• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Einstein - Dieu existe-t-il ?

Einstein - Dieu existe-t-il ?


Réponse d’Albert Einstein à son professeur alors qu’il était encore sur les bancs de l’école.

Tags : Religions Dieu Science et techno




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • 14 votes
    nico29 nico29 15 janvier 2010 17:55

    Albert Einstein à propos du Capitalisme

    Le capital privé tend à se concentrer dans quelques mains... Le résultat de ces développements est une oligarchie du capital privé dont la puissance colossale ne peut être réellement contrôlée même par une société politiquement organisée de façon démocratique. Ceci est vrai puisque les membres des organisations législatives sont choisis par des partis politiques, financés en grande partie, ou, en tout cas, influencés par des capitalistes privés qui, pour des raisons d’ordre pratique, séparent l’électorat de la législature." "Ceci a pour conséquence que les représentants de la population ne protègent pas suffisamment efficacement les intérêts des parties sous privilégiées de celle-ci. De plus, dans certaines conditions, les capitalistes privés contrôlent inévitablement, directement ou indirectement, les sources principales d’information (presse, radio, enseignement). Il est donc extrêmement difficile, et, en réalité dans la plupart des cas tout à fait impossible, pour un individu de parvenir à des conclusions objectives et d’utiliser intelligemment ses droits politiques." Remarquons également que "la situation prédominante dans une économie basée sur la propriété privée du capital se caractérise ... par des principes incluant de façon primordiale, le fait que la production est poursuivie dans un but de profit, et non dans un but lié à l’utilisation de celle-ci."

    Albert Einstein.


    • 2 votes
      Paradisial Paradisial 16 janvier 2010 13:35

      Résultat des courses : le système ne peut que soutenir - à excès - le matérialisme.

      En voici une très jolie et pertinente démonstration vidéo : le système du dajjal


    • 7 votes
      therasse 15 janvier 2010 20:00

      Jolie escroquerie intellectuelle !


      Le bien et le mal n’existent évidemment pas. Eu égard à l’immensité du cosmos, peu importe ce qui se passe à l’échelon de l’infiniment petit, l’humanité. L’espace intergalactique reste impassible face à nos petites existences de fourmis et à nos conflits d’apothicaires.

      Et par rapport à l’humanité elle-même, le mal est une notion éminemment relative, celui-ci correspondant à ce que décide le prince ou, en démocratie, les représentants de la nation. Il fut un temps où l’avortement et la contraception étaient interdits chez nous ; si on remonte plus loin dans le temps vers une époque où l’église exerçait chez nous une influence prépondérante, on considérait comme "mal" le fait de prendre du plaisir en faisant l’amour, le coït n’ayant alors pour unique fonction que la reproduction.

      En démocratie, il n’y a ni bien ni mal, il ne subsiste que les notions de légal et d’illégal. Et les systèmes juridiques divers qu’ils aient une racine religieuse, coutumière ou laïque, ne sont que des contrats sociaux à vocation pragmatique, celle de mettre de l’ordre dans le chaos et de bannir la violence dans les relations sociales en ralliant la majorité des citoyens au respect de conventions communes. 

        



      • 1 vote
        elfableo 16 janvier 2010 01:46

        moi , j’y crois pas en Dieu . au père noël j’y crois, mais en Dieu non .
        moi, je dis que la différence qu’il y a entre Dieu et le père noël, c’est que le père noël ,c’est vrai.


      • 3 votes
        Paradisial Paradisial 16 janvier 2010 13:48

        Le hasard a tout créé à partir du néant.

        Le hasard est plus créateur et intelligent que certains hommes.

        Allez définir le hasard.

        Le hasard, dans le sens de coïncidences n’existe pas.

        Ma définition est la suivante : le hasard est un mot générique dans lequel l’ignorance de l’homme agrége l’ensemble des lois qui régissent tout le contenu de cet univers à l’échelle macroscopique, microscopique et nucléaire.

        L’univers, son contenu, ses composantes, et toutes les lois et ordres qui les régissent sont tous l’oeuvre du Créateur.

        Il n’y est que les aveugles pour nier cette évidence.


      • vote
        therasse 18 janvier 2010 22:10

        @Paradisial : D’accord à l’exception de la conclusion, tes trois dernières lignes.

        Je préfère le mot nécessité, déterminisme au concept de hazard ; mais ce n’est qu’une question de vocabulaire.
        Et il semble que vous le compreniez très bien quand vous évoquez les "lois régissant l’univers".
        Quant au pseudo-aveuglement de ceux qui ne reconnaissent pas la nécessité d’une création et d’un démiurge créateur, je répondrai simplement que ma logique s’accomode mieux d’un univers incréé que d’un passage du non-être à l’être, du vide métaphysique au plein.
        La question qui m’interpelle va plus vers la nature profonde de ce qui compose ce qu’on appelle matière que d’un éventuel jaillissement de celle-ci du vide.   

      • 4 votes
        ChatquiChouine ChatquiChouine 15 janvier 2010 20:32

        Le mal, c’est l’absence d’amour
        La nuit, c’est l’absence de jour
        .
        .
        Le noir, c’est l’absence de blanc
        la bétise, c’est l’absence d’intelligence

        Comme quoi, avec Einstein, tout est relatif..


        • 6 votes
          Paradisial Paradisial 16 janvier 2010 13:51

          Dieu a créé toute chose dans la dualité, de telle sorte nous devenons à même de d’appréhender l’essence, le sens et l’utilité de toute chose via son opposé.

          Sans les dualités de l’existence nous ne serions à même de développer quelconque conscience de quoi que ce soit.


        • 2 votes
          ChatquiChouine ChatquiChouine 17 janvier 2010 17:55

          Ouais, bon, a la base, je voulais faire un petit trait d’esprit, vu que Einstein...La théorie de la relativité...tout est relatif....mais bon, c’est pas grave.


        • 11 votes
          kurochka 15 janvier 2010 20:33

          Horrible propagande religieuse, pour rappel :

          "Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l’objet de sa création.
           Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l’expérience de la mienne.
          Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps.
          Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste."
          (Albert Einstein / 1879-1955 / Comment je vois le monde / 1934)

          "Ce que vous avez lu sur mes convictions religieuses était un mensonge, bien sûr, un mensonge qui est répété systématiquement.
           Je ne crois pas en un Dieu personnel et je n’ai jamais dit le contraire de cela, je l’ai plutôt exprimé clairement.
          S’il y a quelque chose en moi que l’on puisse appeler "religieux" ce serait alors mon admiration sans bornes pour les structures de l’univers pour autant que notre science puisse le révéler."
          (Albert Einstein / 1879-1955 / "Albert Einstein : le côté humain" édité par Helen Dukas et Banesh Hoffman, lettre du 24 mars 1954)

          (citations choisies parmi tant d’autres disponibles sur : http://atheisme.free.fr/Citations/Einstein.htm)


          • 4 votes
            Paradisial Paradisial 16 janvier 2010 14:02

            "admiration sans bornes pour les structures de l’univers"

            Les structures sans bornes riches et complexes de l’univers témoignent toute d’un dessein créateur, et portent d’innombrables empreintes en attestant.

            Notre regard porté face à un tableau ou face à quelconque œuvre nous amène en face de la production d’un auteur. Pourtant, il est étonnant comment ce même regard devient aveugle et nonchalant une fois porté en face de l’univers dans son ensemble ou face à quelconque oeuvre naturelle.

            Il est très étonnant comme l’humain réagisse face à la création de façon aussi schizophrène, admettant celles de simples humains et reniant celle grandiose et infiniment belle et complexe du Créateur Suprême.


          • 2 votes
            Paradisial Paradisial 16 janvier 2010 14:04

            D’ailleurs, le pouvoir de création n’appartient qu’à Dieu exclusivement.

            L’homme ne crée pas.

            L’homme ne fait que transformer ce qui est déjà à sa portée.


          • 3 votes
            cob 16 janvier 2010 17:59
            Paradisial,

            Nier Dieu ne veut pas dire que l’on nie l’existence d’un « Principe Créateur » duquel l’Univers aurait jailli. C’est seulement la volonté de ne pas personnifier ce Principe Créateur dans cet entité que vous autres théistes appelez « Dieu ».

          • 3 votes
            Paradisial Paradisial 16 janvier 2010 19:43

            Cob,

            Je me demande bien comment vous appelleriez ce que vous qualifiez de "Principe Créateur" !

            Les théistes me ressemblant ne personnifient point Dieu, et ce ni de façon anthropomorphe ni de façon anthopocentriste, ni de quelconque autre manière que ce soit.

            Preuve en est le dernier tiers de cet article décrivant les "caractéristiques" de Dieu :

            Qui est Allah ?!!


          • 1 vote
            cob 16 janvier 2010 22:03

            Si je me prétendais capable de nommer et définir ce principe créateur (vous même le nommez "Allah" et le décrivez dans le Coran) alors je ne serais pas agnostique.


            Votre seconde phrase est assez drôle, parce que paradoxale. Le seul fait d’utiliser le mot "Dieu" réduit l’abstraction dont nous parlons à un "être", donc à une personnification. Comme si je vous reprochais de personnifier le phénomène météorologique "foudre" en le réduisant à l’expression surnaturelle d’une divinité, et que vous me rétorquiez « Pas du tout, je ne personnifie pas Zeus car [...] »


          • 3 votes
            Paradisial Paradisial 16 janvier 2010 23:32

            Cob,

            La création et la régence de l’univers n’a rien de surnaturel ou d’étrange, si ce n’est que l’on puisse l’imputer au hasard ou au néant.

            La singularité du terme Allah en arabe (par rapport à celui du terme arabe et sémitique de dieu : rabb ou ilah), c’est qu’il est un nom propre, qui ne se met ni au pluriel ni au féminin (n’étant pas lié à un genre sexuel), et ce tout en comportant une valeur divine dans sa construction étymologique, puisqu’il entend : "Celui qui est révéré et Le seul digne de vénération" ; cette exclusivité étant énoncée par la présence de l’article de définition qui lui en est constitutive et qui en est totalement inséparable.

            Le terme Allah est présent dans les trois religions linguistiquement dans chacune de leurs langues de révélation : l’araméen, l’hébreu et l’arabe.

            Vous disiez : ’Le seul fait d’utiliser le mot "Dieu" réduit l’abstraction dont nous parlons à un "être", donc à une personnification’.

            Je réponds : et que dire de l’action consistant à prétendre que (selon votre appellation) ce "principe créateur" qui fit preuve de toutes ces ingéniosités en créant l’univers et en l’orchestrant pourrait se réduire à un rien indéfinissable, et être finalement sans aucun nom caractériel et propre, ce serait le réduire encore à un moins que rien !

            Définir ce "principe créateur" comme étant Dieu tout puissant, en lui accolant le majestueux nom : Allah, n’est en rien une personnification, car en Islam, philosophiquement Le Créateur ne peut être personnifié selon les référentiels appartenant à ses propres créatures.

            Vous disiez : ’Si je me prétendais capable de nommer et définir ce principe créateur (vous même le nommez "Allah" et le décrivez dans le Coran) alors je ne serais pas agnostique."

            Bah, justement, pourquoi vous vous donner autant de peines, car ce que vous estimez pouvoir faire c’est de juger Dieu selon votre propre référentiel philosophique, alors que vous pourriez, juste en élargissant votre perspective du regard, découvrir une approche philosophique assez singulière en Islam, qui justement ne peut provenir des humains, et qui ne pourrait se heurter avec la raison et avec votre raison, car se détachant complétement de tous les pièges de personnification anthropomorphes et anthropocentristes dans lesquelles l’imagination et la pensée humaine tombent systématiquement en voulant se jucher aux notions du divin.

            Soyez mon ami assez curieux, et prenez votre temps à explorer et à lire à tête reposées l’essai : Qui est Allah ?!!

            Soyez attentif au dernier tiers dudit essai, sa lecture pourrait potentiellement réconcilier tout agnostique avec Dieu, s’il saurait percer la sagesse d’une telle présentation sortant et rejetant justement toute personnification (humaine).


          • 5 votes
            Robin des villes Robin des villes 15 janvier 2010 21:21

            Un pragmatisme naïf : bel oxymore

            "escroquerie intellectuelle", "bétise", "Horrible propagande religieuse"

            Cette vidéo n’est qu’une petite fable et un jeu d’esprit amusant ; bien sur qu’il n’y a pas la moindre rigueur, c’est une évidence. Paradoxalement, d’un coté je trouve cela naïf de votre part de l’avoir considérée comme si c’était quelque chose de sèrieux, et de l’autre j’ai envie de vous demander : "Mais où sont passés vos coeurs d’enfants ?"


            • 3 votes
              Steve Steve 16 janvier 2010 12:02

              J’ai trouvé la vidéo mignonne, ça n’allait pas plus loin, certains (plus haut) en font tout un foin ! :)


            • 2 votes
              Simon 16 janvier 2010 10:04

              on a supprimé mon commentaire ?


              • 3 votes
                Hieronymus Hieronymus 16 janvier 2010 15:32

                le mien aussi, et alors la impigeable !
                y avait pas plus ds le sujet et moins agressif que mon commentaire ...


                • 2 votes
                  T.REX 4 avril 2011 14:13

                  Le problème de cette vidéo, c’est qu’elle est complétement bidon ! Albert Einstein n’a jamais dit cela à son professeur ! 

                  On se sert de son nom et de son image donner une légitimité à une propagande non scientifique. 


                  • vote
                    T.REX 4 avril 2011 14:23

                    ALBERT EINSTEIN ne croyait pas en Dieu ! C’était un scientifique, un être rationel, un génie d’ une intelligence exceptionnelle, Il ne pouvait donc pas croire en Dieu, sinon il n’aurait pas pu remettre en cause toutes nos lois et connaissances en physique.


                    • vote
                      alia alia 17 avril 2011 09:33

                      Sa prêche dur içi !! Toujours les mêmes à clamer haut et fort leur foi en un dieu unique, des que l’on ose s’opposer à cette idée. Libre à chacun d ’adhérer au culte qu’il souhaite, les religions monotheistes n’ont pas le monopole de la vérité. 
                      Dieu unique vous êtes certains ?? La Bible, l’ Exode 12/12
                      Dieu dit : < Contre tous les dieux de l’Egypte , j’exercerai mes jugements."
                      Si on juge les dieux, c’est bien qu’ils existent !!!



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès