• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

evelyne ketterer

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9 0
1 mois 0 7 0
5 jours 0 1 0


Derniers commentaires




  • 6 votes
    evelyne ketterer 11 juillet 00:09

    Alors si je comprends bien, quand on insulte un policier, ça favorise les amalgames parce que derrière l’uniforme il y a un humain sensible, mais quand un policier reçoit un ordre, l’humain s’efface et il obéit ?

    Ce que les policiers ne devraient surtout pas oublier c’est que ce sont les citoyens qui leur permettent de manger, élever leurs enfants et partir en vacances par leurs impôts, que le rôle du policier est de protéger le citoyen et qu’à ces titres, le moins qu’ils pourraient faire serait de ne pas rendre la population borgne, défigurée ou manchot, c’est inadmissible. Il y a un moment où il faut choisir, si on est mal payé, pas considéré, maltraité par sa hiérarchie et bien on se barre ! Perso je l’ai fais chaque fois que ça a été nécessaire, malgré les enfants ou les crédits, parce que quand on veut être respecté, il faut commencer par se respecter soi même. Je comprends bien qu’il soit difficile pour ce monsieur de parler pour ses collègues et je le remercie d’avoir pris les positionnements qu’il a pris, mais, en ce qui concerne le gros de la troupe, que l’on a vu agir sur une foultitude de vidéos prises sur le vif pendant les deux années qui viennent de s’écouler, excusez-nous de nous demander (car je ne suis pas la seule) si ceux qui restent en poste n’ont pas envie d’en découdre. Pour terminer, si ces policiers sont terrorisés par leur hiérarchie, comprenez que cela n’est pas fait non plus pour nous rassurer sur leurs réactions. Les gilets jaunes sont descendus dans la rue avec un tee shirt, un jeans, leur détermination et leur courage, ils ont défendu tout le monde, tous les pouvoirs d’achat et la sécurité de tous, ils étaient pacifistes et un de leur slogan était "la police avec nous". Si le monde tournait rond dans leurs têtes, les policiers auraient endossé le gilet jaune, mais on a vu la réponse.

    "Le policier doit désobéir à un ordre illégitime", à partir de quand un ordre est-il illégitime, un oeil, trois mains, alors qu’au départ il n’y avait déjà aucune raison de porter une charge ?

    Il serait effectivement bon, comme le rappel la personne qui mène l’interview, que les policiers se posent la question de savoir si ça n’est pas leur rôle, pour maintenir l’ordre, de ne pas faire d’amalgame, de rester calme et maître de la situation et d’être capable de ramener le calme dans un cortège par le dialogue et la fermeté, sans violence, coups bas et injustice. Une vraie formation, pour eux, serait peut être dans ce sens ...



  • vote
    evelyne ketterer 30 juin 19:53

    La télé, en son temps, lancé comme objet de culture, internet également, aujourd’hui les portables, tous ce qui est mis sur le marché avec de "nobles intentions" est de suite récupéré et envahi par une bande de scorpions avides qui monopolisent l’espace. Nous sommes dans une société ou la médiocrité prend le pouvoir en envahissant l’espace. Je me souviens, il y a déjà longtemps, une nouvelle radio était née en s’accaparant le double de plage hertzienne que toutes les autres : nrj. La suite a confirmé la tendance, car tout le mauvais son se retrouvait là. La voie était ouverte, aujourd’hui la télé n’est plus regardable, les radios inécoutables, internet envahi par des blogueurs qui n’ont rien à dire (à l’exception de quelques un que l’on remercie pour leur attachement culturel). Les proies de premier rang sont toujours les mêmes, les 10 / 15 ans en y ajoutant un bon matraquage médiatique. Ainsi naissent des petites castes dont les membres tournent gentiment en rond, entre eux et comme tout est bétonné, il n’est nullement besoin de se casser le bonnet pour proposer de la qualité. Moralité, les usagers ne s’y retrouvent pas (perso je n’ai plus la télé depuis 35 ans, je ne peux pas écouter la radio et je pense qu’internet ne va pas tarder à "jarquer" également), les gens qui se donnent la peine de faire les choses bien restent dans l’anonymat et toutes ces inventions sont des machines a fabriquer des crétins ... ce qui arrange bien certains ! Les fêtes de la musique de l’élyséé confirment bien la tendance de l’air du temps ... Sans culture un peuple n’est rien, il est grand temps de mettre un terme à cette bouillie vomitive !



  • 2 votes
    evelyne ketterer 30 juin 19:09

    "Edouard Philippe l’a largement emporté" ... 60% de 40% de votants c’est quand même pas une grosse gloire non ?

    Pour lui comme pour les autres, cette élection n’est qu’un "ramasse-miettes". Le premier "élu" est le raz le bol des français des politiques et de leurs sempiternelles promesses bidons.



  • 2 votes
    evelyne ketterer 26 juin 13:58

    Nous exprimons tous notre colère à travers nos commentaires et avons le besoin de faire savoir que nous avons compris ce qui se passe. Merci à tous ceux qui nous laissent ces espaces. Toutefois, au regard de cette expression, il me semble que nous continuons à alimenter un lien qui nous englue dans une énergie un peu "dégeue" de frustration contemplative.

    Au pire, nous sommes aussi cons qu’eux, au mieux, nous ne voulons plus de ce gouvernement. Il semble, à l’écoute de notre planète que nous soyons de plus en plus nombreux à nous opposer à nos gouvernements. Ils nous ont tous prouvé, depuis des décennies, qu’ils sont tous véreux, pas fiables, menteurs, voleurs, nombrilistes, avides, cupides, complotistes, sectaires, méprisants, sans aucunes limites et la liste peut s’allonger.

    Ne serait-il pas temps de faire une vraie séparation entre nous et eux et commencer à proposer des solutions de changement dans ces colonnes ? Je vois souvent des gens polémiquer, se renvoyer la balle, voir s’insulter de façon stupide dans les commentaires ... que de temps perdu, au lieu de concentrer nos énergies pour nous aménager des espaces respirables et constructifs. Réagir aux articles en proposant des choses que nous pourrions installer dans nos positionnements, nos maisons, notre quartier, mettre en place des structures qui nous donneraient un début de poids pour nous opposer fermement à ce qui se passe, se réapproprier un pouvoir de décision, mettre des monnaies locales en place pour reprendre une partie de la gestion financière etc ... etc ... Nous ne ferons pas la révolution juste avec un constat des lieux, aussi juste soit-il.



  • 4 votes
    evelyne ketterer 23 juin 22:53

    @bubu12
    Il a été estimé 40000 morts et 160000 crises cardiaques, aux états unis entre 1999 et 2004, causées par le vioxx. On peut peut être se demander à quoi servent les tests et quels sont les critères pour commercialiser un médicament et ensuite, malgré les rapports négatifs sur le produit, comment se fait-il que personne n’ait obligé les labos merck, informés des rapports, à retirer de suite le produit du marché. Il faudra attendre 2004. Ceci n’est qu’un exemple, on peut supposer qu’il n’est pas le seul. Ce que je veux dire est plutôt une interrogation : si on ne voit pas les effets indésirables lors des tests et ensuite si les labos ont le temps de rentabiliser leurs produits avant de les retirer, il semble difficile au consommateur et d’y voir clair et surtout de continuer à faire confiance ...

Les thèmes de l'auteur






Palmarès