• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Soi même

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1946 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Soi même 9 novembre 2019 15:09

    @alibaba007, j’ai en mémoire un propos privé de Mr Asselineau suite à une petite conférence tenus à Strasbourg, qui justifiait le principe de la dictature de la Rome Antique comme moyen de sauvegarde quand la Nation est en pérille. Sauf avancé cette hypothèse d’avoir recourt à la dictature comme moyen pour remettre de l’ordre dans le pays et du même ordre que L’État d’urgent donc jusqu’’à présent le pays n’en toujours pas sortir et par ailleurs permet de continué sous couvert légale ce qui était illégal avant.

    Par ailleurs c’est pas un chef de partie de définir ce que doit être les choix politique du partis comme cela semble le cas lors des propos que j’ai eu avec Mr Asselineau, c’est aux adhérents qui doivent l’exprimé et au chef de partie de le respecté. Une nuance importance a retenir, cela coupe les pieds au despotisme et au culte du chef.

    Quand a l’argument que les membre de l’UPR ferraient barrages en cas d’aventure vers le despotisme, laissez moi en douté, il y a trop de cas historique , celui qui tien les règnes du pouvoir n’aime pas à être contesté et tout où tard cela se solde par une guerre fratricide.

    Par ailleurs, les critiques et les révélations que fait Mr Asselineau sur ce qui se passe en France, dans l’UE et dans le monde sont pertinentes, et en même temps le recourt synthétiquement à l’état idéal du passé pour réglé nos problème présent montre sa total incompétence à gouverné le pays.

    Car en aucun cas, il a parler des séparations des pouvoirs, et particulièrement préoccupant la mise sous tutelle l’indépendance de la justice -la domination du monde économique ( la finance, le monde des lobbys )qui dicte ses choix et impose les lois , deuxièmement ce n’est pas à l’État de géré les choix individuels, c’est du ressort des individus d’être respectés par l’État dans leurs individuels ( éducation, santé, culturel).

    Qui sous entend si vous comprenez ses remarques, l’État doit se séparé de ses ingérences économiques et de ses ingérences de domination de la société civile, ce n’est plus son rôle, son rôle est d’être un État de droit et de légiférer pour maintenir les équilibres dans toutes les parties qui compose une Nation.

    Et bien de Mr Asselineau, je n’ai jamais entendue de tel propos,j’ai juste remarque avec sa connaissance de l’Histoire, il ce pressente comme l’homme providentiel de la France, ( Jeanne d’Arc où De Gaulle) a besoin pour sauver les meubles. Il parle de que les gens veulent entendre et propose des placebos politiques. 

    Le seul hic les meubles sont vermoulues et ternîtès jusqu’à la moelle.

    Il y a plus rien à sauvé tout est à reconstruire sur d’autre base.



  • 1 vote
    Soi même 8 novembre 2019 23:57

    Cette histoire mythologique a plusieurs grilles de lecture, celle que je retiens, c’est la métamorphose du mal qui est le fil conducteur de cette ouvres.



  • vote
    Soi même 8 novembre 2019 21:50

    Encore un qui a rien compris entre capital et hyper capitaliste, non le capital n’est pas mort, il est nécessaire, et il devra salutaire quand lesécurie des Borgias seront nettoyées .



  • vote
    Soi même 8 novembre 2019 18:40

    @Guit’z , oui dictateur, c’est certain cela commence toujours par promette la lune.



  • vote
    Soi même 8 novembre 2019 18:38

    @Sozenz, visiblement vous êtes hors de vos pompes, quand a l’avenir, il se passera beaucoup de chose qui rendra caduque votre raisonnent, c’est dans les valeurs solides du passer que l’on trouve la meilleur façon de gouverné. Je vais pas te faire un cours de philosophie, il y a juste un détail en 5 ans la société a tellement changé, je ne voie vraiment pas comment les fondamentaux du passées pourront continué à être une référencent idéal de gouverné.
    Surtout quand tout le monde dit, moi je pense et j’emmerde l’autre qui pense pas comme moi.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité