• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Shogun

Shogun

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 15 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Shogun Shogun 29 mars 21:35

    L’argument que j’ai envie d’opposer au fait de dire que les blancs ne peuvent pas assister ou prendre la parole dans ces groupes de débat, c’est que c’est l’affaire de tous, blancs y compris, s’il y a véritablement un racisme systémique dans ce pays. Ce n’est pas en les excluant qu’on va résoudre les soucis, on risque au contraire de les aggraver en augmentant la fracture. Preuve en est les réactions que ça suscite.

    Les blancs doivent-ils également se taire lorsqu’ils sont témoins d’un acte raciste caractérisé, puisque ce n’est pas leur problème ? Que je sache, qui se sent offensé de ne pas être invité à un groupe d’alcooliques anonymes ou au club des unijambistes de France ?

    Bref, c’est totalement contre-productif.



  • 3 votes
    Shogun Shogun 13 juillet 2019 21:17

    Quand on pense que De Gaulle payait ses factures de gaz et d’électricité à l’Elysée rubis sur l’ongle...



  • 2 votes
    Shogun Shogun 1er juillet 2019 12:34

    La démocratie n’est de toute façon que la formalisation de la dictature du capital, une catégorie aliénatoire comme tout le reste.

    A bas la démocratie !



  • 1 vote
    Shogun Shogun 7 juin 2019 07:40

    @Belenos
    Ce "tout ou rien" ne se manifeste pas dans l’impatience narcissique de notre petite vie atomisée mais dans un retour à l’être générique une fois la phase terminale du capital achevée.

    Il ne s’agit pas de ne plus se vêtir, de ne plus manger ou de ne plus se chauffer mais d’attendre la réalisation historique de l’auto-mouvement, le moment où le capital ne pourra plus reproduire la matérialité de ses conditions objectives.

    Toute fausse radicalité et demi-mesure ne sert qu’à le renforcer, comme l’a montré l’histoire, voilà le sens du "tout ou rien".
    Tout a un début, une croissance et une fin. Le capital n’est pas étranger à ce cycle et mourra de sa belle mort.



  • 2 votes
    Shogun Shogun 6 juin 2019 21:01

    Onfray ou Branco, au même titre que Chouard d’ailleurs et son cheval de bataille qu’est le RIC, ne sont finalement que des néo-proudhonnistes qui souhaitent réamménager les catégories aliénatoires du capital (monnaie, Etat, division du travail, démocratie...), comme si on pouvait instituer un "bon" capital.

    C’est ne pas connaître l’essence même du fétichisme de la marchandise qui se vivifie de cette fausse radicalité, comme l’a montré l’après mai 68 avec l’essor sans précédent du capitalisme.

    La véritable émancipation de l’être ne peut être que radicale et abolit ces catégories. C’est tout ou rien.

    Pour une vraie pensée radicale, se référer à Francis Cousin. Ce n’est pas forcément accessible au premier abord, mais tellement stimulant intellectuellement.

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité