• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

maQiavel

maQiavel

Machiavel est incontestablement le premier penseur de l’Etat stratège et de l’évolution institutionnelle. Son innovation est la création du « vivere politico ». Le « vivere politico » machiavélien n’est pas un objectif éthique en soi, mais un moyen de défendre la liberté civique et les multiples objectifs des individus afin de maintenir la stabilité de l’État dans une période trouble favorable au déclin d’une république.
Dans le républicanisme de Machiavel, l’État existe en tant que fin en soi, mais il se maintient grâce à la liberté civile et à la participation active du peuple : il y a clairement une co-évolution entre la solidité de l’État et l’activité civique, le « vivere politico ».
Machiavel énonce les principaux traits de caractère du leader républicain : avant toute chose, c’est un architecte. Les fondations de l’État doivent être solides, tant dans le domaine institutionnel que dans le domaine physique, et encourager le comportement vertueux. Deuxièmement, il sait concevoir des institutions adaptées à la culture des citoyens sans se poser la question de la forme du meilleur régime politique. Troisièmement, c’est un médecin : il ne se contente pas de soigner, mais il prévient aussi et surtout la corruption en adaptant les institutions. Il doit anticiper l’arrivée de la mauvaise fortuna de manière à renforcer sa virtù. Le diagnostic est propre à chaque situation et aux circonstances, afin de faciliter les capacités adaptatives des institutions. Afin d’éviter la constitution d’intérêts acquis, le dirigeant doit être issu du peuple mais est toutefois borné par un peuple actif politiquement qui limite et contrôle son pouvoir. Et il doit y avoir rotation parmi les agents de l’État afin d’équilibrer le bien commun du petit nombre et celui du grand nombre grâce à l’activité civique directe.
Machiavel ne souhaite pas bâtir un régime parfait d’harmonie sociale, mais considère que la lutte entre les classes sociales et les intérêts divergents est normale et témoigne d’une vie civique active, qui permet au bien commun du grand nombre de triompher sur l’intérêt privé des puissants. Les conflits sont nécessaires et font partie du « vivere politico ». Ils ne menacent pas l’État, mais le renforcent, puisque aucune république ne peut exister sans passions et leur expression organisée. Le renouvellement de la vertu civique par le biais des conflits produit un équilibre dynamique différent d’un ordre princier imposé.
Machiavel explique que le processus de corruption commence lorsque l’individu perd son autonomie et n’est plus en mesure d’agir en tant que citoyen actif et que le pouvoir du grand nombre devient le pouvoir du petit nombre.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/08/2019
  • Modérateur depuis le 02/09/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 20 1264 870
1 mois 0 170 0
5 jours 0 22 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 42 25 17
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    maQiavel maQiavel 22 mai 13:21

    @yoananda2

    « Exemple, le coup du "déséquilibrisme" pour les attaques islamiques, c’est pas un mensonge en soi, c’est une manière de présenter la chose qui est trompeuse car tronquée ».

    En quoi elle serait tronquée et quel est la présentation qui ne le serait pas ? 



  • 3 votes
    maQiavel maQiavel 22 mai 12:36

    @medialter

    Ecoute merdaterre, depuis le temps, je connais tes circuits de réflexion qui fonctionne en boucle fermée d’auto-cautionnement : quoiqu’il se passe, les faits seront interprétés de telle sorte qu’ils iront de toute façon dans le sens de ta thèse du grand complot transcendantal de la mort qui tue. Certes, on retrouve ça chez tous les paranos du grand complot à divers degré mais chez toi c’est un truc de ouf. Donc, quelque part, ça ne sert à rien d’évoquer les faits, on ne ferait que tourner en rond.

    Ainsi, pour couper court : tu as absolument raison, ce n’est qu’une grippette, les masques sont inutiles et on finira tous militairement parquée, c’est une certitude absolue. Ce soir, je sillonnerai les rues de ma ville en criant à tue-tête « Merdaterre a raison  ! Merdaterre a raison ! La pandémie, c’est du bidon. Comme Marx a compris les lois de l’histoire, merdaterre a compris celles de l’ingénierie sociale. Convertissez-vous à l’ultracomplotisme pauvres manants, il y’a l’ingénierie sociale et Merdaterre est son prophète ! » smiley  smiley 



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 mai 17:22

    @Mr.Knout

    Je ne sais pas ce que mes propos peuvent laisser penser aux uns et aux autres, je ne peux de toute façon pas le contrôler. Ce que je peux contrôler à l’inverse, c’est ce que je dis. Et je n’ai pas dit que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes ou que les productions intellectuelles des classes dominantes n’existent plus.



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 21 mai 15:07

    @Guepe maçonne

    Ok, merci pour les infos, je vais vérifier.

    De toute façon, même si le chiffre donné par l’institut pasteur est réel, comme tu dis, ce serait cinq fois plus létal que la grippe. Et lorsqu’on combine cette donnée à la contagiosité, on comprend pourquoi cette pandémie met à rude épreuve les systèmes hospitaliers, et s’ils ont des insuffisances, elles se répercutent sur la létalité et c’est un cercle vicieux. Dans tous les cas, on n’a pas affaire à quelque chose d’anodin.

    @ Gollum

    Je ne sais pas si c’est lui mais en tous cas, je pense que ce n’est pas le style de zobzob de censurer. Son genre aurait plutôt été de rentrer dans le lard de guêpe. Ce n’est évidemment que mon avis et peut être que je me trompe.

    Pourquoi une autre personne l’aurait fait ? Simplement parce que guêpe exprime des choses qui la dérange. Il y’a des gens qui ne supportent pas de voir l’expression d’analyses ou d’opinions qui vont à l’encontre de leurs présupposés et de leurs croyances, pour eux ce site est comme un refuge contre ce qu’ils considèrent être la dictature bienpensante et le politiquement correct. Les analyses et opinions divergentes deviennent donc une perturbation. Certains vont même jusqu’à s’insurger lorsqu’une personne ne va pas dans le sens de l’opinion majoritaire des intervenants, ils expriment meme ouvertement que c’est selon eux faire preuve d’arrogance ou une façon de se rendre intéressant. Donc, pour recréer cette petite bulle de conformisme dans laquelle ils se sentent en sécurité, soit ils tentent de décrédibiliser par tous les moyens leurs contradicteurs, soit ils censurent.

    J’ai plutôt l’impression que cette censure est le fait d’une petite personne fragile dans ce genre là mais encore une fois, ce n’est qu’une spéculation liée à mon expérience personnelle de ce forum, rien de probant. 



  • 4 votes
    maQiavel maQiavel 21 mai 14:18

    @Saxons

    Franchement, la censure, ce n’est pas le style de zobzob. En tous cas je serais étonné ( et déçu) que ce soit lui. S’il y’a censure, je pense à quelqu’un d’autre mais bon, ce n’est qu’une spéculation personnelle …

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès