• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

ffi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 16/05/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 4254 21
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires




  • 1 vote
    ffi 6 mars 09:26

    Bricmont ne réfléchit pas correctement. Déjà, il n’y a pas "La Science", il y a plusieurs sciences, avec chacune leur spécificité (entre les maths, la physique, la biologie, les sciences humaines), où l’expérimentation, quand elle est possible, ne donne pas le même niveau de preuve.

    De plus, toutes ces sciences sont traversées elles-mêmes par divers paradigmes, ce que je préfère appeler diverses "écoles de pensée". Cette variété de paradigme est même nécessaire à la recherche, puisqu’elle permet d’envisager les choses sous plusieurs points de vue. Pour son domaine de compétence, je laisse Bricmont considérer l’histoire des conceptions de la lumière : onde ou corpuscule ? Ces deux points de vue distincts ne furent-ils pas utiles à la physique ? Par conséquent, la recherche gagne à un certain pluralisme. À contrario, elle perd au consensus. Si vous voulez explorer tous les recoins d’une forêt, lors d’une battue par exemple, votre stratégie peut elle être d’enjoindre chaque batteur de prendre chacun le même sentier à chaque fois ?

    Condamneriez-vous celui qui s’aventure hors des sentiers battus d’être contre toute découverte, alors que c’est justement lui, le seul qui explore vraiment ?



  • 6 votes
    ffi 7 février 01:48

    L’art des comploteurs est de dénoncer le complotisme de ceux qui les dénoncent.



  • 2 votes
    ffi 31 janvier 09:01

    @Durand

    Certes. Mais comment les états ont-ils été amenés à se départir de leur pouvoir de création monétaire ?

    C’est déjà qu’il y avait un problème politique.

    Et ça rejoint le sujet ici. À partir du moment où la politique fut fondée sur l’opinion générale, elle fut guidée par les seuls en capacité de communiquer leur opinion à grande échelle : les plus fortunés.

    Ainsi, Mr Schwab, patron de Davos, bien que sa pensée politique soit digne d’une dissertation d’un lycéen moyen, a une très grande influence, mais ce n’est que par sa fortune personnelle.

    En démocratie, les seuls qui ont le temps de participer politiquement, sont les riches. Les premiers furent les banquiers.



  • vote
    ffi 5 janvier 2020 12:49

    @yoananda2 la religion ne permet pas d’économiser du kwh. Certains vont dépenser beaucoup d’énergie pour une croyance, ce qui semblera absurde à celui qui ne la partage pas. L’énergie est purement matérielle. Or ce qui importe aux hommes n’est pas seulement matériel, chose que les athées peinent à percevoir. Pour prendre un exemple non religieux mais culturel : considère les salaires exhorbitants versés aux footballeurs. Quel énergie font-ils gagner ? Aucune. Le spectacle qu’ils offrent est à la mode, c’est tout. Une fois les besoins matériel assouvis, les gens payent pour ce qu’ils aiment. Or on ne peut étalonner l’amour. Cela dit, une société où tout les achats découleraient de caprices n’irait pas loin.



  • vote
    ffi 4 janvier 2020 17:41

    @yoananda2
    Pour ce qui est du kwh économisé, j’y avais pensé, il y a longtemps, au début de mes réflexions sur l’étalon monétaire. Cependant, finalement, en considérant qu’il existe de nombreuses choses immatérielles, et ne nécessitant aucune énergie, qui ont des importances considérables pour l’être humain, qu’il va donc vouloir obtenir à tout prix, mon avis est que l’énergie ne suffit pas à produire un étalon monétaire incontestable.

    Par exemple, j’avais entendu que les croyants en la réincarnation sollicitaient un corps de métier bien particulier pour leur bien-être : les nettoyeurs de mémoire morte, c’est-à-dire ceux qui effacent la mémoire issue des vies antérieures. Ce genre de travail ne correspond évidemment pas à du kwh économisé.

    On peut donc distinguer une monnaie physique, corporelle, où l’étalon est l’énergie physique, donc déterministe et qui vaut pour tous, et une monnaie spirituelle, où l’étalon est non déterministe, et qui ne vaut que relativement à un contexte culturel.

    Par exemple, plus près de nous, considère les échoppes de souvenir à Lourdes. Rien de ce qu’elles vendent n’apporte de l’énergie ou n’en font économiser.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur

Psychologie


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité