• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment les médias fabriquent le déni

Comment les médias fabriquent le déni

Aujourd'hui je voudrais vous parler d'une émission de France2. Elle est passée à l'antenne le 20 juin. Vous pouvez la voir ici  (ou directement plus bas ce qui est mieux puisque je vous aurais averti !)

Début de l'émission (titres)

Je l'avais raté car je ne regarde quasiment plus France2, ni les autres chaînes d'ailleurs. Dire qu'il y a quelques mois à peine jamais je n'aurais manqué un tel documentaire ! Celui-ci nous annonce la fin du monde... Excusez du peu ! Aujourd'hui l'information n'est plus à la télé, encore moins dans les journaux qui se copient les uns les autres et la radio n'est plus qu'une télé sans les images. Il y a longtemps que je ne fais plus confiance aux médias mais j'étais tout de même resté ces dernières années encore un peu accroc à la télé, probablement par habitude et aussi parce qu’il y a dans cette boite magique de la distraction facile. Ma télé n’était déjà plus qu’occasion de voir et revoir par exemple des vieux films mais quasiment plus rien d’autre sauf, quelquefois, lorsque je me laissais entraîner par de potentiels avènements, tel ceux qui, par exemple, vous oblige à regarder les quelques émissions politiques de référence dont on veut pouvoir discuter. Cela est d’ailleurs encore vrai aujourd’hui car j’ai encore deux téléviseurs à la maison sauf que maintenant j’en rate puisque je ne lis plus les programme TV ! ( Ceux qui n’ont plus du tout de poste ont raison mais moi je n’ai pas encore passé ce cap. ) Bref, tout de même à mes époques de dépendance si le journal programme-télé m'avait annoncé un documentaire sur la fin du monde, il est sûr que je n'aurais pas manqué celui-ci !

Je pense qu’il y a, hélas, encore un majorité de gens très accros à leur télé et à ses vérités d’Évangile. Je dis « hélas » parce que si cette info en est bien une, les intentions des réalisateurs sont loin d'être bien honnêtes ainsi que nous allons le voir.

Aujourd'hui il y a l'Internet qui pose un sacré problème aux donneurs de leçon qui trônent à la télévision. En conséquence de quoi la pensée unique se fissure de partout et même si celle-ci continue de dominer, il existe des vérités si graves qu'il devient impossible de les garder secrètes. Ainsi en est-il de l'effondrement proche de notre civilisation et de la société de consommation à outrance. Pour les ex-détenteurs du monopole de « l'information » autant en parler tout de même puisque tout finira par se savoir. D'autant que cela est possible sans rompre l'air du temps et, vous le verrez, tout est dans la manière.

Lorsqu'on nous parle d'effondrement, de quoi s'agit-il donc ? Là, le sujet n'est plus au réchauffement climatique, aux pollutions ou autres dégradations du cadre de vie mais à leurs conséquences globales, voire au pire : Allons-nous tous en mourir ? Pour autant titrer sur la « fin du monde » comme l'ont fait les réalisateurs de l'émission de france2 est exagéré car à la base c'est d'un simple décrochage de la croissance auquel il faut s'attendre, la croissance faisant parti de ces choses qui ne montent pas au ciel. Ce décrochage est une certitude, la fin du monde beaucoup moins. Ce décrochage, ou « effondrement », sera celui de l'économie réelle, raison pour laquelle ce sera très grave de toute façon. L'effondrement est un concept nouveau et sa science la collapsologie l’est aussi. Certes, Monsieur Dumont parlait déjà un peu, c’est à dire dès 1974 d’effondrement mais c’était quand il exagérait plus ou moins à dessein où lorsqu’il nous mettait en garde sur le pire à venir pour le cas où, justement, nous ne réagirions pas car, à cette époque là, des changements en douceur étaient encore envisageables. Il n'empêche, l'effondrement, en tant que concept c'est maintenant et en tant que vécu c'est pour très bientôt.

 Ne comptez pas sur France2 pour vous expliquer l'effondrement. Tout ce qui a été dit l'autre soir dans « Complément d'enquête. Fin du monde : et si c'était sérieux ? » c'est seulement du genre « certains prédisent que... ». Il vaudrait donc mieux se renseigner ailleurs, et un petit dessin valant mieux qu'un long discourt je vous recommande plutôt ça :

Vous pouvez aussi lire le premier livre de Pablo Servigne « Comment tout peut s'effondrer », Éditions du Seuil, ISBN 978-2-02-122331-6. Monsieur Servigne est en effet actuellement le plus connu des spécialistes de l'effondrement. Dans le « Complément d'enquête » de France2 il apparaît à 10mn du début mais tout ce qu'on y apprend c'est que ses livres ont du succès. Par son « Complément d’enquête » France2 ne veut, en réalité pas du tout le mettre en valeur et ses compétences y semblent limitées à l'agronomie (alors qu’il est, notamment, doctorant en éthologie et qu’il dispose aussi de fortes bases de sociologie). Ce monsieur fait de nombreuses conférences. Celles-ci constituent un bon moyen de connaître ses idées ainsi que lui-même. Dans l’attente je vous recommande sa rencontre avec François Ruffin : « Une dernière bière avant la fin du monde ». Ce monsieur est passé aussi dans Thinkerview.

Vous verrez ensuite le documentaire de France2 d'une autre manière :

Ainsi les collapsologues n'y sont pas à leur avantage ! D'autant que l'émission commence très « people » avec la surnommée « Clem », son envie de vivre à la campagne et ses folles déclarations. Si toutefois vous y croyez tout de même un petit peu vous êtes vite refroidi car avec l'effondrement et les pénuries c'est d'après France2 un monde hyper-violent qui nous attend. Mensonges : Ces gens n'ont pas lu Servigne (ou ils font semblant ) ! Car ce monsieur nous dit bien qu'après l'effondrement, certes la vie sera dure, avec même peut-être des morts victimes de pénuries temporaires mais nullement violente. Nous devrions même assister, au contraire, à un retour de l'entraide et de la solidarité car ce sera là-même la condition de survie de tout un chacun comme de l'espèce et c'est bien l'entraide et la solidarité qui sauvera le monde. Cette future société d'entraides est une obligation, pas un choix, donc elle sera. Ceci dit oui, au début, une certaine violence pourrait s'abattre sur les quelques responsables de l'ancien monde mais ce point là sera anecdotique.

Dans l'attente, actuellement c'est France2 qui rend quelques derniers services à la mafia prédatrice qui profite pour quelques temps encore du monde actuel. Lorsqu'une information sensible commence à se répandre autant la révéler tout de suite car laisser cette initiative aux autres c'est perdre de l'influence. Garder le contrôle de la sottise ambiante c'est aussi prolonger le pouvoir des maîtres actuels.
Cette émission n'était donc pas faite pour susciter l'adhésion mais pour faire peur et provoquer le déni. Ce n'est pas la première fois et au delà des apparences la télévision française n'est qu'une drogue faite pour détruire, pas pour penser. Par ses appels à l'émotion et non à la réflexion elle est venimeuse. Les racines de la stupidité citoyenne ne sont peut-être pas à chercher plus loin. Qui peut croire à l’effondrement après ça ? Certaines images rendent vulnérables car ce sont des impostures. La supposée folie des uns devraient obliger à se regarder dans une glace. Ainsi notamment du climato-scepticisme et de la xénophobie qui affecte déjà anormalement un grand nombre d'esprits naïfs en France. Le « collapso-scepticisme » c’est pour bientôt.

Tags : Ecologie Prospective et futur Solidarité




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Gollum Gollum 1er juillet 12:11

    Cette émission n’était donc pas faite pour susciter l’adhésion mais pour faire peur et provoquer le déni.


    Franchement je n’ai pas eu cette sensation. Là encore on a un auteur, Croa, qui nous la joue en mode paranoïa comme quoi le reportage de FR2 aurait été fait malgré eux en quelque sorte..


    J’ai trouvé ce reportage assez bien équilibré au contraire. Et comme je ne suis pas parano, j’ai tendance à y voir l’émergence d’une réelle prise de conscience. Et franchement les modes de vie à la campagne en autonomie me semblent plutôt attractifs, et donc ce reportage est une véritable incitation à faire de même. On est donc très loin du reportage fabriqué pour faire peur et provoquer le déni.. (cette manie de toujours donner des incitations cachées commence sérieusement à me filer des boutons)


    Le gros problème en fait vient des acteurs économiques, et de leurs valets politiques, qui ont tendance à freiner une évolution positive..


    Mais la révolution doit venir de la base. C’est à chacun de changer de paradigme et d’agir en conséquence.


    Autre chose : ce sujet à été posté deux fois.


    • vote
      mat-hac mat-hac 1er juillet 13:37

      Des médias regardés sont le déni. Les votants nient.


    • vote
      Croa Croa 1er juillet 14:06

      À Gollum,

      Si tu n’as rien remarqué c’est parce que tu es habitué à la manipulation par la peur omniprésente sur les médias. La conséquence en est que les gens vivent sous la trouille d’un attentat alors que ce risque est finalement infinitésimal en France Métropolitaine. Là c’est pareil, le réalisateur insiste énormément sur la violence que générerait l’effondrement alors que rien de tel n’est prouvé et que les probables difficultés de survie suffisent largement à noircir le tableau.

      Sur le double postage : Ça arrive souvent sur AgoraVox. Ce média citoyen ne fonctionne pas comme une rédaction professionnelle. Dans un vrai journal il y a des réunions pour préparer la une et le rédacteur en chef aurait réglé le cas de deux rédacteurs ayant eu la même idée. Rien de tel avec AgoraVox mais ça n’a rien de grave, surtout en ce qui concerne AgoraVox.tv puisque le lecteur ne regardera pas deux fois la vidéo de toute façon. 


    • 2 votes
      Gollum Gollum 1er juillet 15:34

      @Croa

      Mais moi je ne suis pas un obsédé des attentats. Je suis un de ceux ici qui en parle le moins et même pas du tout. Il y a belle lurette que j’ai vu que ces attentats c’était peanuts pour l’instant (alors qu’on ne me tombe pas dessus hein, je comprends la douleur des familles touchées, etc..)

      Là c’est pareil, le réalisateur insiste énormément sur la violence que générerait l’effondrement alors que rien de tel n’est prouvé

      Ben oui un effondrement engendrera dans un premier temps de la violence et beaucoup des personnes interrogées le pensent aussi. Pas de quoi fouetter un chat. 

      Que Pablo Servigne nous dise que les difficultés engendrent de l’entraide c’est sans doute vrai aussi mais les égoïsmes entretenus de la société de consommation provoqueront des réflexes égoïstes.. dans un premier temps du moins. L’entraide a des chances de venir.. après.

      D’autre part ce reportage n’a engendré aucune peur en moi il y a longtemps que j’ai intégré ce genre de problématique..

      Pour les autres qui découvrent, cela ne peut être que bon pour les déniaiser de la prétendue sécurité apportée par le monde moderne... smiley


    • vote
      pegase pegase 2 juillet 16:40

      @Gollum
      Et franchement les modes de vie à la campagne en autonomie me semblent plutôt attractifs,

      Je suis d’accord, on peut vivre tranquillou en élevant des biquettes et en vendant des fromages aux touristes de passage, mais ce n’est pas avec ça qu’on construit une nation puissante, et quand elle n’est plus suffisamment puissante, elle se fait bouffer par les autres ...... Votre mode de vie à la campagne se transformera alors en cauchemars, on vous volera vos terres, on vous esclavagisera en supprimant vos droits sociaux, c’est ce qui est en train de très progressivement nous arriver ...

      Dernière news, l’UE vient de signer un accord de libre échange avec le Vietnam ... Les français sont directement concernés, et tout le monde s’en fout !
      https://www.bfmtv.com/economie/l-union-europeenne-signe-un-accord-commercial-avec-le-vietnam-1722851.html?fbclid=IwAR1WEOQRj7HczSKKbOEAtzHYHGYIx-TiCMEdiQjjGfXMaFxch0bNJEFo0gA

      Un accord commercial longuement attendu entre l’Union européenne et le Vietnam communiste a été signé dimanche à Hanoï. Cet accord doit permettre à terme de supprimer 99% des droits de douane sur les biens entre les deux parties.


    • 2 votes
      Pyrathome Pyrathome 1er juillet 13:35

      je n’aurais manqué un tel documentaire ! Celui-ci nous annonce la fin du monde... Excusez du peu !

      Et ils ont raison de s’inquiéter car la "fin du monde" les concerne directement..... Leur propre fin de leur monde pourri et mortifère, ils vont se la prendre en pleine gueule..... Seule la date est à définir ! mais le temps s’approche à grand pas de leur naufrage inéluctable ! smiley


      • vote
        pegase pegase 2 juillet 16:45

        @Pyrathome
        -
        Vous avez vu ? (je viens apporter la nouvelle à quelqu’un qui vote upr, les autres c’est même pas la peine de leur montrer, ils ne percutent pas, ils n’ont plus de cervelle).

        https://www.bfmtv.com/economie/l-union-europeenne-signe-un-accord-commercial-avec-le-vietnam-1722851.html?fbclid=IwAR1WEOQRj7HczSKKbOEAtzHYHGYIx-TiCMEdiQjjGfXMaFxch0bNJEFo0gA


      • 2 votes
        Pierre Régnier 1er juillet 17:28

        N’ayant plus la télévision depuis 35 ans, je remercie Croa de reproduire ici cette émission. Je vais la regarder avec attention mais je voudrais dès maintenant faire une première remarque : dans la présentation par Croa comme dans les premiers commentaires on semble considérer que c’est à un "effondrement" qu’il faut ou non s’attendre, ainsi qu’aux "violences" qui l’accompagneront ou pas.

        Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises sur Agoravox, je crois que ce sur quoi nous avons à réfléchir et à nous engager c’est ceci : les responsables politiques et médiatiques aux pouvoirs actuellement vont-ils et peuvent-ils reconnaître l’évidente nécessité d’une triple décroissance, de la population mondiale, de la production et de la consommation mondiales, ainsi que, bien sûr, d’une radicale modification de la répartition des richesses naturelles et de celles qui sont produites par le travail des hommes ?

        On ne doit pas être fataliste. On doit remplacer "l’effondrement" et les "violences" par la prise de conscience des peuples, et la remises des pouvoirs de décision, à tous les échelons, à de vrais responsables qui seraient eux aussi conscients de cette nécessité des décroissances et modification radicale exposées ci-dessus.


        • 3 votes
          Croa Croa 1er juillet 18:15

          À Pierre Régnier,
          Je ne peux évidemment donner que mon avis mais pour moi certaines choses sont évidentes :
          NON, il est impossible que les responsables politiques actuellement en place fassent autre chose que de s’accrocher tels des moules à leur rocher au système en place. Ces hommes politiques sont intimement liés à la finance qui constitue le cœur du système. Ce système est un système prédateur qui vit par l’usure grâce à la croissance. Sans croissance c’en est fini de lui parce que l’usure permet un prélèvement de richesses, ces richesses doivent donc être infinies (ce qu’elles ne sont pas.) Donc IL NE FAUT SURTOUT PAS LAISSER CES GENS AU POUVOIR parce que de toute façon ils iront jusqu’au bout des ressources. 
          *
          Donc oui les peuples doivent absolument prendre le pouvoir partout où ils le peuvent.
          *
          Ensuite, relocaliser les économies et organiser des sociétés nettement plus sobres seront solutions de survie. Notons que les peuples déjà en avance dans ce type d’organisation devraient s’en sortir mieux même sans l’avoir fait exprès. Ainsi les cubains sont-ils bien mieux préparés que les français !


        • 1 vote
          Pierre Régnier 1er juillet 22:19

          @Croa

          Bien d’accord : les gens au pouvoir politique ne changeront pas et il faut (vite) les remplacer (mais comment, je n’en ai pas la moindre idée).

          Attention tout de même à ne pas en rester à la formule "Ces hommes politiques sont intimement liés à la finance qui constitue le cœur du système". Le coeur du système est aussi dans les médias et dans tous les partis politiques. N’oublions pas que Macron n’est à la présidence que parce que la "Gauche" l’y a conduit.

          Cette "Gauche" est aussi loin que toutes les Droites des préoccupations dont nous discutons ici. Par ailleurs, dans l’émission d’A2 je n’ai vu que des gens préoccupés par leur propre sort et par celui de leurs enfants, pas vraiment du sort de tous après l’effondrement qu’ils attendent (que certains souhaitent même).

          Le sens de l’indispensable solidarité mondiale est très peu présent chez eux et, à cause de cela, leur préparation à la catastrophe n’est pas seulement égoïste. Elle a aussi un côté naïf et dérisoire, voire même grotesque.


        • 2 votes
          Croa Croa 2 juillet 00:36

          À Pierre Régnier,
          Les médias ne sont pas, à mon avis, au cœur du systéme et les partis politiques non plus. Le cœur du système c’est la finance et les médias ne sont que des satellites au service du système. Les hommes politiques pareil, Macron étant justement le pantin idéal que les vrais maîtres se sont choisis. Ceci dit les médias et les hommes politiques sont indispensables au système. Si le peuple faisait sauter Macron l’oligarchie se retrouverait toute nue et c’est pour ça qu’il est si bien protégé.
          Effectivement les gens présentés dans l’émission de France2 sont surtout préoccupés de leur propre sort (mais pas tous.) C’est justement l’archétype choisi de l’égoïste qui est mis en avant. Celui-ci existe certainement mais cette image est fausse car elle est marginale. France2 ne veut pas présenter les bons exemples, son but étant de provoquer dans l’intimité de tout un chacun le rejet de ce futur justement et donc le déni.


        • 1 vote
          Vraidrapo 2 juillet 06:24

          @Croa
          les hommes politiques sont indispensables... ( au système)

          Ça donne à réfléchir. Actuellement, dans plusieurs pays du continents africains, il y a des mouvements de révolte contre les oligarchies en place ( militaires ou militaires ayant renversé un pouvoir à bout de souffle...).
          Ces populations ne trouvent pas un figure emblématique autour de laquelle se regrouper. J’ai l’impression qu’en France, il en va de même. Circonstance aggravante, les gens d’ici sont désinformés, ils s’en doutent, peu ou prou, mais ne cherchent même plus à approfondir leurs connaissances politiques ou factuelles. Ils sont incrédules "point barre" mais, c’est très insuffisant, alors l’Oligarchie s’en donne à cœur joie avec la répression policière, on le constate tous les jours ( sauf contre les dealers dans les zones de non-droit !).
          Pendant ce temps, certains petits français se vautrent en terrasse quand le temps le permet ou, visitent le Grand Canal de Venise dans un mille feuille flottant... (Sapore di sale, sapore di mare...  smiley sapore di mierda !)


        • 1 vote
          Croa Croa 2 juillet 08:09

          À Vraidrapo « Ces populations ne trouvent pas un figure emblématique autour de laquelle se regrouper »
          Cette locution trahis ton attachement à la « démocratie » représentative. Rassures-toi tu n’est pas le seul ! Il est démontré que la démocratie dite représentative n’est pas la solution. Les hommes providentiels sont rares et peu fiables. Les forces en places peuvent généralement les acheter ou les contraindre. La VIe République sera horizontale ou ne sera pas !


        • 2 votes
          Pierre Régnier 2 juillet 12:11

          @Croa

          La pratique politique devra être "horizontale" (les décisions prises et constamment réadaptées après réflexions et choix collectifs). Il y a probablement beaucoup à prendre chez Étienne Chouard et ses proches en ce domaine.

           

          L’inadaptation aux besoins humanitaires actuels de la démocratie "représentative" telle qu’elle est actuellement conçue et mise en place était déjà visible dans le résultat électoral de René Dumont en 1974 (juste un peu plus de 1% de votes sur son nom).

           

          Mais c’est surtout durant les années suivantes que cela s’est confirmé : les journalistes, en place ou en formation, ont vu dans ce résultat la "preuve" que les informateurs ne doivent pas réfléchir sérieusement aux problèmes les plus importants. Les politiciens, de toutes tendances, ont conclu pareillement.

           

          Il est clair pour moi que l’habitude prise, principalement "à gauche", de désigner "La Finance" comme seule responsable de sette situation est une très mauvaise habitude. Ce sont tous les citoyens qui, dans leurs partis, syndicats, associations représentatives de toutes sortes, sont maintenant enfermés dans "l’interdiction de réfléchir sérieusement".


        • 1 vote
          ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 2 juillet 06:00

          Je l’avais raté car je ne regarde quasiment plus France2, ni les autres chaînes d’ailleurs

          Vous voilà fin prêt, encore un petit effort et vous la jetterez. Après, impossible de revenir en arrière, la vie est tellement plus belle sans la propagande mondialiste.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès