• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Qirotatif

Qirotatif

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/03/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 313 41
1 mois 2 116 13
5 jours 0 24 0


Ses articles classés par : ordre chronologique



Maurane...

Maurane...

Maurane... R.E.P.

815 visites 11 mai. 2018 | 2 réactions | Qirotatif  




Derniers commentaires




  • vote
    Qirotatif Qirotatif 21 mai 09:41

    @Norman Bates

    "et dans la foulée offrir de la visibilité à des gens qui en manquent, les Jean-Vincent, par exemple..."

     smiley Oui certes, mais à ce compte-là, il eut été également honnête que je citasse Rachid qui prend le volant sans permis ni assurance - malgré déjà deux condamnations pour le même délit - après ses 8 bédos avec ses sauces, même si cela m’aurait valu le procès d’une diLicra(sse) sur le passage clouté couleur arc-en-ciel où elle aime à écraser les sous-chiens anti-progressistes. Et c’eût été probablement le même tarif en substituant Raymond à Eusèbe sortant de sa soirée "ti punch domino" mais cette fois-ci avec une LDNA (le sigle pour désigner une maladie dégénérative de la vue ? je dois confondre...) qui aurait surtout eu le CRAN de pinailler dans sa grande tradition de concurrence victimaire. 

    Evidemment Jean-Dylan sous cc, Youssef-salif-al islam sous captagon, Jean-chômedu sous cocktail barbituriques-sky, Tchin-Tchin-d’affreux-loup déchiré comme un drapeau (tibétain) au saké ou encore Manouel-la-trouelle qui le gosier empli de Super Bock sort de son QG, "le Lichboa Caraï", pour prendre son audi tunnée se neutralisent tous dans leur connerie et ne valent pas mieux que Jean-Vic’eau-de-vie. 

    Là je ne pense n’avoir oublié personne... Ah si ! Idan-le-terrible dont les dérapages nocturnes l’auraient conduit à de bien étranges rencontres... Fake ou pas ? Seuls les décodeurs de la véritude pourraient l’affirmer... 



  • 1 vote
    Qirotatif Qirotatif 20 mai 23:00

    @Belenos
    "j’ai été contrôlé une seule fois pour l’alcoolémie et pourtant je roule beaucoup. Je ne bois pas d’alcool mais je suppose que cette fréquence de contrôle est la même pour les alcooliques !"

    Ayant bcp roulé aussi à une certaine époque pour le taf, j’ai été peu contrôlé également. Par contre, plus jeune, en sortant des concerts, ça a du m’arriver au moins 10 fois en qq années. Les boîtes de nuit, c’est pas mon truc, mais très souvent les flics font des contrôles systématiques à la sortie de ces établissements : la clientèle est jeune, les voitures sont pleines, les personnes alcoolisées + stups (shit et/ou taz et/ou cc et/ou autres... voire opioïdes - phénomène très important aux US... mais je sais que la pratique se dév en Europe aussi). Tout dépend de ton mode de vie. Et il y a une réalité qui peut choquer mais les vrais alcoolos tiennent souvent bien la route (si j’ose dire). Bien souvent Raymond à 1,5g qui sort du PMU ou du resto le midi après sa boutanche de rosé, ses 2 apéros et autant de digeos est parfois bien moins dangereux que Josiane, 50kg, qui ne boit jamais et qui, lors du pot de départ de Raymond, a simplement sifflé une coupe et demi de champ. Ca n’a pas que des inconvénients smiley mais pour ce qui est de la dangerosité au volant...


    2a/ Entièrement d’accord sur l’aberration lié au fait que des SSII raflent la mise. J’ajouterais que les stages de récup de points sont également un scandale dans la mesure où ce sont également des boîtes privées. L’une des plus importante a été crée par un ancien de l’ESSEC...

    2b/ La question de fond posée comme tel se discute. Mais pour "l’angoisse", non : il y a des règles, je suis fatigué non pas de constater que tant de gens les enfreignent (c’est leur droit, mais le mien est de ne pas admettre qu’ils me mettent en danger - cas du connard qui me colle en pleine campagne et qui risque de m’emplafonner si je dois freiner brutalement) mais de le faire et de se plaindre. On appelle cela des enfants. 

    2c/ On dévie du sujet. Mais en réalité, la perte d’autorité de l’autorité publique n’est pas liée à cela, du moins c’est à mon avis périphérique : ce phénomène est lié aux politiques de laxisme généralisé. Pour moi, à partir du moment où un gosse de 12 ans se permet de tutoyer un flic, c’est qu’il y a déjà un profond pb qui n’a rien à voir avec les histoires de code de la route. Bref, c’est un sujet bien plus vaste.

    4/ dura lex sed lex. Dans certains pays on ne conteste pas la loi. J’ai pris un jour un ticket (=PV) aux US pour avoir fait un U-turn (demi-tour) complètement banal dans une rue résidentielle complètement déserte. Le flic au coin de la rue a fait plusieurs centaines de mètres pour nous immobiliser pour rien... sauf que cette manoeuvre était bien interdite. C’était sur le papier injuste mais j’ai vu les résultats de la politique tolérance zéro dans certaines villes. Le pb est qu’en Fr on y va toujours avec une demi-molle, toujours dans le compromis. Il y a des recours dans tous les sens, des contestations... C’est un peu comme dans certains sports : au foot, les joueurs contestent en permanence, dans d’autres (rugby, baseball, etc.) remettre en cause une décision vous fait expulser du terrain : c’est mieux pour tout le monde. On peut peut-être baisser certaines sanctions éco, mais je suis pour la sanction systématique par principe et laisser éventuellement l’autorité avoir une marge de manoeuvre dans son application (ce qu’ils ont... : il m’est arrivé d’être arrêté pour une infraction - un feu grillé par erreur - et repartir sansaucune sanction, simplement parce que j’avais admis l’infraction, été poli, etc...). 

    Pour l’alcoolémie aux US, ce que vérifient les flics c’est surtout les capacités physiques de la personne, son équilibre. Dans ce cadre là, Josiane, même sous le tx légal, serait immobilisée le temps qu’elle ait repris ses esprits. Le tx d’alcoolémie doit être un indicateur, une preuve supplémentaire quand il y a doute sur les capacités de la personne (et évidemment quand la personne est impliquée dans un accident) : du reste on passe à l’éthylomètre (voire la prise de sang) quand on a été grillé à l’éthylotest (peu précis) mais cette politique du seuil fait que Josiane peut repartir tranquillement au volant de sa caisse. 



  • vote
    Qirotatif Qirotatif 20 mai 18:31

    @Norman Bates
    Une marge de 5% est largement suffisante. Encore une fois 90, c’est une limite. Et si entre 90 et 96-97, la différence en termes de dégâts sur un piéton par exemple est faible, par contre entre 50 et 55, 60, elle est énorme : 

    "à 50 km/h, invalidité et cas mortels fréquents avec une probabilité de 60 % d’être tué ; à 60 km/h, probabilité de 85% d’être tué ; à plus de 60 km/h, probabilité proche de 100 % d’être tué."

    Alors évidemment le type qui se fait prendre à 61 rage pour ses 90€ (et seulement 1 point), mais la réalité est qu’en cas de choc avec un piéton la différence est énorme. Je ne parle même pas du cas d’un enfant (et en fonction du type de VL il y a déjà d’énormes différences entre les zones d’impact et leurs conséquences), et encore moins de la petite Rachel, laissant cela à d’autres smiley 

    "alors que la vitesse légale est parfois inadaptée selon le contexte, le trafic, la météo etc..."

    Ah mais je parfaitement d’accord avec ça. Il y aurait des améliorations importantes à faire. Mais au-delà de cela, c’est bien au conducteur de prendre en compte le contexte (ou alors on peut aussi retirer toute autonomie au conducteur... c’est du reste vers cela que l’on s’oriente...). Par chez moi (pleine forêt) rouler de nuit ou en fin d’après-midi à 90, même si c’est autorisé, c’est jouer à la roulette russe : impssible d’anticiper une traversée de cervidés, impossible de voir les sangliers qui trainent le long des routes et dont les yeux ne se reflètent pas. Tout ce que je dis c’est - une évidence - qu’une partie des gens est capable de se responsabiliser, de ne pas foncer à 200 (j’ai de belles lignes droites, sans radar et faut vraiment ne pas avoir de chances pour tomber sur des flics), maintenant pour les autres, tôt ou tard - certains on aussi un bol de cocus... - on les retrouve aléatoirement dans la rubrique faits divers. 



  • vote
    Qirotatif Qirotatif 20 mai 18:05

    @Belenos
    "Il y a racket et le piège est totalement évident dans de nombreux cas. "

    Absolument pas. Un racket est une "extorsion d’argent ou d’objets, par chantage, intimidation ou terreur". Soit on utilise les bons termes, soit nous parlons d’autre chose. Il n’y a pas de racket, pas de piège. Et tant pis si le propos est lénifiant, ce n’est pas de mon fait s’il faut rappeler que l’eau mouille.


    "L’attention que nous portons à la vitesse pour des raison de sécurité n’est pas l’attention que nous portons à la vitesse pour des raisons réglementaires, et si vous ne comprenez pas cela de manière intuitive, des dizaines de pages ne suffiront pas à vous le faire comprendre."

    J4ai expliqué dans mon 2ième post que le contexte était précisément essentiel, justement, qu’une limitation n’était pas la vitesse conseillée... évidemment que le conducteur


    " Pour les personnes qui travaillent avec leur voiture, la perte de points sur un permis peut être rapide même sans comportement routier dangereux."

    Penche-toi sur les origines du permis à point... il a précisément été mis en place pour à la fois tenir compte de la réalité éco et les impératifs de sécurité. Tu voudrais une dérogation pour les personnes qui travaillent avec leur voiture ?


    "Rhétorique psychologisante"

    Non, juste une petite provocation (façon Belenos... smiley ) pour démontrer une réalité. Il ne faut évidemment pas le pb personnellement. Si l’on veut considérer une problématique il faut bien commencer par prendre en compte la réalité des comportements : si tout le monde respectait les règles, il n’y aurait pas besoin de gendarmes... c’est cette évidence que je mettais en avant. Les études sont presque inutiles : il suffit de rouler pour comprendre qu’au volant, comme dans la rue et partout, tout le monde n’est pas raisonnable, loin de là. 


    "Je mets en cause la robotisation systématique des moyens de contrôle (comme de nombreux policiers la mettent en cause) ainsi que la véritable motivation de l’Etat dans la politique du "tout radar" concernant la vitesse (le cas des radars de feux rouges est complètement différent car il n’induit pas de comportements dangereux)"

    Ok, c’est donc la modalité du contrôle que tu remets en question mais pas sa nécessité. Ca ne transparaissait pas précédemment. Le cas des radars de feux rouges est pour le coup pertinent. Mais autrement que proposes-tu pour la vitesse ? 



  • vote
    Qirotatif Qirotatif 20 mai 07:41

    @Belenos

    "et que les radars ne rapporteront plus assez, l’Etat fera descendre la vitesse limite à 70 pour pouvoir piéger à nouveau les conducteurs et faire à nouveau entrer la monnaie"

    Toi qui te targues de te baser sur le sens des mots, "racket" et "piège" en ont un. Il n’y a pas plus de racket que de piège : il y a des règles et des lois que toute personne conduisant est sensé connaître. Ensuite, on choisit de les respecter ou non. On peut en revanche trouver injuste qu’une personne qui dépasse de 1 km/h (ce qui est faux, la personne dépasse de plus... il y a une marge de tolérance importante) doive payer alors que des gens commettent des délits (vente de stups) à ciel ouvert devant tout le monde et ne soient pas inquiétés, mais c’est un autre sujet. 

    Les limitations de vitesse sont établies par rapport à des situations précises, des risques mesurés et les sanctions sont établies en fonction de cela. Par exemple franchir une ligne continue avec 2 roues est sanctionné de 3 (ou 4, j’ai un doute) points et le faire avec les 4, 6 points. Pourquoi ? Parce qu’un choc frontal est bien plus dangereux qu’un choc sur le côté. Si tout le monde respectait ces règles, la société toute entière serait gagnante (moins de polytraumatisés dans les hosto, moins de frais d’assurance, moins de drames humains...). 

    " Les trois plus récents épisodes dangereux que j’ai connus en voiture ont été dus aux radars. "

    Si tu as besoin de vérifier ton compteur à l’approche d’un radar c’est surtout que tu ne fais pas spécialement à la limitation en temps normal et que ce n’est qu’avec la possibilité qu’une sanction tombe que tu fais attention. Plus largement cela signifie aussi que tu as besoin d’un gendarme, d’un papa qui te rappelle à tes devoirs. Ce n’est pas du mépris, juste une réalité : bcp de gens ne tiennent déjà pas compte des règles, parfois les oublient en toute bonne foi et ont donc besoin de cette supervision. Il y a des pays où c’est moins le cas, des régions à l’intérieur d’un même pays où c’est moins le cas, des quartiers mêmes où le respect des règles varie considérablement. 9 accidents sur 10 sont liés à des erreurs humaines : vitesse excessive, alcoolémie, conso de stups, fatigue... bref, que des comportements évitables pour l’écrasante majorité. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès