• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

llsalv

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 184 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 3 votes
    llsalv 4 août 14:54

    @crow

    Et oui, méconnaître son passé c’est se condamner à le repéter. L’Histoire doit être étudiée, mais pas en lisant les historiens de cour qui nous servent la soupe des "puissances de ce monde".



  • 4 votes
    llsalv 4 décembre 2019 16:24

    Excellent et courageux orateur. Mais ça date de quand cette intervention ?



  • vote
    llsalv 13 novembre 2019 12:05

    J’ai écouté le positionnement de la problématique par Fleutot que l’assertion de l’auteur résume bien lorsqu’il évoque le "refus des rois de France de l’immixtion du pouvoir religieux dans leur souveraineté temporelle qui est à la source de la laïcité."

    Cette vision me paraît sans fondement. Elle relève d’une confusion épouvantable et, à la limite, avec une telle logique, on pourrait avancer que c’est le Christ lui-même qui avec sa fameuse réponse "rendez à César..." à l’origine du distinguo fait en Occident entre pouvoir spirituel et pouvoir temporel serait à la source de la laïcité. 

    Or, on ne peut soutenir cela, sauf à délirer grave.

    La laïcité me paraît plutôt une arme de guerre inventée dans le contexte d’une distinction déjà clairement établie et incontestée entre pouvoir temporel et pouvoir spirituel. Elle ne saurait tenter de répondre à un objectif déjà satisfait. L’objectif est ailleurs.

    Après avoir décapité le Roi, ce qu’il s’agissait de faire c’est de "décapiter" le pouvoir que l’Eglise (de France) avait sur les esprits afin d’arracher la France à la transcendance chrétienne. Il s’agissait de couper le lien direct instauré entre Dieu et le royaume de France en enlevant à l’Eglise son ascendant, son "primat". Sous couvert d’égalité, il s’agissait de renverser l’ordre des choses (révolution) et de la faire rentrer dans le rang pour la noyer dans le relativisme et la conflictualité des points de vue contradictoires. Adieu donc la belle unité qui fait la force des nations.

    En passant ainsi de la verticale à l’horizontale (comme on peut le faire quand on perd conscience et qu’on se ramasse au sol, allongé de tout son long, face contre terre), la France n’a pas seulement cruellement chuté, elle est entrée dans une chute qui n’en finit pas, une révolution permanente qui, comme les escaliers de Dante, semble la mener toujours davantage au coeur de l’Enfer.

    ...quoique, il me semble que nous allons bientôt toucher le fond ;-( !



  • vote
    llsalv 24 août 2019 17:32

    @louis

    Le duvet n’y est quasiment pour rien. Tout au plus il contribue à notre saisissement devant l’exploit car l’animal parait plus gros et plus lourd qu’il n’est.
    Si on le voyait déplumé, on apprécierait mieux son faible poid qui, allié à une souplesse et une bonne résistance mécanique de ses os et articulations (merveille de l’adaptation), font qu’il supporte l’exercice relativement bien dès lors qu’il ne fait pas, comme on dit, de mauvaise chute.



  • vote
    llsalv 14 juin 2019 09:34

    Merci Nigari d’en remettre une couche.
    C’est le genre de choses qu’on préfère ne pas voir.
    Il faut donc y insister.

    Je retiens du témoignage de Mazé le fait qu’après l’émission, malgré un contenu explosif, tous les journaux se sont tus.

    C’est le signe assez sûr qu’ils sont tous tenus, de près ou de loin... par ceux qui ont intérêt que ça ne se sache pas.

    Quand on y songe, c’est quand même affolant. ça veut dire qu’au-delà de la diversité apparente de la presse, il y a en fait une grande unanimité, une grande unité. Bref, on est ainsi assuré que la presse et les médias en général ne nous raconte que ce que le pouvoir veut bien nous raconter.

    Si c’est pas de la dictature, c’est quoi  ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès