• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

funambule

funambule

Expérimentateur des DIALOGUES DE SOURDS auxquels la structure même du site AgoravoxTV nous condamne.
FRAERK@YAHOO.FR

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 860 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    funambule funambule 17 novembre 2014 22:47

    Attention yescard, à force de prôner le bougisme, vous allez finir par prôner le progressisme (ce qui, pour les mal comprenant comme vous est pire)

    C’est paradoxal de prôner la liberté d’expression et de critiquer ?
    ah ouais, j’espère que vous ne réfléchissez pas trop avant de dire des conneries.



  • vote
    funambule funambule 14 novembre 2014 17:44

    ok maQ
    Pour Chouard, je dis bien "n’a pas l’air" par rapport à un message que je lui avais envoyé.
    Enfin, cela participe à ma réflexion, comme tes réponses franches.
    Merci.



  • 3 votes
    funambule funambule 14 novembre 2014 17:22

    ne vous plaignez pas Jean Robin, vous devriez être content de découvrir un Robin plus sophiste que vous.



  • vote
    funambule funambule 14 novembre 2014 17:05

    J’ai mal choisi ’fallacieux’, je veux dire plus simplement ’trompeur’.
    Quand on trompe volontairement, par fainéantise, par facilité.
    ex : Dire à un enfant qu’on l’emmène dans un magasin de jouets alors qu’on l’emmène chez le dentiste, plutôt que de lui faire comprendre que c’est pour son bien.
    (exemple particulier de tromperie pouvant être utile, et donc, pas vraiment une tromperie)

    Ma question n’est donc pas si tu le pratiques, mais si il te semble possible de fédérer un collectif autour de l’idée de s’entr’aider mutuellement à ne pas utiliser d’arguments trompeurs.
    Est-ce qu’il y aurait suffisamment de gens prêts à comprendre l’intérêt d’utiliser le langage pour améliorer la qualité argumentative nécessaire à une réelle démocratie, plutôt que de l’utiliser comme un avocat, comme un syndicaliste, en défendant un verdict préétabli, dont la construction même ne peut pas être interrogée.

    C’est vrai que je défends cette idée depuis longtemps, mais sans prendre la peine, sans m’abaisser, sans avoir le courage, de bien l’expliquer, donc, en méritant, pire que les moqueries éventuelles (je n’en ai pas vraiment souvenir) les incompréhensions et les fins de non recevoir.

    Chouard, par exemple qui me semble-t-il aurait tous les intérêts à comprendre cela, n’a pas l’air de le comprendre. Donc, je pressens bien la difficulté, mais si tu as une estimation, ça m’intéresse. Je crois que dans certaines cultures, dans certains milieux, ça ne se fait pas de mentir par exemple, mais est-ce que c’est juste un principe comme un autre, est-ce que ça conduit à une meilleure lucidité politique, à moins de frilosité que dans les cultures qui favorise le caprice et le contentement de soi ?

    (désolé pour l’asticotage ...)



  • vote
    funambule funambule 14 novembre 2014 16:18

    Merci pour la réponse.
    (ça m’intéresse de savoir qu’il y a des gens moins compulsifs que moi)

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité