• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

WakeUp

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 344 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    WakeUp 1er avril 2018 15:58

    @erQar
    Il n’a juste pas retiré les briques au fur et à mesure. Cela simplifie la mise en scène et créé un effet visuel qui explicite le principe du mur de la dette... qui lui est bien réel.

    Il a bien compris que la forme est aussi importante que le fond.

    Certains prétendants à la présidence de la république devrait en prendre de la graine.



  • vote
    WakeUp 1er avril 2018 15:30

    @matthius
    Alors vous n’avez pas écouté la seconde vidéo qui parle de faibles taux [d’intérêts].



  • vote
    WakeUp 1er avril 2018 15:13

    Gérard Foucher explique qu’il ne peut y avoir de création monétaire avec de la dette, même à très faible taux. Sinon c’est un Ponzi.

    Donc la "solution" de l’article est pourrav,
    Vous n’avez pas compris (écouter) la première vidéo.


  • 1 vote
    WakeUp 18 mars 2018 15:11

    @Étirév
    Et ba voilà, il ne manquait plus que vous pour que la fête soit complète.

    Bienvenue !



  • 2 votes
    WakeUp 14 février 2018 06:41

    @microf
    Le fait que vous décrivez me remplie d’un sentiment bien plus fort que l’indignation.

    Mais il est la resultante logique (toujours froide et implaccable) de la politique et de l’idéologie mises en place depuis quelques décennies :

    - Les jeunes hommes aujourd’hui ont -pour la majorité- compris que la violence c’était mal, même pour en faire cesser une autre. Ca commence tout petit à l’école, et ça continue plus tard avec les affaires où la légitime défense n’est jamais retenue. La paroxysme étant atteint avec la police qui ne peut plus faire usage de la force, même en cas de danger mortel.

    => Donc personne n’intervient parce que l’issue c’est la taule ou l’hosto.

    - L’ethnicisation des revendications et des luttes sociales change profondément notre société. Pourquoi le blanc, éternelle coupable, irait se faire chier pour quelqu’un dont les représentants auto-proclamés lui crachent en permanence à la gueule ?

    Il n’y a plus d’hommes, ni de femmes, ni de français, mais seulement des consommateurs ethnicisés soumis au fétichisme de la marchandise et abrutis au Facebook-communautariste et au porno-super-raciste.

    Les premières victimes sont paradoxalement les femmes, les noirs, les homosexuels, les minorités en tout genre à qui le méchant mâle cis-blanc avait quand même donné pas mal de droit et de protection dans l’objectif d’une société imparfaite mais apaisée.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité