• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

JL

Voir mon profil sur Agoravox

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 506 0
1 mois 0 27 0
5 jours 0 4 0


Derniers commentaires




  • vote
    JL 24 septembre 09:30

    @JL
     
     pour ce qui concerne les effets secondaires : il y a deux paramètres à prendre en compte, et les tenants de la vaccination ne parlent toujours que d’un seul.
     
    Le premier paramètre est testé dans des phases successives, sur des panels de plus en plus importants de volontaires avant la délivrance de l’AMM.
     
    Mais le second paramètre sans lequel le premier n’est que poudre aux yeux est le temps de latence avant la survenue d’effets secondaires dramatiques. Or cette durée n’est pas négociable avec les autorités dites compétentes : elle a été fixée arbitrairement on ne sait ni quand ni par qui. Et c’est pourtant le nœud gordien du système de vaccination.
     
     A tel point que la prise en compte de cette question rendrait tout espoir de mise au oint de vaccins complètement sûrs contre les coronavirus complètement illusoire.



  • 1 vote
    JL 24 septembre 09:15

    Il n’y a pas que la question de l’intérêt des vaccins : C’est un sophisme mortifère que de dire que seul un vaccin nous permettrait un retour à la normale. Et les labos surfent sur ce sophisme répété en boucle sur les médias commerciaux.

     

    Ce qui nous sortira de ce merdier ce sont à la fois les traitements efficaces et l’immunité collective.

     

    Les traitements efficaces sont interdits de fait quand ce n’est pas de force. L’acquisition de l’immunité collective est freinée des quatre fers par les pouvoirs corrompus qui nous ont volé notre belle saison salvatrice.





  • 4 votes
    JL 19 septembre 17:56

    Michel Onfray a aison : nous sommes d’ores et déjà sous la coupe de ceux qui vont diriger le NWO.

     

    Cet après-midi je suis allé au parc comme souvent, j’y fais de la lecture assis sur un banc ou une chaise. Deux policiers municipaux chargés comme des robocops, se sont approchés de moi et m’ont prié de mettre un masque.

     

    Je leur ai répondu que je croyais qu’assis, on n’était pas obligé de le mettre, la preuve tous ces gens sur les terrasses des bars. Ils m’ont répondu que c’était autorisé si on consommait.

     

    On a le droit de contaminer tout ce qu’on veux dès lors qu’on paye un troquet mais pas si on s’assoit sur un banc public ?!! Mais c’est quoi ce monde de fous ?

     

    Ça ne peut évidemment être qu’une société de consommation, poussée à l’extrême de ses contradictions et absurdités : on peut y faire n’importe quoi si quelqu’un en tire un bénéfice ; on ne peut rien faire si personne n’en tire profit. Le voilà, le NWO.



  • vote
    JL 18 septembre 13:37

    «  au mois de juillet, si le gouvernement a annoncé le port du masque en lieux clos, il ne l’a fait que sous la pression du recours du cabinet Di Vizio devant le Conseil d’État. »

     

    Qui est le Cabinet Di Vizio ?

    Son argument :

     « Défendre les médecins

    J’ai défendu un grand nombre de centrales syndicales médicales et suis intervenu dans des affaires à fort retentissement national.

    Du Médiator à l’affaire des gélules amaigrissantes

    J’ai défendu des centaines de praticiens devant les juridictions disciplinaires, pénales, ou civiles.

    J’ai accompagné des médecins français dans leur expatriation outre-Atlantique, ou encore au sein de l’Union européenne, et j’ai aidé des praticiens étrangers à s’installer en France, fort de mon activité d’orateur dans les plus grands congrès de médecine.

    De New York à Tel Aviv, en passant par Rome, j’ai rencontré des centaines de soignants mais c’est en France que les médecins ont exprimé le plus clairement le besoin d’être défendus et reconnus.

    J’ai donc choisi de revenir définitivement en France en 2017 où je partage mon temps entre mes écuries et mon cabinet pour me consacrer entièrement à la défense des médecins libéraux.

    J’ai constitué une équipe restreinte de juristes de pointe, aidés "d’experts" médicaux choisis parmi les meilleurs de leur spécialité dans différents pays.

    L’objectif est de vous offrir une défense globale et à 360°.

    Notre méthode a pris le meilleur de chaque pays où j’ai vécu et exercé, sans négliger la grande tradition française de la défense de rupture, qui ne concède rien. »

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité