• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’urgence d’une physique de la conscience

L’urgence d’une physique de la conscience

Conférence de Philippe Guillemant le 22 mars 2018 à Grenoble avec l'association Flux de vie

Lien : https://flux-de-vie.org/

Tags : Science et techno




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 1 vote
    gaijin gaijin 2 avril 12:24

    et what’s about une conscience de la conscience ?
    oh my gooood .........


    • 3 votes
      medialter medialter 2 avril 13:24

      Le problème de la conscience, c’est qu’elle est d’essence métaphysique. Comment diable le physicien va-t-il pouvoir étendre la physique jusqu’à ce domaine qui par définition lui échappe ? Prenons par exemple le cas d’une possession. Pour essayer de jouer le jeu et d’adopter le langage le plus proche de la physique qui soit, je dirais que c’est une énergie étrangère qui va modeler la conscience à ses fins. La physique va donc se trouver dans l’obligation d’adopter dans son champ de description des phénomènes comme l’exorcisme. Ben le petit père Guillemant, il est pas en haut de la côte, bien que je salue son courage de tenter cette immense extension. Pour ma part, je pense que les outils de la physique d’aujourd’hui restent inadaptées à une si grande prétention, c’est pas demain la veille qu’on va mettre ça en équation. J’en reste à mes préférences habituelles, je pense que la conscience est le plus haut de tous les mystères, et que pour s’en faire une idée, il faut la conjonction de plusieurs matières différentes : ethnologie, anthropologie, mythologie, ésotérisme, théologie. Que la physique apporte ses propres outils d’expérimentations ou de mesures, car elle a aujourd’hui le pouvoir de modéliser des activités cérébrales, pourquoi pas, mais elle n’ira jamais beaucoup plus loin que d’évoquer une petite fraction de ce grand mystère, dont les anciens avaient déjà fait le tour avant même l’invention de la science.


      • vote
        Heron Heron 2 avril 17:06

        @medialter :"Le problème de la conscience, c’est qu’elle est d’essence métaphysique. Comment diable le physicien va-t-il pouvoir étendre la physique jusqu’à ce domaine qui par définition lui échappe ?"

        A partir du moment où il y a une accumulation d’anomalies expérimentées en laboratoire depuis des décennies et que les théories acceptées évoluent, alors la méthode scientifique doit également évoluer. La méthode scientifique telle qu’elle est configurée actuellement n’est pas immuable.



      • 1 vote
        medialter medialter 2 avril 17:54

        @Heron
        "je trouve que Guillemant défriche bien le sujet à partir de 5min à 20min dans cette vidéo"

        *

        Non, dans cette partie, PG remet en cause la méthodologie scientifique et son orientation volontairement biaisée (ce en quoi il a raison). Il parle beaucoup de cosmos, mais sans lien avec la conscience. Or si pour moi le lien est évident (j’en suis convaincu, mais pour des raisons non scientifiques), lui n’établit aucun pont. Une démarche scientifique doit être pourvue de démonstration

        *

        "A partir du moment où il y a une accumulation d’anomalies expérimentées en laboratoire depuis des décennies et que les théories acceptées évoluent, alors la méthode scientifique doit également évoluer"

        *

        De nombreux phénomènes liées à la conscience ne seront jamais reproductibles en laboratoires (par ex les synchronicités). Donc exclus du champ d’investigation scientifique. Que l’on puisse faire des mesures, c’est certain, mais ça n’expliquera jamais (scientifiquement) pourquoi, par exemple, deux personnes peuvent voir le même évènement d’un oeil fort différent. On en revient à ce que je disais ; la métaphysique échappe à la physique. Il le dit d’ailleurs lui, quand il constate que quelque chose d’extérieur au réel ordonne le réel (les idiots appelleraient ça un Dieu) . La physique constate l’effet, mais reste impuissante à appréhender la cause première


      • vote
        Belenos Belenos 2 avril 21:41

        @medialter
        "J’en reste à mes préférences habituelles, je pense que la conscience est le plus haut de tous les mystères, et que pour s’en faire une idée, il faut la conjonction de plusieurs matières différentes : ethnologie, anthropologie, mythologie, ésotérisme, théologie. Que la physique apporte ses propres outils d’expérimentations ou de mesures, car elle a aujourd’hui le pouvoir de modéliser des activités cérébrales, pourquoi pas, mais elle n’ira jamais beaucoup plus loin que d’évoquer une petite fraction de ce grand mystère, dont les anciens avaient déjà fait le tour avant même l’invention de la science."

        Je suis globalement d’accord avec cette remarque de bon sens. J’ajouterais, pour plagier Michel Rocard (dont le père ne fut pas étranger à la discipline) : la physique ne peut pas remédier à toute la misère matérialiste du monde... mais elle doit y prendre sa part.  smiley 


      • 1 vote
        Gollum Gollum 2 avril 13:59

        J’ai pas encore visionné ça mais je suis en gros d’accord avec les réserves de medialter.


        La science n’est pas adaptée à l’étude de la conscience. Point barre. Elle est faite pour l’étude des objets matériels. On ne pourra jamais prouver la conscience malgré le fait que tout le monde la constate à l’intérieur de soi…

        Et encore moins prouver que c’est la conscience ou l’esprit qui sont à l’origine de la matière et non l’inverse (comme dans le paradigme scientiste : la conscience est un sous-produit indirect du fonctionnement cérébral).

        On ne peut que la postuler dans un modèle éventuel qui ne sera jamais prouvable.

        • vote
          Heron Heron 2 avril 17:09

          @Gollum

          Je te répondrais la même chose qu’à medialter, je trouve que Guillemant défriche bien le sujet à partir de 5min à 20min dans cette vidéo.


        • vote
          Gollum Gollum 2 avril 19:13

          @Heron

          Ben au fond il dit pareil que moi. Faut basarder la méthode scientifique puisque non adaptée. Il oublie une chose, c’est que l’accent mis ainsi sur la conscience et l’extraordinaire comme il l’évoque va anéantir la notion de preuve.

          Renoncer au mécanisme et c’est rendre la preuve floue et de plus en plus évanescente.

          C’est aussi la fin de la volonté de puissance de notre société prométhéenne, c’est la fin d’une certaine rigueur quasi absolue (puisque mécaniste) pour une rigueur plus floue.

          Ce qui me gêne aussi c’est la tendance de Guillemant à ne pas évoquer ses prédécesseurs. Or tout ce qu’il évoque Raymond Abellio en a fait le tour depuis longtemps. Voir son ouvrage de 1989, Manifeste de la Nouvelle Gnose. Tout y est.

          Et Abellio est autrement plus profond, meilleur philosophe que Guillemant. Y a pas photo. Comment Guillemant fait-il pour ne pas évoquer Abellio ? 

          J’ai trop la sensation qu’il veut passer pour un grand innovateur alors que tout cela ça fait des décennies que cela agite les consciences de beaucoup.

          Enfin, le côté : on va dégager un paradigme spirituel et le monde ira mieux après ça (surtout évoqué par la petite dame de l’association) me fait doucement rigoler. C’est d’un optimisme béat, assez new-âge… Bon, d’accord qu’un paradigme spirituel c’est mieux qu’un paradigme matérialiste. Ceci dit il y a loin entre la théorie et la pratique. On a eu des sociétés religieuses dans l’histoire, ce n’était pas totalement l’extase non plus…

          Pour une raison assez évidente et qu’il oublie. C’est que l’esprit est aristocratique et la matière démocratique. Bref, il est facile d’être matérialiste, on peut ainsi se vautrer dans le confort (et je considère quelque peu le new-âge comme la dose de confort "spirituel" nécessaire pour bien dormir) alors qu’il est difficile, par essence, d‘être spiritualiste, puisque cela implique aristocratie, donc effort, donc souffrance.

          Or de cela on n’en a nulle trace dans le discours de Guillemant.


        • vote
          Belenos Belenos 2 avril 21:43

          La science physique n’est jamais aussi intéressante que lorsqu’elle décrit ce qu’elle ne peut pas expliquer. 


        • vote
          Belenos Belenos 2 avril 21:47

          @Gollum
          "Or de cela on n’en a nulle trace dans le discours de Guillemant."

          Il a peut-être un peu "la maladie de l’inventeur", cette tendance à croire avoir trouvé LE truc génial qui va tout changer et à travers lequel il tente de TOUT expliquer parce que c’est devenu obsessionnel et communicatif à un petit cercle - ce qui donne le sentiment que ça prend, que le monde va enfin comprendre (mais en fait, non). 


        • vote
          medialter medialter 2 avril 22:39

          @Gollum
          J’ai le même arrière-goût : l’impression de retomber dans la "légende personnelle" de Coelho, où chacun va trouver dans les détails les plus insignifiants de sa vie le St Graal que lui aura envoyé un plan supérieur. Une sorte de spiritualité populaire. Chez PG, ces détails prennent la forme de synchronicités. Il a quand même le bon sens de chercher à discerner si elles sont authentiques ou de simples projections mentales de lubies en mal de sacré, mais à aucun moment il ne précise sur quel critère il fait le tri. Ce qui ramène à de la subjectivité, pour de la physique ça la fout mal.

          *

          Globalement, PG donne l’impression d’être dans la lignée de toutes ces farces spirituelles basées sur la PQ, sauf qu’il a un impressionnant bagage universitaire qui lui donne une crédibilité apparente très solide. Plus difficile a debunker, il faudrait quelques dizaines d’heures de visionnage de ses vidéos et des connaissances de base de physique pour aller le chercher sur son terrain. Pas impossible, mais je pense que ça prendra du temps. Dans l’attente, en le prenant sous l’angle ésotérique, je ne retrouve rien qui puisse le lier à un courant traditionnel, la théorie donne plutôt l’impression d’un bricolage quantique qui jette des ponts à profusion entre le particulaire et le macroscopique

          *

          Si on se penche sur un de ses ponts, on constate que la retro-causalité macroscopique dont parle PG se fonde sur les travaux de 2 physiciens (sérieux, au demeurant, car ayant publié dans des revues à comité de lecture). Enfin merde, ces 2 mecs prétendent que les déboires du LHC sont dus à des causes qui viennent du futur  smiley En clair, la communauté scientifique aurait investi 4 milliards sans tenir compte de 2 gus qui ont soi-disant démontré la retro-causalité macroscopique, dont se sert PG comme colonne vertébrale de son système ? Y a clairement une couille dans le potage, soit les scientifiques se sont assis sur ces spéculations et PG fantasme sur une théorie qui est aussi fébrile que les supercordes, soit on est dans une conspiration scientifique mondiale qui aurait tu (du verbe taire) un savoir consensuel et grillé par avance des budgets faramineux smiley Même un conspi comme moi va direct à la première solution. En clair, toute la théorie de Guillemant ne tient qu’à un papier à deux signataires complètement passés inaperçus


        • vote
          pegase pegase 3 avril 12:07

          @Gollum

          La science n’est pas adaptée à l’étude de la conscience. Point barre. Elle est faite pour l’étude des objets matériels. On ne pourra jamais prouver la conscience malgré le fait que tout le monde la constate à l’intérieur de soi…


          Ce matin j’ai été réveillé par quelqu’un qui a toqué à ma porte (toc toc toc), mais fort ... un bon toc toc appuyé .... sauf que ce n’étais que dans mon rêve, j’ai donc été réveillé par quelqu’un qui a toqué à ma porte dans un rêve ??????? smiley

          et je suis sûr que ce n’était qu’un rêve, puisque mon chien n’a pas réagi ! (lui une mouche qui pète ou une plume qui tombe, il réveille tout le quartier) ...

          C’est un truc de fou !


        • 1 vote
          Belenos Belenos 3 avril 23:34

          @pegase
          Et ce n’est que le début, ça va le faire tous les matins. Puis toutes les heures de la nuit. Puis à chaque fois que vous fermerez les yeux. J’ai eu un oncle qui est devenu fou comme ça. A mon avis, quelqu’un vous a jeté un sort (un voisin jaloux au regard fuyant). La seule solution serait de me confier la somme de 200 000 euros (pour commencer) afin que je vous fasse démarabouter par un expert en magie africaine de ma connaissance. Il ne prend pas les chèques ("c’est mauvaise magie, ça, les chèques"). 


        • 2 votes
          Norman Bates Norman Bates 4 avril 00:28

          @pegaz la tremblote

          "... j’ai donc été réveillé par quelqu’un qui a toqué à ma porte dans un rêve ???????..."

          C’était peut-être un fringant nonagénaire venu de Corbeil-Essonne avec l’envie de se faire éponger le bec verseur... smiley

          (c’est bon, je m’auto-signale l’abus...)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Heron

Heron
Voir ses articles







Palmarès