• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

philouie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1176 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    philouie 11 octobre 2016 10:41

    @gaijin
    Plus on va aller aux extrémités de ces théories avant-gardistes de genre et de patin couffin, plus les gens de bonne foi vont se demander quoi qu’est-ce.

    Et ils voudront un langage de vérité et ils se tourneront vers les religions.

    L’islam est en avance à ce jeu.



  • vote
    philouie 11 octobre 2016 10:08

    @Saraï

    vous essayez d’empêcher certaines personnes « hors-normes » d’avoir des droits humains.

    j’aimerai savoir qui sont ces gens hors-normes qui n’ont pas de droits humains. Vous voulez parler des aveugles qui n’ont pas le droit de voir ou des sourds qui n’ont pas le droit d’entendre ?

    Mais je fais également remarquer que s’il y a des gens hors-normes, il y a aussi des gens dans la norme, et ces gens ont également le droit d’avoir une information claire sur la meilleure façon qu’il y a à se conformer à ce que le Créateur attend de ses créatures. Ce qui est l’objet de la révélation.

    PS : pourquoi avez vous remis le i à Sara ?



  • 1 vote
    philouie 11 octobre 2016 09:57

    @Saraï
    en particulier n’essayez pas de donner des leçons de Judaïsme aux Juifs, nous avons nos rabbins pour cela.

    si maintenant vous avez des rabbins qui enseignent la théorie du genre c’est que vous êtes corrompu jusqu’à la moelle, décidément le sionisme, c’est une belle merde.(excuses à la merde)

    Parce que s’il y a bien un point où toute les religions monothéismes sont d’accord, c’est sur la famille, le rôle de maman, le rôle de papa. Et les devoirs envers les enfants. Et le judaïsme ne déroge pas à la règle quoiqu’en disent vos éminents avant-gardistes.




  • vote
    philouie 10 octobre 2016 20:02

    @Sara
    le problème c’est que vos textes vous condamnent.

    En tout état de cause, je constate que le propagande en faveur du genre a ici les couleurs d’Israël malgré que cela soit contraire au judaïsme le plus élémentaire.

    Est-ce simple connerie, ou vraie malveillance ? Parce qu’in fine, il s’agit de faire de nous des barbares.

    Finalement, le sionisme, on le trouve dans tous les sales coups.



  • vote
    philouie 10 octobre 2016 19:48

    les femmes (5)

    Toujours tiré de 4-les femmes,

    v75 :

    75. Pourquoi donc ne combattez-vous pas sur le sentier d’Allah ?
    Les plus fragiles des hommes,
    des femmes et des enfants disent :
    « Notre Rabb, fais-nous sortir
    hors de cette cité de fraude et de ses tentes,
    mets sur nous un protecteur proche de toi,
    mets sur nous, proche de toi, un aide. »

    Ce verset relève de ce que l’on pourrait appeler la mort du roi : le monde est corrompu, les plus faibles souffrent, le roi doit mourir et il faut un nouveau roi.
    Ce protecteur, proche de Dieu, un aide, c’est évidement le calife, ou précisément l’homme souverain investi du khalifat Adamique dans sa version resplendissante.

    Les plus fragiles souffrent, les femmes, les enfants. S’il y a des plus fragiles, il y a aussi des plus forts, ceux qui combattent. Remarquons que dans une société égalitaire, il n’y a pas de plus fragile comme il n’y a pas de plus fort, ce qui fait que la notion de protection devient désuète, il n’y a plus de combat. L’homme n’a pas à protéger la femme, puisque ce serait inégalitaire, ce n’est pas une attitude qui peut être valorisée, c’est mal même.
    Ce verset est le verset de l’engagement : l’homme est mis face à sa responsabilité, il est là pour protéger, il est là pour défendre la veuve et l’orphelin.
    Il faut ici placer la formule qu’Ernst Jünger affectionnait entre toute :"la véritable force est celle qui protège."


    "Pourquoi donc ne combattez-vous pas sur le sentier d’Allah ..."

    Toujours Jünger : celui-ci a tellement adulé le combat, der Kampf, qu’Hitler a bêtement appelé son bouquin "mon combat", mein Kampf.
    Ce qui n’avait plus rien à voir.

    Combattre sur le chemin d’Allah, c’est combattre, à la guerre, le combat pour sa famille, pour sa terre, pour son pays, mais aussi dans sa vie de tous les jours.
    Nous avons vu que l’homme a l’autorité sur les femmes et que cette autorité est associée à la force physique : battez-les.
    C’est un peu comme de dire que Dieu dit aux mâles, voila, vous êtes les plus forts, c’est comme ça, c’est Moi qui l’ai voulu. Et en plus il dit, et vous pouvez aussi utiliser cette force physique, rien ne vous en empêche, Je ne l’interdit pas, bon il y a des conditions, mais virtuellement, je ne l’interdis pas, voir c’est Moi qui demande : battez-les.
    Or ici le Coran rappelle qu’il y a des faibles, des femmes, des enfants qui demandent protection et qu’il est demandé à l’homme, finalement d’exercer cette fonction califale de souveraineté tel qu’elle a été manifestée par David.
    L’homme a l’autorité et la force, mais à cette autorité et à cette force est ajouté un devoir de protection, donc de justice et de vérité.
    Au niveau humain, c’est dans le couple que se met en œuvre ce mécanisme qui à l’obéissance de l’un va répondre la protection de l’autre.
Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès