• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Ar zen

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 58 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 15 votes
    Ar zen 27 juin 07:16

    @Belenos
    Qu’est-ce que vous en savez puisqu’il n’y a jamais de sujet sur la sortie de la France de l’Union européenne ? 

    Jamais de débat sur l’appartenance de la France à l’UE, jamais de débat sur un éventuel Frexit, jamais de débat sur le caractère "supranational" de l’Union européenne. 

    Il est très facile pour les médias dominants de cacher le débat, ce qui profite aux puissances de l’argent et nuit considérablement au peuple. Et vous venez nous dire que le peuple serait contre le Frexit ? Personne ne lui parle jamais des évidentes améliorations que connaitrait leur vie en dehors de l’UE. 

    Pourquoi n’y a t-il pas de débat sur l’appartenance de la France à l’UE, sur le fonctionnement de l’UE ? Nous vivons dans une dictature façon URSS. La parole n’est plus libre. Le référendum de 2005 vous a laissé indifférent ? 



  • 1 vote
    Ar zen 5 mai 22:13

    @Perre Sanders

    Vous écrivez : "le fait de se grouper pour faire face aux centaines de millions de traîne-patins du tiers monde qui nous envahiront au fur et à mesure qu’ils auront l’argent du voyage, ce qui est une trahison de l’Europe et des Européens, de leur civilisation et de leurs cultures."

    C’est quand même bête que les ressources minières, pétrolières, gazières et forestières que vous utilisez viennent principalement des pays de ces "traine-patins". 

    C’est donc en toute logique que vous trouvez "naturel" de piller leurs pays et de les laisser crever de faim chez eux. C’est très équitable n’est-ce pas ? C’est Bolloré qui guide votre pensée ? 




  • 3 votes
    Ar zen 11 avril 12:38

    @hase
    Jean Luc Mélenchon est "républicain", il l’a dit et répété assez souvent, devant nombre de caméras de télévision. Il respecte la Constitution française !

    Il se trouve que les articles 55, 61 et 62 de la Constitution de la 5ème République interdisent quiconque, le Président élu, le gouvernement, l’Assemblée nationale, de "désobéir" aux traités signés par la France. La désobéissance à la Mélenchon est une fiction pour gogo. Lisez et comprenez les articles 55, 61 et 62 de la Constitution et vous aurez l’air moins bête et vous ne parlerez plus de désobéir aux traités !

    Depuis 15 ans, la jurisprudence du Conseil constitutionnel est constante. A chaque velléité de "désobéir" aux traités, les lois prévues en France ont été annulées. La seule et unique possibilité, conforme à la Constitution, c’est de respecter les traités et d’utiliser l’article 50, totalement conforme à la Constitution française. Et si l’on devait changer de Constitution, après avoir réuni plus de 50% des électeurs sur le choix de celle-ci, cette nouvelle mouture serait en conflit frontal avec les traités européens. 

    Il faudrait arrêter de vous mentir à vous même !

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do ;jsessionid=EAC424E91EF84D92074BB799A5739F5A.tpdila17v_3?cidTexte=JORFTEXT000000571356&dateTexte=20170330



  • 1 vote
    Ar zen 9 février 22:45

    @jimontheair

    Enfin vous ouvrez le débat ou niveau où il devrait l’être. 

    Et je peux vous répondre que je ne suis pas d’accord avec vous. En effet, je ne crois pas me tromper en disant qu’Asselineau propose de prendre la direction d’une démocratie semi-directe, ce que l’on n’a jamais connue en France. Je copie-colle et vous me dîtes, vraiment, ce que vous en pensez. D’accord ?

    • le programme de l’UPR est le seul à proposer des réformes essentielles, très concrètes et très précises de nos institutions afin de rétablir la démocratie en France  : 
    • – réforme de la composition du Conseil Constitutionnel, afin d’en faire une instance dépolitisée et professionnalisée, ne jugeant qu’en droit,
    • – prééminence de la Constitution française sur toute autre source de droit,
    • – possibilité de saisine du Conseil Constitutionnel par des groupes de particulier,
    • – suppression de l’article 89 de la Constitution (c’est-à-dire suppression de la procédure du Congrès qui a permis l’adoption du traité de Lisbonne malgré le NON au référendum de 2005),
    • – interdiction constitutionnelle du vote électronique,
    • – interdiction des « transferts de souveraineté »,
    • – interdiction de la prise de contrôle des médias de masse par des fonds de pension ou des groupes multinationaux,
    • – rétablissement et extension du crime de haute trahison pour le chef de l’État et les membres du gouvernement,
    • instauration du référendum d’initiative populaire,
    • reconnaissance du vote blanc comme un vote à part entière et conséquences concrètes,
    • – instauration de l’équité dans le financement des partis politiques,
    • – inéligibilité à vie de tout responsable politique condamné pour corruption,
    • – interdiction d’effectuer plus de 2 mandats de suite pour tous les parlementaires, conseillers généraux et conseillers régionaux,
    • – inscription dans la Constitution de la liste des services publics non privatisables par nature : EDF-GDF, SNCF, Poste, réseaux d’adduction d’eau, réseaux routiers et autoroutiers, Sécurité sociale.
    • – suppression de l’actuel système de parrainage d’élus pour l’élection présidentielle par un système de parrainage par les citoyens,
    • – réforme et démocratisation du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, transformée en une Cour Supérieure de l’Audiovisuel, dotée du pouvoir d’imposer aux médias une pluralité d’opinions, recueillie par des sondages sur Internet auprès de dizaines de milliers de citoyens,


  • vote
    Ar zen 9 février 20:15

    @jimontheair

    Vous aimez bien aligner des mots ? Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement, etc. Vous avez du pain sur la planche !

    Vous connaissez donc les institutions de l’UE. Expliquez nous comment il est possible de "renégocier" les traités. Allez mon brave, à coeur vaillant rien d’impossible ! Des mots, des mots, toujours des mots, mais c’est bien tout ! Et puis, renseignez nous sur le rôle du Conseil constitutionnel. Après, on pourra, à tête reposée, parler de vos connaissances sur le sujet. Jusqu’ici vous ne montrez rien, absolument rien. C’est dommage pour un érudit de votre acabit.

    Pour la grossièreté j’ai aussi un gros catalogue mais je m’abstiens d’aller y puiser trop souvent, réservant ce langage à ceux qui le méritent vraiment. Vous n’êtes pas encore dans ce cercle restreint. Il faut vous donner un peu plus de peine. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès