• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Candace Owens VS l’imposture gauchiste Américaine

Candace Owens VS l’imposture gauchiste Américaine

Petit parallèle avec le gauchisme Américain, qui évoluant dans un contexte historique différent, est cependant très comparable à celui que l'on connaît en France : blabla moraliste, victimisation conceptuelle, instrumentalisation idéologique, récupération électorale, impotence vis à vis de l'histoire et des réalités mathématiques, et bien sûr comme toujours, hypocrisie à tous les étages. Candace Owens, militante pour le parti Républicain, dénonce l'imposture gauchiste. Sous-titres Français.

Tags : Politique Etats-Unis




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • 5 votes
    herve_hum 22 octobre 19:06
    Faire du bruit, beaucoup de bruit, voilà ce que la pseudo gauche et la vrai droite font, mais au final, quoiqu’en dise Candace Owens, les statistiques montrent que les démocrates et les républicains partagent fondamentalement la même idéologie. Ils jouent le jeu du gentil et du méchant politicien, comme le font les flics face à un délinquant pour l’amener à la docilité et l’obéissance. Lui faire croire qu’il vote pour une politique différente, mais qui n’agit qu’au niveau des conséquences, jamais de la cause première.

    La seule différence entre le parti républicain dit conservateurs et le parti démocrate, prétendument réformateur, c’est le niveau des impôts et des aides publiques à la population la plus faible. On peut y ajouter la vision mondialiste et nationaliste, mais il s’agit de savoir, ici, quel est le meilleur moyen de sauvegarder le système, pas d’en changer. Et là, c’est Trump qui suit la raison, la mondialisation est un interdit du système, il faut au moins deux empires se faisant face et donnant l’illusion de la menace permanente.

    La collusion des deux parties partageant une même pensée politique sur le volet économique et social, date avant même l’indépendance avec l’Angleterre, simplement, ils vont se diviser sur des sujets sociétaux tel que l’esclavage et au niveau international, entre isolationnisme du départ et neutralité, avant de finir par l’ingérence systématique et systémique.

    Non, c’est un leurre, il n’y a pas de différence idéologique, mais une différence sur la manière de garantir le système capitaliste pour commander la politique du pays. Démocrates et républicains sont mains dans la main, qu’ils s’aiment entre eux ou non, le système étant la condition de leur fortune,de leur capacité de prédation du temps de vie d’autrui, sa défense leur impose de devoir passer outre leurs animosités personnelles.

    Pour ces gens là, y compris la pseudo gauche française, vous avez parfaitement raison, c’est leur rôle. Mais vous faites bien de faire comme si c’était pour de vrai !











    • 2 votes
      Earthnet Earthnet 23 octobre 11:05

      @herve_hum

      Oui mais non car la différence est aussi autre part c’est à dire au niveau de l’esprit. Les républicains me semblent quand même un peu plus "sain" d’esprit alors que les "gauchistes" eux, sont une horreur absolue de démagogies et d’hypocrisies en tout genre.

      Aux USA ou ici à ce niveau la, c’est pareil donc des personnes comme madame Owens donnent un peu d’oxygènes et font péter ce totalitarisme typiquement de gauche qu’est la bien pensance qui n’a de bien que le nom car c’est une surtout une véritable infection mentale. 


    • 2 votes
      Earthnet Earthnet 23 octobre 11:11

      @Earthnet

      France 2 avec l’histoire du négroïde de maison qui va braque un flingue sur son prof qui finit par dire qu’il est "sympathique" est une synthèse de ce délire d’époque venant des plus gros tarés qui sont tous encartés à gauche faisant joujou avec la psychosociologie pour avoir la paix, leur paix à eux surtout. Bref c’est personnes la méritent un Nuremberg 2.

      Toute cette merde vient des sociaux démocrates alors rien que pour ça, je suis républicain même si je continue à me faire sodomiser ailleurs au moins, je sauve mon esprit... 


    • vote
      Larry Bird 24 octobre 00:59

      @Earthnet

      France terre d’asile ! Ouhou !

      Un détail intéressant quant à l’arrière train Français et le multiculturalisme, ici résumé vers 1h16, (ça dure environ 1 minute trente) :

      https://www.youtube.com/watch?v=Z8INSNmctko&t=330s


    • vote
      Earthnet Earthnet 24 octobre 09:33

      @Earthnet

      CES personnes...


    • 1 vote
      toofik 22 octobre 22:46

      Elle présente bien, c’est à ça que ressemblerait Rokaya Diallo si elle était d’extrême droite


      • 1 vote
        Larry Bird 23 octobre 00:53

        Eh ben ! Beaucoup de bon sens dans tout ça ! Bien sûr la logique des classes, toujours, derrière les escarmouches. C’est clair qu’en haut, le gauchisme est une posture, un apparat utile pour exploiter le capitalisme et faire son chemin dans la hiérarchie. En détournant au passage l’attention des foules par l’émotion. En effet le problème c’est que beaucoup de gens prennent tout ça au sérieux. En même temps, certaines valeurs où aspirations idéologiques ont aussi une certaine réalité, bien qu’ils en usent et abusent, certaines ne sont pas encore complètement dissoutes d’un point de vue métaphysique.


        Le clivage droite-gauche fait partie de l’illusion nécessaire, entièrement d’accord, et plus généralement le principe Hégélien, France et US confondus. Mais disons qu’il y a quelques nuances de forme là-bas. 

        Il doit y avoir une fracture assez nette pour que les médias pourrissent Trump à ce point là, et même au niveau international, y a qu’à voir les titres en France à son sujet, alignés sur la go-gauche Américaine. Des titres invariablement dégoulinants d’un mépris complètement subjectif.

        Beaucoup d’agitation là-bas en ce moment point de vue sociologique, depuis certaines bavures policières y a quelques années, les élections et la furie gauchiste, toute la ribambelle de célébrités qui font ouvertement dans la politique (enfin dans la pleurniche et les envolées lyriques surtout), et puis Nike qui vient de rentrer dans la danse officiellement il y a quelque temps. Vu le poids économique de Nike, ça devient un peu plus sérieux que le trolage interposé avec les stars du foot et et d’Hollywood... En fait, Nike est en train de tourner tout ça en business, ils font du brand-building, ils sont en train de construire artificiellement des Mohamed Ali 2.0... Le ronron du business quoi, tranquille.

        Enfin, Candace fait simplement le jeu des conservateurs, c’est clair, mais avec beaucoup de talent. Elle démolie l’hypocrisie gauchiste avec une sorte de zèle candide et acéré, je trouve ça superbe. M’enfin bien-sûr, les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis, mais quand même, quand j’en vois un taper sur l’autre avec autant de panache, j’apprécie.

        Il me semble que W.Bush fut infiniment plus détestable que Trump, mais bon "chez ces gens là", la mémoire est toujours à géométrie variable... On verra, c’est le chapitre politique internationale qui m’inquiète toujours le plus avec les Etats-Unis.

        • vote
          Larry Bird 23 octobre 00:55

          @herve_hum !


        • 1 vote
          herve_hum 23 octobre 11:08

          @Larry Bird

          Votre réponse est une agréable surprise !

          Juste une remarque, ce n’est pas Nike qui entre dans la danse, mais ce que ses principaux actionnaires lui font dire.

          Ce fut un sacré tour de force que de faire admettre l’idée qu’une chose puisse avoir la qualité d’une personne humaine. On parle alors de personnalité morale ou juridique. Résultat, on s’en prend au marteau et non à la main qui le tient !

          Ce fut d’ailleurs un combat qui opposât la classe politique US au XIXème siècle il me semble.

          A noter également qu’au USA, les démocrates d’aujourd’hui étaient les républicains d’hier et qu’au moment de l’indépendance, le mot démocrate était vue comme une hérésie et ne fut revendiqué qu’une fois réalisé que le vote populaire ne représentait pas un danger en soi, parce que totalement contrôlable.

          comme le disait une anarchiste, si voter servait à quelque chose, se serait interdit. Cependant, le vote reste tout de même dangereux si mal contrôlé, mais il y a toujours des recours expéditifs dans ce cas là.

          Sinon, si Candace Owens montre un certain talent, c’est surtout dû essentiellement à la médiocrité ambiante et non tant par son talent. Par contre, comme dit Shawford, elle est très photogénique ! !


        • 1 vote
          Larry Bird 24 octobre 01:16

          @herve_hum

          Pourquoi, vous pensiez que j’étais... républicanolâtre ? lol

          Pour Nike, l’entité économique en elle même compte beaucoup, son poids financier et les décennies de marketing bien huilé, tout ça représente une capitalisation qui même si les dirigeants disparaissaient soudain, existerait toujours. Poids juridique sûrement, mais surtout poids économique, c’est cela même qui fait le poids dans la balance, c’est cela même le levier concret d’influence. 

          Intéressant de voir dans quelle mesure Trump est il prêt à jouer un rôle pour l’intérêt de Nike, le patron de Nike est quelqu’un de très semblable à Trump en fait, niveau sociologique. Car c’est simple de nos jours là-bas, il suffit de taper sur le président pour devenir un héros de la révolution sociale pro-black (enfin pseudo révolution)... Lebron James, Collin Kapernick, c’est du haut niveau de récupération marketing du gauchisme.

          Sinon pour le talent de madame, chose subjective sûrement, le fond est simple mais juste, mais la forme est aussi impeccable, car entre comprendre parfaitement quelque chose et l’exprimer parfaitement clairement, avec le sourire, en direct à la téloche, sans trembler du menton, toussa, ben c’est déjà po mal quoi !


        • vote
          herve_hum 24 octobre 18:38

          @Larry Bird

          Sinon pour le talent de madame, chose subjective sûrement, le fond est simple mais juste, mais la forme est aussi impeccable, car entre comprendre parfaitement quelque chose et l’exprimer parfaitement clairement, avec le sourire, en direct à la téloche, sans trembler du menton, toussa, ben c’est déjà po mal quoi !

          Certes, sur la récupération, elle tape juste, le hic, c’est que pour le peu que j’ai entendu, elle dénonce une récupération pour en faire une autre, celle au profit du camp d’en face au lieu de les mettre dans le même sac à merde !

          Mais peut être pouvez vous confirmer ou infirmer cette impression ?


        • vote
          Larry Bird 25 octobre 00:28

          @herve_hum

          Ben c’est un peu comme si vous mettiez dans le même sac un Giscard et un Pasqua, où un Chevènement et un Mélenchon. Y a quand même des nuances dans tout ça, notamment avec ces raclures de gauchistes, qui mentent comme ils respirent, et qui sont deux fois plus dangereux. Un certain patriotisme dans les paroles et les actes est toujours appréciable, au delà des clivages. Tant qu’à faire, si le capitalisme peut être mis un minimum au service de la collectivité nationale et de son avenir, c’est déjà ça.

          Le gauchisme politique a fait pas mal de dégâts auprès du peuple Américain en quelques décennies, et il y a comme un vent de revanche vachement légitime dans les propos de Candace Owens. Même si elle ne devait être, comme vous semblez le penser, qu’un pion utile et naïf jouant dans un jeu de marionnettes chimériques...

          Plutôt pragmatique, ayant le sens du collectif, le bon Américain considérera facilement que de toute façons, il faut jouer le jeu pour changer les choses et avancer... 


        • vote
          herve_hum 25 octobre 13:15

          @Larry Bird

          Ben c’est un peu comme si vous mettiez dans le même sac un Giscard et un Pasqua, où un Chevènement et un Mélenchon. Y a quand même des nuances dans tout ça, notamment avec ces raclures de gauchistes, qui mentent comme ils respirent, et qui sont deux fois plus dangereux. Un certain patriotisme dans les paroles et les actes est toujours appréciable, au delà des clivages. clivages. Tant qu’à faire, si le capitalisme peut être mis un minimum au service de la collectivité nationale et de son avenir, c’est déjà ça.

          N’en jetez plus, vos nuances font partie de la manipulation et est d’ailleurs le point essentiel de mon premier commentaire. Entre vrai droite et fausse gauche ou gauchisme, les deux défendent le même système, mais comme vous dites, avec des nuances de gris, c’est à dire, le taux de redistribution, mais pas le principe de capitalisation. Seule change la vitesse de capitalisation, pas le sens.

          Vos "nuances", agissent alors comme simple moyen de refroidir les revendications sociales, mais certainement pas de changer quoi que ce soit.

          Quand au nationalisme déguisé en patriotisme, c’est avec ces paroles que nos dirigeants peuvent envoyer des millions de gens s’entre tuer pour défendre les valeurs du capitalisme, sous la bannière de "la patrie en danger", mais qui cache surtout "le capitalisme en danger". Marx avait tort, le véritable opium du peuple n’est pas la religion, loin s’en faut, mais le nationalisme. Sinon, les religieux continueraient à dominer le paysage politique et là, même au moyen orient, c’est toujours des non religieux qui commandent, rarement l’inverse.

          D’ailleurs, si nous revoyons revenir le mot d’ordre de la patrie en danger, c’est que les tenants du système du capitalisme ce sentent menacé. Non par la Chine ou la Russie, leurs dirigeants partagent les mêmes valeurs, mais de l’intérieur, par ces courants prônant l’économie collaborative ou participative, autre mot pour parler de communisme sans en avoir l’air.

          Le capitalisme ne peut pas être mis au service, même minimum, de la collectivité et de son avenir, mais uniquement de ses tenants, la collectivité ayant pour rôle de servir les intérêts privés et certainement pas l’inverse. C’est seulement la nécessité du prolétariat et des concessions qu’ils ont su obtenir avec deux guerres mondiales qui donne l’impression de servir la collectivité, mais que l’essor de la robotisation réduit toujours plus.

          Face à cette obsolescence d’une grand partie du travail humain, il s’agit donc de penser comment le mettre au rebut avec sa participation active et en dehors de l’empoisonnement lent, il n’y a que la guerre, le hic étant la présence des armes nucléaires. Mais au fait, pourquoi donc le domaine de la construction d’abri anti atomique est en si forte croissance ?

          Personne ne veut ce genre de guerre, sauf les jusqu’au boutiste.

           


        • vote
          Larry Bird 25 octobre 20:35

          @herve_hum

          D’abord sans le Capitalisme, nous ne serions pas là en train d’en discuter via internet. Votre compréhension du monde ne serait probablement pas ce qu’elle est, et vous chaufferiez encore votre maison et votre douche avec du feu de bois.

          Le Nationalisme Indien, au temps de Gandhi, à permis au peuple Indien de conserver leur langue, leurs coutumes et leur indépendance. Sans celui d’un Thomas Sankara, le Burkina Faso se nommerai encore la Haute-Volta. Celui de De Gaulle à permis à la résistance Française de s’organiser pendant la guerre, il a ensuite permis de repousser de plusieurs décennies la domination totale Américaine sur la France. Chirac et Devillepin, en 2003, on refusés de participer à la guerre en Irak aux côtés des US. Sarko, à peine arrivé au pouvoir, a réintégrée la France au commandement armé de l’Otan. Des détails, des nuances, mais ce n’est pas tout à fait rien. 

          Vouloir faire correspondre des idéaux philosophiques immaculés avec la réalité concrète du monde est vain et totalement inefficient, au delà des mots. 

          L’être humain, depuis même nos lointains ancêtres se faufilant au milieu des reptiles géants, a toujours été inféodé au phénomène hiérarchique. Ce n’est pas juste la méchanceté humaine qui fait ça, où la logique capitaliste, c’est la Nature toute entière qui est faite ainsi.

          Le Nation n’est pas juste un argument politique, c’est aussi un bouclier juridique et un référent culturel central. La communauté et la culture sont des choses extrêmement importante pour l’être humain, intrinsèquement, d’où le fait que le nationalisme puisse être considéré comme un opium du peuple, et donc bien sûr ensuite, par voie de conséquence, comme vous le dites, peut devenir un levier utile à différents égards. Mais on appelle alors cela de l’instrumentalisation et de la récupération, nuance ! 

          Comme le dit si bien la notice : Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain, merci. 


        • vote
          herve_hum 26 octobre 10:48

          @Larry Bird

          Ici, vous affirmez surtout votre propre conditionnement en prêt à penser, par lequel je suis passé aussi.

          Mais plutôt que vous écrire un long commentaire, je vous invite à lire mes articles et plus précisément, cet article pour répondre à la question nationaliste et cet article, pour répondre à la question de l’humain dans le monde animal et cet article pour répondre à la question des conditions de passage d’un modèle capitaliste au modèle communiste. Vous pouvez porter votre critique et réfutation, mais vous verrez que je me fonde sur la réalité pour fonder mes idéaux philosophiques et non l’inverse.

          Sinon, le capitalisme n’est pas la condition pour le développement technique, celui ci dépendant des défis que l’humain se propose de relever. Mais le faire croire, permet de soutenir sa nécessité.

          Quand à votre dernière phrase, il vous faut lire mon dernier article  pour pouvoir dire si je jette ou non le bébé avec l’eau du bain


        • 2 votes
          Shawford Shawford 23 octobre 06:52
          On a là une première Présidente américaine, noire de surcroit, en puissance !

          Mais y’aura pas le temps, le cirque civilisationnel se sera écroulé d’ici là.

          Dommage, elle est canon en plus ! smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Larry Bird


Voir ses articles







Palmarès