• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Je passais par là

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 78 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Je passais par là 1er octobre 13:51

    @Laconicus
    N’attendez pas de moi que je rentre dans cette polémique régulièrement soulevée par les climatosceptiques au sujet des modèles climatiques. Si vous vous contentez d’aller piocher des arguments sur le site www.climato-realistes.fr, c’est que vous ne voulez pas vraiment savoir. On pourrait y passer des heures que cela ne suffirait pas et j’ai autre chose à faire que de perdre mon temps. Utiliser un autre moteur de recherche que Google (pour éviter de tomber sur des liens climatosceptiques classés en premier, ce qui est un biais bien connu de ce moteur de recherche) et allez vous même à la pêche aux informations. Celles-ci ne manquent pas pour celui qui veut vraiment savoir.

    La photo de Greta souriante est magnifique. Elle vient ridiculiser tous ceux qui la disent froide, en particulier Michel Onfray. Dans un commentaire précédent, vous évoquiez la peur que vous aviez que Greta se suicide. Si son action était si dangereuse que cela pour sa santé, vu les messages affreux qu’elle a reçu, elle serait tombée en dépression comme cela lui est arrivé à l’âge de 11 ans (elle avait alors cessé de s’alimenter et avait perdu près de 10 kg. C’est à la suite qu’on lui a diagnostiqué un syndrome d’Asperger avec touble obsessionnel compulsif et mutisme sélectif j’adore ce terme ridicule car Greta dit ne parler uniquement que quand cela est nécessaire, ce qui devrait servir de leçon à beaucoup de personnes).

    Voici ce qu’elle a écrit dans dans son recueil « Rejoignez-nous » :

    A vous tous qui n’avez jamais traité la crise climatique comme une crise ;

    A tous les influenceurs qui sont toujours prêts à défendre n’importe quoi sauf le climat ;
    A tous les partis politiques qui prétendent prendre la question climatique au sérieux ;
    A vous, les politiciens qui nous ridiculisez sur les réseaux sociaux, qui me dénigrez pour que les gens puissent me traiter d’attardée mentale, de pute, de terroriste, et bien d’autres choses encore ;
    A vous tous qui décidez de regarder ailleurs parce que vous êtes plus effrayés par les changements nécessaires pour remédier à la catastrophe climatique que par la catastrophe elle-même ;
    Il n’y a pas pire que votre silence.
    Le futur de toutes les générations à venir repose sur vos épaules.
    Celles et ceux d’entre nous qui sont toujours des enfants ne pourront pas changer ce que vous faites aujourd’hui quand ils seront en âge de le faire.
    Chaque personne compte.
    Tout comme chaque émission compte.
    Chaque kilo.
    Tout compte.
    Alors s’il vous plaît, considérez la crise climatique comme la crise gravissime qu’elle est et donnez-nous un futur.

    Nos vies sont entre vos mains.




  • vote
    Je passais par là 1er octobre 03:43

    @Laconicus
    Vous parlez d’un sujet que vous ne maîtrisez pas. Les modèles météorologiques utilisés pour les simulations climatiques ne sont pas les mêmes que ceux utilisés pour les prévisions météorologiques. Avez-vous entendu parler de CMIP6 ? Voici quelques infos à ce sujet :

    https://www.wcrp-climate.org/wgcm-cmip

    Je pense que Greta sait plus de choses que vous sur le sujet. Elle ne s’inquiète pas uniquement du changement climatique, mais aussi des problèmes écosystémiques créés par les activités humaines qui sont encore plus irréfutables. Si le fait de s’inquiéter de notre avenir est un trouble obsessionnel, alors je vous déclare être atteint du même trouble qu’elle et je me sens très bien dans ma tête, comme Greta d’ailleurs :

    https://pbs.twimg.com/media/EFvVV4DWwAE5YjT.jpg

    Cette photo est extraite d’un de ses derniers tweets totalisant plus 100k likes, ce qui est énorme. Bravo à elle et je lui souhaite tout le bonheur du monde !

    Maintenant, je laisse le soin aux pisse-vinaigre comme Michel Onfray déclarer que je suis un cyborg comme elle, si ça lui fait plaisir.



  • vote
    Je passais par là 30 septembre 21:05

    @Ozi
    Je confirme ce que vous dites. On pourrait citer ces deux articles pour preuve :

    https://www.theguardian.com/culture/2019/jul/21/great-thunberg-you-ask-the-questions-see-us-as-a-threat

    https://www.liberation.fr/checknews/2019/03/07/l-activiste-pour-le-climat-greta-thunberg-est-elle-instrumentalisee-par-le-capitalisme-vert_1711516?xtor=rss-450

    mais, je trouve plus intéressante cette lettre adressée à Greta Thunberg de la part de Sasja Beslik, un expert financier suédois :

    https://www.climatechangenews.com/2019/03/12/capitalism-can-deliver-transformation-climate-school-strike-demands/

    Extrait :

    Comme vous, nous savons que nous agissons beaucoup trop tard et que nous agissons trop peu pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique. Nous savons qu’il n’y a pas de temps à perdre. Nous savons que des actions doivent être entreprises dès maintenant, et que ces actions doivent être tectoniques - un changement radical et systémique pour la vie et pour la planète.


    Nous savons tout cela. Mais…

    (Oui, je suis désolé de dire qu’il existe un "mais". Et c’est un bon "mais" institutionnalisé d’un bon vieil homme institutionnalisé qui travaille pour une énorme et bonne banque institutionnalisée.)

    Mais… nous vivons dans un système - un système profondément enraciné qui affecte toutes les facettes de notre vie quotidienne. Nous savons que nous devons changer, mais nous devons également commencer par là où nous sommes.

    Les gens sont têtus et nous ne pouvons raisonnablement pas nous attendre à ce que chaque être humain sur la planète change radicalement sa vie du jour au lendemain. Au lieu de cela, nous devons apprendre à lutter contre le changement climatique tout en travaillant au sein de notre système et en lui donnant une nouvelle raison d’être.

    Le monde a besoin de vous et de vos collègues grévistes du climat : un groupe de jeunes qui exigent sans relâche que nous procédions à des réformes radicales pour faire face au problème du réchauffement de la planète. Ma génération n’a pas le pouvoir de parler comme la vôtre.

    Mais si nous voulons vraiment vaincre le réchauffement climatique, nos générations doivent travailler ensemble. Et cela signifie construire une cause commune à travers les générations.

    À moins que nous ne voulions quitter nos maisons, quitter notre emploi, cultiver notre propre nourriture, cesser de voyager pour voir des amis et la famille et ne même tout simplement pas utiliser Internet (sans parler des appareils électroniques), nous ne pourrons absolument pas sortir complètement de notre système actuel au nom de la lutte contre le réchauffement climatique.

    Nous devons trouver des moyens de lutter contre le réchauffement climatique tout en permettant aux gens de continuer à vivre. Je crois toujours que nous pouvons le faire. Et si nous n’essayons pas, nous ne ferons aucun changement.

    Le capitalisme est l’un des moyens les plus efficaces.

    (...)

    Votre génération ne cesse de nous dire que nous avons besoin d’un changement systémique, qu’il nous faut modifier complètement nos modes de vie pour les rendre plus durables. Je suis d’accord, et le style de vie que nous devons changer le plus est notre mode de vie financier. Nos recherches montrent que les économies durables sont l’un des moyens les plus efficaces d’améliorer son empreinte carbone.

    Je crois comprendre que votre génération est profondément sceptique à l’égard du secteur financier. Après tout, nous sommes responsables, par exemple, de la crise financière mondiale de la fin des années 2000, dont le monde se remet encore.

    Mais cet événement prouve à quel point le système financier est important et puissant. Si nous pouvions changer le système financier de manière à donner la priorité à la durabilité avant le profit à court terme, nous pourrions être le type exact de changement systémique généralisé que vous et vos camarades activistes réclamiez.

    C’est la raison pour laquelle je trouve très important et constructif de rencontrer les dirigeants mondiaux et d’avoir ce dialogue. Nous avons besoin de vous pour convaincre notre génération de se rebeller contre elle-même et de changer les institutions capitalistes dans lesquelles nous opérons.

    Je ne saurais trop vous remercier de me revigorer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Je préconise des réformes durables depuis 20 ans. Mais ces dernières années, mon espoir commençait à faiblir.

    Mais maintenant, à cause de vous et de vos pairs, ma résolution a été rallumée et brûle plus fort que jamais. Et qui sait, peut-être que dans 20 ou 30 ans, je pense que vous aurez besoin du même type d’aide de la part de la prochaine génération.

    Voici une belle tentative de récupération venant d’un capitaliste, mais Greta ne lui a pas répondu (et c’est une bonne chose !) :

    https://twitter.com/sasjabeslik/status/1105144394322268164?lang=fr



  • vote
    Je passais par là 30 septembre 15:36

    @Laconicus

    Dans son « Plaidoyer pour l’altruisme », Matthieu Ricard écrit ceci :

    Beaux parleurs, charmants et charismatiques mais sans scrupules, convainquants à l’embauche, virtuoses de la gestion de leur image et manipulateurs hors pair, ils considèrent leurs collègues de manière strictement utilitaires, et s’en servent pour gravir les échelons de l’entreprise. Dans un monde où l’environnement économique est de plus en plus compétitif, de nombreux psychopathes se sont ainsi insérés dans les hautes sphères de l’entreprise et de la finance. Le tristement fameux Bernard Madoff, ainsi que Jeff Skilling, ancien président de la firme texane Enron condamné à vingt-quatre ans de prison pour fraude en 2006, en sont des exemples notoires. (...) Selon Babiak, les psychopathes en costume-cravate « manquent d’empathie, mais dans le monde des affaires, ce n’est pas nécessairement vu comme une mauvaise chose, en particulier quand il y a des décisions difficiles à prendre, comme celles de licencier des employés ou de fermer une usine ». (...) Deux chercheurs britanniques de l’université du Surrey, en Angleterre, Belina Board et Katarina Fritzon, se sont servies de la liste d’évaluation de Robert Hare pour étudier les traits de personnalité de 39 PDG de grandes entreprises britanniques et pour les comparer aux patients de l’hôpital psychiatrique de Broadmoor : « Notre échantillon était limité, mais les résultats sans appel. [...] Les troubles de personnalité des gens d’affaire se confondaient avec ceux des criminels et des patients psychiatriques », rapportait Belina Board dans le New York Times, concluant que les PDG en question étaient devenus « des psychopathes à succès » qui, comme les patients souffrant de troubles psychotiques de la personnalité, manquaient d’empathie, avaient tendance à exploiter les autres, étaient narcissiques, dictatoriaux, et empreints de démesure [1]. Ils supassaient même les patients psychiatriques et les psychopathes dans certains domaines comme l’égocentricité, le charme superficiel, le manque de sincérité et la tendance à la manipulation. Ils étaient toutefois moins enclins à l’agression physique, à l’impulsivité et au manque de remords.

    [1] https://www.nytimes.com/2005/05/11/opinion/the-tipping-point.html

    Pourquoi les psychopathes en costume-cravate ne sont pas considérés comme handicapés alors qu’ils sont bien atteints d’un trouble du comportement ?

    La chose la plus folle dans l’histoire est de savoir que non seulement les psychopathes sont au pouvoir, mais qu’ils sont même parfois élus et confortés, même après avoir constaté leurs actions néfastes. Nous vivons dans un monde de fous, et dans ce monde de dingues j’ai beaucoup plus d’empathie pour Greta Thunberg que pour Emmanuel Macron et ses sbires.



  • vote
    Je passais par là 30 septembre 14:49

    @Laconicus
    Celui qui est atteint du syndrome d’Asperger a des problèmes de communication et d’intéraction avec la société. Son corps fonctionne parfaitement et il n’a pas de déficience mentale (il a même souvent une intelligence supérieure à la norme).

    Voici ce que Greta Thunberg a écrit dans son recueil « Rejoignez-nous » :

    Pour celles et ceux qui souffrent de la même chose, presque tout est soit blanc soit noir. On ne sait pas mentir et on a peu d’intérêt pour ce jeu social que beaucoup semblent particulièrement apprécier.

    Il est évident de constater que ne pas savoir mentir est un handicap dans la société d’aujourd’hui, car les menteurs et les bluffeurs ont plus de chances de réussir dans leur vie professionnelle que d’autres, mais est-ce normal ? Le grand sage Ostad Elahi a écrit :

    Mon père le disait souvent : « Tu vis aujourd’hui comme dans un jardin plein de fleurs, sous un climat idyllique, avec des paysages magnifiques et dans une atmosphère de paix et de sérénité. Tu n’as aucune idée du désert rude et caillouteux qui s’étend derrière les murs de ce vaste jardin. Tu penses que c’est la même harmonie qui règne dans le reste du monde. Quand tu entreras dans la société, tu te rendras compte de là où tu étais et tu y repenseras avec nostalgie. » C’est exactement ce qui est arrivé. Tant que je n’étais pas entré dans la société, je n’imaginais même pas que le mensonge puisse exister. Je n’arrivais pas à croire que l’homme puisse mentir.

    Le fait que certains spécialistes pensent qu’Albert Einstein était atteint de ce syndrome devrait nous alerter sur le fait que l’on n’a jamais été aussi loin dans la volonté de classer, hiérarchiser et évaluer. Dans le fond, le syndrome d’Asperger existe-t-il vraiment ? Existe-t-il un modèle type d’Asperger. Ne range-t-on pas dans ce syndrome des problèmes d’origines diverses ? On peut par exemple être atteint de troubles obsessionnels compulsifs sans être Asperger pour autant. Et d’où viennent la multiplication de ces troubles (je parle des TOC) ? Avez-vous pensé aux effets néfastes que peuvent produire la psychotoxicité de la société sur l’individu ? Pourquoi croyez-vous que la France est championne pour la consommation de pyschotropes ? Pendant ce temps, les laboratoires pharmaceutiques se frottent les mains. Un des derniers syndromes à la mode est la bipolarité. Si vous avez l’humeur brutalement changeante, méfiez-vous car vous êtes peut-être bipolaire et il faudra vous soigner avec des anti-dépresseurs.

    Avicenne a écrit :

    Nous devons considérer que l’un des meilleurs traitements, l’un des plus efficaces, consiste à accroître les forces mentales et psychiques du patient, à l’encourager à la lutte, à créer autour de lui une ambiance agréable, à le mettre en contact avec des personnes qui lui plaisent.

    Il pensait, à juste titre, qu’une bonne santé mentale nécessitait de bonnes relations humaines.

    Etre reconnu comme Asperger permet aujourd’hui à des personnes, un peu hors norme, de pouvoir plus facilement obtenir un travail adapté. Notre société encourage donc ces personnes à se faire diagnostiquer Asperger.

    Quant à Albert Einstein, connaissant bien le milieu scientifique, je peux vous garantir qu’il n’aurait pas pu produire ce qu’il a produit dans la société d’aujourd’hui. Il aurait été classé comme inapte car pas assez bon en sciences. Cela aurait probablement été aussi le cas pour Charles Darwin, qui aurait été jugé incapable de publier assez.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès