, de vrais déchets ambulants ) et la racaille ne va pas se mettre à devenir gentille et envoyer des bouquets de fleurs aux flics. Elle trouvera autre chose, et surtout, son comportement ne changera pas.


      • 3 votes
        zygzornifle zygzornifle 18 octobre 14:16

        @bob87

         la vente du cannabis provoquerait les manif CGT en tète de cortège , sauvez nos emplois de dealers en citée ....


      • 1 vote
        jakem 18 octobre 14:49

        @Mahler
        Je suis de votre avis. Et je pense que pour régler le problème, enfin un aspect du problème, il faudrait emprisonner les drogués en manque dans des camps de travail et les laisser hurler de douleur jusqu’à ce que ça passe. Et puis les faire travailler, physiquement selon leurs possibilités, sans oublier de les nourrir correctement. Ceux qui seraient passés par ce traitement ne seraient plus tentés par leurs paradis artificiels. Sauf quelques uns, à qui on pourrait offrir un deuxième tour.

        Ces camps devraient se situer loin de tout, en Sibérie ou aux Kergelen.

        Quant à la légalisation, ça m’étonnerait que des dealers acceptent cette nouveauté ; ils proposeraient un produit plus fort ( alors que le shit légal contiendrait moins de THC ) quitte à baisser le prix pendant un certain temps.

        Par ailleurs ils ne voudraient sans doute pas s’inscrire chez Popol puis travailler.


      • 2 votes
        jakem 18 octobre 14:52

        @Ozi
        C’est parce qu’on ne s’attaque pas efficacement à la mafia à cause des prétendus droits de l’homme dont des illuminés ont perverti l’esprit en accordant la bienveillance aux nuisibles au détriment de leurs victimes.

        Je pense qu’il ne faut pas hésiter à tirer des coups mortels ; une balle dum-dum bien utilisée est efficace et le tout revient moins cher à la collectivité que les programmes de prévention et les détentions qui ne font que renforcer l’aura et la détermination des condamnés.


      • 3 votes
        ukulele 18 octobre 16:27

        @Mahler
        "Sous Mussolini on a su se débarrasser de la mafia…"

        Non. Mussolini n’a pas réussi à s’en débarrasser. Loin s’en faut. Les "faisceaux de combats" travailleront d’ailleurs souvent avec les mafieux pour casser les grèves et contrer la montée des mouvements socialistes et communistes, qui, comme dans le reste de l’Europe à cette époque, commencent à prendre du poids en Italie.

        Car la Mafia italienne a toujours été et est encore aujourd’hui viscéralement anti-communiste. Elle collaborera et collabore encore avec de nombreuses organisations et régimes de droite et d’extrême droite grâce à cette composante idéologique.

        Mais à partir de 1925-1926, Mussolini ne supporte plus la présence de cet état dans l’état et décide de l’éradiquer avec des moyens militaires. Une partie de la mafia a pris le maquis et continué ses trafics. Une autre à fui au États Unis et a facilité plus tard la logistique du débarquement des alliés en Italie du sud. Enfin, le reste à intégré le parti fasciste et enfilé une chemise noire pour garder leur prébendes et leurs passe-droits. A la chute de Mussolini, la Mafia était encore plus forte qu’avant l’arrivée de Benito au pouvoir…

        Les régimes durs et les gouvernements ayant lutté militairement contre les mafias n’ont jamais réussi à les éradiquer. Ils ont systématiquement été infiltrés, corrompus ou ont repris les trafics à leur compte. Comme récemment au Mexique où les Boss des cartels sont d’anciens militaires naguère chargés de combattre le crime lié aux stupéfiants…


      • 1 vote
        ukulele 18 octobre 17:15

        @jakem
        "C’est parce qu’on ne s’attaque pas efficacement à la mafia à cause des prétendus droits de l’homme dont des illuminés ont perverti l’esprit en accordant la bienveillance aux nuisibles au détriment de leurs victimes."

        Les droits de l’homme n’ont aucun impacts (positifs ou négatifs) et ne peuvent rien dans la lutte contre les mafias qui font et ont toujours fait parti des puissances financières.

        Les services secrets américains, russes et européens ont infiltrés au plus haut niveau toutes les organisations criminelles liées aux stupéfiants et les administrations gouvernementales qui les couvrent. Trump, Poutine et Macron savent exactement qui, quoi et comment… La lutte contre les mafias par les états sont des luttes de façade.

        Vous voyez Macron expliquer tranquillement à la télé que le rois du Maroc est un dealer notoire de cannabis dont la production arrive directement chez nous grâce à une logistique en partie gérée par voie diplomatique entre les deux pays ? Personne ne le suivrait. Ni le monde des affaires qui pâtirait de ces révélation, ni les politiques qui en croque massivement et encore moins les banques qui nettoie le fric de ce trafic par milliards… Ils se tiennent tous par les couilles…

        Lutter par une répression féroce resterait une lutte de façade.


      • vote
        Jeanpeplu 18 octobre 17:19

        @jakem Pas besoin, un stage obligatoire dans un camp de légion étrangère pendant 6 mois, ça va les calmer, et ceux qui veulent se révolter, ils se feront défoncer par les officiers, et ils deviendront sages comme des images après... 


      • vote
        Mahler 18 octobre 17:30

        @ukulele

        Le avant l’intervention de mussolini contre la mafia ne compte pas, on parle bien du moment où il décide de lutter contre. Une bonne partie de la mafia a été mis à mal, et c’est justement quand les américains sont venus avec le soutien de la dite mafia qu’elle a pu reprendre le pouvoir et être aussi forte, le pays est ne pleine ruine suite à la destitution de mussolini mais aussi à cause toutes les défaites militaires subites par l’italie. C’est l’anarchie, logique quand un pays arrive à ce stade qu’il y’aient ce genre de chose. Il n’est peut être pas allé assez loin mais il a montré que c’était possible. Cela a été endigué à cause d’accusation de collisions de cadres du Parti avec effectivement. Mais comparé à la mafia italienne d’aujourd’hui c’était un sacré progrès. Les réseaux mafieux avaient quasiment complètement disparus à Palerme par exemple. Puisque vous citez les communistes, eux une fois au pouvoir s’en seraient débarrasser par des moyens musclés, ils auraient pas fait dans la dentelle(et ils auraient eu raison). Les rouges je rappelle sans anti drogue(l’esprit et le corps doivent être saint comme le souligne bordiga), aujourd’hui on a l’impression que non tellement le communisme a été phagocyté par le gauchisme et autre mouvement de gauche petit bourgeois. Dans certaines situations il faut savoir être musclé. Je ne vois pas un Lénine ou un bordiga se coucher devant la mafia ou autre petit délinquant comme nous en avons tant en France.

        "Les régimes durs et les gouvernements ayant lutté militairement contre les mafias n’ont jamais réussi à les éradiquer. Ils ont systématiquement été infiltrés, corrompus ou ont repris les trafics à leur compte. Comme récemment au Mexique" Faut dire que la plupart des régimes sont déjà corrompus de base ou de simple dictature militaire(qui n’ont jamais vrai de morale), le Mexique j’ai pas souvenir que cela a été un pays saint depuis un moment.


      • 1 vote
        ukulele 18 octobre 17:47

        @Ozi
        Je pense aussi que la prohibition et contre productive. Les hollandais ne s’en sortent pas trop mal même si les trafiquants ont renforcé le marché des drogues dures. Les espagnols sont rapidement revenus en arrière. L’expérience de certains états américains et du Canada est à observer sur la durée…

        Cela dit, dans le cas français, je pense que la légalisation des drogues ne résoudrait pas les problèmes de délinquance. Avec un taux de chomage de 10% et une répartition des richesses aussi inégalitaire qu’elle l’est aujourd’hui, les économies parallèles perdureraient avec son cortège d’élus corrompus, d’affairistes protégés, de caïds et petits voyous crasse…

        C’est en maximisant la proportion de la classe moyenne dans la société sur le moyen terme que l’on fera évoluer les choses bénéfiquement : répartition du temps de travail en fonction des emplois disponibles, salaire cohérents, loyers cohérents et réglementation fiscale drastiquement appliquée, entre autres…


      • vote
        Ozi Ozi 18 octobre 19:45

        @ukulele :"je pense que la légalisation des drogues ne résoudrait pas les problèmes de délinquance..Avec un taux de chomage de 10% et une répartition des richesses aussi inégalitaire qu’elle l’est aujourd’hui"

        Entendons-nous bien, je n’ai jamais dis que la légalisation devait être la seule et unique mesure, mais elle est à coup sur la pierre angulaire de toute lutte profonde et efficace contre le trafic de drogue et tout les problèmes de délinquence qui l’accompagne.. Bien sur qu’il est nécessaire que cette mesure s’accompagne d’une contrepartie sociale comme un revenu base pour palier au manque structurel d’emploi, ou encore d’une priorité d’accès aux terres pour les repentis "dealers" qui auraient la possibilité de se reconvertir dans la production de qualité d’herbes et obtenir un statut social honnête, intégrateur et gratifiant, et d’autres mesures parallèles, ect...

        Un marché c’est juste de l’offre et de la demande, et tout dépend qui gère ce marché : la mafia (prohibition) ou l’Etat (légalisation). Le cannabis représente 90% du trafic tout simplement parce qu’il ya une énorme demande avec des millions de consommateurs réguliers, ce qui n’est absolument pas le cas pour des drogues plus dures qui restent et resteront très marginales légalisation ou pas.

        Autrement dit, en légalisant le cannabis on détruit non seulement 90% du trafic mafieu casi instantanément, mais on permet également une voie de sortie aux milliers de personnes qui dépendaient de ce trafic.. On brise les chaînes.

        On pourrait également parler des bienfaits sanitaires d’avoir enfin un produit de qualité contrôlé ou de la possibilité de mener enfin des campagnes de prévention sur ce produit comme pour l’alcool et le tabac qui reste aujourd’hui le meilleur moyen de diminuer la consommation..

        Bref, jusquà maintenant je n’ai vu aucun arguments intelligents laissant penser que la prohibition et son lot de violence organisée doivent perdurer !


      • vote
        Ozi Ozi 18 octobre 19:55

        @Mahler

        J’en ai lu des commentaires à la con sur ce site, mais toi tu rentre direct dans mon top 10 smiley D’ailleurs ta prose me rappel quelqu’un smiley

        La méthode bas du front du Mahler : On enferme les uns, on exil les autres et surtout on n’hésite pas à tirer à vue, comme tout bon chasseur qui se respecte ----> https://www.youtube.com/watch?v=QuGcoOJKXT8

         smiley


      • vote
        Mahler 18 octobre 23:51

        @Ozi

        De la part d’un gauchiste qui veut légaliser le cannabis je prends ça pour un compliment. C’est à cause de votre laxisme que on est dans la merde. Quant une situation dégénère, faut être d’une naïveté confondante pour croire que on peut régler ça dans la paix et la fraternité. Si vous avez pitié de la racaille vous pouvez toujours en accueillir chez vous (http://www.leparisien.fr/politique/un-credit-d-impot-pour-l-hebergement-citoyen-de-refugies-l-amendement-adopte-17-10-2018-7921857.php). Moi en attendant j’ai aucune pitié pour la racaille. 


      • vote
        Croa Croa 19 octobre 00:14

        À Ozi,

        Ça dépend, il ne faut pas se focaliser sur prohibition - pas prohibition. Il faut faire un choix et mener ensuite une politique COHÉRENTE. Si t’as pas de frontières, ce qui est le cas de tous les pays de l’Union Européenne tu dois libéraliser l’usage au moins des drogues douces tout en en contrôlant l’usage car toute prohibition est illusoire. Mais si tu peux contrôler tes frontières une prohibition peut être efficace. C’est le choix des suisses et ils y ont très bien réussi.


      • 2 votes
        Garibaldi2 19 octobre 04:49

        @Mahler

        Votre discours ne tiens pas la route, il y a un tas de gens qui consomment sans devenir de ’’vrais déchets ambulants’’. Réprimer le chichon est un combat perdu d’avance, qui mobilise un nombre considérable de policiers et de magistrats. Il vaut mieux contrôler et encadrer. Sinon c’est tenter de vider la mer avec une cuillère.

        Les jeunes sous alcool ça vous dit quelque chose ? Vous voulez qu’on interdise de pouvoir se boire un bon Pommard parce qu’il y a des dizaines de milliers de morts par an à cause de l’alcool ? 

        Mussolini et la Mafia ... vous oubliez que Cesare Mori, chargé de cette lutte, claironnait que ’’Mussolini a étranglé le monstre dans son nid’’ (gros titre d’un journal de l’époque) alors que c’était faux.

        La Mafia, Cosa Nostra et autres, s’appuient sur la misère, le chômage, pour établir leur pouvoir. Quand il faut aller voir un capo pour trouver un boulot pour le petit dernier de la famille, la Mafia a gagné la partie. Et sous Mussolini, le trafic de dope n’était pas une spécialité de la Mafia, qui n’y touchait pas.


      • 1 vote
        Garibaldi2 19 octobre 05:00

        @jakem

        Si vous voyez un fumeur de chichon hurler de douleur parce qu’il est en manque, faites-moi signe parce que ça n’existe pas ! Quant aux héroïnomanes, ils ne crient pas quand ils sont en manque, trop occupés à chercher leur dose. Le sevrage sec imposé est un échec total. Le sevrage doit être progressif, médical, avec de la méthadone ou de la buprénorphine. Ca donne de très bons résultats.


      • 1 vote
        agent ananas agent ananas 19 octobre 06:08

        @bob87
        C’est l’unique raison de sa non dépénalisation en france...

        Vous oubliez les réseaux bancaires qui blanchissent des milliards ...


      • vote
        Mahler 19 octobre 14:07

        @Garibaldi2

        "Votre discours ne tiens pas la route, il y a un tas de gens qui consomment sans devenir de ’’vrais déchets ambulants’’. Réprimer le chichon est un combat perdu d’avance" 

        Effectivement mais c’est un gros problème de sociétés, l’encanaillement, l’hybris,de la société. La surconsommation d’alcool est aussi un fléau et quand j’en vois lors de certaines fêtes boire jusqu’à devenir des loques endormis sur le trottoir remplit de leur vomis c’est très inquiétant. Pas étonnant que l’on a des dirigeants politiques totalement dégénérés avec des gens comme cela. Mais je suis d’accord avec vous que pour le jeune qui fume un chichon ça ne se réglera par la répression. Cela ne concerne que les cas d’extrême délinquance et de zone de non droit. Ce qui ne veut pas dire, que conjointement à cela il ne faille pas faire autre chose, mais dans certains cas ça sera une mesure à prendre. On a fait n’importe quoi, on a joué aux apprentis sorciers, on a laissé le laxisme s’installer résultat on ne pourra pas régler cela par de l’encadrement. Pour combattre la mafia ça ne veut pas dire tirer sur tout ce qui bouge mais avoir un système judiciaire pour certains cas plus coulant pour régler ce genre d’affaire. Prenons le cas d’Al Capone, tout le monde savait que c’était un grand mafieux, et personne ne pouvait rien faire par manque de preuves alors que les juges savaient très bien la réalité. Il est tombé uniquement par le fisc. Dans ce cas de figure il aurait fallu avoir l’autorisation et l’arrêter(voir plus selon sa réaction) et le juger et de l’interner en taule. Pour Mussolini je ne disais pas que la drogue existait, c’’était pour souligner que on peut combattre sans légaliser quoique ce soit. Effectivement il s’est arrêté en chemin(mais ça concerne surtout la silice en fait) mais dans certains endroits... C’était pas mal.

        Comme vous le soulignez la mafia ne touchait pas à la drogue, c’est pareil pour les jeunes de cités on peut légaliser cela ça ne changera pas qu’une racaille restera une racaille, ils trouveront d’autres activités(d’ailleurs c’est déjà le cas comme le trafique d’armes, le vol, les agressions etc). Certains géreront peut être les nouvelles zones de fumette tout en ayant le même comportement dans la vie de tous les jours, tapant du flic quand ils en auront l’occasion eetc... Pour le combat contre la drogue je pensais à autre chose que de la répression ou de la prévention, mais combattre le mal à la racine, mais c’est il est vrai impossible sous le capitalisme et surtout un pays isolé aura du mal. Mais y’a des moyens de limiter les dégâts sans forcément légaliser. Qu’il y’ait légalisation ou pas, comme je l’ai dit ce n’est pas le problème avec cette vidéo, ici c’est le problème d’un lumpenprolétariat importé des pays du continent africain qui impose sa loi, la terreur et remplace culturellement dans certaines /zones régions la culture française(européenne).


      • vote
        Mahler 19 octobre 14:08

        @Mahler
        Sicile pas silice, petite faute de frappe.


      • vote
        zak5 18 octobre 13:55

        C’est ça la police de poximité ? Elle est belle


        • 4 votes
          Duke77 Duke77 18 octobre 21:27

          @zak5
          La police de proximité a été dissoute par Sarkozy. Et ces cons-là n’ont même pas manifesté ni protesté d’une quelqu’on façon. Rien, nada ! Et maintenant, ils vient nous dire qu’ils sont dans la merde...

          En gros, leur patron c’est foutu de leur gueule et maintenant qu’ils sont dans la merde, ils nous demandent de compatir ? OK, mais alors si je vais tout péter dans mon entreprise parce que ses dirigeants milliardaires ont décidé de fermer une usine pour la remplacer par une usine chinoise qui paiera ses ouvriers 1€, vont-ils me soutenir ? Non, on l’a vu avec les "contis". Quand des ouvriers se rebellent contre des millionnaires nomades, les policiers défendent les millionnaires, les puissants, pas les faibles. C’est là qu’ils ont tou perdu : ils défendent systématiquement les forts contre les faibles.


        • vote
          Garibaldi2 19 octobre 05:16

          @Duke77

          Hélas c’est un fait. La police a toujours été du côté du manche. Je pense que s’il y a beaucoup de suicides dans la police, c’est parce que certains gars réalisent les injustices de la société, le rôle de garde-chiourmes qu’on leur fait jouer. Ils sont confronté tous les jours à ce qu’il y a de plus horrible dans notre société, des enfants battus, des vieux qui meurent seuls dans l’indifférence, les ordres venus d’en haut pour qu’on ferme les yeux sur les incartades des fils de notables locaux, ...


        • 3 votes
          zygzornifle zygzornifle 18 octobre 14:15

          Bah ils risquent moins que Mélanchon ....


          • 3 votes
            geedorah 18 octobre 14:20
            bah ouai, la police dans les cités n’est pas la bienvenue... rien de nouveau...
            et il me semble que c’est un simple retour de baton... les flics sont loin d’être blanc comme neige (le coup du "tu veux finir toi aussi dans un transfo" est disponible en vidéo)

            plutôt que s’offusquer, p’tre que trouver une réponse au problème serait plus sage... mais tellement plus couteuse.
            et cerise sur le gateau pendant ce temps les veaux ne pensent pas aux vrais problèmes (de ceux qui causent ce genre de situations...)

            au final ça arrange presque tout le monde... les caillra se sentent plus pisser, les gouvernants ont le meilleur des leurres pour pas cher et les keufs une bonne excuse pour taper du rabza-quebla
            elle est pas belle la vie :)

            • vote
              Qirotatif Qirotatif 18 octobre 14:49

              @geedorah
              Et quelle serait cette réponse ? 

              Sans doute que la question est davantage "Combien ?" mais nous verrons bien (ou pas)...


            • 1 vote
              Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 octobre 15:19

              @geedorah

              La triste mort de ces deux jeunes est absurde ( ce ne sont pas les policiers qui leurs ont ouverts quand même les portes )

              Ensuite à l’école, il serait peut être bon d’apprendre aux mômes quelques bases élémentaires des dangers que l’on risque de trouver certains lieux.


              @+ P@py 


            • vote
              mmbbb 18 octobre 19:47

              @Gilbert Spagnolo dit P@py on m appris que la republique est une et indivisible M aurait on menti ? 


            • vote
              Garibaldi2 19 octobre 05:25

              @Gilbert Spagnolo dit P@py

              Il aurait peut-être fallu ne pas commencer par cavaler derrière des jeunes qui n’avaient rien fait.

              Quand j’entends qu’un policier a réquisitionné le conducteur d’un scooter pour lancer une course poursuite avec une voiture, dont il a finalement abattu le conducteur, je me pose des questions sur la qualité du recrutement.


            • 3 votes
              Earthnet Earthnet 18 octobre 15:41

              Content de t’avoir connu civilisation. 


              • 1 vote
                ukulele 18 octobre 15:45

                Triste spectacle…



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zorba

Zorba
Voir ses articles







Palmarès