• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Comment un pays sombre dans la dictature ? (Guerre d’Espagne)

Comment un pays sombre dans la dictature ? (Guerre d’Espagne)

Saviez-vous que le dictateur espagnol Franco a toujours la légion d'honneur en France ? Qu'officiellement (même si c'est faux) l'Espagne n'a pas pris part au conflit durant la seconde guerre mondiale ? Et pour cause, la guerre d'Espagne, un conflit civil qui embrase le pays depuis 1936, a laissé la région sur les genoux, aux mains des fascistes. Mais comment tout ça a commencé ? On revient ensemble sur le contexte politique extrêmement touffu et sur l'affrontement entre les forces nationalistes et les forces républicaines espagnoles !

Tags : Economie Politique Histoire Censure Maroc Espagne Manipulation




Réagissez à l'article

117 réactions à cet article    


  • 1 vote
    ezechiel ezechiel 16 février 13:00

    Une guerre civile absolument atroce, initiée par les républicains et leur idéologie destructrice de vouloir changer le monde, faire table rase du passé pour construire "l’homme nouveau". Détruire l’identité espagnole, son héritage familial et traditionnel, afin de propager la terreur communiste à toute l’Europe ("Terreur Rouge").

    La politique de collectivisation des terrains agricoles, qui faisait déjà des ravages considérables dans l’Union Soviétique pendant les purges staliniennes, est proclamée par la république espagnole du début des années 1930, et elle va plonger le pays dans la guerre civile (1936-39)

    Ces républicains n’hésitaient pas à détruire et exécuter sommairement les prêtres et tous ce qui avait attrait à la foi catholique, religion de la grande majorité des Espagnols. L’Église catholique reconnaît 1 875 martyrs pendant la guerre d’Espagne, exécutés pour leur simple appartenance à la foi catholique.


    • 5 votes
      Quasimodo 16 février 13:41

      @ezechiel Le révisionnisme est à la mode , profitez en pour brouiller les pistes de la vérité , il y aura toujours quelques gogos pour gober les mouches .


    • 3 votes
      Mahler 16 février 13:42

      @ezechiel
      Vision Manichéenne et partiale qui veut endosser la faute et les barbaries de la guerre civile aux seuls républicains, anarchistes et staliniens. Hors la terreur blanche existait aussi. L’attitude autoritaire des prêtes et le cynisme des propriétaires fonciers avant la guerre a aussi joué. Je vous rappelle que dans dans le sois saint camp saint et immaculé des "blancs" au service de "saint" Franco on utilisait des légions de barbares maures qui n’hésitent pas à violer les femmes et couper les couilles des hommes et leur font bouffer. Donc dans la catégorie gentils blancs et méchants rouges on repassera. Les deux camps se sont comportés comme des salauds, y’en a pas un qui mérite le pardon et l’autre le bûcher. Les guerres civiles ne sont rarement propres. Ne les transformons pas en guerre saintes idéologies. Le problème des gens de droite ou de gauche qui n’ont pas de familiarité avec l’Histoire, c’est qu’ils aiment interpréter les faits à leur sauce politique en donnant d’un coté le camp qui serait celui du bien et l’autre celui du mal. Une façon de voir l’histoire et la politique très "curaille" Au final les "gauchistes" et les "droitards" se ressemblent beaucoup.


    • vote
      ezechiel ezechiel 16 février 14:11

      @Mahler "Vision Manichéenne et partiale qui veut endosser la faute et les barbaries de la guerre civile aux seuls républicains, anarchistes et staliniens."

      Il faut remettre dans le contexte. La terreur socialiste se répand au début des années 1920 dans toute l’Europe de l’est avec l’Union Soviétique, et également en Allemagne.
      Les interventions du général Franco en Espagne, de Dolfuss en Autriche, ou de l’économiste Salazar au Portugal, ne sont que des alternatives pour enrayer la progression de cette plaie qui a fait plus de 100 millions de morts en moins de 50 ans à travers le Monde.


    • 4 votes
      Hieronymus Hieronymus 16 février 14:45

      @Quasimodo
      Ezechiel dit vrai, on m’avait toujours enseigné que les Républicains espagnols étaient des héros et Franco un salaud, hors c’est faux !
      le mec de la vidéo récite la doxa ordinaire et fait l’impasse sur toutes les exactions voire atrocités de certains Républicains qui sont à l’origine de la réaction des nationalistes, bref de la guerre civile
      les cocos anarchisants pénétraient et pillaient les couvents, violaient les religieuses, tuaient les prêtres pour le plaisir, ce sont eux qui ont commencé les massacres
      Franco était un dur mais ce fut un grand homme d’Etat, il a joué très finement face à Hitler durant la 2nde guerre mondiale, aussi dur qu’ait pu être son régime l’Espagne n’avait rien à voir avec une dictature communiste, pas de goulag, pas de génocide
      idem Salazar aussi un très grand homme d’Etat


    • vote
      Mahler 16 février 15:10

      @ezechiel

      Justement, rametons nous dans le contexte, ce que vous dites sont que des excuses pour excuser les autres. Les socialistes peuvent sortir(et c’est bien plus proche de la réalité)qu’il ont fait ça pour empêcher les guerres style 14-18. La guerre de 39-45 viendra confirmer cette direction que prenait le monde. Puisque vous aimez vous plaindre des "rouges". Si par exemple les bolcheviques ont pu prendre le pouvoir c’est à cause de l’effondrement de la nation, du à la guerre entre Etats Capitalistes entre eux, et pour le cas de la Russie d’un Etat Tsariste qui a laissé son pays dans le chaos. Les Jacobins peuvent prendre le pouvoir grâce aux victoires des autrichiens et des prussiens, donc des pays royalistes. Pour les comités révolutionnaires en Espagne, ils vont pouvoir prendre le pouvoir quand la république était en train de tomber à cause des coups que lui a asséné Franco.

      La Terreur rouge en Allemagne dans les années 20 ? Pas vraiment, certes on est dans des tentatives révolutionnaires(mais une révolution n’est jamais saine, y compris celles qui sont faites par les bourgeois, confère la française) mais ça reste léger. Ceux sont même les communistes et les ouvriers de Berlin qui se font massacrer par le pouvoir social démocrate en 1919. La violence n’est pas l’apanage des révolutionnaires. En 1798 lors de la révolution irlandaise le pouvoir royal se montre aussi violent que le pouvoir révolutionnaire français de 1792-93 avec des massacres dignes de la Vendée. Étrangement les gens de droite qui aiment tant cracher sur la révolution française, se garde bien de parler de l’irlandaise. Je pourrais citer juin 1848 où la bourgeoisie parisienne se retourne contre les ouvriers et les massacre.

      Quant au 100 millions de morts, vous sortez ce slogan digne d’un article de closer(on vend sur le sensationnel ) sans aucune analyse. Déjà si vous aviez étudié le sujet et lu attentivement le "livre noir du communisme" vous auriez du vous apercevoir en comptant les morts dans les différents chapitres que l’on arrive au chiffre de 85 millions de morts et non 100. Preuve du manque de sérieux de ce livre, qui est plus un pamphlet qu’un livre historique. Dans les morts attribués au communiste on prend même en compte les morts de la guerre civile russe faits....par les blancs... Ce qui est malhonnête !. On ne doit pas rajouter aux victimes des rouges celles des blancs en plus. Ensuite le gros des morts(environ 80%) sont le fait de... Staline et Mao. Ce qui limite déjà la casse car ceux sont surtout deux gros pays mais aussi deux personnes. Autre chose, plus de 30 millions de morts(soit un peu plus d’un tiers des victimes du "communisme") sont dus à la politique du grand bond en avant, hors ce chiffre considérable c’est proportionnellement moins que les morts du à la grande famine Irlande de 1845-1852(1 millions de morts maximum). Donc si Mao aurait sévi dans un pays ayant autant d’habitants que l’Irlande, on aurait eu moins d’un million de mort au lieu de la trentaine de millions. Vous voyez, les chiffres faut les manier avec précaution, ne pas faire du spectaculaire pervers pour émoustiller la ménagère de 50 ans. URSS, chine parmi les pays les plus grands du monde. D’ailleurs dans les pays industrialisés comme la RDA il n’y avait pas de problème de famine, c’est le défaut d’être en retard industriellement parlant face aux grandes puissance tout en voulant rattraper le retard.

      Sinon tous ces pays se basaient sur le même modèle : le stalinisme avec une touche de gauchisme selon les pays. Que ce soit Mao, le Che Guevara ou Ho chi Minh, tous se revendiquent de Staline et du marxisme-léninisme comme scolastique. Donc quand on me dit que le "communisme a échoué partout" c’est assez incorrecte, puisque le modèle est le même. Il n’y a plus a jamais eu de révolutions ayant réussies ayant pour base le marxisme réel(sur beaucoup de points) encore contenu dans la gauche communiste italienne et germano hollandaise. 


    • 2 votes
      Mahler 16 février 15:13

      @Hieronymus
      "On m’avait toujours enseigné que les Républicains espagnols étaient des héros et Franco un salaud, hors c’est faux" Passer d’un extrême à un autre n’est jamais bon, surtout en histoire. Vous ne faites qu’inverser la position du coup : Franco Héros, républicains salauds. 


    • 1 vote
      Mahler 16 février 15:23

      @Hieronymus

      " aussi dur qu’ait pu être son régime l’Espagne n’avait rien à voir avec une dictature communiste, pas de goulag, pas de génocide idem Salazar aussi un très grand homme d’Etat" "Logique, Staline et Mao sont au final des despotes orientaux. Les despotes orientaux ont toujours était plus barbares, sanglants, pervers que les dictateurs européens. Gengis Khan en son temps en est l’illustration la plus parfaite.


    • 3 votes
      Hieronymus Hieronymus 16 février 17:08

      @Mahler
      Franco Héros, républicains salauds. 


      j’ai jamais écrit ça non plus, d’un autre côté faut pas être naïf, dans toute guerre il y a l’engrenage de la violence, si vous faites montre de faiblesse, vous perdez..


    • vote
      maQiavel maQiavel 16 février 20:07

      @Mahler
      Vous faites remonter le niveau , comme d’hab. 


    • 2 votes
      Hieronymus Hieronymus 16 février 21:05

      @Mahler
      si c’est lui qui l’écrit, vous pouvez être sûr que c’est vrai, parce que nous, hein voyez, on est pas vraiment du niveau..
       smiley


    • vote
      Croa Croa 18 février 09:59

      À ezechiel,
      Il faut appeler un chat un chat. La république était le régime légal en Espagne, c’est donc Franco qui a initié la guerre en lançant une rébellion à partir du Maroc.
      Accuser la république est un gros mensonge. Par ailleurs les horreurs de cette guerre étaient des deux cotés et une guerre c’est toujours atroce. Celui qui l’a initié l’a voulu et c’est Franco ! La République n’a fait que se défendre et il faut comprendre la colère des vengeurs et tout cela est humain après tout.


    • 1 vote
      Soi même 16 février 16:44

      Et pour causse, il fallait un retour d’investissement des USA sur le régime Nazie


      • 4 votes
        barbarello 16 février 18:43

        Il me semble qu’il est difficilement contestable que les 2 terribles régimes Italie fasciste et Allemagne nazie sont nés en bonne partie en réaction à la poussée révolutionnaire "rouge". 

        Même les marxistes  enfin, je parle des marxistes du haut du panier intellectuellement  l’admettent. 

        Sans idéologie "socialisante/communistante", pas de fascisme, pas de nazisme, pas de Franco. 

        C’est chiant, je sais. 


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 16 février 20:05

          @barbarello

          Faux  !

          Les classes dirigeantes capitalistes ont soutenus les fascistes et les nazis en réaction à la menace communiste mais ces partis sont nés en bonne partie des effets de la grande guerre. Votre antigauchisme primaire vous fait divaguer. 


        • 4 votes
          barbarello 16 février 20:15

          @maQiavel

          J’ai précisé "en bonne partie" plus haut, et je le maintiens, comme le font les marxistes intelligents, dont je ne fais pas partie notez le. 
          Votre aigreur vous rend stupide, et excessivement primaire et mollusquement réactif à mon égard. 
          Et cessez d’employer le mot "gauchisme" sans en comprendre le sens, svp ! 
          Je ne change pas une syllabe à mon commentaire précédent. 
          Point. 


        • 2 votes
          barbarello 16 février 20:23

          Désolé, j’ai oublié le clin d’oeil (méfiant cela dit !) ... 
          ->
          ,-) 


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 16 février 20:23

          @barbarello
          Précision inutile , je sais lire. Et c’est faux.  smiley


        • 2 votes
          barbarello 16 février 20:25

          @maQiavel

          Ceci est vrai, ne vous en déplaise : 

          barbarello 16 février 18:43

          Il me semble qu’il est difficilement contestable que les 2 terribles régimes Italie fasciste et Allemagne nazie sont nés en bonne partie en réaction à la poussée révolutionnaire "rouge". 

          Même les marxistes — enfin, je parle des marxistes du haut du panier intellectuellement — l’admettent. 

          Sans idéologie "socialisante/communistante", pas de fascisme, pas de nazisme, pas de Franco. 

          C’est chiant, je sais. 

          Ne comptez pas sur moi pour échanger avec vous et vos looooongueurs et soooophismes pour l’’argumenter plus avant. 
          Que chacun y réfléchisse. 


        • vote
          maQiavel maQiavel 16 février 20:30

          @barbarello
          Je n’ai aucune envie d’échanger avec vous. Je dis que ce que vous écrivez est faux , ce qui est un fait. Je rajoute que celui qui est long ici , c’est vous. Un autre fait. 


        • vote
          guepe guepe 16 février 20:34

          @barbarello

          Je serais quand même curieux de savoir en quoi on peut rattacher la conquête du pouvoir par Mussolini avec le marxisme.


        • 2 votes
          barbarello 16 février 20:43

          @guepe
          Vous êtes curieux ? Très bien, c’est le premier pas vers l’intelligence et la compréhension. 
          Vous avez un accès à internet je note. Cultivez vous donc, je n’ai fait que donner une piste qui plus est très arpentée, à vous de marcher ; les longs propos didactiques en ligne pour rerereremontrer l’évidence largement admise me fatiguent. 


        • 1 vote
          CoolDude 16 février 20:56

          @barbarello

          Comme dit Confucius :
          "Le bonheur ne se trouve pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir"

          Ou

          "Dans un voyage ce n’est pas la destination qui compte mais toujours le chemin parcouru, et les détours surtout." Mondial nomade - Philippe Pollet-Villard

          Ou de Andy Wachowski - Matrix

          “Il y a une différence entre connaître le chemin, et arpenter le chemin.”


        • vote
          barbarello 16 février 21:02

          @CoolDude

          Ne m’en parlez pas. si vous saviez comme il m’est pénible de devoir parfois marcher d’une certaine manière contraire au chemin que j’estime souhaitable dans l’absolu, ceci pour tenter de réveiller certains endormis relatifs. 


        • vote
          CoolDude 16 février 21:09

          @barbarello

          En tout cas, je ne savais que faire ce soir... Je pense qu’un petit Matrix me fera du bien !

          See you... Please for our idea !


        • vote
          guepe guepe 16 février 21:21

          @barbarello

          A quoi ça sert alors de poster dans un forum si c est pour ensuite renvoyer sur Google ? Si vous êtes si fatigué , vous pouvez aussi couper votre connexion et aller dormir.

          Il n’ y a pas d’évidence car ce n’est pas le cas tout simplement.

          Cherchez sur google, vous verrez.


        • 1 vote
          CoolDude 16 février 21:27

          @barbarello

          C’est moi, ou ces bonnes gueules d’agents ont des bonnes gueules de Macron ! Film 100% conspi !


        • vote
          CoolDude 16 février 21:31

          @guepe

          La réactance... C’est très compliqué !

          Évitez Google pour cela !!!

          Une psychanalyse de 10 ans est la meilleurs voie !


        • vote
          CoolDude 16 février 22:26

          @guepe

          https://www.youtube.com/watch?v=LY7lNMwDBpk

          The blue pill = Metameth !


        • vote
          CoolDude 16 février 22:36

          @CoolDude

          Yep, je suis grillé... Il n’y en a qu’un qui balance du Crystal (christ all) Methode on the the line !



        • 1 vote
          pegase pegase 17 février 00:40

          @maQiavel
          -
          Les classes dirigeantes capitalistes ont soutenus les fascistes et les nazis en réaction à la menace communiste mais ces partis sont nés en bonne partie des effets de la grande guerre. Votre antigauchisme primaire vous fait divaguer. 


          -
          Mon père y était, c’est bien le communisme envahissant qui a déclenché le nazisme financé par la haute finance anglo-saxonne, qui a pris peur avec nos plus de 50% de cocos en France (en Allemagne il y en avait beaucoup également) .... à Belfort ils étaient tout le temps en grève ils défilaient tout le jours (c’est la lutteuuu finaaaaalll), ça devenait intenable, un peu comme avec les gilets jaunes aujourd’hui (ce qui me fait d’ailleurs craindre une guerre civile) ...

          Plus de 15 000 cocos ont été internés à Dachau au début des années 30, et le phénomène allait en s’amplifiant malgré la répression nazie ...
          -
          L’exemple le plus frappant de la complicité avec les anglo-saxons, c’est le fameux traité germano-britannique que les anglais et les allemands ont ratifié sans nous demander notre avis, en dépit du traité de Versailles qui était encore en vigueur à ce moment là ... ce qui était quand même incroyablement scandaleux smiley

          Je passerai le drame de mers el kébir qui est plus que douteux ...


        • 1 vote
          pegase pegase 17 février 00:48

          c’est bien le communisme envahissant qui a déclenché le nazisme financé par la haute finance anglo-saxonne...

          -

          D’après lui ... hein ... moi je n’y étais pas smiley


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel 17 février 03:54

          @pegase

          Décidément votre père était partout : en Italie et en Allemagne pendant l’entre-deux guerres, dans les camps pendant la seconde … bref. Je devrais m’arrêter là mais je précise tout de même que j’ai pesé chaque mot que j’ai utilisé et c’est une phrase en particulier que je conteste ( elle débouche sur une conclusion uchronique absurde qui ferait bondir n’importe quel spécialiste de la période ), quand je dis que c’est faux ce n’est pas pour rien , c’est à la base un mythe communiste déconstruit depuis longtemps qui est encore très propagé dans les milieux militants d’extrême gauche (notamment antifa ) , dans certains médias et qui est étrangement récupéré ici. Concentrez vous et relisez attentivement l’échange pour comprendre qui dit quoi parce que tout est dans la nuance, partir sur des hors sujets ne mènera nulle part.


        • vote
          maQiavel maQiavel 17 février 03:56

          @BaronRouge

          Je n’ai pas dit qu’il s’agissait d’un bloc homogène, je me suis simplement exprimé en peu de mots, « les classes dirigeantes capitalistes » restait à décrire. Sur le reste de ton commentaire, ça nécessiterait de longs développements, notamment sur les spécificités du capitalisme financier et industriel mais fondamentalement nous divergeons : il existe bien une différence mais elle n’est pas de nature (qui reste dans les deux cas la chrématistique), l’un est le prolongement de l’autre. Sinon, je ne suis pas dans le trip national socialiste du producteur enraciné vertueux et du financier apatride parasite mais bon, ça c’est une question d’opinion …


        • 3 votes
          Mahler 17 février 10:43

          @pegase

          "Mon père y était, c’est bien le communisme envahissant qui a déclenché le nazisme financé par la haute finance anglo-saxonne," Vous racontez une fausseté historique. Le Nazisme n’a jamais été financé par la finance anglo-saxonne, du moins pas au point d’en faire une marionnette qui obéirait à quelques financiers de wall street ou de la city. Ce qu’il faut savoir c’est que quand les industriels ou les financiers investissaient en Allemagne(ce qui déjà en soit est normal de continuer à faire des affaires en régime capitaliste) se voyaient soumettre part les nazis à un embargo sur leurs bénéfices qui ne sortaient pas d’Allemagne. Du coup pour ceux qui ont voulu réinvestir en Allemagne pour mettre leurs bénéfices perdus en positif dans leur bilan comptable et dès le début de la guerre leurs bénéfices sont passés dans la colonne "passifs". Qui plus est quand a commencé la guerre les Etats Unis ont mis en place une commission d’enquête pour tout ce qui était financement avec l’allemagne nazie, et des capitaux investis. On convoqua les dirigeants de ces entreprises et la plupart des charges qui pesaient contre eux disparurent car ils ont pu démontrer leur bonne foi et surtout qu’ils n’avaient aucune pouvoir sur les décisions managériales dans leurs filiales allemandes depuis.....1934, et oui ! Quant aux rares dirigeants d’entreprises qui avaient des liens avec les nazis ont été remplacés au sein des directoires de leurs entreprises par d’autres propres. Une bonne partie aussi des capitaux investis en Allemagne par les américains se sont barrés en 1929 suite à la crise pour ne jamais revenir(pour la plupart) car Hitler ne voulait dépendre de personne. Et pour les pauvres qui n’avaient pas pu partir, vu qu’Hitler a interdit le départ des capitaux étrangers pour les "nazifier" pour sa politique. Les nazis mettront en place une politique économique autarcique notamment avec le "plan à 4". Le Financier Schacht se verra perdre sa fonction de ministre de l’économie en 1937 pour Goering.


          Bref, ce n’est pas la première fois sur ce site que vous donnez une vision conspirationniste de l’Histoire totalement fausse.


        • 2 votes
          Zatara Zatara 17 février 12:24

          @Mahler
          Le Nazisme n’a jamais été financé par la finance anglo-saxonne, du moins pas au point d’en faire une marionnette qui obéirait à quelques financiers de wall street ou de la city.

          Cette tournure est magnifique.... Hitler, et le nazisme, ont largement été financé, aidé industriellement et technologiquement...

          https://nicolasbonnal.wordpress.com/tag/histoire-preparata-elites/
          https://nicolasbonnal.wordpress.com/2017/07/17/hitler-gustave-le-bon-et-guido-preparata/


        • 2 votes
          guepe guepe 17 février 13:31

          @zatara

          Ce blog n’est qu’une collection de affirmation péremptoires.

          Rien n’est démontré.

          Par exemple , quand il dit qu’on aurait pu battre l’Allemagne en 38.

          C est vite oublier que la Pologne et la Roumanie refusaient de laisser passer les troupes soviétiques. Ce qui excluaient toute offensive terrestre. C’est vite oublié l’état désastreux de l’armée rouge en 1938 , qui , 1 an plus tard sera incapable de venir à bout de la Finlande , pays de 3.5 millions d’habitants avec une armée ne comprenant quasiment ni char , ni aviation. Que la Tchécoslovaquie à plus de 1000 km de frontières à tenir , tout en sachant que toutes les zones frontalières sont peuplés d’allemands. Et encore , je suis gentil , je compte même pas la frontière avec la Hongrie , qui ne serait pas resté les bras croisés. Et ,c est aussi oublier que la GB ne garantissait pas les frontières tchèques et que la France aurait été toute seule.

          Alors affirmer qu’38 , la victoire aurait été facile , c est n’importe quoi.

          Et on peut déconstruire quasiment toutes ces affirmations.

          Quand il affirme que la GB poussait l’Allemagne a attaqué vers l’est , alors comment expliquer qu’elle décide de garantir les frontières polonaises en mars 39 ?

          C est même historiquement l’inverse qui s’est produit. C est Staline qui a pactisé avec l’Allemagne pour qu’elle attaque l’ouest, lui fournissant même des quantités énormes de pétrole. Et n’a pas bougé le petit doigt lors de la bataille d’Angleterre.

          Là où la GB prenait d’énormes risques en ravitaillant les soviets à travers la voie maritime passant près des côtes norvegiennes. Et que c est aussi à elle et aux Américains que l’on doit la chute de l’Italie et du Japon , principaux alliés de l’Allemagne.

          Mais enfin bref , on s’éloigne un peu de la guerre d ’espagne.


        • 4 votes
          Mahler 17 février 13:42

          @Zatara

          Vous êtes sérieux avec ce lien complètement conspi qui ne citent que des sources douteuses en balançant énormément de citations qui ne prouvent rien ? Des historiens comme Ian Kershaw ont énormément étudié sur le nazisme et la question des financements(quasiment que des financiers allemands), bien plus sérieux que vos sources. Je rajoute que vous prenez le début de ma phrase sans prendre en compte le déroulement de mon argumentaire qui sert à soutenir la phrase que vous citez. Les entreprises étrangères qui ont pu investir en Allemagne(comme n’importe quelle entreprise fait peu importe d’ailleurs le régime politique) ont vu leur capitaux confisqués, pour des méchants qui contrôlent tout en repassera. Par ailleurs, dans les entreprises, les nationaux-socialistes exigent qu’ils y’aient des contrôleurs nazis pour être sur que le travail des travailleurs n’ira pas engraisser "la ploutocratie internationale". Durant la guerre, ceux qui ont réinvesti en Allemagne nazie(car ils n’avaient pas rapatrié leurs capitaux avant) avant celle ci pour ne pas tout perdre, ont finalement tout perdu sous les bombes des anglais, des américains et des russes. Les armées financées avec leur impôts leur en fait aussi perdre de l’argent. Jusqu’à 1930 l’argent des caisses du parti provient essentiellement des dons des adhérents. Donc la finance internationale qui met au pouvoir Hitler je me mare.


        • vote
          guepe guepe 17 février 13:54

          @Zatara

          Quand à Mussolini , la sensation des italiens d ’avoir été trahi par les Alliés ( " victoire mutilée " ) , la crise économique et le taux de chômage très élevé , provoqué par le retour des soldats du front , le nationalisme exacerbé qui régnait en Italie à cette période, et la peur d’une partie de la classe dominante face au communisme , expliquent bien mieux la montée du fascisme en Italie.

          En plus , le gouvernement italien avait rapidement pris parti pour les fascistes lorsqu’ils s’opposaient aux cocos. Une partie de ce gouvernement , mais aussi de l’armée et de la police va rapidement rejoindre Mussolini. Les fascistes ont été utilisés pour briser les grèves et s’opposer aux syndicats ouvriers.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès