• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

jjwaDal

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 160 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    jjwaDal 8 novembre 12:34

    Sans blague ?... Toujours se souvenir que la courbe de mortalité est distante de la courbe des détections de plusieurs semaines, souvent plus d’un mois si on inclut le temps d’hospitalisation en réanimation avant le décès. Beaucoup d’inexactitudes dans cette vidéo. En particulier l’INED montre bien une bosse de mortalité cette année de plus de 30 000 personnes qui ne se retrouve pas sur les 5 dernières années. Par ailleurs j’ai entendu une confusion entre corrélation et causalité. Ce n’est pas parce que chaque hiver une large fraction des gens qui décèdent ont un rhume qu’il y a lien de causalité. Mais de là à faire la comparaison avec ce nouveau virus il y a un pas trop vite franchis.



  • vote
    jjwaDal 28 octobre 03:32

    @CoolDude
    J’ai visionné des dizaines de vidéo de ce médecin anglais qui me semble avoir la curiosité scientifique chevillé au corps. Il a parlé des études montrant le bénéfice de l’HCQ, du zinc, de la vitamine D. Il a abordé à peu près tous les sujets en se basant toujours sur les études disponibles sans privilégier une des thèses se livrant bataille. Il a en particulier taillé en pièce les conclusions de RECOVERY sur l’hydroxychloroquine en montrant que l’étude avait choisi (volontairement ?) un protocole et une posologie assez incompréhensible.
    J’ai indiqué quelques uns des nombreux facteurs qui influent sur le nombre de cas, il y en a de nombreux autres.
    La décision d’interdire l’usage hors AMM de l’HCQ (sur la base de sa toxicité) n’est pas basée sur la science, mais est une décision politique. Le débat sur son efficacité reste ouvert, même s’il semble que la molécule apporte un réel bénéfice contre ce virus.
    Il est étonnant (pour être gentil) que deux études majeures destinées à clarifier son rôle aient délibérément choisi des posologies qui sont très au delà des doses thérapeutiques employées depuis 60 ans, sans base pour les légitimer. Encore plus stupéfiant de voir que le Remdésivir a son "AMM" aux USA alors que tout indique qu’il est inefficace et a des effets secondaires très préoccupant. En bref ce qu’on reproche sans preuve aucune à l’hydroxychloroquine.
    Raoult a raison de stigmatiser les relations troubles entre big pharma et le politique. Elles sont patentes. Mais avec un peu de recul, les critiques faites contre son étude observationnelle étaient justifiées.



  • vote
    jjwaDal 27 octobre 20:05

    @CoolDude
    La méta analyse dont je parle montre que l’IFR (le taux de létalité) par âge varie beaucoup après 55 ans. Ellle est par ex de 0,4% à 55 ans, 1,4% à 65, 4,6% à 75 ans et 15% à 85 ans. L’influence de la pyramide des âges sur le bilan final se devine aisément. Le nombre de cas confirmés dépend de facteurs multiples dont le pourcentage de population vivant en ville, grande ville, ou campagne, la mobilité effective des gens, très différente d’un pays ou d’une région à l’autre, la possibilité technique de détecter les cas (on ne fait pas de tests PCR au fin fond du Bénin comme en région parisienne, la place du pays dans les flux mondiaux de migrants et/ou touristes, le lieu où les âgés vivent (avec leurs enfants ou en maisons de retraite). Tout ces facteurs réunis influent sur le nombre de cas réels puis confirmés. Mon point était juste de souligner que le fait d’attribuer à l’HCQ la moindre létalité dans les pays émergeants relève d’un agenda pour privilégier la thèse de son efficacité. Pour avoir entendu le ¨Pr Raoult soutenir cette thèse j’ai un doute sur son objectivité sur ce sujet où il ne peut être juge et partie.



  • 1 vote
    jjwaDal 27 octobre 17:13

    @Shawford
    Petit malin ...



  • 2 votes
    jjwaDal 27 octobre 16:44

    @Duke77
    Il y a une corrélation sans causalité a priori entre l’utilisation de l’HCQ dans les pays émergeants avec un faible taux de létalité et l’absence d’utilisation dans les pays développés avec (en moyenne) un taux de létalité plus élevé de la maladie.
    Cela est dû pour l’essentiel aux pyramides des âges (les pays émergeants ayant proportionnellement bien plus de jeunes et les pays riches bien plus d’âgés et de comorbidités). La pyramide des âges pour un pays est le paramètre ayant le plus d’influence sur la létalité de cette maladie étant donné qu’aucun médicament n’a prouvé un effet décisif sur le Sars-Cov2. Cela n’exclut pas un effet positif substantiel de l’HCQ, mais ce n’est pas le facteur majeur de disparité entre développés et émergeants. Donc il faut nuancer votre opinion sur le sujet. John Campbell a récemment détaillé une méta analyse détaillant ça.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité