• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

njama

njama

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/02/2016
  • Modérateur depuis le 11/06/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 1090 94
1 mois 0 7 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires




  • 2 votes
    njama njama 15 janvier 11:22

    @tzarine
    Dès lors que son discours sur le sujet est inconsistant et imprécis (quel cancer ?) le doute s’installe, du doute à la suspicion il n’y a qu’un pas.

    Les concertations pluridisciplinaires sont surtout faites pour appliquer des protocoles et des nouvelles molécules, le principal intéressé, le patient, ne peut y assister, un comble non ?
    Quelques conseils précieux dans la Conclusion de cet article :
    L’innovation en cancérologie : quels progrès pour les patients d’aujourd’hui ?
    par Delepine, oncologue.
    Mythe n°1 : l’accélération de la mise sur le marché des nouveaux médicaments permettrait d’augmenter la survie des malades.
    Mythe n°2 : les thérapies ciblées et l’immunothérapie seraient plus efficaces que les traitements anciens.
    Mythe n °3 : L’industrie aurait permis la diminution de la mortalité par cancer grâce à la mise sur le marché des nouvelles drogues.
    Mythe n° 4 : le prix élevé des nouveaux médicaments stimulerait l’innovation dans l’industrie du médicament.
    Mythe n°5 : les nouvelles thérapies donnent de l’espoir aux patients.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-innovation-en-cancerologie-quels-202718



  • vote
    njama njama 15 janvier 10:50

    @ahtupic
    Les dépistages (cancer du sein, prostate, côlon... ou HIV) génèrent beaucoup de sur-diagnostics...



  • vote
    njama njama 15 janvier 10:46

    @Hieronymus
    Oui il y a des substances chimiques qui sont connues pour être cancérigènes, la liste est longue, et même des rayonnements (Rx, Tchernobyl, Fukushima,...) mais je ne pense pas que cela invalide complétement le raisonnement de Hamer, parce que l’organisme (par l’organe, le cerveau ?) va "de lui-même" chercher à s’opposer aux altérations biologiques provoquées par ces causes exogènes - ces molécules qui lui sont étrangères et qu’il ne peut que mal assimiler, ou l’impact destructeur des rayonnements sur les cellules - en cancérisant tel ou tel organe, faute de mieux puisqu’il ne peut apporter une réponse appropriée.
    Si l’on prend le cas des rayonnements biotoxiques, c’est tout le corps qui les reçoit, et ce n’est pas pour autant que tous les organes deviennent cancéreux, le plus souvent l’effet sera de provoquer une leucémie.

    Geerd Hamer a parfaitement démontré que le cancer peut résulter de causes psychiques ce que la médecine d’école refuse d’admettre, c’est là un point essentiel... et les chances de soigner un cancer sont plus grandes quand on traite les causes, car la chirurgie, ou les irradiations par radiothérapie sont souvent un pis-aller, ce qui expliquerait les récidives fréquentes.
    Pour la petite poignée de cas de cancers que j’ai pu connaître autour de moi, cette théorie de Hamer se vérifie, et la chimiothérapie ou l’immunothérapie n’a fait qu’empirer leur cas.



  • vote
    njama njama 14 janvier 11:24

    Genèse du Cancer, Dr Ryke Geerd Hamer
    (Revue Le chant de la licorne. No 10. Été 1985)
    « J’avais cherché le cancer dans la cellule et je l’ai trouvé dans une erreur de codage du cerveau » RG Hamer
    Les textes qui suivent sont extraits d’un livre de plus de 500 pages paru en allemand au début des années 1980.

    https://www.revue3emillenaire.com/blog/genese-cancer-dr-ryke-geerd-hamer/



  • 2 votes
    njama njama 13 janvier 22:22

    @tobor
    bien d’accord

    Au moins dans la Nouvelle Médecine Germanique, il y a une anamèse, une histoire de la maladie, une cause... , "une logique" que la médecine "d’école" ne cherche pas à connaître, et qui fait que le cancer (ou la pathologie) ne se fixe pas au hasard sur tel organe ou un autre, et que les métastases ne sont pas une contamination cancéreuse d’un organe sur un autre... postulat jamais prouvé...
    .
    http://ungraindesable.the-savoisien.com/public/pdf/Hamer_Ryke_Geerd_-_La_Nouvelle_Medecine_Germanique.pdf

    Ici l’auteur de la vidéo ne nous renseigne en rien sur son cancer, et n’a peut-être même pas réfléchi à ses causes, si toutefois il fut un jour cancéreux et aurait subi trois chimiothérapies comme il le dit...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès