• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > "Dieu ne joue pas aux dés" - Or, en Physique Quantique, la notion de hasard (...)
#50 des Tendances

"Dieu ne joue pas aux dés" - Or, en Physique Quantique, la notion de hasard entre en jeu, ce qui dérangeait Einstein...

Je vous présente deux vidéos de vulgarisation de la physique quantique

la première vidéo, une introduction, relativement courte, aux principes fondamentaux de la physique quantique :
ARTE

La physique quantique : aux frontières du réel

'Avec la Mécanique Classique, la vision du monde était une vision déterministe : on pouvait en principe tout calculer !
Avec la Mécanique Quantique ce n'est plus le cas, on parle de probabilités : pour une particule on ne peut jamais dire précisément où elle va aller : la notion de hasard entre en jeu, ce qu'Einstein a refusé d'accepter dans un premier temps,
tout au moins, en disant :
"Dieu ne joue pas aux dés"'

----------------------------------------------------------------------------------
la seconde vidéo  :

Dieu ne joue pas aux dés (Henri Laborit)

WIKIPEDIA :
Dieu ne joue pas aux dés est un essai du biologiste et philosophe Henri Laborit publié en 1987 aux Éditions Grasset & Fasquelle.

Cet essai a pour vocation de vulgariser les concepts et découvertes de physique quantique afin de tenter de les rapprocher du fonctionnement des organismes vivants et d'essayer de comprendre comment, au travers de différents niveaux d'organisation imbriqués, la matière peut s'auto-organiser pour devenir vivante.

Le titre du livre emprunte la célèbre phrase d'Albert Einstein au congrès Solvay de 1927 (« Gott würfelt nicht ») par laquelle ce dernier exprimait son opposition à l'interprétation probabiliste de la mécanique quantique par l'École de Copenhague autour de Niels Bohr.

Avec cet ouvrage, Henri Laborit trace le sillon initié avec Du soleil à l'homme (1963) qui portait sur « l'organisation énergétique des structures vivantes » et qu'il avait creusé plus avant avec La Nouvelle Grille (1974) en s'intéressant à la biologie du comportement naissante. Laborit tente par une réflexion non scientifique teintée de poésie de comprendre les analogies et liens pouvant unir la physique quantique et la biologie.


Alors Dieu joue-t-il aux dés ?

Qu'en pensez-vous ?

Merci

Tags : Livres - Littérature Recherche Histoire Dieu Biotechnologies Philosophie Etonnant Science et techno Université Polémique



Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • vote
    JC_Lavau JC_Lavau 11 octobre 13:06

    Les copenhaguistes se sont complètement gourés sur la place du hasard, car ils ne distinguent toujours pas l’échelle individuelle de celle de la foule. Nonante ans que cela dure comme cela.



    • vote
      CoolDude 11 octobre 15:23

      @JC_Lavau

      Genre les propriétés émergentes et "emmerdantes pour le moment" liées au très grandes nombres : Genre une neurone... C’est Con ! 100 milliards de neurones... C’est moins cons.

      Cf : https://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/a-la-recherche-des-matieres-74688

      Personnellement, je pense que le problème principale et de fond sur ce sujet est lié à l’indéterminisme quantique qui est fondamental. On ne peut pas le lever.

      En théorie et virtuellement parlant, si on pouvait tout connaître et tout calculer, on pourrait imaginer pouvoir prédire quelque chose... Mais semble bien que pour le moment ce monde ne nous soit pas accessible.

      Donc, en pratique et en réalité, il faut utiliser des outils mathématiques liés aux statistiques et aux probabilités et voir cette physique et les objets qu’elle décrit comme des objets simplement hasardeux.

      Mais bon, on a les même problèmes dans le monde Macroscopique. On ira jamais voir l’intérieur d’un trou noir... Etc... Etc... Ou différemment, le problème de la stabilité des trois corps, complément chaotiques et imprévisible. Etc... Etc... Là, on rentre dans l’indéterminisme quantique mais Macroscopique.


    • 4 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 11 octobre 19:06

      Dans le fond les athées ne sont rien d’autres que des adorateurs de la déesse Tyché, déesse grecque de la fortune et du hasard, dont l’équivalent romain est la déesse Fortuna. Ils croient en ces deux déesses et l’invocation du mot hasard a valeur d’explication pour eux, exactement comme le Inch Allah des musulmans.

      Nous sommes très très très loin de la science, mais dans de la pure religion, et qui plus est, même pas nouvelle.  smiley


    • vote
      JC_Lavau JC_Lavau 11 octobre 20:06

      @La mouche du coche. Avec toi on n’est pas déçus : plus c’est indéfendable, et plus tu enfourches.


    • vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 octobre 20:22

      La mouche du coche 11 octobre 19:06

      Dans le fond les athées ne sont rien d’autres que des adorateurs de la déesse Tyché, déesse grecque de la fortune et du hasard, dont l’équivalent romain est la déesse Fortuna. Ils croient en ces deux déesses et l’invocation du mot hasard a valeur d’explication pour eux, exactement comme le Inch Allah des musulmans.

      Nous sommes très très très loin de la science, mais dans de la pure religion, et qui plus est, même pas nouvelle.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @La mouche du coche
       ;; ; et l’invocation du mot hasard a valeur d’explication...

      Je crois que souvent en quantique, nous avons un problème de sémantique*...

      Comment dire les choses ?

      Encore TROIS vidéos sur la quantique... & retour à la (ma) maison mère : la métaphysique pour répondre aux questions délicates de la quantique, entre autres :

      c’est quoi le déterminisme ?

      c’est quoi le hasard quantien ou pas ?

      A priori, meme pour la loterie, non pipée -le LOTO NATIONAL par exemple- on peut se poser la question :

      "Intrication" de la foule des PARTICIPANTS -à tous les niveaux- OUI ou NON ?

      Ne pas confondre avec :

      ( WIKIPEDIA :)

      En mécanique quantique, l’intrication quantique, ou enchevêtrement quantique, est un phénomène dans lequel deux particules (ou groupes de particules) ont des états quantiques dépendant l’un de l’autre quelle que soit la distance qui les sépare. Un tel état est dit « intriqué » ou « enchevêtré » parce qu’il existe des corrélations entre les propriétés physiques observées de ces particules distinctes : cet état semble contredire le principe de localité. Ainsi, deux objets intriqués O1 et O2 ne sont pas indépendants même séparés par une grande distance, et il faut considérer O1+O2 comme un système unique.

      Cette observation est au cœur des discussions philosophiques sur l’interprétation de la mécanique quantique. Elle est en effet contraire au principe de réalisme local défini par Albert Einstein.

      L’intrication quantique a des applications potentielles dans les domaines de l’information quantique, tels que la cryptographie quantique, la téléportation quantique ou l’ordinateur quantique.

      Encore que... !

      Merci pour votre contribution


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 12 octobre 09:06

      @Mao-Tsé-Toung
      .

      Houla. C’est le blougiboulga quantique dans votre tête. Y a vos neurones qui roulent comme des dés. smiley


    • vote
      JC_Lavau JC_Lavau 12 octobre 09:36

      @La mouche du coche. Commence par le commencement : inscris-toi en fac et pratique les manips fondamentales.

      Après tu diras moins de conneries.


    • vote
      Dudule 12 octobre 11:26

      @CoolDude

      Vous écrivez exactement le contraire de ce qu’expérimentent les physiciens.

      Les phénomènes qui valident la mécanique quantique sont presque tous des phénomènes de "propriétés émergentes". C’est à dire que l’on a beaucoup de mal techniquement à expérimenter les lois quantiques sur une particule (de très rares expériences le font), mais sur un grand nombre en interaction, pas de problème.

      Conduction électrique, rayonnement de "corps noir", radioactivité, supraconduction, physique des semi conducteurs (et des conducteurs : niveau de fermi...), bref, quasiment tous les phénomènes physiques quantiques facilement observables résultent d’un grand nombre de particules quantiques en interactions, et de leur comportement qui devient alors très grégaire. Les phénomènes aléatoires sont alors en quelques sorte "lissés", et il en résulte des lois physiques très déterministes, quantifiables et prévisibles.

      Très peu d’expériences sont capables d’observer le comportement d’une particule quantique individuelle. Il n’y en a que deux qui me viennent à l’esprit : les expériences concernant les figures d’interférences obtenues par des particules interférant avec elle même (en les faisant interférer une à une), et les expériences sur le paradoxe EPR (Aspect).

      Il faut bien comprendre que, théoriquement et jusqu’à preuve du contraire, l’indétermination classique (théorie du chaos) est très différente de l’indétermination quantique. L’indétermination classique (système à 3 corps, que vous citez), provient bien de l’impossibilité d’avoir toutes les informations sur un système divergent, qui s’écartera du comportement prévu si on a pas une information infiniment précise des conditions initiales. C’est le chaos déterministe, l’effet papillon. Théoriquement, si on était capable de savoir exactement de façon infiniment précise l’état d’un système, l’indétermination serait levée et le système ne serait plus chaotique.

      L’indétermination quantique est de nature très différente : il s’agit de pure hasard que l’on ne peut pas lever en connaissant parfaitement l’état d’un système. Du moins c’est la théorie. Hasard bien tempéré par des prédiction probabilistes précises, bien entendu. Des lois de probabilités, ça reste des lois mathématiques et un modèle physique. Un système vraiment indéterminé, sur lequel on ne peut pas faire de prédictions probabilistes, sort du champ de l’analyse scientifique. Les cours de la bourse par exemple...


    • vote
      Dudule 12 octobre 12:12

      @JC_Lavau

      Personnellement, je ne tranche pas.

      L’interprétation de Copenhague me parait vraiment ésotérique. Je crois que peu de physiciens la prennent vraiment au pied de la lettre. Les bons physiciens ne le font pas, à ce que j’ai pu constater.

      Je reste pragmatique : les modèles mathématiques marchent (toujours), la théorie possède quand même un certaine logique interne (principe d’exclusion et autres) qui permettent quand même parfois de faire de la physique sans un lourd appareillage mathématique. Donc je prends. Ce qu’il se passe vraiment, l’interprétation précise, je pense que personne (de sérieux) n’en sait rien...

      Mon gros problème a toujours été la dualité onde/corpuscule, et je me souviens d’avoir été choqué, en tant qu’étudiant, comment on passe facilement de l’un à l’autre en physique des semi conducteurs, en fonction de ce qui nous arrange... Mais enfin, ça marche...

      Contrairement à beaucoup de gens, je n’ai pas de problème avec l’indétermination quantique : une fois qu’on l’a admise, après tout, pourquoi pas ? Le déterministe rassurant du monde macroscopique disparait à l’échelle quantique, soit. Ça me va...

      Je suis assez peu ambitieux en ce qui concerne l’interprétation des phénomènes quantiques, en fait. Je me contente de penser que l’on a pas assez d’éléments pour conclure, et que peut-être un jour on trouvera une expérience qui éclairera un peu tout ça. Ou peut-être pas... il est aussi possible qu’avec nos 5 sens et les appareils que nous sommes capable de construire nous ne puissions pas accéder à une description complète de la réalité physique.

      J’ai téléchargé votre monographie et je la lirai quand j’aurai le temps.


    • vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 12 octobre 12:42

      JC_Lavau 12 octobre 09:36

      @La mouche du coche. Commence par le commencement : inscris-toi en fac et pratique les manips fondamentales.

      Après tu diras moins de conneries.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @JC_Lavau

      ... ne vous fatiguez JC_Lavau : La mouche vient ici se défouler, aussi s’inscrire en fac, cela ne peut-être son truc ; il trouve masochistes ceux qui le font ! C’est ça la vérité :

      Déjà se poser des questions fondamentales comme

      pourquoi ce monde existe & non pas plutôt rien ?

      ou dans sa formulation heideggerienne :

      pourquoi y a-t-il l’étant & non pas plutôt rien ?

      cela lui donnerait des maux de tête, à ne plus en finir !

      Quant à faire des manips, il est trop intello pour ça, c’est bon pour les bouseux ce truc là !

      Merci pour votre contribution


    • vote
      JC_Lavau JC_Lavau 12 octobre 12:43

      @Dudule. Il est tout à fait faux qu’on pourrait connaître les conditions initiales : il est impossible d’écranter le bruit de fond de-Broglie-Dirac. Quelles que soient les ruses de l’expérimentateur, l’Univers entier persiste à s’inviter sur sa paillasse.

      Le théorème de la Variété Requise, de William Ross Ashby est là pour ruiner tous nos fantasmes d’omniscience panoptique.


    • vote
      JC_Lavau JC_Lavau 12 octobre 12:52

      @Dudule. "peut-être un jour". N’attends plus. Depuis juillet 1997 ça m’a pris vingt ans. 

      Ce qui étonne, c’est que ça n’ait pas été fait dès les années 1932-1933 : ils avaient les faits expérimentaux nécessaires, sauf la connaissance de la directivité des antennes, qui date des développements des radars durant la seconde guerre mondiale. Il ne me semble pas non plus qu’on ait obtenu des figures de Laue en diffraction électronique avant guerre. Moi-même je l’ai vu pratiquer en 1971, à l’INSTN. En RX si bien sûr, dès 1915, publication en 1916.

      Je ne traite que de physique atomique, pas de physique nucléaire, pas des particules fugaces. Un métier à la fois !


    • vote
      CoolDude 12 octobre 15:24

      @Dudule

      L’indétermination quantique est de nature très différente : il s’agit de pure hasard que l’on ne peut pas lever en connaissant parfaitement l’état d’un système.

      Personnellement j’en suis arrivé à la conclusion inverse... Car comme vous le dite :

      Très peu d’expériences sont capables d’observer le comportement d’une particule quantique individuelle. Il n’y en a que deux qui me viennent à l’esprit : les expériences concernant les figures d’interférences obtenues par des particules interférant avec elle même (en les faisant interférer une à une), et les expériences sur le paradoxe EPR (Aspect).

      Il y a un peu plus que ça...

      Ceci signifie que ces objets sont inconnus et ne sont pas complètement caractérisés. A partir de là, si on ne connaît pas leurs vrai physiques... On ne peut rien en déduire à part des approximations.

      De plus, rien ne dit que même en connaissant leurs vrais natures physiques (exemple d’un électron constitué de 3 quarks, etc...), on puisse résoudre formellement ou numériquement leurs dynamiques.

      Personnellement, je considère que cette physique est une physique d’approximation car elle est intrinsèquement incapable de faire mieux...

      Et je pense que pour éviter de se faire des nœuds au cerveaux et de se dire que ces objets fondamentalement non déterministes, il faut mieux être humble et se dire c’est des objets déterministes, mais que l’on est incapable fondamentalement de déterminer.

      ________________________________________________________________

      De même, en ce qui me concerne, je considère que la superposition d’état d’un même objet cher à cette physique n’est qu’une astuce "comptable" qui n’a peut être rien à voir avec la vrai nature de l’objet. Et étant donné que celle-ci n’est pas observable pour le moment.

      Mais tant que les calcules fonctionnent... Pourquoi les changer.


    • 1 vote
      Hijack ... Hijack ... 12 octobre 15:45

      @La mouche du coche

      Bah ... Hasard - Antisémitisme - Complotisme ... du kif kif au même !

      .

      Pour le "inch Allah" ... ce n’est rien d’autre qu’un "si Dieu veut " ... et si d’aucuns en abusent, c’est une preuve de légèreté, car au fond ... pourquoi Dieu ne voudrait pas !


    • vote
      JC_Lavau JC_Lavau 14 octobre 11:15

      @JC_Lavau. Physique quantique transactionnelle, principes et applications.

      Samedi 14 octobre, j’ai reçu ce matin mon premier exemplaire de contrôle. Lundi je recevrai le suivant.

      Je lance immédiatement d’autres rectifications, notamment sur le contraste des figures, souvent trop sombres à l’offset. Ce ne sera qu’à partir du troisième exemplaire de contrôle, dans une semaine vers le 21, que je donnerai le bon à tirer.


    • vote
      JC_Lavau JC_Lavau 16 octobre 03:42

      @JC_Lavau. Modifié aussi la couverture. La 4e est plus sombre et moins contrastée pour mieux détacher le texte blanc. Le fuseau de Fermat fait son apparition sur la 1ère de couverture. Ça aurait été bien mieux avec transparence, mais va bene.


    • vote
      JC_Lavau JC_Lavau 17 octobre 21:32

      @JC_Lavau. Non, pas  va bene du tout. Une page de plus, pages 33-34, pour mieux expliquer tôt les implications de la transformation de Fourier, d’où découle le réétiquetage en Unschärfeprinzip par l’immortel prophète.


    • vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 octobre 15:49

      Bonjour à tous &grand merci pour votre contribution

      comme le sous-entend mon titre & mon introducion, tout se passe au niveau de l’ndéterminisme ’(le hasard) : nous sommes bien d’accord... mais ce qui est diabolique, c’est que les équations probablistiques ne sont jamais prises en défaut pour aboutir à tous les gadgets de l’informatique... QUI PROSPERENT AUJOURD’HUI !

      CQFD


      • vote
        CoolDude 11 octobre 16:52

        @Mao-Tsé-Toung

        Je suis Électronicien à l’origine, donc c’est un sujet que je connais bien... Alors effectivement, on explique les propriétés électroniques d’une jonction PN (ou NP) par la mécanique quantique (1) (https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_bandes, etc...), mais c’est la branche de cette mécanique qui est complément déterministe et tellement déterministe qu’elle prévoit qu’il ’existe que des valeurs bien précises et pas d’autre (c’est la théorie des Quanta).

        Aujourd’hui, en électronique, on arrive à des limites physiques avec des tailles de gravure proche de 45 nm voir 30 (on annonce même 20 nm) et là, à cette taille, c’est objet commence à devenir "Quantique" (2) comme on dit , mais il n’y a pas encore trop de hasards et heureusement...

        Mais si, par exemple, on élèves un peu trop la température d’un circuit électronique, les électrons vont commencer à avoir trop d’énergie et vont commencer à faire n’importe quoi et là... Ça bogue.

        En pratique, on n’aime pas trop le hasards et les surprises... A part dans les jeux !

        Bref, il faut distinguer (1) la mécanique quantique des origines et (2) la physique quantique des champs un peu plus récente.

        La physique quantique, c’est un beau bazar.


      • vote
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 octobre 18:00

        @Mao-Tsé-Toung

        J’aurais du écrire :

        au niveau de l’indéterminisme (le hasard ?)

        Merci pour vos contributions

         


      • vote
        Dudule 12 octobre 11:43

        @CoolDude

        En fait, effectivement, l’électronique des semi conducteurs commence à atteindre la limite dont je parlait plus haut. Celle où on a pas suffisamment de particules en interaction qui se "grégarisent" et adoptent des comportement parfaitement déterminés et quantifiables, lissant les phénomènes probabilistes.

        Quand on a plus assez d’atomes parce que la jonction est trop petite, plus de niveau de Fermi, plus de physique des semi conducteurs, juste quelques électrons individualisés qui vont se comporter n’importe comment, en tout cas pas comme on veut qu’un électron honnête dans un semi conducteur se comporte.

        Cette limite n’est pas connu, mais il semble qu’elle soit assez basse. Quelque dizaines d’atomes suffiraient, apparemment. Avec les contraintes en température que vous mentionnez.


      • 1 vote
        Doume65 11 octobre 16:59

        « Qu’en pensez-vous ? »
        Qu’il ne faut pas confondre "non déterminé avec "au hasard".

        Par exemple, si vous avez du cesium 137, vous savez que dans trente ans, la moitié se sera désintégré. Pas plus ni moins. Point de hasard, là dedans. La nature suit au poil près le règlement. Mais si vous prenez un seul atome, là vous ne pouvez pas dire lequel ce sera. C’est indéterminé. (Pour vous, en ce moment. Qu’est-ce qui nous dit que plus tard la science ne saura pas répondre à cette question ?)


        • vote
          JC_Lavau JC_Lavau 11 octobre 20:04

          @Doume65. Depuis quelques années déjà, j’ai répondu non, et définitivement.

          Version gratuite du cours :

          http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Physique/Microphysique_contee.pdf

          Pour commander le tirage papier, attends encore une semaine.


        • 2 votes
          Djam Djam 11 octobre 21:16

          @ l’auteur

          Non, il n’y a aucun hasard dans le monde du vivant et donc dans le domaine de la physique quantique.
          Les scientifiques parlent d’indéterminisme ou de phénomène aléatoire uniquement parce qu’ils sont incapables d’expliquer par leurs équations habituelles. Comme pour beaucoup d’autres mystères qui leur échappent, ils inventent des concepts, des notions, des mots vagues parce qu’eux-mêmes sont dans l’obscurité et ne sont pas près d’en sortir parce que les physiciens ne peuvent admettre que quelque chose qu’ils ne peuvent expliquer et démontrer avec leurs petits et grands chiffres continue à leur échapper.

          Les particules ne se déplacent pas au hasard, elles répondent à un ordre totalement invisible que nos pauvres perceptions sont incapables de percevoir. L’arrogance d’une grande partie des scientifiques est telle que ça les rend souvent grotesques.


          • 1 vote
            Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 octobre 22:38

              Djam 11 octobre 21:16

            @ l’auteur

            Non, il n’y a aucun hasard dans le monde du vivant et donc dans le domaine de la physique quantique.
            Les scientifiques parlent d’indéterminisme ou de phénomène aléatoire uniquement parce qu’ils sont incapables d’expliquer par leurs équations habituelles. Comme pour beaucoup d’autres mystères qui leur échappent, ils inventent des concepts, des notions, des mots vagues parce qu’eux-mêmes sont dans l’obscurité et ne sont pas près d’en sortir parce que les physiciens ne peuvent admettre que quelque chose qu’ils ne peuvent expliquer et démontrer avec leurs petits et grands chiffres continue à leur échapper.

            Les particules ne se déplacent pas au hasard, elles répondent à un ordre totalement invisible que nos pauvres perceptions sont incapables de percevoir. L’arrogance d’une grande partie des scientifiques est telle que ça les rend souvent grotesques.

            °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

            @Djam

            Merci beaucoup pour votre contribution

            "1/Les particules ne se déplacent pas au hasard, elles répondent à un ordre totalement invisible que nos pauvres perceptions sont incapables de percevoir. 2/L’arrogance d’une grande partie des scientifiques est telle que ça les rend souvent grotesques."

            1/ certains "chercheurs" -non universitaires comme moi-, cherchent une piste dans les "traditions", notamment en essayant de se représenter "l’éther"... comme les anciens !

            Pour ma part, j’essaie de retrouver "en moi", ce qui a précédé l’écrit -traditions écrites comprises- c’est pour cela que je parle de la MIA* orale... !

            2/... & ça les rend d’autant plus dangereux dans notre monde dégénéré... où ils sont -de plus en plus- ceux qui donnent le la... !

            *Métaphysique Indienne Antique


          • 1 vote
            Hijack ... Hijack ... 12 octobre 02:35

            @Djam,


            Il n’y a rien de pire qu’un scientifique égaré, qui se cogne la tête contre la réalité.

            "Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science y ramène."

            Francis Bacon et Louis Pasteur.

            .

            Perso, je n’ai jamais lu d’étude ou lu de stats dessus, mais je doute que bcp de scientifiques sérieux croient au hasard ou ne croient pas un un grand architecte (Dieu) à l’origine de tout, y compris de nos incompréhensions /// Cela étant, je sais que bcp parmi eux, préfèrent ne pas aborder ce sujet, surtout durant notre époque ...


          • vote
            JC_Lavau JC_Lavau 12 octobre 06:45

            @Hijack ... Pourtant souple courtisan, Pierre Siméon Laplace avait déjà répondu à Napoléon, non ?
            "Sire, je n’avais pas besoin de cette hypothèse !".


          • 1 vote
            Dudule 12 octobre 12:20

            Je ne vois pas pourquoi l’indétermination pose autant de problèmes aux gens.

            Il y a des phénomènes physiques aléatoires, et alors ?

            Je trouve pour ma part qu’un monde dans lequel le hasard a une petite place (pas bien grande en fait) est beaucoup plus rassurant qu’un monde laplacien entièrement déterminé.

            J’ai été aussi choqué en tant qu’étudiant en physique par l’indétermination quantique. Mais une fois que l’on a fait le deuil du déterminisme, on se porte très bien vous savez.

            Et puis le "hasard" quantique est quand même très balisé : il obéit a des lois probabilistes précises (le hasard pur n’est pas modélisable), et il est complètement invisible à notre échelle macroscopique.


          • 1 vote
            Hijack ... Hijack ... 12 octobre 14:18

            @JC_Lavau

            Oui, ce n’est de plus qu’une anecdote ... Mais, même sur cette citation hors contexte >>> je donne raison à Laplace ... pourquoi avoir besoin de cette hypothèse, devant tant d’évidences ! Einstein était dans le même cheminement de pensée. D’où la fameuse citation de Pasteur.

            .

            Enfin, bcp de très haut scientifiques ... avec les dernières avancées dans leurs domaines, ont changé radicalement de position. Et, pour prouver que le hasard n’existe pas ... depuis le début du 20ème, toutes les théories le démontrant scientifiquement, ont été exposés au monde et ce, très régulièrement. Bien que quelques uns ont tenté vainement de prouver cette malheureuse théorie : « Qu’un être ultra narcissique ne peut accepter une puissance supérieure. » ///

            .

            Lors d’un discours en 1944 à Florence en Italie, Max Planck déclara :

             « En tant qu’homme qui a consacré toute sa vie à la science la plus lucide et à l’étude de la matière, je peux vous dire ceci en conclusion de mes recherches sur les atomes : Il n’y a pas de matière comme telle. Toute la matière est originaire et n’existe que par la vertu d’une force qui cause les particules d’un atome à vibrer et qui soutient tout ce système atomique ensemble. Nous devons supposer derrière cette force l’existence d’un esprit conscient et intelligent. Cet esprit est la matrice de toute matière » (Max plank,“La nature de la matière”, discours à Florence, Italie, 1944 ;tiré des archives de l’histoire de Max Plank, Rep. 11 N°1797)


          • vote
            JC_Lavau JC_Lavau 12 octobre 18:04

            @Hijack ... Je te propose un jeu : tu expliques aux agoravoxiens l’oeuvre et les découvertes de Max Planck.

            Les vraies, les scientifiques.


          • vote
            Pyrathome Pyrathome 12 octobre 01:07

            Merci, Passionnant !


            1-Le temps vous trompe, le temps vous ment, le temps vous spolie !...
            Chantons les cantiques du Dieu Hasard ! 
            À partir de rien, tu te programmeras 
            Du néant, éblouissant tu deviendras
            Beaucoup de questions, tu te poseras ( genre : to be or not to be ? )
            Aux dès, les réponses tu obtiendras
            Yep ! Facile smiley
             smiley

            • vote
              JC_Lavau JC_Lavau 12 octobre 17:58

              @Pyrathome. Ça c’était Arlette à Malibu : "Surfeuses, surfeurs ! On vous exploite ! On vous opprime !..."


            • vote
              Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 12 octobre 02:23

              Pyrathome 12 octobre 01:07

              Merci, Passionnant !

              1-Le temps vous trompe, le temps vous ment, le temps vous spolie !...
              Chantons les cantiques du Dieu Hasard ! 
              À partir de rien, tu te programmeras 
              Du néant, éblouissant tu deviendras
              Beaucoup de questions, tu te poseras ( genre : to be or not to be ? )
              Aux dès, les réponses tu obtiendras
              Yep ! Facile 
               °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
              Merci pour vos cantiques Pyrathome  ; un rien opportunistes : vous vivrez vieux -comme le chat de Schro ?- je vous le promets !

              En effet : to be or not to be ?

              That is the question qui répond à tout !

              • 1 vote
                Hijack ... Hijack ... 12 octobre 02:24

                Il est plus facile de simuler le hasard que de prouver son exacte réalité, c’est tout simplement et logiquement impossible. Non, le hasard n’existe pas ... ou alors, à très haut niveau, précisément là où il est attendu, par conséquent en s’auto-excluant !
                .
                Si on ne comprend pas vraiment, c’est que c’est au-delà de nos possibilités ... et ça, c’est démontré tous les jours.

                Et, comme dirait l’autre : Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito.
                .
                Merci pour ce sujet, j’étais en train de lire dessus... comme heu ... par hasard !!!


                • vote
                  JC_Lavau JC_Lavau 12 octobre 06:46

                  @Hijack ... Pirouette, pirouette, et zéro physique !


                • 2 votes
                  Pyrathome Pyrathome 12 octobre 13:45

                  @JC_Lavau

                  zéro physique !

                  La physique, c’est bien mais on ne peut pas expliquer quelque chose avec des lois incomplètes et non encore unifiées, l’approche que l’on pourrait en avoir ne peut être que trompeuse....

                  La physique étant ce qu’elle est aujourd’hui, il faut bien se garder de conclure définitivement, l’humilité devrait prévaloir avant tout !

                  Donc, émettons des théories autant qu’on veut mais ne pas les considérer comme des vérités infuses....merci !


                • 1 vote
                  Hijack ... Hijack ... 12 octobre 14:26

                  @JC_Lavau

                  Bah ... les pirouettes, tu dois en être maître ... vu que tu ne sais que faire des allusions par quelques phrases lancées ici ou là /// Et ... ça parle de physique !

                  .

                  Et en physique ... c’est vrai, je suis archi nul /// Cela ne m’empêche pas de me poser des questions essentielles. Et, si par... heu ... "hasard" elles rejoignent celles de quelques physiciens (prétention mise à part, car suis pas le seul, sommes des centaines de millions à penser kif kif) ...


                • vote
                  JC_Lavau JC_Lavau 12 octobre 18:01

                  @Hijack ... Tu agis comme si je n’avais pas donné le cours.

                  Le cours, il ne suffit pas de s’assoir dessus et attendre que ça monte par osmose.


                • 1 vote
                  Hijack ... Hijack ... 12 octobre 21:29

                  @JC_Lavau

                  Quel cours ??? C’est à toi de prendre des cours /// Tu t’es adressé à moi en ridiculement/prétentieusement/avec condescendance /// Mais, ton nom me disant kekchose, j’ai été voir ... et ça confirme ce que je pense, tu agis comme un rigolo car tu n’es qu’un rigolo = = =

                  .

                  Les insultes de Jacques Lavau sur Wikipedia

                  .

                  Jacques Lavau est un malade mental qui ruine son œuvre par son comportement

                  .

                  Mais bon ... je n’ai pris que les premiers liens, ton cas ne m’intéresse pas.

                  Lol ! Disons que tu es un scientifique de bas étage (c’est déjà pas mal, car je ne le suis pas) ... mais venir dans un forum pour se faire valoir nous prouve que tu cherches à être ... mais tu n’es rien, oualou. Tu es le Nabe de la science.


                • vote
                  JC_Lavau JC_Lavau 12 octobre 22:34

                  @Hijack ... Et on va te croire ?

                  Le mythomane que tu as pris pour référence : 

                  http://impostures.deontologic.org/index.php?board=23.0

                  Qui se ressemble s’assemble...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès