• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Guit’z

38 ans, Paris.
Curiosité pour le commentaire en général. D'où ma sympathie pour AV ;)

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 233 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 12 votes
    Guit’z 16 août 2019 18:48

    Qu’on soit d’accord ou non avec l’auteur, qu’on croit ou non à l’islamisation de la France, qu’on s’en réjouisse ou pas, la multiplication des délits d’opinion en France est scandaleuse. C’est ainsi que je me réjouis vivement de l’acquittement de Jean Robin comme je suis ulcéré par les condamnations d’Alain Soral et je conçois mal qu’un honnête homme embouche les trompettes de plus en plus dissonantes d’un Pouvoir si manifestement aux abois qu’il morde et lâche la meute. Bon courage à Jean Robin dans la poursuite de son activité éditoriale et un cordial salut breton à nos exotiques compatriotes tahitiens.

     smiley



  • 3 votes
    Guit’z 28 juillet 2019 17:48

    Paix à l’âme de ce très grand journaliste.



  • vote
    Guit’z 28 juillet 2019 17:44

    Cela dit, bien entendu, sans nullement cautionner la politique de plus en plus manifestement totalitaire de Macron et ses maîtres.



  • 3 votes
    Guit’z 28 juillet 2019 17:43

    Sans déconner ? Ce petit con de gôôôche est un descendant du grand Georges Bernanos ? C’est les boules en effet... smiley



  • 2 votes
    Guit’z 2 février 2018 11:41

    "Les Français ne veulent pas admettre qu’ils devront payer la dette abyssale qu’ils ont contractée au cours de ces dernières décennies."

    Hé bé ! c’est typiquement le genre de phrases débiles, qui me font me dire qu’on n’est pas près de s’en sortir...

    La dette est une construction politique délibérée dont nos élus véreux acceptent - avec le pouvoir et ses privilèges -, le processus parfaitement évitable et strictement injustifiable.
    En vérité - et comme le montre la pratique contemporaine de l’émission du crédit privé en quoi consiste aujourd’hui l’essentiel de la création monétaire : la monnaie ça se crée à la demande, ex-nihilo, et ça se détruit par l’impôt afin d’équilibrer création de richesses et masse monétaire. Le crédit bancaire - à quoi s’ajoute désormais l’inépuisable délire du shadow banking - est totalement inutile. Il ne sert à rien. Rien du tout. Rien de rien.
    Toute l’économie mondiale à présent, ne consiste plus à produire des richesses pour satisfaire des besoins (marée noire, pollution, maladies, et même trafic de drogue... sont des points de PIB comme les autres) ; mais afin de poursuivre la spirale purement parasitaire du crédit spéculatif.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité