• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Paradisial

Paradisial

Je suis un esprit atemporel.
De loin, l’air hautain, en m’approchant, on découvre un être très altruiste. D’apparence infantile, ma jovialité est plutôt angélique. Mon coeur large m’invite à sourire au monde entier. Chevaleresque, j’ai également l’esprit du sacrifice. Scrupuleux, ma conscience m’est une amie fidèle. Exigeant envers moi-même, je le suis également envers les gens. Fin sans quelconque hypocrisie, ma galanterie est spontanée envers le monde entier. Seule exception : les arrogants me sont des êtres translucides, je ne les calcule jamais. Très sensible à la sensibilité des autres, je deviens impassible quand on veut trop abuser de la mienne. Calme, je ne permets pas à la bêtise humaine de me faire déchaîner. Mon majeur défaut est celui d’être perfectionniste.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/06/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 341 102
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires




  • 16 votes
    Paradisial Paradisial 14 novembre 2011 20:21

    « l’Islam est LA RELIGION »

    Si on part du postulat que Dieu existe, et qu’il s’adressa à l’humanité via une série de prophètes, ces prophètes là n’ont pu et ne peuvent colporter qu’un seul message, invariable dans ses essences, car Dieu étant UN, Son message et Sa religion se doivent d’être également UNS ET CONSTANTS, CLAIRS, INCHANGÉS, ET INVARIABLES (toujours dans leurs essences).

    C’est le contraire qui aurait été aberrant et qui ne saurait être qu’aberrant : Un seul Dieu, plusieurs religions opposées et contradictoires.


    Pourtant, aujourd’hui, on constate la présence et la coexistence de plusieurs courants spirituels. La raison en est toute simple : après le départ des prophètes révélés à chaque nation, Le Message qu’ils véhiculèrent fut altéré par innovation de la part des gens qui leur ont succédés. Dieu aurait pu protéger ce message là d’être altéré, mais, accord du libre arbitre oblige, Il leur laissa la responsabilité d’y rester fidèles ou pas, alors, systématiquement les gens pervertirent et altérèrent Le Message. De plus, les conditions géographiques et historiques, et le cloisonnement des sociétés ne permettaient pas encore la livraison - d’un seul coup - d’un message transplanétaire, inaltérable à tout jamais. Alors, s’imposait la venue d’une série de prophètes qui venaient restaurer Le Message et tenter de réformer et de rééduquer les humains.

    La religion livrée par Dieu, et ses essences et objectifs, n’ont jamais changé. Ce qui changeait c’étaient les formes innovées inventées par les humains après le départ des prophètes.


    L’Islam, comme son nom l’indique, vise à mettre l’Humain en Alliance, en Bonne Résonance et en Paix avec Dieu, éléments qui ne peuvent être atteints s’ils ne sont pas assurés également entre hommes.

    Ainsi est LA RELIGION de Dieu : elle se soucie du spirituel et du terrestre à la fois ; relier l’Humain avec Dieu, et tenter de créer une société viable entre les humains (où l’intérêt pluriel prime [sans nuire] aux intérêts individuels).

    Etre fâché avec Dieu et bon qu’avec les hommes, ou fâché avec les hommes et bon qu’avec Dieu ne sauraient être un bon équilibre.

    Partant de ces définitions là (celles de l’Islam), tous les prophètes portèrent le même message et véhiculèrent la même religion :

    • rappeler l’humain à se remémorer qu’il n’est pas venu du néant, mais qu’il a un Créateur Suprême, Originateur de Tout l’Existant ;
    • appeler à retrouver cet Originateur de par la raison, en appelant à méditer toutes les preuves tangibles que porte La Création en guise d’empreintes ;
    • définir les véritables caractéristiques de Dieu, en axant grandement sur Son unicité (face aux théories païennes polythéistes) ;
    • répondre aux grandes et principales questions existentielles de l’homme ;
    • montrer le chemin le meilleur pour atteindre Dieu ;
    • asseoir les règles élémentaires visant à construire une société viable ;
    • ....

    La religion n’a jamais varié d’un iota. L’Islam a été toujours présent sur la surface de la terre, et ce depuis que l’homme l’eut foulée du pied.

    La religion n’a jamais été cessée d’être restaurée par les prophètes. Tous étaient musulmans, et tous véhiculaient l’Islam.


    Quand la donne technologique (extension des moyens de communication) et géopolitique permirent de créer des sociétés moins cloisonnées et le cheminement plus ou moins rapide de l’information entre elles, le moment opportun vint pour sceller la religion dans son moule unique et universel une fois pour toute. Muhammad (que le Salut de Dieu soit sur lui) ne vint qu’accomplir cette restauration ultime de la religion, càd de l’Islam.

    Jésus, Moïse, et touuuuus les prophètes adressés par Dieu à l’humanité, en tout temps et en tout espace, ceux cités comme tels par les humains et ceux oubliés, ne vinrent porteurs que de la même religion une, unique et universelle d’un Dieu Un, Unique et Universel.

    Ces prophètes là, après leur départ de ce Monde, les humains après eux donnèrent à LA RELIGION (après l’avoir altérée) les noms de ces prophètes, alors que ces mêmes prophètes furent totalement innocents de ces gestes là. Le prophète Muhammad ne vint pas avec une religion nouvelle portant son prénom, mais vint tout simplement restaurer l’Islam.


    Jésus n’a jamais prêché le Christianisme, pas plus que Moïse ne prêcha le Judaïsme, pas plus que les autres prophètes aux prénoms de qui on accola des "isme" pour pervertir La Religion qu’ils apportèrent. Tous prêchèrent l’Islam, et tous furent des musulmans, et rien d’autre que des musulmans.

    Les humains au sein des sociétés d’antan constituaient une seule fratrie, au fur et à mesure que le leg spirituel leur parvenait réformé (corrigeant ses formes altérées) certains préféraient s’arcbouter et s’en tenir à un héritage plutôt qu’à un autre, ainsi, en a-t-on finit par se retrouver avec des strates venant s’additionner les unes sur les autres.

    A chaque fois qu’un prophète s’en allait, et que son message s’en retrouvait altéré, un autre prophète venait restaurer la vérité, non sans rencontrer des résistances, des réticences et de bien brutales oppositions. Dur dur pour certains de se séparer de l’héritage parental fut-il biaisé !

    En matière de spiritualité le Coran en premier appelle l’Humain à se méfier de l’héritage parental combien serait-il hasardeux de le suivre aveuglément s’il s’avérerait erroné et appelle à tout remettre en cause pour tenter de chercher la vérité de façon toute pragmatique et raisonnable.

    Paradisial

     ????? ???????? ????? ???????? ????????????


    Coran 3:19 La religion chez Dieu c’est l’Islam.


  • 15 votes
    Paradisial Paradisial 5 novembre 2011 14:19

    Très Singulière Description de Dieu selon l’Approche Islamique et Coranique :

    Qui est Allah ?!!

    Certains passages pourraient donner des frissons voire des larmes aux yeux, et ce même pour un athée.



  • 15 votes
    Paradisial Paradisial 5 novembre 2011 14:18

    Pour la démystification :

    La Prière en Islam



  • 17 votes
    Paradisial Paradisial 5 novembre 2011 14:09

    Question : quand est ce que les églises ont été construites en France ?

    Réponse : elles ne datent pas d’hier, certaines sont vielles de plusieurs siècles.

    Question : qui a financé la construction des églises à l’époque ?

    Réponse : le pouvoir en place, càd soit les autorités cléricales quand elles étaient trop riches (grâce à la spoliation des cloches qui fréquentaient l’église, pour gober des affaires tenant à la mythologie grecque), soit par le palais, lui aussi très riche, qui préférait que les fidèles cherchent le salut par Dieu que le salut par la Révolution.

    Question : combien coûtèrent les églises pour leur construction ?

    Réponse : des sommes faramineuses.

    Question : lors de la promulgation de la loi de la séparation de l’église et de l’Etat, combien d’églises existaient déjà ? et combien de mosquées ? combien d’églises devaient être construites (à cause du retour des français au christianisme) et furent construites ? et combien de vraies mosquées (et non des caves) furent construites pour recevoir des fidèles (de plus en plus nombreux) à même d’y vouer un culte dans des conditions décentes ?

    Réponse : je vous laisse y réfléchir par vous-mêmes.

    Question : que contiennent les églises et les synagogues comme équipements et objets de culte à l’intérieur.

    Réponse : je vous laisse y réfléchir par vous-mêmes.

    Question : enfin, c’est quoi une mosquée ?!!

    Réponse :

    La mosquée c’est :

    • quatre murs ;

    • un toit (évidement) ;

    • un grand tapis : on ne rentre pas dans la Maison du Seigneur avec ses chaussures pleines de crasses, voire de crottes de chiens. Moïse - que le Salut de Dieu soit sur lui - enlevait bien ses sandales en entrant dans la tente des assignations, fait-on encore cela lorsqu’on entre dans la synagogue ou dans l’église ?!

    • une cours d’eau : pour faire les ablutions purificatrices ; Moïse - que le Salut de Dieu soit sur lui - [ainsi que les lévites dans le temple, et Jésus pareillement] se purifiait par l’eau avant d’entrer dans la tente des assignations ; fait-on cela encore lorsqu’on se rend à la synagogue ou à l’église ?!) ;

    • un imam : quelqu’un qui guide la prière (du verbe amma : guider) ; la prière est simple, et ne dure que 5 minutes, on y (l’imam) récite du coran, on s’y prosterne par humilité au créateur de ce monde comme les autres prophètes israélites et comme Jésus se sont prosternés au Seigneur (que sa magnificence soit exaltée) ; vérifiez la Bible, ils l’ont fait ; dans la synagogue et dans l’église se prosterne-t-on encore ?! Certains s’agenouillent à peine (comme si par dédain) (et de plus, face à des statues, des icônes, voire face à des hommes comme eux) ;

    • et enfin, un amplificateur sonore, puisque les fidèles sont très nombreux, et pas seulement le vendredi ; qu’en dire des églises et synagogues ?! dans lesquelles Dieu est révéré à peine un jour (quoique), et qu’en dire des églises qui, à défaut de croyants, sont devenues des lieux de tourisme.

    Pour conclure : dans la mosquée l’imam n’a pas besoin de se parer de vêtements sacerdotaux (oh combien étincelants et chers), ce n’est pas un chamane, Dieu se penche sur les coeurs des fidèles, on ne l’éblouit point par la dorure des vêtements, ni par le rang des blasons.

    Dans la mosquée on n’a pas non plus besoin d’ustensiles sacerdotaux, on ne s’y rend pas pour y manger Dieu : nous ne sommes pas des cannibales qui se targuent d’avoir une certaine étiquette.

    Dans la mosquée on n’allume pas des bougies, des cierges et des chandeliers : nos coeurs sont déjà illuminés, par la présence de Dieu entre les "mains" de qui on se tient humblement et farouchement durant la prière.

    Dans la mosquée on n’a pas besoin d’icônes et de statues : normal, on ne va pas imiter les païens ; des objets inanimés de facture humaine (même signés de la main des meilleurs artistes et artisans) n’intercèderont pas en notre faveur devant l’Eternel, n’a-t-il pas dit : tu ne tailleras point d’images. Dieu lit dans le coeur et dans nos pensées, c’est déjà suffisant.

    Dans la mosquée on ne fait pas de folklore, ni du théâtre, ni de l’Histoire cérémoniale : une petite prière de cinq minutes, et hop, on va vaquer aux affaires de la vie ordinaire. On n’y reste pas pour chanter et pour danser, ni pour boire du vin.

    ................

    Finalement, la mosquée, c’est très simple.

    Dieu est Omniscient, Dieu est omniprésent ; même un terrain gazonné ou sablonneux ferait l’affaire
    .

    Mais encore : partout vers où l’on oriente notre face Dieu est ; de ce fait, toute la terre est une mosquée.

    Signé : Paradisial



  • 4 votes
    Paradisial Paradisial 18 octobre 2011 20:38

    Captain,
    .
    Le terme Dieu est un attribut, qui peut être mis au féminin [déesse], ainsi qu’au pluriel [dieux ; déesses]. De même en est-il pour le terme Adonaï, qui, comme vous le désigniez, signifie Mon Seigneur. En hébreu on appelle déjà les hommes par ce titre : Adon Untel, çàd [Mon] Seigneur, comme lorsqu’on dit Monsieur.
    .
    Quant au Tétagramme, celui-ci ne parait nullement être un nom propre.
    .
    Pour plus d’explications, sachez que le sens du Tétagramme est livré dans mon essai indiqué in-sus :
    .
    Qui est Allah ?!!
    .
    YaHuWah est en l’occurrence d’une structure grammaticale composée issue de l’ancien égyptien, en hébreu et en arabe, signifiant Dieu [Yah] est [Huwah] ..... à l’issue de laquelle devait venir impérativement une description de Dieu ; du genre : Dieu est .... Miséricordieux.
    .
    Sachez que le terme Yah renvoit vers le nom d’une divinité appartenant au panthéon des divinités égyptiennes.
    .
    A ce titre, je vous accole le contenu du mon post 18 conséquent à mon article in sus :
    .
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    .
    Au sujet de l’explication que j’avais donnée quant au terme YaHuWaH, il y est dans le texte un lien qui hélas ne ressort pas en relief avec l’affichage css du site Alterinfo.
    .
    Ledit lien renvoyait à cette page de recherche google
    .
    Parmi ses résultats les trois premiers liens renvoient vers ces textes :
    .
    - Iâh / Yah , dieu de la lune (la première lettre de la première forme du nom est un i majuscule)
    .
    - Dieu Aâh, ou Iâh, ou Yâh
    .
    - Yah (cet article contenait jadis du texte, bizarrement c’est vide désormais !!!)
    .
    Voilà une petite confirmation wikipédia. La recherche google d’en haut peut s’enrichir en l’étendant à l’anglais.
    .
    Il existe une autre piste sumérienne où Yah dans sa forme Iâh (i majuscule) serait tiré de : ÉA !!!
    .
    L’idée est que les anciens hébreux durent éventuellement récupérer ce nom du panthéon des divinités égyptiennes pour l’utiliser de façon générique comme titre, à l’image de ces gens qui découvrent pour la première fois un élément nouveau et utilisent son nom pour désigner toute la classe à laquelle cet élément appartiendrait, comme il se fait dans certaines sociétés à la période post-coloniale où les gens appelaient ou appellent encore le yogourt en lui donnant le nom de Danone ou tout détergent comme étant Tide.
    .
    Allahu A’lam // Dieu est le plus à même de savoir la vérité.
    .
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Quant à Jésus [que le Salut de Dieu soit sur lui], sachez qu’il ne dut jamais appeler Dieu par le qualificatif Père, parce que Dieu est loin d’être un mammifère ; mais, plutôt, par le Nom Propre de Dieu, à savoir le terme ALH, qui en araméen est prononcé ALLAHA.
    .
    Lisez mon article, et visionnez y la vidéo qui y est intégrée, celle tirée du film la Passion du Christ, vous saurez de quoi il est question.
    .
    Comme l’indique mon Logo, Allah [en arabe], Allaha [en araméen] et Eloah ou Eloh [en hébreu] [que l’on peut également lire Allah en changeant juste les signes diacritiques] signifient la même chose, puisque étant Le Nom Propre de Dieu.
    .
    Dans les trois langues, Ce Nom Propre est écrit avec les Mêmes Lettres.
    .
    Qui est Allah ?!!
    .
    [article très très passionnant, pouvant donner les larmes aux yeux dans certains de ses passages]

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur

Islam Médias Tariq Ramadan Politique






Palmarès