• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Pierre Régnier

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 839 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    Pierre Régnier 27 octobre 21:02

    La décroissance n’est pas seulement inévitable, elle est indispensable.

    Il faut la souhaiter et la préparer de la manière la plus juste possible.



  • vote
    Pierre Régnier 2 juin 09:44

    Face à la crise de l’Église il n’est pas raisonnable, si l’on est “chrétien”, de limiter sa réflexion au quotidien, à l’immédiat, et de s’enfermer dans une forme de négationnisme comme il en existe aujourd’hui dans tous les domaines.

    Les chrétiens doivent simplement le devenir vraiment en rejetant de leurs croyances le caractère divin et sacré des appels à massacrer de l’Ancien Testament, ce qui n’a jamais été fait.



  • 2 votes
    Pierre Régnier 31 mai 22:21

    Vous dites : L’église, à mes yeux, s’est fourvoyée, a trompé et continue à tromper des catholiques et d’autres...mais sur des siècles et des siècles, amen, cela serait trop long à développer ici.

    C’est peut-être parce que vous-même vous vous fourvoyez dans les détails sans importance que les théologiens catholiques aiment à proposer à ceux qui s’intéressent à l’Église.

    Noyés dans ces détails, les mieux intentionnés des critiques qui étudient les religions évitent ainsi de mettre en lumière ce qui est très simple et très facile à exposer brièvement : la violence sacralisée et, c’est vrai, maintenue telle durant des siècles et des siècles.

    Et même, aujourd’hui encore, après les terribles massacres de Charly Hebdo, du Bataclan et de tant d’autres.



  • 6 votes
    Pierre Régnier 4 décembre 2021 16:26

    Lorsque je vivais en Guadeloupe, en 1966, le sucre roux de la canne guadeloupéenne était envoyé en France métropolitaine pour y être blanchi, puis il revenait, empaqueté et coûteux sur les étagères des magasins d’alimentation. Aujourd’hui, dans la vidéo ci-dessus, une guadeloupéenne nous dit que le poisson, qui devrait être de consommation courante (le département est entouré d’eau de mer) est cher parce qu’il n’y a pas d’entreprise locale de transformation.

    Faut-il vraiment un statut d’autonomie pour créer des entreprises publiques (qui n’hésiteraient pas à se dire de service public) pour la production, la transformation et la consommation de produits échappant aux règles établies à 7000 kms de là pour la vie guadeloupéenne ?

    Je suis stupéfait, par ailleurs, quand j’entends dire que le circuit de distribution d’eau potable n’a presque pas été amélioré en un demi-siècle dans le département guadeloupéen.



  • vote
    Pierre Régnier 28 novembre 2021 09:35

    Il y a un demi-siècle (plus précisément 54 ans) mon article publié dans les deux pages centrales du périodique TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN était titré Combien faudra-t-il encore de morts aux Antilles ?

    A l’époque la Gauche guadeloupéenne se partageait entre partisans de l’indépendance et partisans de l’autonomie.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité