• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

BA

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 334 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 9 votes
    BA 10 janvier 08:11

    Vendredi 3 janvier 2020, le gouvernement a transmis le projet de loi sur la réforme des retraites au Conseil d’Etat. Le projet de loi est donc déjà écrit : les syndicats n’ont plus rien à négocier.


    Les réunions entre le gouvernement et les syndicats, c’est de la comédie : ça ne sert plus à rien. Tout est déjà écrit.


    Le journal LE MONDE a pu lire ce projet de loi : en 2027, l’âge pivot sera de 64 ans. Si un Français part à la retraite avant 64 ans, il subira une décote.


    Retraites : l’âge pivot figure dans l’avant-projet de loi instituant le système universel.


    Il entrera progressivement en vigueur à partir de 2022 pour atteindre 64 ans en 2027, sauf si les partenaires sociaux trouvent une solution alternative avant septembre 2021.


    La nouvelle ne va pas faire plaisir au secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger. L’âge d’équilibre (ou âge pivot) figure en toutes lettres dans l’avant-projet de loi réformant le système de retraite, que le gouvernement vient d’envoyer au Conseil d’Etat, ainsi qu’à des caisses de Sécurité sociale, et que Le Monde a pu consulter.

    Conformément à ce qu’avait déclaré le premier ministre Edouard Philippe le 11 décembre 2019, devant le Conseil économique, social et environnemental, l’âge pivot, qui vise à faire travailler plus longtemps les actifs et à résorber le déficit du système de pensions, entrera progressivement en vigueur à partir de 2022 pour atteindre 64 ans en 2027.

    https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/01/10/retraites-l-age-pivot-figure-dans-l-avant-projet-de-loi-instituant-le-systeme-universel_6025361_823448.html



  • 9 votes
    BA 9 décembre 2019 18:33

    Vendredi 6 décembre, Jean-Paul Delevoye expliquait que les régimes complémentaires par point, c’est génial ! A cette date du 6 décembre, Jean-Paul Delevoye travaillait EN CACHETTE pour les assurances privées. Les assurances privées proposent des retraites complémentaires par point.


    Dimanche 8 décembre, coup de tonnerre  ! Le journal LE PARISIEN révèle que Jean-Paul Delevoye travaille pour les assurances privées et qu’il est au centre d’un gigantesque conflit d’intérêt !


    Delevoye est complètement discrédité pour conduire la réforme des retraites.


    Delevoye, démission !


    Ce que disait Delevoye vendredi 6 décembre :


    selon Jean-Paul Delevoye, « les régimes complémentaires par point ont réduit de manière considérable la précarité chez les personnes âgées »


    https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/greves-selon-jean-paul-delevoye-les-regimes-complementaires-par-point-ont-reduit-de-maniere-considerable-la-precarite-chez-les-personnes-agees-1207000.html





  • 3 votes
    BA 25 novembre 2019 19:03

    Record historique battu !


    En 2018, Emmanuel Macron a dépensé 7,9 millions d’euros en volant à bord de l’Airbus présidentiel !


    Vous avez bien lu, les CONtribuables ? 7,9 millions d’euros pour l’année 2018 !


    Record historique battu !


    Emmanuel Macron a battu le record de François Hollande, qui datait de 2015 : la facture des déplacements aériens que l’Elysée a remboursé au ministère des Armées en 2018 est plus élevée que celle de 2015. Elle atteint 7,9 millions d’euros, quand la note honorée par François Hollande et ses ministres, trois ans plus tôt, plafonnait à 6,3 millions d’euros.


    https://www.capital.fr/economie-politique/la-facture-xxl-des-voyages-demmanuel-macron-a-bord-de-la330-presidentiel-1356056



  • 2 votes
    BA 4 novembre 2019 20:25

    Si l’élection présidentielle avait lieu aujourd’hui, la finale opposerait encore une fois Emmanuel Macron et Marine Le Pen.


    Selon notre sondage, la candidate RN bénéficierait au second tour d’un soutien massif des partisans de Jean-Luc Mélenchon : 63 % des électeurs LFI aux européennes voteraient Le Pen au second tour.


    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/sondage-l%c3%a9cart-se-resserre-entre-macron-et-le-pen-en-cas-de-2e-tour-%c3%a0-la-pr%c3%a9sidentielle/ar-AAJL0XQ?li=BBoJIji



  • 2 votes
    BA 26 août 2019 22:54

    Mercredi 21 août 2019 :


    Pauvreté « extrêmement préoccupante  » en France, selon le Secours populaire.


    La pauvreté s’étend en France, ce qui est « extrêmement préoccupant », a déclaré mercredi à l’AFP à Deauville (Normandie, Nord-Ouest), la secrétaire générale du Secours populaire français, une association d’aide aux plus démunis.


    « Il y a une aggravation de la situation, un développement de la pauvreté sous des formes que nous n’avions pas connues. La situation aurait plutôt tendance à s’étendre, ce qui nous paraît extrêmement préoccupant », a affirmé Henriette Steinberg dans un entretien à l’AFP en marge de la Journée des oubliés des vacances (JOV) organisée mercredi à Deauville par l’association, au profit de 5000 enfants de la région parisienne. Les JOV fêtent leurs 40 ans en 2019.


    Les personnes âgées particulièrement touchées par la pauvreté


    L’aggravation de la pauvreté concerne en particulier « les personnes âgées », a-t-elle précisé. « Il y a les effets de la diminution du montant des retraites » désormais « calculées sur les 25 meilleures années et non plus sur les 10. Et des grands-parents qui se sont portés caution pour des emprunts de leurs enfants et qui doivent payer ce que les enfants ne peuvent payer ».


    La pauvreté peut aussi « concerner des petits patrons dont l’entreprise a été liquidée, dont les comptes sont bloqués, et qui nous disent ’’je voudrais que mes enfants aient à manger mais je n’ai plus ni chéquier ni carte bleue’’ », a précisé la numéro un du Secours populaire.


    Les jeunes sont également très touchés. En région parisienne, « nous avons eu 10.000 visites de jeunes de plus en 2018 par rapport à 2017 », a détaillé Jean-Louis Durand-Drouhin, responsable du SPF pour cette région, lors d’une conférence de presse à Deauville, jugeant la « situation très grave ».


    « 33% des enfants en France ne partent pas en vacances. C’est un chiffre considérable », a renchéri Didier Bariani, vice-président du conseil régional d’Ile-de-France.


    Le Secours populaire organise 50 « journées des oubliés » qui permettent à 50.000 enfants de partir encadrés par environ 15.000 bénévoles. Mais « nous ne pouvons pas le faire pour les centaines de milliers d’enfants qui ne peuvent pas partir », a ajouté Mme Steinberg.


    Cette dernière a également regretté « une diminution des services » d’aide : « L’idée de la puissance publique que les associations vont compenser est absolument impossible. Le Secours populaire n’est pas un service public », a-t-elle souligné.


    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/pauvrete-extremement-preoccupante-en-france-selon-le-secours-populaire-20190821

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès