• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Justin

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 25 0
1 mois 0 9 0
5 jours 0 8 0


Derniers commentaires




  • vote
    Justin 1er avril 23:36

    Les premiers résultats de Discovery (utilisation d’un protocole différent que celui du Pr Raoult,sans antibiotique et un dosage inférieur).

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/essai-discovery-et-protocole-222835

    Douste-Blazy a déjà expliqué sur les chaines infos que les tests cliniques de Discovery auraient des résultats négatifs pour le Plaquénil dans ces conditions à coup sûr. Au final, il y aura la justification pour Discovery qu’un dosage 600 mg était trop élevé car limite pour la toxicité (ce que réfute Raoult) et que l’antibiotique n’a jamais été prévu pour les tests.

    Comme aucun traitement ne va finalement avoir des résultats intéressants et fiables pour la guérison à très court terme. Des antiviraux avec des effets secondaires importants s’en sortiront peut-être mieux après des ajustements de dosages comme pour le VIH et de d’autres tests cliniques.

    Ce sont les vaccins qui prendront le relais dès l’année prochaine et l’institut Pasteur y travaille. 



  • vote
    Justin 1er avril 22:05

    @yoananda2  on peut croire les laboratoires ou rechercher des informations sur ces fameux coûts faramineux de recherche et développement.

    "le chiffre de 1,32 milliard avancé par les laboratoires pharmaceutiques est surévalué de… 1,265 milliard. Appelons cela une erreur d’arrondi. "
    https://www.slate.fr/story/35859/milliards-lobby-labo-medicaments



  • vote
    Justin 1er avril 16:51

    L’étude du CHU de Rouen sera la seule prise en compte en France (étude angevine, baptisée Hycovid). Avec l’antibiotique et les mêmes dosages préconisés par Didier Raoult ? Pas certain mais ça restera la seule étude de référence :
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-une-vaste-etude-pour-clore-le-debat-sur-la-chloroquine-20200331

    Il serait étonnant que cette étude valide le protocole de Didier Raoult.

    Si c’est un antiviral qui est retenu par les tests cliniques, ça peut être hors de prix même si le coût de production reste faible : https://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-sovaldi-le-medicament-le-plus-cher-de-l-histoire_14608.html ...  une équipe de chercheurs d’Oxford s’est penchée sur la question et estime que le coût de production [...] s’élève à 74 euros pour trois mois de traitement. Autrement dit, le prix demandé par le labo est 756 fois plus élevé que le coût réel de fabrication. 

    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/info-sante/un-traitement-hors-de-prix-pour-soigner-les-patients-atteints-d-hepatite-c_1760131.html .



  • vote
    Justin 31 mars 01:12

    Vieille idée qui refait surface : depuis 1969, des publications de recherches scientifiques comme celles de Linus Pauling, prix Nobel de chimie américain, préconisent des cures à doses élevées (1 à 10 g/jour) de vitamine C pour prévenir et traiter les maladies cardiovasculaires, les maladies infectieuses virales et bactériennes ou certains cancers. Mais ces recherches font l’objet de nombreuses controverses.

    Chronique : La vitamine C pourrait-elle aider à lutter contre le COVID-19 ?
    Un gramme de vitamine C orale pris trois fois par jour peut réduire le risque de développer COVID-19, Dr W. Gifford-Jones Chroniqueur en santé Publié le : 22 mars 2020

    https://www.thesudburystar.com/news/local-news/column-could-vitamin-c-help-in-the-fight-against-covid-19

    La vitamine C a forte dose par voie injectable est régulièrement testée pour tout et n’importe quoi. Des études prétendent régulièrement que ça fonctionne y compris le traitement du cancer.

    https://www.topsante.com/medecine/cancers/cancer/cancer-la-vitamine-c-attaque-la-tumeur-mais-pas-les-cellules-saines-615106


    Personne n’aura peur de prendre 3 g de la bonne vitamine C oralement par jour alors qu’il y a pourtant un surdosage qui peut produire des troubles digestifs (brûlures gastriques, diarrhée, nausées,vomissements), dus à son acidité et des calculs ou sédiments d’oxalate, d’urate ou de cystéine dans le rein, produits par le métabolisme de la vitamine C en acide oxalique. 


    Pour la vitamine C, tout le monde voudra voir l’étude clinique "sérieuse" pour y croire alors que pour la chloroquine, on croira le Pr Raoult sur ses seules propres études car il prétend avoir étudié cette thérapie depuis vingt ans et qu’il est un professeur de médecine réputé mondialement.


    Aucun protocole anticancéreux continue à injecter de la vitamine C "pour voir si ça marche" avant de passer à la chimiothérapie qui elle a par contre à des effets secondaires très importants (pertes des cheveux, fatigues, etc).


    Le problème est qu’un retard de traitement adéquat contre le coronavirus ou le cancer peut être rapidement mortel (poumons détruits ou métastase). 




  • 1 vote
    Justin 30 mars 21:09

    @guepe Pr Christian Perronne n’aime pas trop non plus les études randomisées en double aveugle faites actuellement comme seule justification pour avoir accès au Plaquéniil. Il ne trouve pas que c’est éthique lorsqu’un traitement existe. Pourtant si vous aviez à tester un nouvel antibiotique en essai clinique, il faudra bien faire cette étude en laissant un groupe de malades s’infecter par les bactéries jusqu’à un début de septicémie (c’est l’équivalent d’un début de destruction des poumons par cette nouvelle maladie au coronvirus) alors qu’un autre groupe va guérir rapidement grâce au médicament (médecin et malades ne connaissent pas ce qu’ils donnent, double aveugle). Ce serait une étude sérieuse et respectable pour la communauté scientifique. Pr Christian Perronne comme Pr Raoult préfèrent soigner à l’hôpital et uniquement soigner. ça se discute.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès