• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Prosper

Prosper

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 25/08/2018
  • Modérateur depuis le 09/02/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 12 41
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires




  • 2 votes
    Prosper Prosper 29 mars 20:14

    Plaindre Jean Robin est au-dessus de mes forces.

    Et puis, petit à petit, on en découvre de nouvelles sur lui, notamment qu’il a le dépôt de plainte facile. Lui, ce grand défenseur de la liberté et grand pourfendeur des institutions marxistes, se planque dans les jupons de la Justice rouge dès qu’il commence à suer des gouttes de frousse.

    Cette condamnation est une gifle qu’il mérite depuis longtemps pour mille autres raisons.



  • 2 votes
    Prosper Prosper 10 mars 11:29

    Je discutais avec quelqu’un, récemment, qui me disait sa déception en voyant une adaptation ciné du Grand Meaulnes. C’est vrai que les deux adaptations que je connais ne sont pas à la hauteur du livre, sans pour autant que cela fasse d’eux des mauvais films. Ce sont des films, et le Grand Meaulnes est un livre, et je crois que chercher à faire dire par des films des choses qui sont dites par un livre est une gageure. Nous utilisons souvent le mot "rêverie" et "imaginaire" pour parler du Grand Meaulnes, et précisément ce livre anime chez le lecteur des images de rêverie, des souvenirs intérieurs, et cela c’est notre imaginaire qui le permet. Si la lecture du Grand Meaulnes est à ce point magique, c’est parce qu’elle éveille ou réveille en nous nos images de rêverie et nos souvenirs intérieurs, et nous aimons que ces images soient les nôtres, en nous, par nous et pour nous. Tandis qu’un film, qui est une œuvre de l’image, va mettre en scène ces images à notre place, et là où en lisant le Grand Meaulnes nous étions les acteurs de notre imaginaire, devant le film nous ne sommes plus que des spectateurs passifs. En somme, le film va nous "mâcher le travail", avec qui plus est le risque qu’il crée un univers esthétique qui n’est pas celui auquel nous pensions, créant immanquablement une sorte de déception.



  • 1 vote
    Prosper Prosper 15 février 23:30

    Tiens, maintenant faire des vues est un gage de qualité, Jean Robin ? Plusieurs fois vous avez associé le fait de percer sur Youtube à la médiocrité des gens, qui consomment de la médiocrité marxiste, et blablabla. Là, subitement vous faites 66k vues, et hop, d’un coup ça veut dire que vous avez vu juste (lol).

    Voilà qui rappelle l’assez humiliante séquence Tipee, ce truc marxiste que vous avez vomi avant d’y pointer finalement votre nez (re-lol).

    Un gag humain permanent.



  • 2 votes
    Prosper Prosper 15 février 17:54

    @Jean Robin
    Cette dénonciation de la prétendue "vulgarité" de vos interlocuteurs, qui est en fait le moyen que vous avez trouvé de vous défiler et le motif au nom duquel vous avez bloqué des centaines de contradicteurs sur Twitter et sur Facebook, est typiquement un caprice d’enfant. Vous insultez la terre entière à longueur de vidéos, avec un vocabulaire de caniveau et cela sans aucun scrupule, mais dès que vous voyez un "idiot" ou un "vous êtes malade" dans un message, hop vous saisissez l’occasion pour vous posez en homme vertueux qui ne cautionne pas les abus verbaux.

    Il faudra aussi nous expliquer en quoi un argument est infondé sous prétexte qu’il contient de la vulgarité. Si quelqu’un vous dit "en été il fait plus chaud qu’en hiver en France, pauvre truffe", vous n’avez pas prétendre qu’il dit une chose fausse sous prétexte qu’il vous qualifie de pauvre truffe au passage.

    En effet, il paraît que nul n’est prophète en son pays, mais je ne sache pas que vous ayez réussi à convaincre quiconque de quoi que ce soit ailleurs qu’en votre pays. Vous n’êtes ni prophète, ni leader, ni chef de réseau, ni influenceur, ni auteur à succès, ni enquêteur, ni intellectuel que ce soit en France ou n’importe où ailleurs.



  • 1 vote
    Prosper Prosper 14 février 20:56

    @Jean Robin
    Ils préfèrent Macron, à qui ? à Jean Robin ? Bien entendu. Vous êtes sans doute aussi stupides l’un que l’autre, mais lui arrive à enrober sa stupidité pour la dissimuler un minimum, tandis que la vôtre vous l’exposez brute et repoussante. Même faire illusion vous n’y parvenez pas.






Palmarès