• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A propos des Cycles Cosmologiques : Fulcanelli, la Croix Cyclique d’Hendaye (...)

A propos des Cycles Cosmologiques : Fulcanelli, la Croix Cyclique d’Hendaye & la date de l’Apocalypse

A propos des Cycles Cosmologiques : Fulcanelli, la Croix Cyclique d'Hendaye & la FIN du Kali-Yuga

 

Fulcanelli Wikipédia :
« Depuis la révélation par Fulcanelli, le plus célèbre alchimiste du 20 ème siècle, de la croix cyclique d’Hendaye, dans le mystère des cathédrales, philosophes, savants, astronomes, chercheurs, francs-maçons et alchimistes du monde entier cherchent à déchiffrer les symboles ésotériques de ce mystérieux ouvrage situé à Hendaye au Pays Basque -Navarre française-. Les chercheurs américains l’ont reconnu comme : Un monument sur la fin des temps.
Axel Brucker, descendant d’une vieille famille Hendayaise, à enquêté avec passion sur tous les secrets cette croix qui fait partie de l’étrange histoire d’Hendaye (pays basque). D’où vient cette croix et pourquoi fut-elle déplacée et retournée par les prêtres d’Hendaye ? Que signifient les étranges figures du socle et la curieuse inscription sur la croix ? Et pourquoi cette faute de Latin ? Peut-on déchiffrer la date de l’Apocalypse comme le pensait Fulcanelli ? Et qui était vraiment Fulcanelli ? »

 

A propos des Cycles Cosmologiques :
On peut voir que sur chacune des quatre faces du piédestal, un symbole différent. L'une porte l'image du soleil, l'autre celle de la lune ; la troisième montre une grande étoile et la dernière une figure géométrique : c'est le dessin adopté par les initiés pour caractériser le cycle solaire. C'est un simple "cercle" -ovale ici, pour être précis- que deux diamètres, se coupant à angle droit, partagent en quatre secteurs.

 

 Chaque secteur comporte un A ; l’ensemble étant interprété comme les quatre âges du monde, ce qui donne un hiéroglyphe complet de l'univers, formé des signes conventionnels du ciel et de la terre, du spirituel et du temporel, du macrocosme et du microcosme, où l'on retrouve, associés, les emblèmes majeurs de la rédemption (croix) et du monde (cercle). A l'époque médiévale, ces quatre phases de la grande période cyclique, dont l'antiquité exprimait la rotation continue à l'aide d'un cercle divisé par deux diamètres perpendiculaires, sont généralement représentées par les quatre évangélistes ou par leur lettre symbolique qui était l'alpha grec, et, plus souvent encore, par les quatre animaux évangéliques entourant le Christ, figure humaine et vivante de la croix.

 

Pour pouvoir bien comprendre Fulcanelli sur les mystères de la Croix Cyclique d' Hendaye, il faut avoir, un minimum, de notions de cosmologie indienne :

 

Kalpa, Manvantara, Yuga & Kali-Yuga

 

Un kalpa -qui commence pour aller vite, par le big bang- est constitué de 14 manvantaras. A la fin d'un kalpa, c'est l'univers tout entier et pas seulement notre terre qui disparaît. Toute forme d'existence se résorbe avant de se déployer de nouveau, car à un instant donné, une "vibration" initiée par Purusha crée le déséquilibre des 3 gunas de Prakriti jusque là endormie, à l'aube d'un nouveau kalpa, et ainsi de suite !*

 

Le kalpa c'est le cycle cosmique tout simplement !

 

A la fin de chaque manvantara, une catastrophe cosmique, soit déluge, soit incendie, détruit le monde terrestre pour réapparaître après une période de Pralaya (dissolution & sommeil de l'univers), équivalente à celle du manvantara.

 

Un manvantara est une humanité !

 

Chaque manvantara se subdivise en 4 yugas(âges)

 

 Purusha & Prakriti : les 2 principes sur lesquels est basée la métaphysique indienne !*

 

Kali-Yuga : âge de fer

 

Évidemment que Fulcanelli s'est inspiré de cette mythologie indienne  ; la preuve :

 

Écoutons Fulcanelli :

 

 "Dans la mythologie hindoue, les quatre secteurs égaux du cercle que partage la croix servaient de base à une conception mystique assez singulière. Le cycle entier de l'évolution humaine s'y incarne sous la forme d'une vache, symbolisant la Vertu, dont les quatre pieds reposent chacun sur un des secteurs figurant les quatre âges du monde. Au premier age, qui répond à l'âge d'or dessur le Grecs et que l'on nomme Crédayougam ou âge d'innocence, la Vertu se tient ferme sur la terre : la vache pose en plein sur ses quatre pieds.

 

 Dans le Trédayougam ou second âge, lequel correspond à l'âge d'argent, elle s'affaiblit et ne se tient plus que sur trois pieds. Pendant la durée du Touvabarayougam, ou troisième âge, qui est celui d'airain, elle est réduite à deux pieds. Enfin, dans l'âge de fer, qui est le nôtre, la vache cyclique ou Vertu humaine touche au suprême degré de faiblesse et de sénilité : elle se soutient avec peine, en équilibre sur un seul pied. C'est le quatrième et dernier âge, le Calyougam, âge de misère, d'infortune et de décrépitude. L'âge de fer [le kali-yuga] n'a point d'autre sceau que celui de la Mort."

 

Dans un premier temps, tout au moins, je ne vais pas prendre partie à la polémique soulevée par le personnage réel ou imaginaire nommé Fulcanelli : pour certains un alchimiste génial moderne né en 1839 … et toujours en vie ; pour d'autres un "montage" romanesque où ni le charlatanisme, ni le business ne seraient absents !

 

Vu ainsi, la vidéo de Axel Brucker que je vous propose fera très bien l'affaire ; cette vidéo traite des mystères de la Croix Cyclique d'Hendaye.

 

Je n'ai pas oublié qu'un jour de novembre 1946 -le 26 exactement-, je quittais par le train à jamais, ma Navarre natale, toute proche, pour Marseille -Massalia- où les vestiges grecs du Centre Ville, entre autres, où j'habitais, me parlaient d'Homère -amphithéâtres-, autant que de ces navigateurs phocéens -le Vieux Port et sa dalle commémorative-, fondateurs de la Ville en - 600 AC, date fondamentale dans mon interprétation du début de la FIN du Kali-Yuga ! Je quittais quelque part, le Sacré & le Merveilleux de l’Âme basque pour la rationalité du monde grec ! Nonobstant chasser le naturel, et il revient au galop : tel est mon destin ! Ceux qui ont jeté un coup d’œil sur mon LOGO peuvent comprendre l’intérêt que je porte depuis toujours au Symbolisme -vécu quotidiennement sans besoin de support livresque- et cependant, avec un regard bienveillant, mais toujours vigilant car critique, aux "occultistes" dont Fulcanelli fait partie, ni plus, ni moins, que beaucoup d'autres !
Mais comme pour les Métaphysiques, il n'est pas question pour moi d'ânonner sur le sujet ; donc cet article n'est en fait qu'une introduction : la suite au prochain numéro !

 

*(voir mes articles & commentaires sur le Samkya)

 

 

Tags : France Livres - Littérature Recherche Histoire Philosophie Culture Etonnant Polémique Psychologie Mythologie



Réagissez à l'article

55 réactions à cet article


  • vote
    gaijin gaijin 5 décembre 2016 12:38

    très intéressant
    vivement la suite smiley


    • vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 5 décembre 2016 12:58

      Hendaye au Pays Basque -Navarre française-.

      En réalité Le Labourd


      • 1 vote
        #WorldPeaceNow* Pilule Rouge 5 décembre 2016 14:59

        les 4 âges :
        Paradis terrestre :
        1) Âge d’or - Satya yuga (âge de la Vérité) - Dynastie du Soleil - Âge des déités humaines (Radhe & Krishna ou Lakshmi & Narayan)
        2) Âge d’argent - Krita Yuga - Dynastie de la Lune - Âge des guerriers spirituels (Rama et Sita)
        Enfer terrestre (début de l’antiquité) :
        3) Âge de cuivre (ou d’airain) - Dawarapa Yuga - Dynastie des marchands
        4) Âge de fer - Kali yuga - Âge des mendiants spirituels, de la mort et de la destruction

        Très peu de gens connaissent l’âge de diamant ou de confluence (Sangam yuga) qui se trouve entre les âges de fer et d’or. L’âge du diamant est un âge très court durant lequel l’Âme Suprême Shiva (Paramatma Shiva), le Dieu suprême des hindous, s’incarne en Brahma pour transformer l’enfer en paradis comme à chaque cycle.


        • 1 vote
          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 5 décembre 2016 17:58

          @Pilule Rouge

          Merci Pilule Rouge pour ces "compléments",

          mon article qui se veut, avant tout basique, mais rigoureux, sur la métaphysique indienne ancestrale(antique) -MIA-, n’a pas du tout un objectif d’exhaustivité sur le sujet !

          Effectivement chacun peut enrichir l’exposé que je fais ; ce qui ressort ici surtout c’est le caractère relativement "universel" de cette mythologie, avec la touche particulière apportée ici par Fulcanelli, qui d’après Axel Brucker fut celui qui le premier décrypta cette croix !

          D’autre part cette vidéo pose plus de questions, tous azimuts, qu’elle n’en résout ; vu que le sujet est excessivement vaste et complexe -"l’Occultisme" & le Symbolisme, ce n’est pas rien- j’ai voulu faire court, cet article se voulant surtout comme une introduction !

          CQFD


        • vote
          Hieronymus Hieronymus 5 décembre 2016 15:43

          effectivement c’est intéressant
          dommage qu’il ne nous dise pas qui était Fulcanelli ?
          il a forcément une opinion là dessus


          • 1 vote
            Soi même 5 décembre 2016 18:40

            Je reste sur ma faim, alchimiste vous dites, où plus tôt bateleur en réalité ?
             


            • vote
              Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 5 décembre 2016 20:19

              Soi même 5 décembre 18:40

              Je reste sur ma faim, alchimiste vous dites, où plus tôt bateleur en réalité ?
              °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

              @Soi même

              "alchimiste vous dites, où plus tôt bateleur en réalité ?"

              Justement Soi même -vous me lisez mal- car je n’affirme rien à ce propos !

              Je publierai tantôt un autre article, où la question que vous posez sera centrale !

              Merci pour votre contribution

              CQFD


            • 1 vote
              Soi même 5 décembre 2016 21:31

              @Mao-Tsé-Toung, je réagi à la vidéo que je trouve bien creuse.


            • vote
              jean mouche jean mouche 5 décembre 2016 21:01

              Formidable.
              Je pense qu’il faudrait déplacer la croix une quatrième fois, afin de la protéger de l’érosion et que l’on puisse lire les inscriptions le plus longtemps possible.
              L’idéal serait dans une église.
              Du reste elle sera moins exposé aux vols.
              Il ne faudrait pas non plus que l’église s’écroule...

              Je n’ai rien dis.


              • 1 vote
                Soi même 5 décembre 2016 21:33

                @jean mouche, je pense qu’il faudrait déplacer la croix une quatrième fois, afin de la protéger d’un nouveau Fulcanelli.


              • 2 votes
                medialter medialter 5 décembre 2016 21:28

                Fil intéressant où l’on retrouve chez les alchimistes la même erreur que chez les chrétiens, à savoir une lecture historique des symboles. La croix d’Hendaye est en effet le plus gros piège tendu par Fulcanelli aux amateurs de l’Art.
                *
                Pourquoi ? Parce que dans le même chapitre, Fulcanelli nous parle d’une part" des figures historiques des 4 âges du monde" - Alexandre, Auguste, Charlemagne, Louis XIV -, pour 4 périodes égales de 600 ans, donc une progression en 1-1-1-1. Et qu’ensuite, il nous parle des 4 Yugas de la mythologie hindoue, sans toutefois en préciser la durée, mais qui elles sont 4 périodes de respectivement 1 728 000, 1 296 000, 864 000, 432 000 ans, donc une progression de 4-3-2-1
                *
                On constatera déjà que ces 2 séries de cycles données par Fulcanelli, censées représenter les même périodes sont en réalité totalement différentes tant sur l’ordre de grandeur des durées que sur les progressions, qui sont dans un cas linéaire et dans le second cas géométrique inversée. On notera au passage que la durée des 4 Yugas n’a rien à voir avec les chiffres donnés par Guénon, qui ne respectent que la progression, mais qui sont, en gros, 400.000/6000=70x fois plus petits smiley
                *
                Fulcanelli, n’étant pas un idiot, ne peut décemment pas évoquer la théorie des cycles en faisant appel à 2 progressions différentes dans leur durée et leur structure (et quand bien même, laquelle choisir ?). Il s’agit bien d’un piège. Je laisse le soin à Mao, que je vais faire travailler un peu, de retrouver le passage où il parle des 4 phases de l’oeuvre (aux trois couleurs traditionnelles, il rajoute l’orangé entre le blanc et le rouge), et le passage où il associe les cycles aux phases. Dans la progression de l’oeuvre, les phases sont inversées (voir fin du chapitre de Hendaye, puisque l’âge de fer "n’a point d’autre sceau que celui de la mort". C’est l’oeuvre au noir, cad le Kali-Yuga, qui doit apparaître en premier dans la suite des couleurs
                *
                Pour ceux qui n’ont rien pigé, je vais la rejouer basique : ceux qui s’imaginent en Kali-Yuga et attendent la fin des temps peuvent toujours aller se brosser smiley


                • vote
                  pegase pegase 6 décembre 2016 02:28

                  @medialter


                  Bien bien ... mais quand sortirez vous un article sur Merlin ? 

                  Le vrais merlin , pas celui de disney ...


                • vote
                  Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 décembre 2016 05:59

                  La croix d’Hendaye est en effet le plus gros piège tendu par Fulcanelli aux amateurs de l’Art.
                  Pourquoi ? Parce que dans le même chapitre, Fulcanelli nous parle d’une part" des figures historiques des 4 âges du monde" - Alexandre, Auguste, Charlemagne, Louis XIV -, pour 4 périodes égales de 600 ans, donc une progression en 1-1-1-1. Et qu’ensuite, il nous parle des 4 Yugas de la mythologie hindoue, sans toutefois en préciser la durée, mais qui elles sont 4 périodes de respectivement 1 728 000, 1 296 000, 864 000, 432 000 ans, donc une progression de 4-3-2-1
                  *
                  On constatera déjà que ces 2 séries de cycles données par Fulcanelli, censées représenter les même périodes sont en réalité totalement différentes tant sur l’ordre de grandeur des durées que sur les progressions, qui sont dans un cas linéaire et dans le second cas géométrique inversée. On notera au passage que la durée des 4 Yugas n’a rien à voir avec les chiffres donnés par Guénon, qui ne respectent que la progression, mais qui sont, en gros, 400.000/6000=70x fois plus petits 
                  *
                  Fulcanelli, n’étant pas un idiot, ne peut décemment pas évoquer la théorie des cycles en faisant appel à 2 progressions différentes dans leur durée et leur structure (et quand bien même, laquelle choisir ?). Il s’agit bien d’un piège. Je laisse le soin à Mao, que je vais faire travailler un peu, de retrouver le passage où il parle des 4 phases de l’oeuvre (aux trois couleurs traditionnelles, il rajoute l’orangé entre le blanc et le rouge), et le passage où il associe les cycles aux phases. Dans la progression de l’oeuvre, les phases sont inversées (voir fin du chapitre de Hendaye, puisque l’âge de fer "n’a point d’autre sceau que celui de la mort". C’est l’oeuvre au noir, cad le Kali-Yuga, qui doit apparaître en premier dans la suite des couleurs"
                  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                  @medialter

                  Bonjour medialter,

                  vous voyez une contradiction fondamentale entre

                  a )

                  " ... des figures historiques des 4 âges du monde" dont résulte une progression en 1-1-1-1

                  &

                  b )

                  avec la progression en 4-3-2-1 des 4 Yugas de la mythologie hindoue... dont nous parle Fulcanelli !

                  ---------------------------------------

                  je ne comprends pas pourquoi vous comparez des choses incomparables ; l’argument étant ici que Fulcanelli n’étant pas un con, il ne peut pas dans le même chapitre nous parler

                  de ces périodes qui d’après votre dire devraient être identiques dans leur durée, ou proportion !


                  L’évidence :

                  "ces figures historiques" se situent toutes dans le Kali-Yuga, et pour moi plus précisément à la FIN de ce même Kali-Yuga, comme j’en parle ici-même ainsi que dans mes divers commentaires et articles !

                  tandis que "les 4 Yugas de la mythologie hindoue" se situent eux dans le dernier manvantara qui nous concerne !


                  On ne parle pas de la même chose !


                  Permettez-moi ici de vous retourner votre argument : s’il y a piège comme vous le subodorez ; le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est trop gros pour être vrai !


                  Merci pour votre contribution


                  CQFD


                • 2 votes
                  medialter medialter 6 décembre 2016 10:30

                  @Mao-Tsé-Toung
                  Vous êtes tellement obnubilé par votre lecture historique du Kali-Yuga que vous ne répondez absolument pas aux arguments avancés. Vous en arrivez même à déformer les propos de Fulcanelli sur les 4 figures historiques (que vous vous êtes bien gardé de reproduire ici) en décrétant, je cite, qu’elles " se situent toutes dans le Kali-Yuga". Où F dit-il une telle chose ? Dans quelle tradition avez-vous lu ça, à penser comme vous le supposer qu’il y a des sous-cycles de 4x600 ans dans le Kali-Yuga (parce que ça ne rentre même pas dans la tradition guénonienne, 6200 ans n’est pas un multiple de 2400 ans) ? Au contraire, F indique clairement les 4 figures historiques comme "les 4 âges du monde" (où le dernier âge aurait donc 600 ans) pour ensuite faire le parallèle avec, je cite, "les 4 secteurs égaux dans la mythologie hindoue".

                  *

                  Je pensais que mes indications allaient vous suffire, mais puisqu’il faut vous mettre le nez dans le caca, je vous pose la question de manière plus formelle. A supposer que la théorie des Yugas s’applique à une lecture historique, quelle durée allez-vous donc bien pouvoir choisir (et selon quels critères) entre :

                  - Un dernier âge de 600 ans (théorie des figures historiques)

                  - Un dernier âge de 432.000 ans (théorie officielle des Yugas)

                  - Un dernier âge de 6200 ans (théorie de Guénon)

                  *

                  C’est pas grave, Mao, de s’être fait baiser par un alchimiste aussi prestigieux que Fulcanelli, tous les amateurs du grand Art ont le tdc qui fume, c’est fait à dessein, personne ne peut arriver au bout du processus sans une vigilance accrue permanente


                • vote
                  Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 décembre 2016 11:28

                  medialter 6 décembre 10:30

                  @Mao-Tsé-Toung
                  Vous êtes tellement obnubilé par votre lecture historique du Kali-Yuga que vous ne répondez absolument pas aux arguments avancés. Vous en arrivez même à déformer les propos de Fulcanelli sur les 4 figures historiques (que vous vous êtes bien gardé de reproduire ici) en décrétant, je cite, qu’elles " se situent toutes dans le Kali-Yuga". Où F dit-il une telle chose ? Dans quelle tradition avez-vous lu ça, à penser comme vous le supposer qu’il y a des sous-cycles de 4x600 ans dans le Kali-Yuga (parce que ça ne rentre même pas dans la tradition guénonienne, 6200 ans n’est pas un multiple de 2400 ans) ? Au contraire, F indique clairement les 4 figures historiques comme "les 4 âges du monde" (où le dernier âge aurait donc 600 ans) pour ensuite faire le parallèle avec, je cite, "les 4 secteurs égaux dans la mythologie hindoue".

                  *

                  Je pensais que mes indications allaient vous suffire, mais puisqu’il faut vous mettre le nez dans le caca, je vous pose la question de manière plus formelle. A supposer que la théorie des Yugas s’applique à une lecture historique, quelle durée allez-vous donc bien pouvoir choisir (et selon quels critères) entre :

                  - Un dernier âge de 600 ans (théorie des figures historiques)

                  - Un dernier âge de 432.000 ans (théorie officielle des Yugas)

                  - Un dernier âge de 6200 ans (théorie de Guénon)

                  *

                  C’est pas grave, Mao, de s’être fait baiser par un alchimiste aussi prestigieux que Fulcanelli, tous les amateurs du grand Art ont le tdc qui fume, c’est fait à dessein, personne ne peut arriver au bout du processus sans une vigilance accrue permanente

                  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                  @medialter,

                  mon prochain article sur le sujet, comme prévu, répondra notamment à vos affirmations, pour le moins, un peu trop péremptoires !

                  Nier le réel -ici l’historique- c’est s’enfoncer dans la tchatche  ; vous me causez comme si avec votre vedette « Fulcanelli », vous étiez dans le Secret des Dieux... et nous autres dans la connerie de l’ignorant le plus abject !

                  "Ceux qui ne savent pas -les ignorants- s’enfoncent dans les mots, comme les éléphants dans la boue !"

                  Prochain article : nous verrons bien si "Fulcanelli" baise Mao ou plutôt medialter !

                  Pour votre gouverne, et sans aucune animosité à votre égard, je peux vous dire que j’étudie les "Fulcanelli", en les suivant à la « trace », depuis plus de 60 ans... ! Tout ce qui brille n’est pas or ; la pierre philosophale, il ne faut pas trop en rêver, et à défaut de la posséder, hausser le ton, et jouer sur les mots, pour impressionner les nigauds... !

                  Évidement que dans ce contexte, le mot étudier, ne veut pas dire la même chose pour tout le monde !

                  Merci pour votre contribution

                  CQFD CQFD


                • 3 votes
                  medialter medialter 6 décembre 2016 11:44

                  @Mao-Tsé-Toung
                  "Ceux qui ne savent pas -les ignorants- s’enfoncent dans les mots, comme les éléphants dans la boue !"

                  *

                  C’est exactement ce que vous faites en évitant de répondre à mes objections très précises

                  CQFD smiley


                • vote
                  Jean Keim Jean Keim 6 décembre 2016 08:32
                  La pensée et le savoir sont de la même nature ...

                  La croix d’Hendaye d’après le commentateur de la vidéo, aurait été érigée sous Louis XIV et comporterait des symboles mayas, cette époque avait-elle une connaissance suffisante de la cosmogonie de cette civilisation ?



                  • vote
                    Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 décembre 2016 08:55

                    Jean Keim 6 décembre 08:32

                    La croix d’Hendaye d’après le commentateur de la vidéo, aurait été érigée sous Louis XIV et comporterait des symboles mayas, cette époque avait-elle une connaissance suffisante de la cosmogonie de cette civilisation ?
                    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                    @Jean Keim

                    cet article se limite de ma part, a priori et surtout, à la découverte de la croix, à Fulcanelli & aux cycles cosmologiques !

                    Mais il n’est pas interdit de se poser de multiples questions :

                    je l’ai écrit : cette vidéo pose plus de questions qu’elle en résout !

                    En ce qui concerne les symboles mayas : c’est bien les faces du socle qu’il suffit de regarder !

                    Sous Louis XIV, connaissez-t-on la cosmogonie des mayas ?

                    Bonne question, à laquelle, entre autres, devra répondre mon prochain article sur le sujet !

                    Merci pour votre contribution

                    CQFD


                  • vote
                    Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 décembre 2016 10:00

                    @Mao-Tsé-Toung
                    Sous Louis XIV, connaissait-t-on la cosmogonie des mayas ?


                  • 1 vote
                    Soi même 6 décembre 2016 11:44

                    @Mao-Tsé-Toung, ( Sous Louis XIV, connaissait-t-on la cosmogonie des mayas ?

                    Et la cosmologie des Hindous comme interprétation pour la cosmologie des mayas, cela fait en réalité un joyeux bordel New ages vous trouvez pas ?


                  • vote
                    gaijin gaijin 6 décembre 2016 09:32

                    a propos des cycles
                    tout n’est que cycles et la pensée "traditionnelle ", "ancienne ", " primitive " ....ou ce que vous voudrez est obsédée par les cycles : journaliers, mensuels,annuels sont ceux que nous observons encore mais a d’autres échelles 10 ans 12ans 60 ans etc ....
                    jusqu’aux plus grands cycles décrits par la tradition védique
                    ensuite un cycle ça se divise en parties 2,3,4,5,6,etc ..........selon le cycle concerné et la division utilisée on fait ressortir un " sens " de lecture différent selon aussi l’endroit ou on place le début du cercle ..........
                    la question étant de savoir quand on parle de cycle de quel cycle on parle
                    pour les divisions les divisions en 2, 4 et 5 sont les plus utilisées


                    • 2 votes
                      gaijin gaijin 6 décembre 2016 09:47

                      a propos des symboles " mayas "
                      pouvait on connaitre les symboles mayas sous louis XIV ? historiquement oui pour plusieurs raisons mais en fait ce n’est pas une nécessité.
                      toute pensée a partir des mêmes bases aboutit aux mêmes conclusions. a l’époque ou je creusais la question de la " pensée " chinoise et ou je cherchais a mettre a plat précisément comment s’agençaient tous ces cycles ( plutôt comment les chinois agençaient tous ces cycles ) je faisais de grands dessins ( j’ai finit au format A0 sur mon plancher ) et un jour je suis tombé sur un reportage a propos des shamans mexicains ( les conquérants des 4 vents de marie arnaud ) qui présentait le calendrier maya et bien j’avais le même dans mon salon .............
                      pas de mystère la derrière juste l’aboutissement inéluctable d’une logique


                      • 1 vote
                        Jean Keim Jean Keim 6 décembre 2016 11:53

                        @gaijin
                        Soit l’aboutissement d’une logique, difficile à concevoir tant les éons de temps (ou les kalpas indous) sont longs, soit l’existence d’un fond commun, une sorte de savoir immémorial, que chaque culture et/ou civilisation a accommodé à sa propre vision.


                      • vote
                        Ozi Ozi 6 décembre 2016 12:30

                        @gaijin :"a propos des symboles " mayas "

                        Ce ne sont pas des symboles mayas mais incas, on retrouve les mêmes symboles que ceux sur la croix d’hendaye (mise à part les 4 A), dans les oeuvres de Felipe Guaman Poma (un chroniqueur indigène du Pérou de l’époque des conquistadors), certains auteurs ont suggéré que la croix d’hendaye était peut être la croix disparue d’une ville au sud de Cuzco où l’on retrouve une symbolique similaire sur de vieux portiques en ruine..


                      • 1 vote
                        gaijin gaijin 6 décembre 2016 13:47

                        @Jean Keim
                        le fond commun ? la Tradition guénonienne ? je ne crois pas, la question de la longueur des kalpas est une autre question est on certains de savoir de quoi il s’agit ? pas moi mais je ne suis pas un spécialiste de la question .

                        pour le fond commun c’est un peu comme le monstre du loch ness quand on ne le cherche pas on croit le voir et quand on le cherche il disparaît ............je dirais plutôt une disposition d’esprit commune face au monde a partir d’éléments simples et immédiatement perceptibles ....jour nuit, les 4 directions etc ............


                      • vote
                        Jean Keim Jean Keim 6 décembre 2016 19:55

                        @gaijin
                        Je ne suis pas non plus un spécialiste.


                      • vote
                        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 7 décembre 2016 05:39

                        t

                        Ozi 6 décembre 12:30

                        @gaijin :"a propos des symboles " mayas "

                        Ce ne sont pas des symboles mayas mais incas, on retrouve les mêmes symboles que ceux sur la croix d’hendaye (mise à part les 4 A), dans les oeuvres de Felipe Guaman Poma (un chroniqueur indigène du Pérou de l’époque des conquistadors), certains auteurs ont suggéré que la croix d’hendaye était peut être la croix disparue d’une ville au sud de Cuzco où l’on retrouve une symbolique similaire sur de vieux portiques en ruine..

                        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                        @Ozi

                        Bonjour Ozi et merci pour votre contribution,

                        les oeuvres de Felipe Guaman Poma, "je connaissais " !

                        au sud de Cuzco où l’on retrouve une symbolique similaire sur de vieux portiques en ruine !

                        Là ça a fait tilt !

                        EXCELL ENT ; à part les similitudes avec Hendaye, ce qui le plus m’a frappé c’est le cosmonaute accompagné d’une symbolique d’une extreme richesse, qui renvoie à une symbolique universelle ; pour parler d’un détail seulement : le héron, en avant du cosmonaute, me renvoie en Egypte... !

                        Cet exemple, même réduit au seul témoignage du cosmonaute, mériterait à lui tout seul, un article ou plutôt plusieurs... !

                        A creuser...

                        EXCELLENT ! EXCEPTIONNEL ... encore merci

                        CQFD CQFD


                      • 1 vote
                        Po-houen woujen 柏昏無人 Po-houen Wou-jen 伯昏無人 6 décembre 2016 12:53

                        Bonjour à tous, 

                        *

                        Merci pour le partage de la vidéo, très intéressant ! Je serai bref :

                        http://www.fulcanelli.info/zodiaque-fulcanelli.html
                        *
                        À bon entendeur... Reste à chacun de creuser (creuset) le mystère... 
                        *
                        @pégase : l’auteur du site a de quoi vous renseigner un peu sur Merlin... smiley


                        • vote
                          Ozi Ozi 6 décembre 2016 18:34

                          @Po-houen Wou-jen 伯昏無人
                          On en revient encore aux lignes magnétiques et aux forces telluriques, tu as lu le livre de Christophe de Cène ?


                        • vote
                          Po-houen woujen 柏昏無人 Po-houen Wou-jen 伯昏無人 7 décembre 2016 01:57

                          @Ozi
                          Oui. Le bouquin est court et très bien fait. C’est un euro symbolique à dépenser lorsque l’on considère les informations données... Je ne vais pas m’étendre, mais il y a largement de quoi se nourrir... smiley


                        • vote
                          Ozi Ozi 7 décembre 2016 19:53

                          @Po-houen Wou-jen 伯昏無人

                          Merci pour ces infos..


                        • 1 vote
                          Po-houen woujen 柏昏無人 Po-houen Wou-jen 伯昏無人 6 décembre 2016 13:00

                          Pour ceux qui veulent creuser un peu le contenu des thèses de l’intervenant de la vidéo :

                          http://newsoftomorrow.org/histoire/civilisations/axel-brucker-fulcanelli-et-le-mystere-de-la-croix-dhendaye-resumecommentaire


                          • vote
                            Carmela Carmela 6 décembre 2016 13:29

                            @Po-houen Wou-jen 伯昏無人
                            @Mao

                            Merci à tout 2 pour vos liens, n’ayant jamais lu Fulcanelli, je vais éclaircir quelques notions qui me sont encore (très) étrangères...

                            Bonne journée à vous,


                          • 1 vote
                            Po-houen woujen 柏昏無人 Po-houen Wou-jen 伯昏無人 6 décembre 2016 16:35

                            @Carmela
                            Axel Brücker se plante en beauté sur l’identité de Fulcanelli (mais pas que), attention... smiley

                            *

                            Bonne fin de journée


                          • 2 votes
                            Po-houen woujen 柏昏無人 Po-houen Wou-jen 伯昏無人 6 décembre 2016 13:13

                            Un autre lien, sur la piste de la croix d’Hendaye...
                            *
                            http://www.fulcanelli.info/abbadie.html


                            • 2 votes
                              Soi même 6 décembre 2016 14:25

                              Pour inscription ; O Crux ave, spes unica = Salut ô Croix, unique espérance

                              http://www.inxl6.catholique.fr/article2930.php

                              extraite d’un hymne composée par Venance Fortunat. Cette inscription est assez classique et n’a rien de très mystérieux.

                              A mon avis, il n’y a pas de faute, comme le précise le sujet, mais une phrase dont les mots sont collés les uns aux autres, sans espaces. le "S" de "spes" a été gravé curieusement sur la première ligne. En regardant bien, ça m’étonnerait que ce fut par manque de place vu que les lettres de la première ligne sont très serrées, alors que celles de la deuxième sont relativement espacées et auraient très bien pu, à mon avis, accueillir le "S".

                              Un choix délibéré de la part des sculpteurs ou une simple erreur ? Etrange... 

                              Par ailleurs, voici quelques liens intéressant qui pourrait amener à un début de réponse à propos des symboles de la croix :

                              Marque de tacheron :
                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Marque_de_t%C3%A2cheron

                              Article sur l’étude des marques de tailleurs de pierre :
                              http://camargue-insolite.over-blog.com/article-etude-sur-les-marques-de-tailleurs-de-pierre-65794369.html

                              Quand aux faces sculptés cela fait aussi référence à des stèles très rependues dans le pays Basque , les stèles discoïdales.

                              Voici une stèle qui en est très proche :

                              http://www.eke.eus/fr/categories-dalbums/patrimoine-basque/centre-dinterpretation-des-steles-discoidales-de-larceveau/centre_d_interpretation_steles_larceveau28.JPG/image

                              Et pour les férues d’alchimie, je leur conseillerai de médité sur SEL, Soufre, Mercure peut être trouveront ’ils ? la Pierre Philosophale.

                              Je ne crois pas que c’est à voir avec un ésotérisme millénarisme près colombien, même si un linteau d’une église mexicaine en est proche, mais plus top un baroque.

                              Et un commentaire pour la fin :
                              Jules Boucher,– l’auteur du célèbre ouvrage la symbolique maçonnique, qui devint la « bible » des Francs Maçons,– écrivit un article 10 ans plus tard dans la revue « Consolation » pour commémorer l’événement.
                              «  La croix d’Hendaye, par la décoration de son piédestal, se montre bien le plus singulier monument du millénariste primitif, la plus rare traduction symbolique du chiliasme, que nous n’ayons jamais rencontré. On sait que cette doctrine, acceptée tout d’abord puis combattue par Origène, saint Denys d’Alexandrie et saint Jérôme, bien que l’Église ne l’eût point condamnée, faisait partie des traditions ésotériques de l’antique philosophie d’Hermès »
                               


                               


                              • 2 votes
                                Soi même 6 décembre 2016 15:58

                                Pour ceux qui aime les mystères , il existe une croix du cimetière à Sare qui a la même ovale avec une croix et quatre A où 4 équerres.

                                http://visites.aquitaine.fr/croix-de-sare

                                Croix de Sare

                                La croix de Sare, située à l’entrée de l’ancien cimetière et de l’église Saint-Martin, est remarquable par ses gravures.

                                Sculptée dans la pierre, la croix est installée au sommet d’une longue colonne et d’un piédestal rectangulaire. L’ensemble mesure environ 6,50 mètres de hauteur. On ignore la date exacte de sa création (toutefois postérieure au XVIe siècle) et son histoire.

                                Désolé d’en rire, je croie bien que

                                Fulcanelli et son acolyte Brucker sont des marchants de soupe de l’occulte.

                                Il faut visiblement chercher ailleurs, et notamment à cette époque comment était appréhender la vie après la mort dans le Pays Basque.


                                • vote
                                  sls0 sls0 6 décembre 2016 16:16

                                  8 minutes très intéressantes cette vidéo.
                                  Intéressantes par son concentré de biais cognitifs surtout.


                                  • 1 vote
                                    Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 7 décembre 2016 06:48

                                    Carmela 6 décembre 13:29

                                    @Po-houen Wou-jen 伯昏無人
                                    @Mao

                                    Merci à tout 2 pour vos liens, n’ayant jamais lu Fulcanelli, je vais éclaircir quelques notions qui me sont encore (très) étrangères...


                                    http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/a-propos-des-cycles-cosmologiques-71468#commentaires

                                    Soi même 6 décembre 15:58

                                    Pour ceux qui aime les mystères , il existe une croix du cimetière à Sare qui a la même ovale avec une croix et quatre A où 4 équerres.

                                    http://visites.aquitaine.fr/croix-de-sare

                                    Croix de Sare

                                    Désolé d’en rire, je croie bien que

                                    Fulcanelli et son acolyte Brucker sont des marchants de soupe de l’occulte

                                    Il faut visiblement chercher ailleurs, et notamment à cette époque comment était appréhender la vie après la mort dans le Pays Basque

                                    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                    Bonjour à tous,

                                    je veux remercier chaleureusement tous les participants, allant des « connaisseurs » comme Ozi, pour ne pas le citer, jusqu’aux « débutants » comme Carmela … sans oublier le contestataire, et néanmoins très intéressant Soi même  !Voir les extraits ci-dessus !

                                    Carmela, Soi même, des pseudos qui me parlent particulièrement, tellement ils ont eu de l’importance dans ma vie :

                                    Carmela, pour à la fois, mon père héros anonyme, ma sœur.. . Et plus particulièrement mon quartier sacré des Carmes, totalement rasé par le modernisme triomphant & dévastateur, qui maléfiquement, nous coupe de nos racines en cette FIN du Kali-Yuga !


                                    Les signes, les cycles, les symboles... il ne faut surtout pas les chercher dans les seuls livres : ils sont là présents au quotidien, dans notre « environnement », dans notre vie dite « ordinaire » !


                                    Soi même, qui donne en espagnol : ensimismamiento (être en Soi même) est l’état de celui qui comme le métaphysicien ou l’ontologue plutôt, se recueille en lui-même pour interroger son être profond ; pour faire le point en quelque sorte, pour le dire plus simplement !


                                    CQFD CQFD


                                    ps .-

                                    Rappel pour une contribution exceptionnelle

                                    @Ozi

                                    Bonjour Ozi et merci pour votre contribution,

                                    les oeuvres de Felipe Guaman Poma, "je connaissais " !

                                    au sud de Cuzco où l’on retrouve une symbolique similaire sur de vieux portiques en ruine !

                                    Là ça a fait tilt !

                                    EXCELLENT ; à part les similitudes avec Hendaye, ce qui le plus m’a frappé c’est le cosmonaute accompagné d’une symbolique d’une extrême richesse, qui renvoie à une symbolique universelle ; pour parler d’un détail seulement : le héron, en avant du cosmonaute, me renvoie en Egypte... !

                                    Cet exemple, même réduit au seul témoignage du cosmonaute, mériterait à lui tout seul, un article ou plutôt plusieurs... !

                                    A creuser...

                                    EXCELLENT ! EXCEPTIONNEL ... encore merci

                                    CQFD CQFD



                                    • vote
                                      Soi même 7 décembre 2016 13:18

                                      @Mao-Tsé-Toung, en cherchant sur la Croix d’Hendaye, il y a un détail que personne ici à mentionner, elle est sur la route de Saint Jean de Compostelle.

                                      je ne sais si cela à un rapport direct avec le chemin de Compostelle si ce m’est que la population a cette époque devaient probablement être très imprégner de cette pérégrination lié à ce cheminement mystique qui appartement dates de la nuit des temps.

                                      Il y a un ouvrage de Louis Charpentier , Les Jacques et le Mystère de Compostelle qui malgré le manque de sérieux de l’édition ( Édition Laffont, collection j’ai Lu ) qui verse plus tôt dans l’ésotérisme occulte de bazar, à te temps en temps des auteurs et des sujets remarquables.

                                      je vous encourage à le lire, et je suis certain que vous trouvez une piste de réflexion sérieuse sur le sujet au lieux de creuser la théorie des nouveaux astronautes qui est un véritable poisson occulte qui noie toute compréhension des mystères de l’humanité dans un matérialisme spirituel. 

                                    

                                    Ajouter une réaction

                                    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                                    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                                    FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès