• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Lucadeparis

Tableau de bord

  • Premier article le 23/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 110 85
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires




  • vote
    Lucadeparis Lucadeparis 22 janvier 2019 08:16

    @beo111
    Je suis d’accord sur au moins un point : avec le RIC il faut imposer l’iségorie, c’est-à-dire l’égalité médiatique de l’approbation et de la désapprobation.

    Par ailleurs, Beo111 manque l’intérêt majeur du RIC, c’est la pacification politique. Il n’y a qu’à comparer l’autorisation du mariage homosexuel par référendum en Irlande, par rapport aux manifestations et aux violences suite à son autorisation par des élus en France.

    L’exemple du Traité de 2005 a un écueil pour en faire un exemple de contournements possibles du RIC : il a tellement d’articles qu’il est difficile de savoir à quoi une majorité a dit non, et à quoi elle aurait dit oui.
    C’est une démocratisation réelle, pas seulement quelques RIC, qui changeront les choses.



  • 2 votes
    Lucadeparis Lucadeparis 24 décembre 2018 00:58

     Adolf Hitler élu démocratiquement ?

    L’exemple de l’accession au pouvoir politique d’Adolf Hitler n’est pas démocratique comme l’oligarchie voudrait le faire croire : il fait partie d’un régime de partis, est financé par les ploutocrates, et est désigné par les aristocrates et oligarques alors même qu’il obtint moins de voix du peuple :

    En 1920, des fonds secrets de l’armée allemande, qui voyait dans le Parti National-Socialiste des Travailleurs Allemands (NSDAP) une force paramilitaire opposable à l’extrême gauche communiste, permirent à Hitler de contrôler le journal Völkischer Beobachter (Observateur Populaire). Vers 1930, le groupe dirigé par Alfred Hugenberg, qui contrôlait plus du tiers de la presse allemande, le soutint aussi. Le NSDAP obtint 37,4% des voix en juillet 1932. Il n’en obtint plus que 33,1% (deux millions de moins) en novembre 1932, alors que le Parti Communiste avait monté de 14,6% à 16,9% (continuant sa progression : 10,6% en 1928, 14,3% en 1930). L’ex-chancelier Franz von Papen, proche des milieux conservateurs et industriels qui voulaient éviter la montée du Parti Communiste et finançaient le NSDAP, incita le président Paul von Hindenburg à nommer comme chancelier le 30 janvier 1933 Adolf Hitler, qui l’avait aussi séduit en lui faisant croire qu’il préparait la restauration de la dynastie des Hohenzollern. En juin 1934 lors de la nuit des Longs Couteaux, Hitler, en se débarrassant des chefs SA (Sections d’Assaut), rassura les industriels et financiers inquiets de la faction anticapitaliste du nazisme, et les conservateurs craignant une dérive révolutionnaire. [Ernst Röhm, chef des SA qui s’est opposé dès 1932 à ce rapprochement d’Hitler des milieux capitalistes conservateurs, et Otto Strasser, sont assassinés ; et Gottfried Feder, auteur en 1919 d’un Manifeste pour la rupture de l’asservissement aux intérêts, est écarté.]

    Ainsi Hitler est arrivé au pouvoir après que son parti ait amorcé une baisse, et outre le sien et le Parti Communiste (qui lui montait, expliquant paradoxalement et antidémocratiquement l’arrivée au pouvoir d’Hitler), il y avait 50% de voix qui allaient à des partis plus modérés et où aurait pu être choisi le chancelier comme ce fut le cas lors de l’élection précédente de juillet 1932 qui fut l’apogée électorale du parti nazi avant son arrivée au pouvoir.


    A contrario, en Suisse, l’État le plus démocratique, il y eut, à l’initiative de citoyens qui voulaient établir un régime proche de celui qu’instaurait Adolf Hitler en Allemagne, un référendum le 8 septembre 1935 pour une  « Révision totale de la constitution », unique à être validé dans son histoire, révision qui fut refusée par 72,3% des votes valables. Les partis qui soutenaient ce changement périclitèrent suite à cet échec.



  • 5 votes
    Lucadeparis Lucadeparis 22 septembre 2018 10:06

    Encore une fois, Sonia Devillers déborde sur le journal de 10h lorsqu’elle s’agace en chienne de garde de la situation française, croyant défendre la liberté d’expression face à Frédéric Taddeï qui a pourtant peu à peu été viré de France Télévision, parce qu’il invitait des "cerveaux malades", comme lui reprochait l’autre chien de garde Patrick Cohen.
     Aveugle, elle voit la paille dans l’oeil du voisin...



  • 7 votes
    Lucadeparis Lucadeparis 29 juin 2018 03:08

    Le médecin de garde a encore piqué et prodigué ses sévices publics..

    Le chien de garde a encore mordu. Ses maîtres sont contents et fiers. Il a été bien dressé et il sera encore longtemps invité dans les niches audio-visuelles pour montrer par ses tours qu’il a été bien dressé.
    A comparer avec le médecin Martin Winckler, viré de la radio d’Etat France Inter pour avoir critiqué les laboratoires pharmaceutiques : https://www.martinwinckler.com/spip.php?article11.


  • 1 vote
    Lucadeparis Lucadeparis 24 mai 2018 17:53

    @ezechiel
    Je pense que Goupil n’est pas un militant de Mussolini, Hitler, Léninem ni Staline, ni que ces dictateurs fussent socialistes (Pierre Leroux ou George Orwell se retourneraient dans leur tombe).

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité