• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Que faire ?

Que faire pour s'émanciper de notre système de domination ? Cette vidéo apporte des éléments de réponse au niveau de la démarche intellectuelle.

Tags : Politique Société




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Djam Djam 11 décembre 2017 13:10

    Sur le plan économique, mettre par terre le système d’asservissement est assez simple, il suffit tout simplement que de plus en plus de gens cesse d’aller se ravitailler dans les hypers marchés pour qu’en une semaine les actions s’effondrent et que la panique gagne les actionnaires et donc le marché qui va avec.

    La prise de conscience du plus grand nombre est nécessaire, l’auteur a raison, mais ce n’est pas suffisant. Car ce qui manque en réalité le plus aux masses, c’est le courage.

    Le manque de courage est la caractéristique centrale des nouvelles générations. Nés et éduqués dans un monde occidental sans conflit direct majeur, les dernières générations assistent (assistées, par la même occasion) aux dévastations des guerres "modernes" de loin. L’oeil absorbé par des écrans omniprésents, la Réalité est devenue un jeu sur écran. Ces spectateurs de la misère et de la dévastation au loin n’ont quasiment plus de système de défense interne efficace. Le moindre choc (attentats, accidents, faits divers enflés par les médias) les plonge dans des états de sidération commode pour un système qui entend installer une surveillance et un contrôle massif planétaire.

    Les déplacements massifs de population exogènes ne sont pas des flux de résistants ni de réfugiés politiques mais des programmes de déracinement massifs nécessaires à la fabrique d’une nouvelle population sans histoire, sans mémoire, sans colonne vertébrale et dont le réflexe pavlovien ne se réduit globalement qu’au rêve de consommation tel qu’il est mis en scène sur tous les écrans du monde.

    Il suffit pour s’en convaincre d’observer le monde autour de soi, dans les grandes villes comme, à présent, dans ce qui reste des campagnes. Tous sont à peu près d’accords pour défendre le petit commerce qui crève mais pratiquement aucun n’a le courage de changer son mode de vie consistant à pousser bovinement un caddy dans un hangar mortifère. Tous veulent qu’on protège l’environnement mais pratiquement aucun entend se passer du "merveilleux" désherbant commode à balancer sans effort dans son petit carré de jardin.

    La population de ce qu’on appelle curieusement "civilisation du progrès" n’est rien d’autre qu’un troupeau qu’on a plongé dans un individualisme mortel où la petite jouissance infantile personnelle sert de moteur à la compulsion pathologique. L’asservissement est visible partout, la plupart s’en rend compte, mais... cette autre jouissance qu’on appelle la soumission, limite masochiste, est trop délicieuse pour que des forces immunitaires saines surgissent.

    L’occident crève dans sa graisse, dans sa boboïsation, dans sa gentrification, dans son décervelage consenti, dans sa trouille de tout et surtout de sa propre fin... et c’est tant mieux. La planète n’a que faire d’une engeance aussi malsaine et proliférante qui s’apparente davantage à des nuisibles qu’à une humanité authentique.


    • 1 vote
      Parce que c'est Notre Projeeeeeet ! #WorldPeaceNow* 11 décembre 2017 15:52

      @Djam
      Personne ne le fera en France, les gens sont beaucoup trop soumis. L’union sacrée ne se produira jamais.


    • 2 votes
      Belenos Belenos 11 décembre 2017 16:57

      @Djam
      "Sur le plan économique, mettre par terre le système d’asservissement est assez simple, il suffit tout simplement que de plus en plus de gens cesse d’aller se ravitailler dans les hypers marchés pour qu’en une semaine les actions s’effondrent et que la panique gagne les actionnaires et donc le marché qui va avec."

      Ce dont les gens les plus modestes seraient en fait les premiers à souffrir. Mauvaise pioche !


    • 1 vote
      Alban Dousset Alban Dousset 11 décembre 2017 19:19

      @Djam

      Merci pour ce long commentaire.

      La solution serait de cesser d’aller au supermarché ? Donc de cesser d’acheter des denrées alimentaires ? Donc de cesser de se nourrir ???
      Oui, à ce moment là, le système sera à terre... et nous aussi : mort de faim.
      (Tout le monde n’a pas luxe de disposer d’un jardin potager...)


    • 1 vote
      Djam Djam 11 décembre 2017 19:56

      @Belenos Non...bonne pioche justement ! Car...ces gens modestes que vous imaginez infichus de rebondir possèdent en vérité bien plus de réactivité pratique que ceux qui vivent dans le confort et l’aisance ! C’est toujours dans les pires épreuves que l’homme retrouve ses ressources oubliées.


    • 1 vote
      Djam Djam 11 décembre 2017 20:01

      @Alban Dousset Votre réponse en dit long sur la vision que vous avez d’autrui...ou alors vous vivez en ville ? Vous n’avez pas idée des multiples solutions et "systèmes D" dont disposent ceux que vous voyez comme des fragiles... Attendons un prochain événement majeur (crash ? événement naturel comme le volcan islandais ?) et l’on redécouvrira les réactivités étonnantes... La faim fait sortir le loup mais aussi de sacrées trouvailles !


    • vote
      pegase pegase 11 décembre 2017 20:35

      @Djam

      Le système n’est de loin pas que l’industrie agro alimentaire ...

      Vous faites quoi contre l’industrie du pétrole et du gaz, de l’armement, du lobby nucléaire ? et les banques ?


    • 2 votes
      Croa Croa 12 décembre 2017 10:54

      À Djam,

      Non, tu ne détruit ainsi qu’un des aspects du système. Celui-ci est comme un monstre aux multiples têtes : Tu coupes une tête, restent toutes les autres...
      En plus attends-toi à ce que d’autres repoussent ! smiley

      *

      Le conférencier a raison, il faut d’abord prendre conscience de sa sujétion (t’as déjà fait cela) puis transmettre l’info à TOUS les autres (ça c’est bien plus dur.) L’action viendra ensuite naturellement. 


    • vote
      pegase pegase 12 décembre 2017 19:45

      @Croa
      Non, tu ne détruit ainsi qu’un des aspects du système. Celui-ci est comme un monstre aux multiples têtes : Tu coupes une tête, restent toutes les autres...


      Il y a la solution de sauver ses fesses en ouvrant une société off shore, à Hong Kong par exemple, ça se fait en quelques clics puis il faut se déplacer pour signer l’ouverture du compte d’entreprise dans une banque, et le tour et joué ...... Vous vous affranchissez du fisc français, des charges sociales et des coûts salariaux exorbitants de la France, ainsi vous pouvez faire du fric en toute liberté, et le pire c’est que c’est parfaitement légal (article 63 du TFUE) ...

      Mais est ce seulement ça que nous voulons ? Je ne crois pas smiley

      Il faudrait déjà définir exactement ce que nous voulons ...


    • vote
      Croa Croa 13 décembre 2017 09:42

      À pegase,

      Ta solution grand large est une solution de riche. Ce n’est évidemment pas ce que nous voulons. Ce qu’il faudrait c’est ne plus dépendre des banques... Force est de constater que C’EST IMPOSSIBLE aujourd’hui ! Tout « retirer » pour l’entasser sous un matelas n’est même pas la solution puisque les billets ne sont que des contremarques de l’argent des banques, lesquelles peuvent décider du jour au lendemain qu’ils n’ont plus de valeurs ! smiley

      Alors autant continuer à se servir de sa carte et des chèques. C’est si pratique même si c’est encore plus risqué !

      *

      (La pensée unique veut croire que le système repose sur « la confiance ». Rien n’est plus faux sinon il y a longtemps que ça ne fonctionnerait plus ! On ne peut pas faire « confiance » aux banques, bien sûr. La vérité c’est qu’il est devenu impossible de faire autrement que de passer par elles et d’utiliser leur système.) 


    • 1 vote
      pegase pegase 13 décembre 2017 12:16

      @Croa

      Ta solution grand large est une solution de riche. Ce n’est évidemment pas ce que nous voulons


      C’est à la portée de tout le monde, même d’un allocataire du RSA et c’est parfaitement légal ... Après vous pouvez importer des conneries par containers entiers, toutes les merdes à 2 balles vendues sur les étalages c’est ça smiley

       Je l’ai dit, il faut définir exactement ce que nous voulons, la plupart veulent une nation souveraine démocratique avec une frontière douanière contrôlant les échanges (pour éviter les écueils comme celui évoqué plus haut), délimitant pas seulement une surface, mais un modèle social convenable ...


    • vote
      Pyrathome Pyrathome 15 décembre 2017 21:21

      @Belenos

      Personne ne le fera en France, les gens sont beaucoup trop soumis. L’union sacrée ne se produira jamais.

      C’est ce que pensent certains ou que l’on pourrait penser ou encore que l’on voudrait qu’on pense en voyant les sinistres clowns style sarko/hollande/macron se faire élire par juste une poignée de "bolosses" avec le cerveau complètement lessivé par la Pravda idiocratique à fortes doses....

      En fait c’est juste une illusion, la réalité est tout autre, si les gens n’ont pas un "électro-choc" ( péjoratif..) pour les sortir de leur torpeur, il ne se passera rien pour la grande majorité d’entre-eux, le petit ronron de la soumission inconsciente pourra continuer ad vitam eternam...Quand je dis "électro-choc" je ne parle pas d’horreurs genre "911" ou "vendredi 13" ou des scandales à répétition, mais de révélations choc qui ne vont pas manquer de se produire crescendo dans les mois et années qui viennent et dont on a déjà les premiers échantillons depuis quelques temps..

      Toutefois, informer, s’informer aux bonnes sources, prendre et faire prendre conscience sont déjà des éléments essentiels, les petites graines sont en terre, elles finiront par germer et envahir le paysage, c’est une certitude, juste une question de temps à qui sait être patient.....


    • vote
      jimontheair jimontheair 11 décembre 2017 18:01

      L’estimable Alban Dousset (aka Mister Eccetera Eccetera smiley  smiley - taquinerie et remarque sur la forme) emploie souvent le terme de "système". 

      Je me demande comment il voit ce "système" : quel est sa part de dirigé et de non dirigé ? Quels sont les principaux facteurs et forces plus ou moins regroupés en unités homogènes qui le font être ce qu’il est ? Eccetera... 

      • 1 vote
        Alban Dousset Alban Dousset 11 décembre 2017 18:35

        @jimontheair
        LOL ! (pour les Eccetera !)
        Je me suis fait la remarque pendant le montage de la vidéo...
        Étonnamment, ce tic de langage apparait beaucoup plus dans cette vidéo que dans les autres.
        Pour votre question de fond, j’aurais beaucoup plus de mal à répondre.
        Si je préfère le terme de "système" à celui de "empire", c’est que j’ai l’intuition, que la part "non dirigé" prédomine sur la part "dirigé".
        Les facteurs, qui le font être ce qu’il est, sont évoqués au début de la vidéo lorsque j’évoque les facettes de domination structurelles.


      • vote
        jeanpiètre jeanpiètre 11 décembre 2017 22:21

        @Alban Dousset

        Effectivement,le système résulte de l éducation commune qui dépasse les frontieres et les cultures, c est le dénominateur commun de toutes les sociétés organisées. Vouloir l abattre ne fera que renouveller les bénéficiaires. Et pourtant , d une part , il faut changer les principaux bénéficiaires temporels, et aussi 8tiliser’les outils qui sont aujourd hui à notre disposition pour infléchir cette ed8cation primordiale héritée des premières société organisée aujourd hui caduque


      • vote
        jimontheair jimontheair 12 décembre 2017 12:55

        @Alban Dousset
        Je préfère aussi le terme de système.

        Votre intuition rejoint peut être la vision d’Aristote sur le système social grec, et les notions d’autoorganisation par interactions et d’autonomie des personnes.
        Mais par ailleurs, le système global, la société, où sont actifs et des acteurs et des sous systèmes très structurés (politique / législatif-juridique-gouvernemental, économique, médiatique, éducationnel, eccetera eccetera :) ) ne doit pas pour autant être négligé à mon avis dans l’explication de ce qui vous intéresse.

        Le cas du système médiatique par exemple, et son évolution, vous parlera sans doute. Si il y a effectivement un semblant d’autonomie et d’autorégulation, il y a bien un ensemble de contraintes et de normes devenant il me semble de plus en plus contraignantes et normatives.
        Cet amoncellement de contrainte et de normes produisant en réalité le contraire de la société vue par aristote, la tendance résultante étant alors celle du moins de diversité moins de liberté et donc moins d’autonomie et d’autoorganisation.
        Et ces contraintes et ces normes sont bel et bien imposés par l"intermédiaire de systèmes très structurés, le contrôle n’étant pas exercé uniquement par autoorganisation mais de manière hiérarchisée et procéduralisée. Et ceux qui mettent en place ce contrôle, le mettent de plus en plus en place, ne sont pas des quidams. Ils sont la production de ces systèmes emboités (politique, économie, media, etc) et très formalisés. Regardez donc le poids des ministères, du CSA, etc, (laissons de côté sur cette rapide analyse les pouvoirs économiques et d’autres, la grille marxiste a des limites et le focus politique/admisnitraitf suffit pour l’exemple) dans la promotion de ces contraintes et normes, et dans le contrôle de leur exécution, contrôle pouvant aller jusqu’à la punition.

        Bien entendu, vous pourrez me dire que ceux qui ont acquis ce pouvoir dans ces institutions très structurées l’ont acquis car le système global et ici en exemple le sous système mediatique l’ont acquis par simple autoorganisation, mot que je remplace ici par cooptation et autorégulation, et que la promotion de ceux là est donc non dirigée, et que les contraintes et les normes imposées sont non dirigées, "émergent".

        C’est donc bien compliqué en effet.

        Reste que à l’arrivée le système produisant de manière "plus ou moins dirigée" une réelle oligarchie extrêmement homogène en "pensée" et occupant les places d’où se diffusent normes et contraintes vers le plus grand nombre, cette dimension bien réelle de type oligarchique qui me semble difficilement contestable, remet en question le postulat selon lequel la balance pencherait plutôt vers le "non dirigé".

        Eccetera eccetera  smiley


      • vote
        av88 av88 11 décembre 2017 18:03

        Nos concitoyens sont imbibés de peur et de renoncement.

        Exemple de peur : Peur du regard des autres, peur de Lepen, peur de Mélenchon,peur de l’Islam, peur de l’intelligence artificielle, peur de l’avenir incertain de l’UE etc...

        Macron élu parce que peur de Lepen, dés qu’on émet l’hypothèse de sortie de l’Euro « ça va être horrible,on va perdre toutes nos économies » etc....

        L’appel à plus de sécurité est du même tonneau.

        Je vais être vulgaire, mais la sécurité (routière, antiterroriste, alimentaire, etc.. à vous de compléter) c’est la vaseline pour......que ça passe mieux.

        Lorsqu’on dit aux gens, c’est pour votre sécurité, ils sourient bêtement et répondent invariablement « haaa si c’est pour nôtre sécurité, c’est bien »



        Exemple de renoncement : « on n’y peu rien, c’est le progrès, c’est le sens de l’histoire. »

        Le renoncement au mon du divin « c’est Dieu qui l’a voulu » a été remplacé, par le renoncement au nom du progrès, du sens de l’histoire.

        Vous faite remarquer à votre entourage que tous ces biens fabriqués dans les quatre coins de la planète et qui la parcourent dans tous les sens, c’est pas très écolo, on vous répond « on n’y peu rien, c’est le progrès ».

        Vous dite qu’il faudrait peut-être contrôler les flux de capitaux, peut-être rétablir le contrôle des changes, réponse « c’est pas possible, nous sommes trop petits et puis c’est le sens de l’histoire »


        Remplacez la peur et le renoncement par le courage et la détermination et tout change.


        • 2 votes
          Alban Dousset Alban Dousset 11 décembre 2017 19:26

          @av88
          Merci pour votre commentaire.
          Le courage ne consiste pas à "supprimer" la peur mais à la "surpasser".
          Au niveau philosophique, c’est une nuance qui peut avoir son importance.

          Selon moi, le problème n’est pas la peur (qui est parfois un sentiment légitime) mais les illusions - distillées dans les médias dominants - pouvant conduire à renforcer nos peurs de manière irréaliste.


        • vote
          Djam Djam 11 décembre 2017 20:05

          @Alban Dousset Remettez dans l’ordre le phénomène : c’est la PEUR qui fait accepter les illusions...elles colmatent le néant de la fin et font rêver les foules...


        • vote
          Croa Croa 12 décembre 2017 11:02

          À av88,

          L’« horrible sortie de l’euro » est surtout médiatique. Les médias ont réussi à démolir le FN avec ça ! (Mais on ne pleurera pas sur le sort de ce parti populaire car la France Insoumise est bien mieux comme premier opposant au système  smiley )


        • vote
          Belenos Belenos 12 décembre 2017 14:36

          @Djam
          "c’est la PEUR qui fait accepter les illusions."


          Puisque la question est ici "que faire ?", que faites-vous pour supprimer la peur ? 

          Pour supprimer les illusions, on peut faire quelque chose. 


        • vote
          Pyrathome Pyrathome 15 décembre 2017 22:00

          @Croa

          Salut Croa,

          L’« horrible sortie de l’euro »....... la France Insoumise est bien mieux comme premier opposant au système....

          Sauf que FI n’a jamais milité une seule seconde pour une sortie de euro/ue et que JLM s’est clairement prononcé contre une sortie !!!

          Que le FHaine n’a jamais clamé la sortie ue/euro, que Mareine Lapine s’est prononcée également contre une sortie et a réitéré dernièrement.

          Il, n’y a pas "une autre UE", c’est Union des Escrocs ou bye bye les Escrocs..., c’est on ou off, pas les deux à la fois ! contrairement à ce voudraient faire "sous-entendre" certains enfumeurs de tout poil à leurs électeurs, ce n’est même pas de la propagande c’est juste du bon sens, la clarté ? non ?.....


        • vote
          Gokani Gokani 12 décembre 2017 10:09

          Bonjour,
          Merci pour la vidéo.
          Vous avez prévu de fournir un résumé des différents points abordés dans la vidéo ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès