• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Souffrance de Gaza

Souffrance de Gaza



La Bande de Gaza subit depuis juin 2007 un blocus quasi total. La population palestinienne est encerclée sur son territoire de 360 km2 par des clôtures de grillages et de barbelés. Tous les points de passages et toutes les sources régulières d’approvisionnement sont verrouillés par l’armé israélienne. L’administration locale est placée sous un strict embargo financier et les banques paralysées. Les habitants ne reçoivent presque aucun produit de première nécessité.

Les médicaments, les carburants, les aliments, plus rien ne passe. Les stations de pompage d’eau ou de production d’électricité, les hôpitaux, les maternités, les écoles, et d’une façon générale tous les services les plus indispensables à la vie quotidienne sont bloqués. La ville de Gaza, où vivent près de 500.000 personnes, est régulièrement plongée dans le noir suite à l’arrêt forcé de la centrale électrique par les israéliens.

Moins de 200 petites entreprises peuvent encore travailler, au ralenti, sur les 3.900 qui étaient en activité avant le blocus de la Bande de Gaza. L’agriculture, secteur vital de l’économie locale, est réduite à néant par les interdictions d’exporter et par les pénuries de matières premières nécessaires aux exploitations agricoles. Le secteur de la pêche est aussi paralysé. Dans l’immobilier, tous les programmes, y compris ceux des Nations unies (aménagement du réseau routier et de la voirie, constructions d’hôpitaux et d’établissements scolaires, etc) sont stoppés. Plusieurs centaines de médicaments de base manquent dans les dispensaires.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le manque de médicaments, auquel on ajoute l’interdiction de quitter le territoire pour aller se soigner en Égypte ou en Jordanie, a provoqué directement 270 décès. Les services municipaux d’hygiène (adductions d’eau, égouts, traitement des déchets, ramassage des ordures, etc) sont hors service faute d’électricité, de carburants et de pièces de rechange. Même les convois d’aide humanitaire de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) sont empêchés de livrer leurs cargaisons d’aliments pourtant indispensables à cette population affamée réduite à l’état de sous-existence humaine.

Quant aux journalistes ou parlementaires étrangers souhaitant se rendre compte de la situation dans la Bande de Gaza, ils sont tout simplement refoulés par Israël aux postes frontières (pour la petite histoire, le Consul de France à Jérusalem, Alain Rémy, est lui-même interdit de visite de la Bande de Gaza, ce qui ne suscite aucun commentaire ou protestation de la part de Nicolas Sarkozy et de Bernard Kouchner alors qu’on imagine l’incident diplomatique majeur en pareil cas pour tout autre pays qu’Israël se permettant un tel affront).

En violation totale des conventions dans lesquels l’état israélien est engagé devant les organisations internationales, toute tentative d’aide ou de communication avec ce territoire palestinien est ainsi rendue impossible.

Briser le blocus de Gaza

Tags : Europe Moyen Orient Etats-Unis ONU Sécurité Armée Enfance Humanitaire Scandale Iran Télévision Racisme Ethique Israël Palestine Alain Finkielkraut Colonialisme Censure Désinformation Médias Islam Discriminations Moyen-Orient Liban Communication Présidence Sarkozy Manifestation Olivier Besancenot Lobby Nicolas Sarkozy Guerre Torture




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • 17 votes
    DIVA DIVA 12 août 2009 23:16

    J’aimerais bien savoir ce que l’armée française fait en Afghanistan, alors qu’un véritable combat à mener se déroule en territoire palestinien, gangréné depuis si longtemps par cette lèpre sioniste !?

    Comment fera t-on lorsque la génocidaire israël aura exterminé toute présence non juive de ce territoire dérobé ?

    Dira t-on, encore une fois, que l’on ne savait pas ?


    • 2 votes
      Sentero Sentero 13 août 2009 10:40

      Chere DIVA la population de Gaza s’est multipliée par 5,7, augmentant de 245 000 habitants en 1950 à 1 416 543 en 2007 (Source Palestinian Central Bureau of Statistics website) et Gaza compte un des niveaux de fécondité les plus élevés du monde - 6,6 enfants/femme en 2000 - et le plus élevé au monde compte tenu d’un niveau assez faible de mortalité infantile.

      J’espère que vous ne pensez pas que le blocus actuel change sensiblement l’évolution démographique de Gaza, en tout cas moi je n’ai rien trouvé dans ce sens.

      Alors si c’est comme cela que les sionistes entendent préparer un "génocide" de Gaza j’avoue qu’ils obtiennent des résultats tout à fait spectaculaires... ha si les nazis génocidaires avaient suivi la même voie ils n’auraient pas diminué la population juive d’Europe continentale de moitié mais l’aurait multipliée ! :))

      Bon ce commentaire n’entend contester en rien l’inhumanité de ce blocus mais désire remettre un peu les choses en perspective pour éviter d’utiliser n’importe quel terme n’importe comment.

      Au plaisir de vous lire.


      • 15 votes
        Hermione Hermione 13 août 2009 11:42

        Ah Sentero, vous passez maître dans l’art de la provoc’ facile... Mais comme Diva, j’ose affirmer qu’il y a à Gaza une volonté flagrante de génocide.

        D’autre part, la réalité de vie des populations palestiniennes là bas n’est pas "risible" (désolée mais votre humour à 2 balles et la comparaison avec les nazis m’ont un tantinet énervée) : la souffrance physique mais aussi psychologique, le manque de tout. Alors oui, le témoignage de cette petite fille semble "dicté" comme le dit Nicole, mais c’est une réalité pour de nombreux enfants là bas : privés d’enfance, privés de tout et vivant dans l’angoisse quotidienne pour les leurs. Ils grandissent trop vite ces mômes. Et non, on n’a pas le droit de se taire face à la souffrance de ce peuple.


      • 2 votes
        Sentero Sentero 13 août 2009 15:32

        Hermione

        Le terme de génocide est actuellement complètement banalisé, on l’utilise pour tout et n’importe quoi selon ses convictions... étant utilisé pour tout il ne voudra bientôt plus rien dire...

        Voici d’ailleurs comment l’article 2 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, adoptée par l’assemblée générale des Nations unies, le 9 décembre 1948, le définit :

        « ... le génocide s’entend de l’un quelconque des actes ci-après commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel : a) Meurtre de membres du groupe ; b) Atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe ; c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle ; d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe ; e) Transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe. »

        Cette définition hyper large vous convient-elle ?

        Dans ce cas ce qui se passe à Gaza est un génocide... tout comme l’action des activistes qui veulent rayer Israel et ses habitants de la carte... Et ne me dites pas que le nombre de morts n’a aucun rapport... on compare bien 5,5 Millions de morts avec 1 400... alors pourquoi pas 1 400 avec quelques dizaines... c’est l’intention qui compte et il ne vous aura pas échappé que certains activistes (pas tous... c’est pareil coté israélien) souhaitent manifestement "détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux" ... en tant qu’historienne le nieriez-vous ?

        Bon alors si on établit qu’il y a un génocide gazaouite (ou même palestinien) on est d’accord pour dire qu’il y a un génocide isréalien...

        Et bien moi cette édulcoration du terme ne me convient pas d’autant plus qu’avec la définition ci-dessus les victimes du stalinisme n’ont pas été victimes d’un génocide ainsi que celles de Pol Pot (et non les critères d’extermination n’ont pas été globalement nationaux, ethniques, raciaux ou religieux pour la plupart des victimes)...

        Alors :

        Je suis un peu provocateur ...OUI

        Je fais de l’humour sur des choses sur lesquelles on ne devrait pas ...OUI tant pis ...nous ne sommes pas devant des élèves, nous n’avons pas à manier une langue de bois quelconque et il y a des sujets qu’il faut un peu dédramatiser ...moi j’ai beaucoup ri en voyant La vie est belle ...autre film du même genre Train de vie ...c’est mal, on aurait jamais dû faire ces films ?

        Est-ce que je fait cela "gratuitement" (non je suis financé par l’ambassade d’Israel lol... bon vous voyez je ne peux pas m’empécher de plaisanter) NON, susciter un débat sur les termes de génocide, crime contre l’humanité et massacre de masse ne me parait pas inutile... et en tant qu’historienne vous savez que ce débat existe actuellement dans la communauté des chercheurs (et même entre collègues de lycée) ...moi je trouve cela sain ...c’est vous qui me parliez de l’aspect positif et necessaire du doute en histoire ...et bien quand j’entends Erdogan dénoncer un "génocide des Oigours" (un comble venant d’un homme politique turc... non je ne suis pas financé par l’ambassade d’Arménie) je doute et quand je lis "génocide de Gaza" je doute ...excusez-moi de ne pas toujours y mettre les formes.

        Et maintenant je remets la conclusion de mon premier post sans y changer une virgule : "Bon ce commentaire n’entend contester en rien l’inhumanité de ce blocus mais désire remettre un peu les choses en perspective pour éviter d’utiliser n’importe quel terme n’importe comment."

        Au plaisir de vous lire Hermione car j’aimerais connaitre votre opinion argumentée sur le sujet.


        • 17 votes
          lord volde 13 août 2009 19:27

          Sentéro ne va pas manquer de m’accuser de le filer et de poster après lui pour le sommer de répondre à mes questions, sauf erreur de ma part ! En tout cas la définition qu’il a reproduite est différente de celle retenue par le législateur français qui distingue les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et le crime de génocide (les deux derniers étant imprescriptibles et rétroactifs). Mais bien plus gravement, il confond de nombreuses notions traversant la résistance à l’oppression et à l’occupation armée par un état terroriste qui malmène éhontément le droit international et la population palestinienne. D’un côté, il y a une puissante armée sioniste perpétrant assidument des crimes contre l’humanité et occasionnellement des crimes de génocide contre un peuple désarmé, privé de tous les droits humains et soumis à un régime d’apartheid reproduisant certains schémas nazis tendant à détruire la dignité et l’humanité des habitants de la région colonisée. Maintenant, tu peux toujours te gargariser le gosier et botter en touche ou inverser les rôles en désignant l’impitoyable bourreau à la place de la victime expiatoire et réciproquement, si celà peut te conforter dans ta petite vie mesquine et misérable, mais ton argumentaire schizophrénique ne convaincra que les sionistes ou les terroristes de la pensée dont tu ne fais que suivre les traces puantes ou emprunter le chemin pavé d’enfer.


          • 13 votes
            steph75 steph75 13 août 2009 19:54

            j’essaye de voir la video sur agovarox tv le MEDIA CITOYEN et impossible probleme technique a ce qu’il parait. donc je vais sur dailymotion et je tappe souffrance de GAZA bizarrement ca fonctionne.

            étrange non ?

            cela s’appelle de la censure.


            • 0 vote
              Sentero Sentero 13 août 2009 22:14

              @ lord volde

              Mais non je ne vous accuse pas de ça (je ne suis pas Nicole).

              "ta petite vie mesquine et misérable" Du grand art Lord volde, que tous les connaisseurs apprécieront.

              Bon Lord volde je ne crois pas que ayez bien compris de quelle notion je voulais débattre... celle de génocide qui est justement abusivement collée sur des crimes de guerre (Gaza par certains aspects) et des crimes contre l’humanité...

              Maintenant je ne connais pas de grandes instances internationales qui aient qualifié la situation de Gaza de génocide... la Ligue arabe peut-être ? A vérifier... mais qu’en est-il de sa neutralité... il me semble qu’elle n’a pas reconnu non plus de génocide au Soudan... (à vérifier aussi)...alors qu’au niveau du nombre de morts ce n’est pas comparable... là pas la peine de vérifier je pense.

              Bon alors le Soudan génocide ?

              C’est étrange mais je trouve que le sujet est peu abordé sur ce site... manifestement on ne veut pas faire de "hiérarchie" entre les génocides ...mais en revanche on en fait au niveau de l’intéret portée aux victimes ...la vie de 200 soudanais vaudraient-elles moins que celle d’un Gazaoui ?????

              Au plaisir de vous lire Lord volde :)))


              • 2 votes
                Sentero Sentero 14 août 2009 09:52

                @Lord volde

                "dont tu ne fais que suivre les traces puantes ou emprunter le chemin pavé d’enfer." "diabolique " "démoniaque" ... voici des expressions que j’ai retrouvé plusieurs fois dans vos posts.

                Voilà un champs léxical extrèmement révélateur.

                Je laisse apprécier aux admirateurs qui "plussent" sans trop réfléchir ces intéressantes réparties...

                Au plaisir de vous lire.

                Sinon "moinssez" "moinssez" cela prouve que je suis pas dans la pensée unique :))))


                • 8 votes
                  satantango satantango 15 août 2009 17:19

                  Voici un article paru il y a deux jour au Canada et dont je n’ai trouvé aucun échos dans tous les médias francophone que ce soit en France ou en Belgique. Je préfère m’arrêter là car je crains de sortir des grossièretés... Je me contenterais donc de les traiter de Kollabos !

                  http://www.ledevoir.com/2009/08/13/262659.html

                  L’offensive israélienne de décembre à Gaza - Un drapeau blanc inutile

                  AFP Édition du jeudi 13 août 2009

                  Onze civils palestiniens ont été tués par l’armée israélienne alors qu’ils agitaient un foulard blanc

                  Jérusalem — L’armée israélienne a tué onze civils palestiniens alors qu’ils agitaient le drapeau blanc, durant son offensive de décembre/janvier dans la bande de Gaza, a affirmé l’organisation Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié hier.

                  Selon ce rapport de 63 pages, établi à partir de témoignages, d’examens médicaux et balistiques, les soldats israéliens ont tué dans sept cas séparés 11 civils palestiniens, dont cinq femmes et quatre enfants, et ont blessé au moins huit autres arborant le drapeau blanc pour être épargnés.

                  « Ces civils étaient en groupes et agitaient un T-shirt ou un foulard. Il n’y avait aucun combattant palestinien dans les parages à ce moment-là », souligne HWR qui appelle l’armée à ouvrir une enquête sur ces morts.

                  Il précise que ces 11 civils n’ont pas servi de boucliers humains aux combattants du Hamas et n’ont pas non plus été victimes d’échanges de tirs.

                  « Les soldats israéliens n’ont, dans le meilleur des cas, pas pris les précautions nécessaires pour distinguer les civils des combattants avant d’ouvrir le feu, comme l’exigent les lois de la guerre », ajoute-t-il.

                  L’armée israélienne a ouvert 14 enquêtes contre des soldats soupçonnés de conduite criminelle lors de l’offensive de Gaza. Ce rapport est le sixième de HRW sur cette opération.

                  Dans quatre rapports précédents, l’ONG avait reproché à Israël d’avoir violé les règles du droit international qui obligent un belligérant à distinguer entre cibles civiles et militaires.


                  • 1 vote
                    Sentero Sentero 15 août 2009 22:03

                    Autre article de presse sur Gaza :

                    AFP - Le mouvement islamiste Hamas a écrasé un groupe salafiste dans la nuit de vendredi à samedi à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, lors d’une opération de répression sanglante qui a fait 22 morts et plus de 120 blessés, selon un nouveau bilan des services d’urgence palestiniens.

                    Selon des témoins, la police du Hamas a donné l’assaut à l’arme lourde à une mosquée de Rafah dans laquelle s’étaient retranchés depuis vendredi des membres d’un groupuscule salafiste, Jund Ansar Allah. Ce groupuscule radical accuse le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, d’être trop modéré.

                    Selon une source médicale, le chef de Jund Ansar Allah, Abdelatif Moussa, ainsi que son adjoint Abou Abdallah Assoury, ont trouvé la mort quand la police a fait sauter une maison où ils se trouvaient à Rafah.

                    D’après la même source, l’accès à tous les hôpitaux de la bande de Gaza a été interdit à la presse par le Hamas "pour des raisons de sécurité générale".

                    Bon, tous les morts de Gaza ne seraient-ils donc pas victimes des sionistes ?

                    Ha si, le leader du Hamas local a fait attaquer ce groupuscule en l’accusant d’être un soutien du sionisme...

                    Ouf, j’ai cru une seconde que les choses étaient compliquées... :)

                    Au plaisir de vous lire.


                    • 1 vote
                      Sentero Sentero 15 août 2009 22:56

                      Tenez, un lien vers un site que j’ai du mal à qualifier... il est disons... fascinant ?

                      ... mais vous y retrouverez bien sur des photos de Gaza...

                      http://www.holywar.org/

                      Bon il y a de la musique, c’est apaisant à défaut d’être pacifique... mais j’avoue qu’une telle croisade antisioniste me dépasse un peu...

                      Au plaisir de vous lire.


                    • 1 vote
                      Sentero Sentero 15 août 2009 23:05

                      PS : mea culpa... j’avais complètement tort pour le terme de génocide... il s’applique tout à fait à Gaza d’ailleurs dans ce site fascinant ils affirment même que c’est un holocauste...

                      Ils ne peuvent pas se tromper, ils se prétendent certifiés "100% anti-nazi 100% anti-communist 100% anti-zionist et 100%... anti-hate" ...ca vaut le coup d’oeil je vous assure...



                      • 6 votes
                        satantango satantango 16 août 2009 17:24

                        Pas besoin de commentaire (déjà que la source est "Le Monde", ce torchon corrompu de droite).

                        Un petit rappel des bienfaisances, de la correction et du respect des droits des peuples (chers à Koukouchner...)au Moyen-Orient, mais pas seulement, par le trio de fachos USA-UE-ISRAEL, cet article suffira pour mesurer les intentions des Néo-Nazis (les Judéo-Chrétiens (sic)...

                        Lire la suite ici : http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&task=view&id=28348&Itemid=272

                        "Sur l’usage de l’uranium appauvri : crime contre l’humanité, crime contre la vie De l’Irak (en 1991 puis en 2003) à l’Afghanistan (en 2001), des Balkans (en 1999) au Liban (en 2006) puis plus récemment à Gaza (en 2008) , les armées occidentales perpétuent un crime contre l’humanité. Les munitions à l’uranium « appauvri » utilisées pour ces « sales guerres » ont des conséquences dramatiques sur l’environnement et la santé et cela bien des années encore après leurs utilisations. Car rajouter le qualificatif « appauvri » n’est qu’un euphémisme à la sauce occidentale pour amoindrir ses effets néfastes et radioactifs. Pourtant interdites par de nombreux traités internationaux ou lois nationales, ces munitions ont un tel potentiel destructeur que les Etats occidentaux, et en particulier les Etats-Unis ne veulent pas s’en passer. Et pour faire diffuser leur propagande, les défenseurs de l’uranium de guerre ont des alliés de poids : les grands médias dominants et certaines des organisations spéciales des Nations Unies telles que l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) ou le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Encadré :

                        Qu’est ce que l’UA ?

                        L’uranium est un élément métallique naturel, blanc argenté, brillant, dense et faiblement radioactif. Il est omniprésent dans la nature et on le trouve en quantités variables mais faibles dans les roches, le sol, l’eau, l’air, les plantes, les animaux et les êtres humains. L’uranium naturel se compose de trois isotopes radioactifs caractérisés par leur masse atomique : 238U (99,27 % de la masse totale), 235U (0,72 %) et 234U (0,0054 %).

                        L’uranium « appauvri » (UA) est produit au cours de la phase d’enrichissement de l’uranium qui a été auparavant extrait de minerais. Cette phase vise à augmenter la teneur en isotope 235 (235U) de l’uranium indispensable pour produire la la réaction nucléaire de fission dans un réacteur. Pour cette utilisation la teneur doit être enrichie à hauteur de 3% à 5%. L’uranium appauvri a généralement une teneur aux alentours de 0,3%, mais on considère comme appauvri tout uranium ayant une teneur en isotope 235 inférieure à 0,7%. (...)


                      • 1 vote
                        USA_613 18 août 2009 02:02

                        Qui sont les palestiniens ? Par Yashiko Sagamori (consultante en informatique à New York) traduction de l’anglais : "Marcoroz"

                        Si vous êtes si sûr que l’existence de la « Palestine » remonte très loin dans l’Histoire, je suppose que vous serez capable de répondre aux questions qui suivent sur ce pays, la « Palestine » : 1) Quand a-t-elle été fondée, et par qui ? 2) Quelles étaient ses frontières ? 3) Quelle était sa capitale ? 4) Quelles étaient ses principales villes ? 5) Qu’est-ce qui constituait la base de son économie ? 6) Quelle était la forme de son gouvernement ? 7) Pouvez-vous nommer un chef palestinien avant Arafat ? 8) La Palestine a-t-elle déjà été reconnue par un pays dont l’existence, à l’époque ou aujourd’hui, ne laisserait aucune place à l’interprétation ? 9) Quelle était la langue de la Palestine ? 10) Quelle était la religion dominante en Palestine ? 11) Quel était le nom de sa monnaie ? Choisissez une date dans l’Histoire, et citez le taux de change à cette date de la monnaie palestinienne contre le dollar US, le mark allemand, la livre britannique, le yen japonais ou le yuan chinois. 12) Quels objets archéologiques les Palestiniens ont-ils laissés ? 13) Connaissez-vous une librairie où l’on pourrait trouver une oeuvre l ittéraire palestinienne produite avant 1967 ? 14) Enfin, puisqu’un tel pays n’existe plus, quelle a été la cause de sa disparition, et quand a-t-il disparu ?

                        Si vous vous lamentez sur le « lent naufrage » de cette nation autrefois « fière », pourriez-vous dire quand, exactement, cette « nation » a été fière, et de quoi elle était fière ?

                        Et maintenant, la moins sarcastique de toutes les questions : si cette population que vous appelez par erreur « palestinienne » n’est pas seulement constituée d’Arabes génériques mais en grande partie d’Arabes provenant ou plutôt expulsés du monde arabe alentour, « sous le mandat anglais plus de 200 000 sont venues dArabie précisément, pour s’installer avec promesses d’un monde meilleur », si elle possède vraiment une identité ethnique qui lui donnerait un droit à l’autodétermination, pourquoi n’a-t-elle jamais essayé d’accéder à l’indépendance avant qu’Israël n’inflige aux Arabes une défaite cuisante lors de la guerre des Six-jours ?

                        J’espère que vous éviterez la tentation d’invoquer un lien entre les « Palestiniens » actuels et le s Philistins de la Bible : substituer l’étymologie à l’Histoire ne saurait être de mise.

                        La vérité devrait être évidente pour qui veut la connaître. Les Arabes n’ont jamais abandonné le rêve de détruire Israël : ils continuent de le chérir. N’ayant pu détruire Israël par la force militaire, ils tentent aujourd’hui de le faire par procuration. À cette fin, ils ont créé une organisation terroriste qu’ils ont appelée non sans cynisme le « peuple palestinien » et qu’ils ont installée à Gaza, en Judée et en Samarie. Autrement, comment expliquez-vous le refus par la Jordanie et l’Égypte, après la guerre des Six-jours, d’accepter inconditionnellement de reprendre l’une la « Cisjordanie » et l’autre Gaza ?

                        Le fait est là, la population arabe de Gaza, de Judée et de Samarie est bien moins fondée à revendiquer un statut national, que la tribu d’Indiens américains qui s’est rassemblée avec succès dans le Connecticut pour y créer un casino détaxé : au moins cette tribu était-elle motivée par un but constructif. Les soi-disant « Palestiniens », eux, n’ont qu’une motivation : la destruction d’Israël, et de mon point de vue, cela ne saurait suffire à faire d’eux une nation ni rien d’autre à l’exception=2 0de ce qu’ils sont vraiment : une organisation terroriste qui finira par être démantelée.

                        En vérité, il n’existe qu’un moyen de parvenir à la paix au Proche-Orient. Il faut que les pays arabes reconnaissent et acceptent leur défaite dans leur guerre contre Israël, et, en tant que perdants, qu’ils versent à Israël des réparations pour les dégâts qu’ils lui ont causés depuis plus de 50 ans. La forme de réparation la plus appropriée consisterait à éliminer leur organisation terroriste.

                        Ce serait la fin du peuple palestinien ? Vous disiez qu’il vient d’où, déjà ?!

                        “I simply apply common sense to commonly known facts”

                        Yashiko Sagamori


                        • 2 votes
                          USA_613 18 août 2009 02:11

                          Etant ce qui figure plus haut ici un peu d’histoire Prenez un livre d’histoire Puis revenez nous entretenir sur l’histoire de la région

                          1) La région était OTTOMANE (turque) pendant des siècles jusqu’en 1918. Date de la défaite de l’Empire Ottoman 2) Lors de l’éclatement de l’Empire Ottoman les puissances victorieuses en 18 se sont partagés la région. Il y a eu le PROTECTORAT FRANCAIS au Nord MANDAT BRITANNIQUE au Sud 3) JAMAIS un quelconque état palestinien N’a existé Merci de nommer un personnage politique ou historique palestinien Il N’y en a JAMAIS eu Choukeiri, Arafat, Abbas sont POSTERIEURS à 1956 4) TOUS les états de la région N’ont été fondés qu’APRES le départ des Français (Liban, Syrie, etc...) puis des Anglais (Israël, Egypte,...) 5) Le QUID (qui n’est pas un organe de propagande sioniste nous apprend que la région appelée Israël a été peuplée de Musulmans, de Chrétiens et de Juifs AVANT 1900. APRES 1900 du fait des communautés agricoles des Juifs il y a eu un afflux d’Arabes des pays avoisinnants, les Anglais ont même déplacés plus de 100.000 Arabes du fait de la famine pour que les Juifs leurs donnent du travail et les aide à vivre 6) En 1918 puis en 1945 les cartes des pays d’Europe centrale et orientale ont été plus que bouleversées. Plusieurs pays dont la Turquie, mais aussi l’Allemagne, la Pologne, la Russie, la Roumanie, l’Ukraine et d’autres encore ont vu leurs cartes re-dessinées et leurs frontières MODIFIEES. Idem entre l’ Inde et ses vosins. Partout les populations ont été déplacées en nombre et par MILLIONS. Où sont les millions de REFUGIES allemands, polonais, indiens, etc... Quels sont les noms des institutions comme l’UNRWA pour CES REFUGIES ? Quels ont été les montants versés par les institutions internationales à TOUS ces réfugiés de TOUS ces continents ? Où se trouvent les camps de tous ces réfugiés dans le monde ?


                          • 4 votes
                            satantango satantango 18 août 2009 05:46

                            Encore une fois perdu l’occasion de la fermer :

                            PHILISTIN [fi-li-stin] s. m. 1° Nom d’un peuple qui occupait une grande partie de la terre promise, lors de l’arrivée des Israélites. (In "Le Littré" 2.0)


                          • 2 votes
                            USA_613 18 août 2009 02:31

                            Concerne : La pub de france manassik qui accompagne l’intervention de "Muslim is beautiful"

                            Les Infidèles brulent du plaisir de vous lire sur ces questions qui suivent

                            Qu’en est-il de la possibilité pour les Infidèles ou NON musulmans de participer à ce projet de voyages à Mecca & Medine ?

                            1) Merci d’instruire les NON musulmans sur la posssibilité pour eux de se rendre dans ces endroits 2) Quelle agence de voyage dans le monde propose un voyage en informant les postulants au voyage qu’ils vont écrire à ceux qui veulent voyager ? Pourquoi ne pas offrir comme TOUTES les agences un bulletin de souscription en ligne avec un espace où payer ? Les réponses ne se trouvent-elles pas dans ce qui suit ci-dessous ?

                            Les NON musulmans apprécieront

                            A VOUS LIRE

                            (A) ME RENDRE EN TERRES D’ISLAM Si je NE suis PAS musulman puis-je me rendre à 1) la Mecca ? OUI ? NON, au mieux je serai battu, au pire mis à mort 2) Médine ? OUI ? NON, au mieux je serai battu, au pire mis à mort

                            (B) L’INFIDELE ET LA POLICE RELIGIEUSE MUSULMANE Que se passe-t-il si moi (NON Musulmuman) je suis découvert, moi l’Infidèle, en de tels lieux, par la Police RELIGIEUSE (car une telle police existe en terres d’Islam) ? Au mieux je serai battu, au pire je serai mis à mort

                            (C) LIEUX DE CULTES NON MUSULMANS EN TERRES D’ISLAM Existe-t-il des endroits en terres d’Islam où moi l’Infidèle je NE peux 1) élever un lieu de culte NON musulman ? OUI il y en a plein dans PLUSIEURS endroits. Dimanche dernier 5 églises avec les fidèles chrétiens dedans ont été attaquées à Bagdad. En Arabie Saoudite (entre autres) les cultes NON musulmans sont interdits à fortiori les lieux de culte sont interdits de même exister. Les présences d’Infidèles (NON Musulmans) sur la terre sainte de l’Islam est vécue comme une agression. C’est la raison pour laquelle tant de NON Musulmans sont agressés partout en terres d’Islam (Afrique, Proche & Moyen Orient et Asie, etc...) 2) prier puisque mes prières sont NON musulmanes ? cf ci-dessus, les cultes NON musulmans sont interdits et ceux qui passent outre risquent la mort

                            A présent qu’en serait-il de ceux qui défendent CET Islam là si les pays occidentaux, chrétiens ou non jouaient de la réciprocité envers les Musulmans ? Serait-il INJUSTE et déplacé que certains se prévalant de ce qui se passe en terres d’Islam en fassent tout autant envers les Musulmans qui séjournent et vivent en Occident ? A quel titre faut-il accepter que les Infidèles NE puissent PAS visiter, s’installer n’importe où en terres d’Islam ? A quel titre les NON Musulmans doivent-ils accepter de NE pouvoir pratiquer leurs religions quand eux sont en terres musulmanes ?

                            Pourquoi les Musulmans devraient-ils seuls bénéficier de droits qu’eux n’accordent pas aux autres, ceux qui ne sont pas musulmans ?

                            Aux Musulmans de répondre sur ces différences de traitement que les leurs font subir aux Infidèles en terres d’Islam.


                            • 2 votes
                              USA_613 19 août 2009 01:03

                              Etant ce qui figure plus haut ici un peu d’histoire Prenez un livre d’histoire Puis revenez nous entretenir sur l’histoire de la région 1) La région était OTTOMANE (turque) pendant des siècles jusqu’en 1918. Date de la défaite de l’Empire Ottoman 2) Lors de l’éclatement de l’Empire Ottoman les puissances victorieuses en 18 se sont partagés la région. Il y a eu le PROTECTORAT FRANCAIS au Nord MANDAT BRITANNIQUE au Sud 3) JAMAIS un quelconque état palestinien N’a existé Merci de nommer un personnage politique ou historique palestinien Il N’y en a JAMAIS eu Choukeiri, Arafat, Abbas sont POSTERIEURS à 1956 4) TOUS les états de la région N’ont été fondés qu’APRES le départ des Français (Liban, Syrie, etc...) puis des Anglais (Israël, Egypte,...) 5) Le QUID (qui n’est pas un organe de propagande sioniste nous apprend que la région appelée Israël a été peuplée de Musulmans, de Chrétiens et de Juifs AVANT 1900. APRES 1900 du fait des communautés agricoles des Juifs il y a eu un afflux d’Arabes des pays avoisinnants, les Anglais ont même déplacés plus de 100.000 Arabes du fait de la famine pour que les Juifs leurs donnent du travail et les aide à vivre 6) En 1918 puis en 1945 les cartes des pays d’Europe centrale et orientale ont été plus que bouleversées. Plusieurs pays dont la Turquie, mais aussi l’Allemagne, la Pologne, la Russie, la Roumanie, l’Ukraine et d’autres encore ont vu leurs cartes re-dessinées et leurs frontières MODIFIEES. Idem entre l’ Inde et ses vosins. Partout les populations ont été déplacées en nombre et par MILLIONS. Où sont les millions de REFUGIES allemands, polonais, indiens, etc... Quels sont les noms des institutions comme l’UNRWA pour CES REFUGIES ? Quels ont été les montants versés par les institutions internationales à TOUS ces réfugiés de TOUS ces continents ? Où se trouvent les camps de tous ces réfugiés dans le monde ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès