• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

César Castique

César Castique

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 100 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    César Castique César Castique 28 janvier 2017 23:39

    @maQiavel

    "Pour le reste , c’est du grand n’importe quoi ..."

    Tout dans le sujet, y compris le thème, est du grand n’importe quoi !!! 

    Parce que c’est l’avenir, et rien d’autre, avec le bilan de Trump, qui dira si le peuple a eu raison ou tort !!!

    Ces grosses pointures de la réflexion et de l’analyse sont vraiment des prétentieux ploucs, y compris les moins ploucs, eux, pour avoir accepté de se prêter à ce stupide exercice.



  • 4 votes
    César Castique César Castique 28 janvier 2017 23:27

    @La mouche du coche

    4. Todd avait aussi dit à Florian Philippot, le 27 avril 2012 (entre deux tours de la présidentielle), dans Arrêt sur image ; - Dans dix jours, on ne parlera plus du Front national



  • 8 votes
    César Castique César Castique 23 janvier 2017 12:25

    Vos plus de 1000 personnes*, là, elles sont propriétaires de la France, ou elles ne détiennent, chacune, qu’un soixante millionième de la copropriété nationale, comme tout le monde ? 


    Parce que, dans ce second cas, le moins qu’on puisse dure, c’est qu’elles sont vachement gonflées !

    * En moyenne, 20 par assoces, c’est pas maous comme manif’


  • vote
    César Castique César Castique 22 janvier 2017 20:45

    @maQiavel

    Réponse à votre intervention de 16 :09

     

    « Il y’a d’ailleurs une proposition que je trouve très intéressante : (…) dans cette assemblée communale un filtre au tirage au sort. »

     

    En règle générale, face à une nouveauté, je cherche à « modéliser » mentalement le processus et les modalités du processus. Mais ici, je manque de précisions pour me faire une idée du « Comment ça marche ? »

     

    « Ce que nous disons , c’est qu’il faut contrôler (…) La question, c’est qui contrôle ces élus ? Et c’est un des niveaux ou le tirage au sort est à notre avis un mécanisme intéressant. »

     

    Ne craignez-vous pas que ce flicage quasi systématique par des bœufs/carottes de la démocratie (vie privée, dépenses, voyages, acquisition de véhicules, investissements immobiliers) ne dissuade des élus d’accepter le mandat que le sort leur a attribué

     

    « Candidats et partis qui ne sont pas tenu de respecter leurs promesses avec pour seul risque de sanction que vous ne revotiez pas pour eux. »

     

    Personnellement, je ne tiens aucun compte des promesses que je considère comme des traites sur un avenir que personne ne connaît. Obama n’a même pas été foutu de fermer Guantanamo et je songe, avec jubilation*, à la gueule de l’association de malfaiteurs bruxelloise qui avait promis la signature du TAFTA à trente-six lobbies, qui doivent l’avoir vraiment mauvaise.

     

     

    « …soit pour ne pas voir un candidat pire être élu. »

    C’est sans doute, en France, la pire tare d’une démocratie à bout de souffle, mais si on voulait pousser la logique du tirage à ses ultimes conséquences, il faudrait y soumettre le président de la République. Ce qui est impossible dans une société déchristianisée où personne n’oserait parler du « Jugement de Dieu » qui, seul, pourrait légitimer le résultat et l’élu.

     

    Voilà… Bien que nos échanges aient été, de mon point de vue, très intéressants, d’autres obligations m’empêcheront de les prolonger avec une même assiduité. J’imagine que vous auriez peut-être souhaiter développer d’autres arguments en faveur du tirage, comme moi, j’aurais voulu produire d’autres arguments à l’appui de mon scepticisme… On aura certainement des occasions d’y revenir…

     


     

     * Et en touchant du bois, le plateau de mon bureau, j’exprime le voeu que "the Donald" ne nous fasse pas un petit dans le dos

     



  • vote
    César Castique César Castique 22 janvier 2017 20:41

    @maQiavel

    Réponse à votre intervention de 15 :40

     

     

    « Non, vous n’avez pas compris… »

     

    On est au moins deux smiley Vous biffez la dernière phrase, puisqu’elle concerne le comité de pilotage, et vous conservez la première qui, elle, concerne les « tirés au sort » et les conditions qu’ils doivent remplir pour participer au tirage.

     

    « Et dans les expériences réelles, on tire au sort des personnes qui ne connaissent rien du sujet sur lequel ils vont être formés. »

     

    Je ne pense pas. Il faut commencer par retenir que les volontaires ne sont pas des gens ordinaires, ils ont des sources d’intérêt, des curiosités, un goût de la connaissance que ne partagent pas les téléspectateurs moyens des chaînes généralistes de télévision. Et même s’ils ne connaissent à peu près rien du sujet traité, on ne peut exclure que les volontaires aient tout de même leur « petite idée » sur la question

     

    « Une grande majorité de citoyen remplissent les critères de Testart pour être tiré au sort … »

     

    C’est faux. Une grande majorité de citoyens, n’a pas quatre, six ou huit mois à consacrer prioritairement aux travaux de la convention, afin de lui offrir la meilleure et la plus complète des contributions. Et pourquoi pas pour briller aux yeux de la petite camarade gironde (80cm D), célibataire qui fait partie du groupe

     

    « Ce qui signifie que vous n’avez pas non plus comprit Etienne Chouard qui n’a de cesse de parler d’encadrement du tirage au sort. »

    Où ai-je dit, ou laissé entendre, que le ravi du village serait « tirable » au même titre que le pharmacien et l’institutrice ? L’idée même ne m’en a jamais effleuré. Etant moi-même, la première réserve qui m’est venue à l’esprit a été : « Et qu’est-ce qu’on fait de ceux et à ceux qui n’en ont rien à battre ? »

     

     

     « C’est une autre question mais Machiavel pour de nombreux spécialiste du personnage s’adressait aussi aux peuples ( ce qui devient une évidence dans ses discours sur la deuxième décade de Tite Live).  »

    Je ne l’ai pas lue, et la première pas davantage. Mais enfin à combien s’élevait, dans les années 1500, la proportion de gens qui étaient capables non seulement de lire Machiavel, mais encore de le comprendre ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès