• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Ar zen

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 96 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 4 votes
    Ar zen 8 octobre 07:37

    @Ouam

    A savoir que les maladies respiratoires hivernales (grippe ou coronavirus) et même estivales (lors des canicules) sont provoquées par une augmentation du "stress oxydatif" et "nitrosatif", par une production importante d’espèces réactives à l’oxygène et à l’azote. 

    Les personnes en proie à un stress oxydatif chronique (les diabétiques, les obèses, les malades du coeur) ont un statut "oxydant / antioxydant" très précaire. La moindre altération de ce système "redox" (oxydant/antioxydant) peut leur être fatal. Et c’est bien ce qui se passe lors des épidémies de maladies respiratoires. Les personnes qui tombent gravement malades, et celles qui décèdent, sont "très exactement", celles qui présentent un déséquilibre de leur balance "oxydants /antioxydants". Ce qui compte, chez ces personnes, c’est d’augmenter la puissance de leur défense antioxydante pour, soit éviter la maladie, soit pour s’en débarrasser. 

    Et l’hydroxychloroquine dans tout ça ? Et bien l’hydroxychloroquine améliore la santé des personnes touchées par les maladies respiratoires parce qu’elle présente des pouvoirs "antioxydants". (Les vitamines ont aussi un fort pouvoir antioxydant). 

    Etude de l’année 2017, soit avant.....

    https://www-ncbi-nlm-nih-gov.translate.goog/pmc/articles/PMC5801533/?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=sc



  • vote
    Ar zen 13 août 09:15

    @TchakTchak

    copié-collé : "Et c’est de la spike souche Wuhan qu’on injecte, alors qu’on en est au variant omicron dans les contaminations naturelles."

    Savez-vous que jamais un seul virus n’a été isolé ? Que jamais un seul virus n’a été photographié ? Un virus se mesure en nanomètres et les bactéries en micromètres.

    Pour extraire les "séquences" ADN ou ARN des "virus" ont fait appel à l’informatique, comme on fait appel à l’informatique pour "imager" les virus.

    La question centrale maintenant : Comment un laboratoire peut-il intervenir sur des virus que personne n’a jamais vus ? Comment peut-on faire faire des "gains de fonction" à quelque chose que seules des "recompositions" ou des "interprétations informatiques" donnent existence ? 

    Il faut, avant tout chose, s’intéresser à la manière utilisée pour "extraire" le génome d’un "virus" et la manière utilisée pour interpréter son "image". On s’aperçoit que l’être humain est incapable de le faire et que l’on fait appel à des modèles informatiques pour cela. C’est simplement "de la théorie".

    Les "virus" n’ont jamais tué personne. Ce sont les "sur-infections" bactériennes qui provoquent la mort du malade. Ceci est parfaitement établi. 

    Et il serait grand temps de réfléchir aux effets monstrueux des "matières particulaires", macro-particules et nanoparticules, ces particules nocives et toxiques, présentent partout autour de nous dans une atmosphère polluée. Et il se trouve que les maladies respiratoires hivernales ont lieu lors des évènements "d’inversion thermique", lorsque ces matières particulaires ne peuvent pas être évacuées par le haut et augmentent le niveau de pollution. Et des "épidémies de maladies respiratoires" ont systématiquement lieu en présence d’une inversion thermique en hiver. 

    Parce que ces matières particulaires, les scientifiques savent très exactement ce qu’elles provoquent comme maladies : 
     Des maladies cardiaques
     Des maladies respiratoires
     Du stress oxydatif
     De la détresse respiratoire
     Une coagulation augmentée
     Des thromboses.

    Les organismes vivants ont développé des systèmes de détection des polluants environnementaux(dioxines, hydrocarbures,...) ; ce sont des récepteurs de xénobiotiques pour la plupart des facteurs de transcription. Ils détectent par liaison les polluants et activent la transcription d’enzymes qui conduisent à l’élimination de ces molécules.

    Les HAP ( hydrocarbures aromatiques polycycliques) sont connus pour stimuler la réponse des cellules eucaryotes en activant le facteur de transcription récepteur d’hydrocarbure arylique (AhR), qui à son tour active l’expression de gènes cibles par la liaison de motifs consensus d’ADN spécifiques, l’élément de réponse xénobiotique (XRE) et l’élément non canonique élément de réponse xénobiotique (NC-XRE) Nous avons identifié de tels motifs dans la région régulatrice du gène ACE-2.

    "Des expériences in vivo utilisant un modèle de souris ont clairement démontré que l’instillation de PM 2,5 (des matières particulaires inférieures à 2,5nm) dans les poumons induit une sur-expression de l’ACE-2, et que suite à une exposition persistante aux particules nocives, l’activité augmentée de l’ACE-2 induit une protection contre l’inflammation. .


    Des investigations supplémentaires sont nécessaires pour confirmer que la pollution de l’air peut moduler l’expression de l’ACE-2 par l’activation de l’AhR, et la comparaison de l’expression de l’ACE-2 dans les voies respiratoires des personnes vivant dans des zones fortement polluées, par rapport aux personnes vivant dans des environnements plus sains, serait fondamentale."


    Et l’on sait, par de nombreuses études, que les "virus coronavirus" pénètrent l’organisme par les récepteurs de l’ACE2 (l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2). Et les nanoparticules "polluantes" pénètrent également l’organisme par ces mêmes récepteurs de l’ACE2. Ainsi, mettre sur le dos d’un "virus" ce qui devrait être attribué à des nanoparticules polluantes peut détourner l’attention. Parce qu’il n’existe pas de vaccin contre les nanoparticules polluantes qui investissent l’organisme humain. Et l’on sait que c’est le "temps d’exposition" à ces matières particulaires qui est le plus préjudiciable à la santé. Et comme il se doit, une personne âgée a été exposée bien plus longtemps aux matières particulaires qu’une personne plus jeune. Et, en présence d’un système immunitaire diminué, les résultats sont catastrophiques dans la population âgée.



  • vote
    Ar zen 1er décembre 2021 07:35

    @bubu12

    " Millefeuille argumentatif", pas du tout mais simplement l’adoption d’une méta-position qui permet de comprendre ce que les gouvernants des pays de l’OCDE, et pays partenaires, nous "concoctent" ! Le virus n’est qu’un vil prétexte. Parler chiffres, concernant ce virus, est totalement stupide et contreproductif si l’on veut comprendre vers quoi cette affaire nous mène ! 

    Parce que l’idée que l’idéologie économique, fondée depuis Adam Smith (1723-1790), sur l’accumulation de richesses et sur la croissance "perpétuelle", n’est jamais évoquée. Et pourtant, elle est la "clé" de compréhension de toutes nos aventures du quotidien actuelles.


    Parce que ce "monde économique", avec la création de richesses en continu, a épuisé la planète. Vivre suivant le "standard" des pays de l’OCDE, et pays partenaires, est une impossibilité "physique". Les ressources planétaires ne sont plus suffisantes aujourd’hui pour assurer ce "standard". 

    Alors il n’existe que 2 solutions : 

    - Soit les habitants de ces pays de l’OCDE, et associés, acceptent de baisser considérablement ce "standard", en consommation "moins" de tout,

    - Soit le nombre de personnes qui vivent selon ce "standard" doit être restreint.

    Il n’y en aura pas pour tout le monde : hydrocarbures, minerais, phosphate, potasse, azote, bois, sable, tout manque et nous ne voyons que le début de cette impasse dans laquelle nous a mené un modèle économique irréfléchi, un modèle économique fondé sur la cupidité et la rapacité. 

    Les "programmes" de contrôle des naissances sont une réalité, comme ceux de la stérilisation humaine. Des tentatives de ce genre ont déjà existé, des "clubs de réflexion" comme le "club de Rome" ont largement théorisé sur le contrôle de la population mondiale.

    " Demain, il sera trop tard. En ce mardi 13 novembre 2018, 7,66 milliards d’habitants sont recensés aux quatre coins de la Terre. Et si l’on en croit les estimations de l’ONU, ce chiffre devrait s’élever à 9,8 milliards en 2050, puis 11,2 en 2100. Une évolution impressionnante qui aurait des conséquences sans précédent sur la planète, et qui inquiète les scientifiques.

    Comme ils l’expliquent, cette croissance non maîtrisée entraînera inéluctablement "à moyen et à long terme" un problème d’épuisement des ressources disponibles, notamment alimentaires. Alors pour éviter d’en arriver là, le groupe de scientifiques préconise une régulation des naissances au niveau mondial, notamment dans les pays à fort taux de natalité, comme ceux d’Afrique. "Tous les continents sont concernés, mais l’Afrique concentrera un peu plus de 50 % de cette croissance d’ici à 2050 et plus de 85 % d’ici à 2100", estiment-ils.

    "Freiner la croissance de la population est une nécessité absolue pour sauver l’habitabilité de notre planète d’un désastre annoncé", jugent-ils. L’an passé, plus de 15.000 scientifiques de 184 pays avaient déjà mis le doigt sur l’obligation de réduire le taux de natalité, notamment dans les pays en développement, pour préserver l’environnement. D’après leurs calculs, la biosphère aurait déjà atteint sa capacité maximale d’accueil. "

    https://www.bfmtv.com/.../des-scientifiques-reclament-un...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Contrôle_des_naissances

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Stérilisation_contrainte

    La question que se pose est bien celle de savoir si une injection génique expérimentale pourrait permettre de "réguler" les naissances et, même, de réduire en nombre la population vieillissante et malade ?





  • vote
    Ar zen 30 novembre 2021 21:42

    @bubu12

    Vos mensonges contre les arguments que j’apporte ? Ce que vous appelez élucubration ne sont que des faits et des mises en perspective. Quant à vous, vous êtes seulement un vaillant supporter de la narrative gouvernementale et vous vous écroulez devant la réalité des faits. Vous le savez bien !

    Une petite piqure de rappel ne vous fera pas de mal. C’est simplement hilarant. Mais, je vous rassure bubu12, ce ne sont que des élucubrations, ce sont des imitateurs qui ont modifié le discours de "nozélites" ! 

    https://nopass24.fr/piqure-de-rappel-noublions-pas/?fbclid=IwAR3vohk9V-XiQL7e-qEILwYgHv1AW5dyigI2LQ9IJ6SbfT2urBvO3vKfRBM

    Tenez, encore une beau cadeau, Noël approche ! 

    " Non, la pseudo vaccination, autrement dit l’injection génique, ne protège ni des formes graves, ni de la mort. Depuis l’apparition du variant delta, elle paraît même l’augmenter. Ceux qui prétendent le contraire se basent sur une définition fausse établie pour exonérer l’injection des morts post vaccinales précoces et déclarant non vaccinés les vaccinés à une dose et dans les quinze jours suivant la deuxième dose.


    https://www.mondialisation.ca/definition-trompeuse-des-vaccines-pour-pretendre-que-linjection-genique-protegerait-des-formes-graves/5662732?fbclid=IwAR37LLrQ2Os1YE1RGVSnD1hpXJokLG1XtvJpewOeaJMDNIJg0xgu66MLQVk



  • vote
    Ar zen 30 novembre 2021 18:34

    @bubu12

    "Pas de la peine de perdre du temps à vous répondre " ????

    Mais vous ne répondez jamais ! Vous fuyez l’argumentation. La preuve dans ce fil, vous avez continué à pratiquer la technique à Goebbels, répéter, répéter et répéter encore, mais sans jamais rien prouver. 
    Bubu12 = Bubu123 aussi. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité