• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

jjwaDal

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 189 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 2 0


Derniers commentaires




  • 7 votes
    jjwaDal 21 août 2020 16:27

    On n’a pour le moment uniquement le comptage de cadavres quotidien servis par les grands médias. Mais en termes de vies perdues quel sera le compte final des conséquences de la stratégie déployée. Aus USA par ex on sait déjà que les USA ont perdu deux fois plus d’années de vie suite à la réponse à l’épidémie que le covid-19 n’en a fait perdre. Un seul exemple, de ce qu’on ne voit pas encore ici, car personne n’a les données : sur les 650 000 américains atteint d’un cancer, la plupart sous chimiothérapie, la moitié ont interrompu leur traitement suite au confinement et à la réquisition des lits d’hôpitaux pour faire face au covid. En ordre de grandeur, on s’attend aux mêmes chiffres pour les maladies cardiovasculaires, interruption des biopsies, de nombreux traitement et rendez-vous médicaux différés, etc.
    On ne parle que de sauver des vies, mais combien sont morts des conséquences induites de la réponse chaotique à l’épidémie, à l’impréparation et à l’improvisation des dirigeants ?
    Ce n’est nullement spécifique à la France, bien sûr.



  • 4 votes
    jjwaDal 21 août 2020 16:13

    @sls0
    Non. Un virus comme celui de la grippe est endémique en Afrique (pas gêné par la chaleur manifestement), mais pas en Europe qui a une saison hivernale marquée. Là il ne se manifeste que durant la saison froide et est donc saisonnier (le même virus). Quelqu’un grippé venant en Europe en été d’un pays où le virus est endémique ne pourra propager la maladie. Donc cela pointe vers l’existence de conditions environnementales qui lui sont défavorables en été en Europe et donc ce ne peut être la chaleur.Tout semble indiquer que le SARS-Cov2 est endémique l’année de sa première apparition, mais il pourrait néanmoins en Europe avoir un rebond saisonnier et donc une saisonnalité dans sa virulence et/ou sa prévalence.
    On ne sait pas trop pour le moment pourquoi il semble aussi peu virulent durant l’été. Il est possible qu’il ait muté vers des formes moins agressives, mais en même temps il est face à une population de moins en moins naïve et face à un environnement différent (défenses de l’hôte, virus et bactéries,etc).



  • vote
    jjwaDal 20 août 2020 20:06

    @bubu12
    Les préconisations du Pr Raoult bien sûr. Sauf erreur de ma part c’est un spécialiste, internationalement reconnu des maladies infectieuses, qui connaît l’HCQ pour l’avoir beaucoup utilisée avant l’épisode covid-19. Il se trouve que dans un protocole thérapeutique, les préconisations d’utilisation, la nature, le nombre et la posologie des médicaments administrés à une certaine importance. Un traitement médical, c’est pas "Open bar" où on prend ce qui nous intéresse.
    RECOVERY utilse l’HCQ seule, avec des posologies différentes et sur des sujets déjà bien évolués dans la maladie. Pas son protocole de soin. RECOVERY n’invalide donc rien du tout, sinon l’utilisté de l’HCQ ,seule aux doses utilisées sur des sujets gravement atteint.
    Le reste me semble tout aussi bricolé.
    Je ne suis pas inquiet. Si son protocole de soin a une efficacité significative, cela sera reproduit, sinon infirmé et M. Raoult mangera son chapeau pour s’être laissé porter par son enthousiasme à être le premier ou un autre biais.



  • 1 vote
    jjwaDal 20 août 2020 13:34

    @bubu12
    L’homéopathie a été toléré, des médecins homéopathes formés et "soignant" leurs patients avec du sucre, pendant au moins deux décennies après que des études aient "prouvées" leur inefficacité. . Les guillemets s’imposent parce que croire en la sacro-sainte vérité issue des ECR relève de la religion.
    La plupart des études ne sont jamais vérifiées, reproduites, vu leur coût et une fraction importante de celles qu’on a le courage de refaire ne montre pas les mêmes résultats. Vous devriez le savoir. De nombreux médicaments ont ainsi reçus une AMM et enrichit leurs fabricants pendant de nombreuses années avant qu’on s’aperçoive que l’effet primaire était largement surestimé et les effets secondaires largement inexposés dans la demande d’AMM (Vioxx de merck par ex.). Or ce sont les grands laboratoires qui font ces études, aucune ECR financé par les Etats (sinon ils sont juges et parti et le conflit d’intérêt patent), pour valider les assertions thérapeutiques sur la demande d’AMM.
    La charge de la preuve appartient à ceux qui affirment. Il n’y a pas de preuve (au sens scientifique du terme) que le cocktail HCQ+ AZT fait significativement mieux qu’un placebo (on ne peut comparer validement l’étude de Raoult avec un âge médian de 42 ans de mémoire de la population soignée, avec d’autres populations soignées ayant un âge médian bien supérieur) et toutes les preuves qu’il est sans danger significatif.
    Mais la plupart des ECR dont vous me parlez ne reproduisent ni les préconisations d’utilisation ni les dosages (intentionnellement ?...).
    Je remarque aussi que vous brandissez les ECR comme arguments d’autorité alors qu’on sort de deux scandales de publications scientifiques récents qui ont démontré ce que beaucoup savent, à savoir que ces études (ECR ou non) sont torchées et parfois bidouillées à la main pour aboutir aux conclusions souhaitées. De la science irréfutable ?...
    Donnez nous donc les liens vers ces études irréfutables qui ont forgé le socle de vos convictions. Ces convictions s’appuient-elles sur une analyse personnelle (avec les compétences pour le faire) ou le jugement des "pairs" ? Ces "pairs" sont-ils exempts de conflit d’intérêt ? Vous voyez, on retombe toujours dans les mêmes ornières à partir du moment ou la recherche est massivement privatisée et les milliards d’euros de profits pas bien loin.
    La réalité est que pour de très nombreuses raisons les ECR sont souvent torchées et leurs résultats discutables. Il faudrait en faire une concernant ce cocktail qui ne relève pas de la farce, je ne la vois pas venir.



  • 6 votes
    jjwaDal 19 août 2020 21:59

    "On ne soigne pas avec un traitement qui n’a pas fait ses preuves". On voit que tu es un spécialiste de ces sujets, parce les contre exemples existent, comme par ex les antidépresseurs ou l’homéopathie.
    Ceci étant dit, même si le cocktail prescrit sur la planète entière quasiment n’est pas une panacée, on peut a minima lui reconnaître une efficacité au moins équivalente à un "effet placebo", bien supérieure à une prescription de doliprane dont le dernier imbécile peut se douter qu’il ne soigne pas d’une maladie virale. Rien de mieux sous le soleil qu’un coup de pouce au moral pour booster les défenses immunitaires et se savoir "soigné" est le premier pas vers la guérison souvent.
    Si vous lisiez la presse étrangère, vous verriez que des "Raoult" avec les mêmes convictions observationnelles concernant l’efficacité de ce cocktail sur la maladie au stade précoce de l’infection et sur des sujets à risques (les autres se débarrasseront du virus sans aide) il y en a sur la planète entière. Donc on peut exclure que ce soit le délire d’un vieux fou, ou qu’il se soit aveuglé suite à un égo boursouflé ou dieu sait quoi.
    Depuis quand les politiques disent-ils aux médecins quoi ne pas prescrire ? Depuis quand un médicament éprouvé par 65 ans d’utilisation, y compris hors surveillance médicale en prophylaxie peut-il devenir du jour au lendemain un poison, que même les médecins ne sont pas autorisés à prescrire ?
    Aucune bizarrerie ? Le Remdesevir va être prescrit aux USA alors qu’aucune étude ne montre un réel effet thérapeutique mais des effets secondaires (rénaux notamment) fort préoccupants. Et vous ne voyez pas le "deux poids, deux mesures" ?
    Ce cocktail est sans danger sous surveillance médicale, ciblé sur les personnes âgées. A minima il leur redonne le moral d’être soigné et au mieux , comme le pensent de très nombreux médecins en charge des patients covid-19, il apporte un bénéfice médical, pour eux significatif.
    Donc... Son interdiction de prescription hors AMM sera prolongé. Logique...
    Tout cela dans le pays qui a défendu "bec et ongles" la prescription et le remboursement de "gélules en sucre" (produits homéopathiques) sans que personne ne s’en offusque outre mesure. Ne pas soigner peut être mortel, à ne pas oublier aussi.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité