• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Oursquipense

Oursquipense

Le plantigrade myope le plus représentatif de sa génération. Spécialiste de la logique floue et du miel en pot depuis 1967.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/02/2014
  • Modérateur depuis le 06/03/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 435 140
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires




  • vote
    Oursquipense Oursquipense 27 novembre 2017 11:41

    @Belenos

    Pour ce qui lui a servi ! Exécuté peu après son retour de Vendée qu’il espérait triomphal, je suppose.

    C’est un drôle de personnage.Il a été soupçonné d’intelligence avec l’ennemi suite à la trahison de Dumouriez mais il est relaxé par la Convention en 1793 et juste après il part pour la Vendée.

    Certains prétendent qu’il n’aurait pas compris les ordres qui lui avaient été donnés, ce qui permettrait de dédouaner les membres du Comité de Salut Public. 



  • 3 votes
    Oursquipense Oursquipense 27 novembre 2017 11:20

    Dans une lettre de François-Joseph Westermann au Comité de Salut Public :

    " Il n’y a plus de Vendée. Elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Plus de Vendée, citoyens républicains, je viens de l’enterrer dans les marais et dans les bois de Savenay, suivant les ordres que vous m’avez donnés [...]. J’ai écrasé les enfants sous les sabots des chevaux, massacré les femmes qui au moins pour celles-là n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher, j’ai tout exterminé."

    On peut ergoter sur le bon mot à utiliser pour qualifier celà mais il est évident qu’il y a eu à un moment donné ordre de massacrer tout le monde. Et cet ordre émanait du Comité.

    Dans un premier temps le terme "brigand" désignait les hommes insurgés et il y avait des consignes pour épargner autant que possible les femmes, les enfants et les vieillards. Rapidement, devant la suite de défaites infligées aux Républicains, toutes les personnes vivant dans le périmètre géographique de l’insurrection ont été considéré comme des "brigands" et la consigne a été d’éliminer tous les brigands. Les troupes républicaines ont même massacré la population de quelques villages qui étaient (c’était plutôt rare dans le coin) pro-révolutionnaires. 



  • 1 vote
    Oursquipense Oursquipense 29 juin 2017 15:13

    La participation de la patrouille de l’air américaine au 14 juillet 2017 est confirmée depuis plus d’un an. Rappelons qu’il s’agit du centenaire de l’entrée des USA dans la guerre de 14-18, en particulier en France, la légende voulant que l’Amérique, reconnaissante à la France de l’avoir soutenue au moment de la guerre d’Indépendance, vienne à la rescousse de son immortel allié sans envisager la moindre contrepartie.

    Il est évident que n’importe quel président français élu à ce moment-là allait être contraint d’inviter n’importe quel président américain élu à ce moment-là. Trump et Macron n’ont en fait pas grand chose à voir dans cette affaire.



  • 5 votes
    Oursquipense Oursquipense 28 juin 2017 14:54

    C’est facile de discréditer une attitude sans discuter du fond.

    Prenons seulement le tétanos puisque c’est un type de maladie que j’ai eu à connaître. Peut-on seulement discuter de certains faits, réfléchir ensemble sur ce que ces faits permettent de supposer ?

    A - Est-il vrai que le microbe ne peut permettre de fabriquer la toxine que dans des plaies non vascularisées ? Donc dans des zones où le sang et les anticorps qu’il contient ne pourraient circuler.

    B- Est-il vrai que la toxine se propage via le système nerveux ? Donc les anticorps contenus dans le sang ne pourrait jamais rencontrer la toxine.

    C- Est-il vrai que l’on peut contracter le tétanos plusieurs fois dans sa vie (si bien entendu on survit après chaque infection) ? Donc à quoi sert le vaccin, à limiter la casse en retardant l’infection ? Mais alors comment ?



  • 1 vote
    Oursquipense Oursquipense 20 juin 2017 10:17

    @Jinorlm
    « Jésus entre dans la ville de Jérusalem et se rend au Temple pour aller prier Dieu, son Père. Quand il arrive, il voit des marchands de colombes, et aussi les tables des changeurs d’argent. Alors Jésus se met en colère et pour chasser tous les marchands du Temple, il renverse les tables et les chaises des vendeurs. Et il leur dit très fort : « Il est écrit que la maison de mon Père est appelée une maison de prière. Et vous, vous l’avez transformée en un repaire de brigands !  »

    Parfois être combatif (plus qu’agressif) est peut-être la seule solution viable. Que ce soit Jésus ou un autre "modèle", la complexité d’un être humain et de ses rapports avec les autres ne peut se résumer en une phrase, une attitude. Jésus a bien un message de paix, de douceur, de respect de l’autre. Ce qui ne l’a pas empêché de recourir à la force, après avoir cédé à la colère (péché capital pourtant), probablement parce qu’il n’y avait rien d’autre à faire.

    A noter qu’aujourd’hui les marchands de colombe et les changeurs d’argent pourraient être avantageusement remplacés par l’ONU et les banquiers.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité