• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

goc30

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 107 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 10 votes
    goc30 27 octobre 2019 03:51

    En tout cas, on assiste en ce moment à une très grosse fumisterie avec comme d’habitude dans ces cas-là les merdais à la manœuvre. Je veux parler de l’affaire "ukrainegate". Je précise que je suis un anti-trump convaincu, donc il ne s’agit pas de le défendre, mais simplement de mettre en évidence une escroquerie au niveau mondial.

    De quoi s’agit-il : on demande la destitution du président US au motif qu’il aurait pratiquer un chantage au pognon envers le président actuel ukrainien afin d’obtenir de la part des service ukrainiens, des informations sur les activités du fils de J. Biden, son concurrent le plus directe à l’élection de 2020.

    Commençons par la partie la plus flagrante par son absence, à savoir les explications sur l’affaire "Biden". Avez-vous remarqué l’absence totale dans les medias, d’explications concernant les dites activités du fils Biden, et ce alors que ces mêmes médias nous abreuvent d’explications sur la possible destitution.

    Quelle est cette affaire que les médias veulent nous cacher : le fond : le fils Biden après avoir été viré de l’armé pour consommation de drogue, se trouve parachuté dans une entreprise pétrolière ukrainienne, au salaire de 60 000$/mois, et ce alors qu’il ne connait rien à ce domaine. La forme : un juge ukrainien trouvant cette situation "curieuse", décide de lancer une enquête, résultat : le père Biden (qui était à l’époque vice-président de l’Obama) arrive la-bas et exige du président de l’époque Porochenko de virer le dit juge, sinon il ne versera pas le 1 Milliard de dollar d’aide prévu dans le cadre de "soutient" de l’Ukraine, par les USA.

    On est bien donc dans une affaire de chantage destiné à empêcher une enquête sur une possible corruption, alors qu’on reprocherait à Donald de faire du chantage afin d’obtenir des informations. ce qui est bien moins grave que de vouloir étouffer une scandale de corruption

    On comprend mieux pourquoi la presse préfère se taire sur le fond de l’affaire, et s’en prendre directement au président actuel.

    L’autre point "oublié" par la presse, c’est l’accord d’échange juridictionnel entre l’Ukraine et les USA, signé en 1998, permettant ainsi une coopération entre les justices des 2 Etats. Donc Donald serait dans son droit à demander une enquête, mais là aussi motus et bouche cousue.

    Et dernier point passé sous silence, c’est la date de versement de la fameuse somme de 400 million sujet du "chantage trumpien". A-t-il été débloqué avant ou après le coup de fil de donald, celui qui a lancé toute l’affaire. Si l’argent à été débloqué avant (même s’il est arrivé après), cela prouvera que le chantage n’existe pas, à moins de faire croire que les délais administratifs seraient en fait des manœuvres destinées à appuyer le dit chantage. . 

    Conclusion, on va s’attendre à une nouvelle manœuvre hystérique de la part des merdias destiné à baptiser "complotiste" tout individu qui se poserait des question sur cette affaire et surtout sur le vrai rôle des Biden père et fils.



  • 6 votes
    goc30 16 octobre 2019 03:41

    visiblement personne n’a compris le rôle exacte que joue zemmour dans notre société : son islamophobie n’a qu’un seul but, celui de nous faire accepter la politique d’apartheid du régime sioniste en israel.

    Tout le reste n’est qu’habillage et poudre aux yeux.



  • 1 vote
    goc30 31 août 2019 18:29

    je viens de tomber sur une interview de patrick sebastien faite en 2016. Il y parle justement de moix (à rapprocher avec les événements actuels) , mais aussi de salamé, des pédophiles, des réseaux de prostitution de luxe (epstein) , et des bobos de gauche et leur mépris pour les pauvres (vive les gilets jaunes)

    https://www.youtube.com/watch?v=6P0shTaio0k



  • 6 votes
    goc30 14 janvier 2019 11:36

    @TotoRhino
    Alors quand je vois ce qui se passe chez nous, je me dis qu’il y a quand même de forte ressemblance, tant pour la cause que pour l’implacabilité de la répression

    Vous avez raison, mais la différence, c’est que l’État grec était aussi dans une situation catastrophique et n’avait pas grand chose à perdre, alors que là, Mac’Rond doit d’abord défendre les biens des riches, donc il est à la merci d’une dégradation économique par les GJ, mais c’est clair que jupiter pense pouvoir faire la même chose (la preuve le Grand_Debat_Bidon destiné a gagner du temps) et obtenir le même résultat.



  • vote
    goc30 16 décembre 2018 13:15

    Ce qui est certain c’est que le pouvoir continue de mépriser le mouvement GJ, et en voici la preuve :

    Avez-vous remarqué que depuis un mois (au moins) dès qu’un syndicat appelle à un blocage, le pouvoir cède de suite (voir camionneurs, agriculteurs, ambulanciers, etc..), voir même avant que le dit syndicat "exécute" sa menace.

    Par contre, ça fait 1 mois que les GJ bloquent le pays, et paralysent l’activité commerciale au point que la perte se chiffre(rait) en milliards, montant supérieure a n’importe quel autre mouvement, même les grèves de la SNCF n’ont pas fait perdre autant. Et que fait l’État : il nous envoi la police, et pas gentiment (voir les 120 plaintes pour violences policières et même tentative d’homicide). Et quand on voir les reportages diffusés ici, on peut même se demander si le pouvoir n’a pas poussé volontairement les GJ à la violence.

    Bref le pouvoir n’est plus capable que d’une seule tactique face aux GJ : le pourrissement, c’est dire à quel point il est en état "sauve qui peut", stade ultime avant le fascisme.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès